Brèvissime interruption de pause

 

 

 

 

 

 

 

 

Brèvissime interruption de pause

 

 

 

 

 

Il ne sera pas seul à ne pas regretter ce bas monde.

 

Alain Benajam au banc des accusés

 

Entre la plume et l’enclume – 30.1.2021

 

 

 

 

Un grand moment de farce judiciaire, le 27 janvier 2021 à la porte de Clichy

 

Dans son superbe palace de verre, la nouvelle XVII° chambre, toute calme, luxe, excellente sono, a vu un vieillard ascétique, dont les revenus mensuels s’élèvent à 800 euros, traité en horrible propagateur de haine. Les jeunes hyènes pétulantes de la Licra (Mes Riberolles et Ouaknine) et de l’Union des juifs d’Europe voulaient lui soutirer, tout compris, 16.000 euros. La procureuse, une jeune dame maniant avec l’exactitude et la finesse d’une militante les raisonnements antisionistes, a demandé à ce qu’on modère leur appétit, mais a rajouté une peine de trois mois de prison avec sursis, pour faire joli sans doute. La présidente avait fait durer le spectacle avec toute la méchanceté qui était attendue. Alain Benajam est un cas grave, un danger public, un monstre, dans la mesure où il est contre l’OTAN, contre l’UE, contre la politique israélienne. En effet,

 

 

(sic, c’est dans les Attendus de la Licra) et qu’en plus c’est un ami d’Étienne Chouââârd, lequel est un ami de Jean Bricmont, lequel a signé une pétition avec un certain Blanrue, lequel demandait la relaxe de Vincent Reynouâââard, lequel poursuit l’œuvre de Robert Faurisson, lequel a été soutenu par le révolutionnaire professionnel « Carlos », lequel est défendu dans ses procès par Me Coutant-Peyre, laquelle s’avère défendre aussi Mme Noémie Montâââgne, laquelle est la compâââgne de Dieudonné m Balâââ, lequel a décerné une Quenelle d’Or à Alain Benajâââm en 2017, lequel a été un temps président du Réseau Voltaire, lequel … : que d’horreurs et d’affinités coupâââbles, pour un seul homme ! Il y avait donc contestation de crime contre l’humanité, et en plus minoration, rien que ça. Qu’il soit juif, né en 1945, dans une famille comptant des déportés résistants n’y change rien; on sait bien que la justice française est la même pour tous, et qu’elle est laïque, et ne saurait tenir compte des origines d’un prévenu (sic); en tout cas, haro sur le baudet,  le malheureux ayant exprimé des doutes un jour sur facebook au sujet de l’existence des chambragâââz; la Licra lui a envoyé deux gendarmes, chez lui, et ils lui en ont apporté une preuve, qu’il ne connaissait point jusque là; cela l’a convaincu, notre redoutable accusé, il l’a écrit sur facebook noir sur blanc. Que nenni, repentir de circonstance n’abolit point le crime, s’écrient les jeunes sbires ! Et s’il est juif, c’est encore pire ! (voir ci-dessus, pour l’indifférence de la justice aux religions). N’ont-ils pas appris, les baveux au comble de l’indignation, à l’école de la République, dans leur âge tendre, que les chambrezagâââz ne sont pas un mythe ni un fantâââsme, ce que confirme une loi de euh euh euh … 1881 (sic sic). Eux, les joyeux avocaillons qui se battent pour la défense du racisme et de l’antisémitisme (sic sic sic) se sont donc dits horrifiés par un tel monstre qui se dit en outre, euh… communiste (on n’est pas arrivés à comprendre si pour ces jeunes gens c’est un crime de plus ou une médaille en carton, au collège on ne leur a pas dit quelle case il fallait cocher). En tout cas, c’était le moment de ressortir la grande leçon de Thierry le Luron :

« je ne suis pas raciste, puisque mon chien est noir ». Je ne suis pas un agent israélien, d’ailleurs je ne suis pas juif, a précisé l’un des ambitieux licratins dans ses petits souliers…

L’avocat de la défense, Gaston Gonzalez, un autre jeunot qui semblait faire ses choux gras des subtilités de la phonétique française, glissant de Shoah en Chouard au choix, a fait remarquer qu’Étienne le susdit, après avoir exprimé à la télévision un vilain doute sur l’existence des chambragâââz, n’a point été condamné, et que quiconque, en recevant à l’improviste les gendarmes chez soi, serait prêt à entendre leurs compétences en histoire, selon le devoir élémentaire de mémoire d’une famille juive ayant connu l’expérience de  la Gestapo.

Alain Benajam, 76 ans, à moitié sourd, bancal et cancéreux, a été sublime dans l’art oratoire, concluant qu’il ne regretterait certainement pas ce bas monde qui abrite les criminels israéliens qui nous assènent des images mentales de chambragaz, simplement parce qu’elles sont bien plus horribles que le typhus, la shoah par balles, et la malnutrition, et donc très utiles pour faire oublier leurs crimes contre les Palestiniens. Comme un nouvel Ézéchiel, il a tonné contre ces tartuffes qui n’ont que leurs six millions à la bouche, et qui s’assoient sur le martyre dans les camps des communistes, des révolutionnaires et des résistants de tout poil, jamais dénombrés.

Un grand moment de honte pour les uns, de gloire pour les communistes et pour les membres de l’Union juive pour la paix, dont fait partie Alain Benajam, ceux qui sauvent l’honneur. Le délibéré sera rendu le 9 avril prochain.

 Voir les articles liés et la suite ici …

 

Source : https://plumenclume.org/blog/664-alain-benajam-au-banc-des-accuses

 

 

 

Les dessous de l’empoisonnement d’Alexei Navalny : un formidable jeu d’échecs

 

Valentin Vasilescu – Strategika 51 – 31.1.2021

 

 

 

 

Dans l’affaire de l’empoisonnement d’Alexeï Navalny, il existe de très fortes probabilités qu’il ait été intoxiqué par une personne de son entourage, avec une préparation fournie par la CIA. Le produit a été administré selon un protocole et un timing prédéfini par la CIA. Les médecins russes qui ont traité Navalny ont découvert la maladie mais n’ont pas pu la traiter car ils ne savaient pas quel composé avait causé l’empoisonnement. Je suis convaincu que la CIA a contacté le FSB pour lui dire qu’il ne pourrait absolument rien faire. Celui-ci a dû accepter le terme suivant : soit transférer Navalny, dans un délai de 4-5 jours maximum, dans un hôpital en Allemagne où les agents de la CIA lui administreraient l’antidote du poison dont il avait besoin, soit il mourrait. La CIA a tablé sur le fait que les Russes choisiraient la première option, car ils savent, selon le profil qu’ils ont de Poutine, que celui-ci n’est pas un meurtrier.

 

Cette première étape n’était que l’ouverture, dans le jeu d’échecs créé par la CIA. Et sur cet avantage ainsi créé, d’autres mouvements spectaculaires avaient déjà été préparés. Tout semble donc avoir été subordonné à un plan méticuleusement préétabli. Y compris l’étrange décision de Navalny de retourner en Russie pour y être arrêté et lancer des manifestations simultanées le 23 janvier dans toute la Russie. Malheureusement pour la CIA, depuis le début, Poutine avait pris l’initiative, anticipant toutes les étapes du plan américain. Le prétexte pour les manifestations de rue a été fabriqué par le FSB. C’est encore le FSB qui a fourni à Navalny la vidéo du « palais de Poutine ». Les médias occidentaux ont mordu à l’appât et l’ont diffusé de manière obsessionnelle et sans vérification, une vérification qui leur aurait permis de savoir qu’il s’agissait d’une fake news qui date du 18 janvier 2011. [NDT : Où sont nos gentils décodeurs et nos zélés fact checkers ?]

 

 

 

 

À mon avis, c’est le FSB qui a managé la plupart des manifestants dans les rues, par le biais d’une opération PSYOPS, pour donner à la CIA la fausse impression que ses efforts ont porté leurs fruits, que Poutine est en train de faiblir et pourrait être renversé. En fait, une opération PSYOPS, conçue pour faire sortir les masses dans la rue, avait été organisée il y a quelques années par les services spéciaux en Roumanie, pays de l’OTAN. Ce qui s’est passé en Russie le 23 janvier semble être, jusque dans ses moindres détails, un copier/coller de l’opération qui a eu lieu en Roumanie.

 

 

En guise de première conclusion, on peut dire que la CIA a depuis longtemps perdu l’initiative et abandonné l’opération de renversement de Poutine et tente désormais d’effacer les traces laissées par ses agents en Russie. Les enquêteurs russes s’attendent donc à ce que Navalny leur fasse des « aveux » selon les instructions des agents américains en Allemagne. Cependant, les agents américains font face à un problème de taille. En effet, seul le président en exercice a le droit d’autoriser la poursuite d’une opération de la CIA, même si celle-ci a été lancée par un autre président avant lui. Avec une opération visant à renverser Poutine, le mandat de Joe Biden commence sous de mauvais auspices, il ne voudrait donc pas entreprendre des actions pouvant irriter Poutine, avec toutes les réactions prévisibles que cela comporte. C’est la raison pour laquelle il s’est empressé d’accepter la prolongation du traité de réduction des armes stratégiques (nouveau START) avec la Russie, un traité dont Donald Trump avait annoncé l’annulation par les États-Unis.

Traduction : R.I.

Source :  https://strategika51.org/2021/01/31/les-dessous-de-lempoisonnement-de-alexei-navalny-un-formidable-jeu-dechec/

 

 

Ajouté par un lecteur de Strategika :

 

 

https://youtu.be/qjIC4lN-Hzk

 

 

 

Pendant qu’on y est

 

L’Amérique s’enfonce dans la nuit virtuelle

 

Israël Adam Shamir – Entre la plume… – 27.1.2021

Traduction : Maria Poumier

 

 

 

 

À 78 ans, après une longue maladie et sans avoir repris connaissance, Joe Biden succombe à la présidence. Les derniers espoirs des derniers croyants des Qanons se sont envolés comme une fumée dans la nuit, Biden accédant au puissant trône des États-Unis. C’est vraiment un jour sombre pour l’Amérique et pour le monde, car l’exemple américain sera suivi par beaucoup d’autres. C’est aussi un adieu au monde réel dans lequel nous avons été élevés. Le nouveau monde est virtuel, comme la plus grande partie de l’inauguration. Il est virtuel et sombre, dirigé par des entreprises numériques et par des politiciens vieux et fatigués.

 

La voix effrayante de Biden, la voix d’un sale vieux bonhomme offrant des bonbons à un enfant de neuf ans, a livré quelques platitudes. Biden a été salué par les morts – par des drapeaux marquant ceux qui sont morts de Covid – tous hautement symboliques : il a été élu par les morts, il leur est donc redevable. On dit qu’un homme était tellement consterné que ses beaux-parents aient voté pour Biden qu’il a cessé de se rendre sur leur tombe. Le roi des morts, un personnage de Game of Thrones, est venu gouverner l’Amérique pour le compte de machines sans vie.

Le vieil homme frêle dirigera des vieilles femmes. Ensemble, ils forment le Gang des quatre : Harris, 56 ans, Pelosi, 80 ans, Clinton, 73 ans. Ses premiers jours, ses premiers actes sont de mauvais augure. Il a revêtu le masque, attribut de la Mort, et a obligé tous les fonctionnaires et agents fédéraux à porter des masques. Il a invité l’Amérique latine à envahir les États-Unis. Il a ouvert les portes aux immigrants du Moyen-Orient. Il a encouragé le changement de sexe pour les garçons et les filles. Il renvoie les États-Unis dans le désastre imminent de l’Accord de Paris en matière de changement climatique. Il a envoyé plus de troupes en Syrie. Il a lancé une nouvelle campagne contre la Russie et a envoyé des navires de guerre en mer de Chine méridionale.

Lire la suite…

 Source : https://plumenclume.org/blog/662-l-amerique-s-enfonce-dans-la-nuit-virtuelle

 

 

 

Et en anglais :

 

How to Derail the U.S. Rush Toward War with China? Two Peace Activists Suggest an Answer

 

Jeremy KuzmarovCovert Action Magazine – 30.1.2021

 

 

Demonstrator holds up sign outside the U.S. embassy in Hong Kong in June 2020 opposing U.S. intervention in Hong Kong and China. [Source: time.com]

 

 

Two U.S. peace researchers, Michael T. Klare, professor emeritus of peace and world security studies at Hampshire College, and Joseph Gerson, president of the Campaign for Peace, Disarmament and Common Security, have launched a new organization, the Committee for a SANE U.S.-China policy that seeks to counter the U.S. drive to war with China.

At the launching webinar on Wednesday January 27th, Gerson stated that the goal of the Committee for a SANE U.S.-China Policy was to educate the public about China and U.S.-China relations, and to build a base of advocates and activists who could work to deescalate tensions between the two countries.

 

 

Handbill for original SANE group. [Source: filmartgallery.com]

 

 

Klare and Gerson’s committee derives its name from the now-defunct National Committee for a SANE nuclear policy, an organization advocating for nuclear disarmament that was co-founded in 1957 by Norman Cousins, the editor of The Saturday Review who brought survivors of the atomic attacks on Hiroshima and Nagasaki to the U.S. for medical treatment.

Read more…

Source : https://covertactionmagazine.com/2021/01/30/how-to-derail-the-u-s-rush-toward-war-with-china-two-peace-activists-suggest-an-answer/

 

 

 

There Is No Pandemic

 

A British View of the Imposture

 

Nick Kollerstrom  – The UNZ Review – 25.1.2021

 

 

 

 

2020 saw 14% more deaths than average, last year in England & Wales and that amounted to seventy-five thousand extra deaths. We here use the Office of National statistics figures, as it gives total weekly deaths, plus also for comparison an average value of corresponding weekly deaths over the previous five years.[1] 

That compares with the figure of ninety thousand deaths for the entire United Kingdom, due allegedly to covid-19.

We here ask and answer the question, what caused that excess of deaths? The answer will not be certain, but will be the simplest possible explanation. By Occam’s razor we are obliged to take it.

Read more…

Source : https://www.unz.com/article/there-is-no-pandemic/

 

 

 

Enfin, à quoi bon lésiner…

 

On a pillé les dessins de la semaine sur Égalité et Réconciliation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre préféré :

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 31.1.2021

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 60 ans…

 

 

 

 

 

 

Boston Tea Party bis ? Pas tout à fait mais, patience, ça vient…

 

 

 

Il y a 60 ans…

 le 17 janvier 1961, Patrice Lumumba voyait s’achever son effroyable agonie

 

 

 

 

 

 

Seul, à notre connaissance, le PCB (Parti Communiste de Belgique) tient à célébrer cette mémoire

 

 

Voici son communiqué :

 

 

Hommage à Patrice Lumumba et au peuple congolais

 

 

Il y a 60 ans, le 17 janvier 1961, Patrice Emery Lumumba premier ministre élu par le peuple de la jeune République du Congo était lâchement assassiné avec ses partisans Maurice Mpolo et Joseph Okito en présence d’officiers belges.

Le 30 juin dernier, à l’occasion du soixantième anniversaire de l’indépendance du Congo, notre souverain exprimait de fades « profonds regrets » à propos de la tragédie coloniale. Il se gardait bien d’évoquer le sabotage de l’indépendance par la Belgique dont le premier acte fut l’assassinat de Patrice Lumumba et de ses partisans qui allait ouvrir la voie à la longue dictature de Mobutu, marquée par la persistance de l’inféodation du Congo aux intérêts du capitalisme belge et de l’impérialisme américain. Cette commémoration est l’occasion d’exprimer le point de vue du Parti et des forces de progrès sur cette page particulièrement sombre de notre histoire en rappelant la lourde responsabilité de l’État belge dans ce qui fut un véritable crime d’État.

Le Parti Communiste de Belgique rappelle ses exigences légitimes de faire toute la lumière sur l’assassinat de Lumumba, de restituer ses restes à sa famille et d’aborder sans délai la question des dommages dus au peuple congolais en raison du pillage de ses richesses.

Nous vous informons que nous avons obtenu l’accord du bourgmestre de Bruxelles pour organiser un évènement dans les limites du respect des normes sanitaires.

C’est dans ces conditions que nous vous invitons à cette commémoration qui aura lieu

 

 

le dimanche 17 janvier à 14h00

au Square Patrice Lumumba à Bruxelles

(Rassemblement à 13h45 porte de Namur)

 

 

La cérémonie sera rehaussée par la présence de Mr Jean Paul Kasende, représentant l’association HONLEX 61 (Hommage aux Nationalistes Lumumbistes Exécutés en 1961).

Nous espérons vous rencontrer pour honorer ensemble la mémoire de Patrice Emery Lumumba, héros de l’indépendance du Congo et de la lutte contre l’impérialisme .

Pour le Comité Central du Parti Communiste de Belgique.

M. Denonville, Secrétaire politique.

Source : http://www.particommuniste.be/

 

 

Que la neige ne dissuade personne d’y participer !

 

 

 

 

 

 

Nous profitons de l’occasion pour rappeler qu’il n’y a eu, en Belgique, qu’un seul auteur pour oser célébrer « l’ennemi public N°1 » dans un roman… lequel aurait dû à sa sortie être couronné par le Prix Rossel mais ne le fut pas, suite à de florentines manœuvres, de l’espèce qui agrémente aujourd’hui si fort la politique US.

Est-il utile de souligner que l’ostracisme qui frappe depuis si longtemps un des plus brillants hommes de lettres du pays trouve là son origine, jamais ouvertement revendiquée par les ostraciseurs.

Rappelons-le, car il faut le lire ou le relire :

 

 

 

Jean-Louis LIPPERT

MAMIWATA

Talus d’approche (22 mai 1998)

Broché : 435 pages

 

 

Quatrième de couverture :

 

 

 

 

Nos lecteurs savent que, sous son identité alternative d’Anatole Atlas, Jean-Louis Lippert s’exprime couramment dans nos colonnes, mais aussi, et surtout, sur le site qui lui est consacré :

 

http://www.spherisme.be/

 

 

 

 

 

 

Pour les curieux : Voici comment le journal Le Soir présentait à l’époque les finalistes du fameux « Goncourt belge » :  https://www.lesoir.be/art/les-cinq-finalistes-du-prix-rossel-1994_t-19941125-Z08TQU.html

 

 

 

 

 

L’aède Lumumba ne meurt pas

 

Jean-Louis Lippert – spherisme.be

 

 

 

 

 

 

Patrice Lumumba ne fut pas seulement une figure politique de premier plan. Il est devenu rapidement un mythe littéraire, au sens le plus fort, comme l’incarne notamment la pièce d’Aimé Césaire Une Saison au Congo. À l’heure où le journaliste Ludo De Witte fait paraître un livre établissant les responsabilités de l’État belge dans l’assassinat du Premier Ministre congolais de l’Indépendance, Jean-Louis Lippert reparle du « Satan de Stan », l’une des figures tutélaires de son roman Mamiwata.

L’Afrique est là et elle n’est pas là. Son cadavre non encore né hante le monde civilisé. Un foyer moyen de chez nous ne consomme-t-il pas chaque année le revenu de mille familles congolaises ? Économie cannibale oblige, nous avons tous mille nègres dans notre frigidaire. Quel effet sur nos rêves, nos mémoires, nos consciences ? Mais l’art, la pensée, la culture occupent-ils dans cette société la part du cœur et de l’esprit dans l’organisme humain ? Quel rapport entre nos réalités, nos représentations ? Quelle communion quand tout n’est qu’intérêts particuliers ? Où les êtres, réduits à l’état d’objets, ne voient accorder le statut de sujets qu’à une représentation falsifiée d’eux-mêmes sur le marché des images, Patrice Lumumba paya de sa vie le crime d’avoir posé la question de l’humaine universalité. On voudrait réduire cet assassinat à quelque exaction de l’État, quand c’est la société belge entière, coloniale et métropolitaine, qui fomenta son élimination physique aussi bien qu’elle arma les basses œuvres.

Lire la suite…

Source :  http://www.spherisme.be/Texte/AedeLumumba.htm

 

 

 

 

 

Pour mémoire :

 

 

Ludo DE WITTE

L’assassinat de Lumumba

Karthala – 12 janvier 2000

416 pages

 

 

 

Aimé CÉSAIRE

Une saison au Congo

Points (16 février 2001)

Poche : 168 pages

 

 

 

 

 

DEMONIAC CAMERA CRY

 

 

Adresse à Alain Berenboom, avocat du Roi et comique troupier

 

 

 

 

 

 

Qui d’autre que Gilgamesh pouvait-il avoir, en géantes lettres de sang, tracé ces trois mots sur les façades inaccessibles de la Maison Blanche et de l’Elysée, la nuit précédant l’investiture du nouveau président yankee ? DEMONIAC CAMERA CRY : cette inquiétante anagramme, figurant dans Axiome de la Sphère, déjà dissuadait l’officielle gendelettrie d’explorer ce territoire littéraire éclairé par un regard cinq fois millénaire. Le héros de la première épopée n’est-il pas l’ancêtre de son équivalent phénicien Marduk, duquel s’inspirèrent maints créateurs d’une immortelle Odyssée ?…

 

Quelle globalisation plus réelle que celle opérée par l’aède à travers les siècles, d’Homère à Aimé Césaire, d’Ulysse à Ulysses ? L’urbanisation du globe tue son urbanité, comme à mondialité s’oppose mondialisation. D’où la difficulté de relater cette guerre de Troie prenant depuis cent ans forme d’un Guernica permanent, dans ces conditions schizonoïaques où les glaives ont apparence de boucliers et les fauteurs de bombardements sont présentés par l’industrie des images en protecteurs des populations…

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/demoniac-camera-cry/

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 14 janvier 2021

Mis à jour le 17 janvier 2021

 

 

 

 

 

 

 

 

ICEBERGS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réveil de Noël

 

James Howard Kunstlerkunstler.com25.12.2020

Traduction : Le Saker francophone

 

 

 

 

Et ainsi, le matin de Noël, après avoir subi les visites nocturnes d’esprits contrariés – ou n’était-ce que l’étrange interaction du Zyprexa et du Zolpidem – Joe Biden s’est réveillé (pour ainsi dire) pour se trouver transformé. Il n’était plus obnubilé par la perspective de devenir président des États-Unis, mais était plutôt convaincu d’être devenu le plénipotentiaire provincial d’une possession chinoise d’outre-mer connue sous le nom de Golden Wok West [L’Occident Éveillé Doré, NdT], où le secrétaire général du PC Chinois, Xi Jinping, peut commander n’importe quel bien pour l’emporter. Quel soulagement, pensa Joe, alors qu’ils apportaient ses médicaments du matin. Voici maintenant un harnais pour un poney d’une autre couleur, pense Joe en avalant ses 5mg d’Haldol.

 

Le vieux Joe s’est couché pendant cette nuit de silence béni, en se disant qu’il allait bientôt devoir répondre à tous ces perdants qui allaient être expulsés de leurs mini-maisons et appartements après un an de non-paiement. Mais non, dans ses rêves, les logements miteux pouvaient maintenant devenir la propriété de l’Armée populaire de libération [armée chinoise, NdT], car cette très belle organisation se préparait à prendre en gestion le marché aux puces autrefois connu sous le nom d’Amérique.

Restait-il quelque chose de valeur ? De quoi nous laisser perplexe ? Les anciens « Yang-kees » [fast-food chinois, NdT] avaient dilapidé tout leur trésor en transformant leur continent en un derby de démolition – six couloirs bordés de magasins de pots d’échappement, de chaînes de magasins et de baraques à frites – et après avoir dilapidé toutes leurs ressources financières, ils empruntaient tellement d’argent que tous les experts-comptables qui ont jamais vécu ne pourraient pas suivre le calcul des intérêts composés même s’ils devaient travailler nuit et jour jusqu’à la fin des temps. En bref, l’auto-démolition de l’Amérique était un fait accompli.

Il ne restait plus à Joe Biden qu’à signer quelques papiers et, peut-être trois fois par semaine, à sortir de sa cave pour sourire et expliquer aux membres enthousiastes des médias curieux pourquoi il préférait le poulet du général Tao au bœuf du Hunan. C’est du moins ce qui a semblé se passer dans le cerveau de Joe Biden le matin de Noël, lorsque le Dr Jill [sa femme, NdT] l’a aidé à aller aux toilettes….

Ensuite, il y a eu le Golem d’Or de la Grandeur, alias le président Donald Trump. Il s’est levé de son lit rococo à Mar-a-Lago sans avoir été molesté par des visites effrayantes, mais plutôt confronté à des décisions assez sombres sur la manière de procéder à une éventuelle prise de contrôle des États-Unis par des agents de la Chine. Ses conseillers ont décidé d’envoyer des marshalls américains et de commencer à arrêter des centaines de personnes soupçonnées d’avoir triché aux récentes élections par le biais de fraudes électorales et de manipulations des machines à voter de Dominion. D’autres conseillers lui ont répondu qu’il pourrait se contenter d’attendre la grande épreuve de force du Congrès le 6 janvier, lorsque le vice-président Mike Pence présiderait l’épineuse question de savoir quelle délégation électorale était digne de présenter ses votes d’une manière ou d’une autre.

Tout cela est une procédure que peu d’Américains comprennent réellement, mais elle suit les passages de la constitution concernant les élections contestées… et elle a déjà été utilisée deux fois auparavant – en 1824 et en 1876 – dans notre histoire désormais longue de fonctionnement en tant que République. Il fallait que les législateurs des différents États clés se fouillent l’âme, car cela semblait défier les chiffres officiels des votes, et donc une certaine idée du fondement démocratique de cette affaire complexe de légitimation du gouvernement. Mais le langage de la constitution leur laissait en fait le choix.

La moitié de la nation hurlait et commençait à brûler ce qui restait à détruire dans les villes appartenant aux maires et aux gouverneurs du Parti Démocrate – qui se contentaient de rester les bras croisés et de les laisser tout casser. Le décret exécutif 13848 de 2018 fournit une justification pour faire face à l’ingérence étrangère dans une élection fédérale (et à ses malheureuses conséquences potentielles, comme les émeutes et les pillages). Ironie du sort, je suis sûr que vous pensez à cela, après que les antagonistes de M. Trump aient faussement utilisé ce même stratagème d’ingérence étrangère en 2016, et l’aient utilisé comme un gourdin pour le frapper à la tête pendant quatre ans. Mais peut-être y a-t-il quelque chose à faire cette fois-ci, et peut-être que la puissance étrangère en question cette fois-ci est la Chine, pas la Russie. Où sont les preuves ? Vous pourriez vous préparer à les voir. Je pense qu’elles arrivent. Cette année a été suffisamment difficile, bien sûr, sans pour autant démolir complètement le peu qui reste de l’esprit de Noël malmené en l’Amérique. Mais ce sera terminé dans quelques heures. Et maintenant que vous avez ouvert vos maigres cadeaux et que vous avez accompli les autres gestes rituels de la fête, l’humeur de la nation passe du repos nerveux à une résolution déterminée de ce scandaleux affront à notre honneur. Êtes-vous prêts ?

 

Source : https://lesakerfrancophone.fr/reveil-de-noel

 

 

 

 

 

Événements US

 

Vous les aurez vu partout.

Notre photo préférée reste celle-ci :

 

 

Moment de flou à la RADA de Washington

 

 

Tout ce qu’on peut en dire, c’est ce qu’en écrivent les analystes US un peu sérieux, à savoir qu’il s’agit plus que probablement d’un « false flag » destiné à discréditer Trump, voire à l’éliminer (y compris physiquement) avec un semblant de raison. Y entraîner de vrais patriotes et de vrais supporters de Trump est l’ABC du métier des false flaggueurs.

Car il est indéniable que ce qu’on appelle « le Deep State » (haut du panier de crabes) crève d’envie de lui réserver le sort de Saddam Hussein ou de Muammar Kadhafi. Non parce qu’il leur ressemble mais parce qu’il a fait peur, quels qu’aient été ses cafouillages et son calamiteux compagnonnage avec le sionisme israélien. Qui continuera sous les autres.

De ces quatre ans d’intermède dans la descente des USA aux enfers, on retiendra la dignité de Melania et sa conception rigoureuse du rôle qui était le sien. Une reine sans pouvoir, mais royale.

 

 

 

 

Un seul commentaire, qui vient de Russie via la France, à moins que ce soit l’inverse :

 

 

Le boomerang des « révolutions de couleur »

 

Boris Guenadevitch Karpov – RusReinfo – 7.1.2021

 

 

 

 

Le boomerang des « révolutions de couleur » revient en pleine figure des américains, et le monde se déclare « horrifié » de l’invasion du Capitole hier par les partisans de Donald Trump. Que ne s’est-il pas déclaré horrifié du Maydan de Kiev, plus récente « révolution orange » fomentée par l’Occident ! Les images des élus américains, ceux-là même qui ont financé depuis des années les interventions, militaires ou clandestines dans le monde, cachés derrière leurs chaises et s’enfuyant à toutes jambes devant des manifestants sinon complètement pacifiques du moins non-armés, sont un véritable régal.

 

Trump voulait que l’Amérique s’occupe enfin de SES affaires et laisse les autres pays tranquilles, la mafia globaliste ne veut pas en entendre parler et l’a donc déclaré comme « l’homme à abattre ». Un déchainement de haine a été orchestré contre le Président américain durant 4 ans par toute la vermine internationaliste. Mais si son bilan économique est indéniablement un véritable succès, qu’a fait Trump durant ces 4 ans pour défendre sa conception de non-intervention dans le monde ? Rien, et bien que durant sa campagne électorale de 2020 il avait promis des tas de choses, comme l’arrestation des « traitres du Deep State » en particulier. Or personne n’a été arrêté, les globalistes ont renforcé leurs positions (l’énorme poids des réseaux sociaux en est un exemple, qui peuvent décider de censurer un Président !) et on en est arrivé à la situation actuelle.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/13125-2/

 

 

 

 

 

En attendant les traductions :

 

 

 

Mind blowing hypocrisy !

Le Saker – Vineyard of the Saker

https://thesaker.is/mind-blowing-hypocrisy/

 

 

Capitol Hill situation

Le Saker – Vineyard of the Saker

https://thesaker.is/capitol-hill-situation-open-thread/

 

 

 

 

 

The Assange saga : Practicing real journalism is criminally insane

Pepe Escobar – The Saker.is – The Asia Times

https://thesaker.is/the-assange-saga-racticing-real-journalism-is-criminally-insane/

https://asiatimes.com/2021/01/assange-saga-real-journalism-is-criminally-insane/

 

 

 

 

America’s Color Revolution

(Analyse d’un homme qui fut vice-ministre des Finances sous Reagan)

Paul Craig Roberts – Vineyard of the Saker – Son propre site – The Unz Review

https://thesaker.is/americas-color-revolution/

https://www.paulcraigroberts.org/2021/01/07/americas-color-revolution-2/

https://www.unz.com/proberts/americas-color-revolution-2/

 

 

 

 

 

I am So Happy for America

Gilad Atzmon – The Unz Review – Gilad online

https://www.unz.com/gatzmon/i-am-so-happy-for-america/

https://gilad.online/writings/2021/1/7/i-am-so-happy-for-america

 

Traduction par Maria Poumier pour Entre la plume et l’enclume :

https://plumenclume.org/blog/651-je-suis-trop-content-pour-l-amerique

 

 

 

 

 

Vergès, reviens, ils sont nuls !

 

 

 

 

 

L’Empire n’en a pas fini avec Julian Assange

 

Chris Hedges – L.G.S. – 6.1.2021

 

 

Illustration pour ScheerPost par Mr. Fish

 

 

Comme le montre clairement les mémoires de l’un de ses avocats, Michael Ratner, la fin a toujours justifié les moyens pour ceux qui réclament sa persécution globale.

 

Peu après la publication par WikiLeaks des journaux de guerre irakiens en octobre 2010, qui ont documenté de nombreux crimes de guerre américains – y compris des images vidéo de la mort de deux journalistes de Reuters et de dix autres civils non armés dans la vidéo Collateral Murder, la torture systématique de prisonniers irakiens, la dissimulation de milliers de morts civils et le meurtre de près de 700 civils qui s’étaient approchés de trop près des postes de contrôle américains – les éminents avocats des droits civils Michael Ratner et Len Weinglass, qui avaient défendu Daniel Ellsberg dans l’affaire des Pentagon Papers, ont rencontré Julian Assange dans un studio du centre de Londres, selon les mémoires de Ratner « Moving the Bar« , récemment publiées.

Assange venait de rentrer à Londres de Suède où il avait tenté de créer le cadre juridique nécessaire pour protéger les serveurs de WikiLeaks en Suède. Peu après son arrivée à Stockholm, ses cartes bancaires personnelles ont été bloquées. Il n’avait pas accès à des fonds et dépendait de ses partisans. […]

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/l-empire-n-en-a-pas-fini-avec-julian-assange.html

 

 

 

 

Il n’aurait jamais dû faire de doute pour personne que le « procès » d’Assange, et toutes les accusations calomnieuses portées contre lui, n’ont jamais eu pour but l’établissement d’une quelconque vérité ni la poursuite de même un semblant de justice. Il s’est toujours agi et il s’agit plus que jamais d’écraser un homme dont la parole doit être niée et l’existence effacée. Depuis bien avant qu’il se réfugie à l’ambassade d’Équateur, son sort était fixé, et c’est celui d’Andreas Baader et d’Ulrike Meinhof. Le nouveau POTUS démocrate (hihi) ne l’a-t-il pas qualifié de « terroriste technologique » ?

Le défendre devant la mégère anglaise ne faisait que prolonger son martyre. Tout, dans ce qu’a dit et fait l’emperruquée le crie : les USA veulent sa mort et l’annihilation de sa mémoire, mais ils ne veulent pas de ses restes chez eux. Ils veulent que leur toutou britannique se charge du travail salissant et balaie les restes sous son tapis. D’où la préparation du public à un Julian Assange à l’esprit détraqué qui va se suicider pour échapper aux conséquences de ses méfaits ou de sa maladie mentale au choix. Comme le toutou allemand l’a fait pour Baader, Meinhof et quelques autres, connus ou inconnus du grand public. On ne sort pas vivant des prisons occidentales quand on a fait trembler les nazis occidentaux (dont les Israéliens font partie).

On est navré de devoir le dire, mais tout ce qu’ont fait les défenseurs et les partisans de Julian n’a jamais  servi et ne servira jamais à rien, qu’à réconforter leur conscience.

Il ne fallait pas défendre Assange, il fallait accuser, ATTAQUER, ses bourreaux., qui sont les seuls vrais criminels C’est ce qu’aurait fait, c’est ce qu’a toujours fait Jacques Vergès.

Certes, la plupart de ses grandes affaires, il les a perdues (l’en a-t-on assez brocardé) . Il les a perdues parce que ceux qu’il a défendus avaient été condamnés d’avance. Mais il les a surtout perdues parce qu’il a toujours été seul. Si toutes les belles âmes qui se drapent dans leur respect du droit et leurs gémissements sur l’effronterie des assassins avaient eu un minimum de courage (Melle Bardot dirait « des couilles »), il y a longtemps que Georges Ibrahim Abdallah ne pourrirait pas honteusement (pour nous tous) dans sa geôle – 37 ans aux prunes – alors qu’il a, rappelons-le, fini de subir sa peine déjà injuste en 1999 : soient 22 ans d’emprisonnement arbitraire en plus par fait du prince. De plusieurs, en ribambelle.

Pour tenter de se blanchir un peu, « on » (principalement les merdias) a reproché à l’avocat sans peur d’avoir défendu Barbie. Klaus Barbie n’était pas un enfant de chœur, très loin de là, mais ceux qui l’ont kidnappé pour lui faire un procès destiné à servir leurs propres intérêts, l’ont dépassé dans l’ignominie.

Ainsi donc, pour Assange comme pour les autres, la « défense de rupture » était la seule qui eût une chance de l’emporter, comme déjà dans la guerre d’Algérie. Et ce ne sont pas ceux que Vergès a ainsi défendus et qui ont subi des peines souvent horribles qui le lui ont reproché. Répétons-le au risque de nous faire très mal voir : ceux qui se prétendent les partisans et défenseurs d’Assange ne l’ont pas défendu comme tout exigeait qu’il le fût. Le jour où il mourra, lui, sa femme et leurs enfants n’auront personne à remercier.

Quand on défend un être en danger sans aller jusqu’au bout, on le fait pour sa gratification personnelle, pas pour le sauver en y mettant le prix.

Oui, oui, oui ! Il fallait faire ce qu’a toujours fait Vergès, et il fallait le faire en masse. Assange mourra suicidé dans le dos comme tant d’autres, et tout le monde le sait. Alors, arrêtons de nous branler.

Théroigne

 

Rappels :

 

Manifestation pour Georges Ibrahim Abdallah

 

 

 

 

Me Vergès manifestant, peu avant sa mort, devant la prison de Lannemezan.

 

 

 

 

 

Reste du monde

 

 

 

 

Les catastrophes naturelles les plus dévastatrices de l’année 2020

 

Les journalistes ont baptisé 2020 année des catastrophes. Selon eux, c’est la pire du XXIe siècle : des cataclysmes et des catastrophes se sont produits tous les mois.

 

Voir le diaporama :

https://fr.sputniknews.com/photos/202012291044994171-catastrophes-naturelles-2020/

 

 

 

 

D’importantes inondations se sont produites en juillet dans plusieurs pays d’Asie du Sud. En Chine, 140 millions de personnes sont mortes ou ont disparu dans 27 provinces. Au Bangladesh, plus d’un tiers du territoire a été inondé en raison des pluies de la mousson.

 

Selon le rapport de l’organisation caritative Christian Aid, cité par le journal britannique The Guardian, les catastrophes naturelles ont coûté la vie à « au moins 3.500 personnes », en ont contraint plus de 13,5 millions à quitter leur domicile et les dommages matériels se sont élevés à 150 milliards de dollars, dépassant les chiffres de 2019. [Ah, les merdias… Ah, le factchecking…]

 

 

 

Sur la photo: village inondé de Sunamganj, au Bangladesh.

 

 

Vous avez bien lu :

« En Chine, 140 millions de personnes sont mortes ou ont disparu dans 27 provinces. »  [3.500 dans le monde entier, pour The Guardian, ah, les merdias, ah le factchecking !]

Et nous risquons même d’attraper la grippe.

 

 

 

 

 

Chine, puisqu’on y est

 

Un grand Bruno GUIGUE !

 

Jack Ma va-t-il sarcler les pommes de terre ?

 

Bruno Guigue – L.G.S. – 8.1.2020

 

 

 

 

Le 5 janvier. Marianne : « « Disparition » de Jack Ma, fondateur d’Alibaba ». Business : « Le milliardaire chinois Jack Ma, fondateur d’Ali Baba est porté disparu ». RMC : « Chine : Jack Ma, un des hommes les plus riches de la planète a disparu depuis plus de deux mois ». TMC (Le Quotidien) : « Où est passé Jack Ma, le patron d’Alibaba ? Une alerte enlèvement inquiète le monde entier : celle de Jack Ma ». Les Echos : « La spéculation enfle sur le sort de l’invisible Jack Ma ».

Le 6 janvier. RFI : « Chine : comment expliquer la « disparition » de Jack Ma, fondateur d’Alibaba ? ». France Info : « Chine : disparition du milliardaire Jack Ma ». France Inter : « Où est passé Jack Ma ? ».

Le 7 janvier. « Le Journal du Dimanche : « Mais où est donc passé Jack Ma, le fondateur du géant chinois Alibaba ? ». The Cointribune : « Jack Ma a-t-il été Kidnappé par la Mafia Bancaire ? ».

LGS.

[Ajoutons-y quelques merdias belges : « 7 SUR 7.be : La mystérieuse disparition de Jack Ma » ; « rtbf.be : Chine : Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, absent de la scène publique depuis fin octobre » ; « lalibre.be : Malgré la mystérieuse disparition de son fondateur, Alibaba poursuit ses travaux à Liège » ; lameuse.sudinfo.be : Alibaba : “Jack Ma a dit qu’il était à Liège pour 102 ans !” ; etc. etc.]

LGO. Rien n’a changé depuis Coluche

 

 

Avec cette belle unanimité qui la caractérise, la presse pluraliste du monde civilisé nous invite désormais à pleurer sur le sort de Jack Ma, célèbre milliardaire mystérieusement disparu. Le malheureux homme d’affaires va-t-il reparaître un jour, ou sombrer dans les oubliettes d’un régime totalitaire prêt à tout pour asseoir sa domination ? Va-t-il finir dans un camp de concentration, triste compagnon d’infortune des pauvres Ouïghours qui n’ont pas encore été mangés tout crus ?

Est-il en train de sarcler les pommes de terre dans une exploitation agricole, de manier la pelle à charbon dans une centrale thermique, ou bien, peut-être, de se préparer une infusion de chrysanthème dans une obscure maison de retraite pour capitalistes récalcitrants ?

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/jack-ma-va-t-il-sarcler-les-pommes-de-terres/

 

 

 

 

L’actualité du coronacovid en irrésistible ascension-essaimage exponentiel est si dense qu’il nous faudra bien un autre post pour en relever les points les plus saillants. Une apocalypse à la fois !

 

 

 

 

Pour vous aider à prendre patience :

 

Rapport de fin d’année 2020 de la société satanique mondiale

 

Dmitry OrlovClub Orlovvia Le Saker francophone – 30.12.2020

 

 

 

 

 

Chers amis satanistes, chers invités, Mesdames et Messieurs ! L’année 2020 a été une année phare pour notre société et pour Sa Majesté satanique ! [Applaudissements]

Notre principale réussite en 2020 a bien sûr été de confiner la moitié de la planète en mettant en scène un virus respiratoire pas trop dangereux, sauf pour les personnes âgées et les gens déjà malades, avec l’aide du sous-fifre satanique Tedros Adhanom Boutros-Boutros-Boutros Ghebreyesus de notre organisation affiliée, l’Organisation Mondiale de la Santé. Cela nous a permis de mettre en œuvre de manière proactive une démolition contrôlée de l’économie mondiale. Elle est susceptible d’enrichir considérablement nos membres, alors que l’inévitable effondrement spontané nous aurait anéantis. [Applaudissements enthousiastes, cris de « Bravo ! »]

 

Nous ne devons cependant pas nous reposer sur nos lauriers ; le stratagème du virus cessera de fonctionner pour nous à un moment donné. Nous ne voulons pas nous retrouver dans la situation d’un Boutros-Boutros-Boutros qui a crié au loup une fois de trop ! Le battage médiatique se dissipe déjà. L’utilisation du terme « lockdown » est malheureuse ; après tout, c’est de l’argot carcéral américain pour indiquer l’enfermement des détenus dans leurs cellules. De plus, ces satanés Russes semblent avoir développé leur Sputnik V, un vaccin qui fonctionne réellement. Maintenant, tout le monde semble le vouloir au lieu de nos potions toxiques et destructrices de fertilité préférées. Pourtant, cela a fait couler des larmes de joie sur le visage de nombreux satanistes qui ont vu des millions de personnes porter des masques faciaux et se tenir à 1,5 mètre les unes des autres, comme dans l’excellent film de Stanley Kubrik « Eyes Wide Shut » avec Tom Cruise et Nicole Kidman. [Regards confus ; quelques rires étouffés, quelques applaudissements]

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/rapport-de-fin-dannee-2020-de-la-societe-satanique-mondiale

 

 

 

Post Scriptum :

Une de nos lectrices nous signale avoir laissé un commentaire à SUITE ET NON FIN et elle ne le voit pas. Nous non plus.

Chère Sémimi, c’est pas nous, c’est WordPress. On ne sait pas à quoi ils jouent. On va demander (si on y arrive).

Toutes nos excuses.

L.G.O.

Mis en ligne le 8 janvier 2021

M. à J. le 9.1.21 pour l’article de Gilad Atzmon

 

 

 

 

Suite et non fin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Queen of England

 

 

 

 

has chosen (not) to hand over an innocent man to a bunch of thugs and assassins.

She has done it for money.

 

 

(extrait d’un post non publié le 4 janvier 2021)

 

 

 

 

 

 

« Même en refusant l’extradition pour des raisons de santé… »

dit George Galloway…

 

 

Arrêtons de nous chatouiller pour nous faire rire !

Julian Assange n’échappe pas – temporairement – à l’extradition « pour des raisons de santé ». Et n’échappera peut-être pas à la mort. Infligée. Rapide ou lente.

La Grande Bretagne a obéi à un  diktat étatsunien (de quelque faction qu’il provienne) et son prisonnier n’échappe qu’au transport immédiat sur le sol US. Pour convenance US.

Le motif invoqué est une insulte délibérée au public, à commencer par celui de la Grande Bretagne.

Quand une puissance carcérale ne veut pas qu’un prisonnier se suicide, il ne se suicide pas. À moins qu’il y arrive en avalant sa langue. Quelqu’un veut essayer ?

Ci-dessous, M. Jonathan Cook y va de son hypothèse. Il se peut qu’il ait raison. En dix mots comme en cent la faction de M. Joe Biden n’a pas besoin, en ce moment délicat qui l’oppose à celle de M. Donald Trump, d’un rappel tonitruant de hauts faits kidnappeurs sadiquement guantanamesques (si quelqu’un compte sur « la presse » pour faire état du nombre de damnés qui s’y tordent encore sous toutes les variétés libérales de torture, il se trompe). Au milieu du chaos post-électoral ou pré-guerre civile ambiant, quelques manifs en faveur d’Assange n’auraient fait que donner une image encore plus piteuse de la nation indispensable. Il convenait donc de remettre les festivités à un moment moins inopportun. « Mission accomplished ».

Le calvaire de Julian Assange n’est pas terminé.

Le devoir de ceux qui ne veulent pas qu’il meure non plus.

Théroigne

 

 

 

 

 

 

Mon ami Julian n’est pas envoyé dans un goulag américain, mais cet épisode honteux est une énorme tache sur la Grande-Bretagne

 

George Galloway – Entelekheia – 5.1.2020

 

Paru sur RT sous le titre I’m happy my friend Julian isn’t being sent to a US gulag. But this shameful episode is a huge stain on Britain

 

 

 

 

Ici, un Britannique, George Galloway, dénonce le système judiciaire de son pays, qui est selon lui trop inféodé aux USA. Pour notre part, avant de jeter la pierre au Royaume-Uni, nous nous rappellerons que le sort d’Assange aurait été le même en France, pour les mêmes raisons, et peut-être aurait-il été encore pire. Au moins, en Angleterre, il a été libéré. En serait-il allé de même dans la France de Macron ? Au fait, combien de médias grand public français ont pris sa défense ?

 

______________  

 

Julian Assange entrera dans l’histoire comme un immense et brave journaliste, et j’espère qu’il trouvera la force de poursuivre son noble travail. Mais sa persécution fait honte à ce pays et à ceux qui l’ont suivi.

 

Le personnage historique mondial Julian Assange, le plus grand journaliste et éditeur de notre époque, ne sera pas extradé vers le goulag du système d’injustice américain. Alléluia !

Mais comme l’a dit Wellington après la bataille de Waterloo : « C’était sacrément serré. »

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2021/01/04/mon-ami-julian-nest-pas-envoye-dans-un-goulag-americain-mais-cet-episode-honteux-est-une-enorme-tache-sur-la-grande-bretagne/

 

 

 

 

 

 

Contrairement à Jonathan Cook, nous ne nous lamenterons pas sur la liberté d’une presse qui s’en fout complètement. D’une presse qui tuerait son père, vendrait sa mère et mordrait le Bon Dieu dans le front pour trois francs cinquante.

 

Assange gagne. Le coût : la liberté de la presse est écrasée, et la dissidence qualifiée de maladie mentale

 

Jonathan Cook – L.G. S. – 4.1.2020

Traduction : Viktor Dedaj

 

 

 

 

La décision inattendue de la juge Vanessa Baraitser de rejeter la demande américaine d’extradition de Julian Assange, déjouant ainsi les efforts visant à l’envoyer dans une prison américaine pour le reste de sa vie, est une victoire juridique bienvenue, mais elle est submergée par des leçons plus importantes qui devraient nous troubler profondément.

 

Ceux qui ont fait campagne avec tant de vigueur pour que le cas d’Assange reste sous les feux de la rampe, alors même que les médias commerciaux américains et britanniques ont travaillé si dur pour le maintenir dans l’obscurité, sont les héros du jour. Ils ont rendu le prix trop élevé pour que Baraitser ou l’establishment britannique acceptent d’enfermer Assange indéfiniment aux États-Unis pour avoir exposé ses crimes de guerre et ses crimes contre l’humanité en Irak et en Afghanistan.

Mais nous ne devons pas minimiser le prix qui nous est demandé pour cette victoire.

Un moment de célébration

Nous avons contribué collectivement, par nos diverses petites actions, à redonner à Assange un certain degré de liberté et, espérons-le, un sursis à ce qui pourrait être une condamnation à mort, alors que sa santé continue de se détériorer dans une prison de haute sécurité surpeuplée de Belmarsh, à Londres, qui est devenue un terrain propice au Covid-19.

Pour cela, nous devrions nous permettre un moment de célébration. Mais Assange n’est pas encore sorti de l’auberge. Les États-Unis ont déclaré qu’ils feraient appel de la décision. Et il n’est pas encore clair si Assange restera emprisonné au Royaume-Uni – peut-être à Belmarsh – alors que de nombreux mois d’arguments juridiques supplémentaires sur son avenir se déroulent.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/assange-gagne-le-cout-la-liberte-de-la-presse-est-ecrasee-et-la-dissidence-qualifiee-de-maladie-mentale.html

Source d’origine : http://www.jonathan-cook.net/blog/2021-01-04/assange-wins-the-cost-pre…

 

 

 

 

 

 

Puisqu’on est dans la presse (il paraît que ça porte bonheur) et en même temps au Grand Soir, restons-y. Et deux Théophraste R pour le prix d’un !

 

« Les prostituées de l’intellect », dit-il

 

Théophraste R. – L.G.S. – 3.1.2021

 

 

 

 

Le 25 septembre 1880, le journaliste John Swinton s’adressa ainsi à ses confrères lors d’un banquet à New York quand on lui proposa de porter un toast à la liberté de la presse :

 

« Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »

 

Depuis, ça ne s’est pas amélioré dans les médias. Au contraire, ça sent pire.

Théophraste R. Distributeur de déodorants gratuits.

 

Source : https://www.legrandsoir.info/les-prostituees-de-l-intellect-dit-il.html

 

 

 

 

 

À propos des larbins obéissant aux puissants et aux riches

 

Théophraste R. – L.G.S. – 5.1.2021

 

 

 

 

En parodiant David Dufresne qui a constaté que « la police française a blessé en quelques mois autant de manifestants qu’en vingt ans », on pourrait dire que nos médias ont plus parlé de Julian Assange dans la seule journée du 4 janvier 2020 qu’en dix ans.

 

Pas un média qui n’ait donné la surprenante nouvelle du refus de la Grande-Bretagne de livrer ce journaliste aux USA. La veille, dans la rue, la grande majorité des passants aurait répondu au pigiste de BFM-TV : « Julia Nassange ? Connais pas » ou : « J’ai entendu ce nom, mais qu’est-ce qu’elle a fait, heu (rire), ça, j’chais pas ».

D’aucuns affirmeront que c’est le plus grand journaliste vivant (oui, oui, plus grand que Barbier, Apathie, Salamé…), qu’il n’a jamais mis les pieds aux USA, et que toute la profession aurait dû le défendre. Ce dont elle s’abstint.

Le pire est que la mafia journalistique des prostituées de l’intellect a été doublée par Reporters sans frontières qui est montée au créneau, assistant au procès, livrant des comptes-rendus que LGS aurait pu applaudir (c’est dire où l’on en est !).

Dressée pendant 25 ans par Robert Ménard à ne JAMAIS défendre un journaliste contredisant les USA, RSF s’est engouffrée dans la brèche pour faire oublier les dollars reçus d’officines écrans de la CIA. Elle est même en contact avec John Shipton, le père d’Assange. Prudence, John, ne pas trop parler.

« Ça ne fait rien nous vivons un temps bien singulier » chantait Brassens et je floute la future statue de Julian Assange de peur que des lecteurs de ce site d’information ne s’écrient : « Encore lui ? ».

Théophraste R. Auteur probable de l’article : « Prostituées de l’intellect ou membres d’un club assangiste, il faut choisir ».

 

Source : https://www.legrandsoir.info/a-propos-des-larbins-obeissant-aux-puissants-et-aux-riches.html

 

 

 

 

 

 

À suivre… de très près !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 5 janvier 2021

 

 

Mané, Thécel, Pharès !

 

 

 

 

 

 

 

Mané Thécel Pharès !

 

(מנא מנא תקל ופרסין)

 

 

 

 

Deux manifestations, une de deuil, une de joie, ont marqué la fin et le début d’année, mais toutes deux avec la même signification pour qui sait lire « les mots sur le mur »

 

 

 

 

 

Le 31 décembre 2020, premier anniversaire de l’assassinat de Qassem Soleimani, les habitants de Bagdad sont descendus dans la rue pour rendre hommage au général iranien et faire savoir qu’ils n’oublieront pas :

 

 

Bagdad, 31 décembre 2020

 

 

 

Ce 4 janvier, « jugement » devait être rendu à Londres, dont dépendait le sort de Julian Assange. Rendu sans doute sous la pression de l’opinion internationale, et permettant néanmoins à un gouvernement étranger d’y faire appel, ce jugement a été accueilli à chaud, dans la rue, par une explosion de joie, aux cris de « Libérez Assange » :

 

 

Londres, 4 janvier 2021

 

 

 

 

 

 

Un an après l’assassinat du général iranien Soleimani, des milliers d’Irakiens lui rendent hommage 

 

RT France – 3.1.2021

 

 

 

 

Un an après la frappe de drone commanditée par les États-Unis ayant tué le général iranien Qassem Soleimani et son bras droit irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, des milliers d’Irakiens se sont réunis pour les honorer et dénoncer « l’occupant américain ».

Lire la suite…

Source :  https://francais.rt.com/international/82360-an-apres-assassinat-general-iranien-soleimani-milliers-irakiens-rendent-hommage

 

 

 

 

Anniversaire de la mort en martyr du Général Soleimani : la tour Azadi de Téhéran rend hommage au héros de la nation et de la région

 

Pars Today – 3.1.2021

 

 

 

Un éclairage 3D (vidéo mapping) pour commémorer le premier anniversaire de la mort en martyr du très haut général Soleimani et des martyrs du Front de Résistance a été réalisé vendredi soir premier janvier 2021 dans la tour Azadi de Téhéran.

 

 

La frappe lâche ordonnée par Donald Trump contre l’une des principales figures iraniennes et régionale anti-Daech a suscité une vague de condamnations en Iran et au Moyen-Orient. La mort en martyr du très haut général Soleimani  a endeuillé le cœur de la nation iranienne et de toutes les nations de la région.

 

Voir le diaporama…

 

Source : Pars Today

 

 

 

 

 

Extradition de Julian Assange : une décision britannique amenée à marquer l’histoire

 

RT France – 3.1.2021

 

 

 

 

Sous écrous depuis le 11 avril 2019, Julian Assange a fait l’objet, en 2020, d’un procès houleux concernant son extradition vers les Etats-Unis. Quelle que soit son issue, celle-ci marquera l’histoire.

 

633. C’est le nombre de jours qu’aura passé Julian Assange derrière les barreaux de la prison de Belmarsh, au 4 janvier 2021, date à laquelle la justice britannique doit rendre publique sa décision concernant l’extradition du fondateur de WikiLeaks vers les Etats-Unis. «Une décision [qui] ne marquera pas la fin du combat judiciaire : il est quasiment acquis que, quelle qu’elle soit, la décision fera l’objet d’un appel», notait Le Monde en septembre dernier. En attendant, pas une chancellerie occidentale ne s’est indignée de l’affaire en cours, pas une n’a proposé l’asile politique à l’homme qui a participé à rendre possibles les fuites d’informations d’intérêt général les plus massives du XXIe siècle.

Un nouvel appel du rapporteur de l’ONU sur la torture, le 8 décembre, en faveur de la libération du ressortissant australien ; la révélation d’un enregistrement, une semaine plus tard, qui remettait en cause la principale accusation américaine à son encontre ; des rumeurs sur une hypothétique grâce présidentielle qui pourrait lui être accordée par Donald Trump ; un gospel entonné pour Noël devant la prison britannique de haute sécurité où il est incarcéré depuis avril 2019… Voilà le genre d’événements qui auront marqué la cause de Julian Assange fin 2020, soit la dernière ligne droite avant la très attendue décision britannique.

Lire la suite…

Source : https://francais.rt.com/international/82303-extradition-julian-assange-decision-britannique-amenee-marquer-histoire

 

 

 

 

 

Un enregistrement qui enfonce le clou mais dont « on » n’avait rien voulu savoir

 

 

 

 

 

 

 

Abusivement comparé par M. John Pilger à des « procès staliniens » dont il parle « par ouy-dire » alors que la comparaison s’imposait avec le roi Henry II et le pape Alexandre III dans l’affaire qui se solda par la mort de Thomas Beckett, le procès inique intenté à un citoyen australien plus qu’innocent – admirable – s’est joué, cette fois encore, entre l’Angleterre et une « superpuissance » étrangère à l’île.

 

 

 

 

 

Le Mexique offre l’asile politique à Julian Assange

 

Sputnik.fr – 4.1.2021

 

 

 

 

Le Président mexicain a offert l’asile politique au fondateur de WikiLeaks Julian Assange, qui vient d’éviter l’extradition vers les États-Unis, où il est recherché pour espionnage et conspiration.

 

Après que la justice britannique a refusé l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, le Président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a offert l’asile politique au fondateur de WikiLeaks.

« J’ai l’intention de demander au ministre des Affaires étrangères de prendre les dispositions nécessaires en vue de solliciter auprès du gouvernement britannique la libération de M.Assange et pour que le Mexique lui offre l’asile politique », a fait savoir M.Obrador en conférence de presse.

Washington « extrêmement déçu » par le refus britannique

Plus tôt dans la journée, une juge britannique s’était opposée à l’extradition de Julian Assange aux États-Unis, où il est recherché pour espionnage et conspiration, en raison d’un risque de suicide.

Le ministère américain de la Justice s’est dit «extrêmement déçu» par cette décision tout en promettant de continuer à demander l’extradition de M. Assange, accusé aux États-Unis d’avoir divulgué en 2010 des centaines de milliers de documents confidentiels concernant l’armée américaine.

Julian Assange, 49 ans, reste dans l’immédiat détenu dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, à l’est de Londres, avant une audience prévue mercredi pour examiner une demande de mise en liberté

Source :  https://fr.sputniknews.com/international/202101041045018523-le-mexique-offre-lasile-politique-a-julian-assange/

À sa place, nous, on dirait merci beaucoup, mais on n’irait pas… C’est bien trop près des USA, le Mexique !

 

 

 

Pour la compagne et les enfants d’Assange, c’est une année qui a l’air de commencer moins mal que redouté.

 

 

 

 

Quand et comment viendra le répit pour ce qu’il reste des petits Palestiniens et de leurs parents ?

 

Gaza : L’armée d’occupation bombarde un centre de réadaptation pour handicapés

Al Manar – 26.12.2020

 

 

Dans la nuit du 25 au 26 décembre – Joyeux Noël ! – les raids israéliens contre Gaza ont endommagé un hôpital pour enfants et un centre pour handicapés

 

 

Un centre de réadaptation pour personnes handicapées a été fortement endommagé par un bombardement israélien ayant visé, dans la nuit de vendredi à samedi 26 décembre la bande de Gaza.

La défense civile a contrôlé un incendie qui a éclaté suite à l’agression israélienne contre le quartier Al Tuffah. Deux personnes, dont une fillette de 6 ans, blessées ont en outre été secourues par les urgences médicales.

Dans ce contexte, le porte-parole du Hamas Hazem Qassem a qualifié « d’agression barbare les raids israéliens qui ont terrifié les civils et dont les éclats d’obus ont endommagé un hôpital pour enfants et un centre pour handicapés », ont rapporté les médias palestiniens.

Et d’assurer : « ce crime ne brisera pas la volonté du peuple palestinien mais augmentera sa détermination et son attachement à ses droits et a sa lutte légitime ».

Côté israélien, l’armée d’occupation a prétendu avoir frappé trois installations du Hamas dans la bande de Gaza.

Auparavant, des sirènes d’alerte avaient retenti dans la ville portuaire d’Ashkelon (sud) et dans les zones entourant l’enclave palestinienne sous blocus israélien depuis plus d’une décennie, avait indiqué l’armée d’occupation dans un communiqué, cité par l’AFP.

« Deux roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers les territoires (occupés) », avait indiqué l’armée d’occupation sans faire état de dégât ou de blessé.

 

 

 

 

PS :

On est fiers d’avoir eu Rafael Correa chez nous. Que l’Équateur bientôt le retrouve.

 

PPS :

BDS

c/ les USA – Israël – l’UE & l’Australie !

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 4 janvier 2021

 

 

Que l’année 2021

 

 

 

 

 

 

 

Que l’année 2021

 

 

voie les enfants de Julian Assange retrouver leur père

et les petits Palestiniens arrêter de se faire massacrer dans l’indifférence générale.

 

 

 

 

Qu’elle soit combative ou rien.

 

 

 

 

 

Soyons tous des Gilets Jaunes

qui ne se contentent pas de manifester…

 

 

 

 

 

…et qui ne laissent pas leurs anciens se faire holocauster à coups de vaccins sans rien faire pour l’empêcher. 

 

 

 

 

 

Meilleurs vœux

des Grosses Orchades

et des Amples Thalamèges

à tous

 

 

 Sursum corda !

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 31 décembre 2020

 

 

Requiescant in pace ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Requiescant in pace ?

 

Il y a peu de chances (et pas qu’aux USA)

 

 

 

 

 

 

On vous l’avait annoncé en français pour bientôt. Le voilà :

 

 

L’État profond remporte l’élection présidentielle de 2020 – USA : R.I.P.

 

Le Saker – the vineyard of the saker – 23.12.2020

 

Traduit par : Le Saker francophone

 

 

 

 

 

 

D’accord, cette fois il semble que ce soit fini. Mitch McConnell a félicité Biden et Harris, signifiant ainsi la reddition officielle du GOP, le Parti républicain – qui, soyons honnêtes ici, n’a jamais vraiment été prêt à se battre pour Trump. Vladimir Poutine a également adressé ses félicitations en ces termes : (déclaration officielle russe)

 

« Félicitations à Joseph R. Biden pour sa victoire à l’élection présidentielle américaine »

Vladimir Poutine a adressé un message à Joseph R. Biden le félicitant pour sa victoire à l’élection présidentielle aux États-Unis d’Amérique.

15 décembre 2020

Dans son message, Vladimir Poutine a souhaité plein succès au président élu et a exprimé sa confiance que la Russie et les États-Unis, qui portent une responsabilité particulière dans la sécurité et la stabilité mondiales, peuvent, malgré leurs différences, contribuer efficacement à résoudre de nombreux problèmes et relever les défis auxquels le le monde est confronté aujourd’hui.

Le Président de la Russie a noté que, dans cet esprit, la coopération russo-américaine fondée sur les principes d’égalité et de respect mutuel répondrait aux intérêts des deux nations et de l’ensemble de la communauté internationale.

«Pour ma part, je suis prêt pour l’interaction et les contacts avec vous», a souligné le chef de l’État russe.

 

Les journalistes russes n’ont pas tardé à remarquer que, contrairement aux précédents messages de félicitations à Obama et Trump, celui-ci n’exprimait aucun espoir. Je ne peux qu’être d’accord. Franchement, les Russes envoient des signaux à ce sujet depuis longtemps, même Lavrov semble avoir jeté «l’Occident collectif» dans les toilettes des priorités politiques du Kremlin : les Russes considèrent clairement les dirigeants occidentaux comme collectivement en état de mort cérébrale – le non-sens autour de l’affaire Navalnyi n’a vraiment pas aidé, bien sûr.

Ce qui vient ensuite sera à la fois dangereux et laid. Pourquoi ?

Eh bien, d’une part, l’élection a été volée, même si la SCOTUS – la Cour Suprême – a essentiellement déclaré d’une part que ceux qui contestaient ce résultat n’avaient aucune raison valable de se plaindre et d’autre part que la SCOTUS ne se souciait pas de ce que dit la Constitution américaine. Cette trahison totale par sept juges sur neuf  a scellé le sort des États-Unis. La primauté du droit dans ce pays est révolue, morte.

Deuxièmement, il y aura une résistance contre ce que de nombreux Américains verront – à juste titre – comme un régime illégitime, arrivé au pouvoir par des moyens criminels et une révolution de couleur de quatre ans.

Troisièmement, comme tout autre régime politique, le pouvoir de l’exécutif américain repose sur deux piliers fondamentaux, un seul d’entre eux ne suffit pas.  D’abord un consensus social et ensuite le contrôle exclusif des moyens légaux de la violence.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/letat-profond-remporte-lelection-presidentielle-de-2020-usa-requiem-in-pace

 

 

 

 

On mentionne, pour les bilingues, des choses très intéressantes en anglais :

 

Life under fire – The wages of apostasy

Par le grand historien David Irving 

https://www.unz.com/pub/jhr__life-under-fire/

 

 

The never-ending story

https://www.unz.com/author/andrew-joyce/

 

 

The COVID-19 un-explained

https://www.unz.com/author/larry-romanoff/

 

 

Year Zero

https://www.unz.com/chopkins/year-zero/

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de trêve ! même des confiseurs

(En direct de la basse-cour belge)

 

 

Mais si, ça s’est déjà vu : pendant la guerre. « La délation, Monsieur, vous ne savez pas ce que vous dédaignez. »

 

 

Belgique, la dictature sanitaire s’installe, et elle est violente

 

Philippe Huysmans · Le vilain petit canard – 24.12.2020

 

 

 

 

 

 

Dans cet article, je vais évoquer un fait-divers récent, qui s’est passé vendredi 18 décembre dans une habitation de Lasnes (Waterloo), au cours duquel des policiers étaient intervenus, vraisemblablement sur dénonciation, pour mettre fin à un rassemblement illégal, selon la formule consacrée.  En pratique, les ados de la famille avaient invités trois amis à eux, aussi ados, à la maison.  Des criminels endurcis, quoi.

 

Il se trouve que l’événement a été filmé en quasi-totalité, en partie par la mère des ados en question, et en partie par une amie de la famille.  Les images sont révoltantes, pareille violence est intolérable dans un état de droit.  Vous trouverez ici le témoignage de cette dame, qui s’appelle Valérie Grosjean.  Et la vidéo, si vous ne l’avez pas encore vue circuler sur les réseaux sociaux, vous pouvez la regarder ici.  Âmes sensibles, s’abstenir.

Lire la suite…

Source : https://www.levilainpetitcanard.be/belgique-la-dictature-sanitaire-sinstalle-et-elle-est-violente/

 

Lisez aussi le reste, qui vaut le détour : https://www.levilainpetitcanard.be/

 

 

 

 

 

 

N’y a pas que la chloroquine qui les gêne…

 

Ivermectine : De l’indifférence scandaleuse au mensonge criminel

 

Le collectif citoyen – France-Soir – 26.12.2020

via Les moutons enragés   

   

 

L’ivermectine serait-elle décrétée inefficace si elle était chère ?

 

 

Pourquoi ne pas privilégier ce qui est testé et connu, au lieu de faire prendre des risques insensés au peuple ? On sait qu’une molécule tombée dans le domaine public, ça ne rapporte rien mais, est-ce la seule raison ? Partagez ! Volti

 

TRIBUNE

Halte au fake fact-checking : l’ivermectine est bien un médicament très efficace contre la Covid-19.

Fin novembre, FranceSoir était le seul journal à analyser attentivement la littérature scientifique et les preuves statistiques extrêmement robustes prouvant de manière quasiment irréfutable l’efficacité de l’ivermectine contre la Covid-19, à tous les stades: aussi bien en prophylaxie (divise les contaminations d’un facteur 10, efficacité comparable aux vaccins) qu’en traitement précoce ou tardif  (division du risque de mortalité d’un facteur entre 2 et 6).

La méta-analyse du Collectif citoyen reprenait et mettait à jour celle du Dr Pierre Kory [1]. Nous confirmions déjà que d’après la douzaine d’essais randomisés existants, tous montrant des effets bénéfiques, il était immoral de ne pas administrer ce traitement, surtout au vu de l’infime risque d’effets secondaires graves.

Quelle fut notre surprise et notre choc suite à la publication de l’article de 20 Minutes ce week-end intitulé « Coronavirus : Non, l’ivermectine n’est pas un médicament « très efficace » contre la maladie. » Cet article fait partie de la série d’articles “Fake off” se targuant de “fact-checker” les fake news.

Lire la suite

Source : https://lesmoutonsenrages.fr/2020/12/26/ivermectine-de-lindifference-scandaleuse-au-mensonge-criminel/

Source d’origine : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/ivermectine-de-lindifference-scandaleuse-au-mensonge-criminel

 

Là aussi, il faut lire le reste : https://lesmoutonsenrages.fr/

 

 

 

 

 

Liste croissante des assassinats de chercheurs liés au COVID-19

 

CV19  – 23.12.2020

 

 

 

 

La mort récente du scientifique russe Alexander « Sasha » Kagansky, s’ajoute à la liste croissante des personnes engagées dans la recherche sur les coronavirus qui meurent dans des circonstances mystérieuses.

Alexander Kagansky travaillait sur un vaccin COVID-19 avant d’être poignardé et jeté par la fenêtre de son appartement du 14e étage.

J’ajouterai ci-dessous cinq autres cas de personnes qui ont participé à la recherche sur le COVID-19 ou qui sont étroitement liées aux événements survenus depuis la pandémie, et qui ont été tuées ou trouvées mortes dans des circonstances mystérieuses :

 

 

 

 

 

Lire la suite…

Source : https://cv19.fr/2020/12/21/liste-croissante-des-assassinats-de-chercheurs-lies-au-covid-19/

 

 

 

Une dictature, la France ? Meuh non…

 

« Passeport vert », obligation de se faire vacciner : la liberté en danger

 

Mathieu Slama – FigaroVox Tribune – 22.12.2020

 

 

Va-t-on être obligé de se faire vacciner pour bénéficier de ses « libertés » ? Lundi, Jean Castex a présenté un projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires comprenant un article lui permettant de subordonner certaines libertés à l’administration d’un vaccin. Une députée UDI, Valérie Six, propose également de mettre en place un « passeport vert » pour toutes les personnes vaccinées. Pour le consultant et analyste politique Mathieu Slama de tels dispositions seraient hautement liberticides et créerait deux catégories de citoyens n’ayant pas les mêmes droits.

 

« Il y aurait désormais, dans le monde du coronavirus, deux catégories de citoyens qui n’ont pas les mêmes droits: les citoyens qui se font vacciner et les citoyens qui ne se font pas vacciner »

 

Depuis presque un an, on assiste à un délitement inédit de l’État de droit. C’est quasiment devenu une évidence de le dire, ce qui prouve à quel point on s’est habitué à l’inacceptable. Nous vivons depuis mars dernier au rythme du confinement, du déconfinement, du reconfinement et du couvre feu. Le tout dans un silence politique quasi absolu. Seule la méthode (et la gestion de l’épidémie par le gouvernement) est mise en cause par l’opposition. Pas les mesures mêmes alors que ce sont ces mesures qui devraient être remises en cause.

À lire aussi :Covid-19: que risquera un salarié s’il refuse de se faire vacciner?

Il faut reconnaître à la majorité une créativité sans faille dans l’élaboration de mesures de plus en plus liberticides, trouvant leur inspiration chez les médecins du conseil scientifique, omniprésents dans les médias, dont le souci des libertés publiques est, pour la plupart d’entre eux, égal à zéro.

Lire la suite…

Source : https://www.lefigaro.fr/vox/politique/passeport-vert-obligation-de-se-faire-vacciner-la-liberte-en-danger-20201222

 

Et c’est dans le Figaro, tout ça ! 

Bien sûr, il y aura des reculs, des retraits, des démentis, des « adaptations » et autres fariboles, puisqu’« ils » légifèrent au jour le jour, au gré de leurs besoins immédiats, mais la dictature, bien entendu, c’est justement ça, s’pas ?

 

 

 

 

 

 

Ailleurs (avec Florian Philippot et commentaires de lecteurs en prime) :

 

Dictature : la terrible loi française créant le passeport sanitaire

 

Les moutons enragés – 23.12.2020

https://lesmoutonsenrages.fr/2020/12/23/dictature-la-terrible-loi-francaise-creant-le-passeport-sanitaire/

 

 

 

 

 

Finie la fête !

 

Now, Voyager

 

 Rosa Llorens – L.G.S. – 21.12.2020

 

 

 

 

La Révolution a eu lieu, la société a changé de base : il y a dix ans, cinq ans, un an, fêtes et tourisme étaient ses mamelles, on circulait à la queue leu leu à Venise, on allait enterrer sa vie de jeune fille à Barcelone et, tout en calculant son empreinte écologique, on passait le week-end à Marrakech ; aujourd’hui, fêtes et tourisme sont criminalisés, et on arrête des teufeurs qui s’amusaient dans un pavillon de banlieue, entre Tontons flingueurs (voir la fête où, des salons à la cuisine, jeunes et vieux boivent à qui mieux mieux), et Certains l’aiment chaud (descente de la police dans un cabaret clandestin pendant la prohibition) ; tandis que Macron menace de représailles les Français qui oseraient aller skier en Autriche !

 

C’était il y a bien longtemps, en 2015 : au lendemain des attentats des terrasses, quelqu’un avait décidé que le livre d’Hemingway était « une belle réponse à Daesh », et Paris est une fête était devenu un must, le slogan hypercorrect du moment, on était censé montrer son courage et sa responsabilité citoyenne en prenant l’apéro au café. C’était encore l’ère du « festivisme », férocement moqué par Philippe Muray, qui s’était emparé de la société avec le Ministère Jack Lang, son tout-culturel, tout-festif. La fête était devenue obligatoire, imposée d’en haut par tous les moyens (souvenons-nous du métro Duroc rebaptisé « Durock » pendant les Fêtes de la musique).

Aujourd’hui, faire la fête est un crime, passible d’amendes et de prison.Il n’y a pas de meilleur signe (avant les camps de concentration) du caractère totalitaire d’un pays : on ne fait pas la fête quand on en a envie, il faut la faire, ou ne pas la faire, tous en même temps, selon les injonctions du Pouvoir. Et pour qu’on ne puisse pas rejoindre sa bande de copains, on ne bénéficie que d’autorisations extraordinaires de sortie jusqu’à un kilomètre de chez soi, ou alors plus loin, mais avec obligation d’être rentré pour 20 heures.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/now-voyager.html

 

 

 

 

 

 

Et ça vient d’où tout ça ? Bof…

 

Opération « Crossword », 1945 : quand les Alliés voulaient collaborer avec les Nazis contre l’armée soviétique

 

Karine Bechet Golovko – Russie Politics – 22.12.2020

 

 

 

 

 

Alors que la Seconde Guerre mondiale est devenue un enjeu géopolitique, devant permettre 75 ans plus tard aux États-Unis, après la chute de l’URSS, de réécrire l’histoire pour devenir les « sauveurs » exclusifs du monde libre, la Russie publie régulièrement des documents d’époque rappelant les faits, rappelant l’histoire. Dernier en date, un télégramme chiffré rendu public par le Renseignement extérieur, prouvant la tentative par les États-Unis et la Grande-Bretagne de signer une paix séparée et de collaborer avec l’Armée nazie, qui devait en contrepartie continuer le combat contre l’Armée soviétique.

 

L’Opération « Crossword », appelée « Sunrise » par les Américains, a été connue par les Soviétiques grâce au Renseignement et court-circuitée. Mais cela fait des épisodes peu glorieux, dont les Alliés préfèrent ne pas se souvenir. Et ne pas trop parler. Car, finalement, la collaboration de l’Occident avec les SS était tout à fait acceptable lorsqu’elle servait les intérêts politiques.

À l’occasion des 100 ans du Renseignement extérieur russe, un ouvrage est sorti mettant à disposition du public un certain nombre de documents déclassifiés, notamment en ce qui concerne l’Opération « Crossword » menée par les États-Unis et la Grande-Bretagne au printemps 1945, visant à sortir du jeu, en soutenant l’armée nazie contre les Soviétiques.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/12/operation-crossword-1945-quand-les.html

 

 

 

 

 

Bof, hein ?

 

Les livres d’Annie Lacroix-Riz sont comme ces dicos qui recèlent la grammaire, l’Histoire des vérités incontestables…

 

En dix ans, de 39 à 49, industriels et financiers ont détruit le pouvoir syndical.

 

Jacques-Marie Bourget – L.G.S. – 9.12.2020

 

 

 

 

L’inexpugnable Annie Lacroix-Riz frappe encore. Dans un livre : Scissions syndicales, Réformisme et Impérialismes dominants 1939-1949, elle nous montre pas à pas comment le capitalisme a étranglé tout pouvoir syndical. C’est triste, mais ça mérite lecture.

 

À notre époque, celle de l’à peu près et du mélange de mensonges qui fait vérité, à l’heure des approximations de Wikipédia il est un peu ridicule, attardé et vieux monde, de parler des dictionnaires. Dans le passé un Petit Larousse Illustré était le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un tout juste titulaire du Certificat d’Etudes Primaire. L’impétrant en avait pour la vie, avec en plus des pages roses en latin. Les livres d’Annie Lacroix-Riz sont comme ces dicos, des bouquins qu’il faut avoir sur l’étagère, car ils recèlent la grammaire de l’Histoire, des vérités incontestables, de l’équivalent Bescherelle. Des livres, comme ceux de cette historienne de combat, il faut donc les avoir à portée de main. Comme des outils pour abattre les fake news diffusées comme du popcorn par certains historiens estampillés. Vous lisez quelque part, ou vous entendez dire, ce qui vous semble être une sottise, par exemple sur la déconfiture des luttes ouvrières…Vous plongez dans Scissions Syndicales, Réformisme et Impérialismes Dominants, le dernier opus de Lacroix-Riz sorti chez Delga, et vous avez la preuve du mensonge. Je sais, le titre du bouquin est affligeant. Il semble avoir été inventé par la CIA pour que le lecteur continue d’ignorer que c’est le capitalisme, avec en premier de cordée celui d’Amérique, qui a écrasé le mouvement syndical en Europe. Heureusement la faiblesse du titre n’enlève rien à la force du contenu. Dans certains films on peut voir le témoin d’un crime écrire un message dénonçant le coupable, et le garder dans le tiroir de son bureau : « en cas de malheur ».

Ici les assassins sont en nombre, et figurent dans l’Index des noms, à la fin du livre de Lacroix-Riz. De 1939 à 1949, ce sont eux qui ont trahi la République, et conduit là où nous sommes, au déclin, à la montée de la misère, aux profits qui grimpent. Ses pages sont la pathétique description de la victoire de l’argent sur la sueur ouvrière.

 

 

 

 

Bien avant leur légalisation en 1884, avec la lutte idéologique entre Marx et Proudhon, l’histoire des syndicats n’est qu’une suite de querelles parfois violentes. Au début du siècle le mouvement ouvrier se cristallise autour de la CGT, non exempte de guerres internes. Et l’unité de façade est en mauvaise passe avant 1914. Ce dont témoignent les déchirements du congrès d’Amiens en 1906, où les « guesdistes » (officiellement marxistes) et les antimarxistes s’écharpent. L’entrée en guerre qui a été approuvée par la majorité conduite par Léon Jouhaux, tue ce semblant d’agir ensemble. Avec la boucherie puis la révolution soviétique, la rupture est consommée entre « réformistes » et « révolutionnaires ». Par une manipulation rarement observée, en 1921 Jouhaux parvient à virer les « unitaires », alors qu’ils sont en marche pour conquérir la majorité au sein de la CGT. Une manœuvre réussie avec l’aide du patronat et de l’État français, mais aussi de la Fédération syndicale internationale d’Amsterdam, contrôlée par ses amis américains.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/en-dix-ans-de-39-a-49-industriels-et-financiers-ont-detruit-le-pouvoir-syndical.html

 

Il a raison Bourget : Lacroix-Riz, c’est plus passionnant que du John Le Carré, et en plus c’est « du vrai », pas de la fiction.

 

 

 

 

 

 

C’est du 10 décembre et c’est loin la Chine, mais il y a une photo de l’auteur :

 

Ouïghours : que se passe-t-il au Xinjiang ? Entretien avec Maxime Vivas.

 

 

Maxime VIVAS

 

 

 

Que se passe-t-il en Chine au Xinjiang ? Comment expliquer la propagande à base de fausses nouvelles intensément diffusée en France ? Le journaliste Maxime Vivas, l’un des rares à s’être vraiment rendu sur place, publie un livre enquête : Ouïghour pour en finir avec les fake news. Il a accepté de répondre aux questions d’Initiative Communiste.

 

Initiative Communiste : Qui n’entend pas depuis de long mois les pires propos contre la Chine. Es-tu de ces éditorialistes répétant des éléments de langages d’ambassade, ou de ces journalistes qui ont été voir de leurs yeux ce qu’est la réalité sur le terrain ? As-tu pu aller au Tibet, au Xinjiang ?.

 

Maxime Vivas : Je suis allé au Tibet en 2011 avec un grand reporter du Monde et un grand reporter du Figaro.

Instruits pas des journalistes, des auteurs, des intellectuels divers, des tibétologues savants, nous avions à constater que la culture tibétaine, sa langue, sa religion étaient éradiquées par les autorités chinoises, par ailleurs coupables d’un génocide. Or, nous avons vu au contraire les temples et monastères débordant de moines et de fidèles, des prières dans la rue, la montagne souillée par des signes religieux (ça m’a agacé), la langue tibétaine utilisée pour les panneaux indicateurs, les journaux, la radio, la télé, dans les écoles (enseignement en tibétain jusqu’à la fac). Nous avons visité une université pourvue de dizaines de milliers d’ouvrage en tibétain, nous avons assisté à des spectacles de folklore tibétain, nous avons vu des mamans avec plusieurs enfants (la politique de l’enfant unique n’a jamais été en vigueur au Tibet). En lisant des ouvrages, non pas du gouvernement chinois (on ne m’aurait pas cru) mais d’amis du dalaï lama (dont l’exploratrice française Alexandra David-Néel) et du dalaï lama lui-même j’ai appris et j’ai dit que le servage, voire l’esclavage existaient jusqu’en 1959 (date de la fuite du dalaï lama) que les enfants naissaient parfois avec des dettes (les dettes héréditaires, promptement abolies, par Beijing). Mieux, de meilleures conditions de vie ont favorisé le doublement de la population et de l’espérance de vie (qui est passé de 37,5 ans à 67 ans). Et enfin, la langue et la culture ont connu un essor fulgurant par la scolarisation de tous les enfants (contre 5 % avant : les moines et les aristocrates). Bref, le Tibet n’est pas un paradis, mais c’était un enfer.

De retour en France, j’ai écrit un livre, mes confrères ont écrit de longs articles, mais dans aucun on ne lisait que la culture tibétaine, sa langue, sa religion étaient éradiquées par les autorités chinoises, par ailleurs coupables d’un génocide.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/ouighours-que-se-passe-t-il-au-xinjiang-entretien-avec-maxime-vivas.html

 

Et un commentaire de Jacques-Marie Bourget perdu dans les 42 autres :

Pour avoir vécu le faux génocide du Darfour (une famine et des combats ethniques), en Irak, le bobard des Armes de Destruction Massive, les goélands mazouté à Bassorha (les images venaient de Bretagne), les bébés arrachés des couveuses au Koweït par Saddam (les images avaient été tournées aux USA avec la fille de l’ambassadeur déguisée en infirmière), l’abri de Bagdad avec 400 morts (soi-disant tués par Saddam qui n’y a jamais mis les pieds)… Faut-il ajouter Timichoara et les fusillés autopsiés afin de connaître la cause de leur mort ? Donc il serait temps que les guérilleros droit de l’hommistes de la Cia s’attaquent enfin à une vraie cause, celle des Palestiniens.

 

 

 

 

 

 Imaginaire, vous avez dit imaginaire ?

 

 

 

 

LGO – 27.12.2020

Rubrique : merdias France et Belgique

 

 

Pour comprendre de quoi parle le brûlot d’Anatole Atlas ci-dessous, il convient de savoir que la ministre hexagonale de la Gu… Défense vient d’avoir une idée qui laisse pantois : faire appel à quelques écrivains de SF/BD et assimilés pour imaginer les cas de figure inenvisagés par elle auxquels pourrait se trouver confrontée l’Armée Française, dans ses héroïques efforts pour protéger de l’invasion (russe, forcément russe) le territoire national.

À peine remise de sa proclamation prématurée de Joe Biden à la présidence US, de quelques libelles anti-Trump qui ne mangent pas de pain, et de la réclame à répétition pour la dernière oeuvre impérissable de Barak Obama, notre belgeoise gazette de référence a salué l’événement avec l’empressement et l’enthousiasme pour toutes les nobles causes qui la caractérisent.

Il s’agit de faire rimer « affaires militaires » avec « imaginaire », et le machin s’appelle « Red Team » (en français comme il se doit).

 

 

Le plumitif chargé de l’opération de comm’ : Jean-Claude Vantroyen

 

 

La page historique du Soir annonçant la chose

 

 

 

 

Les curieux trouveront le texte des deux articles concernés, après le commentaire malveillant qui suit .

 

 

 

 

 

Les Larbins du Parrain

 

 

« Bourreau de Podolie   Amant
Des plaies des ulcères des croûtes
Tes richesses garde-les toutes
Pour payer tes médicaments
 »

 

 

Ces vers de la Chanson du Mal-Aimé d’Apollinaire concluent la Réponse des Cosaques Zaporogues au Sultan de Constantinople : elles viennent d’être adressées par mon frère Prométhée, depuis son pic du Caucase, au chef actuel de la Turquie comme à tous les dirigeants du monde libre. Au premier rang desquels un certain comte Davignon, président d’honneur – aux côtés d’Henry Kissinger – du très discret groupe de Bilderberg, présenté dans Axiome de la Sphère comme le Parrain de la Belgique…

L’humour est inexpiable crime ayant valu aux Titans condamnation par l’Olympe. Sur lui se fonde notre fraternité face à la tyrannie. Prométhée, dérobant aux dieux le feu sacré pour en éclairer l’humanité, se rit des foudres de guerre brandis par Mars et Jupiter. Un jour viendrait (savait-il depuis son bannissement) du couvre-feu planétaire, qui verrait les agents de l’Olympe mendier le feu sacré. Ce jour tragi-comique est arrivé…

Libérer l’avenir de ce qui le défigure (ainsi que le recommandait Walter Benjamin) présupposerait un gigantesque éclat de rire des écrivains face à l’opération « Red Team » lancée par le ministère français de la Guerre, consistant à recruter un bataillon de plumitifs susceptibles de moderniser le vieux logiciel des Armées. Ce n’est pas plus une plaisanterie que la décision d’incorporer les 5.000 écrivains recensés en francophonie belge (instruits par une singulière expérience de pays colonisateur et colonisé) dans un nouveau think tank de l’Alliance atlantique…

 

 

 

 

L’adjudant-chef des feuilles littéraires du journal Le Soir de Bruxelles s’en extasie sur une pleine page : aux ordres de César devrait obéir Césaire. Toute ma vie j’ai croisé le képi de cet adjudant, gratifié de nos jours par Jupiter des galons d’un colonel ou d’un général. Sur le modèle du caporal Mobutu devenu maréchal, pourrait nous dire en connaissance de cause le Parrain de la Belgique. Celui-ci n’a-t-il pas l’œil et la main sur des légions de larbins ?…

Naguère limité dans ses entreprises par une hiérarchie des compétences, l’adjudant tira profit d’un anéantissement des anciens niveaux supérieurs de la culture, pour assurer sa promotion graduelle à tous les postes officiels du pouvoir. On pourrait le comparer au DJ, tâcheron devenu star de la musique. Mais qu’en est-il encore du destin stellaire de la Parole ? Ne voit-on pas ici la véritable pandémie de notre temps, qui d’avoir traqué tel un virus le pharmakeus, porteur de ce remède-poison qu’était le pharmakon, fait d’une pharmacopée vaccinatoire le pire fétiche marchand de tous les temps ?…

Cette ère secouée de spasmes fut qualifiée de convulsive par un auteur belge n’existant pas plus que son appel à une convulsivité supérieure de l’esprit. Pourquoi s’étonner de voir les armées s’emparer des cerveaux ? N’ayant aucune place en l’enclos dans lequel sont rangés les régiments des 5.000 écrivains belges (de savants algorithmes en prévoient 500.000 pour ce siècle, quand en connaître 5 du XIXe relèverait de l’impossible exploit pour la majorité de nos concitoyens, qui n’ont pas lu Thijl Ulenspiegel), j’ai toute liberté pour définir Kapitotal comme un attentat terroriste permanent, sans cesse travesti par les agents de la tour Panoptic…

Humble scribe des errances de Gilgamesh, il me fut accordé loisir de consigner sa vision de l’histoire – non dépourvue de quelque recul – ainsi qu’une suite ininterrompue de mystifications des populations. Selon le héros de la première épopée littéraire – tel qu’il s’exprime dans Axiome de la Sphère – Kapitotal met en œuvre de telles manipulations que celles-ci requièrent une apologétique sans précédent, chargée d’invalider toute pensée critique pour complotisme, grâce aux armées et clergés de la tour Panoptic. Intégrer les autorités ecclésiastiques à l’État-major militaire : voici la nouveauté ! Si les services de la propagande lancent une opération publicitaire consistant à faire « lire du belge », tous les bibelots de l’industrie livresque rivaliseront d’inanité sonore afin que nul n’entende une voix vieille d’autant d’années qu’il y a d’écrivains…

Jacques De Decker, un jour qu’il était en veine de confidences, m’avait révélé son appartenance au Club de la Demi-Pinte, société secrète ayant ses habitudes au Cercle Gaulois. Pourquoi me léguer un héritage aussi délicat, sinon pour que j’en témoigne ? Dans l’un de ses mails, il confiait avec ironie n’avoir trouvé nulle allusion à Lumumba dans les Mémoires du Parrain de la Belgique, bras droit de Spaak en cette année 1961 qui vit aussi l’assassinat du Secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjöld, l’une et l’autre morts étant reliées par les intérêts miniers du Katanga…

Quoi d’autre qu’une course à l’or et aux esclaves détermina les valeurs du monde occidental et oriente ses bio-nano-techno-pseudologies ? Quel rapport avec le Club de la Demi-Pinte ? Le comte Davignon qui l’y avait intronisé, comme en était membre Yvon Toussaint, directeur et rédacteur en chef du journal Le Soir de Bruxelles. Comment croire que Jacques et Yvon aient pu être les larbins du Parrain de la Belgique ? Ce sont les temps qui ont changé. Désormais règnent les adjudants. Celui qui gère aujourd’hui les feuilles littéraires de la gazette belge de référence, et célèbre avec enthousiasme l’opération Red Team, obéit-il aux ordres du Parrain quand il s’obstine à rendre invisible et inaudible Gilgamesh ?…

Qui aurait un sens aigu du ridicule ici se tairait. Mais l’absence de toute résistance à l’embrigadement, par l’Alliance atlantique, des anciens détenteurs du feu sacré (dont seules des cendres froides serviront au foyer de l’Olympe) oblige l’Atlante à injecter son pharmakon en cette socialité vérolée. Qui d’autre est-il, en effet, qu’une instance fictive autorisant à faire surgir toute une littérature de l’Œil imaginal ? Voilà ce que doit occulter l’adjudant…

Jacques a donc fait de l’Atlante son médium pour en appeler au dépassement de tous les cercles par la Sphère. Ne l’enjoint-il pas d’accorder quelque consolation de leur misère au Parrain et à ses larbins ? Donnons-leur le sentiment d’avoir tout de même réussi quelque chose dans la vie : l’accès, par ces lignes, à la postérité !

Anatole Atlas, le 22 décembre 2020

 

 

 

 

Source : sphérisme.be     

 

Voici, comme promis, les objets du déli…re :

 

RedTeam1 – Le Soir Plus

 

RedTeam2 – Le Soir Plus

 

Et – au diable l’avarice ! –  les documents d’origine :

 

 

https://redteamdefense.org/

 

 

https://www.defense.gouv.fr/aid/actualites/la-red-team-defense-publie-ses-deux-premiers-scenarios

 

 

 

 

On vous parlerait bien de Penser l’imaginaire, la somme en 4 volumes laissée (entre autres) par Manuel de Diéguez, disparu l’an dernier, mais ce serait prématuré en plus d’être indiscret. Tout ce qu’on peut vous dire est qu’il y est question de philosophie, voire de morale, alors que ni la philosophie ni la morale (surtout publique) ne paraissent être les préoccupations premières de ces Messieurs-Dames de la Grande Muette et de la BD.

Comme l’a dit le poète : « On ne saurait penser à tout ».

 

 

Post Scriptum ;

Mais on aimerait quand même bien savoir ce que pense, lui, de tout ça, M. Dominique Delawarde. S’il vous plaît, général…

 

 

 

 

 

Ah, la défense du sol sacré de la Patrie !

 

Emmanuel Macron a ordonné le survol de la Centrafrique par des avions militaires

 

RT France – 23.12.2020

 

 

Avion de chasse rafale sur la base aérienne d’Evreux-Fauville (Eure), France

 

 

Le président français a condamné l’offensive rebelle en Centrafrique en accusant l’ancien président François Bozizé et ses alliés de faire « obstruction à la mise en œuvre des accords de paix et à la tenue des élections ».

 

Emmanuel Macron s’est entretenu mercredi avec son homologue centrafricain Faustin-Archange Touadéra et a ordonné le survol du pays par des avions de chasse pour « marquer la condamnation par la France des tentatives de destabilisation », a indiqué l’Elysée.

Au cours de cet échange, le chef de l’Etat a condamné «les tentatives des groupes armés et de certains leaders politiques, dont [l’ex-président] François Bozizé, visant à faire obstruction à la mise en œuvre des accords de paix et à la tenue des élections» du 27 décembre, a précisé la présidence dans un communiqué.

Il a aussi « rappelé l’engagement constant de la France aux côtés des autorités centrafricaines et du peuple centrafricain pour contribuer aux efforts de stabilisation du pays ».

 

Cette mission s’est déroulée ce jour-même et marque la condamnation par la France des tentatives de déstabilisation du pays

 

Dans ce pays très instable, des groupes armés occupent plus des deux tiers du pays, et ont lancé une offensive avant la présidentielle de dimanche dont le favori est Faustin-Archange Touadéra tandis que la candidature de François Bozizé a été invalidée.

L’Élysée a précisé que, « à la demande du président Touadéra et en accord avec la (force de l’ONU) Minusca », Emmanuel Macron avait «ordonné la réalisation d’une mission de survol du territoire centrafricain par des avions de chasse ».

« Cette mission s’est déroulée ce jour-même et marque la condamnation par la France des tentatives de déstabilisation du pays », précise le communiqué, qui ne donne pas de détails.

Emmanuel Macron et Touadéra ont par ailleurs « salué et marqué leur soutien aux éléments de la Minusca, qui, aux côtés des forces armées centrafricaines, ont permis d’apporter une réponse de fermeté aux tentatives de déstabilisation du pays ».

 

300 soldats français sur place

La France compte quelque 300 soldats en Centrafrique, qui mènent des actions de formation des forces armées nationales et assurent si nécessaire un appui à la Minusca, forte de 11.500 hommes.

En décembre 2013, après le coup d’État contre le président Bozizé et l’embrasement qui avait suivi, Paris avait déployé plus d’un millier de soldats de l’opération Sangaris, sous mandat de l’ONU, pour rétablir la sécurité. Sangaris, qui a compté jusqu’à 1.600 hommes, est restée en place jusqu’en 2016.

Le président Touadéra a reçu ces derniers jours des renforts militaires du Rwanda et de la Russie, qui a annoncé mardi avoir envoyé 300 instructeurs militaires supplémentaires.

Source  : https://francais.rt.com/international/82109-emmanuel-macron-a-ordonne-survol-centrafrique-avions-militaires

 

 

 

 

 

Les Russes en Centre Afrique aussi ?

 

https://fr.sputniknews.com/international/202012221044970853-la-russie-envoie-300-instructeurs-militaires-en-centrafrique/

 

 

Mais…

 

https://fr.sputniknews.com/afrique/202012231044975754-martin-ziguele-la-presence-de-groupes-armes-en-centrafrique-cest-un-probleme-de-vie-ou-de-mort/

 

 

Oh, et les Chinois au Canada, maintenant !

 

https://fr.sputniknews.com/international/202012231044975676-formation-de-troupes-chinoises-au-canada-justin-trudeau-jette-un-froid-a-washington/

 

 

 

 

Noël :

un jour comme un autre en Palestine

 

 

 

 

 

Les forces d’occupation prennent d’assaut la salle de prière de Bab al-Rahm


Dix raids israéliens et bombardements intensifs sur la bande de Gaza Ce samedi 26 décembre 2020


26 journalistes palestiniens derrière les  barreaux d’occupation

 

 

 

 

Il est temps que la solution à un seul État devienne l’opinion majoritaire

 

 

 

 

 

Et en Syrie, ça ressemble à quoi cette fin d’année ?

 

 

Asma Assad et la Banque centrale syrienne écopent de nouvelles sanctions américaines

 

(Pas gênés du tout, les Yankees !)

 

Arab News en français – 23.12.2020

 

 

 

 

« Le Département d’État impose aujourd’hui des sanctions à Asma Assad, l’épouse de Bachar Assad, pour son insistance à entraver toute résolution politique du conflit syrien », indique Pompeo. « Asma Assad est à l’origine de plusieurs initiatives lancées au nom du régime pour consolider son pouvoir économique et politique, à travers ses prétendus organismes caritatifs et organisations de la société civile ».

 

 CHICAGO: Les États-Unis ont élargi mardi les sanctions contre le régime du président syrien Bachar Assad pour englober 18 personnes et organisations, dont des parlementaires, des militaires, des financiers et des membres de la famille de l’épouse du dirigeant, Asma.

Lire la suite…

Source : https://www.arabnews.fr/node/43816/monde-arabe

 

 

Ils ne lui offriraient pas une petite ONG clés en mains pour remplacer ses « prétendus organismes caritatifs » ?

Heureusement, le président Trump vient d’amnistier toute une fournée de délinquants US, notamment des Blackwaters poursuivis pour crimes de sang en Irak et Charles Kushner, père de son gendre et illustre délinquant civil, condamné pour malversations diverses à grande échelle, subornation de témoins et autres broutilles. Ouf !… on respire. Il reste encore des gens à principes, et ça va sûrement s’améliorer encore avec les successeurs..

 

 

 

 

 

 

Le moment ne saurait être plus opportun pour effectuer un petit retour en arrière et vous signaler la :

 

Sortie du documentaire « Voyage au pays de Bachar »

 

Raphaël BerlandCercle des Volontaires – 25.12.2020

 

 

 

 

 

1er novembre 2015. Filmé par les caméras d’Envoyé Spécial, qui réalise alors un documentaire sur les médias « complotistes » (comprendre : médias qui ne relaie pas la doxa), notre journaliste citoyen Raphaël Berland part en voyage au pays de Bachar. Son objectif : confronter le point de vue de notre média sur le conflit en Syrie, avec la réalité du terrain.

 

En effet, depuis 2011, début de la guerre en Syrie, que n’avons-nous pas entendu à propos de Bachar Al-Assad, ce « terrible dictateur » qui « massacre son peuple »… En France, à de très rares (et notables) exceptions près, tous les journaux, radios et télés étaient unanimes à dépeindre le chef d’État syrien comme une personne horrible, assoiffée de sang, et à cause de qui plus de 300.000 personnes innocentes auraient perdu la vie. Mais ce discours officiel contrevenait au discours officiel qui régnait avant 2011;  surtout, il allait à l’encontre des informations et des analyses que nous faisaient parvenir les Syriens de la diaspora en France.

L’objectif de notre journaliste fut donc de rencontrer des Syriens, du plus haut au plus bas de l’échelle sociale, afin de recueillir leurs points de vue sur le conflit qui déchire leur pays, loin de toute propagande occidentale.

 

 

 

 

 

 

Pour soutenir le Cercle des Volontaires :
https://fr.tipeee.com/cercle-des-volontaires

 

Une visite à leur site s’impose :

http://www.cercledesvolontaires.fr/

 

 

 

 

 

Ajoutons qu’il existe une

 

 

http://amfs.org/

 

 

et, sur Twitter, un

 

 

https://twitter.com/sos_syrie

 

 

Nous n’en connaissons pas en Belgique

 

 

 

 

 

Ceux-là viennent d’arriver. On vous les livre bruts de décoffrage, avant même de les avoir lus :

 

 

L’année de la Russie, ennemi numéro un

 

Israël Adam Shamir – Arrêt sur Info – 27.12.2020

Traduction : Maria Poumier

pour Entre la plume et l’enclume

 

Paru le 26 décembre 2020 sur UNZ Review sous le titre Merry Christmas and a Happy New Year! A Year of a Good Old Enemy! Russia is the Enemy Number One

 

 

 

 

 

Saint-Pétersbourg, capitale des tsars et toujours la ville la plus civilisée, capitale culturelle de la Russie, connaît sa merveilleuse pause de Noël. La neige moelleuse avait déjà recouvert les rues, décorant les collines et le bord de mer, adoucissant l’air et transformant cette ville fascinante en un conte de fées hivernal. Des arbres de Noël ornent les places de la ville et les habitations privées. Les magnifiques cathédrales impériales sont ouvertes pour la prière, la confession, la liturgie et la communion. À l’Opéra, les meilleurs interprètes chantent la Tétralogie de Wagner et l’Aïda de Verdi ; le ballet met en scène Casse-Noisette ; la Neuvième de Beethoven exalte la joie dans la salle de concert impériale; le musée de l’Ermitage présente les disciples de Raphaël avec des toiles qui viennent de toute l’Europe, comme si la peste ne s’était jamais aventurée hors de Wuhan.

 

Leningrad [ainsi appelée de 1924 à 1991, ndlr] n’est pas seulement connue pour son art : le colossal brise-glace nucléaire Arctica a été récemment lancé depuis son chantier naval pour rendre les mers gelées navigables toute l’année. Les magasins et les restaurants servent leur abondante clientèle. Les écoles fonctionnent comme d’habitude. Les masques sont censés être obligatoires dans les transports publics et les magasins, mais les gens font la part des choses. La principale leçon que les Russes ont tirée des dernières années de déliquescence soviétique c’est  comment saboter les décisions stupides des autorités, et maintenant ils mettent en oeuvre cet art, à tout bout de champ. Ils ne montent pas au créneau, ils ne discutent pas, ils disent oui avec la tête, et ils s’asseyent sur les nouvelles prohibitions comme ils s’asseyaient sur les décrets de Brejnev. C’est probablement l’un des endroits où l’on respire le mieux, dans le monde régi par Bill Gates et son guide suprême éthiopien à l’OMS. Pourtant, la Russie est menacée, non pas par une nouvelle mutation du virus, mais par quelque chose de bien pire.

Lire la suite…

Source : https://arretsurinfo.ch/lannee-de-la-russie-ennemi-numero-un/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=lannee-de-la-russie-ennemi-numero-un

 

 

 

 

 

Checkpoint Charlie

 

Anatole Atlas – spherisme.be – 27.12.2020

 

 

Respirer de concert, inspirer en commun le souffle de l’esprit (c’est-à-dire conspirer) n’est-il pas le meilleur qui puisse arriver à l’homo sapiens en son destin de sphèranthrope ? N’est-ce pas un complot contre cette conspiration nécessaire à l’humanité, que l’actuelle médicalisation du monde passant par l’abolition du pharmakon (remède-poison) comme du pharmakeus (à quoi Socrate reliait son rôle de sorcier) par l’industrie pharmaceutique ? Ô Jacques De Decker, l’épouvantable malignité d’un être possédé du daïmôn lui fait te dédier ces lignes inspirées, auxquelles tu aspires même après avoir expiré, car elles n’auront peut-être pas d’autre lecteur !…

Tel un troupeau beuglant pour exiger toutes les conditions de confort et d’hygiène médicalisés sur un tapis roulant menant à l’abattoir aseptisé, les technopithèques ne survivent qu’à peine en l’ère thérapeutique. Le médecin s’est substitué au prêtre comme docte et docteur. Le psychiatre à l’inquisiteur. Les catégories du sain et du malsain, à celles du pur et de l’impur. Dans les relations sociales, celles de mature et d’immature (d’expert majeur et d’ignorant mineur) à celles d’orthodoxe et d’hérétique. Baby Mac offre une illustration caricaturale de la figure du pouvoir, où sainteté et santé se combinent pour garantir un salut médical ayant remplacé le miracle, grâce aux clergés des laboratoires pharmaceutiques. La normalisation par le sacrement du vaccin vaut plus et mieux que toutes les vieilles eucharisties…

 

 

 

 

Les journaux ne parlent-ils pas d’une « sanctuarisation » des lits d’hôpitaux ? Les nouvelles sommités ecclésiastiques n’envisagent-elles pas de « changer les croyances » des populations, pour les faire accéder à l’universelle communion ? La vaccination programmée de l’humanité n’est-elle pas menée comme une campagne d’évangélisation ? Cette nouvelle religion vaccinale n’atteint-elle pas le comble de la tartuferie propre à toutes les confessions, son synode étant constitué des plus hauts cardinaux de la finance et son souverain pontife étant le chef de la Banque mondiale ? Tout ceci n’est bien sûr qu’idéologie, dissimulant une socialité cariée par corruption, pollution, dépression, cadavérisation de toute vie sous les oukases publicitaires du healthy. Qui met en question le pseudocosme de Kapitotal et de la tour Panoptic sera donc accusé de complotisme, comme était naguère taxé de diabolisme qui prétendait critiquer les institutions féodales et l’Église catholique…

Lire la suite…

Source : http://www.spherisme.be/Texte/CheckpointCharlie.htm

 

 

 

 

 

Enfin, on ne veut pas finir l’année sans Maradona et sans mythe !

 

 

 

 

Le mythe Maradona contre « la vie nue »

 

Rosa Llorens – L.G.S. – 6.12.2020

 

 

 

Ah, le voilà, le fameux but marqué de la main gauche !

 

 

L’un de nos ex-Présidents a disparu… et il ne nous manque rien. Au contraire, la mort de Maradona a creusé un grand vide dans le monde, même chez ceux qui ne connaissent rien au foot. À l’époque où ils jouaient, on comparait Maradona et Pelé : lequel est le plus grand joueur ? Aujourd’hui, il n’y a pas photo, l’Histoire a tranché : face au « roi » Pelé, il y a le « Dieu » Maradona. À quoi tient la dimension unique de Maradona ?

 

On oppose souvent les dons extraordinaires de Maradona balle au pied à sa calamiteuse conduite privée (alors que Pelé était déjà un champion du politiquement correct, ce qui lui a permis de devenir Ministre des sports au Brésil) : c’est la meilleure façon de ne rien comprendre au phénomène. Aujourd’hui, ses défauts mêmes deviennent des qualités : à l’heure où les sportifs manient la langue de bois comme des politiciens au rabais, où ils n’osent pas dire un mot qui n’ait été préparé et appris par cœur, où ils entonnent tous, pas seulement le si consensuel Thuram, le grand chœur de l’anti-racisme, où on ne peut être un bon joueur si on n’est pas en même temps une dame de charité, l’intempérance verbale, les excès de toute sorte de Maradona deviennent un modèle, et un kit de survie.

Dirty Diego symbolise tout ce qui donne du piment à la vie, et dont, depuis de longues années, le politiquement correct a entrepris de nous spolier. On a commencé par interdire dans les stades les insultes entre supporters, et nous en sommes à voir des stades sans spectateurs, des matchs dont les commentateurs sportifs continuent à nous donner les résultats, feignant de ne pas s’apercevoir qu’on n’a plus là qu’un cadavre de football.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/le-mythe-maradona-contre-la-vie-nue.html

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 27 décembre 2020

 

 

 

Une fin d’année miraculeuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fin d’année miraculeuse.

 

 

Qui voit surgir des héros qu’on n’attendait plus,

en France, en Belgique, en Écosse, en Grande Bretagne (non, pas au Lancet), en Inde, aux Philippines et même aux États-encore-un-peu-unis-mais-peut-être-plus-pour-longtemps, bref, un peu partout.

Ne parlons pas des Cubains qui sont hors concours

 

 

 

À défaut de marrons glacés trop chers pour nos bourses, nous vous offrons, en vrac, ces…

 

 

… sur tous les sujets qui fâchent (ceux qu’on préfère).

 

 

 

 

Il faut lire l’article. Il faut lire les articles correspondant aux liens insérés dans celui-là. Et il faut lire les commentaires des lecteurs du Cri des peuples

 

 

Covid-19, vaccination, guerre biologique, passeport sanitaire : les réponses de Vladimir Poutine

 

lecridespeuples – 19.12.2020

 

 

 

 

Conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine, 17 décembre 2020.

Source : kremlin.ru

Traduction : lecridespeuples.fr

 

Transcription :

[…] Alexei Petrov (journaliste) : Monsieur le Président, les masques faciaux sont devenus un symbole désagréable des temps. Il est évident que la pandémie est l’événement principal de l’année. Ma question concerne la situation dans le système de santé russe. Comment décririez-vous son état de préparation ? Dans quelle mesure a-t-il répondu et dans quelle mesure répond-il aux défis actuels ?

Il y a une nuance importante ici. Pensez-vous que la situation est analysée ? Les lacunes et les échecs sont-ils pris en compte ? Cela inclut la pénurie et l’étiquetage des médicaments, ce dont on a parlé à maintes reprises, et nos militants sociaux vous en ont fait part. Quel est le résultat net ?

Une autre question concerne la réforme du système de soins primaires. Beaucoup d’argent y a été investi. Comment se déroulera-t-elle maintenant à la lumière des leçons de la pandémie ? Je vous remercie.

Vladimir Poutine : Concernant l’état de préparation de notre système de santé, bien entendu, pas un seul système de santé au monde n’était prêt à affronter l’ampleur du problème auquel nous sommes confrontés. Il n’y a tout simplement pas de tels systèmes.

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/12/19/covid-19-vaccination-guerre-biologique-passeport-sanitaire-les-reponses-de-vladimir-poutine/

 

 

 

 

 

 

Ce que le Président ne peut pas dire…

 

André ILNITSKY,
conseiller de Sergueï Choïgou, ministre russe de la Défense : LE COVID EST UN PROJET DES GLOBALISTES

 

Comité Valmy –  19.12.2020

 

 

 

 

Le 16 décembre, le Conseil de la Fédération a organisé une « table ronde » de la Commission provisoire du Conseil de la Fédération pour la protection de la souveraineté des États et la prévention des ingérences dans les affaires intérieures de la Russie (Président – Andrey Klimov) sur le sujet « Les tentatives étrangères d’utiliser l’espace post-soviétique / étranger-proche pour déstabiliser le système politique de la Russie ».

 

Les sénateurs ont participé à la réunion de la « table ronde » – membres de la Commission provisoire du Conseil de la Fédération Elena Afanasyeva, Aleksandr Vaynberg, Margarita Pavlova, Vladimir Poletayev, membre du Présidium du Conseil pour la politique étrangère et de défense et Colonel du Service de renseignement extérieur Andrey Bezrukov, membre de la Chambre publique de la Fédération de Russie Maria Butina, Premier ministre de l’Ukraine en 2010-2014 Nikolay Azarov, président de la Commission permanente de la Chambre des représentants de l’Assemblée nationale du Bélarus Andrey Savinykh, vice-président de l’ONG « Belaya Rus » Aleksandr Shatko, président du parti bulgare « Renouveau de la patrie » (créé sur la base du mouvement national « Russophiles ») Nikolay Malinov, directeur des communications de « Rossiya Segodnya » Pyotr Lidov-Petrovsky et autres.

Mais c’est le discours du conseiller de Serge Shoigu, le scientifique, publiciste, membre du Conseil de la politique étrangère et de défense André Ilnitsky qui a reçu le plus grand écho.

«  Déséquilibrer l’économie et les systèmes de santé des États nationaux est la tâche principale du projet de coronavirus. Elle a été réalisé avec succès », a déclaré Andrey Ilnitsky, conseiller du ministre russe de la Défense.

Lire la suite…

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article12438

 

 

 

 

 

Encore un…

 

Le Défi de la vérité : Luc Montagnier, prix Nobel de médecine

 

Comité Valmy  – France Soir – 18.12.2020

 

 

Il n’était plus apparu depuis ses attaques en règle véhiculées dans toute la presse depuis avril 2020. Beaucoup de chaînes voulaient le Pr Montagnier. Il a choisi FranceSoir pour s’exprimer, et s’essaie au Défi de la vérité, notre nouvelle émission. Au micro de Richard Boutry, il persiste et signe.

 

Devant la multitude de questions des Français sur la crise sans précédent que traverse le pays, FranceSoir a développé une nouvelle émission : le Défi de la vérité. Elle vient compléter les Debriefings développés récemment avec des personnalités scientifiques, des médecins, des avocats afin d’apporter un éclairage et des réponses à diverses questions sur les traitements, les masques, le mérite du confinement, les tests PCR, la gestion de la crise par le gouvernement.

 

 

 

 

Rappelons l’affirmation du Pr Luc Montagnier qui avait dérangé  : le 17 avril 2020, sur Cnews, le professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine en 2008 pour sa participation à la découverte du virus responsable du sida, confirmait sa déclaration selon laquelle le le SARS-CoV-2 serait une fabrication humaine. Ce virus aurait été fabriqué en laboratoire à partir du virus du sida (VIH). « Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il y a eu une manipulation sur ce virus. Une partie, je ne dis pas le total. Il y a un modèle qui est le virus classique, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH ».

Ce n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. Dans quel but ? Une de mes hypothèses est qu’ils ont voulu faire un vaccin contre le sida.

« Avec mon collègue, nous avons regardé de près la description du génome de ce virus à ARN », a expliqué Luc Montagnier. D’autres avaient déjà exploré cette piste : « Des chercheurs indiens avaient déjà tenté de publier les résultats d’analyses montrant que ce génome abritait des séquences d’un autre virus qui est le VIH, le virus du SIDA, mais ils ont été obligés de se rétracter, les pressions étaient trop fortes ! ».

Confirmée dans une publication du 30 juillet 2020, après revue par les pairs et dans le livre du Pr Tritto.

Dans cet entretien, le Pr Montagnier confirme ses déclarations et relate ses travaux avec le mathématicien Jean-Claude Perez.

17 décembre 2020

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article12435

Source d’origine  : FranceSoir

 

 

 

 

 

Vous avez dit « trou de la Sécu » ?

 

 

 

 

 

 

EN 2021…

+1,5 MILLIARD pour les labos

-40 millions pour l’hôpital

 

STOP au détournement
de nos impôts vers les labos

 

 

/ En 2021, la France engage 1,5 milliards € pour un vaccin, sans savoir s’il va faire baisser les hospitalisations du Covid

/ Mais arrive à COUPER 40 millions d’investissement net pour l’hôpital…

/ Alors que même l’OMS dénonce l’échec de nos infrastructures de soins. 

 

 

« Le développement [en Europe] des infrastructures nécessaires pendant les mois d’été après avoir maîtrisé la première vague a échoué. »
David Nabarro, Envoyé spécial de l’OMS pour le COVID-19

 

 

Messieurs Macron et Véran,

Nous exigeons l’arrêt IMMÉDIAT de votre détournement de l’argent public vers les labos.

Stop à la spéculation vaccinale !
Investissons dans les biens communs de nos hôpitaux.

 

 

Madame, Monsieur,

Le gouvernement est en train d’achever l’hôpital à l’autel des profits des grands labos.

Le vaccin avant l’hôpital, c’est la victoire des lobbys contre notre santé, l’actionnaire Big Pharma avant le patient, le profit de quelques-uns avant le bien commun de tous.

Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher ce détournement à grande échelle de l’argent public AVANT QU’IL NE SOIT INSCRIT DANS LA LOI.

C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui une grande pétition contre le détournement de nos impôts vers les labos.

Les laboratoires engagés dans la course au vaccin ne méritent pas ce déluge d’argent public car :

  • Il n’existe AUCUNE preuve médicale à l’heure actuelle sur l’efficacité des vaccins dans le temps, pour faire baisser les hospitalisations et la transmission du virus (les 3 nerfs de la guerre), sans parler des effets secondaires à long terme… Et c’est normal, nous n’avons pas le recul nécessaire et de loin [1] ;
  • Bill Gates lui-même, grand défenseur des vaccins, affirmait mi-octobre sur la chaine américaine CNBC que la première génération de vaccins ne serait sans doute pas suffisamment efficace et qu’il faudrait attendre l’arrivée d’un « super vaccin » [2]. Ils paient pour RIEN et en plus ils le savent très bien !
  • Toute cette recherche est financée essentiellement sur fonds publics. L’Union Européenne a financé la réponse au virus à hauteur de plus de 500 millions d’euros, dont 100 millions d’euros rien que pour Biontech, le partenaire allemand de Pfizer [3] et les États-Unis ont payé 2,5 milliards de dollars à Moderna, dont 1 milliard de subventions de recherche ! [4]
  • Pourtant Merck, Pfizer et Moderna ont refusé de vendre leurs vaccins à prix coûtant [5] (au contraire du gel et des masques) se réservant un gâteau gargantuesque estimé à 40 milliards de dollars de profits après impôts, que NOS gouvernants leur ont concédé dans la plus grande opacité alors que… [6]
  • Et ils se sont DÉJÀ payés 145 millions de dollars sur notre dos ! Oui, c’est ce qu’ont touché les dirigeants de 5 grands labos lancés dans la course au vaccin entre le 15 mai et le 31 août selon Le Figaro [7]… Et ce n’est que la face émergée de l’iceberg, car derrière les patrons qui ont été obligés d’afficher publiquement leurs reventes d’actions après les annonces-choc, il y a aussi les grands actionnaires qui ont profité des plans, mais n’ont pas d’obligation déclarative. De combien de milliards parlons-nous ? Nul ne le sait…Mais c’est obscène.

 

Nous en revenons aux pires abus des fermiers généraux de l’Ancien Régime ou des fournitures militaires de la Révolution.

Les montants engagés sont gigantesques, hors de toute proportion… Pour des résultats dont nous savons à l’avance qu’ils seront, au mieux, décevants.

 

SIGNEZ et PARTAGEZ sans attendre notre grande pétition contre le détournement de nos impôts vers les labos.

 

Lire la suite…

Source : https://www.pas-avec-mes-impots.com/

 

Ils en sont à 55.000 signatures. Il en faudrait autant que d’assurés sociaux.

 

 

 

 

 

 

On dirait que c’est tous les jours sa fête…

 

Troisième lettre ouverte au Président Macron :
Prière de cesser vos lectures dans le dictionnaire du colonialisme

 

Hassan Hamadé – Comité Valmy  – 19.12.2020

 

 

 

 

 

Monsieur le Président,

Une fois de plus, je vous remercie et vous assure de ma gratitude car il est indubitable que votre future troisième visite [*] à Beyrouth en l’espace de quatre mois témoigne de votre intérêt exceptionnel pour le Liban. D’autant plus que, ces derniers jours, les tensions sociale et politique en France ont atteint des niveaux élevés rarement rencontrés, les défis actuels se posant avec une telle acuité qu’ils laissent présager des expériences plus dures encore que celles vécues en 1968 ou, bien avant, à l’époque charnière de l’indépendance algérienne et de la défaite française devant celle-ci.

En effet, aujourd’hui la lutte sociopolitique visant à sauver les acquis sociaux de l’époque gaulliste qui ont fait de la France le phare et l’exemple à suivre en matière de démocratie et de protection sociale, se heurte à loi relative à la « sécurité globale ». Une loi vue par une majorité de Français comme une destruction globale des fondements des libertés publiques et des droits individuels consacrés par les constitutions françaises successives depuis le tremblement de terre de 1789. L’argument des opposants à cette loi est qu’elle démolit, ne serait-ce qu’en théorie, l’un des piliers de la démocratie française, à savoir la « transparence » qui donne de la légitimité aussi bien aux mesures restrictives prises par les pouvoirs publics en matière de sécurité collective, qu’aux décisions des autorités relevant du Pouvoir judiciaire garant des principes de liberté et d’égalité inclus dans la triade de l’architecture républicaine.

Partant de ce constat, vous serez probablement surpris que je vous dise, bien que vous le sachiez déjà, une vérité qui fait que, nous au Liban et vous en France, nous sommes confrontés à des horreurs qui s’accumulent chez nous à cause de notre échec à construire une cohésion sociale ; lesquelles horreurs, toutes proportions gardées, risquent de s’accumuler chez vous pour cette même raison.

Lire la suite…

Source :  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article12437

 

 

 

 

 

 

Toutes les options sont sur la table.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle chance on a d’être confinés avec de pareilles pépites :

 

 

La COVID au prisme de Molière

 

François Belliot – 30 novembre / 8 et 14 décembre 2020

 

 

 

 

Première partie : Molière dans le texte

Deuxième partie : Orgons et Tartuffes au XXIème siècle

Troisième partie : De Molière à Charlie Hebdo et de Louis XIV à Emmanuel Macron

 

 

Et si on faisait apprendre leurs classiques à nos chères petites têtes blondes ou brunes ou rousses dans des promenades de ce genre, au lieu de leur bourrer le crâne d’analyses thermo-nucléiques pisse-froides et de surcroît genrées ?

 

 

 

 

 

Et quoi de neuf aux Amériques ?

 

 

Géopolitique : les USA tentent de stopper la nouvelle Route de la soie arctique

 

Dave Makichuk – Entelekheia – 19.12.2020 

Article paru sur Asia Times sous le titre US bent on stopping The Polar Silk Road

 

 

 

 

Les USA se débattent contre la perte de leur influence globale, mais une guerre ouverte étant hors de question, où donner de la tête dans un monde qui a changé, dont les locomotives sont désormais à l’est et dont les fronts se multiplient, avec ici un retour de la Guerre froide dans l’Arctique ?

 

Article :

Il a été dit que le film préféré du milliardaire Howard Hughes était Ice Station Zebra, de 1968.

Gardé et servi par son fidèle personnel mormon aux deux derniers étages du Desert Inn et Casino de Las Vegas, il le regardait encore et encore, tout en donnant des ordres par téléphone au mystérieux ancien agent de la CIA Howard Hunt.

Selon Wikipedia, le film tourne autour d’un sous-marin américain envoyé dans les déserts de glace du pôle Nord pour y récupérer un satellite soviétique plein d’images stratégiques de bases américaines.

L’atmosphère de Guerre froide devient glaciale lorsque le sous-marin, avec à son bord un expatrié russe, un agent secret britannique et un capitaine de marine américain, est saboté en cours de route.

Avec Rock Hudson et Patrick McGoohan, à la lumière de l’actualité, et sans effets spéciaux CGI, le film ne tient pas tout à fait la route, et la prémisse en semble purement hollywoodienne.

Mais est-ce le cas ? La Guerre froide va-t-elle s’étendre à l’Arctique ?

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/12/19/geopolitique-les-usa-tentent-de-stopper-la-nouvelle-route-de-la-soie-arctique/

 

 

 

 

 

USA : Quand les Déplorables deviennent les Ingouvernables

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 17.12.2020

 

Article paru sur Strategic Culture Foundation sous le titre When Deplorables Become Ungovernables

 

 

 

 

Même si nous ne croyons pas une seule seconde à une possibilité de révolution, voire même à de simples émeutes locales dans les divers Etats de l’intérieur et du sud des USA, où les « déplorables » qui se sentent floués par l’élection controversée de Joe Biden se comptent par millions, nul doute que des réactions populaires sont à prévoir. La seule question est, quelles formes prendront-elles dans cette fédération hautement individualiste et désorganisée, si tant est qu’elles en prennent une tout court, et que les Etats du Midwest ne se rendorment pas ? Sans même mentionner que les électeurs de Trump sont généralement Républicains, un parti notoirement allergique aux révoltes et actions militantes, qu’ils voient comme « de gauche » ? Le plus probable est qu’ils ne bougeront pas, mais qui sait de quoi est capable un peuple poussé à bout ?

 

Article :

La Chine, la Russie et l’Iran sont les trois principales « menaces » existentielles pour les États-Unis, selon la Stratégie de sécurité nationale. Trois caractéristiques distinguent ces trois championnes. Ce sont toutes des puissances souveraines. Elles sont soumises à divers degrés de sanctions. Et ce sont les trois principaux centres du processus géopolitique le plus important et le plus évolutif du 21e siècle : L’intégration de l’Eurasie.

Que voient ces trois principaux pays souverains lorsqu’ils examinent la dystopie qui s’est emparée de l’Exceptionalistan ?

Ils voient, une fois de plus, trois noyaux durs – dégradés – en conflit : les États post-historiques des côtes du Pacifique et de l’Atlantique ; le Sud – une sorte de Dixieland étendu ; et le Midwest – qui serait le « heartland » des États-Unis.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/12/17/usa-quand-les-deplorables-deviennent-les-ingouvernables/

 

 

 

 

 

 

La guerre civile devient inévitable aux USA 

 

Thierry Meyssan – Réseau Voltaire – 15.12.2020

 

 

Le problème n’est plus de savoir qui a été légitimement élu président des États-Unis, mais combien de temps pourra-t-on repousser la guerre civile ? Loin d’être un combat entre un présentateur de télévision narcissique et un vieillard sénile, le pays se déchire sur une question culturelle fondamentale qui couve depuis sa création.

 

 

 

Le président Donald Trump a placé un portrait de son prédécesseur, Andrew Jackson, dans son bureau à la Maison-Blanche.

 

 

Nous y voilà : la catastrophe prévisible depuis trente ans se dessine. Les États-Unis se dirigent inexorablement vers la sécession et la guerre civile.

Depuis la disparition de l’URSS, l’« Empire américain » n’avait plus d’ennemi existentiel et donc plus de raison d’exister. La tentative de George H. Bush (le père) et de Bill Clinton de donner au pays une nouvelle vie avec la globalisation des échanges a détruit les classes moyennes aux USA et dans presque tout l’Occident. La tentative de George W. Bush (le fils) et de Barack Obama d’organiser le monde autour d’une nouvelle forme de capitalisme —financier cette fois— s’est enlisée dans les sables de Syrie.

Il est trop tard pour redresser la barre. La tentative de Donald Trump d’abandonner l’Empire américain et de recentrer les efforts du pays sur sa prospérité intérieure a été sabotée par les élites acquises à l’idéologie puritaine des « Pères pèlerins » (Pilgrims Fathers). Par conséquent, le moment tant redouté par Richard Nixon et son conseiller électoral Kevin Philipps est arrivé : les États-désunis sont au bord de la sécession et de la guerre civile.

Ce que j’écris n’est pas le fruit d’un fantasme, mais l’analyse de nombreux observateurs aux États-Unis et dans le monde. Ainsi la Cour suprême du Wisconsin vient-elle de déclarer le recours de Donald Trump contre les fraudes électorales irrecevable, non pas pour des motifs de droit, mais par ce qu’« il ouvrirait la boite de Pandore ».

Lire la suite…

Source : https://www.voltairenet.org/article211840.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’espoir luit comme un brin de paille dans l’étable » (Verlaine), il brille même pour les lépreux qui se tiennent à distance (Evangile orthodoxe du jour). Optimisme bizarre et charmant répandu parmi les plus éveillés des nôtres : le Donald va gagner, Fourtillan est libéré, sa thèse est validée, les vaccins ne passeront pas (même si les politiciens se font vacciner à l’eau à la télé ?), le peuple se réveillera… Ambiance de Navidad comme on dit. On verra si les optimistes sont à côté de leurs pompes funèbres en 2021, anagramme de l’horrible 2012. « Trump veut obtenir la victoire sans combat officiel » (Sannat). Crèche palestinienne ci-contre par le bizarre artiste Banksy.

 

Nicolas Bonnal – Son blog – 20.12.2020

 

 

 

 

ÉVANGILE DU JOUR :

12 Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent:

13 Jésus, maître, aie pitié de nous!

L’objectif réel de Trump ?

Obtenir la concession… de Biden sans combat officiel, sans créer une guerre civile ou plutôt en évitant une guerre civile.

Lire la suite…

Source : https://nicolasbonnal.wordpress.com/2017/09/01/et-un-peu-de-verlaine-pour-faire-dodo/

 

 

 

 

 

 

Avant quoi il y avait eu…

 

 

 

 

Christ contre Babylone ? « Alors que les médias dominants et nombre de chefs d’État ou de gouvernement veulent nous faire croire que l’Humanité est en guerre contre un virus, il existe bien une forme de conflit, mais d’une tout autre nature. L’Humanité est en train de se diviser en deux composantes irréconciliables… la composante matérialiste de l’Humanité se rend de plus en plus visible par son acceptation sans broncher, voire sa réclamation, des conditions d’esclavage de plus en plus manifestes : port du masque, distanciation sociale, confinement, vaccination… Et le reste, en nombre plus restreint, à l’image des résistants de nombreuses nations face au nazisme et à l’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale. Alors que des leaders psychopathes du monde voulaient créer un Nouvel Ordre Mondial permettant d’asservir la masse des survivants à ce conflit, l’épée christique vient séparer le bon grain de l’ivraie et permettre prochainement la création ou l’apparition d’un Nouveau Monde. »

 

 

Nicolas Bonnal – Son blog – 15.12.2020

 

 

 

 

 

Alors que les médias dominants et nombre de chefs d’État ou de gouvernement veulent nous faire croire que l’Humanité est en guerre contre un virus, il existe bien une forme de conflit, mais d’une tout autre nature. Celui-ci a dépassé les niveaux habituels connus jusqu’alors. Il ne s’agit plus d’un conflit militaire, qu’il soit chaud ou froid, de forte ou de faible intensité, ni même de querelles idéologiques, ni un conflit intellectuel, bien que toutes ces dimensions puissent être présentes en divers lieux de la planète. En fait, le terrain ou domaine précis qui se révèle finalement comme le principal enjeu du conflit est celui de la conscience, ou de l’âme qui en est le pourvoyeur. Il reste alors à en déterminer les armes, les soldats, l’extension et l’objectif majeur d’une telle guerre d’ordre spirituel.

https://www.youtube.com/watch?v=z7gJ7mBECzI

Par le biais de la crise artificielle de la covid-19, la guerre s’est manifestement étendue à l’ensemble de la planète et de l’Humanité. Il n’y a pratiquement aucun pays qui ne soit pas touché ou affecté d’une manière ou d’une autre, ne serait-ce que par les retombées économiques dues au manque de création, d’entreprise, de mouvement… et par insuffisance des réactions salvatrices. Les guerriers assaillants, dont les chefs sont le plus souvent cachés aux yeux de la plupart des individus, bénéficiaient dès le départ des meilleures armes sur les plans les plus formels : physique, émotionnel et mental. Concrètement, ils disposaient et disposent encore de la plus vaste et efficace couverture médiatique, et donc du plus important système de propagande et de désinformation, à supposer que les défenseurs ou résistants aient pour souhait d’utiliser une telle arme (leur approche consiste plutôt à recourir principalement à Internet, leur principale ressource de diffusion d’information, pour au contraire partager le plus largement possible la « vérité », dans le sens de la traduction la plus fidèle possible du réel observé).

Lire la suite…

Source : https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/12/20/alors-que-les-medias-dominants-et-nombre-de-chefs-detat-ou-de-gouvernement-veulent-nous-faire-croire-que-lhumanite-est-en-guerre-contre-un-virus-il-existe-bien-une-forme-de-co/

 

 

 

 

 

 

Et, last but not least

Un très important article de Matthew Ehret, pas encore traduit mais à lire assurément, par ceux qui veulent savoir à quelle sauce ils vont être mangés et par qui..

 

 

The Empire Doubles Down : Open Society Foundations Will Now Be Run by Lord Malloch Brown

 

 

Matthew Ehret – Strategic Culture – 11.12.2020

 

 

 

 

The hubris of empire has always struck me with shock and awe.

I mean it really takes balls to get caught with a prostitute and instead of apologizing to your wife, to instead buy the hooker a new fur coat and parade her publicly at a public event.

 

Such has been the case with George Soros’ long time bosom buddy Lord Mark Malloch Brown who after being revealed as a leading force behind the software used by the infamous Dominion Voting systems via Smartmatic (which transferred its operating systems to Dominion via Sequoia Inc), has now been made the president of Soros’ global Open Society Foundations.

What is the logic behind such a decision ?

Read more…

Source : https://www.strategic-culture.org/contributors/matthew-ehret/

 

 

 

 

 

Mais n’est-ce pas en France qu’en principe « tout finit par des chansons » ?

 

 

 

 

Blinding Lights (The Weeknd) : Donald Trump Version

 

 

 

 

Source :  Strategika51

 

 

 

 

 Vous voilà avec de la lecture pour votre soirée.

 

 

 

Mis en ligne le 20 décembre 2020

 

 

 

NIOUZES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NIOUZES

 

 

On vous prévient : elles sont de plus en plus glauques et on a dû en écarter qui ne l’étaient pas moins parce qu’il y en avait trop.

 

 

On vous les livre mélangées, au gré des sujets, en français et en anglais. Faites comme Dieu s’il vous plaît : reconnaissez les vôtres.

 

 

 

 

 

78% des Belges vont se faire vacciner (Le Soir dixit)

 

 

 

 

 

Questions posées à l’Ordre par un médecin, sans le moindre conflit d’intérêt

 

Dr Alain Colignon (Chirurgie Vasculaire) – Les moutons enragés – 14.12.2020

 

Une missive qui vient des tripes, bravo à ce chirurgien. Merci à Françoise G. La liste des « complotistes » s’allonge. Partagez ! Volti

 

 

 

 

JE N’ACCUSE PAS, JE CONDAMNE !

L’outrecuidance, la malhonnêteté, la prévarication qui de toute évidence pilote aujourd’hui la malgestion mondiale d’une crise sanitaire a transformé ce qui n’aurait dû être qu’une grosse grippe en un désastre humain. Deux éléments dominent aujourd’hui toutes les décisions : la compromission des uns et la bêtise des autres.
Le monde entier vient, comme le Titanic, de croiser un iceberg de médiocrité dont la blancheur dissimule la partie obscure et sous-marine…

 

Te veel is te veel…

Les « experts »  avec la complicité des « autorités » dressent les mesures de confinement autour des citoyens comme on dresse des barricades alors que le confinement et le couvre-feu, qui reposent sur des évidences militaires n’ont pas la moindre base scientifique… PAS LA MOINDRE ! Le seul but est d’obtenir l’adhésion de la population aux vaccins bidons, incertains et assurément dangereux ! 

 Je précise que je suis totalement pro-vaccin lorsque leur intérêt a été établi par la science et non par l’Argent ou la prévarication.

Je précise que j’ai sur le Dr Van Ranst et le « Dr » Van Gucht une supériorité évidente : Ils ne voient mourir personne,…moi Je traite des patients tous les jours. Je les traite avec humanité, je n’ai AUCUN conflit d’intérêt, je ne dois rien aux marchands de tapis !


Voici ma lettre à l’Ordre des Médecins.  

Lire la suite…

 

Source : https://lesmoutonsenrages.fr/2020/12/14/questions-posees-a-lordre-par-un-medecin-sans-le-moindre-conflit-dinteret/

 

 

 

 

 

Car, bien entendu, mine de rien, on en est revenus à ce que « des gens », à tous les niveaux de la non-responsabilité, décrètent qui peut vivre et qui doit mourir. Comme aux plus beaux temps de Dachau, de Buchenwald et du Dr Mengele.

À ceux qui se demandaient comment toute une population allemande a pu, dans les années 20 et 30, suivre les nazis dans leurs pires errements… Regardez bien : c’est en train de se reproduire, mais cette fois au niveau planétaire.

 

 

 

 

 

Classe contre classe en Belgique

 

 

 

 

Le Secours Rouge de Belgique intègre  « Classe Contre Classe »   – 30.11.2020

 

Voilà 20 ans que le Secours Rouge est actif en Belgique sur le front de l’anti-répression. S’il a pu développer des relations privilégiées, lors d’expériences heureuses et moins heureuses, avec d’autres forces politiques, il avait jusqu’à présent résolument gardé son indépendance politique et organisationnelle.

 

C’est une page qui est maintenant tournée.

Le Secours rouge de Belgique devient partie intégrante de l’organisation révolutionnaire « Classe contre classe », tout en restant une section du Secours Rouge International.

Qu’est-ce que cela change ? À la fois tout et à la fois rien.

Tout, parce que le Secours Rouge, quoique centré sur la thématique de l’anti-répression (ou plus exactement de la ligne de front dialectique révolution/contre-révolution), était une organisation politique révolutionnaire ; désormais, elle ne définira plus sa propre ligne mais appliquera, dans son champ de lutte, celle de l’organisation Classe contre classe.

Rien, parce que l’organisation Classe contre classe s’est construite à partir de l’expérience du Secours rouge. Bien qu’intégrant, dès sa fondation, des membres non-issus du Secours rouge, Classe contre classe peut être considérée comme l’extension des principes, expériences et choix politiques du Secours rouge à l’ensemble des champs de lutte – et non plus au seul domaine de l’anti-répression.

Rien, parce qu’au sein de l’organisation Classe contre classe, en tant que commission anti-répression, le Secours rouge va poursuivre, intensifier et étendre le travail qui est le sien depuis 20 ans.

 

 

 

 

Source : https://secoursrouge.org/le-secours-rouge-de-belgique-integre-classe-contre-classe/

 

 

 

 

Hexagone

 

 

Si vous n’en regardez qu’une d’ici la fin de l’année, que ce soit celle-là :

 

Le Pr Jean-Bernard Fourtillan répond aux questions du Pr Henri Joyeux (Version Intégrale)

 

 

 

 

À la suite de quoi le Prof. Fourtillan a été, on cite : « psychiatriquement interné » sur requête… d’un préfet.

Oui, vous avez bien lu ! D’ailleurs, ce préfet est une préfète. Comme dit un de nos amis que nous ne nommerons pas pour ne pas lui attirer d’ennuis avec les MeToo  : « Quand les gonzesses s’y mettent, elles arrivent à être encore plus salopes que les mecs ! ».

 

Suite et non fin :

(Mail reçu de M. Jean Reichel)

 

Mais que se passe-t-il  avec le Pr Fourtillan ?

A  la suite de la vidéo – entretien des Pr Joyeux et Fourtillan – que j’avais fait suivre, un ami médecin commente à sa façon : « Si c’est vrai et la discussion NE PERMET PAS D’EN DOUTER, la pharmacologie psychiatrique va être révolutionnée et ça va déplaire à certaines industries. »

Fecit cui prodest.

Et cette vidéo censurée…?

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond !!!

JR

 

Vidéo de 13mn21s à visionner et à faire suivre PARTOUT !!!!

 

 

 

 

Attention, en raison de la censure féroce de (((Youtube))), tous les mots-clés comme Vax1 ont été volontairement supprimés.

 

La version non censurée est disponible ici :

 

 

 

Source : https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/121220:3

 

 

 

 

DEMANDE ?… À qui ? À Big-Pharma et à ses bras-armés micronistes?

 

Un membre de l’Académie des Sciences – Institut de France –  demande la libération du Prof. Fourtillan

 

Paul Deheuvels – 14.12.2020

 

 

 

 

Paul Deheuvels.
Normalien (promotion S1967)
2, agrégé de mathématiques (1969), docteur d’État ès sciences mathématiques (1974)3, il est professeur de statistique à l’université Pierre-et-Marie-Curie (devenue Sorbonne Université) depuis 1974. Il est élu membre de l’Académie des sciences (section des Sciences mécaniques et informatiques) en novembre 2000

 

A Monsieur le Directeur du Centre Hospitalier le Mas Careiron (Uzès)

Monsieur le Directeur,

Mon nom est Paul Deheuvels, membre de l’Académie des Sciences et professeur à l’Université Pierre et Marie Curie (Université Paris VI -Sorbonne Université). Je vous écris au sujet du Professeur Jean-Bernard Fourtillan. Je le connais depuis de nombreuses années, et je puis vous certifier qu’il est sain de corps et d’esprit, un savant de grande réputation et de forte personnalité, ayant apporté de nombreuses innovations majeures au traitement de maladies neuro-dégénératives, et à l’analyse de la toxicité des adjuvants aluminiques dans certains vaccins. Récemment, il a développé des arguments très convaincants, que je n’ai pas été en mesure de vérifier moi-même, pour impliquer les laboratoires de l’Institut Pasteur dans l’ingénierie génétique de virus grippaux pathogènes. Il est vraisemblable que son activité de lanceur d’alerte ait pu être à l’origine de ce qui vient de lui arriver.

Quelle n’a pas été ma surprise d’apprendre qu’un homme d’un si grand talent ait été interné contre son gré dans un établissement psychiatrique. Je vous mets en garde à l’idée de prolonger une telle détention dont l’arbitraire ne vous échappera pas. Il faut, à l’évidence que le professeur Fourtillan recouvre sa liberté tout de suite.

J’ai eu l’occasion, au cours de ma longue carrière scientifique, de visiter la Roumanie, sur invitation de son gouvernement, alors dirigé par Nicolae Ceaucescu. Il était alors fréquent de voir des universitaires ayant manifesté la moindre dissidence se faire interner en asile psychiatrique. J’en connais qui en sont morts, victimes de traitements allant de l’électrochoc à l’administration de substances psychotropes à hautes doses. Je ne voudrais pas qu’on puisse utiliser de telles méthodes en France, ce qui voudrait dire que notre société aurait basculé dans une certaine forme de dictature. Je crains que ce ne soit déjà le cas.


La suite

Commentaire :

« Le coup a été diligenté par la juge Brigitte JOLIVET du pôle sanitaire de Paris, celle qui a remplacé la juge M.O. Bertella-Geoffroy poussée vers la sortie….
C’est cette même juge qui a rendu le 9.3.2016, un scandaleux NON-LIEU, après 17 ans de procédure et de preuves cumulées, dans l’affaire des vaccins hépatite B et leurs conséquences en décès et maladies neurologiques telles la sclérose en plaque…. »

 

Source : http://www.cielvoile.fr/2020/12/un-membre-de-l-academie-des-sciences-institut-de-france-demande-la-liberation-du-prof-fourtillan.html

 

« Une certaine forme de dictature »… Ha ha ha ! Qu’en termes mesurés ces choses-là sont dites. M. Deheuvels est bien trop civilisé pour les gens auxquels il s’adresse. Ne serait-il pas temps de s’adapter et d’EXIGER ?  « Les armes à la main ! » commencent à dire certains jeunes. Et nous savons tous où cela risque de nous mener. Mais le dilemme est, nous semble-t-il, assez clair : Risquer de nous faire écraser en combattant ou nous laisser écraser sans combattre.

Et nous disons cela en n’ayant pas oublié ce qu’Henri Guillemin nous a appris sur les origines de la Commune.

 

 

 

Gilets Jaunes, encore un effort… pour être vraiment efficaces !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Covid-19 : l’AP-HP met fin aux fonctions du professeur Perronne pour des propos jugés « indignes »

 

RT France – 17.12.2020

 

 

 

 

 

Les hôpitaux de Paris annoncent la décision de mettre fin aux fonctions de Christian Perronne après ses propos sur les malades du Covid-19. Il était chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches.

 

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé ce 17 décembre avoir mis fin aux fonctions de chef de service de l’infectiologue Christian Perronne, pour avoir notamment affirmé que les malades du Covid représentaient une aubaine financière pour les médecins. «Des propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce», affirme l’institution.

Lire la suite…

Source :  https://francais.rt.com/france/81902-covid-19-ap-hp-met-fin-fonctions-professeur-perronne-propos-juges-indignes

 

 

 

 

Ils ne fonctionnent pas aux frais des contribuables, les AP-HP ? Et si les contribuables se mettaient aux sanctions, pour voir ? Nous, on dit ça…

 

 

 

 

Il n’y a pas qu’en Belgique ou en France que de courageux esculapes descendent dans l’arène, en prenant dieusait combien de risques, pour rappeler aux populations poltronnes – indifférentes – esclaves volontaires (au choix ou en bloc) que la liberté se mérite et qu’on n’a pas le droit de décider d’en priver les autres par convenance personnelle.

C’est ce qu’a découvert Jo Busta Lally en établissant son exhaustif dossier PDF :

 

 

 

 

 

Dossier spécial Coronavirus de jbl 1960

 

Expérience d’Ingénierie Sociale planétaire en cours, version PDF : Importantes Mises à Jour !

Gratos et à relayer sans pitié pour STOPPER NET…

 

 

 

MàJ 15/05/2020 + Mises à jour en temps réel, plus bas ;

 

Je vous propose cette importante mise à jour de mon Dossier Spécial Coronavirus au format PDF qui passe donc de 125 à 159 pages ► Expérience d’Ingénierie Sociale Planétaire en cours au Coronavirus, CoV19 de JBL1960, MàJ Mai 2020

Le SOMMAIRE, se compose comme suit, toujours du plus récent au plus ancien par ordre de publication ;

SOMMAIRE P.    3

Préambule de Jo Busta Lally P.    4

Présentation de ce PDF Spécial Coronavirus par JBL1960 P.    7

Lire la suite…

Source : https://jbl1960blog.wordpress.com/dossier-special-coronavirus/  

 

 

 

 

 

Pendant qu’elle y était, elle a réuni  en un seul PDF les TROIS réflexions de Résistance 71 (on vous avait bien dit qu’il y en avait trois !)…

 

3 TEXTES de RÉFLEXIONS sur le PEUPLE en ARMES, la RÉSISTANCE et la RÉBELLION

Version PDF N° 223 de 29 pages

 

 

Que celui qui aime la guerre, aille la faire lui-même…

Pour moi, et quelques autres = Qui veut la Paix ► Prépare la Paix !

Non la guerre perpétuelle contre un ennemi invisible !

JBL1960

 

 

 

 

 

Lettre au maire de Mougins

 

Nice-Provence Info – Décembre 2020

 

 

 

 

 

Après avoir planté des cactus sur le terre-plein où les Gilets Jaunes de Cannes La Victoire avaient coutume de se rassembler tous les samedis (lire Le maire de Mougins tente de museler les Gilets Jaunes du 13 septembre 2020), le maire de Mougins, Richard Galy, a fait déposer de gros cailloux sur leur nouveau point de rassemblement, en plein cœur du carrefour de la Victoire. Peine perdue : les Gilets Jaunes sont toujours là et ne lâchent rien.

Lire la suite…

Source :  https://www.nice-provence.info/2020/12/06/richard-gali-maire-mougins-cailloux-pattes-gilets-jaunes-cannes-victoire/

 

 

 

 

 

Communiqué suite à la condamnation d’un membre de Désarmons-les !

 

Œil de faucon – Les 7 du Québec – 11.12.2020

 

 

 

 

Nouvelles de France – Vous avez pu vous rendre compte de la résurgence des luttes en France, suite à la loi « sécurité globale » de l’éborgneur de la République. Loi voulant tout simplement empêcher que les exactions policières soient filmées. Ce n’est donc pas un hasard si l’État et sa justice de classe s’attaquent à « désarmons-les » un collectif très présent durant la vague des gilets jaunes, qui a constamment relayé les violences policières.

 

 

 

Interpellation de Ian à Montpellier le 28 septembre 2019, crédit : Désarmons-les

 

 

 

 

 

Communiqué suite à la condamnation d’un membre de Désarmons-les !
Déc 4, 2020

 

Ce jeudi 3 décembre au tribunal de Montpellier, Ian, membre de Désarmons-les, se faisait juger sur la base d’un faux en écriture publique réalisé par un agent des Compagnies départementales d’intervention, Jean-Charles Notolan. Ce dernier, après avoir maltraité une observatrice de la LDH au cours de la manifestation du 28 septembre 2019 [1], en lui assénant des coups répétés de bouclier (affaire faisant l’objet d’une plainte IGPN de la part de ladite observatrice), s’était plaint de violences imaginaires de la part de Ian, mais aussi d’outrage (il faut bien arrondir sa paie), avant que ses collègues n’ajoutent un délit de groupement en vue de commettre des violences, prétextant la présence dans sa sacoche d’un résidu de grenade lacrymogène percutée [2]

Le déroulé des faits avait été publié ici : https://desarmons.net/2019/10/01/ianb-membre-de-desarmons-les-revient-sur-son-arrestation-a-montpellier-le-28-septembre-2019/

Une affaire somme toute banale qui ne laissait pas présager un coup de massue comme celui qui est tombé sur la tête de Ian en fin d’audience : 8 mois de prison ferme et 600 euros au titre des dommages et intérêts !

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/260402

 

 

 

 

Mis à part les vichystes devenus macronistes, avec la même maison Royco à la manœuvre, et les « indispensables » dépeupleurs de la grande coviderie, qu’y a-t-il encore comme affreux à épingler ? Les journaleux ? Oh, qu’il y a du monde ! Voyez dans l’Hexagone, par exemple…

 

Le grand reporter de guerre et écrivain
Jacques-Marie Bourget, à L’Expression :
« RSF est un outil de propagande atlantiste »

 

Hocine Neffah – Comité Valmy – 15.12.2020

 

 

Jacques-Marie Bourget

 

 

Le grand reporter de guerre et écrivain Jacques-Marie Bourget revient dans cet entretien sur la nébuleuse Reporters Sans Frontières (RSF) en disséquant sa genèse et ses inféodations. Il apporte un témoignage cinglant sur cette « ONG » financée par la CIA et Israël. Il parle de son expérience très riche en rappelant les desseins de cette « ONG » et d’autres dont la mission est de servir comme bras séculier les impérialistes occidentaux et leurs alliés. Jacques-Marie Bourget a assuré la couverture de la guerre des Six-Jours, la guerre du Viêt Nam, la guerre du Liban, la guerre au Salvador, la première et la seconde Intifada, la première guerre du Golfe, la guerre de l’ex-Yougoslavie. En 1985, il a obtenu le prix Scoop pour avoir révélé l’affaire Greenpeace.

 

L’Expression : Alors qu’en octobre 2000 vous avez été gravement blessé au poumon gauche par une balle israélienne, à Ramallah, l’organisation Reporter Sans Frontières (RSF), dont c’est pourtant la raison d’être, a refusé de soutenir votre cause sur le plan politique, sur le plan diplomatique et sur le plan judiciaire. Comment expliquer un tel refus de défendre un journaliste grièvement blessé ?

Jaques-Marie Bourget : Ce très grave épisode de ma vie m’a encouragé à m’informer sur la vraie nature de RSF.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-grand-reporter-de-guerre-et-ecrivain-jacques-marie-bourget-a-lexpression-rsf-est-un-outil-de-propagande-atlantiste/

 

 

 

 

Encore un toubib qui se mouille :

 

Bas les masques ! Le virus et le président. Enquête sur l’une des plus grandes tromperies de l’histoire.

  

Dr Pascal TrottaMondialisation.ca – 11.12.2020

 

 

 

 

 

À propos du livre « Le virus et le président » de Jean-Loup Izambert et Claude Janvier.

2020-2021 : l’heure est aux forts caractères et non pas aux timorés et aux soumis. 

Avec Jean-Loup Izambert et Claude Janvier, nous tenons deux personnages courageux, deux résistants à ce « terrorisme viral » qui nous est tombé dessus comme le ciel sur la tête en mars 2020. 

 

Je vous invite vivement à lire ce livre qui vous ouvrira les yeux et vous permettra de mieux comprendre que ce virus est l’arbre qui cache la forêt du krach financier organisé par une oligarchie qui cherche par tous les moyens à s’enrichir sur le dos des peuples. 

Ils ont pris le temps, en tant que vrais journalistes libres et indépendants, de rechercher derrière cet écran de fumée ce qui se trame réellement et ils nous livrent ainsi un témoignage saisissant sur cette immense manipulation mondiale. 

Lire la suite…

Source : https://www.mondialisation.ca/bas-les-masques-le-virus-et-le-president-enquete-sur-lune-des-plus-grandes-tromperies-de-lhistoire/5651993

 

 

 

 

 

PALESTINE

 

 

Ceci fait très logiquement suite à l’article de Ramzy Baroud, repris (en anglais) dans notre dernier post

 

L’Autorité Palestinienne arrête un militant d’Hébron ! (Photos)

 

Jean-Pierre  – Palestine solidarité – 16.12.2020

 

 

 

Notre ami Suhaib Zahda, un militant des droits humains à Hébron, que nous avons reçu en France l’an dernier, en même temps que les jeunes Nisreen et Aïcha, pour qu’ils témoignent de la situation coloniale terrible à Hébron, vient d’être arrêté par l’Autorité Palestinienne (AP) !

Il a été transféré au « Département de la cybercriminalité », sans mandat d’arrêt du ministère public, et sans que son avocat, Hijazi Abido, puisse s’entretenir avec lui ou obtenir une procuration.

Il lui a également été refusé d’avoir le moindre contact avec ses parents, qui ignorent donc la raison de son arrestation. Il lui serait reproché d’avoir été critique envers Mahmoud Abbas et l’Autorité Palestinienne..

Suhaib, qui milite avec l’association YAS, Youth Against Settlements (les jeunes contre les colonies) a déjà été arrêté à plusieurs reprises, en raison de sa lutte contre l’occupant, contre les colons et l’armée, et pour ses activités syndicales.

On voit donc que la honteuse « coordination sécuritaire » entre Israël et l’AP a bel et bien repris son cours, maintenant que Mahmoud Abbas a récupéré l’argent qu’il réclamait à Israël. C’est un vrai scandale qu’il faut dénoncer !

 

Ci-dessous des photos de Suhaib pendant sa tournée en France en juin 2019, et le lien pour la collecte que nous avons lancée pour son association : https://www.cotizup.com/dons-pour-la-palestine

 

 

 

 

Suhaib, Nisreen et Aysha de Hébron ,à la librairie Résistances en juin 2019

 

 

Les trois militants accueillis par le maire de l’Ile Saint-Denis, Mohamed Gnabaly, le même été

 

 

MERCI DE RÉCLAMER LA LIBÉRATION DE SUHAIB ZAHDA À L’AUTORITÉ PALESTINIENNE, EN APPELANT LE PORTE-PAROLE DE LA POLICE, LOAY IRZEQAT : 00 972 56 888 13 29

 

Source : CAPJPO EuroPalestine
https://europalestine.com/…

 

 

 

 

 

Hamas Urges Unity, Resistance against Israeli Regime

 

Al Waght 15.12.2020

 

 

 

 

Alwaght- Palestinian resistance movement Hamas has called for unity and resistance against Israel, vowing to keep fighting against the Tel Aviv regime until the liberation of occupied territories.

In a statement released on Monday, on the occasion of the 33rd anniversary of its establishment, Hamas said it would continue the battle against Israel “until the liberation of Palestine, from the [Mediterranean] Sea to the [Jordan] River.”

“As the movement marks 33 years of its creation, Hamas calls for unifying the strategy of struggle against the occupier (Israel) to confront all the challenges that the Palestinian cause is passing through,” it added.

The resistance group also stressed that it would “continue to carry the banner of resistance” against Israel “until we achieve our people’s goals of freedom, the right of return [for Palestinian refugees and their descendants to their homeland] and the restoration of our land and holy sites.”

Read more…

Source : http://alwaght.com/en/News/188995/Hamas-Urges-Unity,-Resistance-against-Israeli-Regime

 

 

 

 

Liberal Except for Palestine

Jewish groups manipulate the message

 

Philip GiraldiThe Unz Review – 15.12.2020

 

 

 

 

It is remarkable how leading Jewish organizations manage to play both sides on so-called “humanitarian” and “human rights” issues. It is, of course, well established that Jewish voters lean heavily “liberal” or “progressive” and constitute perhaps the most solid of all Democratic Party constituencies, so it is almost instinctive on their part that they would want to seize what they perceive to be the moral high ground. More to the point, in terms of their relationship with the Democrats and their various grievance factions, they are also generally cited as the source of the majority of the party’s campaign funding. This has resulted in the Democratic Party establishment’s particularly sensitivity to the needs of that key constituency, invariably carefully avoiding any criticism of Israel while also tending to appoint Israel-first bureaucrats and politicians to senior positions in the government. The Jews in return support the “progressive” politics of the Democrats, both to satisfy their own tribal inclinations, and to assuage any guilt relating to the party’s history of warmongering.

 

Jewish groups have expressed their pleasure with the appointments so far made by Biden, most particularly Ron Klain as Chief of Staff and Jake Sullivan as National Security Adviser. But the Jewel in the Crown is Tony Blinken as Secretary of State. The Democratic Majority for Israel (DMFI), which is the Israel support group within the party, has sent out an announcement saying it’s thrilled by the number and quality of “pro-Israel allies” who will be in the upcoming government. Other pro-Israel groups to include the Washington Institute for Near East Peace (WINEP) and the Foundation for the Defense of Democracies (FDD) have been similarly enthusiastic.

Read more…

Source : https://www.unz.com/pgiraldi/liberal-except-for-palestine/

 

 

 

 

 

Dépeuplement

de la planète et plus si affinités…

 

 

 

 

Petit rappel, pour le cas où vous croiriez qu’ils en sont à leur coup d’essai

 

 

Diego Garcia, the largest island in the Chagos archipelago in the Indian Ocean, is the site of a major US military base and was leased from Britain in 1966 [Reuters]

 

 

How Britain forcefully depopulated a whole archipelago

And managed to cover it up.

 

John Pilger

John Pilger is an award winning Australian journalist and broadcaster/documentary maker primarily based in Britain.

https://www.aljazeera.com/opinions/2019/2/25/how-britain-forcefully-depopulated-a-whole-archipelago

 

 

 

 

West Pursuing Africa Depopulation Using Plague as Bioweapon : Report

 

Al Waght News & Analyzis  – 14.11.2017

 

 

 

 

Western countries are reportedly pursuing a brutal policy of reducing the populations of several African countries using plague as a bioweapon.

 

According to the latest report by Natural News, thousands of people have been infected and over 143 are now reported dead from the plague outbreak that is now threatening Africa.

Malawi has joined South Africa, Ethiopia, Kenya, Mozambique, Seychelles, Tanzania, La Reunion and Comoros Islands to be the latest country to be put on high alert over fears the pneumonic plague could spread.

Authorities fear the plague could spread from Madagascar, where it has already killed 143 victims and spread to more than 2,000 people in the region, to neighboring Malawi.

Read more…

Source : http://alwaght.com/en/News/117018/West-Pursuing-Africa-Depopulation-Using-Plague-as-Bioweapon-Report

 

 

 

 

Le prochain chef de l’OMC imposera-t-il le programme de Bill Gates et Davos ?

 

F. William Engdahl  –  L.G.S.  –  14.12.2020

 

 

 

 

Il est pratiquement certain que le prochain chef de l’influente Organisation mondiale du commerce (OMC) sera une Africaine de naissance. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle s’inquiéter de la candidature de Ngozi Okonjo-Iweala, d’origine nigériane. Il s’agit plutôt de savoir qui elle est et à qui elle est actuellement liée, afin qu’elle puisse mettre en œuvre le Great Reset, un programme de transformation de l’économie mondiale en cours de réalisation, en utilisant la pandémie de coronavirus comme levier principal. Elle dirige actuellement une organisation créée par l’apparemment omniprésent – et non omniscient – Bill Gates et le Forum économique mondial de Davos – tous deux impliqués dans la mise en œuvre du Great Reset – et elle est profondément liée aux principales institutions de la mondialisation et de la finance internationale. Voici ce que chacun devrait savoir sur elle.

 

Ngozi Okonjo-Iweala vient d’obtenir le soutien unanime des 55 nations de l’Union africaine, en battant un candidat égyptien. Au moment où nous écrivons ces lignes, elle a un soutien certain face à son adversaire sud-coréen. Le 17 octobre, les 55 pays membres de l’Union africaine ont voté pour soutenir Okonjo-Iweala contre son seul adversaire restant, Yoo Myung-hee de Corée du Sud, l’actuel ministre du commerce. La candidate nigériane affirme également avoir le soutien d’un groupe d’États des Caraïbes et du Pacifique, ce qui porte à 79 le nombre de pays ayant officiellement soutenu sa candidature sur les 164 États qui composent l’OMC. Il semble que le vote soit conclu.

 

Qui est Okonjo-Iweala ?

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/le-prochain-chef-de-l-omc-imposera-t-il-le-programme-de-bill-gates-et-davos.html

 

 

 

 

 

Ce qu’on ne dit pas sur le vaccin de Pfizer contre le COVID-19.

Des « Cobayes humains » ?

 

  F. William Engdahl New Eastern Outlook – 11.12.2020

Traduction : Les Grosses Orchades

 

 

 

 

Bill Gates finance et fait sans relâche la promotion de nouveaux vaccins non testés, censés nous protéger  d’une mort « horrible » due au nouveau coronavirus et nous permettre également de reprendre une vie « normale ». Le géant pharmaceutique Pfizer vient d’annoncer ce qu’il prétend être des résultats spectaculaires obtenus lors des premiers tests sur l’homme. Ils utilisent une technologie expérimentale connue sous le nom de modification de gènes, plus précisément ceux de l’ARNm [acide ribonucléique messager, NdT], une technique jamais utilisée auparavant dans les vaccins. Avant de nous précipiter pour nous faire vacciner dans l’espoir d’une quelconque immunité, il vaudrait mieux en savoir plus sur cette nouvelle technologie expérimentale et sur son manque de précision.

 

Le monde de la finance a commencé à s’exciter le 9 novembre lorsque le géant pharmaceutique Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont annoncé dans un communiqué de presse qu’ils avaient mis au point un vaccin pour Covid19, « efficace à 90% » .

Le très controversé chef américain du NIAID, Tony Fauci s’est immédiatement réjoui de la nouvelle. En effet, l’UE n’a-t-elle pas annoncé qu’elle avait acheté 300 millions de doses de ce nouveau vaccin particulièrement coûteux ? À en croire les marchés financiers, la pandémie serait de l’histoire ancienne.

Événements suspects

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/ce-quon-ne-dit-pas-sur-le-vaccin-de-pfizer-contre-le-covid-19-des-cobayes-humains/

 

 

 

 

The COVID-19 Vaccine and the US Policy of Depopulation

 

Ava MuhammadThe Unz Review – 8.12.2020

 

 

 

 

Part I of a series on the Covid-19 vaccine

 

“We will not accept your vaccine so you can slow down, because whenever you bring it out, it’s for your people. You give it to them because we are not accepting death. You are the very representative of death itself: the pale horse. Everywhere you have gone in the world, hell went right behind you. We are sick of hell and we are sick of death. So all of you that have made a covenant with death, your covenant is going to be annulled … your agreement with hell will be broken.”—The Honorable Minister Louis Farrakhan

 

In addition to the above words lifted from the Criterion on July 4, 2020, Minister Farrakhan said it would be a declaration of war on all of us if the government tried to physically force us to take the vaccine. Within days after he spoke, the U.S. government completely changed its strategy for getting the country to take the Covid-19 vaccination. It pivoted from threats to persuasion, using Black medical and health care professionals, politicians, educators and clergy members to urge our people to act in opposition to Divine Commandments from Allah (God).

 

 

 

 

Now that the vaccines are ready, an elevated level of fear of the pandemic has been created to make the people believe they must have the vaccine. Stoking fear and ignorance, various methods have been intensified, not the least of which is monopolization of perception through a 24-hour news cycle, censoring dissenting views and creating a barren environment by prolonging or returning to isolation, closed schools, closed religious institutions, limiting exposure to fresh air and insisting that people stay away from their own families. All of this is being advanced on a claim of scientific and medical authority.

Read more…

Source : https://www.unz.com/article/the-covid-19-vaccine-and-the-u-s-policy-of-depopulation/

 

 

 

 

 

The Covid-19 Vaccine : Is the Goal Immunity or Depopulation?

 

Mike WhitneyThe Unz Review – 4.12.2020

 

 

 

 

“There is absolutely no need for vaccines to extinguish the pandemic… You do not vaccinate people who aren’t at risk from a disease. You also don’t set about planning to vaccinate millions of fit and healthy people with a vaccine that hasn’t been extensively tested on human subjects.”

Dr. Mike Yeadon PhD, Pfizer’s former Vice President and Chief Scientist for Allergy & Respiratory Disease

 

“What we know about coronavirus from 30 years of experience is that a coronavirus vaccine has a unique peculiarity, which is any attempt at making the vaccine has resulted in the creation of a class of antibodies that actually make vaccinated people sicker when they ultimately suffer exposure to the wild virus.”

 Robert F. Kennedy Jr.

 

Here’s what I think is currently going on in our country and across much of the western world. A public health crisis– that was manufactured and gamed-out before the initial outbreak in Wuhan, China –has been used to short-circuit long-held civil liberties, strengthen the authority of political leaders, collapse the economy, dramatically remake basic social relations, and impose absolute control over work, school, gatherings and recreational activities. Public policy is now set by unelected technocrats who operate behind the cover of lofty-sounding organizations that are entirely controlled by the world’s biggest corporations and richest oligarchs. President Dwight Eisenhower anticipated this troubling scenario 70 years ago when he said :

Read more…

Source : https://www.unz.com/mwhitney/the-covid-19-vaccine-is-the-goal-immunity-or-depopulation/

 

 

 

 

Chez les Zuniens

 

 

U.S. Democracy Was Never Supposed to Work 

 

Richard Kreitner – I.C.H. – 14.12.2020

 

 

 

 

If the United States were a democracy, this election wouldn’t have been close. The fate of the world wouldn’t depend on a handful of suburban precincts. The winner would have been known immediately. With a comfortable lead well into the millions, the president-elect and his party could have moved on to crafting and passing the program that gained them an undeniable mandate.

 

But we do not have a democracy, and not because Trump undermined it but because the framers of the Constitution did not create one. They felt the Articles of Confederation left too much power in the hands of economic populists in the states, and so they constructed a system meant to serve and protect the rich. The Constitution was designed specifically to prevent, as James Madison put it in the Federalist Papers, “an abolition of debts” or “an equal distribution of property” from passing into law.

Read more…

Source : http://www.informationclearinghouse.info/56037.htm

 

Nous, on le savait, parce qu’on a lu Robespierre.

 

 

 

 

 

Il y en a encore qui y croient :

 

« L’Avocat de Trump aux Américains : Faites des provisions, préparez-vous ! »

 

Charles Sannat – Insolentiae – 17.12.2020

 

 

 

 

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Avant toute chose, je veux vous parler des Etats-Unis d’Amérique.

Qu’est-ce que les USA ?

C’est une promesse, c’est un rêve, une terre où sont allés se réfugier des millions de femmes et d’hommes qui fuyaient la misère, les persécutions, parfois la famine dans leur propre pays et je pense aux Irlandais par exemple.

Ils sont arrivés et ont pris possession d’un territoire immense, sans franchement de loi, avec une autonomie totale et la nécessité de se débrouiller seul.

Au bout du compte cela a donné la Constitution Américaine écrite par les « pères fondateurs ».

Contrairement à la nôtre, écrite par un géant, elle n’a pas été modifiée 48 fois par les nains politiques qui se succèdent à la tête de notre pays pour mieux le vendre à la découpe aux intérêts particuliers.

Lire la suite…

Source : https://insolentiae.com/lavocat-de-trump-aux-americains-faites-des-provisions-preparez-vous-ledito-de-charles-sannat/

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais Le Saker, après avoir pris acte de la fin de non-recevoir opposée à la plainte du Texas, vient de le reconnaître : le Parti Républicain a jeté le gant.

 

The Deep State wins the 2020 Presidential election : USA RIP

 

 Le Saker  – The Saker.is  – 15.12.2020

 

Sans doute une traduction pour bientôt sur Le Saker francophone

 

 

 

Okay, this time it does look like it’s over. Mitch McConnell congratulated Biden and Harris, thereby signifying the official surrender of the GOP (which, let’s be honest here, never really was ready to fight for Trump).  Vladimir Putin also sent his congratulations in the following way: (official Russian statement)

 

Congratulations to Joseph R. Biden on winning US presidential election

Vladimir Putin sent a message to Joseph R. Biden congratulating him on his victory in the presidential election in the United States of America.

December 15, 2020

In his message, Vladimir Putin wished the President-elect every success and expressed confidence that Russia and the United States, which bear special responsibility for global security and stability, can, despite their differences, effectively contribute to solving many problems and meeting challenges that the world is facing today.

The President of Russia noted that with this in mind, Russian-American cooperation, based on the principles of equality and mutual respect, would meet the interests of both nations and the entire international community.

“For my part, I am ready for interaction and contacts with you,” Russia’s Head of State stressed.

 

Russian journos were quick to notice that unlike previous congratulation messages to Obama and Trump, this one did not express any kind of hopes.  I can only agree.  Frankly, the Russians have been sending signals about this for a long time, even Lavrov seems to have flushed the “collective West” down to the toilet of Kremlin political priorities: the Russians clearly consider the western leaders as collectively brain dead (the nonsense around Navalnyi really did not help, of course).

What comes next will be both dangerous and ugly.  Why?

Well, for one thing, the election was stolen, even if the SCOTUS has in essence declared that 1) those who contested this outcome had no valid reason to complain and 2) that the SCOTUS does not care what the US Constitution says.  This total betrayal by seven out of nine SC Justices sealed the fate of the USA.  The rule of law in this country is over, dead.

Second, there will be resistance to what many US Americans will see – correctly – as an illegitimate regime which came to power by criminal means and a 4 year long color revolution.

Third, just as any other political regime, the power of the US Executive branch rests on two fundamental pillars (just one of them is not enough) :

  1. A social consensus
  2. The exclusive control of the legal means of violence

Not only will there be a large proportion of the population which will be convinced that the election was stolen (what a beautiful, if dangerous, karma at work: after 4 years of Dems saying “not my President”, they themselves will now hear that same mantra for the next four years), but I also believe that a lot of folks in law enforcement will feel that the White House is against them (correctly) and will refuse to take any risks for that White House.  Remember that even the elite special units of the KGB refused twice (in 1991 and in 1993) to storm the Russian Parliament.  Do you expect their US counterparts to act differently and engage in a potential bloodbath on behalf of the two cop-hating clowns in the White House who, we all know, will backstab and betray them?

Ask yourself: would you obey orders coming out of this White House?

Read more…

Source : https://thesaker.is/the-deep-state-wins-the-2020-presidential-election-usa-rip/

 

Amer, inquiet, sans illusions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 17 décembre 2020

 

 

RELAIS BIS

 

 

 

 

 

 

 

RELAIS bis

 

 

 

Après Do Kalachnikov, c’est aujourd’hui au tour de Résistance 71 de nous livrer quelques réflexions sur « le peuple en armes ».

L’un et l’autre sont les avant-coureurs d’une réflexion et peut-être d’une détermination qui monte.

Les « abonnés modestes et géniaux » de Là-bas si j’y suis n’ignorent pas, cependant, qu’à l’extrême-droite aussi, on y pense, et que, même, on s’y prépare de façon explicite et assumée, tandis que les gogos continuent de se faire délicieusement peur avec les Le Pen père et fille.

 

Témoin : cette petite enquête de Dillah Teibi (vidéo) :

https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/quand-l-extreme-droite-prepare-ses-armes-sur-youtube

 

 

 

 

 

Réflexions complémentaires sur le peuple en arme, la rébellion, l’auto et la légitime défense des peuples face à l’État qui ne peut être que terroriste…

 

 

Vive la Commune et la France des sections avant elle !

 

 

Deux textes complémentaires sur la rébellion et les “hommes / peuples en armes”.  La mise en place de la dictature technotronique à marche forcée par l’oligarchie étatico-capitaliste, ce actuellement par le truchement de la dictature sanitaire d’une “pandémie” fabriquée de toute pièce et de la 5ème génération des moyens de communication (5G), doit nous faire critiquement réfléchir aux options se présentant à nous, les peuples du monde, c’est à dire l’humanité, pour y résister. Du grain à moudre donc ci-dessous. Nous devons marcher au-delà des antagonismes sur le chemin de la société des sociétés, celle qui réalisera enfin notre humanité vraie. Il est aussi impératif de faire la distinction entre l’agressivité, qui fait partie de nos mécanismes naturels de défense et de survie et la violence, qui est une construction sociale induite. Nous devons impérativement tout considérer et prendre en compte pour prendre des décisions informées, car l’heure des prises de décisions arrive à grand pas et il s’avère depuis bien longtemps, que face à l’État, les peuples sont en état de légitime défense permanente…


En langue iroquoise et autres langues natives du continent des Amériques, le mot « guerrier » n’existe pas, c’est une invention occidentale. En langue mohawk (kanienke’ha) l’expression « Rotisken’ra:kete » est synonyme de ce que les occidentaux qualifièrent de « société des guerriers », mais littéralement cette expression signifie : « ceux qui portent le fardeau de la paix » et la paix incombe à chacun, donc tôt le monde est un « gardien de la paix ». Les régimes pseudo-démocratiques occidentaux se durcissent de jour en jour et mutent en dictature implacable, il doit devenir évident pour le plus grand nombre qu’il n’y a pas et n’y a jamais eu de solution au sein du système. La réflexion sur le « peuple en arme » a toujours existé, sa mise en pratique s’est souvent avérée positive, mais la perspective bien entendu tétanise l’oligarchie et les instances de préservation de la division du pouvoir. Nous ne pourrons plus éluder longtemps cette question récurrente, jamais définitivement résolue…


~ Résistance 71 ~

Lire la suite…

Source : https://resistance71.wordpress.com/2020/12/08/reflexions-complementaires-sur-le-peuple-en-armes-la-rebellion-lauto-et-la-legitime-defense-des-peuples-face-a-letat-qui-ne-peut-etre-que-terroriste/

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pendant que vous y serez…

 

Réflexions sur la résistance, le peuple en arme et la rébellion (suite) : le cas emblématique du Hezbollah « le superbe »

https://resistance71.wordpress.com/2020/12/13/reflexions-sur-la-resistance-le-peuple-en-arme-et-la-rebellion-suite-le-cas-emblematique-du-hezbollah-le-superbe/

 

 

 

 

Une pincée de leurs armes « non létales »

 

 

 

L’essentiel des nôtres :

 

 

 

 

 

 

 … par exemple.

 

 

 

 

 

Au temps où, contre le peuple, il y avait aussi les anges en armes

 

Les anges arquebusiers du Pérou

https://fr.aleteia.org/2017/08/18/ces-anges-etonnants-qui-brandissent-des-fusils/

 

 

 

 

 

 

 

 

COVID QUAND TU NOUS TIENS…

 

 

 

 

Une recommandation de Résistance 71 :

 

L’ancien directeur de la recherche en pneumologie du labo Pfizer demande un arrêt immédiat des études sur le vaccin pour raison de sécurité… Sait-il quelque chose qu’on ne dit pas sur la stérilisation par exemple ?

L’intégralité de l’excellent entretien avec l’anthropologue de la santé Jean-Dominique Michel pour le documentaire « Hold Up »… Intelligent et lumineux (vidéo) »

 

 … qui poursuit :

 

Quand on a regardé le documentaire Hold Up, on avait particulièrement apprécié les quelques interventions de cet anthropologue de la santé Jean-Dominique Michel (suisse). Ses trois ou quatre interventions étaient des extraits d’un long entretien qu’il avait eu avec les réalisateurs du documentaire sur cette « pandémie » foireuse et manipulée.

Voici l’entretien entier, excellentissime ! À voir et à faire circuler sans aucune modération.

 

 

 

 

 

 

Bonus des Grosses Orchades

 

HOLD UP : les producteurs contre-attaquent

 

HOLD-UP Média

Après la réception médiatique du film Hold-Up, Pierre Barnérias (Réalisateur) et Christophe Cossé (Co-Producteur) contre attaquent. Bon visionnage ! Mille mercis à vous !!! Toute l’équipe du film.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le debunkage de libération et checknews : https://tprod.fr/debunkage-de-liberation

Le debunkage de l’AFP par FranceSoir : https://tprod.fr/le-hold-up-de-lafp-d…

Le site de Hold-Up : – https://holdup-lefilm.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et à part ça ?

 

 

L’accord Israël-Maroc fait suite à l’histoire de la coopération en matière d’armes et d’espionnage

 

Gilles Munier – France-Irak actualités – 12.12.2020

 

 

 

 

Par David Rolet (revue de presse: JNews – 11/12/20)*

 

Derrière l’annonce jeudi qu’Israël et le Maroc établiront leurs premières relations diplomatiques formelles, il y a près de six décennies de coopération étroite et secrète sur les questions de renseignement et militaires entre deux nations qui ne se sont officiellement pas reconnues.

 

Israël a aidé le Maroc à obtenir des armes et du matériel de collecte de renseignements et à apprendre à les utiliser, et l’a aidé à assassiner un chef de l’opposition. Le Maroc a aidé Israël à accueillir des Juifs marocains, à monter une opération contre Oussama Ben Laden – et même à espionner d’autres pays arabes.

Lire la suite…

Source : http://www.france-irak-actualite.com/2020/12/l-accord-israel-maroc-fait-suite-a-l-histoire-de-la-cooperation-en-matiere-d-armes-et-d-espionnage.html

 

 

 

 

Sur le même sujet, lire aussi :

Qui sera le prochain à trahir la Palestine ?

Et ne pas manquer de lire ou de relire :

http://www.france-irak-actualite.com/2020/12/christophe-oberlin-l-avenir-est-a-la-judiciarisation-de-la-question-palestinienne.html

 

 

 

 

Le Maroc rejoint le train de la normalisation avec Israël

 

Abdel Bari Atwanle cri des peuples13.12.2020

 

Suivi du communiqué du Hezbollah condamnant cette normalisation

 

Source : raialyoum.com

Traduction : MR pour ISM-France

 

 

 

 

Le Tweet du Président américain sortant Donald Trump révélant que les gouvernements marocain et israélien ont accepté de normaliser les relations entre leurs deux pays n’a pas été une surprise. Il y avait des signes clairs que cela allait arriver : l’ouverture par les Emirats Arabes Unis et la Jordanie de consulats dans la ville sahraouie de Laayoune, et la visite du gendre et conseiller principal de Trump, Jared Kushner, à Rabat et l’accueil festif que lui a réservé le roi du Maroc, Mohamed VI.

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/12/13/le-maroc-rejoint-le-train-de-la-normalisation-avec-israel/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En anglais :

 

“Long live the (dead) peace process” : Abbas prioritises US ties over Palestinian national unity

 

Ramzy Baroud – I.C.H.MEM  – 12.12.2020

 

 

 

 

No one seemed as excited about the election of Joe Biden being the next President of the United States as Palestinian Authority President, Mahmoud Abbas. When all hope seemed lost, where Abbas found himself desperate for political validation and funds, Biden arrived like a conquering knight on a white horse and swept the Palestinian leader away to safety.

 

Abbas was one of the first world leaders to congratulate the Democratic President-elect on his victory. While Israeli Prime Minister, Benjamin Netanyahu, delayed his congratulatory statement in the hope that Donald Trump would eventually be able to reverse the results, Abbas suffered no such illusions. Considering the humiliation that the Palestinian Authority experienced at the hands of the Trump Administration, Abbas had nothing to lose. For him, Biden, despite his long love affair with Israel, still represented a ray of hope.

But can the wheel of history be turned back? Despite the fact that the Biden Administration has made it clear that it will not be reversing any of the pro-Israel steps taken by the departing Trump Administration, Abbas remains confident that, at least, the ‘peace process’ can be restored.

Read more…

Source : http://www.informationclearinghouse.info/56018.htm

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 13 décembre 2020