Les avatars du droit

 

 

 

 

 

Qui a tué Steve Canico? Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Régis de Castelnau – Vu du droit – 1.8.2019

 

 

 

 

Depuis la découverte du corps du malheureux Steve Canico dans la Loire, on peut assister à l’écœurant spectacle d’une course au mensonge et à la défausse sous la conduite d’un premier ministre dont on a la confirmation que de toute la bande actuellement au pouvoir, il est le plus dangereux pour nos libertés.

De façon entêtante m’est revenue à l’esprit l’extraordinaire chanson de Bob Dylan superbement reprise en français par Graeme Allwright et entendue dans ma jeunesse : « Qui a tué Davy Moore ? » Le refrain lancinant pose et repose la question de savoir pourquoi le boxeur Davy Moore est mort sur le ring au cours d’un combat. Chaque couplet imagine la réponse de tous ceux qui sont responsables mais se justifient et se défaussent, concluant leurs propos d’un terrible : « vous ne pouvez pas m’accuser ! »

Eh bien, à tous ceux, menteurs, enfumeurs, matraqueurs, et autres nervis politiques du système macronien, on va rétorquer : « si, on peut ! ». Et voici pourquoi.

Lire la suite…

Source : https://www.vududroit.com/2019/08/qui-a-tue-steve-canico-qui-est-responsable-et-pourquoi-est-il-mort/

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/qui-a-tue-steve-canico/

 

 

 

 

 

 

La France vendue à la découpe

 

 

Après des mois de prison aux États-Unis, l’ancien cadre d’Alstom, Frédéric Pierucci, de retour en France, revient sur la vente des bijoux de famille français.

 

 

 

 

Pour acquérir le livre de Frédéric Pierucci qui raconte l’incroyable piège américain qui s’est refermé sur le nucléaire français, cliquez ICI

 

 

 

 

Source : https://lalettrepatriote.com/la-france-vendue-a-la-decoupe/

 

 

 

 

 

 

 

Un juge US jette un sérieux bâton dans les roues de la procédure visant à l’extradition de Julian Assange.

Le juge fédéral John G. Koeltl vient en effet de passer un jugement selon lequel Wikileaks avait parfaitement le droit de publier les e-mails du DNC (Congrès Démocrate US), ce qui signifie qu’aucune loi US n’a été enfreinte et que les poursuites des États-Unis contre Julian Assange ne sont pas justifiées.

En anglais :

 

Judge’s ruling throws huge spanner into US extradition proceedings against Assange

 

Tom Coburg – I.C.H. 1.8.2019

 

 

 

 

August 01, 2019 « Information Clearing House » –  A US judge has ruled that WikiLeaks was fully entitled to publish the Democratic National Congress (DNC) emails, which means no law was broken. The ruling is highly significant as it could impact upon the US extradition proceedings against WikiLeaks founder Julian Assange, as well as the ongoing imprisonment of whistleblower Chelsea Manning.

 

The ruling

On 30 July, federal judge John G. Koeltl ruled on a case brought against WikiLeaks and other parties in regard to the alleged hacking of DNC emails and concluded that :

If WikiLeaks could be held liable for publishing documents concerning the DNC’s political financial and voter-engagement strategies simply because the DNC labels them ‘secret’ and trade secrets, then so could any newspaper or other media outlet.

In other words, if WikiLeaks is subject to prosecution, then every media outlet in the world would be. The judge argued that:

Read more…

 

Source : http://www.informationclearinghouse.info/52021.htm 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-juge-us-jette-un-serieux-baton-dans-les-roues/

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 2 août 2019

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *