Le héros de cette sinistre année 2021

 

 

 

 

 

 

 

Cyprès rouges amphibies de Soukko – Russie

 

 

« Nous ne devons pas nous cacher qu’aucune amélioration de la situation déprimante actuelle ne sera possible sans une lutte sévère ; car la poignée de ceux qui sont vraiment déterminés à faire quelque chose est infime par rapport à la masse des tièdes et des malavisés. Et ceux qui ont intérêt à maintenir la machine de guerre en marche constituent un corps très puissant ; ils ne reculeront devant rien pour asservir l’opinion publique à leurs fins meurtrières… »

 Albert Einstein, 1934

 

 

 

 

 

 

Le héros de cette sinistre année 2021

est pour nous

Julian ASSANGE

 

 

 

 

 

 

C’est aussi l’homme le plus trahi du monde

 

(Pour les traîtres, voir Einstein)

 

Et pourtant, cette misérable année a vu surgir des héros qu’on n’attendait pas, surtout chez ceux qui soignent, qui sont aujourd’hui en première ligne pour s’opposer à ceux qui tuent.

 

 

 

 

Tout ce qu’on laisse faire à Julian, il faut s’attendre à le subir soi-même…

 

L’exécution de Julian Assange

 

Chris Hedges – L.G.S. – 16.12.2021

 

 

Fish : “Mind Games.”

 

 

Il a commis le plus grand péché de l’empire. Il l’a exposé comme une entreprise criminelle. Et les empires tuent toujours ceux qui infligent des blessures profondes et sévères.

Nommons les bourreaux de Julian Assange. Joe Biden. Boris Johnson. Scott Morrison. Theresa May. Lenin Moreno. Donald Trump. Barack Obama. Mike Pompeo. Hillary Clinton. Le juge en chef Ian Burnett et le juge Timothy Victor Holroyde. Les procureurs de la Couronne James Lewis, Clair Dobbin et Joel Smith. Le juge de district Vanessa Baraitser. L’assistant du procureur des États-Unis dans le district Est de la Virginie, Gordon Kromberg. William Burns, le directeur de la CIA. Ken McCallum, le directeur général du service de sécurité britannique ou MI5.

 

Reconnaissons que l’objectif de ces bourreaux, qui ont discuté de l’enlèvement et de l’assassinat d’Assange, a toujours été son anéantissement. La condamnation à mort d’Assange, dont la santé physique et psychologique est précaire et qui a subi un accident vasculaire cérébral (AVC) lors d’une procédure vidéo judiciaire le 27 octobre, ne doit pas surprendre.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/l-execution-de-julian-assange.html

 

 

Les empires tuent. Oui, bon.

Mais les bourreaux sont des gens, pas une chose.

Certes, Chris Hedges en épingle une pincée.

Mais où sont les autres, les chiens de chasse (pardon, les chiens !) de l’AFP, de France Culture et de tant d’autres lieux surtout merdiatiques où il est usuel d’être gredin avec bienséance ?

Ne serait-il pas temps d’en dresser la liste, en vue du « prochain » Nuremberg II ?

Pourquoi attendre que Julian soit mort ?

 

 

 

 

 

Il semblerait que l’ONU ait condamné l’Iran

« sur les Droits de l’Homme ».

Ha ha ha ha ha ha ha !

 

 

L’Iran condamne la résolution anti-iranienne sur les droits de l’homme

 

 

Jean-Pierre – Palestine Solidarité – 18.12.2021

 

 

 

 

 

Par l’IRNA

New York (IRNA)

 

L’ambassadrice d’Iran et représentante adjointe aux Nations Unies, en réponse à l’adoption de la résolution anti-iranienne sur les droits de l’homme à l’Assemblée générale des Nations Unies, a déclaré : « Les pays adopteurs de cette résolution qui sont les vrais défenseurs du racisme et de l’occupation ne prêchent pas les autres pays pour les droits de l’homme. »

 

Le Dr Zahra Ershadi, représentante adjointe d’Iran auprès des Nations Unies, a ajouté vendredi, heure locale : « 100 pays n’ont pas voté pour cette résolution, et il semble que le moment soit venu pour les représentants de ces 100 pays pour protester contre ces autoproclamés héros des droits humains qui privent les pays indépendants de leur liberté en exerçant une influence, la tromperie et en fournissant de fausses informations. »

« Un examen de la liste des principaux partisans de cette résolution, tels que le Canada, les États-Unis, le régime sioniste et certains pays occidentaux, montre le fait que les principaux partisans du racisme, de l’occupation et ceux qui ont commis des meurtres aveugles de peuples autochtones se sont rassemblés et prêchent aux autres sur les droits de l’homme. », a poursuivi la haute diplomate iranienne.

Lire la suite…

Source : https://www.palestine-solidarite.fr/liran-condamne-la-resolution-anti-iranienne-sur-les-droits-de-lhomme

 

 

 

 

Comme disent la dame et Einstein…

 

Premier engagement Air-Air de la RAF au-dessus d’Al-Tanf en Syrie

 

 

Strategika 51 – 18.12.2021

 

 

 

 

 

 

Le dernier engagement Air-Air de la Royal Air Force (RAF) britannique remonte à la guerre des Malouines (Facklands) en 1982. Jusqu’à cette troisième semaine de décembre 2021: un Eurofighter Typhoon F2 de la Royal Air Force a abattu avec un missile Air-Air avancé de courte portée (ASRAAM)  un petit drone hostile menaçant la base US d’Al-Tanf en Syrie, non loin des frontières irakiennes

Lire la suite…

Source : https://strategika51.org/2021/12/18/premier-engagement-air-air-de-la-raf-au-dessus-dal-tanf-en-syrie/

 

 

 

 

Codifascisme

 

Russie : les députés adoptent en première lecture la loi sur les QR Codes dans l’espace public

 

 

Karine Bechet Golovko – Russie Politics – 17.12.2021

 

 

 

 

Les députés de Russie Unie déchirant la banderole du PC et de Russie Juste

(Cela supprimera-t-il ce qu’elle disait : « QR = Codifascisme » ?)

 

 

 

Alors que le Gouvernement a fait un pas en arrière avec le projet de loi sur les QR Codes dans les transports, celui, non moins liberticide, concernant les QR Codes dans l’espace public (hors magasins essentiels et pharmacies) est passé en première lecture avec les voix des députés de Russie Unie et du LDPR, sous la surveillance (pression) directe des membres globalistes de l’exécutif. Pourtant, plusieurs nuances doivent être soulignées, le rapport de force se complique, la situation est incertaine face au combat qui s’engage.

 

Le projet de loi sur les QR Codes dans l’espace public (voir notre texte ici) devait passer, c’était une question de principe, surtout après le retrait de celui concernant les transports, qui en tout cas ne peut être analysé avant les fêtes de fin d’année selon le Président, l’ambiance ne s’y prêtant pas. Après … après, on verra.

L’artillerie lourde a été sortie, Golikova et Popova ont exercé la pression gouvernementale sur tous les partis représentés à la Douma, elles étaient physiquement présentes lors du vote, accompagnées du ministre de la Santé. La séparation des pouvoirs ne concerne manifestement pas le Gouvernement, lorsque son honneur est en jeu. Mais ils n’ont convaincu que les convaincus, Mironov (Russie Juste) et Ziouganov (PC) ont déclaré avant le vote être et rester contre. Les communistes ont même brandi une pancarte « Le PC contre le QR Codifascisme !  », ce qui leur a valu une altercation physique avec les députés de Russie Unie et une mise à l’ordre – en effet, c’est paraît-il de l’extrémisme que d’appeler le covidisme un néofascisme, ça mérite un recours devant le FSB (sic !). Voir la vidéo (en russe) :

 

 

 

 

Il est toujours intéressant de voir des parlementaires en action, d’où qu’ils soient (bien dommage que cette vidéo ne soit sous-titrée en aucune langue connue)

 

 

 

Le vote attendu a été obtenu, même si la démocratie n’en sort pas renforcée :…

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2021/12/russie-les-deputes-adoptent-en-premiere.html

 

 

 

 

Guerre du gaz : l’Allemagne congelée… et le reste de l’U. E. avec ?

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 13.12.2021

Paru sur Strategic Culture Foundation sous le titre Frozen Deutschland

 

 

Avant de commencer, on peut signaler que la hausse dramatique des prix du gaz dans l’UE, selon CNN en novembre dernier, est due au retard de la certification du pipeline Nord Stream 2 dont il sera question ci-dessous. Je n’ai pas le souvenir que cela nous ait été expliqué de façon aussi claire dans nos médias mainstream, et vous ?

 

 

 

 

 

 

Un « blitz d’agressions russes au cours des prochains mois d’hiver » est pratiquement inévitable. Regardez-le sur vos écrans pendant que vous vous les gelez en toute bonne conscience.

Tout comme avec l’OTAN « en état de mort cérébrale » (copyright Emmanuel Macron), personne n’a jamais perdu quoi que ce soit à parier sur l’incompétence, l’étroitesse d’esprit et la lâcheté des « leaders » politiques des pays de l’UE atlantiste.

Il y a deux raisons principales à la dernière démarche juridique allemande de suspension de la certification du gazoduc Nord Stream 2.

Lire la suite…

Source : Guerre du gaz : l’Allemagne congelée… et le reste de l’UE avec ? – Entelekheia.fr

 

 

 

 

 

« Voulez-vous vraiment que votre enfant fasse partie de l’expérience la plus radicale de l’histoire de l’humanité ? »

 

Déclaration du Dr Robert Malone, inventeur du vaccin ARNm (décembre 2021)

 

Jean-Dominique Michel – anthropo-logiques.org 18.12.2021

 

 

 

 

Avant de faire vacciner votre enfant, ce qui est irréversible et peut lui causer des dommages permanents, découvrez pourquoi 15.000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier ont signé une déclaration affirmant publiquement que les enfants en bonne santé ne doivent PAS être vaccinés contre le Covid-19. Au nom de ces médecins et docteurs, le Dr Robert Malone, qui a consacré sa carrière au développement de vaccins, fournit aux parents une déclaration claire exposant les faits scientifiques à l’origine de cette décision.

 

Cette déclaration a été prononcée lors d’un événement en direct le 12 décembre pour lequel Unity Project s’est associé au Global Covid Summit. Le Dr Robert Malone et d’autres médecins de renom ont discuté de la récente mise à jour de leur Déclaration des médecins, portants sur les raisons pour lesquelles les enfants en bonne santé ne devraient pas être « vaccinés » et des risques associés aux injections géniques expérimentales appelées « vaccins ».

Traduit et sous-titré en français par covid-ivermectine.ch

 

 

Pourvoir la vidéo, cliquer ICI

 

 

Texte intégral de la déclaration du Dr Malone

Je m’appelle Robert Malone, et je m’adresse à vous en tant que parent, grand-parent, médecin et scientifique. Je n’ai pas l’habitude de lire un discours préparé, mais ce sujet est si important que je voulais m’assurer que chaque mot et chaque fait scientifique étaient exacts.

Je m’appuie sur cette déclaration, ma carrière étant consacrée à la recherche et au développement de vaccins. Je suis vacciné contre le Covid et je suis généralement pro-vaccination. J’ai consacré toute ma carrière au développement de moyens sûrs et efficaces pour prévenir et traiter les maladies infectieuses.

Lire la suite…

Source : https://anthropo-logiques.org/avant-que-votre-enfant-ne-soit-injecte-declaration-du-dr-robert-malone-sur-les-vaccins-covid-pour-enfants/

 

Une de nos questions de Béotiens  : Pourquoi et dans quel but le Dr. Malone a-t-il inventé le vaccin à ARNm ?

 

 

 

 

Pas que les enfants, d’ailleurs…

 

Les décès de pilotes étatsuniens ont augmenté de 1.750 % après leur vaccination obligatoire

 

 

Lance D. Johnson – Le Saker francophone – 18.12.2021

 

 

 

 

Les pilotes de ligne étatsuniens, auparavant en bonne santé, décèdent à un rythme sans précédent. Les pilotes sont des gens qui doivent être en parfaite condition physique, mais en 2021, l’ensemble de l’industrie aérienne a conspiré contre la santé individuelle des pilotes et les a menacés de licenciement s’ils ne participaient pas à l’expérience du vaccin covid-19. En conséquence, plus de cent jeunes pilotes sont mystérieusement décédés en 2021, tandis que d’innombrables autres pilotes souffrent en silence d’événements indésirables et d’un système immunitaire affaibli.

 

Un total de cent onze pilotes sont morts au cours des huit premiers mois de cette année ! Cela représente une augmentation de 1.750 % par rapport à 2020, alors que le monde était pourtant censé être en pleine pandémie. Une liste des personnes décédées a été publiée dans le magazine de l’Air Line Pilot Association. En comparaison, il y a eu 6 décès de pilotes de ligne en 2020, et un seul décès en 2019.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/les-deces-de-pilotes-etasuniens-ont-augmente-de-1-750-apres-leur-vaccination-obligatoire

Source d’origine : Vaccineinjurynews

 

 

 

 

Notre cadeau de fin d’année

 

 

Pour les lecteurs non habitués de ce blog, rappelons que Totem et Tabou étaient les surnoms affectueux que s’étaient mutuellement donnés l’écrivain, journaliste et homme-orchestre belge Jacques De Decker, secrétaire perpétuel de’ l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (Totem) et l’aède,  écrivain, et chèvre expiatoire de ce qu’il reste de gauche en belgeoisie Jean-Louis Lippert (auteur de Mamiwata), alias Anatole Atlas, bien connu de nos lecteurs (Tabou).

Non seulement Lippert-Atlas a élevé l’allusion sibylline au rang des beaux-arts et la manie avec flamboyance, mais il fait aussi intervenir ici – disant « je » – rien de moins que Vladimir Ilitch Lénine et Walter Benjamin.

Les révélations, cela se mérite.

 

 

Jetztzeit du Totem

 

 

 « Ces voix venues d’un monde éteint. »
Walter BENJAMIN

 

 

Le Diwan des Ancêtres est friand des lanternes magiques. Toutes les péripéties des mortels y défilent, réelles et imaginaires, à l’instar d’un roman sphérique où miroiterait une infinité de regards. L’œuvre d’art absolue se découvre en l’au-delà, dont offrira comme un avant-goût ce théâtre de l’Atlantide. On y voit l’Albatros des grands fonds parisiens convoler avec une sirène ailée du Congo. Car la Parole est moyen de transport entre les mondes. Ce véhicule de luxe au royaume des esprits se rit de la frénésie des mortels à sans cesse accroître les performances techniques de leurs bolides en l’ici-bas de la matière visible. Elle saute les siècles en un clin d’œil aussi vite que l’imagination fait aller-retour vers une planète viable, assure mon nouvel ami Lénine. Son vieux pote Ernst Bloch renchérit en désignant une perspective ouvrant sur le Totum utopique de l’histoire entière, où l’humanité se voit progresser vers la fin de l’aliénation dans une société sans classes. La pipe à eau du narghilé passe de bouche en bouche et Theodor Adorno rappelle à l’assemblée réunie autour du braséro que revient le mot d’ordre nazi « Blubo » (Blud und Boden – sang et sol) dans la propagande actuelle en vigueur chez les mortels. Walter Benjamin s’exclame : Jetztzeit !…

 

 

 

 

Sous ce terme, précise-t-il, est désigné le Moment du Maintenant, comme lieu de rupture d’une continuité : ouverture de l’histoire à une possibilité. Cet abordage de l’abîme où la vérité est chargée de temps jusqu’à exploser, permet de désamorcer les bombes de tout terrorisme. Un colloque en mon honneur à Bruxelles est pour lui le moment de lancer un appel à la résistance contre ce Vernichtung de l’esprit qui infecte le Zeitgeist par la Propaganda Staffel d’une Kommandantur ayant changé le slogan Arbeit macht Frei en There Is No Alternative

 

 

 

 

À peine Lénine vient-il de rendre public un article paru dans la Pravda du 18 octobre 1921, que le Diwan des Ancêtres me prie d’adresser aux membres de ce colloque un texte publié deux semaines plus tard, dans le No 251 de la Pravda datée du 7 novembre. « Sur le rôle de l’or aujourd’hui et après la victoire du socialisme », s’intitule cet article rendu célèbre par une assertion légendaire : « Quand nous aurons triomphé à l’échelle du globe, nous ferons avec l’or des latrines publiques dans les plus grandes villes du monde. Ce sera son emploi le plus équitable, le plus édifiant pour les générations qui n’auront pas oublié qu’à cause de l’or on a massacré dix millions d’hommes et estropié 30 millions dans la guerre de 1914-1918, et que pour ce même or on s’apprête à en massacrer et estropier davantage dans une nouvelle guerre qui éclatera entre puissances impérialistes »…

Lire la suite…

 Source : http://www.spherisme.be/Texte/JetztzeitTotem.htm

 

 

 

 

Les décorations d’un jeune ogre pauvre

 

 

 

 

 

http://www.spherisme.be/Texte/MamiwataJDD.htm

http://www.spherisme.be/Texte/Vaneigem.htm

http://www.spherisme.be/Texte/YWellens.htm

http://www.spherisme.be/Texte/LeonardiniH1994.htm

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 19 décembre 2021

 

 

 

À la guerre comme à la guerre ! Bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la guerre comme à la guerre ! Bis

 

Bombinettes A ou H et vaccins

 

 

« Rhétorique agressive de la Russie »… Vous avez vu  ça où, vous ?

 

 

 

 

« L’ART DE LA GUERRE »

 

 

 

 

 

La poudrière ukrainienne et la mèche

 

 Manlio DinucciRéseau  Voltaire14.12.202

 

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 

 

Selon la narration de Washington, la Russie masserait ses troupes à la frontière ukrainienne et s’apprêterait à l’envahir en janvier. L’OTAN se tiendrait donc prête à défendre l’Ukraine de l’Ours russe. En réalité, c’est l’Ukraine qui est en tort : elle n’a toujours pas respecté sa signature et mis en œuvre les accords de Minsk, quand à la Russie, elle ne masse aucune troupe à sa frontière, mais elle a toujours disposé de grandes bases en Crimée et utilise désormais les bases de Yelnya et Boyevo, très éloignées de l’Ukraine (750 et 830 km). Peu importe, Washington bat le tambour.– R.V.

 

 

Le sénateur républicain Roger Wicker est un proche du président démocrate Barack Obama. Il joua un rôle central lors de la certification des résultats électoraux déclarant la défaite du jacksonien Donald Trump. Il milite contre toute forme de spiritualité en dehors des Eglises. C’est aujourd’hui un allié sûr du président démocrate Joe Biden.

Fox News

 

 

Roger Wicker, membre de la Commission des Services armés du Sénat des États-Unis, a déclaré dans une interview à Fox News (8 décembre 2021) qu’il n’excluait pas une intervention militaire directe des USA contre la Russie pour « défendre l’Ukraine » et, sans que l’intervieweur le lui ait demandé, a ajouté : « Vous savez que nous n’excluons pas l’action nucléaire en premier usage », c’est-à-dire d’utiliser les premiers les armes nucléaires. C’est un message transversal à Moscou sur la détermination des États-Unis à soutenir une éventuelle attaque de Kiev contre les Russes du Donbass. Elle serait certainement présentée comme riposte à une attaque effectuée par les Russes du Donbass. Dans l’esprit de qui depuis 2014 a effectué la stratégie de la tension contre la Russie, cette attaque serait de toutes façons un acte vainqueur.

Moscou aurait cette unique alternative : ou bien ne pas intervenir militairement en défense des Russes du Donbasss, en permettant qu’ils soient submergés par l’attaque ukrainienne soutenue par l’OTAN et obligés d’abandonner la région pour se réfugier en Russie, décision qui serait traumatisante pour Moscou surtout sur le plan intérieur ; ou bien intervenir militairement pour arrêter l’attaque ukrainienne, en s’exposant à la condamnation internationale pour agression et invasion d’un « État souverain ».

Les généraux ukrainiens ont prévenu qu’ils ne seraient pas en mesure de « repousser les troupes russes sans une massive perfusion d’aide militaire d’Occident ». La perfusion a déjà commencé : les États-Unis, qui ont déjà donné à Kiev une aide militaire de 2,5 milliards de dollars, lui ont fourni en novembre encore 88 tonnes de munitions dans le cadre d’un « paquet » de 60 millions de dollars, comprenant aussi des missiles Javelin déjà déployés contre les Russes du Donbass. En même temps les USA ont envoyé en Ukraine plus de 150 conseillers militaires qui, ayant à leurs côtés ceux d’une douzaine d’alliés de l’OTAN, dirigent de fait les opérations.

La situation est plus explosive encore parce que l’Ukraine – aujourd’hui partenaire mais, de fait, déjà membre de l’Alliance atlantique – pourrait être officiellement admise comme 31ème membre de l’OTAN : et en conséquence, sur la base de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord, les 30 autres membres de l’OTAN devraient intervenir militairement sur le front du Donbass en soutien de l’Ukraine contre la Russie. Le ministère des Affaires étrangères russe a demandé à l’OTAN de ne pas admettre l’Ukraine, pour ne pas accroître ultérieurement la tension militaire et politique en Europe, rappelant que depuis la fin de la Guerre froide la Russie a reçu des assurances réitérées que la juridiction et les forces militaires de l’Alliance ne seraient pas avancées d’un pouce vers l’Est, mais que ces promesses n’ont pas été tenues. Le ministère des Affaires étrangères russe a ensuite proposé à l’OTAN d’ouvrir des négociations pour des accords à long terme empêchant l’ultérieure expansion de l’Alliance à l’Est et le déploiement de systèmes d’armes dans le voisinage immédiat du territoire russe. La proposition a été sèchement repoussée le 10 décembre par l’OTAN via le secrétaire général Jens Stoltenberg : « Le rapport de l’OTAN avec l’Ukraine sera décidé par les 30 membres de l’Alliance et par l’Ukraine, et par personne d’autre ».

Immédiatement après, hier 13 décembre, les ministres des Affaires étrangères du G7 (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon) et le Haut Représentant de l’Union Européenne, qui se sont rencontrés à Liverpool, ont déclaré être « unis dans la condamnation du renforcement militaire de la Russie et de sa rhétorique agressive à l’égard de l’Ukraine » et que « la Russie ne devrait avoir aucun doute sur le fait qu’une ultérieure agression militaire contre l’Ukraine aurait comme réponse des conséquences massives et de graves coûts ».

Pendant ce temps la Finlande, membre de l’UE et actif partenaire de l’Otan contre la Russie, annonce l’achat de 64 chasseurs F-35A de Lockheed Martin pour un prix de 8,4 milliards d’euros qui, avec leurs infrastructures, atteint les 10 milliards, auxquels le gouvernement ajoutera 10 autres milliards d’euros pour leur maintenance et modernisation. Les 64 F-35A d’attaque nucléaires seront déployés aux frontières de la Russie, à 200 km seulement de Saint-Petersbourg, de fait sous commandement des USA qui, comme rappelle le sénateur Wicker, n’excluent pas d’utiliser les premiers les armes nucléaires.

Source : https://www.voltairenet.org/article215073.html

Source d’origine : https://ilmanifesto.it/la-polveriera-ucraina-e-la-miccia/

 

 

 

 

 

Avez-vous bien tout compris, Messieurs-Dames ?

Il y a intérêt, car cela vous concerne.

 

1/ Les Zuniens veulent forcer les Russes à entrer en guerre.

2/ MAIS… ils ne veulent pas la faire eux-mêmes.

3/ Ce qu’ils veulent, c’est se débarrasser de la Russie ET de l’Europe. L’une par l’autre.

4/ Comment faire ? Obliger l’Europe (qui est dans l’OTAN) à se farcir les Russes… sur son territoire.

5/ Comment pouvoir FORCER l’Europe à se battre pour les USA sans les USA ?

6/ En accueillant l’Ukronaziland au sein de l’OTAN. (Du coup, l’Europe ne peut plus se défiler. Et comme ses prétendus zélus bouffent tous à la gamelle de l’Oncle Sam, ils n’essayeront pas très fort de se défiler pour sauver la peau de leurs compatriotes.)

7/ OUI MAIS… Tout le monde, y compris les USA s’est engagé à ne jamais laisser l’Ukraine (territoire russe plein de Russes) faire partie d’une association qui a pour seul but la destruction de la Russie.

8/ Donc, ils ne vont pas le faire ?

9/ Si. Parce que les USA n’ont jamais respecté aucun traité national ni international. La parole des USA vaut exactement ZÉRO.

 

CONCLUSION :

Tous aux abris !

Antiatomiques.

 

PETIT ADDENDUM :

Le membre de la commission Roger Machin a dit à Fox News :

« Vous savez que nous n’excluons pas l’action nucléaire en premier usage »

N’en croyez rien ! Jamais les va-t-en-guerre-US-en-y-envoyant-les-autres ne prendront le risque de se faire ratatiner at home par les Russes (qui ont parfaitement les moyens de le faire).

C’est même à se demander pourquoi ils hésitent, les Russes.

Si c’est pour obtenir notre considération (voire notre admiration pour leur honnêteté morale et leur sens de la mesure) ils ont bien tort. Les Euronouilles (nous) ne sont pas capables d’apprécier ce genre d’élégance. Qu’ils se le mettent bien profond dans la tête, avant de risquer des vies russes à notre profit.

 

 

 

 

Vous pouvez aussi voter pour M. Asselineau, candidat à la présidence, qui, s’il était élu, ferait illico sortir la France de l’OTAN. Car il y a des traités signés par l’Hexagone qui le permettent.

Et Méluche, qu’est-ce qu’il ferait, Méluche ? Nous, on est en Belgique, c’est-à-dire encore plus bas, et on n’est pas au courant de tout, mais vous pouvez aller le lui demander. Même, vous devriez.

C’est un fameux critère de tri, la sortie de l’ORGANISATION TERRORISTE DE L’ATLANTIQUE NORD !

 

 

 

 

 

« Si. Parce que les USA n’ont jamais respecté aucun traité national ni international »

 

Comment savons-nous que l’enjeu de la prétendue « Guerre Civile » n’était pas l’esclavage ?

 

Paul Craig Roberts – Le Saker francophone – 13./12.2021

 

Source : Paul Craig Roberts

 

 

 

 

Quand je lus l’article du professeur Thomas Di Lorenzo  la question qui me vint à l’esprit fut : comment peut-on dire que le Sud s’est battu pour l’esclavage alors que le Nord ne combattait pas contre l’esclavage ? 

Deux jours avant l’investiture de Lincoln en tant que XVIème Président, le Congrès, ne rassemblant que les états du Nord, vota à une écrasante majorité l’amendement Corwin qui accordait la protection constitutionnelle à l’esclavage. Lincoln approuva l’amendement dans son discours d’investiture en déclarant :

Je ne vois aucune objection à ce qu’il soit rendu irrévocable.

 

À l’évidence, le Nord n’était pas prêt à partir en guerre1 pour mettre fin à l’esclavage puisque, sur le point d’entrer en guerre, le Congrès états-unien et le nouveau Président s’employaient à rendre inconstitutionnelle l’abolition de l’esclavage. Nous avons là la preuve absolue que le Nord voulait que le Sud restât dans l’Union plus qu’il ne désirait abolir l’esclavage.

Si la véritable intention du Sud était de conserver l’esclavage, il n’en aurait pas refusé la protection constitutionnelle que le Congrès et le Président lui offraient sur un plateau d’argent. À l’évidence, l’esclavage n’était pas non plus l’enjeu pour le Sud.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/comment-savons-nous-que-lenjeu-de-la-pretendue-guerre-civile-netait-pas-lesclavage

 

 

 

 

 

 

La Russie pourrait déployer des missiles nucléaires intermédiaires en Europe si l’OTAN refuse le dialogue

 

 

Tyler Durden − ZeroHedge – 13.12.2021

                               Via WayanLe Saker francophone – 14.12.2021

 

 

 

 

 

 

 

Après un mois d’escalade des tensions entre les États-Unis et la Russie, d’accusations et de postures au sujet de l’Ukraine, le Kremlin a émis sa plus grande menace à ce jour, en déclarant lundi qu’il pourrait être contraint de déployer des missiles nucléaires en Europe. Cette décision fait monter les enchères de manière significative dans cette impasse qui a été déclenchée par de nombreux rapports médiatiques occidentaux alléguant que Poutine prépare une « invasion » de l’Ukraine orientale en massant des dizaines de milliers de soldats supplémentaires près de la Crimée et de la région frontalière.

 

« La Russie a déclaré lundi qu’elle pourrait être contrainte de déployer des missiles nucléaires à portée intermédiaire en Europe en réponse à ce qu’elle considère comme des plans de l’OTAN pour faire de même », rapporte Reuters au sujet des nouvelles remarques du vice-ministre des Affaires étrangères Sergei Ryabkov. Il a déclaré à l’agence de presse russe RIA dans une interview que « Moscou devrait prendre cette mesure si l’OTAN refusait de dialoguer avec elle pour empêcher une telle escalade ».

Ryabkov a déclaré que la Russie pense que l’OTAN montre des signes qu’elle se rapproche de son propre redéploiement de forces nucléaires à portée intermédiaire en Europe. Le traité FNI, signé en 1987 par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan, a été conçu pour empêcher un tel scénario d’affrontement entre armes nucléaires sur le sol européen. Le 2 février 2019, les États-Unis ont officiellement suspendu leur participation au traité FNI, sous la direction de Trump, alors que la Russie et le reste du monde avaient prévenu que la sortie de Washington déclencherait une nouvelle « course aux armements ».

Le Kremlin évoque désormais un « manque total de confiance » et des indications spécifiques montrent que l’OTAN se prépare à accumuler des armes précédemment interdites en Europe :

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/la-russie-pourrait-deployer-des-missiles-nucleaires-intermediaires-en-europe-si-lotan-refuse-le-dialogue

 

 

 

 

 

 

Pourquoi changer des affiches qui peuvent encore servir ?

Orlov, le retour.

 

Biden à la Russie : N’osez pas manger ce bagel moisi !

 

Dmitry Orlov – Le Saker francophone– 14.12.2021

 

Source d’origine : Club Orlov10.12.2021

 

 

 

 

 

 

J’ai reçu une avalanche de courriels de personnes qui craignent que la troisième guerre mondiale n’éclate à tout moment. La plupart de ces inquiétudes ont une seule et même cause : les délires imprimés et diffusés par la presse occidentale. Mais je voudrais suggérer que c’est la presse occidentale qui est le problème, et non un quelconque conflit militaire potentiel impliquant l’Ukraine. La presse occidentale est une blague : il n’y avait pas d’armes de destruction massive ; le fréon ne perce pas de trous dans la couche d’ozone ; Trump n’était pas un agent russe ; la Syrie n’a pas utilisé d’armes chimiques contre son propre peuple ; les émissions de dioxyde de carbone provoquent un refroidissement global, pas un réchauffement global (mais a peu d’effet en tout cas) ; il n’y a pas de troupes russes dans le Donbass ; et…. La Russie ne va pas envahir et annexer l’Ukraine. En outre, aucune incitation ou provocation ne peut inciter la Russie à le faire. Elle ne veut tout simplement pas s’embarrasser de ce pays misérable et sinistré.

 

Supposons que vous soyez dans une négociation tendue avec quelqu’un. Et supposez que cette personne mette une assiette sur la table. Dans cette assiette se trouve un bagel. Il a des taches vertes et des poils blancs qui poussent, il suinte un liquide brunâtre, il pue l’ammoniaque et même les mouches refusent de s’y poser. Et supposons que quelqu’un dise : si vous mangez ce bagel, c’est la guerre ! C’est une position de négociation difficile, n’est-ce pas ? Après tout, c’est vraiment faire la loi, donner un ultimatum, pas de si et de mais et tout le reste. En adoptant cette position, Biden a l’occasion d’incarner un tout petit peu John Wayne, avec une démarche assurée au lieu de son habituel trébuchement précaire. Pendant un bref et brillant moment, il peut parler à un vrai leader mondial et avoir l’air présidentiel plutôt que d’être un imbécile vieillissant qui a pour acolyte une bimbo toxique inutile.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/biden-a-la-russie-nosez-pas-manger-ce-bagel-moisi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brèfle, comme ne dit plus Frédéric Dard…

 

La Russie pose des exigences sérieuses et met en garde contre une « confrontation ».

 

   Moon of Alabama – Le 14 décembre 2021

                           Publié par Wayan sur Le Saker francophone – 15.12.2021

 

 

Suite aux affirmations américaines infondées d’une invasion russe imminente en Ukraine, le président américain Joe Biden et le président russe Vladimir Poutine ont tenu un sommet virtuel. Peu d’informations ont été publiées sur son contenu réel, mais l’attitude russe montre que les sujets abordés étaient très sérieux.

 

Le 10 décembre, le ministère russe des affaires étrangères a publié une déclaration qui non seulement ressemble à un ultimatum, mais qui semble être conçue comme tel :

Nous prenons note de la volonté du président américain Joseph Biden, exprimée lors des entretiens du 7 décembre 2021 avec le président Vladimir Poutine, d’établir un dialogue sérieux sur les questions liées à la garantie de la sécurité de la Fédération de Russie. Un tel dialogue est nécessaire de toute urgence aujourd’hui, alors que les relations entre la Russie et l’ensemble de l’Occident continuent de se dégrader et ont atteint un seuil critique.

Dans le même temps, de nombreuses interprétations peu rigoureuses de notre position sont apparues ces derniers jours. Dans ce contexte, nous estimons qu’il est nécessaire de clarifier une fois de plus les points suivants.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/la-russie-pose-des-exigences-serieuses-et-met-en-garde-contre-une-confrontation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Russie et Israël – les deux poids-deux mesures de la condamnation internationale

 

Gavin O’Reilly    The Duran –15.12.2021

           Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

Gantz aux Américains : J’ai donné l’ordre à Tsahal de se préparer pour attaquer l’Iran

(ici : Gantz à gauche et Lloyd Austin, de dos, à droite)

 

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/russie-et-israel-les-deux-poids-deux-mesures-de-la-condamnation-internationale/

 

 

 

 

Argentine : des centaines de personnes demandent symboliquement la citoyenneté palestinienne

 

Jean-PierrePalestine Solidarité – 15.12.2021

 

 

 

 

Par Eman Abusidu

Eman Abusidu , MEMO, 11/12/2021Traduit par Fausto Giudice, Tlaxcala

Eman Abusidu ايمان ابو سيدو est une journaliste palestinienne originaire de Gaza, actuellement correspondante du site Middle East Monitor au Brésil. @EmAbusidu

 

 

Des centaines d’Argentin·es ont fait la queue devant l’ambassade de Palestine à Buenos Aires pour déposer une demande de citoyenneté palestinienne. La campagne « Je veux être un·e Palestinien·ne » a été menée en soutien au peuple palestinien. De nombreux militants d’organisations de défense des droits hiùmains, d’institutions de la société civile, un certain nombre de parlementaires et de représentants de partis politiques sont venus et ont participé à la campagne pour exprimer leur solidarité et leur soutien à la Palestine.

Lire la suite…

Source : https://www.palestine-solidarite.fr/argentine-des-centaines-de-personnes-demandent-symboliquement-la-citoyennete-palestinienne/

 

 

 

 

 

 

Mais, comme il n’y a pas que les guerres dans la vie…

 

Les médecins russes contre la covidhystérie : Premier Congrès international médical de Moscou

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 15.12.2021

 

 

 

 

 

En réaction aux dérives politico-sociales liées au Covid et à leurs conséquences sur la santé des gens, un premier Congrès médical des « Médecins pour la vérité! » a été organisé à Moscou ce 12 décembre 2021, par le Professeur Vladislav Chafalinov, composé de scientifiques et de médecins, russes et étrangers, qui ne font ni de la communication ni de la politique, mais qui s’intéressent à la recherche et à la médecine. Pour ceux qui ne peuvent comprendre le russe, voici les grandes lignes de la discussion menée sur le thème : « Les aspects cliniques et organisationnels du diagnostic, du soin et de la prévention du Covid-19« . Ceci ne passera sur aucune chaîne de télévision, ni dans aucun média étatique. Et c’est fortement regrettable, car l’on comprend beaucoup mieux les causes de l’augmentation de la mortalité en Russie.

 

Alors que les députés vont avoir à adopter en première lecture cette semaine le projet de loi sur les QR Codes dans l’espace public, alors que la directrice de Rospatrebnadzor Mme Popova affirme que les personnes touchées en Russie, comme ailleurs, par la nouvelle variante du coronavirus sont principalement des vaccinés, alors que la vaccination obligatoire est de facto en vigueur dans tout le pays et que la surveillance numérique de la population s’installe, un groupe de scientifique russe a décidé d’organiser une conférence – médicale et non pas politique – autour de la question du diagnostic, du soin et de la prévention du coronavirus.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2021/12/les-medecins-russes-contre-la.html#more

 

 

 

 

Contre la Pandémie de Peur, la Pandémie de Conformisme et la Pandémie de Volupté d’obéir….

 

Les médecins et scientifiques russes avaient été précédés, dans les pays que ces pestes ont touchés en premier ou plus durement, par des confrères de toutes disciplines et de tous horizons :

 

 

COVID-19 : plus de 15.000 médecins dans le monde dénoncent des « attaques sans précédent »

 

 

 

 

 

 

Ces vigilants médecins et scientifiques médicaux avaient déjà signé la « Déclaration de Rome sur le Covid »,  appel international destiné à dénoncer l’ingérence du pseudo-politique et du business mondialiste dans le libre arbitre des médecins et des autres acteurs de professions médicales

 

« Les gouvernements, les médias mainstream, les géants de la pharmacie et de l’Internet se mobilisent comme jamais pour faire la promotion de la vaccination massive et aveugle qui est pratiquée pour nous « protéger » de la pandémie de COVID-19. Tous les moyens propres aux régimes dictatoriaux sont utilisés : propagande massive sur tous les réseaux de communication, censure et dénigrement des voix dissidentes, pression financière, arrestations, manifestations réprimées violemment…

Les soignants, applaudis il y a un an lorsqu’ils étaient en première ligne face à une épidémie émergente, sont maintenant contraints d’adhérer à des choix politiques arbitraires sous peine d’être radiés de leurs fonctions. »

 

Les médecins du monde entier s’allient pour défendre leurs patients et le serment d’Hippocrate

 

Face aux décisions politiques insensées et dangereuses des gouvernements, principalement occidentaux, plusieurs milliers de médecins et scientifiques médicaux dans le monde entier ont fondé une alliance internationale de médecins et scientifiques « déterminés à dire la vérité aux pouvoirs sur la recherche et le traitement de la pandémie de Covid ».

 

1ère déclaration de l’alliance de médecins

 

À l’occasion du Global Covid Summit qui s’est tenu du 12 au 14 septembre 2021 à Rome, ils ont signé une première déclaration qui est

 

« un cri de guerre des médecins qui se battent quotidiennement pour le droit de traiter leurs patients et le droit des patients de recevoir ces traitements – sans crainte d’ingérence, de représailles ou de censure de la part du gouvernement, des pharmacies, des sociétés pharmaceutiques et des grandes technologies. Nous exigeons que ces groupes se retirent et honorent le caractère sacré et l’intégrité de la relation patient-médecin, la maxime fondamentale “D’abord ne pas nuire” et la liberté des patients et des médecins de prendre des décisions médicales éclairées. Des vies en dépendent. »

 

Début décembre 2021, ils étaient déjà plus de 15 000 médecins et scientifiques médicaux à avoir signé cette déclaration dont le Dr. Robert Malone, l’un des inventeurs du vaccin à ARN messager, Peter McCullough, célèbre cardiologue américain, Geert Vanden Bossche, spécialiste mondialement reconnu de la recherche sur les vaccins et bien d’autres docteurs.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/covid-19-plus-de-15-000-medecins-dans-le-monde-denoncent-des-attaques-sans-precedent/

 

 

 

 

La grande arnaque

 

Strategika 51 – 15.12.2021

 

 

 

 

 

 

Pour l’intérêt de la raison, il faut garder à l’esprit que tous les documents attestant d’une ou plusieurs injection (s) délivrés par les autorités sanitaires en tant que sauf-conduit sont des faux grossiers et ne peuvent en aucun cas être considérés comme une quelques preuve d’une immunisation contre le SARS-COV-2.

 

De ce fait, l’adaptation du droit visant à criminaliser ce qui est considéré comme un faux passe sanitaire est non seulement une aberration totale mais une absurdité, puisque dans ce cas de figure précis, c’est l’Etat qui devient de jure et de facto le premier faussaire avec une position de monopole.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/15831-2/

 

 

 

 

 

 

 

À quoi bon lésiner ? D’après nous les religions ont droit à deux majuscules.

 

 

La Nouvelle Normalité et le combat pour déterminer l’avenir de nos sociétés face à un totalitarisme mondial 

 

 

CJ HopkinsLes 7 du Québec – 15.12.2021

 

Source :  Off Guardian – Novembre 2021

 

 

 

 

 

 

Le capitalisme mondial a donc franchi le Rubicon. La phase finale de leur plan qui vise à transformer la société en une dystopie totalitaire devenue pathologique — au sein de laquelle les injections obligatoires de thérapie génétique et les documents numériques qui attestent d’une bonne conformité à leur Nouvelle Normalité sont monnaie courante — est à présent lancée de manière officielle.

Le 19 novembre 2021, le gouvernement de l’Autriche Nouvelle Normalité a décrété qu’à partir de février, les injections expérimentales à ARNm seront obligatoires pour toute la population. Ce décret intervient alors que l’Autriche persécute officiellement les « non vaccinés », c’est-à-dire les dissidents politiques et autres personnes de conscience qui refusent de se convertir à la nouvelle idéologie officielle et de se soumettre à une série d’injections à ARNm, censées combattre un virus qui provoque chez environ 95 % des personnes infectées des symptômes grippaux légers à modérés — voire aucun symptôme d’aucune sorte — et dont le taux de létalité global est d’environ 0,1 % à 0,5 %.

 

L’Autriche n’est qu’à l’avant-garde de cette Nouvelle Normalité. D’éminents fascistes néo-normaux allemands, comme le Führer de Bavière, Markus Söder, et le ministre de la Propagande, Karl Lauterbach, réclament déjà un allgemeine Impfflicht (c’est-à-dire une « obligation vaccinale »), ce qui ne devrait surprendre personne.

Les Allemands ne vont pas rester les bras croisés et laisser les Autrichiens les surpasser publiquement en matière de fascisme, n’est-ce pas ? Ils ont une réputation à défendre, après tout ! L’Italie sera probablement la prochaine à se joindre à eux, à moins que la Lituanie ou l’Australie ne les devance.

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/268975

 

 

Ceci est une déclaration de guerre. Légitime.

 

 

 

 

Mis en ligne le 16 décembre 2021

 

 

Un massacre des innocents… et un agneau sans tache sacrifié…

 

 

 

 

 

 

Un massacre des innocents par leurs géniteurs mêmes

 

plus

 

Un agneau sans tache sacrifié aux vautours par les hyènes…

 

 

 

 

Elle commence fort, l’année 2022

 

 

Commençons par celui qui va mourir en premier, quoique « en premier » ne soit pas tout à fait sûr.

 

 

Tandis que le fascisme tombe le masque

 

Caitlin Johnstone – L.G.S. – 10.12.2021

 

 

 

 

 

Le gouvernement américain a gagné son appel contre le rejet par une juridiction britannique inférieure de sa demande d’extradition visant à poursuivre Julian Assange pour activité journalistique en vertu de l’Espionage Act. Au lieu d’être libéré, le fondateur de WikiLeaks continuera de croupir dans la prison de Belmarsh, où il a déjà passé plus de deux ans et demi, bien qu’il n’ait été reconnu coupable d’aucun crime.

 

« En conséquence, cette demande d’extradition sera envoyée à la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, qui doit techniquement approuver toutes les demandes d’extradition mais qui, étant donné la soumission de longue date du gouvernement britannique à l’État de sécurité des États-Unis, est pratiquement certaine de l’approuver sans discussion », écrit Glenn Greenwald. « Les représentants d’Assange, y compris sa fiancée Stella Morris, ont juré de faire appel de la décision, mais la victoire d’aujourd’hui pour les États-Unis signifie que la liberté d’Assange, si elle vient un jour, est plus éloignée que jamais : pas des mois, mais des années, même dans les meilleures circonstances ».

« Retenez ce jour comme celui où le fascisme a tombé le masque », a tweeté le journaliste John Pilger à propos du jugement.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/tandis-que-le-fascisme-tombe-le-masque.html

 

 

Le fascisme ! Il en a de bonnes, Pilger.

Et le nazisme dans son dos, il ne l’a pas vu ?

 

 

 

 

Et si Assange avait révélé des crimes chinois ou russes et non américains ?

 

George Galloway – Le cri des peuples – 10.12.2021

Source : RT, 10 décembre 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

 

 

Si Julian Assange était un journaliste et éditeur chinois, il aurait reçu le prix Nobel, serait la pièce maîtresse de la Journée internationale des droits de l’homme célébrée ce 10 décembre, et cette semaine, son portrait aurait figuré en proue du sommet sur la démocratie du Président Joe Biden.

 

Le nom d’Assange aurait été le premier sur la liste du secrétaire d’État américain Antony Blinken de 350 journalistes menacés, publiée, sans ironie, le jour où son administration a cherché à extrader Assange pour qu’il soit incarcéré 175 ans dans une super-prison de très haute sécurité.

Si des crimes chinois [ou russes] plutôt que des crimes américains avaient été révélés par Assange, il serait désormais l’affiche de la campagne de boycott des Jeux olympiques d’hiver qui doivent se tenir à Pékin en février 2022.

Chaque bulletin d’information d’aujourd’hui commencerait en rappelant son triste sort, chaque presse encore tournante aurait déploré avec indignation l’écrasement de ce papillon supplicié sur la roue.

Pauvre Julian, si seulement il était né Chinois.

Lire la suite…

 

Source : https://lecridespeuples.fr/2021/12/10/si-assange-avait-revele-des-crimes-chinois-ou-russes-et-non-americains-il-serait-prix-nobel/

 

 

George Galloway a été membre (écossais) du Parlement britannique pendant près de 30 ans. C’est un cinéaste, écrivain et orateur de renom. Il présente des émissions de télévision et de radio. « La mère de tous les talk shows » [le dimanche de 19 h à 22 h (heure de Londres), c’est lui].

 

 

 

 

Le procès de Julian Assange : un retour vers l’avant Nuremberg.

Viktor Dedaj – L.G.S. – 25.11.2021

 

 

 

 

Please, save my life” – Julian Assange

 

À la sortie de la deuxième guerre mondiale, les états vainqueurs ont organisé le procès du régime nazi. Les rendus du tribunal deviendront ensuite les bases du droit international, sous l’appellation des « principes de Nuremberg ».

 

Contrairement à une croyance répandue, le Tribunal n’a pas condamné à mort des dignitaires du régime nazi pour des crimes particuliers, mais pour celui plus large de « crime contre la paix » ou, dit autrement, d’avoir déclenché une guerre non-provoquée. Le principe énoncé était que le crime contre la paix – ou crime d’agression (*) – constituait le crime des crimes, le crime absolu, le crime qui englobe et inclut tous les autres crimes résultant de ce crime originel. Qu’être coupable du crime contre la paix vous rendait coupable de tous les crimes individuels commis dans son sillage.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/le-proces-de-julian-assange-un-retour-vers-l-avant-nuremberg.html

 

 

 

 

Si Julian s’était appelé Navalny et s’il avait été à vendre, tous les merdias vendus réclameraient son élargissement à grands cris.

Si Vladimir Poutine avait pour les lois internationales  la ferveur qu’il dit, la Fédération de Russie aurait réclamé, au moins en paroles, qu’elles soient respectées à l’égard de celui qui les a défendues au péril de sa vie.

 

 

 

 

Réponses aux perfidies de l’AFP sur Julian Assange

 

Olivier Azam  – Là-bas si j’y suis– 12.12.2021

 

 

 

Illustration : https://lesmutins.org/hacking-justice 

 

 

Dans l’apparente neutralité d’une dépêche du 10 décembre 2021 annonçant que la Haute Cour de Londres venait de rendre de nouveau possible l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, l’AFP prend fait et cause contre un confrère journaliste, fondateur de WikiLeaks, lentement assassiné dans la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres. Le titre annonce la couleur : « Julian Assange, héros controversé de la liberté d’informer ». Controversé ? Vraiment ?

 

L’auteur de la dépêche (Sylvain Peuchmaurd) note que Julian Assange « a vu son image se troubler avec le temps ». De quel trouble s’agit-il ? Et qui estime que trouble il y a ?

Depuis les révélations de Bradley Manning via WikiLeaks en 2010, documentant les crimes de guerre et les actes de torture commis régulièrement par l’armée des États-Unis en Afghanistan, en Irak et dans la prison de Guantánamo, Julian Assange est officiellement devenu « une cible prioritaire » pour Washington. Plus que « troublée », nous avons assisté en dix ans à la totale destruction de l’image d’Assange, organisée par les États-Unis et leurs subordonnés, autour des allégations de « délits sexuels » dans l’affaire suédoise qui, après neuf ans de procédure, s’est soldée par un abandon des poursuites dans un relatif silence médiatique si on le compare à l’empressement à l’accuser de viol.

Lire la suite…

Sources : 

https://la-bas.org/la-bas-magazine/textes-a-l-appui/reponse-aux-perfidies-de-l-afp-sur-julian-assange

Réponses aux perfidies de l’AFP sur Julian Assange — Olivier AZAM (legrandsoir.info)

 

Dommage que les piloris n’existent plus : on aurait pu y exposer Sylvain Peuchmaurd, pour que tout le monde puisse voir à quoi ressemble ce genre de chien de portail.

Mais arrêtons d’insulter les bêtes !

 

 

 

 

 

 

C’est seulement aujourd’hui qu’on apprend, de sa compagne Mme Stella Morris, que Julian Assange a fait – en octobre – un AVC lié au déroulement de son procès.

En théorie, il aurait dû être aussitôt hospitalisé et l’audience impérativement s’interrompre, jusqu’à ce qu’il soit en état d’y assister.

Sans surprise, la « justice » britannique a « jugé », en requérant sa présence, un homme en danger de mort.

Vous avez dit Gestapo ? Meuh non, tout de suite les grands mots. D’ailleurs, le sort de M. Assange n’intéresse absolument personne, en dehors des quelques poignées de ceux qui se battent depuis des années sans armes et sans désemparer contre des montagnes. Tant pis pour eux, n’est-ce pas, personne ne les y force. Il faut comprendre : les animaux humains sont beaucoup plus préoccupés par la possible grippette qui pourrait les frapper, eux et leur précieuse (mais, si !) existence, que par la générosité faite homme. En matière de respect d’eux-mêmes, on regrette de le dire, on les voit très loin derrière les chiens et les chats. Il faudrait Léon Bloy pour les insulter comme il convient. Nous, on n’est pas de taille.

Mais ne soyons pas trop durs : ils vont déjà débarrasser MM. Gates & C° de toute une génération surnuméraire en faisant vacciner leur progéniture. Oui, on sait qu’ils devraient en être les protecteurs naturels puisqu’ils les ont engendrés, mais ce n’est pas trop grave puisqu’ils vont aussitôt pouvoir en engendrer d’autres, pour ainsi dire « à la carte », grâce aux lois sur la PMA par exemple, ce qui est quand même une amélioration par rapport aux traditions obsolètes des enfants nés de la bête à deux dos.

Cela dit, on ne comprend pas pourquoi (après le vaccin, pas avant !) ils ne sont pas allés au bout de leur logique et ne les ont pas offerts au secteur alimentaire, ce qui eût quand même résolu pour un temps le problème crucial de l’approvisionnement en nourriture. (Il paraît qu’il va se poser).

Enfin, pour l’irremplaçable Assange, les merveilleux Américains défenseurs des droits de… euh… vous voyez quoi… jouent sur le velours : soit on le leur remettra « en l’état bien connu de l’acheteur » et ils en feront ce qu’ils voudront, soit on aura – à force de le tourmenter avec minutie – réussi à la tuer avant. Que demande le peuple ? (Des masques et des vaccins et allez vous faire foutre).

S’il faut l’imiter pour rester en vie, est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Terreur pandémique…on arrive au bout de la route…et s’ouvre la reddition des comptes !

 

Brigitte Bouzonnie et Gilles Lazardeux Les 7 du Québec – 9.12.2021

 

Titre original :  Vaccination : on arrive au bout du chemin. Le début de la vérité se fait jour de plus en plus

 

 

 

 

 

1°)- Gilles Lazardeux : « Enfin on arrive bientôt au bout du chemin de la vérité. Elle se fait jour de plus en plus, car de leurs côtés ils vont pouvoir d’ici quelques mois, faute de temps, imploser. »

2°)-Brigitte Bouzonnie : Oui, d’accord avec Gilles : on arrive au bout du chemin, où est la Vérité Majuscule. Bien sûr au départ, ce ne sont que des bribes éparses ça et là. Rien de très important à chaque fois. Mais, mises bout à bout, elles forment l’esquisse d’une vérité nouvelle. Dévastatrice pour le Pouvoir macronien en place.

Depuis deux ans, la farce du Covid se poursuit. Le virus n’est pas une menace pour la santé de la grande majorité de la population. Mais les gouvernements et les médias continuent de semer la peur au sujet de son existence, tout en essayant d’imposer aux gens des vaccins expérimentaux dont la dangerosité a été reconnue, y compris par des organismes comme l’ANSM, Agence Nationale de sécurité du médicament.

 

 

 

 

2-2°)-Fauci et le Pentagone construisent des labos, où on crée des virus avec gain de fonction mortel :

C’est l’ouvrage de Robert Kennedy junior, sur le véritable Fauci et Bill Gates, montrant comment Fauci et le Pentagone travaillent sur des virus, dont la mortalité est augmentée de façon inhumaine dans les laboratoires, dès le milieu des années 90. D’abord aux États-Unis. Puis au labo P4 de Wuhan.

Lire la suite…

Source : https ://les7duquebec.net/archives/268843

 

 

 

 

Pr Didier Raoult – Bilan scientifique suite à la terreur pandémique du COVID-19

 

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 7.12.2021

 

 

 

 

Le professeur Didier Raoult présente sereinement une série de tableaux, de cartes et de statistiques sur l’hystérie pandémique du COVID-19 qui a secoué la planète entre janvier 2020 et décembre 2021. Voila un bilan scientifique rigoureux, un antidote à la frénésie populiste diffusée par les médias mainstream, par les autorités médicales stipendiées par Big Pharma, et par les politiciens larbins, ces petits dictateurs de plus en plus déconfits avec leurs coûteux vaccins alambiqués et inefficaces.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pr Perronne : « Ça dérange qu’on dise la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux »

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 2.12.2021

 

 

 

 

Un peu auparavant :

 

Professeur Christian Perronne : « Ce n’est pas une crise sanitaire. C’est une crise politique pour asservir la population ! »

 

C’était le 30.11.2021

 

Le Professeur Christian Perronne est l’invité du grand entretien de Putsch Live au micro de Nicolas Vidal.

 

 

 

 

 

 

Le Pr Luc Montagnier, lui aussi, chipote sur la révélation qui a illuminé la nouvelle secte religieuse, mais nous le prenons ici en amont, plusieurs mois auparavant

 

 

 

 

Pr Luc Montagnier au Défi de la vérité : « la vie utilise les virus pour faire de grandes choses »

 

France-Soir – 27.05.2021

 

 

 

 

 

 

 

Le professeur Montagnier a de nouveau relevé le Défi de la vérité pour venir parler de ses recherches sur le génome humain et la transmission du coronavirus.

 

S’il pense « que nous avons [aujourd’hui] la capacité de nous auto-détruire » et se montre défavorable à l’utilisation des vaccins à ARNm, il insiste néanmoins sur le fait que les progrès scientifiques pourraient aussi nous « servir, dans le bon sens du terme ». Dans le même temps, il se défend d’avoir dit que 10 à 25 % des personnes vaccinées allaient mourir, propos pour lesquels il a été vilipendé par la profession et par les médias.

Aujourd’hui, il travaille notamment en collaboration avec le mathématicien Jean-Claude Perez, liant ainsi la science « molle » de la santé humaine à la science « dure » des mathématiques. Ensemble, ils s’intéressent aux suites harmoniques que l’on peut trouver dans la nature, montrant par exemple que l’on retrouve la célèbre suite de Fibonacci dans les séquences ARN du coronavirus. Aussi, il montre par là qu’après « avoir été lâché dans la nature », le virus redevient un élément naturel. Ainsi, il répond aux mêmes lois que le reste et évolue en permanence, notamment du fait des campagnes de vaccination qui induisent l’apparition de variants résistants.

Par ailleurs, il revient sur des sujets tels que les bactéries des sols, le glyphosate ou encore le microbiote et son impact sur les développement viraux. Selon lui, on ne s’inquiète plus que pour notre génération, et plus pour celle d’après.

Il répond aux questions de Xavier Azalbert en soutenant qu’il « ne cherche pas la controverse, mais la vérité » :

 

Voir la video sur le site de France-Soir

 

 

 

 

 

Petite parenthèse géopolitique

 

Ni M. Kennedy ni le professeur Montagnier ne semblent douter du rôle joué par les Chinois dans la naissance du « virus » Covid 19.

Et pourtant, si on y réfléchit froidement cinq minutes…

On sait qu’à un certain moment, les recherches en armes bactériologiques déjà très avancées (et, soyons-en sûrs, testées sur la population américaine) ont mis quelques puissants si mal à l’aise…  qu’ils ont fait pression sur la présidence d’alors et qu’il a été décrété que le laboratoire de pointe qui s’y livrait devrait cesser ses recherches.

Qu’un laboratoire de recherches strictement identiques avec les mêmes à la manœuvre ait aussitôt ouvert en Chine (à Wuhan pour être exacts) est un secret de Polichinelle. Mais on sait aussi que la main invisible du marché n’a pas seulement loué les lieux pour y touiller ses brouets : elle en a fait une « joint venture », c. à d. une entreprise à deux têtes, une zunienne et une chinoise. Employant, bien entendu, des « chercheurs » des deux provenances.

Et tout le monde de dire que l’armée chinoise participait à cette recherche, pas très orthodoxe du point de vue de la morale.

Certes.

Et qu’aurait-elle dû faire ? louer quelques baraques aux Yankees en leur disant : « Bienvenue, Messieurs, faites comme chez vous ! » et s’en aller glander ailleurs ?

Certes encore. En tout cas selon les habitudes d’ici.

Mais ces suspicieux de Chinetoques savaient des choses que vous ignorez parce que vos merdias jamais ne vous en parlèrent, notamment que la Chine avait quelque temps auparavant subi des pandémies d’importation maligne du genre grippe aviaire, maladie de la vache folle, etc., dont une épizootie qui avait supprimé tous les porcs de Chine (et ça doit en faire beaucoup), suite à l’opportune dispersion par les airs de bactéries cultivées à cet effet.

On ne sait pas ce que vous auriez fait, vous, mais il est sûr que les Chinois, s’ils voulaient savoir ce que venaient fabriquer sur leur sol des philanthropes du genre Fauci, Gates et autres, avaient grand intérêt à sauter dans la joint venture à pieds joints, pour suivre en temps réel ce que les Folamour y concocteraient.

La preuve ?

La réaction foudroyante de Pékin, dès les premiers balbutiements à propos de chauve-souris contaminées par on ne sait quelles mœurs à elles et mangées – beurk – par ces paysans du Mékong indifférents aux MacDo, ne suffit pas à vous convaincre ?

La prise en main immédiate par l’armée… les hôpitaux surgissant du sol en trois jours… le bouclage absolu de la région ciblée (et non pas de la Chine entière !)… tout démontre que le gouvernement de la République Populaire s’y attendait et que la riposte était prête. Imaginez que ce n’eût pas été le cas. Imaginez un milliard cinq cents millions de Chinois dans l’état où vous êtes.

Même M. Kennedy ne semble pas avoir totalement pris la mesure du phénomène. Mais, à nous, il paraît évident que le gouvernement chinois est à la hauteur de sa tâche, et que c’est la raison pour laquelle il peut compter sur la discipline et l’abnégation les plus complètes de la part de ses compatriotes.

L.G.O.

 

 

 

 

Pour revenir brièvement sur les révélations de Robert F. Kennedy Jr, qui peuvent paraître invraisemblables aux âmes innocentes, votre servante (c’est Théroigne qui parle ici) se souvient d’avoir mis en ligne, il y a déjà bien des années, le témoignage (qu’elle ne retrouve plus dans nos archives) d’un homme dont elle ne se rappelle plus non plus le nom, chauffeur de taxi à New York. Exactement taxi de nuit. Il était juif, époux d’une Cubaine, et comptait émigrer à Cuba pour y passer ses années de retraite. Entre autres choses originales, il avait fait un voyage en Europe, pour se rendre dans les anciens camps nazis et essayer de savoir ce qu’il en était exactement des chambres à gaz, lesquelles soulevaient alors, en France, une grande polémique autour de feu le Pr. Faurisson.

Malheureusement, les camps qu’il avait pu voir avaient été démantelés tout de suite après la guerre et il n’avait pas eu de réponse définitive aux questions qu’il se posait.

J’ai suivi, pendant tout un temps, une polémique qui l’a opposé à une de ses lectrices anglaises, juive comme lui, qui lui reprochait fort ce qu’elle appelait « son négationnisme ». À quoi il répondait qu’il avait le droit de se poser des questions et celui d’y chercher des réponses.

Cet homme entretenait ses lecteurs, presque au jour le jour, de sa vie de « cabby ». Il comptait, parmi ses clients réguliers, un jeune avocat – qui n’était pas M. Kennedy  – dont il avait appris, au fil de leurs échanges, que ce dernier travaillait à identifier et, si possible, à traîner devant la justice, des gens qui faisaient des expériences sur des enfants. Des enfants qui leur étaient remis par un ou des orphelinats new-yorkais. Or, ce jeune homme avait des preuves que plusieurs des enfants étaient morts, que d’autres étaient restés handicapés à vie et un certain nombre affectés de séquelles diverses. Mais les émules de Menguele qu’il traquait ne se contentaient pas des enfants sans défenses­ que leur livrait la « charité publique ». Ils utilisaient aussi des petits cobayes qui étaient enlevés à leurs parents par les autorités new yorkaises, sous tous les prétextes possibles (« vous n’êtes pas assez propres pour vous occuper de vos enfants vous-mêmes ») ou en pratiquant simplement le chantage à la suppression des allocations de chômage et autres emplâtres sociaux. Inutile de préciser qu’il s’agissait presqu’exclusivement d’enfants noirs ou latino-américains, c’est-à-dire d’enfants pauvres. L’avocat avait réussi à interroger des parents affolés qui se battaient bec et ongles pour récupérer leurs gosses et qui n’y arrivaient pas, ou alors, trop tard. Et qui n’avaient aucun recours.

C’est alors que, n’écoutant que son indignation, le chauffeur de taxi avait décidé de donner un coup de main bénévole à son client.

Leurs efforts se sont poursuivis jusqu’à ce qu’il décide d’écrire une lettre au maire de New York d’alors, de la signer de son nom et de la publier sur son blog. Une lettre où il demandait « qu’est-ce que vous avez l’intention de faire ? »

Je me souviens avoir pensé qu’il n’allait plus vivre longtemps, que jamais « on » n’allait le laisser continuer à jouer les don Quichotte à roulettes.

Et, de fait, peu de semaines plus tard, il a été victime d’un « accident de la circulation » qui l’a expédié à l’hôpital, mais qui n’a pas eu raison de sa vie. En tout cas pas dans l’immédiat.

C’est à partir de là qu’il a définitivement disparu de mes radars. Et maintenant, je ne le retrouve plus dans les archives (où il se trouve pourtant) et je ne me souviens même plus du nom de son blog, ni si c’était avant ou après la chute de l’URSS. La vieillesse est un naufrage.

Tout ça pour dire que M. Kennedy n’a rien inventé.

 

 

 

 

 

Pas de masques, tous à l’amende ! Joyeux Noël !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à KontreKulture pour les images.

 

 

 

 

 

 

Ô ironies

 

Observatus Geopoliticus – Chroniques du Grand jeu – 11.12.2021

 

 

 

 

 

 

Les Dieux de la géopolitique sont particulièrement facétieux, nous le savions déjà. Mais leur ironie vient peut-être d’atteindre un nouveau palier, avec deux nouvelles qui laissent rêveur…

Nous apprenons en effet que l’OPAEP (constituée des six pays arabes de l’OPEP + un certain nombre de poids-lourds moyen-orientaux) a choisi à l’unanimité d’organiser l’importante Conférence arabe sur l’énergie en 2024 à … Damas !

 

Quel retournement tectonique quand on sait que plusieurs membres de cette organisation, Arabie saoudite, Qatar et EAU en tête, ont oeuvré pendant de longues années à la chute d’Assad en finançant/armant sans modération les barbus modérément modérés. En creux, l’on mesure une nouvelle fois l’importance de l’intervention russe de 2015, dont on ne prend pas toujours conscience à quel point elle a rebattu les cartes dans la région.

Pour le sieur Bachar, c’est pop corn time. Il peut se réjouir de ce nouveau succès sur le chemin de la normalisation et penser aux visages apoplectiques à Ankara, Tel Aviv et Washington. On l’imagine également révasser avec gourmandise à la fameuse malédiction qui fait les choux gras des réseaux sociaux depuis longtemps…

Lire la suite…

Source : https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2021/12/o-ironies.html

 

 

 

 

Tandis que « Les Euronouilles » jouent consciencieusement les mouches du coche…

voir ici :

 

https://francais.rt.com/international/93624-ue-sanctionne-societe-militaire-privee-russe-wagner-actions-destabilisation

 

mais pas ici :

 

https://fr.sputniknews.com/20211213/une-unite-americaine-ultrasecrete-serait-a-lorigine-de-bombardements-de-civils-en-syrie-1053901707.html

 

 

 

 

…la guerre hybride (mot furieusement à la mode), continue de battre son plein au Moyen orient.

Pour rappel :

 

Israël vise une cargaison d’armes iraniennes au port de Lattaquié en Syrie

 

TV5 Monde – 7.12.2021

 

 

Des conteneurs endommagés dans le port de Lattaquié, en Syrie, après des frappes aériennes israéliennes, le 7 décembre 2021

 

 

Des frappes aériennes israéliennes ont atteint mardi une cargaison d’armes iraniennes stockée dans un terminal à conteneurs du port de Lattaquié, dans l’ouest de la Syrie. Une première, contre ces installations stratégiques, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/israel-vise-une-cargaison-darmes-iraniennes-au-port-de-lattaquie/

 

 

 

 

 

 

 

Syrie, Poutine et Israël …

 

Pars Today – 11.12.2021

 

 

 

 

À suivre de plus près les images de cette extraordinaire interception, et quasi abattage dans le ciel de Maarib au centre du Yémen, d’un F-15 saoudien – qui, après avoir décollé de l’aéroport militaire sous contrôle anglo-saxon de « Khamis Mushait » dans le sud saoudien, était venu frapper le site pétrolier « Safer », où Saoudiens, Britanniques, Américains et même Sud-Coréens continuent, culottés qu’ils sont, de sucer encore le pétrole, bien qu’Ansarallah ait déjà encerclé Maarib de trois côtés et que la quasi-totalité des tribus lui aient apporté allégeance et que les hauts officiers de l’armée de Hadi eux-mêmes pensent en faire autant – l’observateur habitué à la subtilité des choix militaires de la Résistance et au sens aigu de la nuance qui imprègne ses actions, ne peut pas ne pas voir un curieux message non sans lien avec la frappe du 7 décembre des F-16 israéliens contre le port ultra-stratégique de Lattaquié, qu’on sait être hermétiquement placé sous la puissante bulle de DCA russe, composée à la fois de S-300 et de S-400 stationnés à Hmeimim et à Tartous.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/syrie-poutine-et-israel/

 

 

 

 

 

« Et si la Russie, en fermant les yeux sur la frappe contre Lattaquié, avait cherché avant tout à piéger Israël ? »

 

On ne voit pas très bien comment, mais on n’est pas Madame Soleil.

Cela dit, sur la Russie, et pour décrypter ce qui s’y passe et ce qu’elle fait, nous ne saurions trop recommander la lecture ou la relecture de

 

 

Bruno Drweski

La nouvelle Russie est-elle de droite ou de gauche ?

Éditions DELGA – 2016

76 pages

9 €

 

D’abord parce qu’on ne perd jamais son temps, avec quelqu’un qui pense intelligemment.

Ensuite parce que, à notre humble avis, les dix dernières pages de ce livre sont essentielles pour comprendre beaucoup de ce qui se passe en ce moment, sept ans après sa rédaction.

Pour comprendre, notamment, les liens que la nouvelle Russie entretient avec l’Islam (les Arabes et beaucoup d’autres), et avec Israël, qui ne représente pas « tous les Juifs » et représente en revanche pas mal de non-juifs, sans oublier la Palestine, qui est pour les uns et pour les autres – Russes y compris – d’une importance capitale.

La vidéo qui suit date de 2016. À la librairie Tropiques, l’auteur s’expliquait :

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous nos voeux aux candidats à la présidence de l’Hexagone et aux électeurs qui feront la queue en muselière pour exercer leur droit de vote.

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 13 décembre 2021

 

 

 

On avait mis les morts à table

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était un temps déraisonnable

On avait mis les morts à table

 

 

 

 

 

 

 

Fauci en Dark Vador des Guerres du Covid

 

Une critique du livre de Robert F. Kennedy Jr « Le véritable Anthony Fauci : Bill Gates, Big Pharma et la Guerre mondiale contre la Démocratie et la Santé publique ».

 

Pepe EscobarAsia Times –  25 .11.2021

 

sous le titre : Fauci as Darth Vader of the Covid wars

via invesbrain.com

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

 

Le livre de Robert F. Kennedy Jr Le véritable Anthony Fauci : Bill Gates, Big Pharma et la Guerre mondiale contre la Démocratie et la Santé publique devrait faire la une de tous les médias d’information aux États-Unis. Au lieu de cela, il a été accueilli par un silence assourdissant.

 

Ceux qui cherchaient à faire passer Kennedy pour un cinglé profitant d’un nom célèbre paraissaient avoir marqué un point en février dernier, lorsqu’Instagram avait supprimé définitivement son compte, pour avoir – disaient-ils – fait de fausses déclarations sur le coronavirus et les vaccins. Néanmoins, le livre, publié il y a quelques jours seulement, remporte déjà un succès indiscutable de public et de critique sur Amazon.

 

RFK Jr, président du conseil d’administration et conseiller juridique en chef de Children’s Health Defense, entreprend de déconstruire une nouvelle normalité qui nous envahit tous depuis le début de 2020. Dans mon livre Raging Twenties, publié début 2021, j’ai appelé cette force le techno-féodalisme. Kennedy la décrit comme « un totalitarisme croissant », avec « une propagande et une censure de masse, la promotion orchestrée de la terreur, la manipulation de la science, la suppression du débat, la diffamation de la dissidence et le recours à la force pour empêcher toute protestation ».

 

En se concentrant sur le Dr Anthony Fauci comme point d’appui de la plus grande histoire du 21e siècle, RFK Jr peut peindre une toile complexe de la militarisation planifiée et, surtout, de la monétarisation de la médecine, un processus toxique géré par Big Pharma, Big Tech et le complexe militaro/services secrets – et consciencieusement promu par les médias dominants.

 

Tout le monde sait maintenant que les grands gagnants ont été Big Finance, Big Pharma, Big Tech et Big Data, avec une niche spéciale pour les mastodontes de la Silicon Valley.

 

Pourquoi Fauci ?

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/fauci-en-dark-vador-des-guerres-du-covid/

 

 

 

 

“Rendez-vous sur les barricades”

(C’est nous qui avons mis les citations de RFK en gras.)

 

 

Fauci et la grande escroquerie du SIDA

 

Compte-rendu partiel du livre Le véritable Anthony Fauci, de  Robert F. Kennedy, Jr.

 

Laurent GuyénotThe UNZ Review –27.11.2021

(5,900 Words • 230 Comments)

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

 

Le nouveau livre de Robert F. Kennedy Jr., The Real Anthony Fauci : Bill Gates, Big Pharma, and the Global War on Democracy and Public Health n’est pas le livre d’un politicien en quête d’attention. C’est le livre d’un homme déterminé à mettre sa vie en jeu dans la résistance contre l’attaque bio-terroriste en cours contre l’humanité par des gouvernements captifs de l’industrie pharmaceutique. Il appelle à l’insurrection de masse, et son dernier mot est : « Rendez-vous sur les barricades ».

 

Le livre commence ainsi :

 

« J’ai écrit ce livre pour aider les Américains – et les citoyens du monde entier – à comprendre les fondements historiques du cataclysme déconcertant qui a commencé en 2020. Au cours de cette seule annus horribilis, la démocratie libérale s’est effectivement effondrée dans le monde entier. Les régulateurs de santé gouvernementaux, les éminences des médias sociaux et les sociétés de médias sur lesquels les populations idéalistes comptaient pour se faire les champions de la liberté, de la santé, de la démocratie, des droits civils et des politiques publiques fondées sur des preuves ont semblé pivoter collectivement vers une attaque en règle contre la liberté d’expression et les libertés individuelles. Subitement, ces institutions de confiance se sont mises à agir de concert pour susciter la peur, promouvoir l’obéissance, décourager la pensée critique et inciter sept milliards de personnes à marcher du même pas sur la même musique, avec, au bout du compte des expériences de santé publique de masse suivant une technologie nouvelle, testée à la va-vite et autorisée sans examen, si risquée que ses fabricants ont refusé d’en prendre la responsabilité, exigeant que tous les gouvernements de la planète les en déchargent… Les objecteurs de conscience qui ont résisté à ces interventions médicales non désirées, expérimentales et sans responsabilité ont été confrontés à une psychiatrisation orchestrée, et se sont vu attribuer le rôle de boucs émissaires. Les vies et les moyens de subsistance des Américains ont été brisés par un éventail ahurissant de diktats draconiens imposés sans approbation législative ni examen judiciaire, sans évaluation des risques ni invocation scientifique. Des décrets dits d’urgence ont entraîné la fermeture de nos entreprises, de nos écoles et de nos églises, des intrusions sans précédent dans la vie privée et la perturbation de nos relations sociales et familiales les plus précieuses. »

 

Kennedy n’est pas un nouveau venu dans cette dystopie effrayante.

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/fauci-et-la-grande-escroquerie-du-sida/

 

 

 

 

La UNZ Review publie aussi, avec la permission de l’auteur, l’Introduction au livre dont il vient d’être question. Même si nous le regrettons fort, nous ne sommes pas en mesure de la traduire ici.

Avec nos excuses, en voici le lien an anglais :

 

 

Introduction to The Real Anthony Fauci

 

Bill Gates, Big Pharma, and the Global War on Democracy and Public Health

 

Robert F. Kennedy Jr. • November 30, 2021

 

 

 

 

 

We are very grateful that Robert F. Kennedy, Jr. and Skyhorse Publishing have authorized us to republish the introduction to his Amazon #1 bestseller, which has now attracted more than 1,100 reviews, 96% of them five-star.

Read on…

 

Source : https://www.unz.com/article/introduction-to-the-real-anthony-fauci/

 

 

 

 

 

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/est-ce-ainsi-que-les-hommes-vivent/

 

 

 

 

 

 

 

Chroniques de l’anti-Chine ordinaire

 

 

ONG et journaux allemands font de la propagande pour Zhang Zhan, une chinoise « antisystème »

 

Wayan – Le Saker francophone – 1.12.2021

 

 

  Par Moon of Alabama − Le 29 novembre 2021

 

 

 

Aujourd’hui, un certain nombre d’organisations non gouvernementales alignées sur les États-Unis ont lancé, en Allemagne, une campagne contre la Chine.

 

Reporters sans frontières (RSF) a mené la campagne avec PEN, Amnesty International et un syndicat de journalistes allemand. Ils ont appelé à une tempête de tweets d’une heure pour demander aux politiciens allemands d’agir pour faire libérer la « journaliste » chinoise Zhang Zhan de sa prison en Chine.

 

 

Agrandir

 

 

La campagne a connu un certain succès. Une recherche sur le hashtag #ZhangZhan montre que beaucoup de personnes mal informées, dont de nombreux journalistes, ont tweeté ou retweeté le sujet.

 

 

 

Agrandir. « La journaliste Zhang Zhan a été l’une des premières à parler du Corona à Wuhan. Elle est maintenant en prison pour cette raison et se bat en faisant une grève de la faim. Elle doit être libérée. Ecrire la vérité n’est pas un crime. »

 

 

La désinformation diffusée par Robin Alexander dans le tweet ci-dessus est assez lourde mais pas inhabituelle.

 

Zhang Zhan n’est pas une journaliste. Elle n’a pas été l’une des premières à poster une vidéo depuis Wuhan. Elle n’a pas fait de reportage sur le COVID-19 mais a protesté contre le succès du confinement. Elle n’est pas en prison pour cette raison.

 

Les sites d’information allemands Süddeutsche Zeitung et Spiegel parlent de la campagne de RSF. Ces reportages sont encore pires que les re-tweets. Le Spiegel, par exemple, affirme que Zhang Zhan a été « torturée et emprisonnée pour avoir dénoncé la mauvaise gestion de l’épidémie par le gouvernement chinois ».

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/ong-et-journaux-allemands-font-de-la-propagande-pour-zhang-zhan-une-chinoise-antisysteme

 

 

 

 

Pour nous résumer…

 

 

 

 

 

À l’évidence, Madame Bechet-Golovko a raison et ce n’est pas  Robert F. Kennedy Jr qui la contredira : « ils » veulent tout, même si le défaut de base légale est flagrant. Ils veulent prendre la place des gouvernements des peuples et même des sociétés en lesquelles, depuis des millénaires, les peuples s’étaient tant bien que mal organisés.

 

Pourtant, « ils » y sont déjà : la plupart des gouvernements des peuples – les nôtres au premier rang – ne sont plus, depuis longtemps, que des fantoches virtuels, des simulacres. Comme le Boris Eltsine pochetronnant et trébuchant en 3 D qu’a vu, en 1999, Viktor Pelevine.

 

Alors, pourquoi se donner tant de mal pour graver ce fait en texte de loi irrésistible, inamovible et inaltérable, dans une obsidienne encore plus sombre et plus dure que le code d’Hammourabi ?

 

Peut-être parce qu’ils ont deviné, s’ils ne l’ont pas lu, ce que M. William Blum a dit du Grand IIIe Reich qui devait durer mille ans : « il en a quand même duré douze ».

 

 

Il y aura jeudi 3 ans qu’il est mort

Une petite citation pour la route

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 5 décembre 2021

Veille de saint Nicolas.

 

 

Ça y est, les carottes sont cuites !

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça y est, les carottes sont cuites !

 

 

Vous allez dire qu’on est paranos

Mais, est-ce que vous ne le savez pas que

VOUS N’AVEZ PAS DE DROITS ? D’aucune sorte ?
Que les droits ne se reçoivent pas ni ne se décrètent,

ILS SE PRENNENT !

 

 

C’est d’ailleurs ce que viennent de faire ceux qui méritent peut-être, au fond, d’en jouir, puisque PERSONNE ne s’oppose ni ne s’opposera à leur Hold-Up planétaire.

 

 

 

Vous vouliez le nouvel ordre mondial le voilà : le traité pandémique de l’OMS en discussion

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 30.11.2021

 

 

 

 

 

 

La crise du coronavirus a permis d’accélérer le mouvement de globalisation, qui la précédait. Mais les instruments politico-juridiques ne sont plus adaptés à la nouvelle situation : si les États, qui résistaient encore, ont failli, le défaut de base légale est flagrant et l’installation d’une gouvernance externalisée des peuples et des pays dans la durée ne peut entrer dans les cadres restreints des législations d’urgence et des traités existants. Au son de « Plus jamais ça », comme s’il s’agissait d’une guerre sainte – qui ne soit menée justement contre nous, l’ ONU et l’OMS appellent à l’adoption rapide d’un Traité pandémique, désarmant les États, renforçant justement les pouvoirs et « l’indépendance » (de qui ?) de l’OMS. Il n’est plus question de droits, encore moins fondamentaux, ni d’États souverains, mais d’une étrange « sécurité », totale et totalitaire, réduisant les États à des instruments répressifs dépossédés de tout pouvoir réel et les hommes à des cellules en danger de contamination, qu’il faut sauver d’elles-mêmes. Puisque tant qu’il restera une cellule contaminée, le monde sera en danger…

 

L’OMS se réunit en urgence en ce moment pour trois jours à Genève, il faut dire qu’il y a vraiment urgence, cela fait deux ans que ça dure, que le virus-roi varie et évolue tranquillement, que les populations sont de plus en plus écrasées et les États de plus en plus discrédités. Les gens s’habituent au Covid, la résistance s’intensifie et se propage, parallèlement à la radicalisation des mesures adoptées contre les gens, évidemment « pour leur bien » et puisque ça ne marche pas (sanitairement) depuis deux ans, il faut continuer.

 

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2021/11/vous-vouliez-le-nouvel-ordre-mondial-le.html

 

 

 

 

 

 

Ce qui suit devait ouvrir notre post d’aujourd’hui.

Mais un clou (de cercueil) chasse l’autre.

 

 

La Russie commettra-t-elle l’erreur d’ouvrir la chasse à l’opposition politique ?

 

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics 26.11.2021

 

 

 

 

 

 

L’affaire qui se monte autour du député communiste Rachkine, sachant que cette personnalité est à la pointe de la lutte contre les dérives covidistes et globalistes qui affaiblissent la Russie, telles que l’enseignement à distance, la furie vaccinale, le pass sanitaire (QR Code), peut profondément influencer le paysage politique russe. Rachkine vient de tomber pour une histoire de chasse dite illégale, seul (alors qu-il s’agit d’une chasse collective), immédiatement surmédiatisée. En ouvrant la chasse à l’opposition politique, puisque depuis les dernières élections, les élus communistes font l’objet d’interpellations à tous les niveaux, le pouvoir actuel en Russie est à la fois en train de renforcer la vie politique intérieure et de créer l’instrument de sa chute – une opposition, politique, réelle et nationale.

Depuis les dernières élections, l’on ne compte plus les élus communistes ou simplement les membres actifs, qui se font interpeller sous n’importe quel prétexte, quand on ne peut pas leur accoler une « grosse affaire ». Le silence médiatique était complet. 

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2021/11/la-russie-commettra-t-elle-lerreur.html#more

 

 

 

 

 

 

Une impression de déjà vu

 

Théroigne – L.G.O. – 30.11.2021

 

 

Au moins, de cette façon, les choses sont claires et on comprend ce qui se passe. Même si ce qui se passe renforce de plus en plus notre crainte d’assister à un remake du Thermidor français.

Car, si une chose est sûre, c’est que l’équipe gouvernementale russe (Vladimir Poutine, les deux Sergueï, Zakharova, Peskov, etc…) est composée de gens intelligents. Quels que soient leurs sentiments à l’égard de l’opposition communiste, la « chasse aux sorcières cocos » n’entre pas dans leur modus operandi. Elle est donc impossible.

 

À moins que…

… quelqu’un d’autre soit déjà aux manettes. Mais qui d’autre ? Euh… la 5, 6e ou 7e colonne… les complices intérieurs du FMI, de la BRI et de la bande à Bill Gates par exemple.

Quel rapport avec Thermidor ? Simple : un gouvernement aux prises avec une guerre d’invasion, occupé à résister à de multiples assaillants à la fois, à défendre en priorité le sol de la patrie, à diriger quatorze armées d’une seule main, non seulement à toutes les frontières mais aussi contre les traîtres intérieurs qui ont choisi la complicité avec l’ennemi contre leurs défenseurs… Et vous avez Philippe Le Bas voulant se suicider avec sa jeune femme le jour de la Fête de l’Être Suprême ; Saint Just allant « chercher la mort » à Fleurus (et y conduisant par trois fois la charge sans écoper d’une égratignure) ; Robespierre absent du Comité de Salut Public depuis plus d’un mois mais néanmoins signant sans même les regarder les papiers qu’on lui en apporte, etc. etc. Enfin, la bataille militaire décisive gagnée et l’ennemi extérieur battu : assassinat immédiat et en masse de tous les défenseurs de la Patrie.

Ce qui se passe en Russie ne vous semble pas ressembler étrangement à ça ?

Si les Atlantistes russes passent aujourd’hui à l’action contre les communistes avec aussi peu de retenue, cela ne veut-ils pas dire qu’ils se sentent à présent assez sûrs d’eux pour le faire ?

Qui sauvera les « défenseurs de la Patrie » de l’occision (on ne croit pas à une passation de pouvoirs sans cadavres) ? Réponse : personne. Seule une résistance d’humains d’un peu partout sur la terre ayant conservé quelques bribes d’amour-propre l’aurait pu. Il est clair que cela ne sera pas. « Le public » au sens large, a choisi de n’avoir qu’une seule volonté : celle d’obéir. À n’importe qui et sur n’importe quoi.

Quel ensemble d’humains agrégés résistera ? Sans doute les Cubains et les Syriens. Qui ne sont pas de taille à l’emporter sur une volonté de mort aussi massive, après 62 et 10 ans d’affrontements ininterrompus. Et les Palestiniens, qui ont l’habitude.

On souhaite se tromper.

 

 

 

 

Nos présents et futurs maîtres dans leurs œuvres passées et présentes

 

 

« Il y a quelque chose de pourri au Danemark » : Frank Olson et le macabre destin d’un lanceur d’alerte de la CIA au début de la guerre froide.

 

Jeremy Kuzmarov – Covert Action Magazine – 28.11.2021

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

Frank Olson [Source: mountolivehistory.com]

 

 

[Source: mountolivehistory.com]

 

 

« Frank Olson vole et c’est un long chemin vers le bas » – David Clewell, « La CIA au pays des merveilles ».

 

 

En septembre 1994, l’émission à succès Unsolved Mysteries de NBC a diffusé un épisode sur le Dr Frank Olson, biochimiste de la CIA au laboratoire de Fort Detrick consacré à la guerre bactériologique. Olson aurait sauté vers la mort du 13e étage de l’hôtel Statler de New York dans la nuit du 28 novembre 1953, après avoir été drogué à son insu avec de l’acide lysergique diéthylamide (LSD).

L’animateur Robert Stack fait remarquer que certains faits laissent toutefois soupçonner que le Dr Olson a été assassiné et que son meurtre a été dissimulé. En cette occasion, le comportement du collègue d’Olson, le Dr Robert Lashbrook, de la division des services techniques de la CIA, a été pour le moins étrange.

 

 

L’hotel Statler, à New York, d’où Olson a plongé vers sa mort. [Source: theguardian.com]

 

 

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/il-y-a-quelque-chose-de-pourri-au-danemark/

 

 

 

 

 

 

On ne change pas les recettes éprouvées.

Après les insectes et les petits rongeurs des champs transformés en armes bactériologiques largués sur le 38e parallèle coréen et l’agent orange si généreusement déversé au Vietnam, voici le blé tueur offert à la Syrie en guise d’«Aide Internationale ».

 

 

Le cadeau empoisonné des États-Unis aux futures générations syriennes…

 

 

Mouna Alno-NakhalMondialisation.ca – 29.11.2021

 

 

 

 

 

Le 10 novembre dernier, l’USAID [l’Agence des USA « pour le développement international »] annonçait :

 

« Un partenaire de l’USAID dans le nord-est de la Syrie continue de distribuer de la farine de blé aux boulangeries locales pour fournir du pain aux familles déplacées, aux réfugiés et aux communautés d’accueil des personnes vulnérables. Après une saison de précipitations extrêmement faibles, cette aide est encore plus cruciale pour améliorer la sécurité alimentaire ».

 

 

 

 

Pour rappel, le nord-est de la Syrie est illégalement occupé par les États-Unis, qui soutiennent les forces séparatistes armées regroupées sous l’acronyme « FDS », avec la lettre D pour démocratiques et la lettre S pour syriennes.

 

Le 18 novembre, la correspondante syrienne d’Al-Mayadeen TV à Damas, Madame Dima Nassif, présentait une autre annonce publiée par le site de l’ambassade américaine quelques jours plus tôt, concernant cette fois la livraison de « semences de blé » : 

 

 

 

 

« Les semences de blés sont désormais chargées et en route vers le nord-est de la Syrie. L’USAID offre près de 3 000 tonnes de semences de blé de haute qualité aux agriculteurs du nord-est de la Syrie en ce début de saison des semis de blé. Le blé est considéré comme la moelle épinière du département agricole syrien. Ces semences permettront à des centaines d’agriculteurs de produire près de 32 000 tonnes de blé l’année prochaine, garantissant ainsi aux Syriens l’obtention de farine, de pain et autres produits à base de blé pour nourrir leurs familles et éviter encore plus de crises économiques. » [1].

 

Sauf que Madame Nassif a dit dans son rapport que cette offre de semences de blé par l’USAID ouvrait à nouveau le dossier de la plus dangereuse des guerres étatsuniennes contre la sécurité alimentaire syrienne. Pourquoi ?

Lire la suite…

 

Source : https://www.mondialisation.ca/le-cadeau-empoisonne-des-etats-unis-aux-futures-generations-syriennes/5662730

 

 

 

 

 

 

Nicolas Bonnal devient de plus en plus Jérémie, mais Céline l’a été avant lui et de façon tellement indépassable… En outre, clamer au diable et au satanisme commence à ne plus faire peur à personne, à force. Quant à Tocqueville, on n’en dit point de mal, mais on ne voit pas trop le bien qu’il y a à en dire non plus et depuis si longtemps.

Néanmoins :

https://lesakerfrancophone.fr/falaise-de-seneque-et-depopulation-alexandre-fait-le-point

 

Et là :

https://nicolasbonnal.wordpress.com/

 

 

 

 

 

Omicron n’est pas l’Oméga

 

Strategika 51 – 27.11.2021

 

 

Omicron, ou comment Nu et Xi furent écartés. Les lettres grecques crient à la discrimination positive.

Finalement, l’une des leçons des Covid-19, COVID-20, Covid-21, Covid-22, Covid-23, Covid-nn…est qu’une pandémie est non seulement un enjeu éminemment politique mais un outil aussi bien géopolitique que sociétal. En ce qui concerne le nouveau variant de Noël, apparu au Botswana et dont la protéine Spike, la clé d’entrée cellulaire du virus, ne présenterait pas moins de trente mutations (excusez du peu) d’origine non naturelle, c’est le cadeau de trop. L’abonnement vaccinal semestriel ou trimestriel épuisera à coup sûr l’alphabet Grec qui dérive du Phénicien et il faudra déjà penser à utiliser les idéogrammes chinois pour compléter la série. Les médias se chargeront de la fabrique de la peur sans se soucier de ce que l’on appelle les “Fake news” puisque c’est toujours à sens unique et à deux poids, deux mesures.

L’abonnement vaccinal semble être une autre façon de déplumer le peu qui reste d’une immunité géniale mais piégée par un simple mécanisme du vivant.

À la prochaine lettre ou idéogramme. Ne plus penser ni réfléchir ni rien. Ingurgiter et se faire injecter est la nouvelle norme. Une grande partie de l’espèce humaine ne mérite que ce type de traitement en attendant son véritable grand remplacement par des machines.

Il n’y aura pas d’image d’illustration. Nous sommes l’illustration.

 

Source : https://strategika51.org/2021/11/27/omicron-nest-pas-lomega/

[Voir aussi Lucien de Samosate : « Le Jugement des voyelles »…]

 

 

 

 

Il ne savait pas si bien dire :

 

 

Apocalypse now

(Apocalypse : dévoilement)

 

 

 

 

 

 

 

Génération Pizdets   

 

Viktor Pelevine

 

 

 

 

 

(Pour savoir de quoi on vous parle)

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_zapiens_(G%C3%A9n%C3%A9ration_P)

 

 

 

En voici un chapitre

 

Notre héros s’appelle Babylen Tatarski, mais il n’aime pas son prénom, qu’il a changé en Vladimir (« appelez-moi Vova »). Il est creator ou si vous voulez concepteur en publicité. Il s’est fait fourguer, dans un magasin innommable, par une vendeuse prête à perdre patience, un tee-shirt noir à l’effigie du Che surmontant l’inscription Rage Against the Machine et une planchette oui-ja. Avec la manière de s’en servir. « Du classique » lui a-t-elle dit.

 

     Homo Zapiens

     Sur la table, la planchette ressemblait à un char au milieu de la place centrale d’une petite ville européenne. Posé à côté d’elle, un flacon quadrangulaire de Johnnie Walker non encore ouvert, rappelait le bâtiment d’un hôtel de ville, et le vin rouge que Tatarski buvait provoquait le même genre d’association. Sa bouteille longue et étroite presque vide, avait l’apparence d’une cathédrale gothique occupée par un comité du PC : elle évoquait l’épuisement total du communisme, l’absurdité des bains de sang historiques et la crise générale de l’idée russe. Tatarski la finit à même le goulot et la balança dans la corbeille à papiers.

     Une révolution de velours, pensa-t-il.

     Le tee-shirt « Rage against the machine » sur le dos, il était installé devant la table et finissait la lecture des instructions de sa planchette. Il avait acheté un marteau dans un kiosque près du métro, et l’avait fixé à l’aide d’une vis dans l’orifice prévu à cet effet. Un petit ressort était censé assurer le contact avec le papier, une pile de feuilles sur laquelle il posa l’instrument. Il pouvait commencer.

     Il regarda autour de lui et posa les mains sur la planchette, mais il se ravisa et se leva d’un  bond pour aller nerveusement tirer les rideaux des fenêtres. Il réfléchit encore un peu et alluma une bougie qu’il posa sur la table. Tout autre préparatif lui sembla ridicule. En fait, ceux qu’il venait de faire l’étaient également.

     Il se rassit et reprit sa pose initiale, les mains sur le communicateur avec les esprits.

     Bon, se dit-il. Et maintenant, qu’est-ce que je fais. Dois-je dire quelque chose ou non ?

     – J’appelle l’esprit de Che Guevara. J’appelle l’esprit de Che Guevara, s’écria-t-il à haute voix.

     Il se dit aussitôt qu’appeler ainsi ne suffisait sans doute pas et qu’il fallait aussi lui poser une question quelconque.

     – Je voudrais savoir… Disons quelque chose de nouveau sur la publicité qui ne se trouve ni chez Al Ries ni chez le camarade Ogilvy. Pour comprendre plus que quiconque.

     À la seconde même, la planchette entra en convulsions épileptiques sous ses paumes et le marqueur traça dans la partie supérieure de la feuille en gros caractères :

 

L’identitalisme, stade suprême du dualisme

 

     Tatarski retira précipitamment ses mains et fixa avec effroi cette inscription quasi léniniste*. Puis la curiosité l’emporta et il toucha de nouveau la planchette qui se remit à bouger. Maintenant, les lettres dessinées par le marqueur étaient petites et soignées.

     À l’origine, ces pensées étaient destinées à être publiées par la revue des forces armées cubaines Oliva verde. Mais il est inutile de revenir maintenant sur des détails de ce genre, alors que nous savons avec exactitude que tout le plan d’existence où sont publiées ces revues et où existent les forces armées n’est qu’une suite de moments de prise de conscience réunis uniquement par le fait que chaque moment nouveau est chargé du sens de ceux qui le précèdent. Bien que cette série soit ininterrompue, et cela depuis des temps immémoriaux, la prise de conscience elle-même ne se perçoit jamais. Ce qui explique que la situation de l’homme dans la vie soit déplorable.

     Mais Siddhârta Gautama, le grand combattant pour la libération de l’humanité, montre dans plusieurs de ses œuvres que la raison principale de l’état déplorable de l’homme dans la vie est avant tout l’idée même de l’existence de l’homme, de la vie et de l’état déplorable. En d’autres termes le dualisme qui divise en sujet et objet, ce qui, en réalité, n’a jamais existé et n’existera pas.

 

Lire la suite…

_______________ 

* Elle évoque le titre d’un ouvrage de Lénine : L’impérialisme, stade suprême du capitalisme [NdT]

 

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/generation-p-izdets/

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 1er décembre 2021

 

 

Timeo Danaos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Timeo Danaos…

 

 

C’est quoi « un cadeau de Grec » ?

Vous allez le savoir tout de suite.

 

 

 

 

 

 

Le FMI a prédit correctement l’arrivée de la vaccination obligatoire dans toute la Russie, après avoir offert 18 milliards de dollars au Kremlin

 

Edward Slavsquat – Anti-Empire – 21.11.2021

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

 

Article lié : IMF Made Loans to Belarus Conditional on a Lockdown. Lukashenko Turned Them Down (Le FMI a offert des prêts à la Biélorussie à condition qu’elle ordonne un confinement. Loukachenko l’a envoyé paître)

 

Le partage des signets de Slavsquat ne coûte aucun  Droit de Tirage Spécial.

 

 

Avant le mois d’octobre, la plupart des 85 régions de Russie n’avaient que peu (ou pas) de restrictions liées au COVID ; les mandats exigeant des entreprises qu’elles vaccinent la majorité de leurs employés – introduits à Moscou et dans plusieurs autres régions en juin – n’étaient pas encore devenus la norme.

 

Tout a changé après les élections à la Douma d’État, fin septembre. S’exprimant un jour avant l’annonce des résultats des élections, Annette Kyobe, représentante du FMI en Russie, a fait une observation prophétique. Comme l’a rapporté l’agence TASS à l’époque :

 

« Il n’y a aucun goût [en Russie] pour les mesures restrictives, le confinement, etc., du moins de la part des plus hautes autorités de l’État. […] Après les élections législatives, il est possible qu’une mesure plus impopulaire, comme la vaccination obligatoire, puisse être imposée dès octobre-novembre. »

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/15445-2/

 

 

 

 

La nuit dernière, M. Slavsquat (quel pseudo !) nous réservait une autre surprise :

 

Une disciple de Bill Gates dans le gouvernement russe

 

Edward Slavsquat – Anti-Empire  – 22.11.2021

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

Veronika Skvortsova a joué un rôle clé dans la réaction russe au COVID. Par coïncidence, elle fait partie d’un comité de « préparation à la pandémie » lié à Gates, aux côtés d’Anthony Fauci.

 

 

Pourquoi le Kremlin est-il en phase avec les mesures dépravées du COVID de l’Occident ? Veronika Skvortsova pourrait le savoir.

 

 

Il semble y avoir un lien direct entre Bill Gates et la réaction de la Russie au COVID. C’est quand même un peu inquiétant.

Nous avons eu l’heureuse surprise de trouver ce tuyau juteux dans un passage explosif du nouveau livre de Robert F. Kennedy Jr sur le sympathique tueur de virus Anthony Fauci. À vrai dire, nous avions précommandé ce livre sur Amazon, et… oublié de le lire. Grosse erreur, tant de scoops ! Voyez plutôt :

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/une-disciple-de-bill-gates-dans-le-gouvernement-russe/

 

 

 

 

C’est ainsi que commencent les Thermidor

 

 

Vu son importance, nous publions, in extenso, l’article inquiétant que nous venons de recevoir :

 

 

Opinion : Complot des libéraux contre Vladimir Poutine [Igor Skurlatov]

 

RusReinfo23.11.2021

 

 

 

 

 

Le professeur Igor Skurlatov évoque la tentative de destitution du président. Le professeur Skurlatov  est convaincu que la poussée active du projet sur les codes QR en Russie porte un autre objectif bien voilé – exposer le chef de l’État russe, Vladimir Poutine, dans une tentative de destitution.

Politologue russe, chef de la coalition « Troisième Force », le professeur Igor Skurlatov est l’un de ces experts qui non seulement s’opposent au contrôle croissant de l’État sur la société, contrôle devenu presque menaçant avec la pandémie, mais qui y voient aussi des signes de gros problèmes imminents.

Ainsi, Skurlatov considère le sujet de l’examen prochain par la Douma d’État d’un projet de loi sur l’utilisation obligatoire des codes QR dans les lieux publics et dans les transports discuté ces derniers jours, comme un moment particulièrement alarmant. Et si avant l’expert et nombre de ses collaborateurs se limitaient à des critiques aux épithètes pas des plus plaisantes dans l’esprit du « camp de concentration numérique », il parle aujourd’hui de choses bien plus inquiétantes.

Par exemple, Igor Skurlatov est convaincu que la poussée active du projet sur les codes QR en Russie porte un autre objectif bien voilé – mettre le chef de l’État russe Vladimir Poutine sous attaque, faire de lui le coupable de presque tous les troubles de citoyens et en fin de compte l’éliminer du pouvoir.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/complot-des-liberaux-contre-vladimir-poutine/

 

 

 

 

Qu’on nous pardonne cette parenthèse :

 

 

« Mais le bloc adverse, devenu la « Seconde Force » à la place de Navalny, reste pour l’instant, hélas, le seul groupe capable d’accéder au plus haut pouvoir. »

dit le Prof. Skurlatov

 

Qu’est-ce que, diable, il entend par là ?

Car, dans ce cas, le danger ne serait pas très grand. Avec leurs 2% de partisans, on ne les voit pas s’approcher même de la première cour du Kremlin.

Évidemment, si les 2% de navalnistes sont tous oligarques, milliardaires ou ministres de la Santé, il y a quand même quelque souci à se faire.

Le plus inquiétant, en réalité, est qu’à l’évidence on est en train d’assister à une convergence des médiocrités avides et sans scrupules pour écarter par tous les moyens possibles ce qui constitue le principal obstacle à la satisfaction de leurs appétits, et que cela commence à furieusement ressembler aux 40 jours qui, en France, ont précédé Thermidor.

L’histoire peut-elle se répéter à ce point-là ? Il ne faudrait pas trop s’en étonner.

Comme on ne croit pas aux portraits d’un V.V. bourgeois, mou, cul et chemise avec Schwab (naïveté de notre part ?) mais qu’en outre V.V. n’est pas le seul de son bord dans le jeu de billes, qu’autour de lui il y a notamment l’indéfectible Lavrov et le surprenant Choigou, on se dit non sans angoisse pour les Russes et pour nous par ricochet que, si cette poignée d’hommes (ils sont combien ?) est acculée au point de devoir donner à ses ennemis de tels gages – fussent-ils verbaux, mais plus seulement à brève échéance – c’est que les choses vont vraiment mal.

Paranoïa ?

Nous le savons bien qu’un effondrement aussi impensable est possible. Nous l’avons vu chez nous, et nous avons même eu le temps d’apprendre comment, minute par minute, il l’a été.

Que peuvent quelques hommes, même hors du commun, contre « la force des choses » ?

Nous avons rappelé, il y a peu, le précédent du général De Gaulle. Mais nous avons omis/oublié (honte sur nous !) de lui opposer le seul exemple connu d’un homme d’État qui a réussi, pendant près d’un demi-siècle – jusqu’au jour de sa mort en fait – à tenir d’une main ferme les rênes de l’Intérieur et de l’Extérieur et à forcer ces deux chevaux de Platon réputés indomptables à galoper de concert, dans la même direction.

Fidel.

Fidel et Raùl.

Et tous les autres, hommes et femmes.

Et – touchons du bois – tous ceux qui sont en train de leur succéder.

Ah, si Vladimir Vladimirovitch l’avait vu (peut- être l’a-t-il vu mais il était bien jeune) avec une pneumonie faire des discours de quatre heures aux Cubains, s’échiner à les persuader de manger des œufs !

Les Cubains élevaient des poules et n’aimaient pas les œufs. Ce sont des choses qui arrivent. Mais comme « gouverner c’est prévoir », el Comandante savait que les États-Unis n’allaient jamais leur faire de cadeaux et les affameraient s’ils pouvaient. Alors, expliquer à des foules sceptiques à quel point un œuf peut vous maintenir en vie grâce à tout ce qu’il renferme sous une forme aussi condensée ne lui a jamais semblé vain ni indigne de lui ou d’eux. Il l’a fait alors, il l’a fait toujours, à chaque étape d’un calvaire collectif qui dure encore.

Gouverner par la persuasion. La plus difficile entreprise qui soit.

Si Vladimir Poutine et les siens s’imaginent qu’il existe une autre voie susceptible de réussir, on a très peur qu’ils se trompent.

La Russie n’est pas – ne peut pas être – dans une situation pire ou plus périlleuse que celle de Cuba : c’est impossible.

Peut-être l’osmose entre l’homme d’État et le peuple est-elle plus facile dans une île densément peuplée que dans le plus vaste pays du monde, très loin d’être densément peuplé.

Pourtant, quelque chose nous dit que le président Poutine et la partie loyale de son gouvernement sont condamnés à chercher – et à trouver, et vite  – le contact direct avec la population de Russie. C’est le seul soutien, s’ils pouvaient se l’assurer, qui ne leur ferait pas défaut.

On espère aussi (et on touche du bois en cachette) pour que ce qu’il y a de véritablement communiste en Russie ne cède jamais à la tentation de vouloir imposer ses principes au prix de la chute d’une équipe au pouvoir si insuffisante qu’elle soit à ses yeux, en oubliant qu’il y a, en coulisses, de bien plus sinistres forces autrement difficiles à vaincre. En somme, le Parti Communiste russe pourrait prendre exemple sur les femmes iraniennes, qui aimeraient certainement jouir d’une vraie liberté et sans voile obligatoire, mais qui savent où sont les priorités.

Franchement, qui sommes-nous pour donner des conseils, alors qu’on n’est même pas capables de balayer dans notre cour ?

L.G.O.

 

 

 

 

Mais les suites – ailleurs – ne sont pas mal non plus…

 

Vous le savez, au moins, qu’«ils »veulent que vous fassiez la guerre à la Russie ?

Entendez par là qu’il vous incombe d’aller canarder les Russes avec les bombes atomiques entreposées depuis des décennies sous vos pied à cet effet.

Et d’en supporter à leur place les conséquences.

Vu ?

En 1983*,  une poignée de Belges – les CCC – ont tenté de vous avertir.

Bilan pour eux : perpète (les 10 ans légaux + quelques années de rabe en « fait du prince »).

On ne peut pas dire que ça vous ait empêchés de dormir.

Aujourd’hui, c’est à vous de jouer.

Jusqu’à ce que les Russes soient contraints et forcés – par vous – de faire de votre pays un joli grand trou.

 

 

 

 

L’Art de la guerre

 

 

 

 

 

 

Aux armes, l’ennemi est à nos portes

 

Manlio Dinucci – il manifesto – 23.11.2021

 

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 

 

 

 

 

 

 

Le secrétaire général de l’OTAN Stoltenberg a rencontré le président Draghi, le 17 novembre à Rome, pour affronter « les défis actuels contre la sécurité », provenant du « renforcement militaire de la Russie en Ukraine et autour d’elle ». Stoltenberg a remercié l’Italie parce qu’elle « contribue à notre présence dans la Région Baltique avec sa surveillance aérienne et ses troupes ». L’Aéronautique militaire italienne – spécifie le Ministère de la Défense – a déployé dans l’aéroport de Ämari en Estonie des chasseurs F-35A du 32ème Escadron d’Amendola et des chasseurs Eurofighter Typhon des 4ème Escadron de Grosseto, 36ème Escadron de Gioia del Colle, 37ème Escadron de Trapani et 51ème Escadron d’Istrana (Treviso). Quand des avions russes volent dans l’espace aérien international sur la Baltique, en général dans la direction de l’exclave russe de Kaliningrad, les chasseurs italiens reçoivent du commandement OTAN l’ordre de décollage immédiat sur alarme et en quelques minutes les interceptent. L’objectif officiel de cette opération est de « préserver l’espace aérien allié ». L’objectif réel est de faire apparaître la Russie comme une puissance menaçante qui se prépare à attaquer l’Europe. Ainsi alimente-t-on un croissant climat de tension : les F-35A et les Eurofighter Typhoon, déployés à quelques minutes de vol du territoire russe sont des chasseurs à double capacité conventionnelle et nucléaire. Que se passerait-il si des chasseurs russes analogues étaient déployés aux frontières des États-Unis ?

La « surveillance aérienne » aux frontières de la Russie entre dans la frénétique escalade militaire USA-OTAN en Europe contre un ennemi inventé, la Russie, dans un grand jeu stratégique de plus en plus périlleux. Celui-ci a été lancé en 2014 avec le coup d’état en Ukraine sous régie USA-OTAN, soutenu par l’UE, afin de provoquer en Europe une nouvelle guerre froide et renforcer l’influence et la présence des États-Unis en Europe. La Russie a été accusée d’avoir annexé par la force la Crimée, en ignorant que ce sont les Russes de Crimée qui ont décidé par referendum de se détacher de l’Ukraine et de rentrer dans la Fédération de Russie pour éviter d’être attaqués, comme les Russes du Donbass, par les bataillons néo-nazis de Kiev. Bataillons utilisés en 2014 comme force d’assaut dans le putsch de Place Maïdan, amorcé par des snipers géorgiens qui tiraient sur les manifestants et sur les policiers, et dans les actions successives : villages mis à feu et à sang, militants brûlés vifs à la Maison des Syndicats d’Odessa, civils sans armes massacrés à Mariupol, bombardés au phosphore blanc à Donetsk et Lugansk.

Stoltenberg et Draghi ont examiné aussi le thème de la « crise à la frontière de la Biélorussie avec la Pologne, la Lettonie et la Lituanie ». L’OTAN accuse la Biélorussie d’utiliser, avec le soutien de la Russie, « de vulnérables migrants comme instruments de tactique hybride contre d’autres pays, en mettant leur vie en péril ». Ceux qui défendent les migrants, qui expriment une crainte pour leur vies, sont ces mêmes responsables USA et OTAN, gouvernants italiens compris, qui dans les trente dernières années ont mené la première guerre contre l’Irak, la guerre contre la Yougoslavie, la guerre en Afghanistan, la seconde guerre contre l’Irak, la guerre contre la Libye, la guerre contre la Syrie. Guerres qui ont démoli des États entiers et désagrégé d’entières sociétés en provoquant des millions de victimes, en contraignant des millions de personnes à l’émigration forcée.

Le jour après la rencontre avec Draghi, Stoltenberg a assisté au 70ème anniversaire du NATO Defense College, dans lequel ont été diplômés à Rome depuis 1951 environ 15.000 militaires et civils de 80 pays membres et partenaires de l’Alliance. Après avoir été instruits sur chaque aspect de la « sécurité internationale », ils sont allés « assumer les plus hautes charges civiles et militaires » c’est-à-dire des postes de responsabilité dans les gouvernements et dans les forces armées des pays membres et partenaires de l’OTAN. Dans cette université de la guerre, où on enseigne les stratégies les plus sophistiquées, le plus important secteur est consacré à la Russie. Maintenant il sera flanqué d’un autre secteur. Dans son discours de cérémonie, le Secrétaire général de l’OTAN a en effet souligné : « La Russie et la Chine sont en train de mener une offensive autoritaire contre l’ordre international fondé sur les règles » (1). Mais Stoltenberg a oublié de préciser « sur nos règles ».

 

Édition de mardi 23 novembre 2021 d’il manifesto

All’armi, il nemico è alle porte | il manifesto

­____________________

Note (1) pour la version française :

Russia and China are leading an authoritarian push-back against the rules-based international order”, discours prononcé en anglais, non traduit en français sur le site de l’OTAN, seulement en russe et ukrainien : https://www.nato.int/cps/en/natohq/opinions_188757.htm.

Résumé en français (sans la phrase sur Russie et Chine) : https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_188775.htm?selectedLocale=fr

__________________

*  À l’époque, dans plusieurs capitales, des millions venaient de manifester dans les rues contre la présence de ces bombes. Ce qui a définitivement démontré – mais pas pour tout le monde – l’utilité des manifs. Les toutes dernières en date, ici recensées par Les 7 du Québec, prouvent abondamment que manifester à mains nues contre des robocops armés jusqu’aux cheveux n’a jamais mené personne nulle part, sinon en taule ou à l’hosto : https://les7duquebec.net/archives/268426

P.S. Ne ratez quand même pas le Guadeloupéen en T-Shirt jaune !

 

 

 

 

« Aujourd’hui, c’est à vous de jouer ».
Réponse : le silence des pantoufles

 

Euh, non, pas tout à fait : dimanche, ils étaient 50.000 à Bruxelles, alors qu’en mai, ils n’étaient que 5.000.

D’accord, mais toujours à mains nues, les 50.000, et en pantoufles les autres.

Le Vilain Petit Canard en a gros sur la patate, mais au moins, il peut être assez fier de ses lecteurs :

 

https://www.levilainpetitcanard.be/le-silence-des-pantoufles/

 

 

 

 

Là où il se passe des choses

 

Vous ne le savez pas ?…que

 

 

 

 

Entre autres…

« …il sera certainement nécessaire d’accroître l’interaction avec l’axe latino-américain souverainiste et poursuivre la défense des pays concernés face aux manœuvres de déstabilisation étasunienne ».

(Et La Guadeloupe ? La Réunion, c’est un peu loin, mais les Chinois pourraient s’en occuper…)

 

 

Mer Noire : Les lignes rouges de Poutine et les remèdes aux provocations de l’OTAN

 

Mikhail Gamandiy-Egorov  – Al Manar – 22.11.2021.

Source d’origine : Observateur Continental

 

 

 

 

 

Les bombardiers stratégiques des pays de l’OTAN volent à une distance de 20 kilomètres des frontières de la Russie, ce qui constitue une ligne rouge pour le chef de l’État russe Vladimir Poutine. Face aux agissements occidentaux, il est évident que la Russie devra prendre des mesures dissuasives supplémentaires.

 

Participant à une réunion élargie avec le ministère russe des Affaires étrangères, Vladimir Poutine n’a pas manqué d’aborder la question des récentes actions otanesques en mer Noire: « En ce qui concerne la mer Noire, les derniers événements dépassent certaines limites. Des bombardiers stratégiques volent à une distance de 20 kilomètres de notre frontière étatique et ils portent, comme vous le savez, des armes très sérieuses ».

Le président russe a également attiré l’attention sur le fait que les actions des pays occidentaux, qui aggravent la situation présente, se déroulent non seulement en mer Noire, mais également dans d’autres régions proches des frontières de la Fédération de Russie. « Oui, nous exprimons constamment nos inquiétudes à ce sujet, nous parlons de lignes rouges, mais, bien sûr, nous comprenons aussi que nos partenaires étant très particuliers et qui, en employant un euphémisme – traitent tous nos avertissements et échanges en matière de lignes rouges de manière très superficielle », a déclaré le chef de l’État russe.

Pour autant, il a rappelé que la Russie réagira à ces défis. « L’Otan a pris son initiative pour rompre tous les mécanismes de dialogue. Nous répondrons bien évidemment de manière appropriée à l’activité militaire des otanesques le long du périmètre des frontières russes ». Tout en soulignant que la Russie n’a pas besoin de conflits à ses frontières occidentales. « Nos récents avertissements (aux pays occidentaux, ndlr) se font encore ressentir et produisent un certain effet. Une certaine tension est apparue là-bas. Nous devons maintenir cet état pour eux aussi longtemps que possible, afin qu’ils ne pensent même pas à organiser à nos frontières occidentales une sorte de conflit dont nous n’avons pas besoin ».

Lire la suite…

Source : https://french.almanar.com.lb/2195932

 

Il ne faudrait quand même pas les reculer tout le temps, les lignes rouges…

 

 

 

 

 

Eh, non, les GI’s ne se retirent pas d’Irak. Au contraire…

En Irak, où il ne se passe pas de jour sans que la Résistance s’en prenne durement aux forces d’occupation :

 

 

Irak : bases US précipitamment réarmées

 

Pars Today – 22.11.2021

 

 

 

 

Il paraît que plusieurs tours de pourparlers stratégiques entre Bagdad et Washington pour mettre fin à la présence militaire américaine en Irak sous prétexte de lutter contre Daech n’ont pas porté le fruit attendu et que les GI’s préfèrent rester en Irak.

Un analyste irakien démentant les affirmations américaines selon lesquelles les troupes américaines quitteraient l’Irak d’ici la fin de cette année a annoncé que les bases américaines en Irak seraient équipées de plus de systèmes de défense aérienne.

 

L’analyste irakien, Saad Mohammed al-Kaabi, a révélé ce dimanche 21 novembre que les États-Unis avaient envoyé de nouveaux systèmes de défense C-RAM dans leurs bases et leur ambassade à Bagdad pour se préparer à ce qui pourrait leur arriver après la fin de cette année.

La nouvelle mesure américaine s’inscrit dans le cadre d’empêcher d’éventuelles attaques contre les ambassades et les bases américaines en Irak surtout après qu’il est devenu clair que l’accord de retrait des États-Unis d’Irak n’était rien d’autre qu’une tentative de plaire à ceux qui cherchaient l’accord.

Le Parlement irakien a approuvé une résolution exigeant l’expulsion des troupes américaines et non américaines le plus tôt possible d’Irak en janvier 2020 à la suite de l’attentat à la vie du commandant en chef de la Force Qods du CGRI, le général Qassem Soleimani et son compagnon, Abou Mahdi al-Mohandes, chef adjoint des Hachd al-Chaabi. Selon la résolution, de nombreux groupes irakiens considèrent les forces américaines en Irak comme des occupants et insistent sur le retrait immédiat de ces forces de leur territoire.

Lire la suite…

Source : https://parstoday.com/fr/news/middle_east-i104094-irak_bases_us_pr%C3%A9cipitamment_r%C3%A9arm%C3%A9es

 

 

 

 

 

La Guadeloupe à l’avant-garde des luttes

 

Entre la plume et l’enclume – 23/11/2021

 

 

 

 

La Guadeloupe, une planète où les syndicats organisent et encadrent la riposte aux abus patronaux et étatiques. Forte de sa tradition rebelle bien enracinée, la Guadeloupe montre l’exemple une fois de plus.

Dernière minute : Castex promet des « vaccins » sans ARN modifié aux soignants. Ah bon ? Et les soignants en métropole, alors ? Et les autres ? Apparemment, ça existe, mais c’était probablement réservé aux zélites. Seule la pression PHYSIQUE et MASSIVE fera reculer les larbins de Pfizer au pouvoir en Macronie !

Lire la suite…

Source : https://plumenclume.org/blog/768-la-guadeloupe-a-l-avant-garde-des-luttes

 

 

 

 

 

Derrière Kissinger, Barak Obama et Al Gore ?

 

Investig’Action se demande s’il ne faudrait pas donner le Prix Nobel de la Paix à Julian Assange

https://www.investigaction.net/fr/menace-dextradition-julian-assange-ne-meriterait-il-pas-le-prix-nobel-de-la-guerre/

 

 

Évidemment, à défaut de l’empêcher de mourir…

 

 

 

 

 

AUX 4 COINS DE L’HEXAGONE

 

 

« Messieurs, je ne vous salue pas car un militaire ne salue jamais des criminels ». Colonel Jacques Amiot

 

 

 

 

Un colonel en gilet jaune, ça ne se voit pas tous les jours…

 

https://qactus.fr/2021/11/13/jean-bernard-fourtillan-encore-emprisonne-persecution-de-la-ripoublique-au-service-de-big-pharma/

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/messieurs-je-ne-vous-salue-pas/

 

 

 

 

 

Hollande et son État voyou au service d’Israël en Syrie

 

Mise à jour par Thierry Meyssan, le 23 novembre 2021 : « L’Occident, simulacre de liberté. »

 

Entre la plume et l’enclume – 23.11.2021

 

 

 

 

2014 : La France met à disposition des Forces spéciales et la multinationale Lafarge. Un bref retour en arrière est ici nécessaire. En juin 2008, l’OTAN organisait la réunion annuelle du Groupe de Bilderberg à Chantilly (États-Unis) au cours de laquelle Hillary Clinton et Barack Obama se présentèrent aux participants. Parmi les 120 présents se trouvaient Basma Kodmani (la future porte-parole de la Coalition nationale syrienne) et Volker Perthes (le futur assistant de Feltman à l’ONU pour la Syrie). Lors d’un débat sur la permanence de la politique étrangère états-unienne, ils intervinrent pour présenter l’importance des Frères musulmans et le rôle qu’ils pourraient jouer dans la « démocratisation » du monde arabe. Jean-Pierre Jouyet (le futur secrétaire général de l’Élysée), Manuel Valls (le futur Premier ministre) et Bertrand Collomb (le patron de Lafarge) étaient présents aux côtés de Henry R. Kravis (le futur coordinateur financier de Daech).

Lire la suite…

Source : https://plumenclume.org/blog/767-hollande-et-son-etat-voyou-au-service-d-israel-en-syrie

Source d’origine : https://www.voltairenet.org/article214790.html

 

 

 

 

 

Surtout ne ratez pas la ministre Pannier Runacher et ses  « la magie-ah » du « ballet-ah » des « hommes-ah »… c’est magique !

 

« La 3ème dose c’est carrément de la magie ! »

 

Charles Sannat  – Insolentiae – 23 Nov 2021

 

 

 

 

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

William Dab n’est pas n’importe qui, c’est l’ancien DGS de notre pays, l’ancien directeur général de la santé.

Un grand mamamouchi avec plein de galons donc.

C’est en plus un type qui, je pense, est intelligent.

D’ailleurs, il semble un peu hésiter et les professionnels de la communication verbale et non verbale pourraient étudier cette séquence qui sera sans doute un jour dans les manuels.

Que nous dit-il ?

Que la troisième dose c’est de la magie. Pourquoi ? Hésitation, parce que, parce que et je réponds à côté parce qu’en fait il n’en sait strictement rien, et personne ne sait rien à part que Pfizer nous explique que son sérum est efficace à 98%, mais que plus il est efficace, plus le nombre de cas augmente. Ce n’est pas moi qui dit que les cas augmentent. Ce sont les autorités.

Plus on pique, plus nous avons de cas.

C’est vrai que cela relève de la magie !

Lire la suite…

Source : https://insolentiae.com/la-3eme-dose-cest-carrement-de-la-magie-ledito-de-charles-sannat/

 

 

 

 

Et last mais pas least…

 

La charge du professeur Perronne contre le vaccin anti-Covid

 

Sabine FaivreBoulevard Voltaire – 22.11.

 

 

 

 

 

 

Le professeur Perronne, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de Garches et grand spécialiste des vaccins, est devenu persona non grata des plateaux télé depuis quelques mois. La raison ? S’être élevé de façon virulente contre ce qu’il estime être la supercherie du « vaccin » anti-Covid et la gestion de la crise par Emmanuel Macron.

 

Sur le fond, que dit le professeur Perronne, interviewé, le dimanche 21 novembre, sur le plateau de CNews par Ivan Rioufol ?

« Si c’était pas aussi dramatique, je rigolerais, parce qu’il n’y a pas de cinquième vague, l’épidémie est quasiment terminée, en France, affirme-t-il. On est sortis de la crise […] Tous les pays du monde qui n’ont pas vacciné n’ont plus d’épidémie. » À l’appui, un graphique présentant l’évolution du nombre de décès attribués au Covid, en 2021 : effectivement, la courbe s’est manifestement effondrée.

Lire la suite…

Source : https://www.bvoltaire.fr/la-charge-du-professeur-perronne-contre-le-vaccin-anti-covid/

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 24 novembre 2021

 

 

Au risque de nous répéter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AU RISQUE DE NOUS RÉPÉTER…

 

 

« Nous allons tous mourir… Mais à des conditions différentes. »

Maximilien Robespierre

pcc L.G.O.

 

 

 

« Référendum ? Pourquoi pas ?

Et pourquoi pas partout, en même temps ? »

Serait-ce qu’on manque de volontaires pour les organiser ?

 

 

 

 

D’un machin qui s’appelle « La lettre patriote » :

 

Éric Zemmour enfin officiellement candidat !

 

 

 

 

 

DR  Julien Michel

L’information a été publiée sur le compte Twitter d’Éric Zemmour, à son retour de Londres. La campagne officielle démarre le 5 décembre, par un grand meeting au Zénith de Paris !

Ainsi, comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours en exclusivité sur La Lettre Patriote, Eric Zemmour va en quelque sorte « pirater » la date de l’annonce du candidat du parti « Les Républicains », en réalisant un énorme événement le soir-même pour lancer sa campagne.

Finie la « tournée de promotion de son livre ». Place à la politique, place à la campagne, avec tout d’abord la location du Zénith de Paris, les premiers 90.000 € dépensés par la campagne officielle.

Évidemment, chacun est invité à assister à l’événement, au Zénith, en réservant sa place en cliquant ici.

C’est le deuxième étage de la fusée Zemmour qui prend son envol !

 

L’est allé demander l’investiture à Attali ?

 

 

 

 

Eh, oui, là aussi…

 

Poutine met la Russie au coeur du combat géopolitique et idéologique du Covid

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 19.11.2021

 

 

 

 

 

Le renversement radical de la position présidentielle en Russie face à la gestion du Covid ne passe pas inaperçue, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur. Ce coming out globaliste oblige le pouvoir en Russie, légitimé d’une manière centralisée par le Président, qui s’appuie sur une base patriotique/étatiste nationale, à dédramatiser, ce qui risquerait d’être pris au minimum comme un désaveu, pouvant conduire à un chancellement de tout le système de gouvernance. Dans ce contexte, un très étrange texte a été publié par un analyste américain, parfaitement implanté en Russie, ayant même travaillé pour Radio Sputnik, expert au Club de Valdaï, expliquant sans ciller que Poutine a toujours été un globaliste, mais que ce n’est pas grave car il aime son pays, donc la vaccination obligatoire est très bien, les lock down doivent permettre de lancer l’économie numérique et Schawb est son ami intime, dont il partage la vision. Mais ce n’est pas grave, car c’est Poutine et Poutine aime la Russie, donc ce n’est pas grave. Comment interpréter cette surprenante publication ?

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2021/11/poutine-met-la-russie-au-coeur-du.html#more

 

 

Mme Bechet Golovko a mille fois raison de la trouver saumâtre. Mais plus même que les dérives du Kremlin, ce qui nous paraît à nous de plus mauvais augure encore, c’est le chœur des vierges (Ehret, Saker, Korybko and C°.) qui accueille ces dérives comme une divine surprise. Comme s’il n’attendait que cela depuis toujours… Elles sont combien, les vierges, et où ?

Nous persistons à croire qu’un  chef d’État qui n’éduque pas en même temps qu’il gouverne, qui dédaigne la persuasion, qui traite son peuple en éternel mineur, ne fait que bâtir sur le sable des châteaux qui seront détruits par la prochaine marée.

Nous persistons à croire que s’il ne résiste pas, comme l’ingénieux Ulysse, au chant des sirènes, il sombrera corps et biens.

On dirait en effet (vu d’ici, où on ne sait pas tout) que le président Poutine commet à son tour l’erreur qui a coûté si cher au général De Gaulle : privilégier la solution des problèmes internationaux à celle des problèmes intérieurs, comme si les intérieurs étaient de moindre importance. Les deux sortes de problèmes sont indissociables. L’ignorer, c’est tout perdre.

Il est possible aussi qu’un chef d’État n’ait pas la force, ou les moyens, de tout affronter à la fois. Dans ce cas, tant pis pour lui et tant pis pour les siens, auxquels il doit au moins la vérité. Ni l’Intérieur ni l’Extérieur ne se laissent ignorer sans foudroyer.

Les trois plus grands hommes d’État de nous connus  – Robespierre, Lénine, Mao – ont dû affronter en leur temps des réalités insurmontables. Et mettre quelquefois bien de l’eau dans le vin de leurs convictions. En mars 1921, Lénine s’est résigné à faire adopter par le Xe Congrès, la NEP (Nouvelle Politique Économique). De gaieté de cœur ? Certainement pas. Tenir compte des réalités qui vous écrasent est une chose. Faire ami-ami avec les pires ennemis de son peuple en est une autre. Et certes, Staline aussi a dû, en 1939, se résigner, pour gagner du temps sur la guerre qui arrivait, à signer un pacte de non-agression avec ses pires ennemis, mais pas en allant jusqu’à imposer aux Soviétiques les modes de vie et de pensée préconisés par les nazis.

Si une guerre est sur le point de mettre l’Europe à feu et à sang pour la 3e fois en un peu plus d’un siècle, et si Vladimir Poutine le sait, qui sommes-nous pour juger la manière dont il s’y prend à son tour ? Nous persistons pourtant à trouver regrettable qu’au moment de demander des sacrifices inimaginables aux Russes, il les traite en bétail non-pensant dont on n’attend que la docilité.

Pour que les peuples deviennent adultes, il faut se risquer à les traiter en adultes.

 

 

(On n’a pas de Mère Patrie qui pleure)

 

 

La répression

Strategika 51 – 21.11.2021

 

 

 

 

Aux Pays-Bas, la police aurait tiré à balles réelles sur des civils manifestant violemment contre les mesures sanitaires prises par le gouvernement. D’après les vidéos circulant en ligne, les policiers néerlandais ont fait usage de leurs armes pour tuer et non pour des tirs de sommation. Plus étrange est la participation de membres de l’AIVD (Algemene Inlichtingen- en Veiligheidsdienst), la principale agence de renseignement néerlandaise, dans la répression des manifestations de Rotterdam. Des informations indiquent que l’AIVD participait depuis des mois à un programme de fichage systématique des personnes et des groupes exprimant leur opposition aux vaccins et passes sanitaires.

Lire la suite...

Source : https://strategika51.org/2021/11/21/la-repression/

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/15400-2/

 

 

 

 

« L’humain ne compte plus »

 

 

 

Et alors ? C’est si grave ?

 

 

 

 

L’UE valide la défense paneuropéenne

 

Olivier Renault – mondialisation.ca – 19.11.2021

 

 

 

 

Le Conseil des ministres de la défense de l’UE approuve 14 projets de défense paneuropéens. L’UE accentue sa stratégie de défense en y faisant participer les États-Unis et, donc, l’OTAN. Tout se bouscule rapidement. Les nouveaux projets constituent une nouvelle étape pour l’investissement et le développement conjoints en matière de défense, et en particulier dans les domaines de l’air et de l’espace.

 

Ces projets indiquent, notamment, des systèmes pour la répression dans le domaine civil. Donc, le domaine militaire n’est pas le seul point principal. Et, les technologies les plus modernes sont mises en place.  Les États de l’UE devraient être en mesure de mieux réagir aux « guerres hybrides » (invasion de migrants) à l’avenir. L’UE a décidé d’appliquer, avec l’accord de l’OTAN de mettre en place la force de réaction rapide.

Lire la suite…

Source : https://www.mondialisation.ca/lue-valide-la-defense-paneuropeenne/5662456

 

Bref, ils veulent des armes pour nous réprimer et qu’on fasse la guerre pour leurs bailleurs de fonds. Comme en 14. Le masque bleu ciel au fusil.

 

 

 

 

 

La liste des médias financés par la Fondation Gates

 

Mohamed Tahiri –  francemediasnumerique.com – 19.11.2021

 

Abonnez-vous aux meilleures nouvelles du jour de France médias numérique . C’est gratuit.

 

 

 

 

 

 

Selon MintPress News, la Fondation Bill & Melinda Gates a fait un don d’au moins 319 millions de dollars pour financer des projets médiatiques dans des centaines d’organisations, dont CNN, NBC, NPR, PBS et The Atlantic, soulevant des questions sur la capacité de ces médias à faire des reportages objectifs sur Gates et son travail.

 

Jusqu’à son récent divorce désordonné, Bill Gates bénéficiait d’une sorte de laissez-passer gratuit dans les médias d’entreprise. Généralement présenté comme un gentil nerd qui veut sauver le monde, le cofondateur de Microsoft a même été surnommé sans ironie « Saint Bill » par The Guardian.

Alors que les empires médiatiques d’ autres milliardaires sont relativement bien connus, la mesure dans laquelle l’argent de Gates garantit le paysage médiatique moderne ne l’est pas. Après avoir trié plus de 30 000 subventions individuelles, MintPress peut révéler que la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) a fait plus de 300 millions de dollars de dons pour financer des projets médiatiques.

Les destinataires de cet argent comprennent bon nombre des médias les plus importants des États-Unis, notamment CNN, NBC, NPR, PBS et The Atlantic.

Gates parraine également une myriade d’organisations étrangères influentes, dont la BBC, The Guardian, The Financial Times et The Daily Telegraph au Royaume-Uni ; des journaux européens de premier plan tels que Le Monde (France), Der Spiegel (Allemagne) et El País (Espagne) ; ainsi que de grands diffuseurs mondiaux comme Al-Jazeera.

L’argent de la Fondation Gates destiné aux programmes médiatiques a été divisé en plusieurs sections, présentées par ordre numérique décroissant, et comprend un lien vers la subvention correspondante sur le site Web de l’organisation.

Récompenses directement aux médias :

Lire la suite…

Source : La liste des médias financés par la Fondation Gates – Strategika

 

 

 

 

Mgr Carlo Maria Vigano est un prélat italien actuellement en poste au Vatican, qui fut nonce apostolique au Nigeria, après avoir été diplomate du Saint-Siège en Irak et en Grande Bretagne.  Il a été aussi envoyé spécial et observateur permanent auprès du Conseil de l’Europe à Strasbourg.

Il s’adresse aux croyants de toutes obédiences et en anglais, mais les incroyants francophones ont le droit d’écouter. Ou de lire : le texte qui suit est la transcription en français de ce qu’il dit.

 

 

L’archevêque Carlo Maria Vigano appelle à une alliance anti-mondialiste internationale

 

Carlo Maria ViganòMondialisation.ca – 19.11.2021

lemediaen442.fr

 

 

 

 

 

 

Dans une vidéo envoyée à plusieurs médias, Mgr Carlo Maria Viganò appelle les croyants à s’unir dans une alliance anti-mondialiste pour libérer l’humanité du régime totalitaire. Un message fort est envoyé aux croyants du monde entier, afin de lutter et vaincre les élites maléfiques, ces conspirateurs qui souhaitent réduire en esclavage des hommes et des femmes libres. « Face à ce coup d’État mondial, il est nécessaire de former une alliance anti-mondialiste internationale qui rassemble tous ceux qui veulent s’opposer à la dictature. »

 

Depuis maintenant deux ans, nous assistons à un coup d’État mondial dans lequel une élite financière et idéologique a réussi à prendre le contrôle d’une partie des gouvernements nationaux, des institutions publiques et privées, des médias, de la justice, des politiciens et des chefs religieux. Tous, sans distinction, sont devenus esclaves de ces nouveaux maîtres qui assurent pouvoir, argent et affirmation sociale à leurs complices. Les droits fondamentaux, qui jusqu’à hier étaient présentés comme inviolables, ont été foulés aux pieds au nom d’une urgence : aujourd’hui urgence sanitaire, demain urgence écologique, puis urgence internet.

Ce coup d’État mondial prive les citoyens de toute possibilité de défense, puisque les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont complices de la violation de la loi, de la justice et de l’objet pour lequel ils existent. C’est un coup d’État global car cette attaque criminelle contre des citoyens s’étend au monde entier, à de très rares exceptions près. C’est une guerre mondiale, où les ennemis sont nous tous, même ceux qui, sans le vouloir, n’ont pas encore compris la signification de ce qui se passe.

C’est une guerre menée non pas avec des armes mais avec des règles illégitimes, des politiques économiques perverses et des limitations intolérables des droits naturels. Des organisations supranationales, financées en grande partie par les conspirateurs de ce coup d’État, s’ingèrent dans le gouvernement des nations individuelles et dans la vie, les relations et la santé de milliards de personnes. Ils le font pour de l’argent, certes, mais plus encore pour centraliser le pouvoir afin d’établir une dictature planétaire. C’est la Grande Réinitialisation du Forum Economique Mondiall’Agenda 2030 des Nations Unies. C’est le plan du Nouvel Ordre mondial, dans lequel une république universelle asservit tout le monde et une religion de l’humanité annule la foi en Christ.

Lire la suite…

Source : https://www.mondialisation.ca/larcheveque-carlo-maria-vigano-appelle-a-une-alliance-anti-mondialiste-internationale/5662462

 

 

 

 

Eh, M’sieur… les flûtistes et le chef n’ont pas de masques ! Que fait la police ?

 

Le plus grand orchestre du monde

 

à Caracas, Venezuela, le 13 novembre 2021

 

 

 

Plus de 12.000 musiciens ont interprété, parmi d’autres compositions musicales classiques, la « Marche slave » de Piotr Tchaïkovski.

Des représentants du Livre Guinness des records avaient été invités à venir enregistrer l’événement.

Source : https://francais.rt.com/videos/92645-venezuela-plus-grand-orchestre-monde

 

Il y en a quand même qui y arrivent, non ?

 

 

 

 

Dernière minute :

 

 

 

 

La manifestation contre les « mesures sanitaires » de cet après-midi à Bruxelles-Ixelles aurait rassemblé 35.000 personnes selon la police et viré à l’émeute selon Le Soir. C’est tout ce que nous savons.

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 21 novembre 2021

 

 

 

ARMISTICE IV/V

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ARMISTICE

« 11 novembre 1918 »

La mère de tous les leurres

IV/V.

 

 

Théroigne – 11.11.2021

 

 

On a du mal à imaginer aujourd’hui, surtout en Europe Occidentale, ce qui a poussé tant d’hommes, principalement les très jeunes mais pas seulement, à se précipiter tête baissée dans cette guerre, comme des colonies de lemmings traversant la route pour aller se suicider, et ce, dans tous les sens, qui contre « le Kaiser », qui à son service, sans qu’aucun se soit interrogé jamais sur les causes ou la finalité de cette guerre de tout un continent contre lui-même.

 

 

https://www.britannica.com/story/do-lemmings-really-commit-mass-suicide

 

 

Il faut chercher sans doute les origines – psychologiques, de masse – de cet engouement dans « l’épopée » napoléonienne. Car, si jamais Napoléon eut du génie, ce fut celui-là : l’art de manipuler les foules pour les conduire sans résistance et même avec joie à l’abattoir.

 

Petit aparté :

En 1936, il a paru en Belgique, un livre intitulé Lettres de Grognards. Agrémenté d’une préface enthousiaste de Louis Madelin, bonapartiste s’il en fut. L’ouvrage reproduisait des lettres de soldats de la Grande Armée jamais remises à leurs destinataires, c’est-à-dire tombées au rebut, principalement pendant la campagne de Russie. La plupart de ces prétendus grognards étaient des adolescents enrôlés de force, non seulement en France mais dans tous les pays conquis (un garçon sur deux prélevé dans les familles rurales), où, généralement, l’aîné se sacrifiait pour que le petit frère puisse étudier et peut-être devenir quelqu’un. Il va sans dire qu’un paysan, après avoir vu réquisitionner son blé, ses patates, ses chevaux, ses vaches, ses veaux, ses cochons et ses couvées pour sustenter les héros et vu partir aussi une de ses paires de bras, ne pouvait même plus nourrir l’autre, et que le petit frère, en guise d’études, s’en allait grossir le volume du cheptel asservi au fond des mines ou dans les fabriques de l’industrie naissante.

Or, ce qui frappe surtout, à la lecture de ces lettres, c’est qu’au bout de quelques semaines (pas plus de deux ou trois parfois), ces soldats de quinze ans se retrouvaient transformés en prédateurs sans états d’âme, qui avaient adopté tout naturellement, comme une seconde langue maternelle, le langage et la mentalité de leurs ravisseurs : « … aujourd’hui, nous avons délogé et tué trois brigands », le mot « brigand » qui leur avait été appliqué à leurs familles et à eux-mêmes si peu de temps auparavant servant à rendre compte à leurs parents de leurs exploits guerriers. « Celui qu’il fallait tuer » était devenu « le brigand ». Tellement plus simple.

 

 

Parfois, ils agrémentaient leurs lettres d’illustrations de leur cru.

 

 

 

Cette espèce de syndrome de Stockholm de masse devait finir par contaminer jusqu’à leurs vainqueurs (l’épisode des bolcheviks et de Lénine en 1917, rapporté dans un de nos posts précédents, en fait foi), mais le même phénomène est avéré partout : le fait est qu’au début du siècle suivant, une génération entière, chauffée à blanc depuis le berceau par une propagande héroïco-fallacieuse, s’est jetée à corps perdu dans la « défense-du-droit-et-de-la-liberté-contre-les-méchants-sans-autre-précision », qui a laissé bien loin derrière elle jusqu’aux grands mouvements de masse des croisades. On n’allait plus « délivrer le tombeau du Christ » mais apporter la liberté au monde. En le massacrant un peu pour qu’il se laisse faire. Et sans s’encombrer, surtout, de l’égalité et de la fraternité dont les marionnettistes n’avaient que cirer.

Mais l’enthousiasme guerrier de ces jeunes soldats de la Grande Guerre (du moins dans les débuts) ne fut rien  en regard de l’hystérie qui s’empara un peu partout des foules civiles de l’arrière. C’est ainsi qu’entre les rescapés de la génération précipitée par ce leurre dans l’enfer des tranchées, de la mitraille et de l’équarrissage aveugle et la masse excitée des autres, le fossé allait devenir, irrémédiablement, un abîme. Y compris à l’intérieur des familles. Cela est attesté par quantité d’auteurs français, à commencer par l’œuvre entière de Céline.

Et c’est ce dont témoigne aussi un des livres les plus importants écrits en anglais sur ce conflit qui, contrairement aux idées reçues, dure encore  : l’Adieu à tout cela de Robert Graves, qui l’écrivit à l’âge de trente ans, au moment de s’exiler d’Angleterre, en tournant le dos à tout ce que son pays représentait à ses yeux : sa religion conformiste, ses méthodes d’éducation des élites, ses modes opératoires en politique, sa morale victorienne en passe de devenir moderniste puis décadente, etc. etc.

Il faut bien sûr rappeler aussi qu’il n’y eut pas, chez les anglophones  qui combattirent en France et en Belgique, seulement des Anglais, mais également des contingents d’Irlandais, d’Écossais, de Canadiens, d’Australiens, de Néo-Zélandais, et, en fin de parcours, même de Nord-Américains.

 

 

 

Royal Irish Rifles sur la Somme – 19 juillet 1916  – (Distribution des rations)

 

 

 

Gordon Highlanders quittant Culter, le 6 août 1914

 

 

 

Gordon Highlanders réparant une route près de Hamel, sur le front de la Somme, septembre 1916

 

 

 

Entraînement de charge à la baïonnette par des hommes du 8e Black Watch. Camp de Bordon (Hampshire) –  1915

 

 

 

Quelques soldats de la Black Watch fêtant le Nouvel An de 1917 dans les baraquements de Hénencourt

 

 

 

Des soldats du 7e bataillon de Highlanders Argyll & Sutherland portant les tampons respirateurs en déchets de coton censés les protéger des gaz décrits par Robert Graves

 

 

 

Des hommes du même régiment recevant leurs premiers masques à gaz

 

 

 

Retraite de Mons : les Allemands bombardent une église servant d’hôpital. Les blessés aident les blessés à s’enfuir. (Illustration de presse).

 

 

 

Des soldats écossais transportent un Allemand blessé  pendant la bataille de la crête de Menin, le 21 septembre 1917

 

 

 

Cameron Highlanders à la bataille de l’Yser (carte postale)

 

 

 

Quelques blessés anonymes au repos

 

 

 

Curieusement, pour la Grande Bretagne proprement dite, cette Première mondiale semble avoir été une affaire de poètes. Car, même si le gros des troupes (et des morts) ne furent pas des hommes de plume, on ne compte plus les poètes qui, dans l’emballement général, l’ont faite, en ont écrit et ont eux aussi fourni leur contingent de morts. Nous ne mentionnerons ici, faute de science et faute de place, que les plus connus du grand public : Siegfried Sassoon, Wilfrid Owen, Rupert Brooke, Robert Graves, Edward Thomas. Que ceux que nous ne mentionnerons pas nous pardonnent.

Robert Graves est le principal à nos yeux, à cause de son livre autobiographique, Mais Siegfried Sassoon ne le lui cède en rien. Non seulement pour son œuvre et sa participation à la guerre, mais parce qu’après s’être conduit en héros et même en héros casse-cou sur le théâtre des opérations, il a fini par risquer l’exécution capitale en refusant de continuer « une guerre injuste ». Ajoutons que les deux hommes se sont rencontrés au front et que, rapprochés par leur passion littéraire commune, ils y sont devenus assez amis pour que l’un réclamât le dangereux privilège de défendre l’autre devant le conseil de guerre.

Sassoon était homosexuel, bien qu’il ait fini, après la guerre, par se marier et engendrer un fils qui lui a donné des petits-enfants. Graves, qui s’est marié juste à la fin du conflit, a eu des enfants et des petits-enfants de deux épouses différentes, mais surtout, les femmes – et le principe féminin – ont eu, par le biais de son œuvre immense, peu de champions de son envergure. On peut dire sans exagérer que Robert Graves est le plus féministe des auteurs. (Pour ce qui tient lieu de féminisme aujourd’hui, c’est une tout autre histoire.)

Si l’influence des pacifistes – surtout Philip et Lady Ottoline Morrell d’une part, Bertrand Russell de l’autre – a joué un rôle certain dans la prise de conscience antimilitariste de Siegfried Sassoon, celle d’un poète américain – Robert Frost –, a déterminé en sens inverse l’engagement dans la guerre du poète gallois Edward Thomas et, aussi involontairement qu’indirectement, causé sa mort.

 

 

 

 

Les hommes et leurs œuvres

 

 

 

 

Robert Graves

 

 

Robert Graves à 19 ans, lorsqu’il passa de l’école aux tranchées pour reculer le moment d’entrer à Oxford

 

 

Robert von Ranke Graves (Wimbledon, 1895) – (Deia, Majorque, 1985) est le fils d’Alfred Perceval Graves, écrivain irlandais et d’Amalia von Ranke, fille de nobles bavarois réputés comme éducateurs et petite-nièce de l’historien Leopold von Ranke.

En 1914, sur le point de passer de « l’enfer de Charterhouse » à ce qu’il redoute être « l’enfer d’Oxford », il s’engage. Il n’a que dix-neuf ans, mais, dans la société anglaise, quand on appartient aux « élites », on ne s’engage pas comme simple soldat, on achète ou on se fait confier un brevet d’officier. C’est ainsi qu’il entre avec le grade de capitaine au régiment gallois des Royal Welsh Fusiliers, qu’il commence son entraînement à leur dépôt de Wrexham et qu’en mai 1915, il part pour la France, où il commandera des hommes dont certainsi, parfois, seront des soldats professionnels aguerris, assez vieux pour être son père, dont la vie dépendra de ses décisions et de leur obéissance. À leur tête, il participera à la bataille de Loos, puis à celle de la Somme, où il sera grièvement blessé et même laissé pour mort, au point que le ministère de la Guerre annoncera, par lettre, son décès au feu à sa mère et que le Times lui consacrera une notice nécrologique très anticipée.

Lire la suite… 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/15238-2/

 

 

 

 

 

Siegfried Sassoon

 

 

 

 

 

Siegfried Loraine Sassoon, (Matfield 1886) – (Heytesbury 1967), est un homme de lettres anglais et un héros de la Première Guerre mondiale.

Fils d’Alfred Sassoon, descendant d’une lignée de riches marchands juifs baghdadi, déshérité par son propre père, David, pour avoir épousé une non-juive. La non-juive, Theresa Thornycroft, était anglaise et protestante, mais surtout issue d’une famille d’artistes et elle-même passionnée par la musique de Richard Wagner. C’est en l’honneur du maître que le futur poète fut prénommé Siegfried, Son second prénom, Loraine, hommage rendu à un pasteur ami de la famille.

 

 

 

David Sassoon et ses fils (dont Albert, deuxième en partant de la gauche), membres de la communauté Baghdadi en Inde.

 

 

 

Alfred avait un autre fils, prénommé Hamo, qui se fit tuer en 1915 à Gallipoli, juste avant Rupert Brooke.

Siegfried était un jeune homme brillant : ce qu’on appelait alors un homme de loisirs. Il avait fait, à Cambridge, des études de droit et d’histoire non sanctionnées par un diplôme. Ses revenus lui permettaient de vivre sans travailler mais pas sur un grand pied. Il s’en contentait, chassant, faisant du sport et publiant ses premiers recueils de vers à compte d’auteur, mais sans succès notable.

Quand survint la guerre. Il s’engagea le 3 août 1914 et sa vie, dès lors, prit une tout autre direction.

C’est sa poésie, succédant aux actions d’éclat qui lui avaient valu de recevoir plusieurs distinctions militaires, qui l’a fait remarquer d’abord et qui lui vaut, de nos jours encore, des légions d’admirateurs.

Aujourd’hui, nous sommes plus qu’habitués aux horreurs de la guerre : nous nous en repaissons tous les jours aux informations, si bien qu’elle est devenue, à nos yeux, banale. À l’époque de la Première Guerre mondiale, la machine à décerveler s’y prenait différemment : on partait défendre son roi et son pays ; on se voyait chevaucher ; l’héroïsme était à la mode ; la guerre serait terminée à Noël ; on était en train de la gagner, bref, les gens sans méfiance pouvaient l’imaginer comme une sorte de match de foot juste un peu plus dangereux, où, d’accord on pouvait se faire tuer, mais bon… Sassoon a déboulé dans le match et bouleversé l’Establishment en décrivant – quoi qu’en vers – les vraies horreurs de la guerre. Il n’est pas étonnant que les maîtres du jeu aient tout tenté pour les occulter.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/15268-2/

 

 

 

 

Edward Thomas

 

 

 

 

 

 

Philip Edward Thomas (Lambeth, Londres, 1878) – (Arras, France, 1917) est un poète et essayiste britannique d’origine galloise moins connu du public français, qui est considéré comme un « poète de guerre » bien que son nom ne figure même pas dans l’article wikipedia qui leur est consacré, et en dépit du fait que très peu de ses poèmes aient réellement trait à la guerre, mais sans doute parce qu’il y a trouvé la mort.

Àgé de 36 ans et père de famille au moment de la déclaration de guerre, jouissant d’une forte réputation de critique et d’une réputation de poète en plein essor, il devait s’engager en 1917 dans des circonstances très particulières et mourir devant Arras, le jour de Pâques 1917, peu après son arrivée en France.

Nous nous retrouvons, ici encore, dans une histoire de profonde amitié entre deux poètes.

 

 

Edward Thomas, Robert Frost et

le chemin de la guerre

 

 

Leur amitié était si étroite qu’ils avaient prévu de vivre côte à côte en Amérique

 

 

Si Thomas avait 36 ans à l’été 1914, Frost en avait 40. Aucun des deux hommes ne s’était encore fait un nom comme poète. Thomas avait publié deux douzaines de livres en prose et rédigé près de deux mille critiques, mais il lui restait à écrire son premier poème. Il travaillait de façon épuisante et précipitée, « brûlant ma chandelle par les trois bouts », disait-il à Frost, pour respecter les délais des éditeurs littéraires londoniens, et il était convaincu de n’être guère plus qu’un amateur.

Thomas était psychiquement malade : depuis l’université, il était la proie d’une humeur noire et d’une dépression incoercibles, qui le poussaient à s’en prendre à sa famille, à humilier sa femme Helen et à provoquer les pleurs de ses trois enfants. Il se méprisait alors pour la douleur qu’il leur infligeait et quittait la maison, parfois pendant des mois, pour leur épargner de nouvelles angoisses. « Notre vie commune n’a jamais été, pour ainsi dire, à niveau » devait dire Helen après sa mort, « c’étaient soit de grandes hauteurs soit d’insondables profondeurs ». Mais les hauteurs d’Edward n’étaient pas celles d’Helen, et ses profondeurs étaient bien plus profondes. Il a cherché de l’aide chez les psychiatres à une époque où il y en avait fort peu, et a quand même eu la chance de tomber sur un jeune pionnier de la discipline, futur élève de Carl Jung, qui a tenté, sur son cas, une cure par la parole. Une cure qui progressait tant bien que mal depuis un an, quand Thomas, brusquement, y a mis fin.

Pourtant, il a continué d’espérer que « quelqu’un » arriverait à l’arracher à son découragement chronique. « Je suis sûr que mon salut dépend d’une personne », a-t-il prophétisé un jour, « et cette personne ne peut être Hélène, car elle me ressemble trop ». Une telle personne allait effectivement surgir pour l’aider dans sa détresse : Robert Frost.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/edward-thomas/

 

 

 

Un autre livre

 

de femme… sur cette guerre

 

 

Il me reste à parler d’un « roman de guerre » dont les personnages principaux sont Siegfried Sassoon, Wilfrid Owen et le Dr Rivers dont parle Robert Graves. L’action se passe à l’hôpital psychiatrique de Craiglockhart (le « Dingoland » de Sassoon) et est basé sur le traitement qu’ils y suivirent.

Publié en 1991, Regeneration est l’œuvre de Pat Barker, qui dit qu’à l’origine de ce livre, il y a la passion de son époux neurologue pour les travaux du Dr Rivers. Elle-même avait lu, dans sa jeunesse, non seulement les œuvres des poètes concernés mais aussi le livre de Rivers Conflict and Dreams.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-autre-livre/

 

 

 

 

 

 

ARMISTICE 11/11/1918

(la mère de tous les leurres)

 

Serbie : I/V  – À la guerre comme à la guerre – Gatalika

Italie-France II/V – Viva Caporetto ! – Malaparte

France – III/V – La bataille du Styx – Céline

Angleterre – IV/V – Àdieu à tout ça ! – Graves, Sassoon, Thomas

D’ici et d’ailleurs – V/V – Quelques-uns des autres

 

 

 

 

 

 

L’arme de la prochaine ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Yasser Arafat – 11 novembre 2004 – 11 novembre 2021 : 17 ans déjà – Les héros ne meurent pas !

 

Jean-PierrePalestine Solidarité – 11 Nov 2021

 

Par Ziad Medoukh

 

 

 

 

 

Yasser Arafat 
Vous êtes toujours le père 
D’un peuple digne 
Vous serez à vie le présent 
Malgré votre absence 
Vous resterez à jamais 
Dans les mémoires 
De tous les engagés.

Vous étiez un homme exceptionnel  
une nation, une lutte, un combat 
Une révolte, une force. 
Vous le résistant, 
Le symbole de la lutte mondiale, 
Vous l’humaniste.

 

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/yasser-arafat-11-novembre-1004-17-ans-deja-les-heros-ne-meurent-pas/

 

 

 

 

Heureusement qu’on a Bruno Guigue !

Heureusement qu’on a le Dr. Christophe Oberlin !

Heureusement qu’on a Jacques-Marie-Bourget !

Heureusement qu’on a Maxime Vivas !

Et quelques autres, qui se reconnaîtront à un air de famille

 

 

 

Impérialisme et Anti-Impérialisme

 

Bruno Guigue –  Afrique-Asie  – 13.11.2021

 

 

 

 

1 –  L’Impérialisme, stade suprême du capitalisme est un livre majeur écrit par Lénine en 1916 et publié en 1917. En pleine guerre mondiale, alors que des armées de millions d’hommes s’affrontaient dans des carnages sans nom, alors que l’économie des pays les plus développés s’était transformée en une vaste production d’engins de mort, que toute la planète était mise à contribution pour la guerre, Lénine voulait répondre à la question : « Comment en est-on arrivé là ? »

Lors du vingt-cinquième sommet des pays membres de l’Organisation de l’unité africaine, le 26 juillet 1987, le président du Conseil national révolutionnaire du Burkina Faso dénonce le nouvel asservissement de l’Afrique : « Les origines de la dette remontent aux origines du colonialisme. Ceux qui nous ont prêté de l’argent, ce sont ceux-là qui nous ont colonisés, ce sont les mêmes qui géraient nos États et nos économies, ce sont les colonisateurs qui endettaient l’Afrique auprès des bailleurs de fonds ».

 

Bruno GUIGUE

La dette du tiers-monde est le symbole du néo-colonialisme. Elle perpétue le déni de souveraineté, pliant les jeunes nations africaines aux desiderata des ex-puissances coloniales. Mais la dette est aussi l’odieuse martingale dont se repaissent les marchés financiers. Prélèvement parasitaire sur des économies fragiles, elle enrichit les riches des pays développés au détriment des pauvres des pays en voie de développement. « La dette dominée par l’impérialisme est une reconquête savamment organisée pour que l’Afrique, sa croissance, son développement, obéisse à des normes qui nous sont totalement étrangères, faisant en sorte que chacun de nous devienne l’esclave financier, c’est-à-dire l’esclave tout court de ceux qui ont eu l’opportunité, la ruse, la fourberie de placer les fonds chez nous avec l’obligation de rembourser ».

Lire la suite…

Source : https://www.afrique-asie.fr/imperialisme-et-anti-imperialisme/

 

 

 

 

 

Le nouveau manifeste communiste de Xi

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 15.11.2021

 

Paru sur Asia Times sous le titre Xi’s new Communist Manifesto

 

 

 

 

 

 

Xi Jinping est devenu leader à vie, ce qui a fait grincer des dents en Occident et l’a fait traiter de toutes sortes de noms d’oiseau de type « tyran » ou « dictateur » qui « renforce son emprise sur le pouvoir ». L’explication est beaucoup plus simple : on ne change pas une équipe qui gagne.

Lire la suite…

Source : https://www.entelekheia.fr/2021/11/15/le-nouveau-manifeste-communiste-de-xi/

 

 

 

 

 

 

Dernière minute…

(On ne boycottera jamais assez le jargon inclusif et le pidgin ignare !)

 

Covid, journalistes neuneux et langue française

 

Patrick – L.G.S. – 18.11.2021

 

 

 

 

Patrick, linguiste de profession, est doué d’une ouïe particulièrement fine. Il débusque dans ce qui suit les travers de notre langue malmenée par les médias dans leur ensemble. En particulier, à l’occasion de la crise du COVID. Il nous rappelle ce théorème d’Orwell* selon lequel lorsqu’on écrit mal c’est parce qu’on pense mal. Et vice-versa.

 

Chers.§/èr.e !s ami.e.?s ! dispersé.\e.??s dans les territoires,

Alors que le coronavirus est en situation de montée en charge de remontada, l’angoisse dont auquel je suis sujet m’incite personnellement à vous écrire.

Lire la suite…

Source : Covid, journalistes neuneux et langue française — PATRICK (legrandsoir.info)

_____________  

* Ce n’est pas d’Orwell ! Si ce n’est pas de Diderot, c’est que c’est encore d’avant. [LGO]

 

 

 

 

Festivités saisonnières :

 

Pfizer vous offre son calendrier de l’Avent en avance…

 

Jbl1960 – 17.11.2021

 

 

 

 

Théoriquement publié le 11  novembre 2021

 

 

 

La Terreur covidienne – suite et si pas fin, il y a des gens qui bougent

 

 

 

 

 

 

 

 

La Terreur covidienne

 

Suite, et si pas fin, il y a des gens qui bougent

 

 

 

 

Référendum ? Pourquoi pas ?

Et pourquoi pas partout, en même temps ?

 

Robert F. Kennedy Jr. s’envole pour l’Europe afin de soutenir l’alliance pour le maintien de la démocratie

 

Children’s Health Defense EuropeMondialisation.ca – 10.11.2021

 

 

 

 

 

L’importance de la Suisse et de l’Italie 

 

Berne, Suisse, 12 novembre

Vendredi 12 novembre, Robert F. Kennedy, Jr. participera à la manifestation nationale à Berne, la capitale suisse, où se déroulera une bataille cruciale pour l’avenir de la démocratie en Europe. Face aux restrictions des libertés mises en place  par le gouvernement fédéral durant la pandémie, la population suisse, emmenée par ‘les Amis de la Constitution’ de divers cantons, a exigé un référendum national. Un rejet de la politique sanitaire en Suisse, marquerait une première victoire dans la résistance à l’agenda totalitaire global et donnerait un signal fort aux nations européennes.

La Suisse est au coeur de la bataille pour la démocratie, car elle se trouve dans une position ambivalente. Sa constitution, qui régit la Confédération des 26 cantons, est inspirée de la constitution américaine, et est en fait l’état le plus démocratique d’Europe [?! NdGO] . En plus du large pouvoir d’autonomie dont disposent les cantons, l’organisation politique repose sur une forme de démocratie directe unique, grâce au vote citoyen sur différentes propositions de lois et à la possibilité d’exiger des référendums, si suffisamment de personnes le demandent.

Le fait que la Suisse ne soit pas membre de l’Union Européenne, et qu’elle utilise sa propre monnaie en fait donc un champion de la souveraineté, mais paradoxalement elle abrite le siège de toutes les organisations internationales qui revendiquent aujourd’hui une gouvernance mondiale centralisée.

Paradis du secret des banques et des affaires, la Suisse a retiré de nombreux avantages des facilités qu’elle a accordées aux mega corporations (par ex. Google, HP) et aux organisations internationales qui avait jusqu’à présent évité de chercher à imposer des politiques trop contraignantes à cette terre d’accueil. En Suisse, il n’y a pas d’ordre des médecins, ni d’obligations vaccinales; il n’y a pas eu de mesures de confinement. Les suisses ont toujours trouvé moyen d’échapper aux guerres, aux famines et aux régimes totalitaires.

Mais depuis quelques mois, la pression de l’agenda sanitaire s’est fait sentir,  et bien que le gouvernement ait promis de ne jamais mettre en place un passe sanitaire, voici qu’il fait marche arrière et que la vaccination est poussée à outrance.

Aujourd’hui, la confiance que les citoyens accordaient à leurs politiques est rompue. Et dans un tel contexte, il est crucial pour les citoyens suisses de prendre l’entière mesure des enjeux de ce référendum.

La participation à la manifestation de Berne de Robert F. Kennedy, Jr. et de Mary Holland, ainsi que d’autres intervenants étrangers, comme l’avocat allemand Reiner Fuellmich, le prof. Wolfgang Wodarg ancien parlementaire européen, et le prof. Sucharit Bhakdi sera l’occasion de faire comprendre à ceux qui se croient toujours privilégiés, qu’ils risquent de ne pas échapper au coup d’état global opérant sous couvert de réponse à la pandémie.

Le referendum du 28 novembre sera donc un bras de fer entre l’esprit d’indépendance des citoyens et la volonté de puissance des acteurs d’un nouvel ordre mondial, le forum économique mondial de Davos, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’alliance GAVI à Genève, ou encore la ‘banque des banques’, la Banque des Règlements Internationaux à Bâle.

Bien qu’ayant démarré sur le tard, le mouvement de résistance a gagné une grande partie de la population des différents cantons et la possibilité de remporter la bataille est réelle.  En cas de victoire, la Suisse deviendrait le premier pays à rejeter les mesures sanitaires et à reprendre le chemin de la démocratie, infligeant une humiliation cinglante à l’arrogante démesure des papes du grand reset, Schwab, Gates, Fauci, Tedros et leurs acolytes.

 

 

 

 

Milan, Italie, 13 novembre

Contrairement à la Suisse, l’Italie,  où ont été signalés les premiers cas de coronavirus après la Chine, est le pays d’Europe où les mesures sanitaires ont été non seulement les plus rapides, mais aussi les plus extrêmes.  La terreur initiale vécue par les Italiens face à la menace de la pandémie et la succession de mesures draconiennes qui ont été imposées ont aggravé le marasme économique et la crise sociale dans lequel le pays était déjà plongé.

La nomination de Mario Draghi, ancien directeur de la Banque Centrale Européenne, au poste de Premier ministre, a poussé l’Italie vers la mise en oeuvre accélérée du « grand reset » et de son objectif de contrôle permanent et centralisé.

En septembre, les médecins ont été soumis à une obligation vaccinale, sanctionnée par l’interdiction d’exercer. Et, malgré un taux de vaccination fort élevé dans l’ensemble de la population, le passe sanitaire a été introduit de manière très restrictive, puisqu’il est aujourd’hui devenu indispensable pour accéder au lieu de travail.

Des millions de personnes s’opposent à cette discrimination et à cette obligation vaccinale déguisée, projetant le pays dans une situation de chaos. Poussé à la misère, le peuple est plus divisé que jamais entre ceux qui luttent pour défendre la démocratie et ceux qui espèrent que des obligations croissantes permettront le retour à une vie normale.

Une frange importante de la population a pourtant conscience qu’au delà de la situation sanitaire, le passe est destiné à devenir un portefeuille digital, c’est-à dire, un instrument de contrôle économique, via l’introduction de l’euro numérique associée à une surveillance continue, similaire au crédit social utilisé en Chine. Dans les universités, de nombreux professeurs et étudiants se révoltent contre ce futur orwellien, certains donnant leurs cours sur la place publique, puisque l’accès aux auditoires leur est interdit.

Les manifestations contre le passe se tiennent chaque semaine dans la plupart des villes et sont souvent réprimées avec violence. Récemment, les dockers de la ville de Trieste ont mené une grève de plusieurs jours, bloquant l’un des principaux points d’entrée des marchandises en Europe. Les images de leur résistance courageuse et pacifique ont ému le monde entier. Les yeux de l’Europe sont à présent braqués sur l’Italie, car si l’Italie tombe, d’autres pays suivront.

Face à cette situation explosive et anxiogène, la majorité des politiques se sont pliés sans résistance aux réformes de la « 4ème révolution industrielle » présentées par le forum économique mondial comme unique solution de sortie à la pandémie et à l’effondrement économique.

Dans ce contexte, il est essentiel que le peuple italien prenne connaissance sans attendre de la réalité de l’agenda global qui se met en place et de la montée d’un mouvement de résistance international qui s’y oppose. Le samedi 13, Robert F. Kennedy, Jr. sera à Milan aux côtés de ceux qui manifestent contre l’usage du passe sanitaires. Il témoignera avec l’avocate et professeur des droits de l’homme Mary Holland des actions judiciaires prises aux États-Unis et de la résistance opposée par de nombreux États, déterminés à défendre les droits constitutionnels du peuple américain. Kennedy expose les fraudes et les profits éhontés des tsars d’une mafia médicale qui opère une mainmise sur la santé publique mondiale, depuis les États-Unis, par l’intermédiaire de la réponse à la menace sanitaire.

Son récent passage sur la chaine TV nationale italienne La7, la sortie prochaine d’un livre remettant en cause les politiques sanitaires et les millions de personnes qui relayent quotidiennement ses informations en témoignent : le vent de l’information tourne et le public et la classe politique pourraient bientôt se réveiller.

Source : https://www.mondialisation.ca/robert-f-kennedy-jr-senvole-pour-leurope-afin-de-soutenir-lalliance-pour-le-maintien-de-la-democratie/5662196

Source originale :  childrenshealthdefense.eu

Copyright © Children’s Health Defense Europe, childrenshealthdefense.eu, 2021

 

 

 

Ils bougent aussi ailleurs… dans tous les sens

 

Afghanistan : entre le pipeline et ISIS-K, les Américains sont encore là

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 11.11.2021

Paru sur The Cradle sous le titre Afghanistan: between pipelines and ISIS-K, the Americans are still in play

 

 

 

 

Les forces de sécurité afghanes formées et armées par les États-Unis rejoignent l’ISIS-K (Daesh), ce qui fait que le « retrait » des États-Unis d’Afghanistan ressemble aujourd’hui davantage à un « repositionnement » visant à maintenir le chaos.

 

Quelque chose d’assez extraordinaire s’est produit début novembre à Kaboul. Le ministre des Affaires étrangères par intérim des Talibans, Amir Khan Muttaqi, et le ministre turkmène des Affaires étrangères, Rashid Meredov, se sont rencontrés pour discuter d’une série de questions politiques et économiques. Mais surtout, ils ont ressuscité le feuilleton à suspense que j’avais baptisé « Pipelineistan » au début des années 2000 : le gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde (TAPI)

Lire la suite…

Source : Afghanistan : entre les pipelines et ISIS-K, les Américains sont encore là (entelekheia.fr)

 

 

 

 

 

Un nouveau Grand Jeu dans le Caucase et en Asie centrale

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 12.11.2021

Paru sur Asia Times sous le titre New Great Game in the Caucasus and Central Asia

 

 

 

 

Nous avons vu hier les derniers développements de la situation de l’Afghanistan. Aujourd’hui, sous la plume du même journaliste, en voici le très complexe contexte régional. A la clé, des dizaines de milliards de gains à prévoir grâce au commerce qui sera facilité par les différents corridors et leur interconnexion, et une domination militaire et politique potentielle sur toute l’aire du super-continent eurasien. Sans même parler des pipelines. De quoi expliquer que les appétits soient aussi aiguisés, et la partie aussi serrée.

Lire la suite…

Source : Un nouveau Grand Jeu dans le Caucase et en Asie centrale (entelekheia.fr)

 

 

 

 

 

COP26 Glasgow : nouvelle division internationale du travail et de la richesse 

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 10.11.2021

 

 

 

 

Nombre de larbins politiciens se sont rassemblés à Glasgow cette semaine de novembre 2021 afin de se disputer le partage de la plus-value ouvrière mondiale, des matières premières, des énergies, des marchés et des capitaux mondiaux. Cependant, la joute guerrière meurtrière demeure ouverte puisque le clan des pays « émergents » brillait par l’absence de ses dirigeants, indice des divergences qui les opposent à la clique des vieilles puissances atlantiques qui tarde à prendre la mesure de son déclin. Tout au long des palabres et des manigances, l’ombre de la dystopie « covidienne » planait sur la salle des utopiques « urgence climatique » et « transition énergétique ». Alors que la première crise d’hystérie sanitaire collective n’est pas encore résorbée, les « complotistes » du grand capital international tentent de donner le coup d’envoi à la dystopie du « Great Reset« , du « Green Deal » et du « Nouvel Ordre Mondial » désespéré. Que doivent faire les travailleurs face à cette nouvelle attaque « climatique » ?

Robert Bibeau pour Les7duquebec.net

 

La COP26 s’est ouverte dimanche  à Glasgow avec des discours royaux douloureux, des métaphores de guerre et nombre de mensonges catastrophiques, mais aussi avec les absences importantes des dirigeants du Brésil, du Mexique, de l’Afrique du Sud, de la Russie et de la Chine. Les médias rapportent le contenu des rencontres et des discussions au compte-gouttes et préfèrent jouer à nourrir « l’angoisse climatique » des plus jeunes. Mais ce qui est sur la table de la COP26 va bien au-delà des engagements de réduire les émissions de CO2 et même du changement climatique. La place de chaque pays dans la nouvelle division internationale du travail du Green Deal est en discussion.

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/268152

 

 

 

 

Les causes et les conséquences de la crise mondiale et globale (1ère partie et 2e partie)

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 12. 11.2021

 

 

 

 

 

Ernst Wolff a prononcé un discours mémorable, un exposé concis sur les causes profondes de la crise globale multi-facteurs – sanitaire – économique – financier – monétaire – politique – morale – idéologique et sociale déclenchée en novembre 2019 à partir d’un laboratoire militaire de production d’armes biologiques de destruction massive. Dans son exposé Ernst Wolff identifie les entreprises multimilliardaires mondialisées qui opportunément profitent de cette crise multipolaire pour intégrer et centraliser la gestion internationale des secteurs industriels et financiers  (via la numérisation informatisée et réseautée Internet) et à concentrer encore davantage le capital au risque de provoquer des crises sociales et des guerres civiles nationales. La stratégie du Grand capital international vise également à repartager les marchés mondiaux et donc les capitaux au risque de provoquer une guerre mondiale entre le camp capitaliste des puissances occidentales déclinantes, États-Unis en tête, et le camp capitaliste des puissances asiatiques émergentes, Chine en tête. C’est ce que l’auteur appelle le « Great Reset » c’est-à-dire un changement du système de gestion intégré du mode de production capitaliste déclinant. Pourront-ils de la sorte sauver le système capitaliste moribond ?  Une présentation qui fera époque à écouter ou à lire absolument.

Robert Bibeau. Éditeur

 

 

 

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/267253

 

 

 

 

Un manifestant du 6 janvier au Capitole demande l’asile à la Biélorussie

 

The Moscow Times  –  8.11.2021  –  Via TheDuran

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

La télévision d’État  biélorusse a couvert l’histoire d’Evan Neumann dans une émission intitulée « Adieu Amérique » [Belarus 1 – Capture d’écran]

 

 

Un homme figurant sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI, « pour avoir attaqué la police lors de l’émeute du 6 janvier » au Capitole des États-Unis, demande maintenant l’asile à la Biélorussie, a rapporté dimanche la télévision d’État de ce pays ex-soviétique.

Evan Neumann, 48 ans, est recherché aux États-Unis pour effraction et conduite désordonnée dans l’enceinte du Capitole, ainsi que pour agression, résistance et obstruction aux forces de l’ordre lors de troubles civils. Neumann nie ces accusations comme « non fondées ».

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-manifestant-du-6-janvier-au-capitole-demande-lasile-a-la-bielorussie/

 

 

 

 

 

Migrants : Les paras russes arrivent en Biélorussie

 

Boris Karpov – RusReinfo – 12.11.2021

(+ Vidéos)

 

 

 

 

 

Alors que l’armée polonaise est très fortement présente à ses frontières, hier soir des troupes et du matériel militaire allemand sont arrivés à la frontière polonaise.

Lire la suite…

Source : https://rusreinfo.ru/fr/2021/11/migrants-les-paras-russes-arrivent-en-bielorussie/

 

Boris Karpov n’est pas la précision faite homme, mais les images, elles, sont parlantes.

 

 

 

 

 

On aurait dû mettre ceci dans la commémoration (en retard) de la Grande Guerre, puisqu’ils en descendent… dans tous les sens du terme.

 

Un Bourget comme on les aime : au vitriol !

 

L’insulte d’une culotte de peau c’est comme la soupe : elle fait grandir.

 

Jacques-Marie Bourget – L.G.S. – 10.11. ?2021

 

 

 

 

L’IRSEM, un institut kaki qui va encore à l’école (militaire), a décidé, avec l’argent de la République, de s’offrir le scalp de Maxime Vivas. L’inconscient a, dans un livre Ouïghours, pour en finir avec les fake news dénoncé ceux qui parlent de cette minorité chinoise sans jamais avoir mis un talon haut dans leur pays. D’où la colère des culottes de peau à la pointe des vérités de l’OTAN qui utilise le sort des Ouïghours contre la puissante Chine. C’est vrai qu’aux USA, pays des assassinats par drone, le bonheur est dans les prés. Le procès fait à Vivas, sans le lire ou l’entendre, discrédite ceux qui participent à cette curée.

 

En dehors de faire les guerres et de les perdre depuis1918, les militaires français sont utiles. Que ferait notre pays de tout notre bel argent si nous n’avions pas des types en uniforme pour le jeter par la fenêtre ? Je suis injuste. Depuis Kouchner et sa mortelle plaisanterie du « droit d’ingérence », les militaires ne font plus la guerre en bombardant des innocents, des mariages ou des fêtes de village, ils font la paix. En fait les bidasses sont les nouveaux infirmiers de l’univers, et les gradés des toubibs. Parfois, à propos des militaires, dans leur langage usé de gauchistes, citoyens malveillants et attardés, parlent de « torture ». Rien compris les mal lavés. La « gégène » ? Il s’agit d’un acte médical qu’ils ne peuvent comprendre. Que ces anarchistes lisent les thèses du bon docteur Aussaresses. Voilà la pensée d’un praticien exemplaire. Donc l’armée française est maintenant droit-de-l’hommiste, faite de Ghandis ne portant le fusil qu’au 14 juillet.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/l-insulte-d-une-culotte-de-peau-c-est-comme-la-soupe-elle-fait-grandir.html

 

 

 

 

Si vous remplacez « arme de la vengeance » par « pandémie » ou « grand reset » et « hordes judéo-bolcheviques asiatiques » par « terroristes islamiques » ou « flux migratoires »… vous ne serez pas dépaysés.

 

 

L’arme de la vengeance

 

Une nouvelle de Viktor Pelevine

 

 

 

Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque même les membres de la NSDAP qui parvenaient à contrôler leurs pensées avec le calme automatisme de Marlène Dietrich arrangeant son maquillage, lorsque même ceux, parmi eux, qui se passaient de penser en général, en fusionnant leur conscience avec la raison collective du parti, bref, lorsque même les nazis les plus obtus et mal lunés eurent des pressentiments peu agréables sur la suite des événements, la propagande allemande entreprit de parler de manière obscure et énigmatique d’une nouvelle arme sur laquelle les ingénieurs du Reich travaillaient et qui était sur le point de devenir opérationnelle.

Cela se fit petit à petit. Ansi le Völkischer Beobachter publia, dans la rubrique « Le Vaterland et toi », une information sur un savant qui avait perdu sur le front de l’Est tous ses membres sauf le bras droit, mais qui avait appris à marcher sur des prothèses et continuait, avec son bras unique, à forger la victoire, « quelque part près des vagues sévères de la Baltique ». C’est ainsi que l’on codait de manière poétique la localisation du laboratoire secret en question. L’article se terminait par un silence obligé sur ce que forgeait le patriote manchot. Autre exemple, les informations cinématographiques de la Deutsche Rundschau montraient des débris fumants de bombardiers britanniques qui avaient voulu attaquer « un laboratoire scientifique, situé au bord de la mer, menant des recherches extrêmement importantes ». À la fin du reportage, sur une musique vive, le commentateur ajoutait avec emphase que les Allemands pouvaient dormir tranquilles : le cerveau scientifique de la nation, occupé à la fabrication d’une arme sans précédent, était bien protégé.

Bientôt apparut le nom de la chose : « arme de la vengeance ».

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/larme-de-la-vengeance/

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 14 novembre 2021

 

 

Trente-huit ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trente-huit ans !

 

(Perpète, c’est dix ans)

 

Selon la loi.

 

Admirons nos lois qui ne servent à rien.

 

[« le texte des lois n’engage que ceux qui y croient ». Jacques Chirac (à peu près)]

 

 

 

 

 

 

04/11/2021

 

 

France/Monde : Bilan du mois de mobilisation pour Georges Abdallah

 

Voici le recensement des initiatives menées pour la libération de Georges Abdallah lors du dernier mois d’action.


Pour plus de détails (dates, organisateurs, photos, etc.),
voir ici

 

ÉTAT FRANÇAIS : Paris/Région parisienne : Nombreux collages et participation à différentes manifestations (notamment le 17 octobre 1961) et meetings. Rassemblements devant le Ministère de l’Intérieur, à Ménilmontant, à Paris et à Château Rouge. Deux projections du film « Fedayin, le combat de Georges Abdallah ». Toulouse : Nombreux stands. Participation à des manifestations et diffusion de plus de 15000 flyers. Appel local pour la libération de Georges Abdallah signé par 30 organisations. Large campagne d’affichage et de collages de stickers. Projection de « Fedayin ». Lannemezan : Plus de 1000 personnes manifestent jusqu’à la prison où est détenu Georges Abdallah. Lyon : Goûter solidaire, table d’information, nombreux affichages, projection de « Fedayin ». Bordeaux : Soirée autour de la présentation du livre « L’affaire Georges Ibrahim Abdallah » et une projection de « Fedayin ». Marseille et sa région : Présence et intervention dans des meetings et rassemblement. Collages. Saint-Etienne : Rassemblement pour la libération de Georges Abdallah. Diffusions de tracts de soutien. Tarbes : Projection de « Fedayin ». Collages et distributions de flyers. Auch et Bergerac : Campagnes d’affichage. Strasbourg : Deux projections de « Fedayin ». Bayonne : Soirée de solidarité. Brest: Projection de « Fedayin » et rassemblement de soutien. Clermont-Ferrand : Diverses initiatives. Nantes ; Mauléon-Licharre ;  Crevant ; Saint-Gaudens et Sens : Projection de « Fedayin ». Guingamp : Distributions de flyers et projection de « Fedayin ». Annecy : Projection de « Fedayin ». Présence dans différentes manifestations. Albi : Collages et projection de « Fedayin ». Grenay : Banderole déployée sur le fronton de la mairie de Grenay. Une motion de soutien est votée par le conseil municipal. Calonne Ricouart et Toulon : Rassemblements pour la libération de Georges Abdallah. Auxerre : Envoi de cartes pétitions. Et aussi: Tribune de soutien à Georges Abdallah signée par plus de 400 personnalités et publiée par Médiapart.

 

 

 

 

 

 

BELGIQUE : Bruxelles : Projection de « Fedayin ». Thématisation de Georges Abdallah à un rassemblement devant l’ambassade israélienne et à la semaine de solidarité avec la Palestine. Charleroi : Projection de « Fedayin » et table d’information. PAYS-BAS : Rotterdam : Projection de « Fedayin ». La Haye : Rassemblement au consulat de France. ALLEMAGNE : Francfort, Hambourg et Leipzig : Rassemblements. AUTRICHE : Vienne: Rassemblement devant le consulat de France. SUISSE : Genève : Atelier d’écriture à Georges Abdallah et réalisation d’une grande fresque. Zurich : Tag, action nocturne et rassemblement devant le consulat de France. ÉTAT ESPAGNOL : Granollers, Barcelone et Berga (Catalogne) : Projections de « Fedayin ». Madrid : Projection de « Fedayin ». Manifestation. ANGLETERRE : Londres : Rassemblement devant l’ambassade de France. SUEDE : Göteborg :Projection de « Fedayin ». TURQUIE : Istanbul : Rassemblement. PALESTINE : Gaza : Thémarisarion de Georges Abdallah à un rassemblement. LIBAN : Camp de réfugiés palestiniens de Baddawi : Réalisation d’une fresque. TUNISIE : Tunis : Différentes initiatives dont un rassemblement. CANADA : Vancouver : Rassemblement de soutien devant le consulat français. Montréal : Projection de « Fedayin ». Ottawa : Affichage. ÉTATS-UNIS: Minneapolis, New-York City, San-Diego, Chigago, Boston et Dallas : projections de « Fedayin ».

 

 

 

 

 

 

Source : https://secoursrouge.org/france-monde-bilan-du-mois-de-mobilisation-pour-georges-abdallah/

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 10 novembre 2021