Aléatoire, mon cher Watson ?

 

 

Cadeau pour le Nouvel An

 

Israël Adam Shamir – Entre la Plume… – 19.9.2020

Traduction : Maria Poumier

 

 

 

 

 

Aucune présidence américaine ne saurait se passer de la traditionnelle cérémonie en l’honneur du « rétablissement de la paix entre les Juifs et les Arabes » qui se tient à la Maison Blanche, sur la pelouse sud. D’abord, Jimmy Carter avait fait pleuvoir sa bienveillance sur Begin et Sadate ; ensuite, Bill Clinton a poussé Arafat et Rabin l’un vers l’autre ; et maintenant, Donald Trump adresse fièrement son sourire rayonnant à Bibi et à l’ABZ (Abdullah bin Zayed des EAU) assis devant lui. C’est une excellente séance photo et un symbole puissant. « Le président américain sauve les Juifs de la furieuse sauvagerie arabe », ou « La Pax Americana fait la paix entre les nations ». Il pourrait remporter le prix Nobel de la paix ; la chose a une certaine valeur électorale ; cela entrera dans les livres d’histoire. Venant juste après l’ouverture de la première ambassade d’un État musulman à Jérusalem (celle du Kosovo), cette cérémonie a fait de Trump un important artisan de la paix et un grand bienfaiteur des Juifs, car Israël n’a rien payé pour cette réalisation.

 

Pour la paix avec l’Égypte, Israël avait payé avec le Sinaï ; pour l’accord avec Arafat, Israël avait autorisé la création de l’Autorité nationale palestinienne (ANP) ; pour le dernier accord, rien du tout. A moins que vous ne comptiez son aimable autorisation pour que la superpuissance vende ses avions à réaction aux Émirats Arabes Unis,  ou le report de l’annexion de la vallée du Jourdain, ce que Bibi tenait à repousser de toute façon. Une grande réussite pour Israël, sans aucun doute.

C’est un merveilleux cadeau pour le Nouvel An juif, ou Roch Hachana, qui a commencé ce vendredi 18 septembre, mais il y a peu d’allégresse dans l’air en Israël. La cérémonie, diffusée en intégralité à la télévision israélienne, n’a pas apporté beaucoup de joie ou de réconfort aux Israéliens. Exactement à la veille de Roch Hachana, le vendredi, l’État juif est revenu à l’incarcération totale du confinement. Les écoles resteront fermées ; les gens ne pourront pas s’aventurer à plus de 500 mètres de chez eux. Les restaurants et les magasins seront fermés. La Méditerranée sera déclarée hors d’atteinte, malgré le temps clément et l’eau tiède.

Lire la suite…

 

Source : https://plumenclume.org/blog/606-cadeau-pour-le-nouvel-an

 

On dirait qu’Israël Shamir a un peu oublié Kurt Vonnegut Jr (notamment Galapagos) et Carl Sagan (notamment à peu près tout…)

 

 

 

 

Dessin de Walter Molino paru dans la Domenica del Corriere en 1962 :

 

 

« Circulerons-nous ainsi dans les villes ? »

 

 

 

 

Le procès de Julian Assange : le masque de l’empire est tombé

 

Les grands médias libéraux refusent de couvrir en détail le procès kangourou du rédacteur en chef de Wikileaks à Londres.

 

Pepe EscobarMondialisation.ca – 19.9.2020

(Asia Times 18.9. 2020)

 

 

 

 

 

Le concept « d’Histoire en devenir » a été poussé à l’extrême lorsqu’il s’agit de l’extraordinaire service public assuré par l’historien, ancien diplomate britannique et militant des droits de l’homme Craig Murray.

 

Murray – littéralement, et au niveau mondial – se positionne désormais comme notre homme dans la tribune du public, car il documente minutieusement et avec force détails ce qui pourrait être défini comme le procès du siècle en ce qui concerne la pratique du journalisme : le procès kangourou qui juge Julian Assange à Old Bailey, Londres.

Concentrons-nous sur trois des reportages de Murray cette semaine – en mettant l’accent sur deux thèmes étroitement liés : ce que les États-Unis poursuivent réellement et comment les médias corporatistes occidentaux ignorent les procédures judiciaires.

Ici, Murray rapporte le moment exact où le masque de l’Empire est tombé, non pas avec un boum, mais avec un gémissement :

Lire la suite…

Source : https://www.mondialisation.ca/le-proces-de-julian-assange-le-masque-de-lempire-est-tombe/5649378

 

 

 

 

 

En anglais, et ça dure 3 heures, mais il y est aussi question de Julian (à 1h15’  – entretien avec Pablo Navarrete)

 

La mère de tous les talk shows

Épisode 66

 

Sur MOATS,

tous les dimanches, de 19 à 22 h, en direct, George Galloway s’entretient avec ses correspondants d’un peu partout, sur toutes sortes de sujets et, après chaque échange, répond, toujours en direct, aux commentaires de ses auditeurs, d’aussi loin qu’ils appellent dans le monde.)

 

 

 

 

Commentaire d’un auditeur de George qui devrait être pris au sérieux, à défaut d’avoir été imaginé depuis longtemps par les – euh – « syndicats »

 

John Mcguigan il y a 12 heures

Is Julian in a union? Wouldn’t it be wonderful if his union got the backing of EVERY other union across the nation? A national strike to let the elite know ‘we’re not having it’

Traduction :

« Julian fait-il partie d’un syndicat ? Est-ce que ce ne serait pas merveilleux, si son syndicat recevait le soutien de CHACUN des autres syndicats du pays ? Une grève générale pour faire savoir aux « élites » que nous ne marchons pas ? »

 

Comme les gens du Royaume Uni ne sont pas les seuls concernés par le sort de Julian et par les desseins tous azimuts des soi-disant élites, ne serait-il pas NORMAL que tous les syndicats d’Europe déclenchent une grève générale pour exiger de ces « élites » qu’elles enlèvent leurs sales crocs et griffes de leur proie… pour leur faire savoir enfin que nous n’avalons pas leurs fariboles et n’acceptons pas leurs oukases ? Les syndicats ne se rendraient-ils pas, ainsi, pour une fois, vraiment UTILES ?

Quoi… quoi…. quoi… une grève POLITIQUE ?!  Nooooooooon ! Nous sommes des gens respoooonsaaaaables, pas des aventuriiiiistes, nous !

Ah, bon.

 

 

 

 

Cette fois en français et d’un autre Georges :

 

 

 

 

France/Liban : Déclaration de Georges Abdallah lors d’une soirée de solidarité à Paris

 

 

Samedi 12 septembre, la Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah (Ile-de-France) a organisé une soirée solidaire qui a réuni plus de 70 personnes. À cette occasion, Georges Abdallah a rédigé une déclaration. Dans celle-ci, il affirme notamment :

 

“Nous savons pertinemment que les divers mouvements sociaux qui occupent le devant de la scène ces jours-ci ne peuvent vaincre que dans la mesure où ils arrivent à se débarrasser des scories de la bourgeoisie. Et c’est à ce moment et seulement à ce moment-là que le « bloc social révolutionnaire » s’acquittera de sa tâche en tant que Sujet de l’Histoire. C’est dans le processus de la lutte que se construit l’identité de la classe et que se précise son rôle politique. Nous ne devons jamais perdre de vue que le bloc historique des travailleurs se construit et se structure dans la dynamique globale de la lutte dans toutes ses composantes.”

Lire la déclaration

 

Et voir ici la suite des niouzes de Secours Rouge :

https://secoursrouge.org/

 

 

 

 

 

Comment ils s’y prennent

 

« Jour du changement » : le lancement des opérations de soutien aux manifestants biélorusses par les « nationalistes » russes

 

Karine Bechet-Golovko – Russie politics – 21.9.2020

 

 

 

 

Sans grande surprise, les manifestations biélorusses tentent d’être déplacées en Russie, pour l’instant sans grand succès. Samedi, à Moscou, une « promenade de solidarité » intitulée « Le jour du changement » a été organisée par l’activiste « nationaliste » Valery Solovey. Formellement, les organisateurs estimaient qu’il ne s’agissait pas d’une manifestation, car sans slogans ni pancartes, donc cette « promenade » n’avait pas besoin d’être déclarée. Ce primitivisme juridique ne convaincra que les convaincus, mais elle a eu lieu. Le programme tente d’être lancé et, au cas où, le lieu choisi est un lieu de promenade des Moscovites, ce qui permet de ne pas savoir qui manifestait et qui se promenait. Et ici aussi, l’on retrouve le fameux média Nexta, pour diffuser l’information.

 

Nous avons souvent souligné que les événements à Minsk doivent contaminer Moscou, ce que par ailleurs, le Parlement européen ne cache plus vraiment. Ce « Jour du changement » a été organisé à Moscou par Valery Solovey.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/09/jour-du-changement-le-lancement-des.html

Voir aussi : Stepan Putilo

 

 

 

                                           

 

 

                                                                                                                      

 

 

RENCONTRE NATIONALE-MEETING Ile de France

 

UNE EXIGENCE : RETRAIT DE TOUS LES SOLDATS FRANÇAIS D’AFRIQUE !

 

Samedi 10 octobre 2020 à 14 h 30

 

ESPACE MANDELA, Saint Denis

6, rue Francis de Pressensé

RER B la plaine Stade de France

 

 

Accueil : CHARLES HOAREAU, Syndicaliste, Président de l’ANC.

 

Intervenants :

FRANCISARZALIER, historien, Collectif Polex, ANC

« La France au Sahel, mensonges et réalité.»

 

RAMATA COULIBALY, représentante du M5RFP (MALI) en France

« Pour une Afrique libérée des ingérences étrangères »

 

BRUNO DRWESKI, enseignant-chercheur, ARAC, ANC

« Contradictions interimpérialistes France/ USA »

 

JEAN CLAVEL NILS ANDERSON, ACCA

« Héritiers des soldats du refus de 1960 »

 

CAROLINE ANDREANI, Réseau Faire Vivre le PCF

« Fidèles à l’idéal antiimpérialiste »

 

PIERRE OLIVIER POYARD, membre du Conseil National Mouvement de la Paix

« Pas de paix sans combat contre l’impérialisme »

 

Docteur BADIA BENJELLOUN, ANC, militante anti-imperialiste

« Compétitions entre transnationales en Afrique »

 

MICHELE DECASTER, AFASPA

« Interventions françaises en Afrique depuis 1960 »

 

Les interventions se limiteront à 10 minutes, pour permettre de courtes prises de parole des participants, et le vote d’une résolution.

 

 

 

 

 

 

Re-pour les anglophones :

 

 

 

Now They’re Coming After Handshakes, and They Know Exactly What They’re Doing

 

The people who ride the Lolita Express are concerned about your germ-sharing

 

 

 

For thousands of years the human attitude has been: ‘You don’t want a little of my germs? Then EFF OFF!’

 

 

Are handshakes oh so slightly unhygienic? Of course, they are. That is the point!

That is why a handshake is the greeting of equals. A sign not just of respect, but of a measure of trust, and a sign of equality that is the prerequisite to exploring mutual interest.

A handshake established the participants as equal, or as equal enough that they can engage in mutual enterprise, or conspiracy for that matter.

It is not despite its faint germ-sharing quality that a handshake rose to become *the* greeting of the modern world, but because of it.

Our ancestors understood at an innate level that someone who thinks himself too pure, or too contaminated to grasp your hand could not be trusted.

That is why a handshake is the greeting of equals. A sign not

The willingness to engage in a little germ-sharing was precisely what was required to establish the other was neither too alien nor too warped to work with.

Even today something as insignificant as buying a car is inescapably sealed by — sharing a few germs.

A handshake establishes so much more than a mutual bow or the moronic “elbow bump” ever could, and is a much better bridge between people and the starting point of every conspiracy.

And that is why they want to take it away.

There isn’t a smoky room where this was decided, but there doesn’t need to be one.

Humans have been jockeying for position and status long before they knew how to roll cigars.

Every human knows already at the primitive, non-vocal social ape level what in this competition is beneficial to him, and what is a threat.

(The higher level mainly exists to act as a PR agent for the self-interested ape.)

The power elite doesn’t actually need to conference together to know, courtesy of their ape brain, that taking away the handshake from the masses would be a huge coup for them.

If an opportunity falls in their lap to make headway in this direction they will explore it automatically as would anyone in their position.

Of course the rich and the powerful would continue to shake hands in their own circles. That is just for the unwashed masses. They would not be so foolish to cast away such a powerful tool for relationship building and class cohesion.

The career of Jeffrey Epstein demonstrated clearly the depths of baseness the elite will plumb in their rather more elaborate rituals of trust.

To say they are not averse to sharing a few germs is an understatement.

The people who establish they are “all in this together” by having orgies with groomed 15-year olds on private islands and in front of Mossad cameras would ban your handshake as filthy.

Yeah.

Maybe there’s a different motive here at play.

To leave you atomized and less of a threat than ever.

Such a heavily stratified system as ours where a minority has all the coercive power against the rest can only be maintained by the application of intense, permanent, and never-ending class warfare of said power elite against the rest.

Taxation and regulation to demoralize you materially. Ideologies that demonize the common folk as sinful, wasteful, unwashed or diseased to demoralize you spiritually and morally.

The alienation of the very tools you use to build a society around you to demoralize you socially.

Until you’re just an atomized battery in the matrix, incapable of resistance and counter-attack.

Elbow bumping? No thanks.

 

Voir le site :

https://www.anti-empire.com/

Cliquez sur TEAM pour savoir qui ils sont

 

 

 

 

 

No future ?

 

 

 

 

 

Mais nous avons de si beaux contes de fées pour nous consoler…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 22 septembre 2020

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *