Pris dans les filets /3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pris dans les filets

mais résistant mordicus

 /3

 

Pendant que les amateurs de fin du monde escaladent en courant l’escalator

 

 

 

 

Attaques terroristes ?

Celles d’avant ou celles d’après ?

 

 

Opinion.

 

Les chefs militaires d’Israël ont attisé une nouvelle vague d’attaques terroristes, et ils le savaient.

 

Gideon Levy Haaretz 29.1.2023

[Il semble que pour les merdias, la vérité soit une affaire d’opinion.]

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

La foule en deuil transportant les corps de huit Palestiniens au cours de funérailles collectives dans la ville de Jénine, Cisjordanie, ce jeudi./AP

 

 

 

Qu’est-ce que vous croyiez ? Que le meurtre de 146 Palestiniens en Cisjordanie en 2022, selon B’Tselem, dont la plupart étaient des non-combattants, serait docilement accepté ? Que le meurtre d’une trentaine de personnes au cours du mois écoulé serait passé sous silence ?

Que les résidents du camp de réfugiés de Shoafat, maltraités chaque jour et chaque nuit par des membres de la Police et de la Police des frontières – qui envahissent leurs maisons dans le cadre d’opérations curieuses, allant du raid fiscal aux arrestations en pleine nuit, détruisant leurs biens et leur dignité – allaient asperger leurs agresseurs de grains de riz ? Que quelqu’un dont le grand-père a été assassiné par un colon et dont un ami de 17 ans a été tué la semaine dernière par la police des frontières ne serait jamais capable de rendre les coups ?

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/les-chefs-militaires-disrael-ont-attise-une-nouvelle-vague-dattaques-terroristes-et-ils-le-savaient/

 

 

 

 

L’horloge du Jugement Dernier à 90 secondes de minuit

 

 

Pepe Escobar – THE UNZ REVIEW – 26.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

 

L’horloge de la fin du monde, fixée par le magazine américain Bulletin of the Atomic Scientists, a été déplacée à 90 secondes de minuit.

 

C’est le moment le plus proche de la catastrophe nucléaire totale, bien entendu mondiale.

L’horloge était réglée à 100 secondes depuis 2020. Le Conseil pour la science et la sécurité du Bulletin et un groupe de sponsors – qui comprend 10 lauréats du prix Nobel – ont mis l’accent sur « la guerre de la Russie contre l’Ukraine » (leur terminologie) comme raison principale.

Cependant, ils n’ont pas pris la peine d’expliquer la rhétorique U.S. ininterrompue (les États-Unis sont la seule nation qui prétende adopter la « première frappe » dans une confrontation nucléaire) et le fait qu’il s’agisse ici d’une guerre par procuration des États-Unis contre la Russie, l’Ukraine étant utilisée comme chair à canon.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lhorloge-de-la-fin-du-monde-a-90-secondes-de-minuit/

 

 

 

 

 

Des gens qui ont l’air de savoir où sont les priorités.

 

 

Manifestation en Allemagne contre la livraison de chars à l ’Ukraine

 

Malgré la pluie, les Berlinois ont battu le pavé vendredi contre la fourniture de chars de combat à l’Ukraine par leur gouvernement. Ils ont également condamné les États-Unis comme principal instigateur de la guerre en Ukraine.

 

Pars Today – 28.1.2023

 

 

 

 

Les manifestants qui sont descendus dans la rue ce vendredi 27 janvier se sont dits opposés à l’escalade des conflits régionaux et ont appelé à cesser d’équiper l’Ukraine d’armes létales.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/manifestation-en-allemagne-contre-la-livraison-de-chars-a-l-ukraine/

 

 

 

 

 

 

 

La guerre contre l’Iran continue en Argentine et sur Netflix

 

Entre la plume et l’enclume – 4.1.2023

 

 

 

 Publié le 04/01/2020

 

Netanyahou et Trump se réjouissent d’avoir fait assassiner le commandant Soleimani, la guerre contre l’Iran a donc repris de plus belle. C’est une guerre qui se joue sur tous les continents à la fois. Rappelons que l’Argentine est en première ligne, depuis 1994, date où le Mossad a décidé d’accuser par tous les moyens Téhéran d’avoir fomenté l’attentat contre le centre communautaire juif AMIA de Buenos Aires, qui fit 85 morts (en majorité non-juifs). Le 15 janvier 2015, à Paris, avait lieu l’attentat contre Charlie hebdo, suivi, comme dans une chorégraphie parfaite, de l’attaque à l’hypercasher, qui permit à Netanyahou de venir parader à Paris au milieu de 150 chefs d’État (et le 15 mars son parti le Likoud remportait haut la main les élections en Israël); le 18 janvier, à Buenos Aires, un autre « attentat antisémite » faisait la une. De nombreux indices permettent d’affirmer qu’il y a eu une coordination made in Israel entre les mélodrames débouchant sur le show de Paris et celui de Buenos Aires, où la foule docile brandissait des écriteaux « Soy Nisman ». La synchronisation semblait sans failles, tout devait accuser la présidente argentine d’avoir fomenté l’assassinat du procureur Nisman, et de complicité active avec l’Iran, « État terroriste », qui haussait les épaules. L’Iran a, depuis, reconstitué un front de la résistance avec la Chine, la Syrie, la Russie et la Palestine + une grande partie de l’Amérique latine, de l’Irak et du Yémen : on comprend que Netanyahou soit pour ainsi dire obligé d’aller encore plus loin dans le crime et dans le mensonge, et d’y enfoncer jusqu’au cou son allié Trump…

Lire la suite…

 

Source : Entre La Plume et l’Enclume – La guerre contre l’Iran continue en Argentine et sur Netflix (plumenclume.org)

 

Il est loin le temps où Netanyahou remportait haut la main les élections en Israël…

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qui a motivé l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022 ?

 

Eric Zuesse – TheDuran – 27.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

La Russie veut la guerre ! Regardez comme ils ont mis leur pays près de nos bases militaires.

 

 

Le mercredi 15 décembre 2021, Reuters titrait « La Russie remet des propositions aux USA sur les garanties de sécurité », et le site d’information officiel américain sur la guerre froide « Radio Free Europe/Radio Liberty », contrôlé par George Soros et le gouvernement américain, titrait « Le Kremlin dit que Moscou a remis des propositions sur les garanties de sécurité aux USA ». Soros exerce également une influence considérable au sein du Parlement européen ; et, c’est ainsi qu’il est une puissance non seulement à l’OTAN mais aussi dans l’UE. C’est un fasciste impérialiste libéral, pas un conservateur, malgré quoi certaines organisations financées par des milliardaires fascistes conservateurs, comme le Media Research Center, l’ont qualifié de « marxiste », bien que Soros soit enragé par toutes les formes de socialisme et qu’il ait en fait contribué à mettre fin au marxisme en Union Soviétique Parce que ce que Soros veut vraiment, c’est que le gouvernement américain exerce un pouvoir dictatorial sur chaque nation : qu’il devienne le premier empire global, un empire libéral-fasciste mondial.

Ainsi, ce que je vais exposer ici est rejeté par les fascistes libéraux et conservateurs, et par tous les milliardaires et tous les autres impérialistes.

Quiconque est partisan d’une quelconque forme d’impérialisme voudra évidemment cacher, au lieu de les diffuser, les faits que j’expose. Et cela n’aura rien à voir avec les définitions standard de « gauche » ou de « droite ». Et cela ne rentrera en aucune manière dans les théories politiques standard, qui sont toutes financées par des milliardaires et toutes manifestement fausses).

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/quest-ce-qui-a-motive-linvasion-de-lukraine-par-la-russie-le-24-fevrier-2022/

 

 

 

 

 

Les néocons peuvent être écartés du pouvoir par la force.

 

Steve Brown – TheDuran – 27.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

Vous serez bientôt un des nôtres (avant – après)

 

 

 

Il y a déjà des années (2019), dans l’article intitulé « Whither Next Neocons ? » (https://theduran.com/whither-next-neocons), nous avons examiné le triste état des lieux de l’avenir des bellicistes néocons de Washington, avec des observations telles que :

Que ce soit par accident ou à dessein, la « politique étrangère » de Washington a maintenant pivoté de manière agressive pour tenter de saper les plus grandes puissances du monde – autrefois ses partenaires – qui s’opposent désormais à cette agression américaine : à savoir la Russie et la Chine.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/les-neocons-peuvent-etre-ecartes-du-pouvoir-par-la-force/

 

 

 

 

De la « non provocation »

28 Janvier 2023

 

 

 

 

 

 

De la « Non-Provocation »

 

Arestovich balance tout !

( L’affaire Arestovich – 2 )

épisode précédent

 

Après avoir jeté sa gourme, la semaine dernière, le principal « spin doctor » de Zelinski s’est finalement résolu à « lâcher le morceau » et tout révéler, urbi et orbi, sur l’odieuse agression russe, telle que l’ont vue et éprouvée ses victimes, les courageux défenseurs ukrainiens de l’Occident civilisé.

Ce « coming out » n’est évidemment pas passé inaperçu et d’autant moins qu’il permet de bien comprendre de quoi la « non provocation » des « ultra-nationalistes » favoris de nos médias occidentaux (et de la propagande de la CIA) est le nom …

Lire la suite…

 

Source : De la « non provocation » – . (librairie-tropiques.fr)

 

 

 

Pour rappel :

Alors ? Psychothérapeute ou pourvoyeur du Zé en coke ?

 

L’affaire Arestovitch

 

Au monde réellement renversé (4)

 

Librairie Tropiques – 17 Janvier 2023

 

 

Oleksiy Arestovitch le « psychothérapeute des Ukrainiens » qui promet la victoire (Photo : La Libre Belgique)

 

 

Tandis que selon une coutume devenue quasi quotidienne nos « pressieux ridicules » (mais « de référence »), tels Le Monde, libération, Le Figaro , Radio France ou BFMTV, occupent leurs colonnes de figures imposées avec les prétendus « crimes de guerre » russes, ils omettent non moins systématiquement – selon leur même coutume – d’informer leurs lecteurs du contexte contradictoire de leurs informations ; sans parler évidemment des crimes de guerres ukrainiens pourtant simultanés et incomparablement plus fréquemment signalés. Des exactions ukrainiennes dont leurs auteurs prennent d’autant moins la peine d’en contester la réalité qu’ils se chargent eux-mêmes de la documenter publiquement, qui plus est pour la revendiquer fièrement. Au nom de « nos valeurs démocratiques européennes », évidemment, et du juste combat qu’ils mènent en première ligne contre la barbarie totalitaire des « orques » moscovardes.

Cette rhétorique de propagande, haineuse, falsificatrice et résolument univoque ne date pas d’hier (à vrai dire elle coïncide avec la guerre froide). Mais, depuis le début de la guerre en Ukraine, elle a pris chez nous un tour particulièrement absurde et servile, de plus assez unanimement partagé par l’appareil politico-idéologique élargi à ce que les « réalistes » de Washington appellent leur hémisphère : « l’hémisphère occidental ».

Le dernier épisode en date, vient peu après celui (déjà assez contre-productif) de « l’agression non provoquée » de la Pologne par des missiles russes, dont il s’avéra de l’aveu même des Polonais qu’il s’agissait en fait d’un missile égaré … par les Ukrainiens.

Lire la suite…

Source : L’affaire Arestovitch – Au monde réellement renversé (4) – . (librairie-tropiques.fr)

 

Il y en a qui pensent qu’Arestovitch a été embauché par la CIA pour préparer les foules crédules à avaler la débâcle ukrainienne et son propre lâchage de celui dont elle a imprudemment fait un nouveau Galaad. Si cela s’avérait exact, la phase suivante serait l’assassinat d’Arestovitch par un « musulman » hélas occis dans la mêlée avant que d’avoir pu être appréhendé. Comme pour les « Charlie » et tant d’autres.

 

 

 

 

 

Encore un rappel :

 

Selon la formule plus ou moins consacrée, si Les Grosses Orchades mettent ces articles en ligne, c’est qu’elles y trouvent de l’intérêt, cela ne voulant pas dire qu’elles sont d’accord avec TOUT ce qu’y disent les auteurs qui les signent.

 

 

L’Occident se démilitarise via l’Ukraine. Quelqu’un a-t-il pensé à ça ?

 

 

Seraphim Hanish – TheDuran – 26.1.2023

Traduction : L.G.O.

 

 

 

 

Wikipedia donne une liste des « contributions » que les nations du monde entier ont apportées à l’Ukraine sous forme d’aide humanitaire et/ou militaire. Bien que Wikipédia elle-même soit souvent sujette à des « influences » et produise, par conséquent, des rapports biaisés, il semble que les informations qu’elle présente ici soient un tableau équitable de ce qui se passe.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/loccident-se-demilitarise-via-lukraine-quelquun-a-t-il-pense-a-ca/

 

 

 

 

Dans le monde

 

Quelques rappels en images

 

(il y en a beaucoup d’autres)

 

 

 

1991

 

 

 

 

2008

 

 

 2014

 

 

2022

 

 

 

Depuis 1959

« Estamos cansados de que los anticomunistas agredan a Cuba ! »

 

 

 

 Depuis 1991

 

 

 En cours

 

 

En Europe

 

 

Tout va très bien, Madame la Marquise, disent les bureaucrates de l’UE

 

 

L’Europe lutte contre une pénurie dramatique de médicaments

 

Dans l’ensemble de l’UE, les produits pharmaceutiques courants tels que les antibiotiques et les analgésiques pour enfants sont en rupture de stock.

 

Al Mayadeen English – 30.1.2023

Source d’origine : Politico

Traduction : L.G.O.

 

 

Cette photo montre des boîtes de médicaments sur des étagères dans une pharmacie à Paris, le 19 octobre 2022. (AFP)

 

 

Depuis la fin de 2022, les pays de l’UE ont fait état de difficultés considérables pour se procurer des produits pharmaceutiques essentiels, la majorité d’entre eux connaissant désormais des pénuries.

Dans un nouveau rapport, Politico évoque la gravité du problème et, surtout, ce qui est fait pour y remédier.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/leurope-lutte-contre-une-penurie-dramatique-de-medicaments/

 

 

 

 

 

Reçu en dernière minute et posté tel quel :

(Mondialisation, quand tu nous tiens…)

 

À lire en se rappelant que ces élus et non élus sont exemptés de toute fiscalité sur leurs revenus…

 

Restez assis… sinon vous tombez par terre !!!

 

 

SCANDALE : La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l’UE a été approuvée !!!
Mireille MARZARO
Cadre Coordinateur

 

 

Zeus a perdu son Europe en route. Snif. Snif.

 

 

À DIFFUSER !

C’est normal qu’il ne reste presque plus rien pour nous ! Vous avez remarqué que nos politiciens se battent comme des fous pour entrer dans l’administration européenne ? Pourquoi ?… Ce qui suit va vous éclairer… C’est tout simplement scandaleux !!!

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l’UE a été approuvée.

Cette année, 340 fonctionnaires partiront à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois .

Afin de faciliter l’intégration de fonctionnaires des nouveaux états membres de l’UE (Pologne, Malte, Pays de l’Est…), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne) recevront de l’Europe un pont d’or pour partir à la retraite.

 

 

 

Ça ne vous rappelle rien, cette image ?

Ah, c’est vrai, on n’apprend plus l’Histoire à l’école.

 

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/a-lire-en-se-rappelant-que-ces-elus-et-non-elus-sont-exemptes-de-toute-fiscalite-sur-leurs-revenus/

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 21 janvier 2023

 

 

Sur les ravages de la passion d’obéir

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les ravages de la passion d’obéir

 

 

Avant d’en venir au sujet du jour : une faible lueur d’espoir quelque part :

 

 

Un tribunal, à Washington, appelle le président Biden à mettre fin aux poursuites contre Julian Assange et à défendre les droits des journalistes et des lanceurs d’alerte

 

Chris GaraffaCovert Action Magazine – 24.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

Troisième tribunal Belmarsh pour Julian Assange, qui s’est tenu au National Press Club à Washington, D.C. le 20 janvier 2023 [Source: rumble.com]

 

 

Près de 13 ans après la publication par Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, de la vidéo Collateral Murder (Meurtre collatéral) exposant l’assassinat brutal et intentionnel de civils irakiens et de deux journalistes de l’agence Reuters, plus de 150 personnes se sont retrouvées dans la même salle du National Press Club de Washington, D.C., pour le Tribunal Belmarsh. L’audience du 20 janvier était la troisième du Tribunal, après celles de Londres et de New York en 2021 et 2022 respectivement. Plusieurs milliers de personnes ont également suivi l’événement en direct sur Internet. Voir la vidéo du Tribunal ci-dessous.

Organisé par Progressive International et coprésidé par Amy Goodman de Democracy Now ! et le philosophe et auteur croate Srećko Horvat, le Tribunal Belmarsh a réuni un panel de lanceurs d’alerte, de militants, d’avocats et d’autres personnes pour soutenir Assange, WikiLeaks et la liberté journalistique.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-tribunal-a-washington-appelle-le-president-biden-a-mettre-fin-aux-poursuites/

 

 

 

Réflexion morose : si les Britanniques, au lieu de se masser sur des kilomètres pour applaudir un (presque) jeune couple venant de légaliser son concubinage, s’étaient portés à quelques douzaines jusqu’à la prison très réelle de Belmarsh…

 

 

 

 

On les aime bien mais on n’en croit rien.

 

 

La bataille contre la réforme des retraites. Épisode 1 : un peuple se (re)lève

 

 

Le Grand Soir – 23.1.2023

 

 

 

 

Jeudi 19 janvier, plus deux millions de personnes ont participé à la large mobilisation contre la réforme des retraites. De mémoire de manifestants, c’est la première fois depuis de longues années qu’une première journée de lutte rassemble autant de monde.

 

D’aucuns auraient pu avoir l’impression que le mouvement social et le peuple français étaient lassés. Lassés des précédents combats perdus, lassés de l’inflation et de la vie chère, lassés des lendemains qui déchantent.

Mais ce jeudi 19 janvier, plus de deux millions de personnes sont venues rappeler au gouvernement qu’il n’en était rien et que sa réforme ne passerait pas.

Lire la suite…

 

Source : La bataille contre la réforme des retraites. Episode 1 : un peuple se (re)lève — V (legrandsoir.info)

 

 

 

 

Que ce soit chez eux ou chez nous, où n’importe où ailleurs en Europe, toute grève de cette espèce est vouée à l’échec. Aussi longtemps que les populations laborieuses se contenteront de descendre dans la rue et d’y brandir le poing pour réclamer des aménagements à l’organisation de leur esclavage, elles se feront baiser en levrette et ce sera justice, car les dieux méprisent les victimes volontaires.

Aussi longtemps qu’elles se contenteront d’aller au feu pour leurs petits intérêts personnels au mépris sans cesse réaffirmé des intérêts les plus vitaux des autres, elles n’auront que ce qu’elles méritent. Soit une infime augmentation de salaire qui leur sera aussitôt reprise par un peu d’inflation organisée, et le reste à l’avenant.

Sûr et certain : toute grève qui ne sera pas profondément politique ne sera jamais – ET AVEC JUSTICE – qu’une gesticulation inutile.

Quand on est pauvre et maltraité, on n’a pas le droit de n’être pas informé. On n’a pas le droit de se fier à d’autres pour diriger la seule vie dont on dispose. On a le devoir impérieux de le faire soi-même.

Obéir, par exemple, à des gens qu’on ne connaît pas pour ne pas attraper la grippe est infâme. On mérite d’en attraper d’une demi-douzaine de sortes et d’en mourir,  ce qui serait franchement un bon débarras.

Enfin puisque c’est là qu’on est : manifester (qui n’est pas se battre) pour l’âge d’accès aux retraites est d’autant plus grotesque qu’il n’y aura plus à très brève échéance de retraites du tout, puisque le continent tout entier (à l’exception de la Russie…) est en cours de désindustrialisation accélérée autant que planifiée. Quelles retraites ????

Si Emmanuel Macron en France choisit ce moment pour pousser sa « réforme » avec la plus tranquille arrogance, alors qu’il est le président le plus impopulaire de l’histoire de France ; si le ministre espagnol Sanchez ose faire des déclarations d’intention que M. Alexandre Mercouris qualifie d’« effrayantes » (quoi, franquistes ?) et si les « autorités » britanniques avec le non-élu Rishi Sunak à leur tête, préparent des lois interdisant toute manifestation et probablement toute forme de grève, ce n’est pas par coïncidence, c’est bel et bien un attentat mûrement préparé, de nature ouvertement fasciste, contre tous les peuples d’Europe, qui ne sont plus nulle part « représentés » que par des fantoches corrompus marinés dans le pot-de-vin.

 

 

 

 

 

Manifestations en Espagne contre la rencontre Macron-Sanchez

 

 

 

 

 

Déjà sortir dans la rue et brailler « Charlot, des sous ! » c’était ridicule, sans issue et sans justification. Et pourtant, c’était à des années-lumière…

« Ces mondialistes, si peu populaires qu’ils sont obligés de négocier avec une partie de leur opposition… », lit-on quelque part. Eh bien, c’est devenu partout la norme (voyez Netanyahou) et leur « opposition » n’en est, nulle part, vraiment une, juste des complices à la petite semaine. Que ne feraient-ils pas pour rester aux manettes, à exécuter les ordres qu’ils reçoivent de leurs vrais maîtres ? Et c’est avec ça que vous voulez discuter ? négocier ? Ah ha ha ha…

Pour sortir de la gadoue, il faut s’occuper de son sort soi-même. Si tous les peuples d’Europe se donnaient le mot pour manifester avec, partout, les mêmes pancartes : « Non à la fausse guerre d’Ukraine », « Pas un sou d’impôt pour armer vos hommes de main nazis » (le geste étant joint à la parole), la boucherie des otages ukrainiens s’arrêterait dans les 48 heures. Il n’y faudrait qu’un peu de courage et de détermination.

Pourquoi sommes-nous si pessimistes ? Bof…

 

 

 

GUERRE PSYCHOLOGIQUE – Une guerre par procuration est une guerre – LA IIIe MONDIALE ARRIVE

 

2nd Smartest Guy in the World  –  19.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

L’Amérique et l’Union Européenne sont engagées dans une guerre indirecte [par Ukraine interposée, NdT]  avec la Russie. Le coup d’État ukrainien de 2014 orchestré par la CIA n’était autre que la mise en place de la PSYOP-WW3 (Opération Psychologique – IIIe Guerre Mondiale) d’aujourd’hui, qui n’est elle-même rien d’autre que la poursuite du programme de peur massivement inoculée PSYOP-19 (Opération Psychologique Covid 19), qualifiée de « pandémie ».

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/guerre-psychologique/

 

 

Il était temps qu’ils s’en aperçoivent :

 

La guerre entre l’Occident et la Russie n’est plus hybride mais réelle, dit Lavrov

 

TASS – 23.1.2023

Traduction : L.G.O.

 

Le haut diplomate russe a rappelé que l’Ukraine a adopté des lois qui interdisent l’enseignement en russe, les médias en russe, y compris ces médias en Ukraine, des lois qui interdisent même, en fait, l’utilisation de la langue russe dans la vie quotidienne.

 

 

© Ministère russe des Affaires étrangères/TASS

 

 

PRETORIA, 23 janvier. /Ce qui se passe en Ukraine n’est plus une guerre hybride, mais une véritable guerre entre l’Occident et la Russie, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

LIRE LA SUITE…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/la-guerre-entre-loccident-et-la-russie-nest-plus-hybride-mais-reelle-dit-lavrov/

 

 

 

Résumons-nous : il est fortement (et désormais ouvertement) question de frapper la Crimée ou Moscou ou les deux, puisque le véritable enjeu de cette guerre ex-hybride est un changement de régime en Russie et le morcèlement de la Fédération.

Que feront, à votre avis, les Russes, dès que la première « frappe » aura eu lieu ? Ah, oui, c’est vrai, vous croyez ce qu’on vous a dit, comme quoi l’économie de la Russie est en lambeaux et qu’elle n’a plus ni armes ni munitions…  Heureux les simples d’esprit, car le royaume des cieux est à eux.

Regardez bien où se trouve le Quartier Général des assaillants… Non, ce n’est pas au Pentagone, c’est ici :

 

 

 

 

Ça fait un peu insigne SS ? C’est exprès. Vous ne pourrez même pas dire qu’ils vous ont trompés.

Consolation : quand ça partira en fumée, vous serez fumée aussi. En même temps. Un mauvais moment à passer et puis vous ne sentirez plus rien.

Remarquez : les Russes pourraient atteindre le Pentagone, mais pourquoi gâcher de bonnes munitions juste pour montrer ses muscles ?

 

 

Comme ça paraît loin… 2015 !

 

 

 

 

 

Où il y a de la honte, il n’y a pas de plaisir !

Donc, vautrons-nous dans la bassesse.

 

 

Effacer, même les morts

 

Régis de Castelnau – Vu du droit – 23.1.2023

 

 

 

 

Le 24 février 2022, les troupes russes sont rentrées sur le territoire internationalement reconnu de l’Ukraine. C’était matériellement une invasion et ce fut considéré par l’Occident comme une agression. La Russie faisait remonter la guerre au coup d’État organisé, financé et soutenu par les États-Unis en février 2014 à Kiev, coup d’État considéré par elle comme une agression contre ses intérêts vitaux.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/effacer-meme-les-morts/

 

 

 

Lavrov dit que l’Ouest essaie d’exercer des pressions sur chacun des pays qu’il visite

 

Selon le ministre, l’Occident est inquiet parce que la position dominante dont il a joui au cours des cinq derniers siècles est en train de disparaître, tandis que se profile un monde multipolaire.

 

TASS – 24.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

© Ministère russe des Affaires étrangères/TASS

 

 

MBABANE, 24 janvier. /TASS/. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que, partout où il voyage, l’Occident cherche à faire en sorte que le pays hôte se comporte d’une manière qui soit agréable aux États-Unis.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lavrov-dit-que-louest-essaie-dexercer-des-pressions-sur-chacun-des-pays-quil-visite/

 

M. Lavrov fait probablement allusion (mais pas seulement) à la récente offensive, dite de charme, de la Secrétaire d’État au Trésor Janet Yellen, qui semble précéder ou suivre pas à pas tous ses déplacements en Afrique.

 

 

 

Longue liste des relations diplomatiques de la Russie avec d’autres pays

 

Actuellement, la Russie entretient des relations diplomatiques avec 191 États.

 

TASS24.2.2023

Traduction : L.G.O.

 

 

Ministère des Affaires étrangères de Russie.  © Sergei Bobylev/TASS

 

 

MOSCOU, 24 janvier. /Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que la Russie répondrait durement aux mesures hostiles des autorités lettones.

Lundi 23 janvier, l’ambassadeur russe à Riga, Mikhail Vanin, a été convoqué au ministère letton des Affaires étrangères, où il a été informé que le niveau des relations diplomatiques du pays avec la Russie avait été abaissé. Plus tôt dans la journée, le ministère russe des Affaires étrangères a publié une déclaration indiquant que la Russie dégradait d’autant ses relations avec l’Estonie en guise de représailles.

Les rédacteurs de TASS FACTBOX ont fait l’inventaire de l’état actuel des relations diplomatiques de la Russie avec d’autres pays.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/longue-liste-des-relations-diplomatiques-de-la-russie-avec-dautres-pays/

 

 

 

 

Le ministère de l’Intérieur a reçu la demande de statut de réfugié en Russie d’un reporter français

 

Mardi, Adrien Bocquet, expert militaire français, volontaire et journaliste couvrant la situation dans le Donbass, a déposé une demande de statut de réfugié à Moscou.

 

 

TASS – 24.1.2023 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

MOSCOU, 24 janvier./ « La demande de statut de réfugié en Russie du journaliste français Adrien Bocquet a été enregistrée par le département des migrations de la police de Moscou, et une décision à ce sujet sera prise sur la base de la loi fédérale russe et en tenant compte de sa position pro-russe », a déclaré mardi le ministère russe de l’Intérieur.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-ministere-de-linterieur-a-recu-la-demande-de-statut-de-refugie-en-russie-dun-reporter-francais/

 

 

 

 

 

Chose promise, chose due :

 

 

 

 

Ukraine, les vapeurs de la folie

 

Jimmie Moglia – Your Daily Shakespeare – 16.3.2022

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

En ± 50 avant notre ère, le poète latin Publilius Syrus a dit : « In nil sapiendo vita lucundissima est » (Ne rien savoir rend la vie des plus délicieuses.) Et, en 1788, le poète anglais Thomas Gray a rendu ainsi l’idée en anglais : “Where Ignorance is Bliss, It is Folly to be Wise.” (Où l’ignorance est une benediction, ce serait folie qu’être sage).

 

Le préambule est nécessaire, je pense, pour deux raisons. Je ne prétends pas être exempt d’ignorance, mais il se peut que l’un ou l’autre lecteur ne soit pas d’accord avec les idées exposées ici. Si c’est le cas, je lui suggérerai de garder à l’esprit l’une des meilleures phrases de Marc Twain, « Dans toutes les questions d’opinions, nos adversaires sont cinglés » et de l’appliquer en conséquence.

La deuxième raison est que les émotions l’emportent souvent sur la vérité objective, notamment et surtout lorsque les maîtres de la manipulation de masse savent comment susciter des émotions, des impulsions et des passions souvent de la plus basse espèce. Et cela ne se limite pas aux émotions. Par exemple, le secrétaire américain à la défense Donald Rumsfeld, aujourd’hui décédé, a fait une affirmation remarquable en réponse à un journaliste, pendant la guerre en Irak. Le journaliste avait apporté des preuves irréfutables que ce que Rumsfeld venait de déclarer avec insistance était un mensonge. Incapable de le contredire, Rumsfeld a laissé passer quelques longues secondes avant de répondre : « Nous créons notre propre réalité ».

Par conséquent, le lecteur dissident peut choisir entre l’option de Twain et celle de Rumsfeld pour ce qui concerne les sujets traités ici.

Mon intérêt pour l’Ukraine ne date pas d’hier. J’y suis allé pour la première fois autour de mes vingt ans en qualité d’artiste et je n’ai rien trouvé à redire sur ce pays, qu’il s’agisse des gens, de l’environnement ou de la nature. C’était encore le temps de l’Union soviétique, l’Ukraine était l’une des républiques soviétiques, mais mes impressions étaient absolument apolitiques. Il est certain que la jeunesse façonne ses perceptions et qu’au milieu de personnes accueillantes et amicales, nous voyons tous la vie à travers les lunettes roses métaphoriques.

Lire la suite…

Source : Ukraine, The Fumes of Madness – Your Daily ShakespeareYour Daily Shakespeare

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/ukraine-les-vapeurs-de-la-folie/

 

 

 

 

Mieux vaut savoir qui nos impôts financent, non ?

 

 

Bandera et le nazisme ukrainien champions de l’« Occident »

 

 

 

par Annie Lacroix-Riz
historienne
professeur émérite d’histoire contemporaine,
université Paris 7

 

Librairie Tropiques – 23 Janvier 2023

 

 

La guerre d’Ukraine a été lancée par la Russie après huit ans d’agression ukraino-occidentale (2014-2022) contre les russophones de l’Est ukrainien. Leurs 14 000 morts, en majorité des civils, avaient intéressé nos grands médias aussi peu que ceux d’Irak, de Serbie, d’Afghanistan et de Syrie, attaqués, depuis 1991, par les États-Unis en quête mondiale de contrôle pétrolier et gazier et autres matières premières, sous couvert de l’OTAN soumis à commandement unique américain depuis sa fondation (1950). La coalition occidentale, qui a d’emblée ridiculisé l’objectif officiel russe de « dénazification » annoncé en février 2022 – conforme aux « principes politiques » inscrits dans le Protocole de la Conférence de Potsdam (1er août 1945)1‑‑, affirme agir contre la Russie au nom de la « démocratie » (nouveau nom du « Monde libre » de l’époque soviétique) ‑‑ .

La guerre se prolongeant, l’« Occident » fait évoluer le concept de « démocratie » et « couvre » la vénération de l’État ukrainien « allié » pour ses criminels de guerre et d’avant-guerre. Ainsi érige-t-il le nazi ukrainien Stepan Bandera (1909-1959) en héraut de l’« indépendance ukrainienne » : léger défaut qu’il lui pardonne autant qu’à la « démocratie » ukrainienne post-Maïdan la promotion des groupements nazis et les coups de gourdin que le multi-millionaire Zelenski, digne successeur du milliardaire Porochenko, administre au peuple ukrainien : destruction du code du travail, des horaires aux salaires, et interdiction des partis et journaux d’opposition, requis par les « investisseurs » états-uniens.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/bandera-et-le-nazisme-ukrainien-champions-de-l-occident/

 

 

 

 

 

Demain vendredi, les Russes – et pas mal d’autres de par le monde – célébreront la levée, il y a 77 ans, du siège de Leningrad.

 

C’est en effet le 27 janvier 1944  que les troupes soviétiques ont brisé l’étau des troupes allemandes, après 900 jours de blocus, de bombardements et de famine, parfois par – 40°C. Bilan : un million de morts, sur 2,5 millions d’habitants.

On se souvient de ce qu’on a appris une fois la guerre finie :  des gens qui tombaient morts dans les rues, de faim, de froid, d’épuisement… de ceux qui décollaient le papier-peint des murs pour en lécher la colle… des enfants enlevés à leurs familles par le gouvernement et expédiés au-delà du lac Ladoga, pour tenter de leur sauver la vie, mais dont certains mouraient en route, comme le frère aîné de Vladimir Poutine (qui n’était pas encore né)… de Dmitri Chostakovitch, qui a composé, dans ces conditions, sa symphonie « Leningrad » mais qui n’a pas pu la voir exécuter parce que lui aussi, avec tout l’orchestre philharmonique de la ville, avait été évacué…

Et pourtant, dans ces circonstances aberrantes, elle a quand même été exécutée : le 9 août 1942, par ce qui restait de l’orchestre de la radio renforcé par des militaires, plusieurs des interprètes étant morts pendant les répétitions…

On a su que, de leurs tranchées, les assaillants avaient pu l’écouter et l’entendre applaudir pendant une heure. Certains auraient dit plus tard que c’est à ce moment-là qu’ils avaient compris que la guerre était pour eux perdue.

Tout ce qu’on peut, nous, vous offrir en souvenir, en pleine IIIe mondiale, c’est ça :

 

 

Symphonie n°7 en ut majeur, opus 60

de Dmitri Chostakovitch

 

Dédiée à sa ville natale et intitulée « Leningrad »

Par l’orchestre du théâtre Mariinsky,

sous la direction du maestro Valery Gergiev

 

(viré de la Scala de Milan l’année dernière ou est-ce déjà il y a deux ans ?)

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 26 janvier 2023.

 

 

Et bonne année du lièvre à tous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux écrivains Chinois en Occident

 

C’était dans les années 1930…

 

 

 

 

 

 

Le premier a écrit en anglais

 

Nous avons eu souvent l’occasion d’évoquer le Gallois (il se voulait tel) John Cowper Powys. Les nombreux admirateurs qu’il a en France n’ignorent pas que ce très grand écrivain a passé de nombreuses années en Amérique, à donner « plus de 10.000 conférences » sur la littérature et la philosophie, « dans tous les États Unis sauf deux ». The Powys Society est, comme son nom l’indique, une société littéraire, qui s’est donné pour but de préserver et d’honorer la mémoire non seulement de John Cowper (JCP) mais aussi de ses deux frères Llewelyn et Théodore, écrivains de réputation mondiale eux aussi. La Société publie un Journal annuel et une Newsletter mensuelle.

Dans celle de juillet, M. Chris Thomas, son secrétaire honoraire, rappelle un événement qui peut sembler mineur : l’appréciation élogieuse du livre d’un écrivain chinois encore inconnu par John Cowper Powys (coutumier du fait), à New York, en 1931. Or ce livre vient d’être réédité.

À ce propos, on ne peut manquer de remarquer qu’en dépit des relations actuellement hyper-tendues de leur pays avec la Chine, les éditeurs US paraissent être tombés moins bas que ceux de la francophonie européenne.

Il nous a semblé intéressant de faire connaître l’article de Chris Thomas et la personnalité de l’auteur chinois en question aux lecteurs des Grosses Orchades

 

C’est une histoire de blurbs. Les blurbs ou blubs sont, en anglais, ces extraits de critiques invoqués par les éditeurs pour faire de la réclame à leurs livres. Des espèces de références, en somme. L’auteur dont il va être question, en s’autoéditant, a ajouté aux blurbs élogieux de quelques personnages célèbres sur ses livres, des extraits de lettres de refus des éditeurs qui n’en avaient pas voulu.

 

 

Rouge de Chine

 

Chris Thomas – The Powys Society Newsletter N°106

Juillet 2022

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

Parmi les nombreux objets de la collection Powys acquis par Richard Simond en 2021 auprès de la succession de feu Michael Seidenberg (propriétaire de la librairie Brazenhead à New York – voir une note sur Michael dans la Newsletter 102, mars 2021, p.16) figure un curieux roman, China Red, de l’extraordinaire écrivain sino-américain H.T. Tsiang (1899-1971), livre publié par l’auteur lui-même. Le roman a été réimprimé par Tsiang en 1932. Les exemplaires originaux de ce livre sont aujourd’hui très rares et se vendent à des prix élevés. J’ai toutefois trouvé un exemplaire quelque peu délavé et fragile conservé dans une enveloppe protectrice à la British Library. Ce roman moderniste, expérimental et idiosyncratique, avec sa couverture très graphique et très colorée, raconte l’histoire d’une relation amoureuse entre deux personnages séparés, les protagonistes du roman, Chi et son fiancé Sheng qui écrit sur ses expériences en Amérique. Il s’agit d’un roman semi-autobiographique, car l’histoire de la vie de l’homme reflète l’histoire de la vie de Tsiang. Le récit, qui prend la forme d’un échange de lettres entre les deux amants, est tour à tour humoristique, ironique, didactique et rempli de disputes et de discussions animées comparant la Chine et l’Amérique, le socialisme et le communisme au capitalisme. Il est également mélodramatique, et violent, se terminant par des gouttes de sang dessinées et une incitation à la rébellion.

 

« J’ai été fasciné par Rouge de Chine. L’humour nostalgique, sournois et malicieux, plein de tant de vibrations délicates comme le vent dans les feuilles de peuplier m’a beaucoup plu. Le caractère poignant de la conclusion et ses sombres implications n’a pas raté sa cible avec moi non plus. » 

John Cowper Powys

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/rouge-de-chine/

 

 

 

 

Le second a écrit en français

 

Malheureusement, on ne sait pas grand-chose de lui, sinon qu’il a étudié à la Faculté des Lettres de la Sorbonne, où il a été l’élève d’Albert Mathiez, et qu’il était diplômé de l’université Tsing-Hua de Pékin.

 

C’est d’ailleurs le père de l’histoire révolutionnaire française qui lui a conseillé de prendre pour sujet de sa thèse de doctorat l’histoire du Comité qu’avaient formé, en exil, les réfugiés politiques de la Principauté Épiscopale de Liège (une théocratie républicaine qui a duré pas loin de mille ans) et ceux des Pays-Bas Autrichiens, autrement dit les Flamands, habitants du nord de la Belgique actuelle.

 

On a le regret de dire que ni en Flandre ni en Wallonie, il ne s’est trouvé un seul historien qui se soit jamais intéressé à lui, ni d’ailleurs à la véritable histoire de leurs ancêtres de ce temps-là.

 

 

 

 

 

 

Faculté des lettres de l’Université de Paris.

 

Les Comités et les clubs des patriotes belges et liégeois : 1791-an III, thèse… présentée par Orient Lee

 

Reliure inconnue – 1 janvier 1931

 

 

 

Notons que c’est la seule circonstance connue où les habitants du nord et du sud de la Belgique actuelle aient été véritablement unis.

 

 

 

 

Le pays de Liège a donné quatre généraux à la Première république : deux nés à Liège et deux à Verviers.

 

 

Le premier fut :

 

 

 

 

Servais Beaudouin Boulanger, né le 7 janvier 1755 à Herstal (Principauté de Liège), ouvrier orfèvre immigré à Paris et général de brigade de la Révolution française, mort guillotiné le 10 Thermidor An II (29 juillet 1794) à Paris.

 

 

 

Le deuxième :

 

 

 

Jean Pierre de Ransonnet-Bosford, né le 13 octobre 1744 à Liège (Principauté de Liège), mort le 3 mars 1796 à Moûtiers (Savoie), est un général de brigade de la Révolution française.

 

 

 

Autographe du général Ransonnet [in Orient Lee]

 

 

Jean-Pierre Ransonnet a eu quatre fils, tous morts, comme lui, au service de la France, le plus jeune, capitaine de vaisseau, au cours d’une exploration. Ce fils cadet avait été, à l’âge de 7 ans, exposé au pilori de Liège avec sa mère, pour sanctionner l’absence du père et des trois aînés, puis échangé, grâce aux efforts de Maximilien Robespierre, contre des émigrés capturés les armes à la main. La générale était allée, dès son arrivée à Paris, remercier l’Incorruptible, qui lui avait assuré que sa porte lui serait toujours ouverte, ce dont elle a usé et abusé en faveur de compatriotes souvent arrêtés sur des dénonciations fallacieuses, dont le « chef de la Gironde liégeoise » Nicolas Bassenge, qui en a remercié Robespierre dans son ouvrage  J. N. Bassenge, de Liège, à Publicola Chaussard, Sur ce qu’il dit dans ses Mémoires concernant la Belgique, du ci-devant Pays de Liège, Paris, an II, paru, détail important,  après Thermidor.

 

 

 

 

Le premier verviétois fut :

 

Pas de portrait

parce que notre HP

refuse de scanner.

 

Jean Lambert Joseph Fyon, né en 1745 à Verviers, mort le 2 septembre 1816 à Liège : révolutionnaire, homme politique liégeois et général de la Révolution française.

 

Après la Révolution, il joua un rôle d’une certaine importance dans la Conjuration des Égaux de Babeuf et fut jugé au procès de Vendôme avec Babeuf lui-même, Buonarrotti et les autres conjurés. Après l’attentat de la rue Saint Nicaise, il fut mis sur une liste de proscriptions, mais tous les efforts de la police de Fouché pour le retrouver restèrent vains. Wikipedia affirme à tort qu’il s’était réfugié dans la République Batave : il était à Liège, où il est resté, jusqu’à sa mort, sous la protection occulte de deux de ses gendres, un Français et un Verviétois, qui y remplirent, sous l’occupation française post-thermidorienne, les fonctions de commissaire de police et de greffier du tribunal  (Fyon a eu sept filles, orphelines de mère, qui l’ont accompagné partout, et dont six sont mortes octogénaires).

 

 

 

 

Le second Verviétois fut :

 

 

 

Henri-Antoine Jardon, né le 3 février 1768 à Verviers dans la principauté de Liège et mort le 25 mars 1809 à São Martinho do Campo au Portugal, est un général de la Révolution française et de l’Empire, célèbre pour son courage et ses qualités humaines.

 

Il fut le plus jeune général de la Révolution sorti du rang, et c’est le seul des quatre liégeois qui ait son nom sur l’Arc de Triomphe, parce qu’il a rempilé et qu’il est mort sous Napoléon, alors qu’il avait voulu, le 18 brumaire, aller « tuer l’usurpateur ». Que ne l’a-t-il fait !

 

Les quelque quatre cents descendants Jardon d’aujourd’hui (pas de lui en ligne directe, mais certains, en revanche, du « roi de Patagonie ») comptent deux pianistes virtuoses : Lydia Jardon, en Bretagne et Fabien Jardon, en Belgique.

 

 

 

 

 

Entre le 15  octobre  1934 et le 19 octobre 1935, il y eut La Longue Marche et Orient Lee quitta Paris pour rentrer en Chine.

Malgré tous nos efforts, nous ne sommes hélas pas arrivés à retrouver sa trace.

 

 

Mao Tsé Toung haranguant ses troupes à l’issue de la Longue Marche

 

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-second-a-ecrit-en-francais/

 

 

 

Rien à voir avec les Chinois ni avec les années 1930

 

 

Parce que ce post aurait dû paraître en juillet…

et que ce n’est pas périmé

 

 

Audience historique aux USA : Voici comment est né le virus

 

ByoBlu.com – 6.8.2022

(traduit de l’italien par L.G.O.)

 

 

 

 

Deux ans après l’avènement du Covid-19, un débat institutionnel sérieux sur les expériences de laboratoire de type « gain-de-fonction » s’est ouvert aux États-Unis. Le 3 août 2022, un groupe de scientifiques et d’universitaires a débattu des risques et des avantages des expériences de manipulation de virus devant la commission sénatoriale de la sécurité intérieure et des affaires gouvernementales sur les menaces émergentes. Selon la définition du National Institute of Health (NIH), la recherche par gain de fonction concerne les modifications génétiques et les expériences sur les virus et les agents pathogènes afin d’augmenter leur puissance et leur transmission. Selon Richard Ebright, professeur de chimie à l’université Rutgers, « la recherche sur les gains de fonction peut accroître les connaissances scientifiques, mais elle n’a aucune application civile pratique ».

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/audience-historique-aux-usa-voici-comment-est-ne-le-virus/

 

 

 

 

Idem : À propos de la

« Lettre ouverte de Leon Landini à Michel Onfray »

aujourd’hui republiée par Initiative Communiste : « Honte à M. Onfray »

 

D’autres, qui n’étaient pas communistes, ont depuis longtemps et assez vertement écrit ce qu’ils pensaient de cette – au mieux – fausse valeur.

Ce que sait le public, c’est ce qu’on lui permet de savoir. L’arme létale principale du Parti de l’Égoïsme étant le silence imposé par tous les moyens possibles à quiconque ose parler de vérité, Les Grosses Orchades ont pour règle de la retourner à l’envoyeur et de ne jamais dire un mot de ceux qui le servent. JA-MAIS un mot, ici, des Botul, Onfray et autres de même acabit.

Que l’exception qu’elles font aujourd’hui soit considérée non pas comme une appréciation même sévère de quelqu’un dont le mieux est de ne rien dire, mais comme une page de l’Histoire de France qui n’est pas – à dessein – enseignée aux plus jeunes couches de la population. Parce que, de quelque origine qu’elles soient, de souche ou immigrées, elles ont le droit de la connaître, n’en déplaise à tous les P…. respectueux.

 

 

 

 

 

« HONTE à M. ONFRAY »

Lettre ouverte de M. Léon LANDINI, résistant FTP-MOI

 

I.C. – 3 Août 2022

 

 

L’anticommunisme est une plaie sanglante qui a justifié les pires génocides, exactions et répressions au quatre coins de la planète. Rappelons  que les campagnes de haines anticommunistes précédent et justifient TOUJOURS la montée du fascisme et son cortège d’horreurs .

Contre les falsificateurs de l’histoire rappelons que les communistes sont les premiers victimes du fascisme car ce sont les premiers et bien souvent les seuls à le combattre quand la bourgeoisie le construit et le nourrit.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/honte-a-m-onfray-lettre-ouverte/

 

 

 

 

Ceci n’est pas chinois non plus, c’est canadien,

mais à Davos et d’actualité :

 

 

Tentative d’interview de

Bourla, le PDG de Pfizer propriétaire d’Ursula von der Leyen & C°,

par deux reporters de Rebel News

 

Ezra Levant et Avi Yemini – Rebel News – 19.1.2023

 

Traduction des citations : L.G.O.

 

 

 

 

CAUGHT HIM! Rebel News pummels Pfizer CEO with questions at World Economic Forum 

 

 

ON L’A ATTRAPÉ ! Rebel News assaille de questions le PDG de Pfizer au Forum économique mondial

 

 

Les journalistes ont abordé des questions cruciales sur les vaccins, notamment sur le fait que les vaccins n’empêchent pas la transmission, information que Pfizer a cachée au public : « Quand avez-vous su que les vaccins n’empêchaient pas la transmission ? Combien de temps l’avez-vous su sans le dire publiquement ? Pourquoi avez-vous gardé cela secret ? » . Et ils ont réclamé de Pfizer des excuses pour ce silence qui a conduit à d’innombrables restrictions dans le monde et a l’exclusion d’une partie de la population mondiale.

Les deux journalistes ont également exigé des réponses sur les problèmes de santé liés aux (ou causés par) les vaccins, comme les attaques cardiaques « Êtes-vous inquiet à propos de la responsabilité du produit ? Êtes-vous inquiet au sujet de la myocardite ? Que pensez-vous des décès brusques et des jeunes hommes qui tombent tous les jours victimes d’arrêt du coeur ? ». Et sur les allégations de pratiques commerciales trompeuses : « Pfizer a payé 2,3 milliards de dollars d’amendes pour une publicité mensongère. Êtes-vous actuellement sous enquête comme vous l’avez été pour votre publicité trompeuse ? »

Qu’a répondu Bourla ? Rien.

« Entre Avi et moi, nous avons posé 29 questions. Tout ce que nous voulions demander au PDG de Pfizer depuis trois ans : depuis les profits qu’il a personnellement tirés de la pandémie jusqu’aux sommes qu’il a versées à d’autres pour promouvoir ses vaccins, en passant par des questions importantes sur le moment où il a su que ses vaccins n’empêchaient pas la transmission, et pourquoi il a tenu la chose secrète.

Si vous aimez ces questions – et si vous pensez que le silence de Bourla était assourdissant – aidez-nous à poursuivre notre travail pour nous aider à financer davantage de journalisme citoyen comme celui-ci ! (Merci.)

Nous mettons en ligne tous nos reportages comme celui-ci sur un site spécial appelé www.WEFReports.com. Consultez-le tous les jours ! »

 

Même sans comprendre l’anglais, on saisit aisément l’absence de réponses de celui qui, à la fin, s’engouffre là où il va (s’il le peut) décider de notre sort avec ses complices de la mafia globaliste (dont, ne l’oublions pas, quelques zélus belges)

 

Ne perdons pas de vue cependant que, comme l’exprime si poliment Alexandre Mercouris, dans un de ses derniers échanges avec Alex Christoforou : « …le forum économique mondial de Davos, cette année, “glisse dans l’absurdité et l’insignifiance” ». Parce qu’il semble que plus personne dans le monde n’arrive à le prendre au sérieux. Et parce que, désormais, les vrais dirigeants du monde sont ailleurs (au point que même Elon Musk ne s’est pas dérangé).

Pire (ou mieux) : Que la France et l’Angleterre fassent partie du Conseil de Sécurité des Nations Unies mais que l’Inde et le Brésil n’y soient pas admis ne peut signifier qu’une chose : que l’ONU elle-même ne représente plus que le Département d’État U.S.  et que ses jours sont comptés.

Bref, attendons-nous à voir un de ces beaux matins « les autres » fonder, ailleurs, une association des peuples plus représentative et moins discréditée.

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/21710-2/

 

 

 

 

 

On n’a pas le courage de vous traduire cette petite vidéo, mais le point de la situation fait par ces deux hommes avant-hier correspond à la réalité DES FAITS.

 

 

Weapon addiction as Zelensky claims Putin chroma key – The Duran

 

 

 

 

 

Ni ceci non plus, mais puisqu’on est en Chine …

 

 

Why is Robert Malone Pushing Anti-China Misinformation? – The Duran

 

Eh, pourquoi diable faire de la moindre célébrité, médicale ou autre, un oracle en politique ?

 

 

 

 

Simple rappel pour finir :

 

 

 

 

(Jimmy Dore dans sa langue)

European Leaders ADMIT Ukraine Peace Deal Was A Sham (rumble.com)

 

 

 

 

Et…

 

Bonne Année du Lièvre à tous !

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 22 janvier 2023,

premier jour de l’année chinoise.

 

 

 

Dans une semaine à vendredi 13…

 

 

 

 

 

 

 

Trouvé dans les catacombes

 

 

 

Dans une semaine à vendredi 13…

 

 

 

 

Il y a des gens qui prennent davantage au sérieux ce que dit M. Pierre De Gaulle que ce que raconte le président de la République. Tiens… pourquoi ?

 

 

Le petit-fils de Charles De Gaulle – vieille Némésis de la CIA – condamne la politique occidentale en Ukraine

 

Il affirme que les États-Unis et l’OTAN ont déclenché le conflit et font souffrir les Européens.

 

 

Jeremy Kuzmarov – Covert Action Magazine – 11.1.2023

Traduction : c.l. pourL.G.O.

 

 

 

Pierre de Gaulle [Source: rt.com]

 

 

 

Pierre De Gaulle, petit-fils de l’ancien président français Charles De Gaulle, a déclaré que les États-Unis faisaient souffrir les Européens en alimentant le conflit ukrainien et en menant une guerre économique planifiée contre la Russie.

Consultant en entreprise et directeur de banque, Pierre a déclaré à l’Association pour le Dialogue Franco-russe, le 26 décembre : « Je me révolte et proteste contre cette malhonnêteté intellectuelle dans la crise ukrainienne, parce que les déclencheurs de la guerre ont été les Américains et l’OTAN. Les États-Unis continuent malheureusement l’escalade militaire, faisant souffrir non seulement la population ukrainienne, mais aussi la population européenne »

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-petit-fils-de-charles-de-gaulle-vieille-nemesis-de-la-cia-condamne-la-politique-occidentale-en-ukraine/

 

  

 

 

Tous les commentateurs militaires disent « Bakhmut, c’est Marioupol au cube ».

 

Que cache l’Ukraine dans les mines de sel de Bakhmut ?

 

Larry Johnson – Sonar 21  – 7.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

La bataille prolongée pour Bakhmut est dépeinte dans la presse comme un symbole de la faiblesse russe. Je sais que de nombreux Occidentaux se grattent la tête et se demandent pourquoi livrer une bataille aussi féroce pour ce morceau de territoire particulier. La réponse, je crois, se trouve sous la surface de Bakhmut/Soledar, dans la mine de sel de Soledar (alias mine de sel d’Artyomsol). Car cette mine est un monstre qui compte 202 km de tunnels.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/que-cache-lukraine-dans-les-mines-de-sel-de-bakhmut/

 

 

On le sait, les mines de Bakhmut, c’est Soledar, et depuis la parution de cet article, Soledar (la ville) est tombée. Et bien d’autres choses encore se sont passées, comme la nomination du général Guerassimov à des fonctions que les merdias occidentaux, qui ne comprennent pas tout, annoncent en se pourléchant de luttes intestines au Kremlin, de révocation du général Surovikine et du diable et de sa mère. C’est qu’ils n’ont pas l’habitude qu’on leur dise la vérité. Surtout sur quelque chose d’aussi important qui se prépare à leurs dépens. C’est-à-dire aux dépens de leurs bailleurs de fonds et de niouzes. Comme l’a dit quelqu’un dont le nom nous échappe : « comment vont-ils faire pour adapter la “narrative“ de l’Ukraine qui gagne à un effondrement aussi total ? » Oh, ils trouveront bien.

Aux dernières nouvelles de cette semaine, le mot d’ordre, chez les Euronouilles, est toujours : « Nach Moscou ! Et qu’est-ce qu’on va faire des 300 milliards et quelques qu’on leur a piqués ? », la note cocasse inhabituelle étant d’entendre Charles Michel le proclamer en anglais avec l’accent belge.

 

 

Charles Michel, Jens Stoltenberg et Ursula von der Leyen, telles les sorcières de Macbeth, annonçant à l’Europe éberluée la grande chance qui est la sienne de se retrouver pieds et poings liés – grâce à eux – sous la botte de l’OTAN

 

 

Hélas, pour l’entendre, il faut regarder la vidéo ci-dessous d’Alex Christoforou, qui est en anglais (mais avec des sous-titres quoiqu’en anglais aussi) :

Soledar trouble, send Leopard 2. EU merging with NATO, Putin plan foiled. Macron, Putin paradox. U/1 – YouTube

 

 

Depuis, les conséquences prévisibles de leur politique de Gribouilles du vol en bande organisée commencent à se produire, à savoir que tous les gens et/ou états qui ont vraiment beaucoup beaucoup de fric s’empressent d’aller le planquer ailleurs, là où on ne leur fera pas le coup (magistral) qu’on vient de faire aux Russes. Comme si se retrouver sans chauffage, sans eau, sans bouffe, sans industries et avec des millions de chômeurs dans les rues ne suffisait pas aux Malheurs de Soph l’Europe.

 

 

 

En attendant :

 

 

Investig’Action est heureux de vous inviter à la conférence-débat

 

Guerre en Ukraine : réalités et propagandes

 

qui se tiendra le mercredi 18 janvier à Bruxelles

 

Organisée par le Comité de surveillance OTAN

 

 

 

 

 

 

Allez-y nombreux si vous habitez par là !

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/investigaction-est-heureux-de-vous-inviter-a-la-conference-debat/

 

 

 

                           

                    (Hélas, pas des écolos !)

 

 

Métropole grenobloise

École Robespierre renommée [et même rebaptisée] à Fontaine : polémique dans l’agglo

 

 

Lors de ses vœux, le maire de Fontaine, Franck Longo, a annoncé que l’école Robespierre changerait de nom après sa reconstruction. Et cela a déclenché des réactions bien au-delà des frontières communales.

 

 

Ève Moulinier – Le Dauphiné libéré – 10.1.2023

 

 

 

Le changement de nom de l’école Robespierre à Fontaine a fait réagir dans l’agglomération, notamment l’adjoint au maire de Greboble, Alan Confesson (LFI), qui a ferraillé sur les réseaux sociaux avec l’adjoint au maire de Fontaine, Laurent Thoriste [Crédit photo : Le D.L. /Archives, J. –B.V. et I.C.]

 

 

Bon, tout le monde le sait. La commune de Fontaine, en raison de son histoire politique, a des noms de rues et de bâtiments teintés de rouge bien rouge… On pense évidemment à la fameuse avenue Lénine qui longe le stade Maurice-Thorez et qui nous emmène au parc Karl-Marx.

Il y a aussi l’école Robespierre, personnage auquel se réfère souvent la gauche radicale, et qui reste l’une des grandes figures de la Révolution française et de la Première république dont on célèbre le 230e anniversaire, pile en ce moment.

 

« Révisionnisme », « cancel culture » ?

Mais voilà que l’on vient d’apprendre, lors de la cérémonie de vœux du maire Franck Longo (MoDem) que cette école serait bientôt « débaptisée » après sa reconstruction. Lors de son discours, l’élu a d’ailleurs filé une métaphore humoristique pour l’annoncer : « Sur le nom de Robespierre, pour couper court au débat et ne pas se prendre la tête, je vous annonce que l’école sera renommée, c’est tranché… » Et il a déclaré que dans les prochaines…

 

 

 

 

Comme on n’est pas abonnés, on ne saura jamais la suite. Quel dommage.

Pour l’audacieux maire trentenaire de cette « commune » (beurk, ils ne peuvent pas changer ce mot ?)  de ± 11.000 habitants, qui doit s’affirmer d’une manière ou d’une autre au moment où les vertus politiques volent si haut, on comprend son problème. C’est quand même vrai que l’incorruptibilité n’est guère à la mode.

On lui conseille de la rebaptiser Philippe Pétain, son école. Ils seront ainsi bien au chaud entre patriotes.

Que voulez-vous, le pays de Liège a – sans reproche – donné quatre généraux à la Première République, dont trois sont morts au service de la France, le premier, en montant sur l’échafaud avec le débaptisé.

Leur faute, d’ailleurs : s’ils avaient su ferrailler sur les réseaux sociaux, au lieu d’aller mouliner du sabre à Fleurus, les hommes d’État d’aujourd’hui ne seraient pas obligés de réparer leurs conneries.

Mais tout ça ne nous donne pas le droit de nous mêler des affaires de la moribonde Cinquième. Faites comme si on n’avait rien dit.

 

 

 

 

 

 

 

« Nous marchons au milieu des poignards » disait Robespierre en 93. Deux cent trente ans plus tard, ce n’est pas fini, Lula vient de s’en apercevoir.

Soyons honnêtes, ce n’est pas tout à fait sa faute à l’élu : depuis trois quarts de siècle que la Nation Indispensable assistée du Peuple Élu se donne un mal de chien pour faire des populations qu’elle occupe manu militari un ramassis d’ignares faciles à soumettre, elle n’y a que trop réussi.

Quand on vous dit qu’il faudra repasser par les temps préhistoriques !

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/21538-2/

 

 

 

 

L’utilisation du drapeau israélien lors des émeutes au Brésil suscite l’indignation populaire

 

Les Brésiliens, sur tous les médias sociaux, ont pris la parole pour condamner l’utilisation par les émeutiers pro-Bolsonaro des drapeaux israélien et américain lors de l’assaut du Congrès.

 

Al Mayadeen English – 12.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

Des émeutiers brésiliens arborant les drapeaux israélien et américain lors de la prise d’assaut du congrès brésilien.

 

 

Les Brésiliens se sont emparés des médias sociaux au lendemain des émeutes de Brasilia pour condamner l’utilisation de drapeaux israéliens par les partisans de l’ancien président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

Les utilisateurs des médias sociaux brésiliens ont posté des dizaines de clips montrant les violences qui ont eu lieu dans la capitale du pays, après que des partisans de Bolsonaro aient fait irruption dimanche dans le palais présidentiel du Planalto et dans le bâtiment du Congrès, en arborant des drapeaux brésiliens, israéliens et américains, grimpés sur les toits pour y agiter les drapeaux malgré les tentatives des agents de sécurité de contenir les troubles.

L’assaut a été donné en signe de protestation contre le président de gauche Luis Inacio Lula da Silva, qui a battu M. Bolsonaro (extrême droite) lors des élections présidentielles du 30 octobre.

Un grand nombre de partisans brésiliens de Lula ont souligné que la présence de drapeaux israéliens lors des émeutes était un indicateur de la perte du sens du patriotisme des partisans de Bolsonaro, notamment au vu de la présence en masse de drapeaux américains.

 

Source : Use of Israeli flag during Brazil riots sparks popular outrage | Al Mayadeen English  [Où l’on peut voir quelques-uns des clips mis en ligne par les abonnés aux réseaux sociaux.]

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lutilisation-du-drapeau-israelien-lors-des-emeutes-au-bresil-suscite-lindignation-populaire/

 

 

 

 

Un commentaire presque à chaud :

 

 

Pourquoi la CIA a-t-elle tenté un « soulèvement de style Maidan » au Brésil ?

 

Pepe Escobar – The Saker’s Blog

 

Publié par Wayan – Le Saker francophone – 13.1.2023

 

 

 

 

 

Un ancien responsable du renseignement américain a confirmé que le remix chaotique du Maidan organisé à Brasilia le 8 janvier était une opération de la CIA et l’a lié aux récentes tentatives de révolution de couleur en Iran.

Dimanche, des partisans présumés de l’ancien président de droite, Jair Bolsonaro, ont pris d’assaut le Congrès, la Cour suprême et le palais présidentiel brésiliens, contournant les fragiles barricades de sécurité, grimpant sur les toits, brisant les fenêtres, détruisant des biens publics, notamment des peintures précieuses, tout en appelant à un coup d’État militaire dans le cadre d’un programme de changement de régime visant le président tout juste élu, Luis Inacio « Lula » da Silva.

Selon la source américaine, la raison de l’organisation de l’opération – qui porte des signes visibles de planification hâtive – est que le Brésil est sur le point de se réaffirmer dans la géopolitique mondiale aux côtés des autres États des BRICS, la Russie, l’Inde et la Chine.

Cela suggère que les planificateurs de la CIA sont de fervents lecteurs du stratège du Crédit Suisse, Zoltan Pozsar, ancien de la Fed de New York. Dans son rapport révolutionnaire du 27 décembre intitulé War and Commodity Encumbrance, Pozsar déclare que « l’ordre mondial multipolaire n’est pas construit par les chefs d’État du G7, mais par le « G7 de l’Est » (les chefs d’État des BRICS), qui est en réalité un G5 mais à cause du phénomène “BRICSexpansion”, j’ai pris la liberté d’arrondir ».

Lire la suite…

 

Source : Pourquoi la CIA a-t-elle tenté un « soulèvement de style Maidan » au Brésil ? | Le Saker Francophone

 

 

 

 

On a entendu dire que Bachar n’était pas pressé… qu’il ne tenait pas à faire n’importe quoi… et comme on le comprend !

 

Erdogan veut résoudre le problème Kurde avec Assad

 

Steven Sahiounie – TheDuran – 10.1.2023  

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi : « Nous avons lancé un processus Russie-Turquie-Syrie », et a ajouté : « Nous réunirons nos ministres des affaires étrangères, puis, en fonction de l’évolution de la situation, nous nous réunirons en tant que dirigeants ».

La semaine dernière, les ministres des Affaires étrangères de la Turquie, de la Syrie et de la Russie se sont réunis à Moscou pour les pourparlers du plus haut niveau depuis 2011. Avant le conflit en Syrie, Erdogan et le président syrien Bachar el-Assad étaient suffisamment proches pour se qualifier de frères. Tout a changé après que la Turquie ait participé à l’attaque américaine contre la Syrie pour y fomenter un changement de régime, qui a fait des milliers de morts et des millions de réfugiés, et qui a utilisé des milliers de terroristes islamistes radicaux comme fantassins, à l’intérieur de la Syrie.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/erdogan-veut-resoudre-le-probleme-kurde-avec-assad/

 

 

 

 

 Grande Bretagne,

où la multipolarité des genres est à la mode :

 

 

Âgisme genré, vous êtes sérieux ?

 

The Dark Man – The Duran10.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

Karen Ross est professeur de « genre et médias » à l’université de Newcastle, et occupe actuellement ce que l’on dit être le premier poste de ce type au Royaume-Uni. Malheureusement, au train où vont les choses, ce ne sera pas le dernier de ces non-emplois féministes.

Le 9 janvier, elle a organisé une réunion Zoom à huis clos, à laquelle ont assisté plus de cinquante participants qui travaillent dans des médias grand public – des hommes aussi bien que des femmes – dont la principale contribution a été de se plaindre de l’oppression qu’ils subissent. L’âgisme genré dont il est question ici concerne principalement les médias dans toutes leurs myriades de formes.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/agisme-genre/

 

 

 

 

On comprend pourquoi Le Saker francophone a mis près de six mois pour traduire et publier le texte qui suit : d’abord, il est très long, ensuite, il fait réfléchir sur des quantités de choses et, donc, ralentit la lecture. Sans vouloir convoquer les grands mots, c’est une communication philosophique au sens le plus généreux et le plus désintéressé du terme, en même temps que le plus pratique. Il est écrit par un lecteur et contributeur du Saker soi-même (celui qui vient de se faire dévaster par un ouragan en Floride).

C’est très long, oui, mais celui (ou celle…) qui n’ira pas jusqu’au bout traînera sa pauvreté jusqu’à son dernier jour.

Cela commence par la rencontre fortuite d’un homme d’un certain âge, en route pour aller se ravitailler dans une supérette, avec un groupe de jeunes représentants des ± 16 sexes à ce jour recensés aux États-Unis (et ailleurs, bientôt, si on n’y prend garde).

Comment, de la génération la plus illettrée de tous les temps (et pas qu’aux USA) on passe à la politique de la maison Disney cédant sous les coups de boutoir du sionisme le plus agressif, en passant par les méfaits volontaires ou non du trumpisme, pour aboutir à pieds joints dans la guerre d’Ukraine est ce qui rend cette réflexion irrésistible.

D’autant plus irrésistible qu’elle s’achève sur la promotion d’un livre dans lequel l’auteur se fait prêter main-forte par Shakespeare pour aider ses contemporains à sortir à mains nues du merdier universel.

Pour les amoureux de la chose écrite, l’appât est lui-même irrésistible. Un seul hic : Your Daily Shakespeare se vend sur Amazon au prix modique de 248 €. On peut, certes, se le procurer en écrivant directement à l’auteur, qui vous explique – hélas avec raison – que si les postes américaines extorquent 75 € pour mettre un livre à votre intention sur un bateau, c’est en vue  d’atteindre le but poursuivi bel et bien depuis des décennies : générer des populations d’ignares en rendant le simple fait de lire de plus en plus impossible.

Un dernier mot à propos des méfaits du sionisme dont l’auteur parle avec une candeur méritoire : il faut sans doute chercher dans leur nomadisme invétéré l’explication du nazisme embrassé avec tant d’enthousiasme par ces descendants des principales victimes du nazisme historique. À tort ou à raison, on ne peut s’empêcher, en lecteur lambda de M. Jimmie Moglia, de se dire que sa population juive pourrait bien avoir été le pire et le meilleur de ce qui est arrivé aux USA :

Avec, du côté du pire, les oligarques bourreurs de crânes de Hollywood qui n’ont jamais misé la moitié d’un dollar sur Sergueï Eisenstein, l’AIPAC, les néo-cons sanglants du New American Century et, à présent, les promoteurs du LGBTQIA, de la PMA (Procréation Médicalement Assistée), le bétail des mères porteuses et on en passe. Avec, à l’autre extrémité du spectre, des individus parfaitement isolés dans tous les sens du terme, et chacun, en soi, une sorte de petit miracle : les Charlie Chaplin, Lilian Hellman, Leonard Bernstein, Joseph Manckiewicz, William Blum, Norman Finkelstein, et tous ceux, plus obscurs, qu’on ne connaît pas.

Lire Jimmie Moglia ou mourir idiot, that is the question.

 

La raison des choses

 

Jimmie Moglia – The Saker Blog – 15.7.2022

Publié par hervek – Le Saker francophone – 12.1.2023

 

 

 

 

 

Le mythique citoyen moyen croit probablement que l’univers est sous la superintendance perpétuelle de forces incontrôlables. Et que les changements sociaux hallucinants qui se produisent actuellement – et dont il est parfois la victime – s’apparentent à une force de la nature.

C’est-à-dire que la fronde des faux-fuyants, des crimes, des choix politiques et des plans échafaudés dans son dos ne sont que l’aboutissement d’un destin inéluctable.

 

Tout comme Jules César a insisté pour se rendre au Forum de Rome, le 15 mars, malgré les fortes objections et les avertissements de sa femme Calpurnia :

 

Les chevaux hennissaient, et les mourants gémissaient,
Et les fantômes hurlaient et piaillaient dans les rues.
O César ! Ces choses sont au-delà de toute utilité,
et je les crains.

 

Mais César croyait en l’inéluctabilité du destin. Ou peut-être pensait-il que Calpurnia croyait à la désinformation et aux fausses nouvelles de l’époque. Cependant, par politesse ou par souci de paix domestique, il ne l’a pas dit.

« Que peut-on éviter lorsque la fin est voulue par les dieux puissants ? » – répondit-il. « Pourtant César ira de l’avant ; car ces prédictions s’adressent au monde en général comme à César ». Et nous savons ce qui s’est passé.

Beaucoup d’entre nous – je pense – supposent également que les prédictions « s’adressent au monde en général » et non à nous-mêmes, ou se sentent coupés des racines de l’espoir. Nous ne voyons pas non plus comment il pourrait être possible de prendre les armes contre une mer de problèmes actuels, et par opposition d’y mettre fin.

À titre d’exemple, les événements liés à l’opération spéciale en Ukraine montrent combien il a été difficile et sanglant de faire triompher la justice sur le mal pur et simple, même si, à l’heure actuelle, l’opération est toujours en cours.

Dans ces circonstances, un palliatif pour dissiper la morosité de la mélancolie et le sentiment d’impuissance, peut consister à essayer de démêler le fil mêlé des causes et des effets, afin de mieux comprendre les changements dramatiques dans l’esprit du temps actuel.

Lire la suite…

 

Source : La raison des choses | Le Saker Francophone

 

 

 

 

Avec une petite vidéo en prime (n’oubliez pas de cliquer sur cc pour lire les sous-titres) :

 

 

 

 

Et un livre aussi difficile à se procurer que lorsque Pétrarque venait d’Aix-en Provence à Liège à pied pour en lire qui ne se trouvaient que là.

 

 

 

 

À l’intention de nos lecteurs francophones, frustrés par tant de déferlement d’anglais, nous avons traduit un article de la revue US L’Italo-Americano consacré à l’immigré Jimmie Moglia :

 

 

Jimmie Moglia, l’homme de la Renaissance en strass

 

Traduction (très libre) : c.l. pour L.G.O.

15.1.2023

 

 

 

 

Six italo-américains sont assis autour de la table d’un barbecue à peine terminé. C’est le moment de discuter en buvant un coup. Sont assis : un ingénieur/ spécialiste de Shakespeare/inventeur/historien en ligne/expert en lecture et en mémoire/crooner de croisière et ses cinq amis.

Jimmie Moglia parle, à sa manière habituelle pleine d’autodérision. Les autres lui posent des questions, l’écoutent et rient. Jimmie n’est peut-être pas « l’homme le plus intéressant du monde »… mais il est arrivé en finale. (Sans doute a-t-il  perdu parce qu’il préfère le rouge toscan à la Dos Equis*).

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/jimmie-moglia-lhomme-de-la-renaissance-en-strass/

 

 

 

 

Et puis nous avons trouvé, sur le site de Jimmie Moglia (Your Daily Shakespeare), un texte intitulé « Ukraine, les vapeurs de la folie », tellement remarquable à notre avis (quelque chose entre Voltaire et Sciascia) que, si vous nous le demandez très gentiment, nous nous efforcerons de vous le servir, traduit, un jour prochain.

 

 

 

Dernière minute :

 

 

ASSANGE : LE MOMENT DECISIF

  

Interview de son père, John Shipton

  

Berenice Galli, Manlio Dinucci

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 

 

 

 

 

Le père de Julian Assange, John Shipton, annonce depuis l’Australie, dans cette interview par Berenice Galli, une nouvelle qui pourrait être décisive sur le sort de son fils : « Je sens que nous réussirons et que Julian sera libre. Je le sens, je le vois, je le perçois à travers les centaines de contacts que j’ai dans le monde entier ».

 

Ce qui est décisif – souligne John – est que « nous avons en Australie le Premier ministre le Conseil des ministres, le Parti du Travail au gouvernement, 60 membres du Parlement qui soutiennent Julian, ainsi même que tous les journaux, les syndicats, les organisations non gouvernementales. Du moment que Julian est un citoyen australien, le Gouvernement australien est le seul qui puisse parler pour Julian face aux États-Unis, parce qu’il est un citoyen australien. En conséquence ce mouvement mondial s’est focalisé sur l’Australie et le Gouvernement australien a manifesté des remontrances aux États-Unis. Aux informations de la TV australienne, le directeur des nouvelles internationales, John Lyons, a dit avoir entendu d’après ses sources dans le Conseil des ministres que Julian sera libéré sans conditions dans les deux mois ».

John déclare  n’avoir aucune confiance dans la Justice britannique, qui a soumis Julian Assange à « un procès spectacle, une persécution politique ». Il rappelle ensuite que « les circonstances ne se sont pas améliorées depuis que le professeur Niels Melzer, le rapporteur des Nations Unies sur la torture, a présenté en 2019 le rapport exhaustif de la visite qu’il avait faite à Julian dans la prison de Belmarsh avec deux médecins spécialistes. Dans sa déclaration il a écrit que Julian souffrait des effets de sept années et demi de torture psychologique. Ằ Julian est autorisée une communication téléphonique internationale de dix minutes et les appels téléphoniques lui sont concédés en fonction d’un certain crédit : pendant la période de Noël nous avons utilisé tout ce qui lui était autorisé, donc pour pouvoir nous reparler je devrai attendre une semaine ou plus ».

Brève présentation de l’interview diffusée vendredi 13 janvier à 23h sur Byoblu

https://www.byoblu.com/2023/01/13/assange-il-momento-decisivo-grandangolo-pangea/

 

 

 

 

Vendredi 13 janvier à 23h

sur la chaîne TV Italienne Byoblu 

Grandangolo Dentro la Notizia

 

 

LES CRIMES QUE JULIAN ASSANGE A RÉVÉLÉS

 

Ce documentaire montre ce que l’organisation WikiLeaks de Julian Assange a révélé. Nous rapportons, à titre d’exemple, les révélations faites en 2010.

 

Afghanistan War logs. En 2010 WikilLeaks publie une série de documents relatifs à la guerre en Afghanistan. Ils couvrent une période allant de janvier 2004 à décembre 2009. Ces documents réservés -qui sont rapportés par The Guardian, New York Times et Der Spiegel– révèlent le meurtre de civils par des troupes étasuniennes et britanniques.

Irak War Logs. En 2010 encore WikiLeaks diffuse une vidéo qui montre le meurtre de civils irakiens et de deux journalistes de Reuters dans une attaque effectuée par deux hélicoptères Apache étasuniens. La même année un analyste de l’Armée USA, Bradley Manning, est arrêté sous l’accusation d’avoir divulgué la vidéo et des centaines de milliers de documents réservés. WikiLeaks diffuse plus de 300.000 documents qui révèlent abus, tortures et violences des forces USA en Irak. Les documents révèlent aussi la mort de 15.000 civils dans des circonstances inconnues et de nombreux cas de tortures par des militaires irakiens sous commandement USA.

Cablegate.  La même année encore WikiLeaks publie des centaines de milliers de documents réservés sur les opérations de Washington dans le monde. Ces documents contiennent des informations confidentielles envoyées par 274 ambassades USA au Département d’État à Washington. Les documents rapportent des évaluations, souvent très négatives, sur le comportement public et privé de chefs d’État et de gouvernements européens, parmi lesquels le président du Conseil italien Berlusconi et le président russe Poutine.

Brève présentation de la revue de presse internationale de vendredi 13 janvier 2023 à 20h30

https://www.byoblu.com/2023/01/13/i-crimini-che-julian-assange-ha-portato-alla-luce-dentro-la-notizia-pangea-grandangolo/

Traduit de l’italien par M-A P

 

 

Ainsi donc le personnel des ambassades US envoyait à la maison-mère ses appréciations négatives sur Silvio Berlusconi et Vladimir Poutine. Ciel ! Et sur qui d’autre ?

Il est dommage que ces deux documents ne mentionnent pas la torture infligée à Bradley Manning par les services secrets US, qui sont parvenus – on n’ose pas imaginer par quels moyens – à lui faire croire qu’il était une femme et non un jeune soldat homo doté d’une conscience.

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/assange-le-moment-decisif/

 

 

 

 

Mis en ligne le 15 janvier 2023

 

 

Puisque la mode est au nazisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pris dans les filets mais résistant mordicus / 2

 

Puisque la mode est au nazisme (ne dites pas que ce n’est pas vrai, regardez autour de vous), nous nous sommes un peu penchés (en nous bouchant le nez) sur cette renaissance.

 

En vrac :

 

 

Drôle de titre d’article sur Al Manar…

 

Glorification de Bandera : Varsovie critique sans nuance, Tel-Aviv impuissant

 

Rédaction – Al Manar – 4.1.2023

 

 

 

Statue monumentale de Bandera à Lvov. Ce n’est pas la seule. Il y en a dans pratiquement toutes les grandes villes ukrainiennes.

 

 

Le 1er janvier, plusieurs événements ont eu lieu en Ukraine sous le parrainage des autorités à l’occasion de l’anniversaire de Bandera. Varsovie s’est montré très critique à l’égard de la glorification de cet homme ayant collaboré avec les nazis. Tel-Aviv reconnaît [prétend ! NdE] ne rien pouvoir y faire.

Lors de sa conférence de presse de lundi, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a évoqué la commémoration en Ukraine de l’anniversaire de Stepan Bandera.

Lire la suite…

 

Source : Glorification de Bandera: Varsovie critique sans nuance, Tel-Aviv impuissant – Site de la chaîne AlManar-Liban

 

 

L’impuissance de Tel Aviv ferait pleurer, si on avait des draps de lits de reste.

De quoi s’agit-il ? Des Israéliens et des Polonais se battant, contre les Russes, bras-dessus bras-dessous avec des nazis qui n’ont rien à envier à leurs grands-pères, tortionnaires sadiques et meurtriers en masses de leurs grands-parents à eux.

Quel droit a le PM Morawiecki de critiquer les bandéristes, puisqu’il leur envoie des armes, de l’argent et des soldats polonais qui vont sous l’étiquette bidon de « mercenaires » se faire tuer pour mettre ces gens-là au pouvoir ?

De qui se moque-t-on à Varsovie et à Tel Aviv ? (Où on envoie aussi au « Zé » de l’argent et des armes).

Pour ceux de nos lecteurs qui ne sont pas anglophones : dans notre post du 30 décembre (« Pris dans les filets »), nous avons mis en ligne une vidéo intitulée « Warrior Update » où Scott Ritter*, soldat US, parlant sur le site de Garland Nixon, laisse éclater une fureur noire contre Jamie Raskin, juif et représentant, pour avoir introduit au Congrès US et y avoir fait acclamer une délégation de ce régiment Azov que toutes les officines de blanchiment occidentales s’efforcent de faire passer pour autre chose que d’abominables fripouilles racistes, criminelles avec du sang – y compris d’enfants – sur les mains jusqu’aux épaules.

Évidemment, on comprend qu’à Tel Aviv, on ne voie pas où est le mal.

Eh bien, apparemment, à Varsovie non plus.

« Temps pour l’Ukraine de se réconcilier avec son passé » ? Ha ha ! C’est ce qu’elle fait, non ?

Bientôt des statues monumentales de Heydrich, Himmler, Hitler, Goebbels, Goering et Mengele en Allemagne, car pourquoi pas ?

 

 

 

 

­­­­­­­­­­­­­­­­­__________________ 

*Scott Ritter est un ex-militaire US qui a été officier du renseignement dans les années 1980. Durant la guerre du Golfe (1990-1991), il  a servi dans les marines, comme expert en missiles balistiques auprès du général Schwarzkopf. Entre 1991 et 1998 il a fait partie, comme inspecteur, de la commission spéciale des Nations unies (UNSCOM) en Irak. Selon la BBC, il a été le critique « le plus véhément » de la politique américaine vis-à-vis de l’Irak.

 

 

 

 

Un autre article d’Al Manar qui vaut son pesant de schrapnels :

 

Une délégation du régiment Azov en « Israël » 

 

Rédaction – Al Manar – 21.12 .2022

 

 

 

 

Le Jerusalem Post a déclaré qu’une délégation du régiment ukrainien Bataillon Azov s’est récemment rendu en « Israël ».

Elle était dirigée par son commandant l’officier Ilya Samoilenko, connu pour avoir conduit la défense des usines sidérurgiques d’Azovstal à Marioupol.

Il avait été capturé par la Russie après des semaines de siège aux aciéries d’Azovstal, puis a été libéré lors d’un échange de prisonniers en septembre », rappelle le journal.

Lire la suite…

 

Source : Une délégation du régiment Azov en « Israël » – Site de la chaîne AlManar-Liban

 

 

 

 

Preuves que l’Ukraine est dirigée par des nazis depuis 2014

 

 

Eric Zuesse  – Oriental Review – 5.3.2022

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

Le 12 mars 2014, une vidéo historique de 10 minutes a été téléchargée sur youtube, qui a acquis plus d’un million de vues depuis lors, et qui présentait et expliquait de manière véridique un condensé de clips vidéo qui avaient été téléchargés sur le Web pendant le renversement et le remplacement en 2014 du président démocratiquement élu de l’Ukraine, Viktor Ianukovitch, lequel avait été convoqué à la Maison Blanche juste après sa victoire électorale de 2010 et à qui Obama avait demandé d’aider à pousser son pays à rejoindre l’OTAN (bien que tous les sondages d’opinion effectués auprès du public ukrainien eussent montré que la grande majorité des Ukrainiens considéraient l’OTAN comme leur ennemi, et non comme un ami de l’Ukraine). M. Ianoukovitch a refusé et l’administration Obama (avec l’aide de la société Google) a commencé, au plus tard en 2011, à organiser un coup d’État pour renverser et remplacer M. Ianoukovitch afin de faire entrer l’Ukraine dans l’OTAN et ainsi permettre à l’Amérique de placer ses missiles à cinq minutes seulement de Moscou, pour permettre une attaque nucléaire éclair de première frappe interdisant toute riposte.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/preuves-que-lukraine-est-dirigee-par-des-nazis-depuis-2014/

 

 

 

 

 

Depuis que la blanche est devenue le nouvel opium du peuple…

 

 

Joyeux Noël (orthodoxe)

 

Librairie Tropiques – 6.1.2023

 

 

 

 

Au moment où Vladimir Vladimirovitch accède à la requête du primat de l’Église orthodoxe russe, le patriarche Kirill, qui a appelé hier les forces de la Russie et de l’Ukraine à cesser les hostilités à l’approche de Noël et pendant cette période, et tandis que les fidèles orthodoxes ukrainiens et russes célèbrent traditionnellement les vacances du 7 janvier. Il nous a semblé intéressant de donner une petite idée du contexte en relayant cette recension de l’excellent Yves Smith de l’excellent site américain Naked Capitalism (le capitalisme mis à nu) :

 

La guerre sanglante de Zelensky contre l’Église orthodoxe ukrainienne 

 

Yves Smith – Naked Capitalism – 6.1.2023

 

 

En raison d’un black-out de la presse occidentale, j’ignorais la férocité de la guerre que Zelensky mène contre l’Église orthodoxe ukrainienne jusqu’à ce que le lecteur guurst envoie ce tweet :

Lire la suite…

 

Source : Joyeux Noël (orthodoxe) – . (librairie-tropiques.fr)

 

 

 

 

La croix gammée nazie serait en fait suédoise ? Et l’ancêtre des « Verts » serait Herman Göring ? Ben… voyez vous-mêmes :

 

 

Pourquoi est-il si difficile d’en finir avec le nazisme finlandais ?

 

 

Le pacte suicidaire croissant de l’OTAN menace de mettre le feu au monde

 

 

Matthew Ehret – Strategic Culture Foundation – 2.6.2022

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.– 7.1.2023

 

Insigne de la force aérienne finlandaise

 

 

Est-il possible que la guerre que nous pensions avoir gagnée en 1945 n’ait été qu’une bataille au sein d’une guerre de civilisation plus vaste, dont l’issue n’est pas encore visible ?

 

La décision récemment exprimée par les gouvernements finlandais et suédois de rejoindre le pacte de suicide collectif de l’OTAN ne devrait pas être une grande surprise pour quiconque a prêté attention à la croissance du nazisme au cours des 77 dernières années.

Cette croissance ne prend pas seulement la forme d’un renouveau des néonazis d’Azov, de C14, de Svoboda et d’Aidar, tatoués de croix gammées, accros au soleil noir des occultistes et arborant des wolfsangels inversés, mais aussi d’une réécriture complète de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, qui a plongé de manière accélérée dans la plus totale irréalité au cours des trente années qui ont suivi l’effondrement de l’Union Soviétique.

Dans la quasi-totalité des ex-membres du Pacte de Varsovie absorbés par l’OTAN, tels que la Lituanie, l’Estonie, l’Albanie, la Slovaquie et la Lettonie, les collaborateurs nazis de la Deuxième Guerre mondiale se sont vu glorifier par des statues, des plaques publiques, des monuments et même des écoles, des parcs et des rues portant le nom de nazis. Célébrer les collaborateurs nazis tout en détruisant les monuments soviétiques est presque devenu une condition préalable pour toute nation souhaitant rejoindre l’OTAN.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/pourquoi-est-il-si-difficile-den-finir-avec-le-nazisme-finlandais/

 

 

 

 

 

Quelques livres :

 

Cynthia Chung

The Empire on which the Black Sun Never Set : The Birth of International Fascism and Anglo-American Foreign Policy

Independently published – November 6, 2022

Langue : anglais

447 pages

 

Cynthia Chung & Matthew Ehret

Breaking Free of Anti-China Psyops

Independently published – December 2, 2022

Langue : anglais

75 pages

[Sur le sujet, voir aussi Maxime Vivas sur Le Grand Soir]

 

 

 

 

 

Daniele Ganzer

Les Armées Secrètes de l’OTAN : Réseaux Stay Behind, Opération Gladio et Terrorisme en Europe de l’Ouest

Éditions Demi-Lune – 30 août 2011

Langue : français

416 pages

 

 

 

 

Arto Paasilinna

Le lièvre de Vatanen

Denoël – 1989  (Existe en poche)

Langue : français

240 pages

Et tous les livres de cet auteur qui, quoique finlandais, n’est ni fasciste ni nazi, au contraire.

 

 

 

 

 

Et en France, c’était pareil ?

C’est le moment où jamais de lire ou de relire :

 

 

Henri Guiillemin

L’Affaire Pétain

Qui vient justement d’être republié en nombre limité par Les Mutins de Pangée sous forme de « slipcase » d’un livre + 3 DVD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir ici :

L’affaire Pétain par Henri Guillemin (3 dvd + 1 livre) – Les Mutins de Pangée

Et ici :

Coffret DVD/Livre « Henri Guillemin et l’affaire Pétain » – Les Ami(e)s d’Henri Guillemin  – Offre exceptionnelle aux abonnés.

 

 

 

 

 

Sans oublier les absolument incontournables…

 

Annie Lacroix-Riz

Le choix de la défaite: Les élites françaises dans les années 1930

Armand Colin – 13 janvier 2010

Langue : français

688 pages

 

Annie Lacroix-Riz

La non-épuration en France – De 1943 aux années 1950

Armand Colin  – 28 août 2019

Langue : français

672 pages

 

À écouter ou réécouter :

 

 

 

 

 

 

 

Eric Zuesse – The Duran – 26.11.2022

 

Je poste ici cet article très instructif sur l’homme qui sera probablement le prochain candidat du Parti Républicain à la présidence des États-Unis, Ron DeSantis :

 

 

 « Je hurlais et il souriait » :

De Santis a dirigé la torture à Guantanamo

 

Eric Zuesse – Al Mayadeen English – 21.11.2022

Source : Eyes Left Podcast

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

Le passé militaire de DeSantis va bien au-delà de sa simple participation à Guantanamo Bay.

 

Une juxtaposition de Ron Desantis en train de s’esclaffer (AFP), et de Mansoor Adayfi, photographié par la BBC. Image créée par Al Mayadeen.

 

 

Dans un récent épisode du Podcast du Veilleur de gauche, un Yéménite, ancien détenu de Guantanamo, a témoigné à la première personne de la torture qu’il a subie, aux mains du populaire gouverneur républicain Ron DeSantis.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/je-hurlais-et-il-souriait/

 

 

 

 

 

La question à 1.000 € (parce que 100 ne valent plus rien, la faute à Poutine) est : dans quel but Haaretz sort-il cette histoire aujourd’hui ?

 

L’empoisonnement de Mechaal n’a donné qu’un aperçu de l’arsenal de guerre biologique d’Israël

 

Un nouvel article de Benny Morris et Benjamin Kedar indique que, bien avant la tentative d’assassinat ratée d’il y a 25 ans, Israël a tenté un empoisonnement massif pendant la guerre de 1948.

 

Yossi MelmanHaaretz – 6.10.2022

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

Le chef du Hamas, Khaled Mechaal, s’adressant à la 8e conférence générale du Mouvement islamique soudanais à Khartoum, 2012.(Crédit : Mohamed Nureldin Abdallah/Reuters)

 

 

Le 25 septembre 1997, des agents du Mossad appartenant à l’unité Kidon (baïonnette en hébreu) des forces spéciales ont empoisonné Khaled Mechaal, le président du bureau politique du Hamas, à Amman, en Jordanie. L’un des agents tenait un petit tube et en a pulvérisé le produit dans l’oreille de Mechaal.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lempoisonnement-de-mechaal-na-donne-quun-apercu-de-larsenal-de-guerre-biologique-disrael/

 

 

 

 

Le pape est mort /2

 

Joseph Ratzinger ou le « rottweiler de dieu » est décédé

 

Marc VandepitteInvestig’Action – 3.1.2023

 

 

 

 

Joseph Ratzinger est décédé à l’âge de 95 ans. Il est principalement connu comme ancien pape, mais ses réalisations les plus importantes se trouvent pendant son mandat de préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. En effet, à ce poste, il a été l’architecte de l’une des campagnes idéologiques et anti-progressistes les plus massives de l’histoire de l’après-guerre, la « Restauration ».

Lire la suite…

 

Source : Joseph Ratzinger ou le « rottweiler de dieu » est décédé | Investig’Action (investigaction.net)

 

Cette étude de Marc Vandepitte est à lire. Elle constitue un essentiel rappel historique et concerne beaucoup plus de monde que juste les catholiques.

Qui se souvient de Jean XXIII et de son œuvre ? Karol Wojtyla et Joseph Ratzinger ont été ce qu’on appelle des dogmatiques : ils ont défendu bec et ongles leur conception du dogme chrétien, à savoir l’injonction de saint Paul : « soumettez-vous à ceux qui sont les représentants de Dieu sur la terre » (en anglais : your betters). Ce saint Paul à l’existence réelle de qui François Rabelais a fait semblant de croire, défendant son dogme à lui « Jusques au bûcher, exclusivement ».

Wojtyla s’est servi des Américains… en les servant.

Une fois qu’il fut devenu pape, les Américains ne sont pas arrivés à se servir de Ratzinger autant qu’ils l’auraient voulu [« NON CONFORMATEVI AL POTERE DI MEDIA E FINANZA »: IL MONITO DI BENEDETTO XVI (byoblu.com) ]. Suivant leur immuable logique, ils l’ont éliminé, mais, contrairement à Jean-Paul 1er, il est parvenu à sauver sa vie (« Jusques à la mort, exclusivement » ?). C’est donc Francisco 1 qui est le deuxième pape de la CIA. Le deuxième ou le second ?

Hors l’Église :

Le rappel de Marc Vandepitte est pour nous une excellente occasion de rappeler le film de Nanni Moretti sur les liens d’une autre Italie avec l’Amérique Latine : Santiago-Italia (sur le Chili de Pinochet). Et pendant qu’on y est : Habemus Papam  (avec Michel Piccoli en pape) et Le Caïman (sur Silvio Berlusconi).

En résumé, que les papes et leurs ouailles s’expliquent entre eux. Nous, on a depuis longtemps choisi Günter Grass, surtout celui du Turbot (« Histoire culinaire », mon c… ! aurait dit Zazie) : histoire multiséculaire des relations entre les hommes et les femmes au bord de la Vistule.

 

 

 

 

Pas spécialement nazi mais tellement d’actualité aussi !

 

 

Le Corridor Médian de l’Eurasie : une frénésie atlantiste pour étouffer l’intégration Europe-Asie

 

Les intérêts géopolitiques de l’establishment anglo-américain et de l’axe sino-russe vont s’affronter au sujet de la Route de Transport Internationale Transcaspienne.

  

Matthew EhretThe Cradle 2.1.2023

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

Le 12 décembre 2022, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a organisé une conférence sur l’avenir du Corridor Médian d’Eurasie, un projet de développement des infrastructures de transport et d’énergie qui s’étend de la mer Caspienne, riche en ressources, à l’Europe.

Lors de la réunion, les principaux responsables atlantistes ont accordé une attention particulière à la manière dont ils pourraient « encadrer » ce nœud de transport mondial stratégique, qui se développe hors de leur contrôle.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-corridor-median-de-leurasie-une-frenesie-atlantiste-pour-etouffer-lintegration-europe-asie/

 

 

 

 

Fête des Rois

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 8 janvier 2023

 

 

Nos voeux

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Grosses Orchades

vous souhaitent et se souhaitent

 

 

 

 

beaucoup de choses neuves et différentes

en cette année 2023 qui commence.

 

 

Que tous les hétéro et les homo-sexuels du monde puissent circuler en paix dans les rues sans se faire agresser par les fantasmes saugrenus de quelques ravagés trop altruistes pour être honnêtes.

 

Et surtout, que tous les malades du pouvoir, de la seringue et des richesses trouvent une cellule capitonnée qui leur convienne et s’y divertissent entre eux en nous oubliant !

(Ayons des ambitions modestes.)

 

 

Meilleure année à tous !

 

 

 

 

 

Notre post d’aujourd’hui devait s’arrêter là. Mais…

 

 

« Nous n’avons pas le droit de scandaliser les croyants »

Marat

 

Le pape est mort

 

 

Et il ne s’agit pas seulement d’un des Contes du Lundi les plus connus de notre enfance, puisque c’est aussi une annonce d’actualité. À quoi un écolier d’aujourd’hui pourrait demander « lequel ? ».  Eh bien, c’est celui à qui nous souhaitions, il y a peu de jours bon pied bon œil… comme quoi nous avions tout faux.

Or, ce pape-là n’a pas été que le chef spirituel des catholiques, mais la victime d’un des grands scandales de notre temps, qui ne sait plus quoi en faire tant il en a. Imagine-t-on l’ayatollah Khamenei déposé par des forces d’argent étrangères ? Oui, on l’imagine très bien, parce que c’est exactement ce qu’elles sont en train d’essayer de faire. Heureusement, l’Iran n’est pas, comme l’Italie depuis 1943, une colonie US. Souhaitons-lui bon courage.

En tout état de cause, nous avons pensé qu’il serait intéressant, pour nos lecteurs, de savoir ce que cette mort inspire à « Byoblu la TV des citoyens » (de gauche et catholiques ou de gauche et athées) :

 

 

ADDIO A PAPA BENEDETTO XVI.

HA DAVVERO MAI ABDICATO ? TUTTA LA SUA STORIA

 

Adalberto Gianuario Byoblu 24 31.12.2022

 

 

 

 

“Papa Ratzinger si è posto per anni come una sentinella nella notte, solo a difesa della Casa di Dio. Una testimonianza luminosa ed evidente, tanto da far presagire qualcosa di inimmaginabile, ma assolutamente inaspettato”. Queste erano state le parole pronunciate da Peter Seewald, biografo di papa Benedetto XVI, nel presentare la sua monumentale opera a Roma : “ein Leben”, “Una vita”. Era il dicembre del 2021. Che nel corso della presentazione aveva anche preconizzato il suo futuro processo di beatificazione.

Leggere più avanti…

 

 

ADIEU AU PAPE BENOÎT XVI.

A-T-IL VRAIMENT JAMAIS ABDIQUÉ ? TOUTE SON HISTOIRE

 

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

 

« Pendant des années, le pape Ratzinger s’est tenu, comme une sentinelle dans la nuit, seul pour défendre la Maison de Dieu. Un témoignage lumineux, évident, au point de présager quelque chose d’inimaginable, d’absolument inattendu ». Ce sont les mots prononcés par Peter Seewald, biographe du pape Benoît XVI, lors de la présentation de son œuvre monumentale à Rome : « ein Leben », « Une vie ». C’était en décembre 2021. Au cours de cette présentation, il a également prédit son futur procès en béatification.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/adieu-au-pape-benoit-xvi-a-t-il-vraiment-jamais-abdique-toute-son-histoire/

 

 

Personnellement, nous verrons toujours en Joseph Ratzinger le jeune SS de 17 ans, prisonnier des Américains, qui a passé une nuit de 1945 sous la tente avec un camarade nommé Günter Grass. Déjà, ils avaient eu une chance de pendus d’en sortir vivants, mais qui eût pu dire, cette nuit-là, qu’un des deux jeunes gens allait devenir pape et l’autre prix Nobel de littérature ?

 

« Une fois – c’était encore au camp de Bad Aibling – trois cigarettes de la marque Camel me rapportèrent un sachet de cumin que je mâchais en souvenir du porc avec chou au cumin, une recette du maître disparu.
En j’en donnai au compagnon avec qui j’étais accroupi sous une toile de tente, par une pluie continuelle, et jouai peut-être notre avenir aux trois dés.
Il est là, il s’appelle Joseph, il me parle – d’une voix imperturbablement faible, douce, même – et il ne me sort pas de la tête.
Je voulais être ceci, il voulait être cela.
Je disais qu’il y avait plusieurs vérités.
Il disait qu’il n’y en avait qu’une.
Je disais que je ne croyais plus à rien.
Il empilait les dogmes l’un sur l’autre.
Je m’écriais « Joseph, tu veux sans doute devenir grand inquisiteur, ou même mieux que cela ».
Il sortait toujours quelques points de plus, et, en jetant, citait Saint-Augustin, comme s’il avait eu sous les yeux ses confessions latines.
Ainsi jetions-nous les dés jour après jour, jusqu’à ce jour où, comme il était chez lui en Bavière, il fut libéré, tandis que, sans domicile fixe, je passai d’abord à l’épouillage, puis dans un camp de travail. »

(Günter Grass Pelures d’oignons, page 182)

 

Impossible en si peu de temps de retrouver le passage où (dans quel livre ?) Grass devenu vieux se retrouve un jour à Berlin, dans le Großer Tiergarten, assis sur un banc qui fait face à l’Ile Rousseau, et où deux petites Turques viennent poliment lui demander de leur donner l’heure. Après qu’il l’ait fait et qu’elles l’aient remercié d’une petite révérence avant de s’éloigner « en emportant l’heure qu’on venait de leur donner », l’écrivain en fin de parcours se demande où va l’Allemagne, ce qui va lui arriver, et comment un Allemand « d’aujourd’hui » devrait-il se conduire pour n’avoir pas trop honte de lui-même. C’est alors qu’il décide que, pour son compte, ce sera : « mettre un pied devant l’autre et faire de son mieux ». Il est mort aussi. Depuis le 26 septembre 2014.

Rien à voir avec les nains d’à présent.

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 31 décembre 2022

 

 

Pris dans les filets

 

 

 

 

 

 

 

Pris dans les filets mais résistant mordicus

 

C’est du vulgum pecus du monde que nous parlons, dont nous faisons partie,

qui ne résiste pas toujours très bien ni à bon escient mais qui prie les autres d’être patients…

 

Il y a matière à plusieurs posts sur ce thème. On fera ce qu’on pourra, quand on pourra et vogue la galère.

 

 

 

Mea culpa

 

Théroigne – L.G.O. – 19.12.2022

 

 

Comme on l’aura vu par son commentaire, notre lectrice Sémimi, qui nous suit depuis si longtemps – merci Sémimi ! – nous a administré une volée de bois vert, parce que, dans notre post précédent, nous n’avons même pas inclus Vladimir Poutine dans les personnalités qui ont marqué cette année. Puisque la faute m’en incombe : Mea Culpa.

Il est exact que, dans mon esprit, l’importance de Vladimir Vladimirovitch non seulement pour l’année qui se termine, et non seulement pour la décade en cours, mais pour l’époque entière où nous nous débattons – tout le fichu Zeitgeist –  allait de soi, et il m’avait paru inutile que Les Grosses Orchades se joignent au chœur des vierges internationales, puisqu’il est évident que, pour 85% de la population du monde, le président de la Fédération de Russie est une espèce de Dieu le Père amélioré, même si, pour les autres 15%, il ne sera jamais qu’un cocktail d’Abominable Homme des neiges, d’Ogre Mangeur de Petit Poucet et de fée Carabosse.

Cela allait pour nous sans dire mais mieux encore en le disant.

Donc, Mea Culpa.

 

 

 

Ai-je des circonstances atténuantes ?

J’ai eu deux grands-pères comme tout le monde. Un héros cocu de la « Guerre 14 », engagé enthousiaste qui a laissé derrière lui une femme avec trois enfants en bas-âge, riche de 50 centimes pour les nourrir, et un autre, anarchiste, qui trouvait les guerres infantiles et ne les faisait pas. Celui-là, qui avait été à l’école pendant six mois chez les Frères, a lu deux bibliothèques et contribué à créer celle qui allait devenir une des plus belles de son pays sous la houlette du très savant André Blavier. [Jusqu’à ce que Mme Thatcher et M. Jack Lang persuadent les gardiens de ces richesses de transformer leurs temples du savoir en confettis, pour libérer de l’espace aux productions de leur machine à décerveler.]

Ce grand-père-là était tisserand, et les tisserands ont été fort à la mode à la fin du XIXe siècle, c’est-à-dire à l’avant-garde de ce qu’il est de mauvais goût d’appeler la lutte des classes.

Par exemple, ceux dont je parle, quoique très pauvres, se cotisaient pour acheter un livre par mois et le faisaient circuler en rond, ceux qui savaient lire le lisant à haute voix à ceux qui ne savaient pas, et tous ensuite en discutant ensemble. Pas le salon de Mme du Deffand, mais au fond, c’était le même principe.

Tout cela est si vrai qu’un jour, deux grands Russes – Mikhaïl Bakounine et le prince Pierre Kropotkine – se sont pointés à Verviers, alors capitale mondiale de la laine n’en déplaise à Curzio Malaparte qui a prétendu que c’était Prato, pour y rencontrer les tisserands du cru.

J’attire particulièrement votre attention sur le fait qu’ils n’y venaient pas pour dire aux gens comment faire, mais pour voir comment ils faisaient, pour s’informer, pour apprendre.

C’est une manière de procéder qui semble propre aux Russes. Car, un bon siècle et demi plus tôt, alors que la villette toute proche de Spa n’était pas seulement le café de l’Europe et une plaque tournante de l’espionnage international, mais également une ville d’eaux très réputée en  même temps qu’un tripot où MM. les frères de Louis XVI pouvaient perdre au jeu en une seule nuit de quoi nourrir tous les pauvres paysans de France pendant un an ou deux, on avait vu s’y pointer un autre Russe : Pierre le Grand en personne, escorté d’un régiment fidèle au milieu duquel il avait tenu à camper sur la place du Perron, pour y soigner un foie abîmé par les excès de bouffe et de vodka.

Et c’est à la suite de cette cure, contre toute attente réussie, que S.M. a envoyé aux Spadois une grande pierre noire portant ses remerciements gravés, pierre qu’ils exhibent et dont ils se vantent encore aujourd’hui (euh… peut-être plus depuis que cracher sur la Russie est devenu l’impératif à la mode). Mais ce qui est sûr, c’est que, rentré chez lui, le Tsar s’est fait faire la liste de tous les endroits de son pays riches en sources curatives et qu’il y a fondé, pour les Russes, autant de villes d’eaux émules de Spa.

Ces deux anecdotes sont emblématiques des relations de la Russie avec l’Europe, exception faite des intermèdes napoléonien et hitlérien, expédients des gens à fric. Avant de venir à Spa, Pierre avait fait sauter le jeune Louis XV dans ses bras.

Tout cela dit, Vladimir Poutine restera pour moi, le chef d’État qui, en pleine guerre, a confessé à des mères de soldats, c’est-à-dire à toute la Russie : « Je me suis trompé. J’ai fait des erreurs »… Quelque chose qu’on n’a pas entendu souvent, peut-être jamais, dans l’Histoire. Et quoique les clabaudeurs en pensent, il est le successeur direct et naturel du tsar Pierre, de Bakounine et de Kropotkine… Et de Lénine. Et de Staline.

Et la France dans tout ça ?

Quand on est à notre bout de l’Europe, on se pose des questions : pourquoi, d’abord, l’intermède napoléonien ? Et surtout, pourquoi ce pays qui fut un jour le phare du monde, se ligue-t-il aujourd’hui avec les pires ennemis de notre grand voisin ?

Au titre de petit voisin de l’Hexagone, à plusieurs reprises colonisé par lui, permettons-nous d’émettre un avis : depuis la nuit fatale du 9 Thermidor, la France n’a pas cessé de glisser le long d’un toboggan aux parois terriblement huilées, où il ne lui a jamais été possible d’arrêter ni même de ralentir sa chute, encore moins de la remonter. N’oublions jamais, cependant, qu’à dater de ce jour funeste, il n’est pas une seule génération française qui n’ait été saignée à blanc de ce qu’elle avait de meilleur, à l’exception de la présente. Qui n’avait peut-être plus de sang à donner. Mais qui sait si, un jour prochain, quelque Sarmat poussé à bout ne fera pas, de Paris, un trou plus grand que celui des Halles, et alors, oui, il y en aura.

 

 

 

Cette mise au point faite, il nous semble qu’il n’y a rien de plus urgent ni de plus important à faire que de donner la parole au Saker :

 

La grande question

 

Le Saker – The Saker’s Blog – 27.12.2022

 

Traduit et publié par Wayan – Le Saker francophone –  28.12.2022

 

 

 

 

Il semble sûr que nous atteindrons le 31 décembre 2022. Mais atteindrons-nous le 31 décembre 2023 ?

Cette question n’est pas une hyperbole. Je dirais même que c’est la grande question pour au moins tout l’hémisphère nord.

Je préviens que la Russie se prépare à une guerre totale depuis au moins 2014. C’est exactement ce que Poutine a dit dans son récent discours devant le conseil du ministère russe de la Défense. Si vous n’avez pas vu cette vidéo, vous devriez vraiment la regarder, elle vous donnera un aperçu direct de la façon dont le Kremlin pense et de ce à quoi il se prépare. Voici à nouveau cette vidéo :

 

 

 

 

Je suppose que vous avez maintenant regardé cette vidéo et que je n’ai pas besoin de vous prouver que la Russie se prépare à une guerre massive, y compris nucléaire.

Le ministre des affaires étrangères, Lavrov, a déclaré publiquement que

 

« des responsables anonymes du Pentagone ont en fait menacé de mener une “frappe de décapitation ” sur le Kremlin… Ce dont nous parlons, c’est de la menace de l’élimination physique du chef de l’État russe, (…) Si de telles idées sont effectivement nourries par quelqu’un, cette personne devrait réfléchir très attentivement aux conséquences possibles de tels plans. »

 

Nous sommes donc dans la situation suivante :

Pour la Russie, cette guerre est clairement, indéniablement et officiellement une guerre existentielle. Ignorer cette réalité serait le comble de la folie. Lorsque la puissance nucléaire la plus forte de la planète déclare, à plusieurs reprises, qu’il s’agit d’une guerre existentielle, tout le monde devrait vraiment la prendre au sérieux et ne pas s’enfoncer dans le déni.

Pour les néoconservateurs américains, il s’agit également d’une guerre existentielle : si la Russie gagne, l’OTAN perd et, par conséquent, les États-Unis perdent aussi. Ce qui signifie que tous ces fils de pute qui, pendant des mois, ont raconté à l’opinion publique des sornettes en disant que la Russie allait perdre la guerre seront tenus pour responsables de l’inévitable désastre.

 

 

– La Russie est à court de munitions, de missiles, d’armes…

 

 

Tout dépendra donc de la volonté des Américains, en particulier de ceux qui sont au pouvoir, de mourir ou non par solidarité avec les « barjos du sous-sol ». Pour l’instant, on dirait bien qu’ils le sont.  Ne comptez pas sur l’UE, elle a depuis longtemps renoncé à toute action. Parler avec eux n’a tout simplement aucun sens.

Ce qui pourrait expliquer les récents propos de Medvedev : 

 

Lire la suite…

 

Source : La grande question | Le Saker Francophone

Source originale : The most important question | The Vineyard of the Saker

 

 

Ceux qui auront attentivement suivi cette vidéo se seront aperçus de deux choses : tant Vladimir Poutine que Sergueï Choigou se sont adressés à leurs troupes en disant « camarades », et il n’a pas été, par erreur, question de « Moscou et Leningrad ». Il s’agissait bien, dans une occasion aussi grave, de revendiquer TOUTE l’histoire russe, sans la saucissonner pour complaire à des « partenaires » enfin admis comme méprisables.

Il importait également sans doute de se tenir au niveau du grand allié qu’est redevenue la Chine, où ces façons de se saluer n’ont jamais changé depuis la Longue Marche.

Il importait aussi d’annoncer que Dmitry Medvedev venait d’être investi de nouvelles – très importantes – fonctions relatives à l’armement du pays.

Pour ma part (c’est toujours Théroigne qui parle) ces deux tunnels monocordes d’un Poutine bronchiteux et d’un Choigou appliqué ont fait surgir du passé de puissants souvenirs : un discours de quatre heures aux Cubains d’un Fidel Castro pneumonique… un Poutine tendu et un ambassadeur en Libye catastrophé et frustré assis de part et d’autre d’une petite table…

Que de chemin parcouru depuis lors par l’ex-président Medvedev ! Et comment, à son propos, ne pas penser au philosophe grec (lequel ?) qui recommandait de ne jamais juger un homme avant qu’il ne soit mort « car la vie a pour elle l’expérience ». [Se rappelle-t-on que c’est avec un livre ouvert sur ces mots à son chevet que Gérard Philipe a flingué son cancer pendant que sa femme conduisait les enfants à l’école ?]

Souvenirs, souvenirs…

 

 

 

 

 

Après sa récente visite à Pékin, Dmitry Medvedev, déjà Vice-Président du Conseil de Sécurité russe, a été désigné « N°2 de la Commission militaro-industrielle russe, chargé de surveiller la mise en œuvre des politiques militaires du pays ».

Serait-ce pour mettre en garde les would-be assassins US de Vladimir Poutine (par décapitation nucléaire du Kremlin) que le nouveau récipiendaire et peut-être dauphin vient de publier des prévisions pour 2023 dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles ont semé une certaine agitation dans la basse-cour européenne ?

 

 

Il nous reste à finir cette année mémorable en vous disant deux mots de ce que nous devons à nos sources d’information, qui sont surtout, depuis le début de cette guerre faite aux peuples par de dangereux déments, quelques analystes et commentateurs ès choses militaires, souvent – ô surprise – citoyens US. Il est remarquable qu’un pays abruti depuis deux siècles par un lavage de cerveau aussi intensif puisse produire, dans une période aussi cruciale, des individus d’esprit aussi libre et clairvoyant, qui aient en même temps le courage de dire ce qu’ils pensent, quelles qu’en puissent être les conséquences.

Une remarque, toutefois, au passage : les meilleurs et les plus lucides d’entre eux calent immanquablement quand il s’agit de trouver un exemple concret pour nommer l’innommable. Le pire du pire, c’est toujours l’URSS et c’est toujours Staline. Il ne faut pas leur en vouloir : lobotomisés dès le berceau, ils ont bien du mérite d’être néanmoins ce qu’ils sont.

 

 

Nos sources d’information

principalement sur la guerre en cours

 

Notre premier rendez-vous quotidien étant pour :

Alexander Mercouris et Alex Christoforou, sur The Duran,

sur The Duran Youtube et sur The Duran Odyssee

 

Et, depuis longtemps : 

The Saker’s blog

 

Voici quelques liens qui conduisent aux autres :

 

Sur la guerre, MM.

Scott Ritter  (Là et dans beaucoup d’autres endroits)

Brian Berletic (Vidéos sur : The New Atlas – Youtube)

Larry Johnson

John Helmer (Dances with Bears)

Garland Nixon

Lt. Colonel Donald MacGregor (Vidéos sur Youtube)

Gonzalo Lira  (Vidéos sur Youtube)

Andreï Martyanov (Reminiscence of the Future) (Vidéos)

 

Tous ces gens-là parlent anglais.  [Ce n’est pas notre faute si nous sommes devenus des sous-provinciaux, c’est celle de nos zélites et de ceux qui les suivent.]

Pour certains, en cliquant sur cc au bas des vidéos, on peut suivre la reconnaissance vocale du texte (en anglais), ce qui n’est pas un luxe, car certains de ces Messieurs sont très volubiles.

 

Et, bien sûr les sites d’information générale :

TASS

Algérie Patriotique  (aujourd’hui : Khider Mesloub convoqué par la police française sur plainte du lobby des harkis)

BYOBLU la TV dei Cittadini

Al Manar Liban

Al Mayadeen

Pars Today (actuellement censuré par Google)

French Press TV

The Cradle

The Unz Review (Lock Up the White House Silverware! Volodymyr Zelensky is in town!)

Consortium News

 

En français :

Le Saker francophone

Initiative Communiste (riche organe d’information du PRCF)

Librairie Tropiques

Le cri des peuples

Les Crises

 

Sur le terrain des opérations en Ukraine :

Donbass Insider

Erwan Castel

 

Cette liste n’est pas exhaustive et ne comprend pas tous ceux que nous avons à maintes reprises cités.

 

 

 

 

Scott Ritter chez Garland Nixon il y a un mois :

 

 

 

 

 

 

 

Lénine et Staline – Gorki, 1922

 

 

Eh bien, oui, c’est le centenaire de l’Union Soviétique et ceci est une mise à jour :

 

In U.S. God Trusts 

 

Anatole Atlasspherisme.be – 30.12.2022

 

 

 

 

L’Occident ne croit plus en Dieu ? Dieu croit en l’Occident ! In Us (lire U.S.) God Trusts est la vraie devise du dollar, vrai dieu de l’Occident. Cet axiome ne peut être dit : laïcité républicaine oblige, dont la ruse consiste à produire un nuage d’idéalité masquant la structure sacrificielle du judéo-christianisme.

En temps de crise, l’idole assoiffée de sang représentée par le billet vert sacralise la guerre. Si la Rome impériale était appelée « corps de tout l’univers », à partir du Ve siècle s’impose l’expression « Caput totius mundi » (Tête du monde entier), pour une Église détenant, selon le pape Jean VIII, « la puissance sur tous les peuples », à laquelle « les nations du monde entier se rattachent comme à une tête unique ». Tel est le principe qu’osèrent défier l’Union soviétique puis la Chine : raison fondamentale (indicible) de tous les conflits militaires contemporains. Mais on a vu ces jours-ci la transcendance divine reportée sur une figure consensuelle de la surnaturalité : le père Noël. Un dessin de presse, dans le quotidien français de référence, montrait son céleste attelage larguant un colis de missiles américains Patriot au comique troupier de l’Ukraine, devenu chef des armées de l’Occident. Zelensky croit au père Noël ? Non, c’est lui qui croit en Zelensky, disait l’image de propagande. Rien de moins que la foi (l’une des trois vertus théologales) se trouve ici enrégimentée sous couvert d’humour critique. Il fut un temps où les comics exerçaient une salubre mission de mise en question du pouvoir ; depuis l’opération Je suis Charlie, plumes et crayons n’exercent (presque) plus qu’une fonction apologétique, le pouvoir à dénoncer étant toujours celui d’en face. Encore est-il rare que des humoristes s’approprient ce qui vient du ciel, même si la supériorité dans les airs fut présentée comme apanage du monde civilisé par le nazisme et par les thuriféraires du Dieu des Armées d’Israël. Mais jamais, nous révèle un écrivain juif américain depuis l’au-delà, ne s’étaient vus 100 % des chefferies médiatiques occidentales professer l’opinion dictée par Oncle Sam. Cette doxa, poursuit-il avec un sourire aussi provocateur que son œuvre, n’épouse-t-elle pas celle de la vieille extrême-droite outre-Atlantique ?

Philip Roth conclut en effet son Plot against America (2004) par un Post-scriptum rappelant la vision fasciste exprimée par Lindbergh en 1940 dans sa défense de l’aviation : « don du ciel aux nations occidentales, (…) un outil fabriqué tout spécialement pour des mains occidentales, un art scientifique que les autres ne font que copier médiocrement, une barrière de plus entre les multitudes asiates et l’héritage européen – l’un de ces biens précieux qui permettent à la race blanche de survivre dans une mer menaçante de Jaune, de Noir et de Foncé ». Les vœux de l’As des Airs seraient comblés par Père Noël à Hiroshima et Nagasaki, comme par les escadrilles civilisées détruisant les flottes aériennes du monde arabe ; avant de se voir exaucés au-delà de l’imaginable par l’anéantissement de la Yougoslavie, de l’Iraq et de la Lybie (la Syrie n’ayant pas eu droit au déluge de feu sacrificiel pour cause de faiblesse mentale d’un Nègre à la Maison Blanche) ; puis par les flottes satellitaires d’Elon Musk. L’Union soviétique était ainsi vue par Lindbergh – toujours selon Philip Roth – comme l’empire le plus maléfique de l’histoire, la civilisation occidentale n’ayant de chance de survivre qu’en le repoussant, lui et les puissances asiatiques s’étendant au-delà de ses frontières : « le Mongol, le Perse et le Maure ». Certes ce nazi déclaré, copié de nos jours par Houellebecq et Zemmour, ne pouvait-il prévoir la révolution chinoise. Peut-on mieux résumer l’actuelle propagande occidentale, totalitaire en ce que cette opinion rassemble toutes les gauches officielles, tous les centres et toutes les droites ? Céline et Aragon se fussent réconciliés autour de ce point de vue, nous suggère encore Philip Roth. Voyez-le sourire en écoutant le Père Noël réciter aux oreilles de Zelensky les dernières lignes concernant Lindbergh de son Complot contre l’Amérique : « Il écrivait aussi que la survie de l’Occident dépendait de ‘‘ l’union qui fait la force entre nous ; d’une force trop grande pour que des armées étrangères la défient ; d’un mur occidental de race et d’armes pouvant faire échec à un Gengis Khan, comme à l’infiltration par un corps étranger ’’ ».

Soit la phraséologie raciste utilisée par Hitler pour justifier l’extermination des Soviets, et ces derniers jours par Zelensky devant le Congrès U.S. Bref, l’ordinaire des homélies prononcées à toute heure par les grands-prêtres de la tour Panoptic, pour faire communier le monde libre et démocratique dans une liturgie d’obéissance à l’idole du billet vert, en passe d’obtenir l’immolation sacrificielle au marché mondial. Pour la plus grande gloire de Kapitotal ; dont Caput totius mundi fut la racine étymologique médiévale.

Anatole Atlas, décembre 2022 (centenaire de l’Union soviétique)     

        

www.spherisme.be

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/in-u-s-god-trusts/

 

 

Et Pelé est mort

 

 

Combien de gens a-t-il rendus heureux ?

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 30 décembre 2022

 

 

Les personnalités qui ont marqué 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

Les personnalités qui ont marqué 2022

 

 

 

 

Depuis plusieurs années et jusqu’à ce qu’il sorte, il est pour nous l’homme de l’année

 

 

 

 

Sans pour autant oublier Leonard Peltier, Georges Ibrahim Abdallah, Mumia Abu Jamal, Carlos et tant, tant d’autres, où qu’ils soient embastillés pour avoir voulu servir notre sainte trinité Liberté–Égalité–Fraternité.

 

En attendant que quelques douzaines d’êtres, sur les huit milliards que nous sommes, trouvent en eux assez de détermination pour aller les sortir de leurs géhennes.

 

 

 

 

Parce qu’il aura, peut-être plus qu’aucun autre, en l’espace de douze mois, contribué à changer la face du monde :

 

Lavrov l’Africain

 

 

 

 

Sergueï Viktorovitch Lavrov n’est peut-être pas le plus grand diplomate de tous les temps (on n’a pas connu tous les temps), mais le plus grand du nôtre, il l’est assurément. Depuis près de vingt ans (dix-sept au moins) qu’il est le porte-parole de la Russie et le représentant un peu partout de ses intérêts, il a fait infiniment plus que seulement défendre son pays : il en a défendu beaucoup d’autres, qui le savent et lui en sont reconnaissants.

 

 

 

 

Parce qu’avec des moyens différents, il en aura fait autant :

 

Xi d’Arabie

 

 

 

 

Qui eût pu seulement imaginer, il y a un an d’ici, que le Moyen-Orient écartelé allait se remembrer ? Et pourtant, si ce n’est pas fait, c’est bel et bien en train de se faire. Cela et tant d’autres choses qu’il serait trop long d’énumérer ici.

[ Parenthèse : La moitié des habitants de Pékin frappés par le Covid en 2022, vous trouvez ça normal vous autres ? Pas nous. ]

 

 

 

 

Mais aussi et, comme Julian, d’année en année, jamais fatigué, jamais découragé, jamais intimidé…

 

Waters l’Inusable

 

 

 

 

Y compris à Roland Garros, en remettant une coupe à Nadal, il se bat pour les Palestiniens. Il se bat sans jamais mollir pour Julian Assange. Et il  se bat aussi pour Steven Donzinger, l’avocat juif qui a fait condamner Chevron en défense des Équatoriens et récolté pour sa peine d’être emprisonné à son retour aux USA. Il se bat, comme un homme d’un autre âge que le nôtre, pour toutes sortes d’emprisonnés. Tout bêtement pour la justice.

 

 

Mais célébrons aussi et n’oublions jamais

 

Les dix-sept hommes d’État africains

dont nous ne savons même pas les noms un par un,

assassinés en l’espace d’un an

pour n’avoir pas voulu laisser leurs compatriotes devenir des cobayes de Big Pharma.

 

 

 

 

Personnalités de l’année aussi – ô combien !…

 

Ceux qui tombent, sans nom,

dans une guerre froidement planifiée et férocement perpétrée, dont notre sort dépend

 

 

 

 

 

À l’heure où nous publions ceci, la Serbie, dont les plaies étaient encore béantes, se retrouve une fois de plus en train d’être broyée par toute la carnassière malfaisance du monde.

 

 

 

Que faire pour tous les honorer sinon emprunter au Saker sa dernière offrande musicale :

 

Roger Waters & Vets

« Wide river to cross »

 

 

 

 

Le jeune vétéran rescapé d’une des innombrables guerres U.S. chante assis, comme un cantaor de flamenco, parce qu’il n’a plus de jambes.

  

There’s a sorrow in the wind
Blowing down the road I’ve been
I can hear it cry while shadows steal the sun

But I cannot look back now
I’ve come too far to turn around
And there’s still a race ahead that I must run

I’m only halfway home, I’ve gotta journey on
To where I’ll find, find the things I have lost
I’ve come a long long road but still I’ve got some miles to go
I’ve got a wide, a wide river to cross

I have stumbled, I have strayed
You can trace the tracks I made
All across the memories my heart recalls
But I’m still a refugee, won’t you say a prayer for me?
‘Cause sometimes even the strongest soldier falls

I’m only halfway home, I’ve gotta journey on
To where I’ll find, I’ll find the things I have lost
I’ve come a long long road but still I’ve got some miles to go
I’ve got a wide, a wide river to cross

I’m only halfway home, I’ve gotta journey on
To where I’ll find, I’ll find the things that I have lost
I’ve come a long long road but still I’ve got some miles to go
I’ve got a wide, a wide river to cross
I’ve got a wide, a wide river to cross

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 27 décembre 2022

 

 

Et ils appellent ça « Guerre Froide » !

 

 

 

 

 

 

 

Et ils appellent ça « Guerre froide » !

 

 

 

 

Aux frais des contribuables U.S. :

 

112 milliards de $ en 2022,

non au peuple ukrainien mais à la bande des Zélenskistes

 

 

 

 

Aux frais du peuple ukrainien :

 

200.000 soldats au moins

morts pour rien, ou plutôt… pour l’enrichissement de la bande des néocons US

 

sans compter le nombre « colossal » (général ukrainien) des blessés dont beaucoup abandonnés sans soins sur le champ de bataille et le nombre inconnu des civils ukrainiens ciblés et tués par « l’armée ukrainienne ».

 

 

 

 

… au moyen d’armes de précision à longue portée fournies par les U.S.A. et l’U.E.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n’y a pas d’agression russe !

 

 

Il y a une tentative d’invasion de la Russie par une coalition de 40 pays dont les USA, le Royaume Uni, l’Union Européenne, les Canadas, l’Australie, la Nouvelle Zélande, Israël et… le Japon, qui tente timidement de faire, à grand risque, de minuscules pas de côté.

 

 

Depuis bien plus de dix ans l’Ukraine est utilisée dans ce but et à présent froidement saccagée, avec la complicité vertigineusement rémunérée de ses « élites », aux dépens de ses populations, qui ont commis l’erreur funeste d’élire le cocaïnomane et mauvais comique Zélenski sur son engagement jamais tenu de « faire la paix ».

 

 

Ajoutons à cela que, pendant des années, les autorités russes de bonne foi ont été honteusement menées en bateau par ce qui sert de classe politique à l’Europe, au premier rang de laquelle Mme Angela Merkel, qui s’est déshonorée pour toujours…

 

…à moins qu’elle ne vienne de faire, sciemment, ce cadeau à la Russie…

 

…à moins qu’elle ne soit, elle aussi, atteinte par Herr Alzheimer

 

 

 

 

Aujourd’hui, les USA, assistés de leurs caniches castrés mâles et femelles d’Europe, poursuivent leur programme de morcèlement de la Russie, de renversement de Vladimir Poutine et de destruction de tous les azimuts…

 

 

 

 

… en semant d’abord la terreur en Iran après y avoir semé des bactéries tueuses, en faisant de même en Mongolie, à Taïwan (où les Taïwanais viennent cependant de limoger leur  créature dans l’absolu silence des merdias occidentaux), en essayant d’assassiner M. Imran Khan au Pakistan, de réutiliser leurs esclaves du Kosovo pour « ouvrir un 2e front » en Europe contre la Serbie, et on  en passe, notamment au Mali et au Pérou (ordre alphabétique).

 

 

 

 

Aujourd’hui les monceaux d’armes généreusement déversées sur la pauvre petite Ukraine si démocratique se retrouvent… en Afrique (autour du Lac Tchad), aux mains des valeureux vestiges de quelques groupes d’Ukronazis tatoués qui ne croient pas, eux, que la Russie pédale dans la semoule et manque d’armes.

 

 

 

 

De trois choses l’une : soit ces armes ont été volées et revendues au marché noir par des bandes organisées, soit les Zélenskistes en ont ainsi disposé pour leur enrichissement personnel, soit l’oncle Sam a seulement fait semblant de vouloir sauver l’Ukraine en lui envoyant des armes, mais s’apprête en réalité à combattre l’Ours sur un autre terrain, en laissant crever sur pied une Ukraine qu’il sait d’autant plus perdue qu’il l’a, lui-même, envoyée au casse-pipe. L’Ukraine, plaque-tournante d’un trafic d’armes en même temps que du blanchiment de nombreux milliards au moyen certes nouveau d’une pyramide de Ponzi en crypto-monnaies ? Et pourquoi pas ?

 

 

 

 

On vit une époque formidable !

 

 

 

 

 

Avec nos vœux tardifs de studieuse Saint Nicolas …

 

 

 

 

…ou de Joyeux (?!) Noël ou de tout ce que vous voulez. On se joint à vous si vos vœux sont légitimes.

 

 

 

 

Nous laissons ici la parole à un Prix Nobel de Littérature, que son génie et son caractère d’homme ont mis à l’abri du Nobel de la Paix, et à un Père chrétien de Damas qui écrit au pape.

Merci à Marie-Ange Patrizio qui nous a communiqué ces deux documents.

 

 

 

Nativité : icône orthodoxe slave

 

 

« Alors le charpentier prit son courage à deux mains et demanda d’une voix sonore si dans cette maison là-bas ou dans une autre, Si vous m’entendez, quelqu’un voudrait-il, Au nom de Dieu qui voit tout, donner un refuge à sa femme qui est sur le point d’avoir un enfant, il doit sûrement y avoir par là un coin à l’abri, les nattes il les avait avec lui. Et aussi, Où pourais-je trouver dans ce village une matrone pour aider à l’accouchement.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/alors-le-charpentier-prit-son-courage-a-deux-mains/

 

 

 

 

 

Le père Zahlaoui, chrétien de Damas, à son pape :

 

 

Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape François

 

 (en français et en syrien)

 

 

 

Idlib

 

 

         Sainteté,

      Dans peu de jours, le monde entier célébrera, d’une façon ou d’une autre, l’anniversaire de la Nativité de Jésus.

      J’aurais bien voulu vous présenter mes vœux, en votre qualité de Son Représentant sur terre.

Lire la suite…

 

URL de cet article :  http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lettre-ouverte-a-sa-saintete-le-pape-francois/

 

 

 

 

 

Grain de sel des Grosses Orchades

 

Le pape – le vrai : S.S. Benoît XVI, déposé par les soins de la bande des néocons citée plus haut, qui s’est reconnu gâteux pour sauver sa vie au prix d’un pieux mensonge – devrait fêter son 96e anniversaire le 16 avril prochain, avec, espérons-le pour lui, toujours bon pied bon œil, et, on le parierait, une méditation sur saint Augustin.

 

 

 

 

 

 

 

Il n’y a rien de plus important au monde qu’un père.

Saint Joseph, à l’existence historique duquel nous ne croyons pas, est le mythe qui incarne ce protecteur naturel exemplaire de tous les êtres et de toutes les choses animées ou inanimées.

Va pour saint Joseph !

Théroigne

 

 

 

 

Petit cadeau de nuit de Noël à nos lecteurs anglophones

Hero Worship of Zelensky in Washington Would Make for a Good Episode of the Twilight Zone—If It Weren’t Real | CovertAction Magazine

 

 

 

 

Mis en ligne le 24 décembre 2022