3.000 ans avant Sumer

 

L’écriture « de Vinca »

 

 

 

 

En 7.000 avant J.-C., ce qui est aujourd’hui la Serbie avait son écriture, dont les vestiges sont encore enterrés très profondément sous Belgrade et sans doute quelques autres lieux.

On en connaît les signes (ou tout au moins une partie), sans savoir si ces signes (voir ci-dessus) ont jamais été utilisés pour former des phrases ou seulement pour (par exemple) marquer des troupeaux.

Faute de moyens pour financer des fouilles, les Serbes marchent et dorment sur leurs trésors. Ce n’est peut-être pas plus mal… tant que des bombardements à l’uranium enrichi ou appauvri risquent de venir les détruire à peine exhumés.

 

Une phrase ?

 

Un chercheur prétend avoir déchiffré la plus ancienne écriture, dite de Vinca, sur des tessons vieux de 7.000 ans et retrouvés près de Belgrade.

« La déesse-ourse et la déesse-oiseau sont bien la déesse-ourse. »

Voilà ce que dit la phrase la plus ancienne connue d’une langue humaine, à en croire de nouvelles recherches spectaculaires et quelque peu spéculatives. Elle a été inscrite il y a près de 7.000 ans sur deux fusaïoles en terre cuite [la fusaïole sert de poids au fuseau pendant le filage]. Ces dernières ont été mises au jour lors de fouilles à Jela, à l’ouest de Belgrade, sur la rive sud de la Save. Elles portent des inscriptions dans l’écriture dite de Vinca, du nom d’un site proche de la capitale serbe.

L’écriture de Vinca a été retrouvée sur plusieurs sites de fouilles archéologiques dans les Balkans et en Pannonie [ouest de la Hongrie et est de la Croatie]. On a recensé plusieurs dizaines de symboles différents, qui composent l’écriture d’une culture dite « vieille-européenne » présente en Europe du Sud-Est au néolithique, entre 6.000 et 4.000 av. J.-C., et qui aurait été balayée par une invasion. [Les plus anciennes tablettes cunéiformes, considérées jusqu’à présent comme les premières formes d’écriture, datent de 3.300 ans avant notre ère.]

Source :  Neue Zürcher Zeitung – Zurich

 

[La phrase en question aurait été déchiffrée par un linguiste américain du nom de Toby Griffen – NdGO]

 

 

Toby D. Grifen

(ce que nous avons trouvé sur cairn.info)

 

Spécialiste des langues étrangères, Toby D. Griffen est professeur émérite de la Southern Illinois University. Auteur de Germano-European : Breaking the Sound Law et de Aspects of Dynamic Phonology, ses travaux sont au centre de nombreuses polémiques. Les recherches menées sur l’écriture dite de Vinča, étudiée sur des tessons de bouteilles retrouvés dans ce village proche de Belgrade, lui ont laissé croire qu’il avait découvert la première trace écrite au monde sur le continent européen (-7000). Cette nouvelle a suscité une vague de protestations sans précédent. Les sons du continent, le premier ouvrage publié depuis la polémique, entreprend une vaste enquête sur l’étymologie du mot Europe.

*Professeur, vous travaillez depuis quelques années à la refonte de l’étude des langues indo-européennes et sémitiques, en mettant au jour ce que vous appelez une « logique phonético-sémantique ». Les sons du continent applique cette méthode à l’analyse d’un mot complexe et central, puisqu’il s’agit du mot Europe. Comment avez-vous abordé cette recherche ?

*Toby D. Griffen : Dans les meilleures conditions, puisque j’ai eu la chance de bénéficier d’un programme de recherche privé des plus confortables. Ce fut, malgré cela, un long et éprouvant périple ! De façon générale, étudier l’articulation lexicale des langues, c’est un peu comme perdre la raison. Vous voyez des routes se rejoindre et d’autres s’éloigner ; vous en suivez une, puis vous partez rejoindre un chemin qui vous mène ailleurs…

(la suite de l’article est payante).

 

 

Quelques repères

3300
Tablettes sumériennes en écriture pictographique cunéiforme
à Ourouk (Mésopotamie) : c’était le plus ancien témoignage d’écriture connu, jusqu’ici.

3200
Premiers hiéroglyphes égyptiens.

2800
L’écriture pictographique sumérienne devient phonétique.

1400
Textes divinatoires gravés sur des os ou des plastrons de tortue en Chine.

800
Invention des voyelles dans l’alphabet grec.

 

Voyelles

Depuis quand les Hébreux ont-ils évincé de leur alphabet les voyelles IEUOA qui formaient le nom d’Ève, leur déesse-mère des origines ? Depuis qu’ils ont « expulsé la femelle » et que IEUOA est devenue YHWH.  C’est-à-dire ?

On notera que les Gallois ont fait de même avec les leurs. Il serait intéressant de savoir quand et pourquoi.

 

 

À consulter : 

Culture de Vinča

Site archéologique de Vinča-Belo brdo

Culture d’Anzabegovo-Vrchnik

Culture de Cernavodă

Culture  des Pélasges Vinciens

 

Et d’où croyez-vous que provenaient les Pélasges Vinciens ? De Syrie.

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/3000-ans-avant-sumer-vinca/

 

 

 

Mai 2020

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *