Et si c’était une « Commune » bis ?

c’est-à-dire…

 

Feu Henri Guillemin se rendit jadis impopulaire dans certains coins de « la gauche » en prétendant que la Commune n’avait pas été l’héroïque improvisation spontanée que nous avons accoutumé de voir en elle, mais volonté délibérée de la bourgeoisie au pouvoir de se donner l’occasion et les moyens d’en finir ouvertement avec le peuple de Paris, si redouté depuis un siècle (un siècle d’alors).

Il ne faisait que récidiver, car n’avait-il pas prétendu déjà que, le 14 juillet 1789, ce même peuple de Paris n’avait fait que se laisser naïvement manipuler par la nouvelle classe en pleine irrésistible ascension, qui l’avait jeté – déjà chair à canon ignorante de sa future vocation – sur les dépôts d’armes de l’aristocratie, dont elle voulait s’emparer, se promettant bien de faire rentrer plus tard à la niche sa meute d’innocents chiens de chasse.

Il prétendait donc que cette bourgeoisie, celle qui ferait 70 ans plus tard et pour les mêmes raisons « le choix de la défaite » (voir Mme Lacroix-Riz), l’avait délibérément attiré, ce peuple, dans le piège préparé à son intention.

Il faut aller lire et/ou écouter ce qu’il disait du triplement (?) d’un seul coup des loyers dans les quartiers les plus pauvres de Paris et autres machiavéliennes provocations, pour que ce peuple désarmé au point de n’avoir pas de quoi manger, fût obligé de se soulever violemment.

Que font les petits rats du Pr. Laborit, quand ils sont le dos au mur, et que tous les murs – en haut, en bas, à droite, à gauche, devant et derrière, leur envoient dès qu’ils les touchent des décharges électriques insupportables ? Ils deviennent fous, se grimpent dessus, se mordent les uns les autres. La grandeur de la Commune, c’est qu’arrivée à ce stade, elle n’a pas jeté par-dessus bord son « égalité » ni sa « fraternité ». Au contraire. En cela, elle reste un modèle pour tous et pour tous les temps futurs. Mais il ne faudrait pas perdre de vue, en lui rendant son dû, ce qui, froidement, malignement, délibérément, l’avait acculée là.

Qui est peut-être aujourd’hui en train de se répéter.

Pour faire comprendre ce que nous voulons dire, faisons-nous aider par un  petit article récent, publié sur Atlantico

[nous ne les connaissons pas ; on nous dit qu’ils sont plutôt de droite et admirateurs de Michel Onfray – pléonasme -, ce qui prouve qu’ils ne sont pas aussi lucides qu’ils le pensent, mais n’importe…]

Le voici (il faut cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf) :

 

http://36l5.mj.am/nl/36l5/l2li7.html?m=AMsAACJC5pYAAXadvhAAAG4TmB4AAAAAAAEAG4fFAAP1IgBcBm7P8JLfQ9AqTl6YVMXBvbHQSQADyPY&b=6fec6658&e=2e37ba6c&x=eldnTc7lmURtJHYfcR0g-8lBeFMPsVNdf8NalkF-W2Y

 

 

 

 

Qui que soient les rédacteurs d’Atlantico, ce qu’ils disent ici des Black Blocs et de la police est exact. Les Black Blocs et autres « casseurs » n’existent que parce qu’ils sont utiles aux « gens de biens » au pouvoir. Certains le sachant, d’autres – les plus jeunes, les petits nouveaux, les naïfs – l’ignorant, mais tous concourant à la même fin : l’écrasement du prolétariat. [Le mot vient de la Rome Antique et, pour autant que nous le sachions, c’est Marat qui l’a relevé pour la première fois.]

Il en a été ainsi depuis que l’oligarchie étrusque, pour couper l’herbe sous le pied à la plèbe d’un empire en plein effondrement, s’est servie des aspirations et des mouvements les plus spontanés de « la canaille », comme on dira plus tard, de Rome, où, sans doute, les Hébreux jouaient déjà leur rôle immémorial d’agitateurs souvent révolutionnaires, pour lui balancer dans les gencives un Nouveau Testament que l’innocente a cru sorti du bleu ou, qui sait, de Bethléem, Jérusalem ou autres lieux. (L’opposition schizophrénique des Évangiles et de vingt siècles de réalités ne peut avoir d’autre origine.)

FAITES BIEN GAFFE, AMIS GILETS !

Apprenez à identifier correctement vos ennemis, et, une fois identifiés, à les bien connaître. Ne les sous-estimez jamais. Et ne perdez jamais de vue qu’ils ont des siècles d’avance sur vous, des moyens dont vous ne pouvez même pas rêver, pas l’ombre d’un scrupule et beaucoup, beaucoup, beaucoup à perdre.

Ne faites pas ce qu’ils attendent de vous !

Ne vous focalisez pas trop et même pas du tout sur le pâle Micron, qui n’est rien par lui-même, qui n’est que l’appeau du chasseur, le hochet qu’on vous agite sous le nez pour vous faire trébucher.

Posez-vous (qu’est-ce que vous risquez ?) la question toute bête : Et si la bourgeoisie – de Thermidor, de 1830, de 1848, de 1871, de 1914 (de 1917 !), de 1940, celle qui vous a si bien entubés en 1968 – celle qui n’a jamais cessé d’être aux commandes, avait décidé d’en finir une fois pour toutes avec les plèbes d’Europe, en commençant par celle de France ? Avait décidé de se débarrasser de ce qui est encore, si peu que ce soit, capable de lui résister ? S’était dit que le moment est venu de faire tomber, à l’aune du continent, une chape de plomb – de celles qui durent : à la Franco, à la Salazar, à la Pinochet et on en passe (laissez Hitler et Mussolini out, ces naïfs qui se sont cru libres de faire ce qu’ils voulaient et se sont fait battre).

Comment croyez-vous qu’elle s’y prendrait ? Alors que ses tours lui ont si bien réussi les autres fois ? Alors qu’elle a tous les moyens qu’elle veut de vous mettre hors de vous et de vous faire foncer les yeux fermés sur ses trous remplis d’épieux pointus ?

Pourquoi ne pas lui jouer le tour, qu’elle n’attend pas, de vous asseoir en rond quelques heures, quelques jours, et passer en revue, de sang-froid, les tenants et les aboutissants, les pour et les contre, les apparences et les réalités ? Les « et si c’était un  piège, qu’est-ce qu’il faudrait faire pour le retourner contre son inventeur » ?

Nous, ce qu’on en dit… on n’est pas à votre place – trop près de la mort pour ça – mais ça nous ferait mal au ventre de vous voir rouler une fois de plus. Soyez prudents, circonspects, retors…

 

 

On ne perd jamais son temps à écouter Henri Guillemin, à méditer ce qu’il dit…

… à en tirer surtout des conclusions pratiques !

 

Pour mémoire (et entre autres)

 

https://www.youtube.com/watch?v=kCOnopsrXWQ

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=7JBB5-0zSgc

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=s6w3_vYzLM8

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=ojElVa5aGL0

 

 

Les Grosses Orchades

 

 

Mis en ligne le 4 décembre 2018.

8 Responses

  • jean chérasse

    Ayant passé un peu plus de trois ans sur les archives communeuses, il m’est possible d’affirmer que le mouvement des « gilets jaunes » (dont la référence serait plutôt celle des « Maillotins » de 1382) n’a rien de commun avec les « 72 Immortelles » auxquelles je viens de consacrer deux livres parus aux éditions du Croquant. Le volume n°2, sous-titré « l’ébauche d’un ordre libertaire » tente d’expliquer avec clarté la véritable nature de la « belle équipe » de l’Hôtel de Ville qui, du 18 mars au 28 mai 1871, a inventé une république sociale basée sur la démocratie participative, dans dieu ni maître.
    Par ailleurs, ce travail qui s’inscrit dans le sillage d’Henri Guillemin, apporte un regard neuf et décapé sur l’une des pages les plus sombres de l’histoire de France.

    Répondre
  • baron william

    J’aurai pu écrire le même article, à ceci près que dolfi – comme l’appelait affectueusement les teutons alémaniques – et Staline sont loin d’être des naïfs, ils ont réagi à l’empire du chaos anglo-saxons des banksta et défendu l’europe de leur intrusion – celle des wasp –
    les 2 auraient dû mieux s’entendre ….

    A part ça article monumental, à faire diggérer patiemment au popoulo minouto .

    Répondre
  • minos

    Qu’il est dommage que des articles aussi bienveillants ne soient pas plus fréquents. Je partage votre vision, et votre intérêt soutenu pour H. Guillemin et ses « petits papiers », ses conférences sont à boire sans modération.
    Toutefois, concernant l’ancienneté du phénomène de domination bourgeoise qui assaille les peuples, je vous invite à prendre connaissance des déclarations de Diodore de Sicile qui dépeint les Phéniciens d’une manière qui n’est pas sans rappeler les colons grecs, romains ou puritains. Le phénomène remonte donc au moins à 3.200 ans. En fait la cassure à eut lieu lors de l’invasion par les Hyksos (les futurs Phéniciens) de l’Egypte il y a un peu plus de 3.600 ans. Après cet évènement, l’Egypte, qui dominait culturellement la scène mondiale, n’a cessé de voir ses valeurs battues en brèche, ses disciples réduit au silence, une tendance qui n’a cessé de s’étendre, jusqu’à atteindre aujourd’hui les confins du monde connu. Mes recherches m’incitent à penser que parce qu’ils ont mis la main sur des cartes maritimes égyptiennes (d’une précision incroyable) que les futurs Phéniciens ont pu démarrer leur domination mercantile du reste du monde.

    Répondre
  • Jacques

    Merci pour ce texte succulent, cher Vieux ! … Toi qui t’es cultivé de façon si admirable, Toi sur qui n’a pas (plus) prise le dégoût inculqué de l’effort intellectuel.

    Répondre
  • sémimi

    Ce que ce mouvement aura de commun avec la Commune, ce sera la violence de la répression. Ca commence déjà à l’encontre des lycéens afin de les terroriser et de les décourager de manifester. En prévision de ce qui se passera samedi qu’il tente désespérément d’empêcher, le gouvernement mobilise le ban et l’arrière-ban de toutes les variétés de forces de police de l’hexagone. Il est même question d’autoriser l’utilisation de « forces létales», autant dire que le pouvoir leur donne l’autorisation de tuer afin d’assurer sa survie physique par n’importe quel moyen , pouvoir actuellement en mode panique. Les conséquences seront imprévisibles.

    Répondre
  • jean chérasse

    cf le volume 2 des « 72 Immortelles » qui vient de sortir en librairies

    Répondre
  • I could not resist commenting. Perfectly written! I’ve been browsing
    on-line greater than three hours as of late, but I never discovered any interesting article like yours.

    It is pretty worth sufficient for me. Personally, if all site owners and bloggers made good content material as you did, the web will probably be a lot
    more useful than ever before. There’s certainly a lot to learn about
    this subject. I love all the points you’ve made.

    Répondre
    • admin7511

      Thank you for your comment. We shall try to deserve it.
      Théroigne

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *