L’étendue des destructions de l’OTAN en Yougoslavie

 

Russia Insider – 25.3.2019

 

 

 

 

Il y a 16 ans [20 aujourd’hui, ndt], l’« Organisation de défense collective » a lancé une guerre illégale contre la Yougoslavie [avec la bénédiction de tous les autres États de l’Union Européenne et de la Grande Bretagne. ndt]

Cet article, extrait de nos archives, a été publié pour la première fois par Russia Insider en mars 2015 (Tanjug)

Source d’origine : Tanjug. Traduit pour Russia Insider par Mihajlo Doknic

 

____________________

 

 

Il y a 16 ans, sans Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies, l’OTAN a lancé une attaque illégale sur la Yougoslavie. Aujourd’hui, des cérémonies commémoratives se sont déroulées dans tout le pays. Tanjug aligne les quelques chiffres qui montrent l’étendue de la destruction du pays et des pertes en vies humaines.

 

 

 

Mission accomplished : pays détruit, populations massacrées

 

 

Le 24 mars 1999, sans la moindre résolution du Conseil de Sécurité, l’OTAN a déclenché une agression militaire contre la Yougoslavie [la Serbie et le Montenegro].

La Yougoslavie, prétendue responsable d’une « catastrophe humanitaire » au Kosovo-et-Métochie, a été agressée, après que les soi-disant négociations de Rambouillet sur le statut futur du Kosovo aient échoué. Les accords de Rambouillet prévoyaient le déploiement de forces de l’OTAN sur le territoire de la Yougoslavie. La partie yougoslave ne voulait pas de troupes de l’OTAN sur son territoire et a proposé que ce soient des troupes de l’ONU qui soient déployées pour superviser la mise en œuvre des accords de Rambouillet, ce qui fut confirmé par le Parlement yougoslave.

Insatisfaite, l’OTAN a alors déchaîné une offensive militaire massive sur le petit pays et son people, qui s’est soldée par d’innombrables destructions et la perte de nombreuses vies. Le général Wesley Clark, qui dirigeait la campagne, a admis, dans son livre La guerre moderne, que le projet et les préparations pour la guerre étaient déjà en cours en 1998, et définitivement arrêtés en août 1998. Ce qui signifie que les « négociations » de Rambouillet n’ont jamais eu la moindre chance d’aboutir.

 

Aujourd’hui, « Tanjug » aligne quelques chiffres qui ont été rendus publics par le gouvernement serbe, montrant éloquemment les dévastations de toutes sortes et la destruction du pays qui ont résulté de l’offensive de l’OTAN

 

  • Plus de 2500 personnes tuées, dont plus de 1.500 civils
  • 500 personnes blessées
  • Un tiers des capacités du pays en électricité et en énergie détruit
  • Coût total des destructions matérielles : plus de 100 milliards de dollars.

 

Il n’y a pas une seule ville en Serbie qui n’ait été prise pour cible par l’OTAN. L’étendue des dégâts structurels s’est élevé à :

 

  • 000 maisons et appartements
  • 470 kms de routes
  • 595 kms de voies ferrées
  • 14 aéroports
  • 39 hôpitaux et centres médicaux
  • 69 écoles
  • 19 écoles maternelles
  • 176 objets culturels
  • 82 ponts

 

Le pilonnage de ce tout petit pays par les troupes de l’OTAN a impliqué :

 

  • 150 avions
  • 300 attaques [sorties] par l’aviation
  • 300 missiles Cruise Middle lancés
  • 000 bombes à fragmentation [interdites]
  • 000 tonnes de bombes et d’autres munitions
  • Des munitions à l’uranium appauvri

 

Après des efforts diplomatiques, la signature de l’Accord Technique Militaire de Kumanovo (Macédoine) Il a été mis fin aux bombardements et à l’agression le 9 juin, à condition que l’armée yougoslave se retirerait du Kosovo dans les trois jours.

Ce jour-là, le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté la Résolution 1244, et quelque 37.000 soldats « de la KFOR » ont été envoyés au Kosovo [en réalité, c’est l’OTAN qui y a commandé la force du maintien de la paix], avec pour mandat d’assurer la paix et la stabilité et de permettre le retour des réfugiés, jusqu’à ce qu’un large statut d’autonomie ait été négocié pour le Kosovo.

Avec le soutien des USA, de l’OTAN et de la majorité des pays de l’UE, le Kosovo a déclaré son indépendance en 2008… !

Tous ceux en somme, qui se sont ensuite si bruyamment opposés à l’auto-détermination de la Crimée ou d’autres parties de l’Ukraine…

 

Source : https://russia-insider.com/en/history/extent-natos-destruction-yugoslavia/ri4901

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/letendue-des-destructions-de-lotan-en-yougoslavie/

 

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

 

 

 

28 mars 2019

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *