…et périls jaunes

 

 

FLU WORLD ORDER

 

(Ordre Mondial de la Grippe)

 

 

 

 

La fête nationale belge (21 juillet) ne l’a pas mis en péril. Ouf !

 

 

 

Il y avait même l’Africain obligatoire de service, comme au mariage de Megan et Harry. Ouf, ouf !

 

 

 

 

 

Ah, mais !… On n’est pas pour rien les champions du monde de la soumission.

 

 

 

 

Merci les merdias. On est rassurés.

 

Comment fonctionnera l’application belge de traçage corona ?

 

Le traçage numérique est annoncé pour septembre. Outil majeur dans la lutte contre la pandémie, elle n’aura rien d’un dispositif de surveillance de masse.

 

 

 

 

L’application belge sera bien un outil de « contacts tracing » et non de « tracking », « à la chinoise ».   © Belga.

 

 

  

Par Philippe Laloux

Responsable du pôle Multimédias Le 23/07/2020 à 06:00

 

Dès le mois de septembre, la Belgique devrait disposer d’une application de traçage numérique pour compléter son arsenal de lutte contre le coronovirus. Enfin, quand on dit « la Belgique », on devrait plutôt dire communautés, régions et fédéral, la matière relevant de chacune des couches de la lasagne institutionnelle belge. Tous ont réussi à accorder leur violon sur le protocole à adopter. Et ont décidé, ce mercredi en comité interministériel, de confirmer l’attribution du marché à la société bruxelloise Devside, accompagnée d’un consortium et de plusieurs universités belges. A charge pour elle de développer l’application qui, si elle est largement adoptée par la population, devrait permettre à chacun de savoir s’il a été en contact avec une personne contaminée. Et, le cas échéant, de prendre les mesures sanitaires adéquates.

Lire aussi Coronavirus: l’application belge de tracing sera prête en septembre

Une telle application n’est pas anodine, tant elle réveille les fantasmes d’un dispositif de surveillance de masse. Ce qui, est-il écrit noir sur blanc dans l’accord de coopération, ne pourrait pas être le cas. Particulièrement au taquet sur la question, l’Autorité de protection des données veille au grain.

On décrypte son fonctionnement.

Lire la suite…

Source : lesoir.be

 

Vous avez voté pour ça, vous ? Léchez vos plaies.

 

 

 

 

En France :

 

Un affreux cauchemar

 

François Falcon – Boulevard Voltaire – 21.7.2020

 

 

 

 

Avec cette propagande massive au sujet du Covid-19, j’ai fait un affreux cauchemar. Dans mon rêve, un virulent virus apparaissait dans un pays lointain et sévissait ensuite dans une poignée de métropoles ; au bout de quelques mois, cependant, ce virus avait complètement perdu sa capacité de nuisance.

Curieusement, et c’est là que j’ai compris que c’était un cauchemar, les autorités politiques et les grands prêtres ou prêtresses médiatiques continuaient à distiller la peur dans la population. Comme les chiffres artificiellement gonflés des hospitalisations et des décès restaient ridiculement faibles, on amusait la galerie avec des histoires de clusters et de taux de reproduction du virus. Personne ne semblait se soucier du fait que si le virus circulait, il ne rendait plus personne malade, au même titre que des millions d’autres virus en suspension.

Cette peur savamment entretenue permettait à des organisations internationales et à des gouvernements cyniques ou lâches d’imposer des contraintes insensées à la population : port du masque, distanciation, reconfinement… Et les conséquences étaient apocalyptiques, des milliers d’entreprises déposaient le bilan tandis que la folie gagnait peu à peu les foyers mis en résidence surveillée, les violences intrafamiliales explosaient sans que la délinquance de rue ne diminue car, dans mon cauchemar, seuls les criminels conservaient une pleine liberté de circulation.

Un jour, cependant, les médias et les dirigeants qui persécutaient la population firent une annonce triomphale : on avait trouvé un vaccin efficace contre le virus inefficace ! Les geôliers devenaient des libérateurs et annonçaient que tous ceux qui se feraient vacciner pourraient reprendre une vie normale ; bien sûr, pour pouvoir prendre des transports publics ou entrer dans un commerce, il fallait prouver que l’on était bien vacciné, et comme il eût été fastidieux de montrer sa carte de vaccination à tout bout de champ, le plus simple était de se faire implanter une petite puce sur la main ou sur le front. Ceux qui refusaient cette solution se condamnaient eux-mêmes à une vie de paria.

Je vis alors l’immense cohorte de ceux qui avaient accepté de se laisser soigner et tracer comme du bétail. Ils sortaient, ivres de joie, dans les rues et jetaient leurs masques en l’air en louant la sagesse et la bonté de leurs maîtres ; mais, horreur, sous ce masque, ce n’était plus des visages d’hommes mais des têtes de veaux. Les hommes-veaux se dirigeaient vers un sombre bâtiment au-dessus duquel étaient écrits des mots effrayants : esclavage, abattoir, enfer…

C’est à ce moment-là que je me suis réveillé et que je suis sorti de cet invraisemblable cauchemar.

Source : https://www.bvoltaire.fr/un-affreux-cauchemar/ 

 

 

 

 

Billet pavlovien :

quand les populations doivent exiger le terrorisme sanitaire du coronavirus

 

Karine Bechet-Golovko  – Russie Politics – 16.7.2020

 

 

 

 

Après la furie des masques, bonjour la furie des tests, en attendant celle des vaccins. Avec le coronavirus, on a réussi à développer les réflexes pavloviens dans nos sociétés terrorisées. Chacun s’insurge à qui mieux contre l’absence de dépistage du coronavirus pour voyager. Quelle chance que cette masse hystérique accélère l’avènement du Nouveau Monde. Allons au bout de la logique : seules les personnes saines ont le droit de voyager (pourquoi s’arrêter au coronavirus?); seules les personnes saines ont le droit de sortir de chez elles (pourquoi s’arrêter aux voyages?). Seules les personnes saines ont le droit d’exister. Ainsi, nous pourrons célébrer l’avènement de la société, qui doit être propre, belle. De l’humanité propre, nettoyée. Les vieux – interdits de sortie, c’est moche et en plus ça contamine. Les handicapés et les malades chroniques, idem. On teste tout : le SIDA, la grippe, les hépatites, constamment, toutes les maladies, pour sortir de chez soi et nous obtiendrons enfin un monde sûr – un monde inhumain.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/07/billet-pavlovien-quand-les-populations.html

 

 

 

 

Une fable :

 

LE LOUP ET LE CHIEN

 

Jean de la Fontaine

 

 

 

 

 

Un Loup n’avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s’était fourvoyé par mégarde.
L’attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l’eût fait volontiers ;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le Mâtin était de taille
À se défendre hardiment.
Le Loup donc l’aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu’il admire.
« Il ne tiendra qu’à vous beau sire,
D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? rien d’assuré : point de franche lippée ;
Tout à la pointe de l’épée.
Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. »
Le Loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ?
– Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons :
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse. »
Le Loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé.
« Qu’est-ce là ? lui dit-il. – Rien. – Quoi ? rien ? – Peu de chose.
– Mais encore ? – Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
– Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? – Pas toujours ; mais qu’importe ?
– Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. »
Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

Fables de La Fontaine, Livre I, Fable V.

 

 

 

 

Coronavirus – Olivier Véran avoue que le virus ne circule pas ou peu en France (vidéo 1’36) :

 

http://mai68.org/spip2/spip.php?article6560

 

 

Enregistré le 22 juillet 2020 lors du 20 heures de France 2

Olivier Véran est le ministre de la Santé

On nous fait chier pour rien avec les masques.

C’est juste un test de soumission !

Bien à vous

do

23 juillet 2020

http://mai68.org/spip2

 

 

 

 

Caractère obligatoire, utilité, effets… Les « anti-masque » se mobilisent dans le monde

 

RT France – 20.7.2020

 

 

 

Caractère obligatoire, utilité, effets… Les « anti-masque » se mobilisent dans le monde – Manifestation organisée par « Keep Britain Free » à Londres le 19 juillet 2020

 

 

Dans plusieurs pays, des groupes de citoyens et associations manifestent depuis plusieurs jours contre le port du masque rendu obligatoire sous peine d’amende. Ils mettent en question son efficacité et alertent sur sa potentielle dangerosité. Plusieurs manifestations ont eu lieu en ce mois de juillet à travers le monde contre la généralisation du port du masque obligatoire, notamment dans les transports en commun et les lieux publics, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. En Angleterre, au Canada mais aussi aux États-Unis, des associations et des mouvements de citoyens ont fait entendre leur opposition à cette récente obligation. Des manifestations dans les pays anglophones. Rendu obligatoire dans tous les lieux clos ce 20 juillet en France, le port du masque sera également imposé dans les magasins et les supermarchés en Angleterre dès le 24 juillet, sous peine d’une amende de 100 livres sterling (environ 115 euros). De quoi rendre furieux une centaine de personnes du mouvement « Keep Britain Free », qui se sont rassemblées à Londres le 19 juillet lors d’une manifestation anti-masque. « Il s’agit d’un choix politique et non de santé publique », a estimé l’une des représentantes du mouvement, dans une vidéo publiée par le journal britannique The Sun. Certains protestataires arboraient sur eux ou sur des pancartes des slogans tels que : « Flu world order » [l’ordre mondial de la grippe], « l’amour triomphe de la peur » ou « 2020 est le nouveau 1984 » en référence à l’ouvrage de George Orwell.

Lire et voir la suite…

 

Source : https://francais.rt.com/international/77057-caractere-obligatoire-utilite-effets-les-anti-masque-se-mobilisent-dans-le-monde

 

 

 

Italie :

Les mariés de l’an Covid 19

 

RT France – 9.7.2020

 

 

 

 

 

Dans une Italie post-covid, le nombre de mariages se réduit sensiblement tandis que le nombre de ceux qui manifestent contre les mesures restrictives pour se marier, s’accroît.

 

 

 

Source :  https://francais.rt.com/videos/76723-italie-maries-an-covid-19

 

 

 

 

Manifestations en tous genres, certes, c’est sympa. Mésenfin, ne serait-il pas plus simple et plus expéditif de sortir sans muselière ? En masse.

 

 

 

 

 

 

 

On ne saurait trop vous recommander, sur tout ça, le site de jbl 1960 en général et ceci en particulier :

 

 

 

Fil d’actualité

RAPPEL = LE PORT DU BOUILLON DE CULTURE EST OBLIGATOIRE ! (Vidéos + PDF + INFOS)

jo Busta Lally jbl1960 21.7.2020

 

NON AU MUSELAGE SANITAIRE !

 

 

 

DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

L’INSOUMISSION, un facteur de notre ÉVOLUTION… (PDF MàJ)

 

Source :  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-insoumission-facteur-devolution-20-juillet-20-par-jbl.pdf

 

 

 

 

Cela dit, nous, on aimerait assez que tout le monde s’arrête d’insulter les animaux en les chargeant de nos tares humaines. Haro sur le baudet, sur les veaux, vaches, cochons, couvées, moutons, mâtins, etc. : basta !

 

 

 

 

 

Bien entendu, l’Asie n’est pas indemne de la pandémie de connerie

 

Hong Kong, la Covidhystérie et la guerre du Nouveau monde

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 21.7.2020

 

 

 

 

Les médias et certains groupes politiques ont absolument besoin que le Covid … se survive à lui-même. En tout cas dans ses effets idéologiques. Sinon, à quoi bon avoir mis sous verrous plus de 4 milliards de personnes, détruit l’économie des pays, la vie de millions de personnes, traumatisé tant d’enfants, si finalement tout redevient aussi facilement comme avant ? Le travail ne semble pas encore terminé, il faut donc faire durer le plaisir. L’exemple de Hong Kong est intéressant. La situation est paraît-il grave, quelle horreur : 100 nouveaux cas, sur une ville de plus de 7,5 millions d’habitants, pour … 12 morts. Depuis le début. Ne faisons pas de statistiques, les chiffres seraient ridicules. Mais attention, l’épidémie reprend. Car elle le doit. Bien que cela n’ait que peu de rapport avec le sanitaire.

Ces deniers jours, les médias s’emballent autour de la reprise du coronavirus à Hong Kong.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/07/hong-kong-la-covidhysterie-et-la-guerre.html

 

 

 

 

 

Comme aurait dit Geneviève Tabouis : « Vous entendrez demain »… beaucoup parler de Hong Kong et des Ouïghours. Devinez pourquoi.

 

 

 

 

Dans le monde post-ADM de l’Irak, croire l’Occident sur la Chine est insensé

 

Caitlin Johnstone – Entelekheia – 25.7.2020

 

Paru sur RT sous le titre Caitlin Johnstone : In post-Iraq invasion world, it’s absolutely insane to blindly believe the US narrative on China

 

 

 

 

Ces derniers jours, mes notifications sur les réseaux sociaux se sont multipliées, des Chinagaters [*] virulents partageant une vidéo qui prétend montrer des musulmans ouïghours chargés dans un train pour être emmenés dans des camps de concentration.

 

Il s’agit en fait d’une vieille vidéo qui avait déjà fait surface l’année dernière, mais qui revient comme par magie comme une nouvelle et choquante révélation de 2020, maintenant que l’hystérie occidentale contre la Chine a été officiellement lancée, au moment même où les États-Unis décident de fomenter l’une des escalades les plus dangereuses et incendiaires de ces dernières années dans la mer de Chine méridionale.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/07/24/dans-le-monde-post-adm-de-lirak-croire-loccident-sur-la-chine-est-insense/

 

Au VIIe siècle de notre ère, la Chine avait déjà des problèmes avec les Ouïghours (ou les Ouïghours avec la Chine), comme ne l’ignorent pas ceux qui ont lu les merveilleux polars du Hollandais Van Gulik ou ceux de la Vietnamienne Tran Nhut. Mais n’importe. C’est toujours intéressant de les avoir sous la main quand on veut mettre une 38e guerre sur le feu.

 

 

 

 

 

Bug ou répétition générale ? Google fait disparaître les sites alternatifs de ses résultats de recherche

 

 

 

 

lecridespeuples – 23.7.2020

Source : RT, le 21 juillet 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

 

Google a exclu les principaux médias conservateurs et alternatifs de ses résultats de recherche pendant des heures, faisant complètement disparaître des sites comme Breitbart et RedState même dans les recherches des noms de ces sites internet. Plus tard, tout est mystérieusement revenu à la normale.

Just noticed Google has removed several conservative websites from search results (at least on my end, in the UK). RedState, Breitbart, Daily Caller, Human Events, and more – all like this for pages of results pic.twitter.com/v2PHFgZ3zY

— Charlie Nash (@CharlieNash) July 21, 2020

Je viens de remarquer que Google a supprimé plusieurs sites Web conservateurs des résultats de recherche (du moins de mon côté, au Royaume-Uni). RedState, Breitbart, Daily Caller, Human Events, et davantage : toutes les pages de résultats sont comme ça (Twitter)

I can no longer find @Breitbart or @TheNatPulse on Google, either in news results or regular search. Where did they go? pic.twitter.com/d0O0TF2eHM

— August Takala (@AugustTakala) July 21, 2020

Je ne trouve plus @Breitbart ou @TheNatPulse sur Google, que ce soit dans les résultats d’actualités ou dans la recherche régulière. Où sont-ils passés ? (Twitter)

Les sites conservateurs étaient en panique mardi matin, rapportant qu’ils semblaient avoir été mis sur liste noire par Google. Les articles et pages publiés par PJ Media, Daily Caller, The Blaze et de nombreux autres sites étaient absents même des recherches du nom de la publication, remplacés par des liens vers Wikipédia et d’autres sites parlant du média en question —généralement de manière négative.

 

 

La Palestine introuvable sur les cartes Google Maps

 

 

Alors que la plupart des sites touchés venaient du côté droit du spectre politique, les sites de gauche dont les opinions ne sont pas conformes à l’orthodoxie dominante semblaient également être victimes de la purge. Charlie Nash, journaliste au média alternatif Mediaite, a publié une capture d’écran d’une recherche Google pour « MintPress News » qui ne comprenait aucun résultat du média anti-guerre de gauche, tandis qu’un autre commentateur a noté qu’Occupy Democrats avait disparu au combat.

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/07/23/repetition-generale-google-fait-disparaitre-les-sites-alternatifs-de-ses-resultats-de-recherche/

 

 

 

 

En anglais mais facile à comprendre

 

Being Totally « Disappeared » by Google

 

Ron UnzThe UNZ Review –  July 22, 2020

 

 

 

 

Early yesterday morning I received a worried note from one of our regular columnists saying our website no longer came up in any Google search results.

 

Google and Facebook are the top gatekeepers to the global Internet, and in early May they had both purged us, with Facebook blocking our content and Google de-ranking all of our pages.

Google search results had previously placed many of our pieces very high, but now they no longer appeared at all unless one included “unz” in the search string. Thus, only those actually looking for us would ever find our content.

But this latest blow was even more severe, and now neither searches with nor without “unz” ever seemed to return any of our pages. Google had apparently “disappeared” us from the entire Internet

Read more…

Source : https://www.unz.com/announcement/being-totally-disappeared-by-google/

 

 

 

 

L’application Covid Google/Apple : souriez, vous êtes suivi !

 

Karine Bechet Golovko – Russie Politics – 23.7.2020

 

 

 

 

Il l’avait promis, mais quelqu’un, sérieusement, y croyait-il ? Lorsque Google a mis la pression sur les pays pour qu’ils recourent à son application de tracing pour le Covid et abandonnent leurs recherches propres, il avait promis la confidentialité. Pourtant, comme le révèle le New York Times, et le tait respectueusement la presse française, Google peut toujours collecter les données de localisation. Souriez, vous êtes suivi! D’autant plus que le principe même du traçage numérique des personnes n’est en soi absolument pas remis en cause … seules ses modalités sont discutées.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/07/lapplication-covid-googleapple-souriez.html

 

Mais qu’est-ce qui foutredieu les oblige à s’acheter ce genre de gadgets automutilants ? Qu’ont fait les humains, pendant les dizaines de millénaires où il n’y en a pas eu ? Des papillotes ?

 

 

 

Deuxième vague ?!
« C’est difficile de rester silencieux »


Jean-Dominique Michel – Comité Valmy – 22.7.2020

 

 

 

 

Nous vivons une époque formidable ! Alors que l’épidémie, selon les critères usuels en la matière, n’existe plus chez nous, le matraquage médiatique continue de plus belle. Avec des titres confinant au surréalisme comme celui-ci provenant de l’OFSP : nous vivons une stabilité dangereuse. Ah, la vache !

 

 

 

Lire la suite…

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article12026

 

 

 

 

On vous en a déjà parlé…

 

« Grand Reset, le sujet central de la dette »

 

Charles Sannat – Insolentiae – 23.7.2020

 

 

 

 

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Ce que l’on appelle le « great reset », ou la grande réinitialisation, est un processus à plusieurs dimensions.

L’une de ses dimensions est environnementale ou écologique si vous préférez, avec la nécessité d’organiser le ralentissement des activités humaines, ce qui sera croyez-moi, assez désagréable.

Une autre des dimensions de cette grande réinitialisation, de cette grande remise à zéro est évidemment celle de l’endettement.

Quelle est la limite de la dette ?

On pose et l’on se pose souvent cette question.

Quelle est la limite à l’endettement ?

Lire la suite…

 

Source : https://insolentiae.com/grand-reset-le-sujet-central-de-la-dette-ledito-de-charles-sannat/

 

 

 

Sommet européen: accord historique des 27 États sur le plan de relance

 

Les dirigeants des 27 pays de l’UE ont trouvé un accord mardi sur un plan de relance post-coronavirus historique, au cinquième jour d’un sommet marathon à Bruxelles.

 

Le Soir – 21.7.2020

 

 

 

 

Il aura fallu quatre jours et quatre nuits et de multiples prises de bec, mais les 27 dirigeants européens ont trouvé mardi un accord sur un plan historique destiné à soutenir leurs économies frappées par la crise du coronavirus, basé pour la première fois sur une dette commune.

Lire aussi Budget européen: différents mais unis dans la frugalité

« Deal ! », a annoncé en anglais le Belge francophone Charles Michel, président du conseil européen, sur son compte Twitter. « Jour historique pour l’Europe ! », a assuré dans la foulée le président Emmanuel Macron sur le même canal.

Source : https://plus.lesoir.be/314424/article/2020-07-21/sommet-europeen-accord-historique-des-27-etats-sur-le-plan-de-relance

 

 

 

 

Le Parlement européen menace de bloquer le budget approuvé par les 27

 

L’assemblée conteste le budget dans sa forme actuelle et « est prête à refuser de donner son approbation ».

 

Le Soir –  23.7.2020

 

 

 

 

Le Parlement européen a menacé de ne pas approuver l’accord trouvé par les 27 lors d’un sommet marathon sur le budget de l’UE s’il n’était pas « amélioré », mettant notamment en cause les « coupes » prévues, dans une résolution votée jeudi.

Source : https://plus.lesoir.be/314954/article/2020-07-23/le-parlement-europeen-menace-de-bloquer-le-budget-approuve-par-les-27

 

 

 

Et peu importe que la crise climatique d’origine humaine soit aussi bidon que la « pandémie » au Covid-19

 

 

 

 

 

Mais si vous voulez du sérieux

 

Accord de Bruxelles :
une bombe à retardement !

 

Jacques Myard – Comité Valmy – 24.7.2020

 

 

 

 

Après des nuits et des jours d’affrontements, de chamailleries et même d’invectives, un accord entre les 27 membres de l’Union européenne est arrivé aux forceps, le 21 juillet. Soulagé à l’évidence, Emmanuel Macron crie victoire et essaie de présenter cet accord comme une étape historique de l’évolution fédérale de l’Union européenne, évolution qu’il appelle rituellement de ses vœux, dans des discours empreints d’un lyrisme incantatoire.

Les caractéristiques de ce fameux accord sont simples : – 750 milliards d’euros doivent être injectés dans l’économie des États membres : 390 milliards de subventions, 360 milliards de prêts remboursables. – À ce titre, les 750 milliards seront empruntés par l’Union européenne sur les marchés ; cet emprunt serait la première marche d’une mutualisation de la dette par l’Europe.

Cela mérite une analyse point par point :

Lire la suite…

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article12035

 

Ah, encore la dette…

 

 

 

 

 

Et par ailleurs ?

 

Pour la curiosité de la chose. Complotiste ?

 

Guerre d’anéantissement et extension du domaine de la lutte

 

Strategika51 – 23.7.2020

 

 

 

 

La guerre dans le cyber-espace fait rage. Après une série d’attaques cybernétiques fort complexes ayant ciblés des infrastructures industrielles dans plusieurs pays, y compris des sites hautement stratégiques en Iran, en Chine et aux Etats-Unis, une autre partie se joue au niveau de la guerre de l’information. Les géants de l’Internet viennent de lancer une série d’algorithmes visant à modifier, altérer et orienter les moteurs de recherche mais surtout à neutraliser systématiquement tout contenu du mouvement souterrain QAnon, une nébuleuse de partisans anonymes- dont certains sont issus de la communauté du renseignement et des forces armées- se battant contre ce que l’on appelle l’Etat profond US et ses alliés dans le monde et soutenant que le 45ème président des Etats-Unis, en l’occurence Donald Trump, fait face depuis son élection à un immense complot de nature criminelle s’étendant à la plupart des pays d’Amérique du Nord, d’Europe occidentale et centrale, d’Europe orientale, du Moyen-Orient, du Golfe et d’Asie.

Lire la suite…

Source : https://strategika51.org/2020/07/23/guerre-daneantissement-et-extension-du-domaine-de-la-lutte/

 

Quand même salué dans les commentaires d’un « MAGNIFIQUE TEXTE BRAVO STRATEGIKA », par Nicolas Bonnal.

 

 

 

 

 

 

 

« Il faut mourir puisque les technocrates triomphent »

M.R.

 

Comment la chute de Robespierre
a inauguré le règne des technocrates

 

Vincent Ortiz – Comité Valmy –  22.7.2020

 

 

L’arrestation de Robespierre à l’Assemblée Nationale.

 

 

Maximilien Robespierre, la veille encore l’homme le plus puissant de France, est étendu, couvert de sang et la mâchoire fracassée. Le grand fauve est capturé. La Terreur prend fin. Avec elle s’éteint l’esprit enflammé de la Révolution ; l’ère héroïque est terminée. C’est l’heure des héritiers, des chevaliers d’industrie et des profiteurs, des faiseurs de butin et des âmes à double visage, des généraux et des financiers ». C’est par ces mots que Stefan Zweig évoque le 9 Thermidor an II (27 juillet 1794), qui a vu l’arrestation de Robespierre et de ses alliés. C’est une certaine conception de la République qui meurt : le jacobinisme, qui a marqué ses contemporains par son caractère violemment plébéien, « populiste », dirait-on aujourd’hui, et donc résolument conflictuel. Il laisse la place au règne du consensus, du compromis, de la « modération ». On proclame la fin des conflits et des idéologies (des « opinions », disait-on alors). On souhaite achever cette ère d’agitation et de guerre civile qui s’est ouverte en 1789. Pour cela, on décide de transférer le pouvoir à une classe restreinte, qui se distingue par sa maîtrise de l’art politique et de la science économique, suffisamment sage, dit-on, pour gouverner dans l’intérêt de tous.

Lire la suite…

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article12027

 

 

 

 

 

Les 75 ans de la Conférence de Potsdam :
encore une occasion de falsification de l’histoire

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 20.7.2020

 

 

 

 

À l’occasion des 75 ans de la Conférence de Potsdam qui a dessiné les contours du monde de l’après-guerre, monde qui a duré jusqu’à la chute de l’Union soviétique, une exposition est organisée en Allemagne, à laquelle la Russie était invitée à participer. Jusqu’au moment où la différence d’approche de la guerre et des personnalités ne soit tellement forte, qu’une participation serait revenue, pour le ministère russe de la Culture, à valider une énième réécriture de l’histoire. Cette différence de « vision » est par ailleurs revendiquée haut et fort par l’organisateur de l’évènement, l’appelant en Novlangue « objectivité ».

 

 

 

 

La Fondation des châteaux et jardins prussiens de Berlin-Brandebourg a organisé pour les 75 ans de la Conférence de Potsdam, tenue à Potsdam du 17 juillet au 2 août 1945, une exposition, qui se veut, je cite, « objective et non idéologique » de ce qui est appelé immédiatement « les jours fatidiques de l’été 45 ». Dès les premiers mots, l’objectivité semble très orientée. L’on aurait aimé savoir ce qui est fatidique en été 1945 ? La capitulation de l’Allemagne nazie ?

Lors de l’organisation, la Russie a été contactée, afin de prêter des objets historiques, pouvant entrer dans le cadre de l’exposition. Le ministère russe de la culture, entre autres choses, a proposé des affaires personnelles de Staline, les uniformes des participants à la Conférence, des documents d’époque, des objets de la vie sous la guerre, etc. Bref, ce qui peut donner vie à une époque.

Tout se passait bien tant que les annotations, devant accompagner ces objets, ne furent pas écrites par les organisateurs. La Russie, qui voulait en vérifier notamment la traduction, demanda à les voir. Après expertise des historiens russes, la situation s’est compliquée. Medinsky, ancien ministre de la Culture et conseiller du Président, explique que la présentation des faits était à ce point détournée et dégradante, que l’on assistait à une nouvelle tentative de falsification de l’histoire.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/07/les-75-ans-de-la-conference-de-potsdam.html

 

 

 

 

À propos de falsifications de l’Histoire

 

Il n’est jamais trop tôt pour annoncer que le prochain Colloque Henri Guillemin – qui doit se dérouler vers le mois de novembre – portera sur les conditions d’enseignement de l’histoire aujourd’hui.

 

« L’enseignement de l’Histoire en péril – histoire politique, littéraire, histoire de la pensée économique… – une amnésie collective organisée. »

 

Et qu’y participeront – c’est déjà sûr – Annie Lacroix-Riz et Shlomo Sand.

Nous ne savons pas encore qui seront les autres. (On aimerait qu’en soit Mathilde Larrère, qui s’y connaît par exemple en histoire du maintien de l’ordre, mais ce n’est pas nous qui organisons…) Quoi qu’il en soit, gageons qu’ils auront tous des choses à dire et des solutions à préconiser. Car il serait temps, grand temps, que l’enseignement d’une matière aussi cruciale soit arraché aux embrassements libidineux du capitalisme philantropico-libéral et à la pensée zéro de ses petites mains aussi ignares que vendues.

À suivre en temps utile sur : http://www.henriguillemin.org/

 

 

 

La seule alternative à Macron et au RN s’appelle FREXIT progressiste

 

Georges Gastaud, Fadi Kassem – LGS – 22.7.2020

 

 

 

 

Au sortir du désastre qu’ont été les gestions française et européenne de la crise sanitaire (et nous n’avons pas encore tout vu en la matière !), après l’abstention massive aux municipales qui montre à quel point les classes populaires se détournent désormais de l’ensemble du dispositif institutionnel, après l’affichage on ne peut plus patronal et droitier du gouvernement Castex, l’espoir subsiste-t-il d’offrir à notre peuple une issue progressiste à la crise gravissime qui déchire notre pays ?

 

Continuer avec Macron, c’est en réalité, sous les discours pseudo-patriotiques du chef de l’Etat et le saupoudrage “social” paternaliste de Jean Castex, opter pour l’extinction programmée d’une France indépendante et tant soit peu sociale. Chaque contre-réforme annoncée signe la mise en extinction d’un acquis du CNR, d’une partie du produire en France, d’un service public, d’un pan nouveau de la souveraineté nationale, d’une liberté démocratique durement conquise ; sans parler de l’officialisation galopante du tout-anglais à l’Université, du démantèlement des communes au nom des « euro-métropoles » et du démontage de la République une et indivisible au nom du « pacte girondin » et des euro-régions. Au rythme infernal où va Macron, après Sarkozy, Hollande et Raffarin, la « France » ne sera bientôt plus qu’un « couteau sans manche dont on a jeté la lame » à l’intérieur d’une « construction » euro-atlantique elle-même en crise dont les membres ne s’accordent que pour financer l’OTAN, maintenir l’euro-austérité, multiplier les emprunts non remboursables aux marchés financiers, aggraver la tutelle continentale de Berlin et la supervision de Washington, adouber des gouvernements cléricaux et nostalgiques du fascisme (pays baltes, Hongrie, Pologne, Ukraine…) et criminaliser les symboles communistes sur tout le continent (voir la résolution du parlement européen qui ose mettre sur le même plan le IIIème Reich et son principal vainqueur militaire, l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques…).

Lire la suite

Source : https://www.legrandsoir.info/la-seule-alternative-a-macron-et-au-rn-s-appelle-frexit-progressiste.html

 

 

 

 

Ah, un nouveau Garde des Sceaux en France !…. Régis de Castelnau n’est pas emballé.

 

Retour des djihadistes, Traoré : Dupond Moretti commence fort

 

Régis de Castelnau – Vu du Droit – 23.7.2020

 

 

 

 

Éric Dupond-Moretti, le bravache de la société du spectacle dont Macron dans un souci de diversion avec son lugubre remaniement nous a fait un Garde des Sceaux, n’ira probablement nulle part. Car quelles que soient ses intentions, et il y en a peut-être de souhaitables, nous savons bien qu’il ne pourra rien faire d’utile. Ne pouvant échapper à ce qu’il est, une caution sans pouvoir. Juste un exemple, la justice française une des plus pauvres d’Europe, est complètement en faillite, l’avons-nous entendu s’exprimer sur la nécessité absolue et urgente d’augmenter considérablement son budget ? Eh non, parce que là il s’agit d’affronter Bercy, où résident les vrais patrons du système Macron et où effets de manches et aboiements n’impressionnent personne.

On l’entend en revanche plus facilement sur des sujets secondaires jetés en pâture à la polémique, comme par exemple le rapatriement des djihadistes de nationalité française partis rejoindre le terrorisme islamiste au Moyen-Orient, ou son ingérence dans la procédure judiciaire concernant la mort d’Adama Traoré.

Lire la suite…

Source : https://www.vududroit.com/2020/07/retour-des-djihadistes-traore-dupond-moretti-commence-fort/

 

 

 

 

 

 

Des lectures d’importance pour votre été

 

 

Une mise à plat du Saker, qui s’exprime désormais moins souvent mais plus densément

 

 

 

 

 

L’arbre en feu qui cache la forêt sombre et dangereuse

 

Le Saker  – Unz Review & thesaker.is  –  14.7.2020

Traduction : Le Saker francophone

 

 

 

 

À peu près au milieu de l’année 2020, il devient assez évident qu’il existe un certain nombre de développements majeurs qui ont retenu presque toute notre attention, et pour une bonne raison, car ce sont des changements tectoniques qui sont vraiment qualifiés des « catastrophes » – selon la définition du mot « un changement violent et soudain dans une caractéristique de la terre ».

 

Les voici :

 

    • L’initiation de l’effondrement global de l’Empire anglo-sioniste.
    • L’immense bulle économique dont la taille sans cesse croissante est le meilleur indicateur de l’ampleur de l’énorme explosion qu’elle entraînera inévitablement.
    • L’implosion de la société américaine due à une combinaison de plusieurs crises systémiques profondes – effondrement économique, tensions raciales, pauvreté de masse, aliénation, absence de protections sociales, etc.
    • La pandémie de COVID-19 – alias «c’est comme la grippe saisonnière !!» – qui ne fait qu’exacerber tous les autres facteurs majeurs énumérés ci-dessus.
    • Enfin, il est difficile d’imaginer à quoi ressemblera la prochaine élection présidentielle américaine, mais une chose est sûre : d’ici novembre, nous connaîtrons déjà une tempête parfaite – l’élection ne fonctionnera que comme une source d’énergie qui alimentera encore plus cette tempête déjà parfaite.

 

Certes, il s’agit d’évolutions véritablement importantes, historiques, dont l’importance ne peut être surestimée. Ce ne sont cependant pas les seuls développements très graves. Il existe, en effet, plusieurs zones de tensions politiques sévères qui pourraient également entraîner une explosion majeure, bien que «seulement» régionale !

J’en énumérerai quelques-unes, en commençant par la plus visible

Lire la suite…

 

Source : https://lesakerfrancophone.fr/larbre-en-feu-qui-cache-la-foret-sombre-et-dangereuse

 

 

 

 

Victimes de la mode…

 

 

 

 

 

Celle-ci est en anglais – nous le regrettons fort – et longue – mais ce n’est pas sa faute –, en attendant que quelqu’un l’ait traduite, car elle mérite de l’être.

 

Il y est question d’un certain M. Moshe Kantor, milliardaire, russe, israélien et anglais, qui veut instaurer la tolérance obligatoire dans le monde, comme Bill Gates la vaccination, tout en pratiquant dans un de ses pays d’élection l’apartheid. Il n’est pas seul. On voit grenouiller à son entour nombre de lobbies et think tanks, plus Toni Blair, qui s’activent à faire légiférer ensemble et séparément, de gré ou de force, l’Union Européenne et chacun des pays d’Europe, dans le sens cher au magnat altruiste.

 

 

“Secure Tolerance” : the Jewish Plan to Permanently Silence the West

 

Andrew JoyceThe Unz Review – July 15, 2020

 

 

 

“The promotion of secure tolerance will be permanent and irreversible.” Moshe Kantor, Manifesto on Secure Tolerance, 2011.

 

 

In 2010, Harvard duo Christopher Chabris and Daniel Simons published The Invisible Gorilla, which detailed their study of the human capacity to overlook even the most obvious things. In one of their experiments, Chabris and Simons created a video in which students wearing white and black t-shirts pass a basketball between themselves. Viewers were asked to count the number of times the players with the white shirts passed the ball, and many were later very satisfied to find that they were accurate in their counting. This satisfaction was tainted, however, when they were asked if they had spotted “the gorilla.” Amidst considerable confusion, the video would then be replayed for the puzzled viewers, who were stunned to see a man in a gorilla suit walk among the students and balls, take up a position in the center of the screen, and wave at the camera. They’d missed him entirely in their initial viewing. The study highlighted the capacity for humans to become fixated on set tasks, events, or other distractions, and miss even the most elaborate and remarkable of occurrences.

When it comes to Jewish activism, and especially Jewish activism in the area of censorship and mass migration, I fear that the same dynamics are at work. Panicked by this or that website or YouTube channel being defunded or banned, we miss the ‘Invisible Gorilla’ — a plan of action far more horrifying and deadly in its implications than any single act of censorship.

There are essentially two forms of censorship. The hard kind we are very familiar with. It consists in the banning or removal of websites, videos, books, podcasts, and social media accounts. It extends to defunding and deplatforming, and it reaches its apogee in the banning of activists from entering certain countries, in the arrest of activists on spurious grounds, and in the development of new laws with harsh criminal penalties for speech. These methods are dangerous and rampant, and I myself have fallen victim to several of them.

I think, however, that softer, more diffuse methods of censorship are even more insidious and perhaps even more catastrophic. We could consider, for example, the manipulation of culture so that even if certain speech is not illegal and carries no legal repercussions, it nevertheless leads to the loss of employment, the destruction of education opportunities, and the dissolving of one’s relationships. This is a form of cultural self-censorship, involving the modification of in-group standards, that has demonstrable Jewish origins. “Soft” censorship can also take the form of socio-cultural prophylaxis. Take, for example, the recent initiative of the U.S. State Department to initiate a drive to engage in the global promotion of philo-Semitic (pro-Jewish) attitudes. I really don’t believe that this will play out in the manner the State Department hopes, and I watch with interest to see precisely what the methodologies of this policy will be. I sincerely doubt its prospects for success. But what other way can this be interpreted than as a preventative measure, obstructing the growth of organic attitudes that, let’s face it, are more likely to skew to the anti-Jewish? Finally, isn’t it in the nature of contemporary culture, with its emphasis on entertainment, consumption, and sex, to be the perfect environment in which to hide many “Invisible Gorillas”? Isn’t it a whirlwind of fixations and distractions, replete with untold numbers of “woke” viewers happy to report that they’ve been enthusiastically counting passes and have the accurate number? Isn’t it rather the axiom of our time that, from the idiotic Left to the idiotic Right, Invisible Gorillas stroll freely and unhindered, laughing and waving as they go, hidden in plain sight?

 

Moshe Kantor : Oligarch Activist

If I could single out one point in time at which a process was set in motion that culminated in the heightened censorship that we see today, it wouldn’t be the recent banning of the NPI/Radix YouTube channel, or the removal of the Daily Stormer from the internet after Charlottesville. No answers will be found in the banning of Alex Jones, of Stefan Molyneaux, the European travel ban on Richard Spencer, the eviction of NPI from Hungary, or recent revelations about PayPal’s selective banning process. These are all symptoms that possess no answers in themselves. I do believe, however, that we can locate the immediate intellectual and political beginnings of our present situation in 2011, in the publication of a document titled Manifesto for Secure Tolerance. The document was written by Moshe Kantor, a Russian billionaire, pernicious oligarch, and president of no less than the European Jewish Congress, the European Council on Tolerance and Reconciliation (ECTR, which we will return to), the World Holocaust Forum Foundation, the European Jewish Fund, and the Policy Council of the World Jewish Congress. In short, this Jewish billionaire is the quintessential strongly-identified leading Jewish activist, fully committed to the advancement of the interests of his ethnic group.

As leader of so many groups, and mover in so many high circles, Kantor fulfils the qualifications of the early modern stadtlans, Court Jews who boasted of significant wealth and intensive relationships with non-Jewish elites. And he exemplifies many of the same qualities, acting always in un-elected but highly-influential intercessory roles, seeking to improve the tactical and material advantages of his tribe. When not crossing the continent bleating about ‘tolerance,’ Kantor also advances Jewish interests in his capacity as the President of Moscow’s Museum of Avant-Garde Mastery — a dubious establishment dedicated to extolling the disgusting and poisonous art of co-ethnics like Marc Chagall, Chaim Soutine, and Mark Rothko (Rothko is the subject of a 3-part series of TOO articles by Brenton Sanderson).

Although masquerading as a world-renowned “peace activist,” Kantor is in fact a devoted practitioner of international Zionism. A citizen of Russia, the United Kingdom, and Israel, this world parasite wages unconventional warfare by means of backstage diplomacy, policy development, and ceaseless lobbying for repressive legislation to be imposed on Europeans everywhere.

Let’s start with his Manifesto for Secure Tolerance.

Read more…

Source : https://www.unz.com/article/secure-tolerance-the-jewish-plan-to-permanently-silence-the-west/

 

P.S. : Nous ne partageons pas le sentiment de l’auteur sur Chagall et Soutine, mais ce n’est pas la question.

 

 

 

 

Tout ceci n’est cependant pas sorti du bleu…

 

 

Le dernier sioniste

 

Gilad AtzmonThe Unz Review – 25.7.2020

Traduction : Maria Poumier pour Arrêt sur Info

 

 

 

 

Dans son livre « Memories » le premier Premier ministre israélien et premier sioniste pragmatique, David Ben Gurion parle de ses premières années à Płońsk, en Pologne.

 

« Pour beaucoup d’entre nous, le vécu de l’antisémitisme n’avait pas grand chose à voir avec notre dévouement (sioniste). Personnellement, je n’ai jamais souffert de persécution antisémite. Płońsk en était remarquablement exempt… Il y avait trois communautés principales : Les Russes, les Juifs et les Polonais. … Le nombre de Juifs et de Polonais dans la ville était à peu près égal, environ cinq mille chacun. Les Juifs, cependant, formaient un groupe compact et centralisé occupant les quartiers les plus centraux tandis que les Polonais étaient plus dispersés, vivant dans des zones périphériques et se fondant dans la paysannerie. Par conséquent, lorsqu’un gang de garçons juifs rencontrait un gang polonais, ce dernier représentait presque inévitablement une seule banlieue et était donc moins apte à combattre que les Juifs qui, même s’ils étaient initialement moins nombreux, pouvaient rapidement faire appel à des renforts de tout le quartier. Nous étions loin d’avoir peur d’eux (les goyim), c’étaient plutôt eux qui avaient plutôt peur de nous (les Juifs). Mais en général, les relations étaient amicales, bien que lointaines ». (Memoires, par David Ben-Gourion (1970), p. 36)

Ben Gurion est très explicite lorsqu’il décrit l’équilibre des pouvoirs entre les Juifs et les Polonais dans sa ville au début du XXe siècle. « Loin d’avoir peur d’eux, c’étaient plutôt eux qui avaient peur de nous (les Juifs) ».

Les Juifs (d’ascendance juive) étaient en effet très puissants en Pologne dans les premières années du 20e siècle. Le parti socialiste juif, le Bund, était une force politique de premier plan lors de la révolution de 1905, en particulier dans les régions polonaises de l’empire russe. Au début de cette révolution, l’aile militaire du Bund était la plus puissante force révolutionnaire de la Russie occidentale.

Le « Vœu », l’hymne du Bund, ne laissait pas beaucoup de place à l’imagination, il déclarait la guerre et condamnait pratiquement à mort ceux qui ne correspondaient pas à leur programme politique :

Lire la suite…

 

Source : https://arretsurinfo.ch/le-dernier-sioniste-par-gilad-atzmon/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-dernier-sioniste-par-gilad-atzmon

 

 

 

 

Au bal de la quenelle, on a rencontré du beau monde…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour voir les autres, c’est ici .

 

 

Mis en ligne le 25 juillet 2020

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *