Suite…

 

 

 

 

 

 

 

SUITE…

 

On ne vous l’a pas soumis hier parce qu’il est d’aujourd’hui,  mais sa lecture intégrale s’impose :

 

 

 

La décomposition des USA s’accélère : sous-traitance des « changements de régime »

 

Francisco Dominguez – Entelekheia – 15.5.2020

 

Paru sur Public Reading Rooms UK sous le titre US imperialism’s decomposition accelerates: outsourcing ‘regime change’

 

Traduction et note d’introduction Corinne Autey-Roussel pour Entelekheia
Illustration : Latuff

 

 

 

 

Avant-hier, nous avons posté un article selon lequel le dernier coup d’État raté du Venezuela semblait trop bancal pour avoir été le fait des USA. Pour Scott Ritter, l’auteur, les conditions créées par l’abandon de forces anti-Maduro aux frontières du pays après le coup d’État raté précédent avaient suffi à aiguiser l’appétit d’un chasseur de prime, Jordan Goudreau, qui s’était fait fort, avec quelques complices, de former et d’entraîner ces hommes abandonnés à leur sort par les USA dans l’espoir de prendre Caracas et de remporter le gros lot, 212 millions de dollars ajoutés à la prime de Washington offerte pour la tête de Maduro (15 millions de dollars). Il aurait donc agi en franc-tireur, avec pour principal allié Juan Guaido. La théorie est plausible, mais quelques éléments peuvent l’affaiblir. Par exemple, comment se fait-il que Goudreau ait suivi presque à la lettre la feuille de route-type des coups d’État américains en Amérique Latine ?

Le texte qui suit incrimine les USA. Comme on le verra, cette théorie est encore plus plausible, avec même de nouveaux éléments des plus convaincants, mais elle suggère une dégradation telle des capacités des Américains actuels en matière de conception et de mise en œuvre de coups d’État – une « politique étrangère » dont ils sont pourtant experts – que les bras nous en tombent. L’invasion de la Baie des Cochons, pourtant délibérément promise à la catastrophe (la CIA ayant volontairement planifié un ratage pour obliger Kennedy à une intervention militaire américaine de grande échelle à Cuba au prétexte de « sauver les insurgés en danger »), avait nettement plus de chances de réussir que l’« Opération Gedeon » de Goudreau, avec ses allures de mauvaise série télé hollywoodienne.

Comme nous le disions avant-hier, où est la CIA d’antan ?

 

 

Le 3 mai dernier, une bande de mercenaires menée par des soldats de fortune américains de type Rambo, a tenté de débarquer dans la ville côtière de Macuto, dans l’État de La Guaira, sur la côte caraïbe du Venezuela, dans le cadre d’une opération dite « Gedeon ».

 

 

Jordan Goudreau, Rambo du pauvre et « cerveau » de l’opération, dont l’évident souci de son physique permet d’imaginer l’intelligence tactique. Photo Mexicanist.com, NdT

 

 

Leur chef, l’« entrepreneur » Jordan Goudreau, PDG de la « société de sécurité » américaine SilverCorp, a expliqué en toute franchise, dans une interview avec Patricia Poleo, journaliste d’opposition vénézuélienne d’extrême droite basée à Miami, que l’objectif de leur incursion militaire contre la nation sud-américaine était d’attaquer le palais présidentiel afin de renverser le gouvernement du président Nicolas Maduro et d’installer un gouvernement de facto dirigé par Guaidó. Goudreau a affirmé avoir déployé une force de 300 mercenaires pour mener à bien cette « mission » militaire.

Les mercenaires ont reçu un entraînement dans au moins trois camps à Riohacha, en Colombie, avec le soutien total du gouvernement colombien, qui a déclaré explicitement son désir de renverser le gouvernement du président Maduro. Leurs besoins logistiques de toutes sortes ont été résolus par un narcotrafiquant paramilitaire bien connu, Elkin Javier López Torres, alias « Doble Rueda » 1, membre dirigeant du cartel de la drogue La Guajira, qui a offert son propre ranch pour accueillir les mercenaires et financé tous les frais de préparation de Gedeon. Il serait impossible pour Doble Rueda, ou tout autre baron de la drogue colombien, de s’engager et de participer avec succès à une aventure politique aussi importante sans l’approbation, le soutien et la collaboration du gouvernement colombien. Il n’y a rien d’étonnant à cela : C’est le cartel de la drogue colombien Los Rastrojos qui a offert une protection armée à Juan Guaidó après qu’il ait franchi illégalement la frontière pour assister au concert de Cucuta, organisé par Richard Branson en février 2019. Après quoi Los Rastrojos se sont pris en photo avec Guaidó et l’ont remis à la garde présidentielle colombienne, qui l’a emmené dans l’hélicoptère présidentiel qui allait le conduire au concert.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est que Goudreau a montré à la caméra le contrat de services pour lequel il allait être payé 212 millions de dollars US, « plus d’autres dépenses » (nous y reviendrons plus tard), signé par lui-même, le « président intérimaire autoproclamé » Juan Guaidó, Juan José Rendon, Sergio Vergara, et enfin Manuel Retureta comme témoin.

Lire la suite…

 

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/05/15/la-decomposition-des-usa-saccelere-la-delocalisation-des-changements-de-regime/

 

 

Et pendant ce temps-là, les marins du Dixmude (et quelques confrères de l’UE) prennent des bains de pied dans la mer des Caraïbes en attendant les ordres.

On ne sait pas, mais, à vue de nez, il nous semble que la « Reconquête par la mer » dont rêve M. Labévière a bien du plomb dans l’aile avant même d’avoir levé l’ancre. Peut-être faudrait-il revoir d’abord quelques principes jacobins de morale publique ?…

Mais ce ne sont pas nos affaires.

L.G.O.

 

 

 

Mis en ligne le 15 mai 2020

 

 

Quand les religions servent (enfin) à quelque chose

 

 

 

 

 

 

 

« Et le législateur de l’univers, qui est la nature »

Robespierre

 

 

Quand les religions servent (enfin) à quelque chose

 

(ou quand ce sont des évêques qui, en montant aux créneaux, prennent en Occident la tête de la Résistance à l’oppression planétaire)

 

 

 

 

Ce post est composé de deux parties distinctes : l’une consacrée aux premiers signes « signés » de résistance cohérente au mondialisme aventuriste récemment déchaîné ; l’autre, aux débuts de notre nouvelle chronique, disons, d’affrontement de principes entre vraie gauche et… tout le reste y compris la droite. Notre bateau d’aujourd’hui ressortit à la seconde.

Sur le front de la Résistance assumée (avec son nom en-dessous) :

  1. des personnalités catholiques
  2. Alain Soral et EERV

Nous ne manquerons pas de vous signaler les autres. (Pour rappel : nous vous informons le plus régulièrement possible des positions de M. Manlio Dinucci, qui n’a attendu personne.)

 

 

 

 

Texte remarquable de clarté et de précision. Le silence (ou le discours différent) de S.S. François Ier n’étonnera que les naïfs.

 

Covid-19 : la charge sans concession de plusieurs cardinaux 

valeursactuelles.com – 7.5.2020

 

 

 

Mgr Carlo Maria Vigano, l’archevêque à l’origine de la pétition. Photo © Patrick Semansky/AP/SIPA

 

 

Lancé à l’initiative de Mgr Carlo Maria Viganò, qui s’était fait connaître à l’été 2018 pour un rapport critiquant de manière très sévère la gestion des abus sexuels dans l’Église par le pape François, cet “appel pour l’Église et pour le monde aux fidèles catholiques et aux hommes de bonne volonté” sonne l’alarme sur les risques que fait courir la gestion de la crise du Covid-19 à la liberté religieuse comme aux libertés civiles. Parmi les premiers signataires, les cardinaux Müller et Zen.

 

En ce temps de très grave crise, nous, pasteurs de l’Église catholique, en vertu de notre mandat, considérons comme notre devoir sacré de lancer un appel à nos confrères dans l’épiscopat, au clergé, aux religieux, au peuple de Dieu et à tous les hommes de bonne volonté. Cet appel est également signé par des intellectuels, des médecins, des avocats, des journalistes et des professionnels, qui en partagent le contenu. Il est ouvert à la signature de ceux qui voudront en partager le contenu.

Les faits ont montré que, sous prétexte de l’épidémie de Covid-19, en bien des cas les droits inaliénables des citoyens ont été violés, en limitant d’une manière disproportionnée et injustifiée leurs libertés fondamentales, y compris l’exercice de la liberté de culte, d’expression et de mouvement. La santé publique ne doit pas et ne peut pas devenir une excuse pour bafouer les droits de millions de personnes dans le monde, et encore moins pour exonérer l’autorité civile de son devoir d’agir avec sagesse pour le bien commun; cela est d’autant plus vrai que les doutes croissent quant à l’effective contagiosité, à la dangerosité et à la résistance du virus: de nombreuses voix faisant autorité dans le monde de la science et de la médecine confirment que l’alarmisme à propos du Covid-19 amplifié par les médias ne semble absolument pas justifié.

Nous avons des raisons de croire – sur la base des données officielles relatives à l’incidence de l’épidémie, et sur celle du nombre de décès – qu’il existe des pouvoirs fort intéressés à créer la panique parmi la population dans le seul but d’imposer de façon permanente des formes de limitation inacceptables de la liberté, de contrôle des personnes, de suivi de leurs mouvements. Ces formes de limitions liberticides sont un prélude inquiétant à la création d’un gouvernement mondial hors de tout contrôle.

Nous croyons aussi que dans certaines situations les mesures de confinement prises, y compris la fermeture des activités commerciales, ont conduit à une crise qui a submergé des secteurs entiers de l’économie, ce qui favorise l’ingérence des puissances étrangères, avec des répercussions sociales et politiques graves. Ces formes d’ingénierie sociale doivent être empêchées par ceux qui ont la responsabilité du gouvernement, en adoptant des mesures pour protéger les citoyens, dont ils sont les représentants et pour les intérêts desquels ils ont l’obligation de s’engager. Il est également nécessaire d’aider la famille, cellule de base de la société, en évitant de pénaliser déraisonnablement les personnes faibles et âgées par la séparation forcée et douloureuse de leurs proches. La criminalisation des relations personnelles et sociales doit également être jugée comme une partie inacceptable du projet de ceux qui favorisent l’isolement des individus afin de mieux les manipuler et les contrôler.

Nous demandons à la communauté scientifique de veiller à ce que les soins pour le Covid-19 soient promus honnêtement pour le bien commun, en évitant scrupuleusement que des intérêts iniques influencent les choix des gouvernements et des organismes internationaux. Il n’est pas raisonnable de pénaliser des remèdes qui se sont révélés efficaces, souvent peu coûteux, uniquement parce qu’on veut donner la priorité à des traitements ou des vaccins qui ne sont pas aussi fiables mais qui garantissent aux sociétés pharmaceutiques des bénéfices bien plus importants, qui pèsent sur la santé publique. Nous rappelons également, en tant que pasteurs, que pour les catholiques, il est moralement inacceptable de recevoir des vaccins dans lesquels du matériau provenant de fœtus avortés est utilisé.

Nous demandons également aux gouvernements de veiller afin d’éviter de la manière la plus rigoureuse toute forme de contrôle des personnes, à la fois par le biais de systèmes de suivi et par toute autre forme de localisation : la lutte contre le Covid-19 – aussi grave soit-il – ne doit pas être le prétexte pour approuver des projets douteux d’entités supranationales nourrissant de très forts intérêts commerciaux et politiques. En particulier, les citoyens doivent avoir la possibilité de refuser ces limitations de la liberté personnelle, sans qu’il soit imposé aucune forme de sanction à ceux qui ne veulent pas recourir aux vaccins, ni accepter des méthodes de suivi et tout autre instrument similaire. Il faut considérer également la contradiction flagrante dans laquelle se trouvent ceux qui poursuivent des politiques de réduction drastique de la population et qui se présentent en même temps comme des bienfaiteurs de l’humanité sans aucune légitimité politique ou sociale. Enfin, la responsabilité politique de ceux qui représentent le peuple ne peut absolument pas être confiée à des techniciens qui vont jusqu’à revendiquer pour eux-mêmes des formes inquiétantes d’immunité pénale.

Nous demandons instamment aux médias de s’engager activement dans une information objective qui ne pénalise pas la dissidence en recourant à des formes de censure, comme cela se produit couramment sur les réseaux sociaux, dans la presse et à la télévision. L’information correcte exige qu’un espace soit accordé aux voix qui ne sont pas alignées sur la pensée unique, permettant aux citoyens d’évaluer consciemment la réalité, sans être indûment influencés par des interventions partisanes. Une confrontation démocratique et honnête est le meilleur antidote au risque de voir imposées des formes subtiles de dictature, vraisemblablement pires que celles que notre société a vu naître et mourir dans un passé récent.

Enfin, nous rappelons, en tant que pasteurs responsables du troupeau du Christ, que l’Église revendique fermement son autonomie dans le gouvernement, dans le culte, dans la prédication. Cette autonomie et cette liberté sont un droit inhérent que le Seigneur Jésus-Christ lui a donné pour la poursuite de ses propres fins. Pour cette raison, en tant que pasteurs, nous revendiquons fermement le droit de décider de manière indépendante de la célébration de la Messe et des Sacrements, tout comme nous exigeons une autonomie absolue dans les questions qui relèvent de notre juridiction immédiate, telles que les normes liturgiques et les méthodes d’administration de la communion et des sacrements. L’État n’a pas le droit de s’ingérer, pour quelque raison que ce soit, dans la souveraineté de l’Église. La collaboration de l’autorité ecclésiastique, qui n’a jamais été refusée, ne peut impliquer de la part de l’Autorité civile des formes d’interdiction ou de limitation du culte public ou du ministère sacerdotal. Les droits de Dieu et des fidèles sont la loi suprême de l’Église à laquelle elle ne veut ni ne peut déroger. Nous demandons que les limitations à la célébration des fonctions publiques du culte soient supprimées.

Nous invitons les personnes de bonne volonté à ne pas se soustraire à leur devoir de coopérer en vue du bien commun, chacune selon son état et ses possibilités et dans l’esprit d’une sincère charité fraternelle. Cette coopération, souhaitée par l’Église, ne peut cependant être dissociée du respect de la loi naturelle, ni de la garantie des libertés des individus. Les devoirs civils auxquels les citoyens sont tenus impliquent la reconnaissance par l’État de leurs droits.

Lire la suite…

avec la liste des premiers signataires

Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/covid-19-la-charge-sans-concession-de-plusieurs-cardinaux-119110

 

« L’État n’a pas le droit de s’ingérer, pour quelque raison que ce soit, dans la souveraineté de l’Église ». C’est parfaitement vrai. De même qu’en 1793, l’Église n’avait pas le droit de s’ingérer, pour quelque raison que ce fût, dans la souveraineté de l’État. Nous sommes bien d’accord.

 

 

 

 

Dessin de Stoll, piqué à E&R

 

 

 

 

 

Par certains de ses principes, très différents des nôtres et sa cohabitation avec la Vendée style Puy-du-Fou, M. Soral n’est pas vraiment notre tasse de lait. Il n’empêche qu’il a le droit de s’exprimer, n’en déplaise à la magistrature couchée, et qu’il dit ici clairement des choses intéressantes qui méritent qu’on les écoute.

 

 

Alain Soral : Quand le vaccin est plus dangereux que la maladie

 

 

 

 

 

 

EERV : Faut-il piquer Bill Gates ?

 

 

 

 

 

 

 

Fais ton autocritique, camarade !

 

Ceci n’est une injonction à personne. C’est le titre que nous donnons, faute de mieux, à notre petit coin d’explications entre gens de gauche, voire entre eux et d’autres.

Comme nos lecteurs attentifs n’auront pas manqué de le remarquer, nous nous sommes fait l’écho, dans notre post précédent, d’une réponse de M. Labévière à M. Bibeau, sans avoir, au préalable, publié ce qui, de M. Bibeau, avait provoqué cette réponse.

Nostra culpa !

Depuis, nous n’avons toujours pas lu le livre de M. Labévière, mais une recension (élogieuse) qu’en a fait M. Naba. Nous l’avons lue feutre rouge à la main, et le moins qu’on puisse dire est que nos feuillets sont sanglants, avec points d’interrogation et d’exclamation de ci de là.

Nous avons, par ailleurs (sous le même titre) des choses à tirer au clair avec les 7 du Québec, mais ce sera pour une autre fois (il ne faut pas tout mélanger).

Il nous semble donc que le mieux est de vous donner à lire 1) le texte de M. Naba 2) un échange avec M. Bibeau, sans vous faire grâce de nos observations personnelles même relativement informées.

 

 

 

 

« Reconquérir par la mer », le dernier ouvrage de Richard Labévière

 

René Naba – 21.4.2020

Ce texte est publié en partenariat avec www.madaniya.info.

.

RECONQUÉRIR PAR LA MER – LA FRANCE FACE À LA NOUVELLE GÉOPOLITIQUE DES OCÉANS

Richard Labévière,  Éditions Temporis.

UN MANIFESTE STRATÉGIQUE À L’INTENTION D’UN PAYS À LA FOIS DEUXIÈME DOMAINE MARITIME ET PREMIER ESPACE SOUS MARIN DU MONDE.

 

À la hache, à la manière d’un bûcheron chevronné, il assène ses vérités, comme pour secouer de sa torpeur une technostructure à bout de souffle, comme pour réveiller de sa léthargie une caste politico médiatique plombée par ses délires et dérives de la guerre de Syrie, comme pour réveiller un pays de sa torpeur du fait d’un grand malaise social dû à son endettement colossal et son enlisement dans des guerres post coloniales au Sahel et en Syrie. Comme pour administrer un électrochoc à l’effet d’enrayer la relégation de la France du classement des grandes puissances mondiales, en lui proposant un objectif dynamisant à la mesure de l’ambition qu’il veut lui insuffler.

 

Richard Labévière

Reconquérir par la mer –

La France face à la nouvelle géopolitique des océans

Préface de Jean-Pierre Chevènement

Temporis – Janvier 2020

314 pages – 18,50 €

 

« La France possède le deuxième domaine maritime et le premier espace sous marin du monde. Sa marine nationale est opérationnelle partout. Ses savoir faire techniques couvrent tous les enjeux de défense et de sécurité, comme ceux de l’économie bleue, de la recherche et de la protection environnementale. Pourtant notre pays peine à exploiter ses atouts, alors qu’une nouvelle géopolitique des océans multiplie guerres commerciales, rivalités de ports destructions et pillage des ressources naturelles, crises ouvertes en mer de Chine méridionale, dans le golfe Persique, les océans Indien et Arctique, en Méditerranée et en mer Noire….

« Dans cette confrontation globale, même si l’action de l’état en mer reste un modèle, même si notre gouvernance maritime est efficace, nos forces se perdent dans le court-termisme d’un pouvoir exécutif hyper-centralisé. Exemple emblématique: l’absence d’un deuxième porte-avions affaiblit la crédibilité stratégique du «Charles de Gaulle» et de son éventuel remplaçant. Force est d’admettre qu’il est des économies qui coûtent cher».

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/254168

 

 

 

 

Voici ce qu’à notre connaissance en avait écrit M. Bibeau :

 

5 pensées sur “ « Reconquérir par la mer », le dernier ouvrage de Richard Labévière”

 

Robert Bibeau

21 avril 2020 à 7 h 58 min

Permalink

@ tous

La thèse géopolitique de Labévière repose sur un postulat : « 1) mers et océans constituent le vecteur structurant de l’économie globalisée;  » … alors qu’il faudrait lire :  « l’économie globalisée et mondialisée  (il y a des nuances entre ces deux termes) utilise les voies maritimes comme l’un de ses vecteurs structurants  (à côté du train, de l’avion, et du camionnage tous indispensables).

Ceci pour réaffirmer que c’est la puissance économique = les capacités globales des moyens de production = qui détermine ce qu’une puissance impérialiste (la France par exemple) pourra faire de sa façade maritime et de celle de ses concurrents.

Ce qui entraine que la France, 5e ou 6e puissance industrielle mondiale – immensément loin de la Chine-la 1ere – ne peut soutenir ses illusions maritimes : « À l’initiative de la France, une « Route de la soie à l’envers » s’est esquissée : la stratégie dite « Indo-Pacifique » est considérée comme une « géostratégie de troisième voie ».

Que la France gaspille ou non des milliards de dollars dans l’armement et le militarisme, cela ne changera en rien (son sort) de puissance industrielle en déclin accéléré.

C’est pourtant ce que voulait signifier le stratège chinois : « Le Civil d’abord, le Militaire après », concept en filiation directe des enseignements du grand stratège Sun Tzu, auteur de l’un des manuels majeurs – L’Art de la guerre –.

« Le Civil » étant ici les échanges commerciaux, découlant et supportant le développement industriel et productif capitaliste.

Ainsi n’en déplaise à M. l’officier Labévière, le 6e de la classe sur les continents ne peut aspirer qu’au 6e rang sur les océans impériaux. Napoléon l’avait pourtant appris il y a plus d’un siècle passé.

 

Robert Bibeau

Robert Bibeau

27 avril 2020 à 13 h 59 min

Permalink

M. Labévière nous a fait l’honneur d’une réplique élaborée à laquelle nous répondrons sous peu

Pour l’heure voici la réponse de M. Labévière : https://prochetmoyen-orient.ch/reponse-a-robert-bibeau/

 

Robert Bibeau

29 avril 2020 à 13 h 44 min

Permalink

@ tous

J’ai relu le laïus de M. Labévière et je me demande s’il est utile de prolonger ce dialogue de sourds.

Il me paraît évident que deux univers intellectuels s’affrontent, qui ne se sont jamais compris, même jamais entendus, et qu’il en sera ainsi pour l’éternité… (Il) vaudrait mieux que chacun passe son chemin, tellement notre « distanciation sociale » est grande.

1) Un exemple : Trotskisme – Althusser – marxisme du pauvre – mécanisme idéologique – tout un charabia des années soixante archaïque et obsolète, dont on ne comprend nullement la pertinence en 2020, face au petit commentaire que je me suis permis à propos du volume : « RECONQUÉRIR par la mer »

2) Pour actualiser M. Labévière dans sa gaucherie gauchiste-droitiste-fasciste-humaniste-nationaliste-impérialiste-communiste disons que je ne suis rien de tout ceci et que nous répudions toutes ces appellations… tout en convenant que nationalisme et impérialisme continuent de s’affronter – que cela constitue une bataille réactionnaire d’arrière-garde perdue d’avance pour les chauvins- nationalistes et pour les impérialistes évidemment.

3) Non pas que nous embrassions l’impérialisme (y compris français – canadiens – portugais etc.) mais nous pensons que le prolétariat (notez ici qu’un trotskiste aurait écrit le peuple ce que ne sait pas M. Labévière pavanant ses références aux vieux révisionniste Althusser le réactionnaire), nous pensons que le prolétariat a pour mission de transcender l’impérialisme mondialisé-globalisé en instituant mondialement l’internationalisme prolétarien.

4) Nous, des 7duquebec.net sommes des prolétaires révolutionnaires et nous répudions toute affiliation à la gauche ou à la droite socialiste et fasciste qui sont les deux visages de la même statue de sel contre-révolutionnaire.

5) Je n’ai pas le temps de donner une formation ici sur le concept D’IMPÉRIALISME tel que l’entendait Rosa Luxembourg la globaliste, et non pas la conception politique de Lénine que nous critiquons…

6) Je m’attarde sur ce concept d’impérialisme puisque c’est le cœur de la mésentente entre nous. Nous ne croyons pas pour notre part que LA FRANCE NATIONALISTE-CHAUVINE PUISSE renaître – reconquérir sa souveraineté – gagner son indépendance et sa soi-disant « liberté » .. tout cela est du passé.

7) La France ne peut même pas espérer atteindre seule le communisme (oubliez ici les vielles références du journal Le Monde tels : l’URSS et la Chine, ou la Corée ou Cuba etc.) sans que le reste du monde y accède avec elle.

8)  M. Labévière ne peut expliquer le déclin économique de la France s’il ne peut expliquer le déclin économique global du capitalisme à son stade impérialiste décadent

9) OUI nous sommes fièrement anti-militaristes, (militarisme) qui n’est jamais un « effort de défense » mais toujours un vecteur de concurrence et d’assujettissement des prolétaires de la terre.

10) Mais, contrairement aux vielles fripouilles de la gauche notre anti-millitarisme est militant et nous savons qu’en dehors de la révolution prolétarienne (vous aurez noté que je n’ai pas écrit révolution socialiste) la paix universelle ne sera jamais possible = surtout pas en préconisant des efforts de dépenses pour la pseudo-défense (ou alors la défense du régime capitaliste- honni).

Vous voyez M. Labévière,  tout nous oppose.

Je vous respecte néanmoins mais révisez votre catéchisme vichyste sur le gauchisme,  il est passé de date.

Répondre

 

René Naba

30 avril 2020 à 7 h 24 min

Permalink

Je suis témoin et j’en porte témoignage

C’est vous qui avait ouvert le feu en premier
Vous avez repris ma recension et vous avez pris la liberté de commenter le texte sur un ton quelque peu sinon agressif, à tout le moins discourtois.

Vous auriez très bien pu publier le texte, sans réaction

Est il besoin de tout commenter ? Si cela s’avère nécessaire, que le commentaire soit moins désobligeant à l’égard de la personne objet de votre interpellation.

 

Peut-on se permettre de dire que les deux dernières paragraphes de M. Naba sont à hurler de rire ? Sans vouloir être discourtois. LGO

Nous remettons à un prochain post – et dans la même chronique – notre propre réaction à la recension de M. Naba.

 

 

 

 

Pour l’instant :

Dans nos rêves les plus fous, nous imaginons les 7 du Québec organisant une rencontre à fleurets non mouchetés entre, d’une part, MM. Labévière, Prazuk, et Naba, d’autre part, M. Pepe Escobar, qui vient justement de sortir un article assez informé sur l’histoire maritime de la Chine, et qui a quelques idées à lui sur la manière dont M. Xi Jinping et les autres dirigeants chinois voient leurs entreprises d’aujourd’hui, en termes de continuité. Le voici :

 

Pourquoi Xi ne répétera pas les erreurs de la Dynastie Ming

 

La Chine a tiré les leçons de sa riche histoire et les applique pour redevenir une grande puissance du XXIème siècle.

 

Pepe EscobarMondialisation.ca – 13.5.2020

Publié par Asia Times, sous le titre Why Xi won’t repeat Ming Dynasty mistakes

 

 

Le président chinois Xi Jinping  en visite à la passe (et fort) de Jiayu, célèbre partie de la Grande Muraille d’époque Ming, à Jiayuguan, au cours d’une tournée d’inspection de la province de Gansu, dans le nord-est de la Chine, le 20 août 2019

 

 

Alors que la guerre hybride 2.0 contre la Chine atteint des sommets, les Nouvelles Routes de la Soie, ou Initiative Ceinture et Route, continueront à être diabolisées 24/7, comme le légendaire complot communiste maléfique pour la domination économique et géopolitique du monde « libre », boostée par une sinistre campagne de désinformation.

 

Il est vain de discuter avec des simplets. Dans l’intérêt d’un débat éclairé, ce qui compte, c’est de trouver les racines profondes de la stratégie de Pékin – ce que les Chinois ont appris de leur propre histoire riche et comment ils appliquent ces leçons en tant que grande puissance (ré)émergente au jeune XXIème siècle.

Commençons par la façon dont l’Orient et l’Occident s’étaient positionnés au centre du monde.

La première encyclopédie historico-géographique chinoise, le Classique des Montagnes et des Mers du IIe siècle avant J.-C., nous dit que le monde était ce qui était sous le soleil (tienhia). Composé de « montagnes et de mers » (shanhai), le monde était disposé entre « quatre mers » (shihai). Une seule chose ne change pas : le centre. Et son nom est « l’Empire du Milieu » (Zhongguo), c’est-à-dire la Chine.

Bien sûr, les Européens, au XVIe siècle, découvrant que la terre était ronde, ont mis la centralité chinoise sens dessus dessous. Mais en réalité, pas tant que ça (voir, par exemple, cette carte sinocentrique du XXIème siècle publiée en 2013).

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/pourquoi-xi-ne-repetera-pas-les-erreurs-de-la-dynastie-ming/

 

 

 

 

Restons chez les Québécois :

 

Christian Marc Gendron :

1 chanteur 6 voix françaises PARODIES COVID.19 (3e partie)

 

Chanteur imitateur québécois Christian Marc Gendron a remodelé quelques chansons françaises à propos du confinement. Inconnu en France, un talent qui mérite d’être découvert !

 

 

 

 

(Si vous ne les avez pas reconnus : Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Julien Clerc, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Johnny Hallyday)

 

Merci à M. Vernochet.

 

 

 

 

Nous voulions nous arrêter là, mais c’est alors que nous sont arrivés plusieurs articles d’un intérêt certain, dont nous avons trouvé qu’il serait idiot de nous priver.

 

Coronamachin…

 

Il va falloir que les États-Unis s’ouvrent au sujet de leurs laboratoires biologiques implantés en ex-URSS

 

(La Chine et la Russie s’accordent quant au danger potentiel causé sur l’ensemble de la région par les laboratoires biologiques étasuniens implantés sur le territoire de l’ex-URSS.)

 

Andrew Korybko – Le Saker francophone – 30.4.2020

 

 

Un laborantin analyse des échantillons à la recherche de la Covid-19 dans un laboratoire de Moscou, en Russie, le 16 avril 2020. /Xinhua

 

 

Geng Shuang, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, s’est porté en soutien de la déclaration qu’avait faite son homologue russe, qui indique que ces laboratoires pourraient développer des agents pathogènes dangereux, et ajoute que « Les États-Unis ont créé de nombreux laboratoires sur le territoire de l’ex-Union soviétique, qui provoquent de sérieuses préoccupations dans la sphère publique des pays voisins concernés. » Il est impératif que les États-Unis se montrent totalement transparents quant aux tests menés dans ces laboratoires, au vu des enjeux que cela implique pour le monde entier.

 

Il est tout à fait étrange que les États-Unis établissent de telles installations loin de leurs propres frontières, au lieu d’inviter les experts de ces pays à venir mener leurs recherches dans des laboratoires implantés sur leur propre territoire.

Cela fait longtemps que la Russie soupçonne que les activités étasuniennes qui y sont menées visent à tenir ces États sous influence étasunienne. Mais la Russie se préoccupe grandement quant à la possibilité d’un accident du à l’imprudence, qui pourrait se produire dans l’un ou l’autre de ces laboratoires : ceux-ci sont relativement mal sécurisés. Les conséquences pourraient en être une épidémie mortelle se répandant sur l’ensemble de la région.

Il relève de la responsabilité de tout gouvernement de se préparer au scénario du pire, d’où les préoccupations partagées par la Chine et la Russie.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/il-va-falloir-que-les-etats-unis-souvrent-au-sujet-de-leurs-laboratoires-biologiques-implantes-en-ex-urss

Source d’origine :  cgtn.com

 

 

 

 

 

Covid-19 : À la recherche du patient zéro et du pays responsable de l’épidémie

 

Gal Dominique Delawarde – Entelekheia – 10.5.2020

Paru sur France-Irak Actualité

 

 

 

 

Aujourd’hui c’est le thème « du patient zéro et du pays responsable de l’épidémie » que nous évoquerons. Chacun le sait, deux grandes thèses s’opposent :

 

1 – Responsabilité chinoise avec trois hypothèses :

 

 Origine accidentelle soit venant du marché aux animaux de Wuhan (H1), soit d’une « fuite » du laboratoire P4 (H2). C’est la première de ces deux hypothèses qui est majoritairement et officiellement retenue, aujourd’hui, par les services de renseignement des grands pays occidentaux. Ces deux premières hypothèses me paraissent plausibles sans être certaines.

– Origine délibérée (H3). Les chinois auraient fabriqué une arme biologique et auraient volontairement initié la pandémie pour « abattre l’Occident et s’emparer de la suprématie mondiale ». Ce genre de thèse a un degré de plausibilité proche de celle de la poudre de perlimpinpin de Colin Powell à l’ONU, poudre étant sensée représenter un échantillon des armes de destruction massives de Saddam Hussein. Pourquoi cette thèse n’est-elle pas crédible ? Parce que les Chinois ont toujours inscrit la montée en puissance de leur pays dans le temps long et que, contrairement à leurs concurrents occidentaux, ils privilégient la paix, favorable aux activités commerciales, leur domaine de prédilection, à la guerre, toujours désastreuse pour ceux qui la font. Pourquoi la Chine irait-elle se fourvoyer dans ce genre d’opération à haut risque face à un Occident en déclin et alors même que la suprématie économique mondiale lui est promise à moyen terme ? Par ailleurs, les sites internet qui tentent de promouvoir cette thèse sont des sites souvent anglo-saxons qui représentent la frange la plus extrême des néoconservateurs : Ceux qu’une guerre contre la Chine ne dérangerait pas, persuadés qu’ils sont qu’ils la gagneraient. Observons qu’aucun service de renseignement et aucun média mainstream n’a jamais repris cette thèse à son compte.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/05/10/covid-19-a-la-recherche-du-patient-zero-et-du-pays-responsable-de-lepidemie/

 

 

 

 

 

Chaos US dans miroir vénézuélien…

 

Qu’est-ce que le dernier coup d’État avorté contre le Venezuela nous dit des USA actuels ?

 

Scott Ritter – Entelekheia – 13.5.2020

 

 

 

 

Où est la CIA d’antan, qui réussissait des coups d’État, parfois contre toute attente, en suivant systématiquement le schéma décrit plus bas, à savoir une petite invasion armée renforcée par des éléments dissidents intérieurs entraînés à l’avance dans des camps militaires voisins du pays-cible ? (voir ici et ici). Mais la CIA est-elle seulement à la base de ce énième coup d’État en forme de pétard mouillé contre le gouvernement Maduro du Venezuela ? Washington nie toute implication et l’auteur de l’article qui suit en doute aussi. Il est vrai que même l’opération la plus spectaculairement ratée de l’histoire de la CIA, l’invasion de la Baie des Cochons – avec laquelle l’opération de Goudreau présente d’ailleurs des parallèles frappants – était mieux organisée.

 

Paru sur RT sous le titre US policy on Venezuela lacks meaningful direction – American mercenaries’ involvement in failed coup against Maduro is more proof

 

 

Une tentative de coup d’État avortée liée aux USA révèle un manque de leadership et de gouvernail, alors que l’administration Trump s’entête à mettre en œuvre des plans de changement de régime au Venezuela.

 

Les titres de presse ressemblent à ceux d’un mauvais roman : un commando, opérant à partir de vedettes rapides lancées depuis un « navire-mère » maquillé en navire de pêche, débarque sur la côte d’une station balnéaire très peuplée du Venezuela pour lancer un coup d’État destiné à renverser le président Nicolas Maduro. S’attendant à être accueilli par des transfuges de l’armée vénézuélienne recrutés par 52 agents qui avaient auparavant infiltré le pays depuis la Colombie voisine, le commando a en fait été cueilli par les forces armées de sécurité vénézuéliennes qui, dans la fusillade qui a suivi, auraient tué six des envahisseurs potentiels et en auraient capturé deux autres.

Une tentative de coup d’État avortée liée aux USA révèle un manque de leadership et de direction, alors que l’administration Trump s’entête à mettre en œuvre des plans de changement de régime au Venezuela.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/05/13/quest-ce-que-le-dernier-coup-detat-avorte-contre-le-venezuela-nous-dit-des-usa-actuels/

 

Mais… les 15 millions mis sur la tête de Maduro, c’est quand même bien le gouvernement US, non ?… et pas quelque Schiller ou Goudreau de rencontre ou général Alcala (on se croirait dans Tintin).

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 14 mai 2020

 

 

 

 

APRÈS

 

 

 

 

 

 

 

APRÈS

Tous des Marco Polo ?

 

 

Une fois de plus, nous sommes à la bourre, mais ce n’est pas une raison pour nous abstenir. Les déconfinés peuvent attendre un peu. L’important c’est, même en retard, de rendre à Dieu ce qui est à Dieu et aux Soviétiques ce qui est à eux.

 

 

« Les français savent ce qu’a fait la Russie soviétique et savent que c’est elle qui a joué le rôle principal dans leur libération » 

Charles De Gaulle

 

« Chaque être humain qui aime la liberté doit plus de remerciements à l’Armée Rouge qu’il ne puisse payer durant toute une vie » 

Ernest Hemingway

 

 

 

 

« Abreuvé des sornettes d’Hannah Arendt »… Ah, enfin quelqu’un qui ose le dire !

 

Les libérateurs au drapeau rouge

 

Bruno Guigue – Palestine solidarité – 8.5.2020

 

 

 

 

Vendredi 8 mai 2020

Célébration de la victoire sur le nazisme, le 8 mai est l’occasion de rappeler qui a payé le prix fort pour nous en débarrasser : l’Union soviétique. De Moscou à Stalingrad, de Stalingrad à Koursk, de Koursk à Berlin, l’Armée rouge a éliminé la machine de guerre hitlérienne. Mais demander simplement qu’on le reconnaisse est sans doute beaucoup trop demander. Admettre que l’armée rouge a libéré le monde de cette folie meurtrière fait partie des aveux dont l’Occident est incapable. Abreuvé des sornettes d’Hannah Arendt, il croit dur comme fer qu’Hitler et Staline étaient des frères jumeaux et qu’ils conspiraient pour dominer le monde. Rien de tel, décidément, pour alimenter la nouvelle guerre froide, calomnier la Russie, et se présenter comme un parangon de vertu.

On va nous raconter que le pacte germano-soviétique du 23 août 1939 est la cause de la Seconde Guerre mondiale, oubliant au passage ces accords de Munich, le 30 septembre 1938, où les glorieuses démocraties ont vendu la Tchécoslovaquie pour le plat de lentilles d’une paix illusoire. Mais peu importe : en histoire la chronologie est secondaire, disent les nouveaux pédagogues. Il ne manquera pas non plus d’experts pour accréditer la thèse d’une connivence entre Moscou et Berlin, alors que les élites occidentales ont joué Hitler contre Staline, et obstinément refusé les offres soviétiques visant à constituer un front commun contre les fascismes.

Mauvaise foi sans limite d’une propagande qui réécrit l’histoire à sa guise. Auto-promotion d’un Occident qui occulte ses propres turpitudes. Il ne lui suffit pas d’avoir attendu juin 1944 pour ouvrir un second front contre le Reich, laissant ainsi à l’armée soviétique la tâche colossale de vaincre la Wehrmacht. Il faut qu’il nie avoir commis cet abandon, qu’il se vante de ses exploits et qu’il se présente ingénument comme son propre libérateur. Quel lycéen français a-t-il entendu parler de l’opération Bagration, conduite par Joukov à l’été 1944, qui a détruit plusieurs armées allemandes et rendu possible le débarquement allié en Normandie ?

L’occultation de l’histoire, dès lors qu’elle ne souscrit pas aux présupposés de l’idéologie occidentale, est tellement commode. Ce n’est pas un hasard s’il est à la base de l’enseignement historique en France : le mythe des jumeaux totalitaires accrédité par Hannah Arendt fournit à cette réécriture de l’histoire un argumentaire en béton armé. Reductio ad hitlerum, la doctrine prescrit de voir dans le totalitarisme un monstre à deux visages. Elle prête à Hitler le vœu de s’entendre avec Staline pour écraser l’Occident libéral, mais sans dire pourquoi la machine de guerre nazie s’est déchaînée contre le peuple soviétique, Hitler invitant ses généraux à mener une guerre totale et à exterminer les cadres communistes.

Cette doctrine assène que l’idéologie et la terreur sont la caractéristique du régime totalitaire, alors qu’ils définissent tout aussi bien la domination impitoyable, justifiée par un racisme d’Etat, qui fut infligée par les puissances européennes aux peuples colonisés. De manière absurde, elle identifie l’idéologie nazie et l’idéologie soviétique, alors qu’il n’y a rien de commun entre la mystique de la race et le marxisme-léninisme. Elle prête au régime totalitaire (à deux faces) des ambitions conquérantes et agressives, en oubliant que la conquête territoriale et le pillage colonial, historiquement, caractérisent à merveille l’Occident capitaliste.

L’inconvénient de la vulgate arendtienne, c’est qu’elle regarde le monde d’un seul œil et qu’il est myope. Au lieu de corriger son interprétation à la lumière des faits, elle tord les faits pour les conformer à son interprétation. Les contradictions de l’histoire passent à la trappe, et elle enfile les abstractions comme on enfile des perles. Prouesses conceptuelles qui tournent à vide, et qui laissent la pensée orpheline d’une matière historique qu’elle a décidé d’ignorer. Loin de ces élucubrations, il y a urgence à ne plus s’en laisser compter. La romance occidentale, d’ailleurs, a-t-elle le moindre succès ailleurs qu’en Occident ? Comme on connaît la réponse à cette question, il ne reste plus qu’à balayer devant la porte.

En ce 8 mai 2020, rendons hommage à nos libérateurs au drapeau rouge.

Source : http://www.palestine-solidarite.org/analyses.bruno_guigue.080520.htm

 

 

 

 

Il y a deux choses qu’on ne rappelle jamais, à propos de cette fin de guerre vendue comme une « victoire alliée » :

La première,  c’est qu’au moment où,  pour la galerie, il se réjouissait de la « victoire alliée » sur le IIIe Reich, Winston Churchill poussait les troupes de son pays à attaquer cette URSS – qui était leur alliée et qui venait de perdre 27 millions des siens toutes ethnies confondues – tout de suite, sans perdre de temps, pendant qu’elle était exsangue, au gaz sarin  (oui, celui-là même que, selon les héritiers de Sir Winston, Bachar al-Assad aurait utilisé contre son peuple !), et que seul le patriotisme –  réaliste sinon moral – de l’armée britannique lui a refusé cette satisfaction.

La seconde, c’est que le soldat soviétique qui a risqué sa vie pour hisser le drapeau rouge au sommet du Reichstag s’appelait Abdoulkhakim Ismaïlov, originaire du Daghestan, et qu’il est mort en 2010, âgé de 94 ans. Mais le Nouvel Obs vous expliquera que – pffft ! – la photo est truquée.

 

 

 

 

Il reste cependant des Américains pour se souvenir…

 

Nous étions alliés, puis le complexe militaro-industriel est arrivé

 

Ray McGovern – Entelekheia – 8.5.2020

 

Paru sur Consortium News sous le titre RAY McGOVERN: Once We Were Allies; Then Came MICIMATT

 

 

 

 

Malgré la Guerre froide, et même si les motivations des uns et des autres n’étaient pas toujours aussi innocentes que leurs positions publiques affichées, la Deuxième guerre mondiale avait au moins vu le maintien d’un dialogue permanent Est-Ouest. Aujourd’hui, l’hystérie russophobe/sinophobe a supplanté toute rationalité en Occident, et il est probable que face à un scénario similaire de guerre mondiale, toute coopération demeurerait aussi impensable qu’au plus fort du Russiagate, avec un résultat très différent et probablement encore de souffrances pour les populations. Mais cette haine proprement écumante, qui peut sembler psychiatrique à première vue, a des raisons toutes prosaïques.

Explications.

________________

 

Alors que le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale est célébré, peu d’Américains [et de Français, NdT] sont conscients du rôle majeur de l’Union Soviétique dans cette victoire, ce qui les rend vulnérables aux messages anti-russes d’aujourd’hui.

 

En annonçant la capitulation de l’Allemagne et la fin de la guerre en Europe il y a 75 ans, le 8 mai 1945, le Premier ministre britannique Winston Churchill s’était hâté de mentionner le rôle essentiel joué par l’Union soviétique dans la victoire des Alliés sur l’Allemagne : « Aujourd’hui, peut-être, nous penserons surtout à nous-mêmes. Demain, nous rendrons un hommage particulier à nos camarades russes, dont les prouesses sur le terrain ont été l’une des grandes contributions à la victoire générale ».

Churchill a été plus familier lorsqu’il s’est adressé à la Chambre des Communes en octobre 1944, déclarant que les Soviétiques avaient « arraché les tripes des sales nazis ». Plus de 80 % des soldats allemands tués pendant la Seconde Guerre mondiale sont morts en combattant l’Armée rouge.

Les Soviétiques ont forcé les Allemands à battre en retraite bien avant que les troupes alliées n’envahissent la Normandie – une réalité qui surprendrait aujourd’hui de nombreux Américains.  Avant la Normandie, les États-Unis et la Grande-Bretagne fournissaient aux Soviétiques un soutien logistique et autre essentiel.  Mais c’est l’armée soviétique qui a tenu bon et a décimé plusieurs des plus fortes divisions de la Wehrmacht.

Bien que cela puisse surprendre ceux qui lisent encore le Washington Post, qui attise la haine contre le Kremlin, il était encore possible, il y a cinq ans, de publier dans cet auguste journal un article sur « l’autre côté de l’histoire » décrivant qui avait réellement fait le gros du travail contre les nazis.

(De façon moins surprenante, ce que Churchill avait appelé les « grandes contributions à la victoire générale » ont été passées en revue l’année dernière lors d’une discussion informelle entre les membres des Veteran Intelligence Professionals for Sanity).

Venons-en à l’histoire plus récente.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/05/08/nous-etions-allies-puis-le-complexe-militaro-industriel-est-arrive/

 

 

 

Ceux qui veulent en savoir davantage devraient lire la récente interview accordée par Mme Annie Lacroix-Riz à RT France, qui démontrera que même Ray McGovern est encore loin de compte.

 

L’Union soviétique est un vainqueur militaire incontestable, mais un vainqueur blessé à mort

https://francais.rt.com/opinions/74878-union-sovietique-est-vainqueur-militaire-incontestable-mais-un-vainqueur-blesse-a-mort

 

 

 

 

Et ne ratez pas, sur le site de Karine Bechet-Golovko,

 

Le jeu du 9 mai : quand les Atlantistes revendiquent la victoire, pas uniquement historique

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 11.5.2020

http://russiepolitics.blogspot.com/2020/05/le-jeu-du-9-mai-quand-les-atlantistes.html#more

 

Une petite revue de presse occidentale pas piquée des hannetons…

 

 

 

 

On est un  peu en retard pour en parler, mais les merdias de référence n’en ont pas pipé mot, alors, mieux vaut tard…

 

Baie des cochons bis : invasion armée du Venezuela

 

Lucas Leiroz – InfoBrics – 6.5.2020

via TheDuran

Traduction : Les Grosses Orchades

 

 

 

 

Lucas Leiroz est chercheur en Droit International à l’Université fédérale de Rio de Janeiro

 

 

En plein milieu de la pandémie mondiale, Washington continue d’appliquer son programme en Amérique Latine. Une fois de plus, la cible est le Venezuela. L’opposition du gouvernement américain au régime populaire de Nicolas Maduro atteint des niveaux de plus en plus démesurés, avec les USA recourant officiellement au dangereux mensonge selon lequel le Venezuela serait impliqué dans le trafic international de drogue, et, de là, se lançant dans de téméraires manœuvres militaires et d’espionnage pour tenter de déstabiliser le gouvernement bolivarien.

 

Fin mars, Washington a formellement accusé le gouvernement de Nicolas Maduro d’être impliqué dans le trafic de drogue. Une somme de 15 millions de dollars a été offerte pour toute information susceptible de conduire à l’arrestation du président vénézuélien. Depuis lors, la politique américaine à l’égard du Venezuela s’est encore durcie, entraînant des manœuvres de plus en plus agressives à l’encontre du gouvernement sud-américain. Peu apr !ès avoir annoncé les millions de ré »compense pour toute donnée permettant l’arrestation de Maduro, le président US Donald Trump a envoyé des troupes au Venezuela. De puissants navires US [et un français, NdT] ont été envoyés vers les côtes vénézuéliennes, dans une opération militaire censée « combattre le trafic de drogue en Amérique du Sud ».

Lire la suite…

URL de cet article :  http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/baie-des-cochons-bis/

 

 

 

 

APRÈS ? Oh, après….

 

Des Masques et Des Muselières…

 

Georges Stanechy – À contre-courant – 11.5.2020

(Ne ratez pas, surtout, la vidéo de Marcel)

 

 

 

 

« La termitière future m’épouvante. Et je hais leur vertu de robots.
Moi, j’étais fait pour être jardinier
… » 

Antoine de Saint-Exupéry  (1)

 

 

Le  « déconfinement » s’amorce…

Mais, pas la décrue de la psychose collective.

Visiblement, dans tous nos pays dévastés par le conditionnement de la propagande médiatique, le lavage de cerveau des citoyens a réussi.

Par diffusion, injection, perfusion, dans l’hystérie entretenue par les professionnels de la désinformation, la gestion de « La Peur » est une totale réussite ; même si, ça et là, ont émergé, malgré intimidations et diabolisations, des ilots de « Bon Sens » ; en tous cas, des manifestations de survie de « l’Esprit Critique ».

En quelques jours, et encore plus le 11 mai, les français se sont « rués » sur les masques claironnent nos médias ; visiblement enchantés de ce réflexe moutonnier, dans la bousculade des paniques ; dont ils s’attribuent, plus ou moins consciemment, les mérites. (2)

Masques arrivant, comme des munitions, après la bataille ;  on le sait, à moins de se vouloir sourd ou aveugle, la grippe hivernale 2020 est terminée. Et, aucune deuxième vague n’est à craindre. Ainsi que l’affirment les « authentiques » chercheurs, cliniciens et centres de recherche en ce domaine. (3)

Il est vrai que le conditionnement de nos collectivités, notamment dans les pays « occidentaux », a été d’une impitoyable violence anxiogène, par ses dimensions, sa mise en scène, son matraquage permanent et obsessionnel. À part la Suède, tout particulièrement ; qui ne s’en porte pas plus mal, au contraire. Il est vrai pays « neutre », au sens de la terminologie diplomatique et juridique, non membre de l’OTAN. Ceci expliquant, peut-être, cela…

Si le confinement a été inutile sur le plan médical, et même contre-productif, ravageur quant au désastre économique et social infligé à nos sociétés, les masques livrés après la période de contagion ne sont qu’une gigantesque absurdité.

Imposer leur utilisation à présent, loin d’être un acte d’hygiène collective, n’est qu’un signe, un acte, de soumission, d’allégeance, de servitude, exigés de nos oligarques.

Ce n’est plus un masque, mais une muselière.

Lire la suite…

Source : http://stanechy.over-blog.com/2020/05/des-masques-des-muselieres.html

 

 

 

 

C’est en Russie… C’est drôle, on se croirait en Belgique, ou en France.

 

Le « monde d’après » le coronavirus : ce merveilleux espace carcéral global

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 6.5.2020

 

 

 

 

Bracelet électronique, application de traçage, de géolocalisation, de distanciation, c’est le nouveau monde du coronavirus, ce fameux « monde d’après », qui après avoir assigné à domicile plus de 4 milliards d’êtres humains se prépare à les mettre sous surveillance, « pour leur bien », « par civisme », « sans les contraindre ». Nous entrons avec joie et bonheur dans un univers carcéral quotidien. Tant que nous nous laissons faire, il n’y a plus aucune raison pour que ça s’arrête. En France, en Russie, en Italie, à Hong Kong, même dans le si petit Liechtenstein et ailleurs, un monde global s’installe. Inhumain, faute de ne pouvoir déjà être sans humains. La dernière liberté de l’homme, celle de renoncer à sa liberté.

 

Puisque l’on ne peut objectivement pas laisser indéfiniment les gens enfermés à domicile, surtout qu’ils ne sont alors plus suffisamment productifs (et donc finissent pas coûter cher), surtout que les virologues reconnaissent l’évidence – à savoir qu’il est tout à fait possible d’attraper le coronavirus en restant confiné à la maison, il faut bien organiser la sortie. Et passer à l’étape suivante.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-monde-dapres-le-coronavirus-ce-merveilleux-espace-carceral-global/

 

 

 

 

 

Covid-19 : « Les profiteurs de guerre »

 

Gal Dominique Delawarde – Avant-propos – bulletin Covid – 7/5/20*

via Gilles Munier – France-Irak Actualités – 7.5.2020

 

 

 

 

 

Aujourd’hui c’est le thème intéressant des « profiteurs de guerre » qu’il nous faut aborder. Passons sur le cas des petits trafiquants de masques, de gel hydro-alcoolique, de papier toilette et autres accessoires très recherchés en ces temps difficiles. 

 

Contentons-nous des gros poissons. Ils nagent avec aisance dans les sphères économiques mais aussi géopolitiques. C’est là qu’ils profitent déjà et vont profiter toujours davantage des opportunités que leur offre cette pandémie pour s’enrichir ou pour atteindre leurs objectifs. 

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/covid-19-les-profiteurs-de-guerre/

 

 

 

 

Le temps des collapsologues est arrivé

 

Jean Paul BrighelliBonnet d’Âne – 6.5.2020

 

 

 

 

Philippulus le prophète a repris du service. On le croyait enfermé dans un asile psychiatrique, il se répand sur les ondes. Il a simplement changé de nom, il s’appelle Yves Cochet, Agnès Sinaï, Pablo Servigne, Jared Diamond ou Raphaël Stevens — tous les apôtres de l’« écologie profonde » dont Arne Næss fut en son temps (1973) le Nouveau Messie. Le coronavirus leur a donné des ailes et des arguments.

 

Jean-Pierre Le Goff a récemment résumé la situation : « Dans le cours même de la pandémie, l’écologie punitive et rédemptrice a continué de nous assener ses leçons. La pandémie serait un « signe » ou un « ultimatum » que nous enverrait la « Nature » ou encore la conséquence de nos « péchés écologiques ». » Et de souligner la proximité de cette collapsologie avec l’« effondrement » de juin 40 et le fameux discours de Pétain : « Nous payons le prix de nos fautes ».
À vrai dire, dans un pays qui a en un instant réinventé les Ausweis, encouragé la délation — un tic national — et qui n’imagine de déconfinement qu’avec l’aide d’une milice qui régira nos déplacements, la tentation du pétainisme est à portée de main.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-temps-des-collapsologues-est-arrive/

 

 

 

 

Quand le Diable est chinois

 

La Chine avance à travers le chaos et les menaces

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 7.5.2020

Paru sur Asia Times sous le titre China forges ahead through chaos and threats

 

 

 

 

Pékin passe sa nouvelle Route de la soie et ses autres nouveaux projets en mode turbo malgré le Covid-19 et la guerre hybride des USA.

 

Au milieu de la pire contraction économique depuis près d’un siècle, le président Xi Jinping avait déjà très clairement indiqué, le mois dernier, que la Chine devait être prête à relever sans relâche des défis sans précédent de la part de l’étranger.

Il ne faisait pas seulement référence au possible découplage des chaînes d’approvisionnement mondiales et à la diabolisation permanente de tous les projets liés aux nouvelles Routes de la soie, ou Initiative Belt and Road.

Un document interne prétendument fuité, qui serait « secret et invisible » en Chine mais a néanmoins été obtenu par une obscure source liée à l’Occident, a même déclaré, en substance, que les reproches adressés à la Chine concernant le virus sont de l’ordre d’un retour du contrecoup de Tienanmen.

Selon ce document secret et invisible, la Chine doit « se préparer à une confrontation armée entre les deux puissances mondiales » – une référence aux États-Unis. Comme s’il s’agissait d’une stratégie agressive déployée par l’État chinois, et non d’une réponse à l’escalade massive de la guerre hybride 2.0 par le gouvernement américain.

Quoi qu’il en soit, la diabolisation hystérique de la Chine dans la Beltway [Washington, NdT] a maintenant dépassé les niveaux d’hystérie de la diabolisation précédente de la Russie.

Ce que Pékin avait l’habitude de définir comme une « période d’opportunité stratégique » est terminé. Des rumeurs ont circulé dans les cercles d’information selon lesquelles les dirigeants du PCC pensaient que cette fenêtre d’opportunité stratégique perdurerait sans entrave jusqu’à la date clé de 2049 – lorsque le « rêve chinois » devait être pleinement réalisé.

C’est abandonné. La nouvelle donne est maintenant une guerre hybride 2.0 déployée par les États-Unis pour contenir la superpuissance émergente à tout prix. Et cela implique qu’une pléthore de plans chinois doivent être désormais accélérés.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/05/07/la-chine-avance-a-travers-le-chaos-et-les-menaces/

 

 

 

 

Qu’est-ce que le renseignement américain savait vraiment sur le virus « chinois » ?

 

Pepe Escobar  – The Saker.is  – 22. 4.2020

Traduction : Le Saker francophone

 

 

 

 

 

 

La guerre hybride 2.0 contre la Chine, une opération américaine bipartisane, est au sommet de sa fièvre. Son bras armé de propagande tous azimuts, 24h / 24 et 7j / 7, blâme la Chine pour tout ce qui concerne les coronavirus, en remettant une couche sur la tactique de diversion contre toute critique éclairée du manque de préparation américaine.

L’hystérie règne comme prévu. Et ce n’est que le début.

 

Un déluge de poursuites est imminent – comme celle du district sud de la Floride engagée par Berman Law Group, lié aux Démocrates, et celle de Lucas-Compton, lié aux républicains. En bref : la Chine doit débourser des tonnes d’argent. Pour un montant allant d’au moins $1 200 milliards, somme qui correspond – ironie surréaliste – au montant des bons du Trésor américain détenus par Pékin, jusqu’à $20 000 milliards, réclamés dans un procès au Texas. Le dossier de l’accusation, comme Scott Ritter nous l’a remis en mémoire, est tout droit sorti des Monty Python. Cela fonctionne exactement comme ceci :

 

 – Si elle pèse le même poids qu’un canard…… Elle est en bois !

– Et donc…

– C’est une sorcière !!!!!

 

En termes de guerre hybride 2.0, le récit actuel dans le style de la CIA se résume à une Chine maléfique qui ne nous a jamais dit, à nous l’Occident civilisé, qu’il y avait un nouveau virus terrible dans l’air. S’ils l’avaient fait, nous aurions eu le temps de nous préparer.

Et maintenant, ils mentent et trichent – ce qui est, soit dit en passant, un des traits caractéristiques de la CIA, depuis que Mike Pompeo lui-même ex-directeur de l’agence,  l’a avoué pour son compte : «We Lie, We Cheat, We Steal».

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/quest-ce-que-le-renseignement-americain-savait-vraiment-sur-le-virus-chinois

 

 

 

 

 

Encore un peu d’histoire

 

Avner Cohen – Israël et la Bombe

 

Hervé – le Saker Francophone – 11.5.2020

 

 

Avner Cohen

Israël et la bombe

Éditions Demi-Lune – Avril 2020

Collection : Résistances

640 pages

 

 

Ce livre fait suite, dans cette collection Résistances des éditions Demi Lune, au livre de Daniele Ganser sur les Guerres Illégales de l’OTAN, déjà chroniqué ici. Ces deux auteurs abordent leur travail historique avec pour objectif d’éclairer les zones d’ombre pour permettre ou forcer la paix. Malgré le titre accrocheur un peu choc, il n’y a aucun secret révélé, aucune révélation fracassante mais un éclairage lent et patient des notes de réunions entre certains dirigeants, montrant la difficulté de faire avancer la diplomatie au quotidien. L’auteur est un universitaire israélien devenu binational américain suite à la publication, très mal vue par la censure militaire israélienne, de ce livre en anglais qui a été écrit, en 1998, dans un cadre universitaire américain.

 

C’est un travail d’analyse sur des sources ouvertes, déclassifiées, des entretiens déclarés avec des interlocuteurs consentants. On a sous les yeux un formidable outil de décryptage des relations israélo-américaines courant sur trois décennies, un jeu de cache-cache avec Kennedy, une normalisation progressive sous Johnson et la fin des espoirs de non-prolifération avec Nixon acceptant le fait accompli.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/avner-cohen-israel-et-la-bombe/

 

 

 

 

« un jeu de cache-cache avec Kennedy, une normalisation progressive sous Johnson et la fin des espoirs de non-prolifération avec Nixon acceptant le fait accompli »…

 

On se rappellera que le jeu de cache-cache avec Kennedy s’est terminé par la mort de ce dernier. C’est le moment, nous semble-t-il de rappeler l’étude magistrale de M. Laurent Guyénot – jamais démentie avec semblant de preuves – qui attribuait précisément la fin tragique du président US à son opposition à cette bombe.

 

Est-ce Israël qui a tué les Kennedys

 

Laurent Guyénot – Les Grosses Orchades – 11.6.2018

http://www.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/notes/estceisraelquiatueleskennedys.htm

 

Nous saisissons cette occasion pour déplorer le fait que la France soit tombée si bas qu’un écrivain et un penseur de la stature de Laurent Guyénot soit obligé, pour se faire entendre, de s’exprimer en anglais, principalement dans The Unz Review, de Ron Unz, dont il faut saluer, outre l’exemplaire honnêteté personnelle, l’espace unique qu’il offre à toute une galaxie d’intellectuels de premier ordre qui n’y sont jamais censurés même quand ils ne partagent pas ses analyses.

 

 

 

 

Il serait impie de parler de cette bombe sans rendre à Mordecai Vanunu, qui l’a payé si cher, l’hommage dû à son courage.

 

 

 

 

Simple coïncidence de dates, mais…

 

 

Les tribulations (à venir) d’un Franco-Suisse en Suisse 

 

Reçu de M. Jean-Michel Vernochet :

 

La CICAD dénonce pénalement des propos antisémites de Soral

« Soral a (presque toujours) raison – Réflexions sur le couillonavirus », c’est le titre d’une vidéo d’Alain Soral récemment diffusée sur internet, a rapporté la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) jeudi dans un communiqué.

Parmi les assertions déclamées et visionnées plus de 400’000 fois sur YouTube :

« Je vais quand même citer les gens qui ont aujourd’hui en charge la médecine d’État : nous avons donc Lévy, Buzyn, Hirsch, Guedj, Deray, Jacob, Salomon… Enfin, je veux dire… C’est la Liste de Schindler, hein. »

Les commentaires de ses adeptes sont tous aussi déplorables, relève la CICAD. Qui a adressé une dénonciation pénale à la justice vaudoise.

Mandat d’arrêt

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/les-tribulations-a-venir-dun-franco-suisse-en-suisse/

 

 

 

 

Quand les gens de gauche s’expliquent entre eux

 

… va peut-être servir de titre à une nouvelle rubrique des Grosses Orchades. Où on pense qu’il serait pourtant temps – comme dit la chanson – de se remettre à discuter sec sur le fond pour tenter quand même, un peu, de faire avancer le schmilblick. Et qu’importe ce que pourront en dire ceux pour qui gauche et gauchisme sont synonymes et de toute façon péjoratifs, puisque ces « ceux » ne sont eux-mêmes plus de droite, mais rien et de nulle part : pâles bobos des temps merdiques.

Ici, c’est Richard Labévière qui rompt une lance avec Robert Bibeau, des 7 du Québec. Il y exprime le vœu de voir la marine française retrouver sa grandeur et reprendre une place au soleil. On ne peut que lui souhaiter de voir ce vœu se réaliser, mais on se demande si une grandeur retrouvée ne passerait pas par la prise de conscience que des marins, si bons et si droits qu’ils soient ne peuvent pas plus que d’autres accepter leurs ordres de n’importe qui, sans quoi, ils ne font que discréditer – et couler – le pays qu’ils veulent servir.

Suivre un lointain empire en chute libre dans ses entreprises de piraterie paraît exclu aux observateurs lambda que nous sommes.

Mais, bon, il s’agit ci-dessous d’un différend Labévière-Bibeau, tous deux hommes de gauche.

 

 

Réponse à Robert Bibeau…

 

Richard Labévière – Comité Valmy – 27.4.2020

 

 

Robert Bibeau

 

 

« Nous diffusons aujourd’hui le numéro 280 de prochetmoyen-orient.ch, prolongeant ainsi une aventure qui a débuté en décembre 2014 entre Genève, Beyrouth, Damas et Paris » a écrit, le 27/4, la rédaction du Comité Valmy. [L’affolement de l’actualité nous a fait garder cet article sous le coude plus que de raison, mais nous y revenons parce qu’il est important à nos yeux, pour les raisons données plus haut – L.G.O.]

 

RÉPONSE A ROBERT BIBEAU…

Dans sa Réponse à John Lewis1, Louis Althusser expliquait pourquoi et comment l’« humanisme » est une composante de l’idéologie bourgeoise, entendue comme un système illusoire de représentations assignant des individus à leur place dans la division du travail, perpétuant ainsi la domination sociale. Mais le philosophe marxiste critiquait, surtout et avant tout, un usage mécaniste et théologique des matérialismes dialectique et historique2. Figure de la gauche britannique, John Lewis qui fut ministre unitarien (secte protestante) affirmait que « c’est l’homme qui fait l’Histoire en transcendant l’Histoire »…

Avec Robert Bibeau, nous sommes – toute proportion gardée – confrontés à un cas similaire. « Ex-formateur en perfectionnement des adultes », Robert Bibeau enseigne l’économie et l’histoire dans le secondaire au Québec. On lui doit quelques livres dignes d’intérêt, consacrés à l’histoire du mouvement ouvrier, dont un Manifeste du parti ouvrier3, revendiquant un « internationalisme » s’approchant, de manière plus ou moins assumée, du trotskisme ordinaire, de la même veine que celui qui inspira l’école néo-conservatrice américaine. Dans les années 1980, plusieurs figures trotskistes – dont le Français Laurent Murawiec – choisirent d’assurer leurs fins de mois en s’enrôlant dans l’équipe de Richard Perle4, secrétaire à la Défense de Reagan. D’autres investirent des think-tanks français, comme l’IRIS notamment. Autrement dit, Robert Bibeau incarne, à sa façon, le « marxisme du pauvre » tel que brocardé par Louis Althusser, mais n’en continue pas moins son action militante en diffusant des affirmations très contestables en matière d’analyse économique, politique et géopolitique.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/reponse-a-robert-bibeau/

 

 

 

 

 

34 ans et toutes ses dents !

 

 

 

 

Des musiciens anglais nous ont demandé, récemment « mais qu’est-ce que signifie “rabelaisien”, que recouvre ce mot au juste ? »

Nous leur avons conseillé de lire, s’ils pouvaient, ce qu’avait dit de Maître François, après être venu recevoir à Paris un Prix Molière, feu Dario Fo, également Prix Nobel de littérature, qui déplorait si fort que les Français ne sachent rien de leur plus grand écrivain, et autant qu’il avait pu voir, s’en fichent éperdument.

On aurait pu leur dire aussi « Voyez Coluche… “rabelaisien”, c’est ça : des choses très sérieuses emballées dans un rire que les imbéciles trouvent gras. » Hélas, les Français, là aussi, ont ri à s’en décrocher les mâchoires et se sont éperdument fichu du contenu sérieux des facéties.

Rabelais-Coluche ; même combat, à cinq siècles de distance.

Voir la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/10476-2/

 

 

 

 

Mise en ligne le 12 mai 2020

 

 

On ne sait pas où on va, mais on y va

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne sait pas où on va, mais on y va

 

(à moins qu’on le sache trop bien et qu’on se mette la tête où il ne faut pas).

 

 

 

 

 

 

Décès du journaliste (ancien correspondant de presse à Moscou), militant et homme politique italien Giulietto Chiesa, fondateur de PANDORATV https://www.pandoratv.it .

 

 

L’Art de la guerre

Giulietto Chiesa en première ligne jusqu’à la fin

 

Manlio Dinucci – il manifesto – 28.4.2020

 

 

 

 

Giulietto Chiesa est mort quelques heures après avoir conclu, pour le 75ème anniversaire de la Libération et de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la Conférence internationale du 25 avril “Libérons-nous du virus de la guerre”. Une conférence en streaming direct, organisée par le Comitato No Guerra No Nato, dont il était un des fondateurs, et par Global Research (Canada), le Centre de recherche sur la mondialisation dirigé par le professeur Michel Chossudovsky.


Plusieurs intervenants -d’Italie et d’autres pays européens, des États-Unis à la Russie, du Canada à l’Australie- ont examiné les raisons de fond pour lesquelles de 1945 à aujourd’hui la guerre ne s’est jamais terminée : au Second conflit mondial a succédé la Guerre froide, puis une série ininterrompue de guerres et le retour à une situation analogue à celle de la Guerre froide qui accroît le risque d’un conflit nucléaire.

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/giulietto-chiesa-en-premiere-ligne-jusqua-la-fin/

 

 

 

Il faut lire ceci jusqu’au bout, pour comprendre quelles sont les armes « libéralement » utilisées par l’ennemi dans cette guerre, armes auxquelles NUL doté de conscience n’a une chance d’échapper.

 

Les fantassins fauchés en première ligne

 

Rédaction – Les Grosses Orchades – 8.5.2020

 

Après Youtube & Facebook, Vimeo interdit les vidéos de Nasrallah et bannit « Le Cri des Peuples »

le cri des peuples7.5.2020

 

 

La chaîne ‘Sayed Hasan’ censurée une énième fois.

Le seul moyen sûr de suivre mon travail reste de s’inscrire à la Newsletter. Merci d’écrire à Vimeo (legal@vimeo.com) pour protester contre cette décision, en me mettant en copie (contact@lecridespeuples.fr).

Le 28 février 2020, Vimeo a arbitrairement supprimé ma chaîne ‘Sayed Hasan‘ qui, depuis la suppression de ma chaîne Youtube en décembre 2017 (suivie de mes pages Facebook en mai 2019), relayait mes vidéos sous-titrées —extraits de discours de Hassan Nasrallah, Ali Khamenei, Vladimir Poutine, Bachar al-Assad, documentaires anti-impérialistes alternatifs, bulletins d’information d’Al-Mayadeen ou de la télévision russe, etc. Ainsi, deux ans et deux mois de travail, 400 vidéos postées et 600 000 vues, ce qui n’est pas négligeable au regard du caractère marginal de Vimeo face aux géants Youtube ou Facebook et à leur quasi-monopole, sont partis en fumée.

Ce n’est pas le premier acte de censure de Vimeo. En juin 2019, le compte Project Veritas avait été  banni suite à la publication de son enquête exclusive sur la censure idéologique mise en œuvre par Google, dont j’ai sous-titré la première partie.

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/05/07/apres-youtube-facebook-vimeo-interdit-les-videos-de-nasrallah-et-bannit-le-cri-des-peuples/

 

 

 

 

Strategika 51 sanctionné pour le choix de son contenu jugé non conforme à la nouvelle Doxa

 

Strategika 51 – 7.5.2020

 

 

 

 

La crise du COVID-19 est exploitée par la propagande universelle pour renforcer d’une façon inédite la censure sur le net. Le raidissement inédit du système trahit une volonté de reprise en main de la narration imposée dont le crédit a été réduit à néant ces deux dernières années. Une nouvelle armée de trolls est en train d’envahir l’ensemble des réseaux sociaux pour tenter de renverser la vapeur. L’Empire est en guerre. Rien ni personne ne saurait remettre en doute sa version de la réalité. Nos lecteurs auront probablement remarqué les prémisses de ce changement de fond.

Il est inutile de s’y attarder. Ce retour de manivelle a déjà eu un effet palpable sur Strategika 51.

La publication d’un document sur la récente opération clandestine mise en échec au Venezuela nous a valu une sanction « exemplaire », qui serait la dernière avant une suspension définitive.

Lire la suite…

Source : https://strategika51.org/2020/05/07/strategika-51-sanctionne-pour-le-choix-de-son-contenu-juge-non-conforme-a-la-nouvelle-doxa/

 

 

 

Abonnez-vous au moins à leurs newsletters !

 

 

 

Nous sommes abonnés, nous, à un seul merdia belge de référence – le plus important.

Sans surprise : pas un mot sur l’invasion ratée du Venezuela (Bof ! c’est si loin…)

Pas un mot sur la combine Netanyahou-Gantz contre ce qui reste des Palestiniens.

Pour mémoire :

« Enfin, sur le plan international, tirant profit de la pandémie qui occupe à 100% les politiques et les médias occidentaux, Netanyahu et Gantz ont passé un accord de gouvernement d’union obtenu mi-avril 2020 qui prévoit l’annexion unilatérale israélienne de la vallée du Jourdain et des colonies israéliennes à partir du 1er juillet 2020. Cette annexion unilatérale est illégale au regard du droit international, mais une fois de plus, la gouvernance israélienne s’en contrefout.

Ce qui est navrant, mais pas surprenant, c’est le silence assourdissant de nos médias, très largement sous contrôle de la diaspora, sur ce sujet très important.

Le lecteur notera avec intérêt que les profiteurs économiques (Finance, BlackRock, Big pharma….) et les profiteurs géopolitiques de la crise pandémique sont, dans leur grande majorité, mais par coïncidence, bien sûr, membres d’une même communauté. »

 

 

 

 

 

Un communiqué de CAPJPO-Euro-Palestine

 

 

Prisonnier palestinien entre COVID et vous-savez-quoi

 

 

Chères amies, Chers amis,

Nous tenons à vous remercier chaleureusement de la part des 400 familles de Gaza qui ont déjà bénéficié de dons alimentaires grâce à votre générosité.

En effet, plus de 20 000 euros ont été récoltés à ce jour, et 20 000 euros ont été distribués à Gaza sous forme de colis livrés à domicile ou bien de bons d’achats de 50 euros remis dans des supermarchés à des familles démunies, de toute la bande de Gaza.

Nous remercions l’équipe de Kifah Qudaih qui s’est concentrée sur le sud et le centre de la Bande de Gaza (Khan Younes, Rafah, Nusseirat et Deil Al Balah), ainsi que celle de Mohammed Al-Arabi qui a convié 200 hommes et femmes handicapés par Israël, (habitant à Gaza, Beit Hanoun, Beit Lahia et Jabalya) à venir faire leurs courses alimentaires (et produits d’hygiène) dans un grand supermarché de Gaza.

Vous trouverez sur notre site les photos, vidéos et remerciements qu’ils nous ont transmis.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-communique-de-capjpo-palestine/

 

 

 

Russie

 

Dans un pays où il y avait encore des gens qui prénommaient leurs enfants Marat…

 

Une histoire vécue du coronavirus ou comment repousser les limites de l’absurde

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 30.4.2020

 

 

 

 

Pour continuer notre voyage en Absurdie, promenons-nous aujourd’hui dans les couloirs du Centre médical de Tsaritsino (qui avant s’occupait de la réhabilitation des invalides – qui maintenant peuvent attendre), cet étrange établissement en périphérie de Moscou qui reçoit les personnes atteintes d’une forme légère de coronavirus, ayant violé les règles d’isolement ou ne pouvant passer leur période d’isolement à domicile. Le danger est tel, que les patients sont à plusieurs par chambrée, qu’ils ne reçoivent pas de traitement et qu’ils ne sont pas examinés par des médecins.

 

L’histoire d’un de ces hommes qui n’a rien compris à ce qui lui est arrivé, il avait simplement suivi à la lettre les recommandations officielles. Cette histoire fut publiée dans la presse, finalement confirmée « malgré lui » par le Département de Moscou de la protection sociale, qui rappelle simplement qu’il manque de la place (donc plusieurs par chambrée en isolement), que le traitement n’y est pas prévu, mais qu’un appareillage de base y est (thermomètre, prise de la tension …) et que le patient concerné a donné son accord pour y être « isolé » – donc cette histoire est vraie. La voici.

Le Centre médical de Tsaritsino fait partie de ces établissements qui ont été reprofilés pour sauver le monde du coronavirus. En l’occurrence, il doit héberger les personnes qui sont touchées par une forme légère, ayant soit violé leur isolement, soit ne pouvant rester en isolement à domicile.

Marat Maksutov travaille dans un magasin d’électronique à Moscou.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/04/une-histoire-vecue-du-coronavirus-ou.html

 

 

 

 

Habitués des chroniques de Me Régis de Castelnau, nous avons attendu de lui une quelconque déclaration sur ce sujet « de principe ». En vain, hélas.

 

Poutine : la santé publique primera sur l’économie, refuser les soins aux plus âgés est un retour à la barbarie

 

le cri des peuples – 1.5.2020

 

 

 

 

Rencontre avec les chefs régionaux sur la lutte contre la propagation du coronavirus, le 28 avril 2020.

Le Président a tenu une réunion, par vidéoconférence, avec les gouverneurs des régions russes sur la lutte contre la propagation de l’infection par coronavirus.

[Au 30 avril, la Russie comptait 114 431 cas de covid-19, et 1 169 décès, soit 8 décès par million d’habitants, quand la France compte 373 décès par million d’habitants. Au niveau des tests de dépistage, on en comptait 3 700 000 pour la Russie et 724 574 pour la France.]

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/05/01/poutine-la-sante-publique-primera-sur-leconomie-refuser-les-soins-aux-plus-ages-est-un-retour-a-la-barbarie/

Source d’origine : http://en.kremlin.ru/events/president/news/63288

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

 

Le covid-19 n’est pas une pandémie ?

 

(N’oubliez pas le point d’interrogation !)

 

Pars Today –  29.4.2020

 

 

 

 

Covid-19 : « Ce n’est pas une pandémie. C’est un mensonge », selon un colonel russe.

Certains responsables dans le monde sont persuadés que la pandémie du Covid-19 a été provoquée avec préméditation pour servir les intérêts de certains groupes de pouvoirs aux visées hégémonistes.

 

L’un d’entre eux est le colonel russe Vladimir Kvachkov du GRU (renseignement militaire russe)  et ancien du Centre d’études de défense et stratégiques de l’état-major général des forces armées russes. Il accuse « des pouvoirs sionistes et financiers ».

Il s’est expliqué pour un programme russe sur Youtube, Inessa S, dont l’essentiel a été traduit par le site La Cause du peuple.

((  Le phénomène des coronavirus, la soi-disant pandémie – et laissez-moi vous dire – il n’y a pas de pandémie, tout ça, c’est un gros mensonge – Il doit être considéré comme une opération spéciale, stratégique et mondiale. Ce sont des exercices des pouvoirs sionistes et financiers qui manipulent en coulisse le monde pour le contrôle de l’humanité. Ils veulent réduire notre liberté et accroître leur contrôle politique. Le coronavirus et la crise financière qui ont immédiatement éclaté sont inextricablement liés. Une première tentative mondiale de retirer des droits politiques (des gens) a eu lieu le 11 septembre 2001, puis il y a eu une déclaration de guerre à l’humanité déguisée en guerre contre le terrorisme. Maintenant, ils ont besoin d’une autre excuse pour une prise de contrôle de l’humanité. Le coronavirus a été lancé par les puissances sionistes et financières mondiales dans le but de limiter les droits politiques et de faire peur aux gens.

Le coronavirus a une origine artificielle ; c’est déjà prouvé scientifiquement. Nous recevons une propagande d’information psycho-politique spéciale, une opération des médias de masse mondialistes au service des pouvoirs en coulisse qui créent cette terreur. « Ils » scrutent et recherchent qui obéit et qui ne n’obéit pas.

De plus, les relations économiques sont passées de l’économie réelle à la bulle financière de l’économie virtuelle, qui doit maintenant être dégonflée. En Chine, ils ont une faction patriotique et une autre de pro-américains dont le seul intérêt est le fric, [les traîtres] qui ont essayé d’utiliser le coronavirus à Wuhan [jusqu’à ce que le président Xi mette fin aux enfermements]. Et puis ça a commencé en Europe.

L’Europe et la Chine sont deux adversaires géoéconomiques des USA. Et c’est là qu’ils ont d’abord injecté ce virus.

Un autre objectif est de réduire la population mondiale. Ils pensent qu’il y a trop de gens ordinaires [Ils veulent] 100 millions de leur propre genre et peut-être 1 milliard de serfs pour les servir.

Tant que nous ne nous débarrasserons pas de nos parasites internes qui règnent sur nous, nous ne pouvons pas lutter contre les autres parasites)).

Source: Al-Manar

Notre source : https://parstoday.com/fr/news/world-i87138-le_covid_19_n’est_pas_une_pand%C3%A9mie

 

 

 

 

 

Philanthrocapitalisme…

 

 

 

 

À quelque chose malheur est bon …

 

Les ultra-riches américains ont vu leur richesse augmenter de 282 milliards de dollars pendant ces trois semaines de « pandémie ».

 

Alan Macleod – Mint News – 27.4.2020

Traduction : Le Saker francophone

 

 

 

 

Un nouveau rapport de l’Institute for Policy Studies révèle que, pendant que des dizaines de millions d’Américains ont perdu leur emploi à cause de la pandémie de coronavirus, l’élite ultra-riche des États-Unis a vu sa valeur nette augmenter de 282 milliards de dollars en seulement 23 jours. Et ce, malgré le fait que l’économie devrait se contracter de 40 % ce trimestre. Le rapport note également qu’entre 1980 et 2020, la pression fiscale sur les milliardaires américains, mesurées en pourcentage de leur richesse, a diminué de 79 %. Au cours des 30 dernières années, la richesse des milliardaires américains a augmenté de plus de 1100 %, alors que la richesse médiane des ménages a augmenté d’à peine 5 %. En 1990, la richesse totale détenue par la classe des milliardaires américains était de 240 milliards de dollars ; aujourd’hui, ce chiffre s’élève à 2950 milliards de dollars. Ainsi, les milliardaires américains ont accumulé plus de richesses au cours des trois dernières semaines qu’ils n’en possédaient avant 1980. En conséquence, trois personnes seulement – Jeff Bezos, PDG d’Amazon, Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, et Warren Buffet de Berkshire Hathaway – possèdent autant de richesses que la première moitié des ménages américains.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/les-super-riches-americains-ont-vu-leur-richesse-augmenter-de-282-milliards-de-dollars-pendant-ces-trois-semaines-de-pandemie

 

 

 

 

Toujours en espérant qu’une bonne âme s’y collera pour traduire :

 

The Psychology of the COVID-19 Coup : The Elite, their Victims and those who Resist

 

Robert J. Burrowes – ICH – 26.4.2020

 

 

 

 

 

As the elite coup against humanity continues to gather pace – see ‘The Elite’s COVID-19 Coup Against a Terrified Humanity : Resisting Powerfully’ – it is invaluable to observe the way in which the dysfunctional and violent psychology of the global elite, including those of its members who have a significant public profile such as Bill Gates, is revealed more starkly.

At the same time,  it is interesting to observe the vast number of fearfully submissive people who are willing to accept, or even ask for, greater constraints on our rights, freedom and economic security, ostensibly to ‘protect’ them from a virus. Sadly, too, the fear of these people plays a critical collaborative role in both advancing the elite coup and condemning millions of others to death as the economic consequences of the destruction of the global economy inflicts its devastating impacts on those least able to cope with it.

Clearly complicated by a number of factors, including the locust plagues that have been devastating several countries in Africa, the Middle East and South Asia during early 2020 – see ‘360 Billion Locusts And Growing – A Plague Of “Biblical Proportions” Is Destroying Crops Across The Middle East And Africa’ – but now particularly because of official responses to COVID-19, as World Food Programme (WFP) Executive Director, David Beasley, has recently warned:

If we don’t prepare and act now to secure access, to avoid funding shortfalls and disruptions to trade, we could be facing multiple famines of biblical proportions within a short few months… our analysis shows that 300,000 people could starve to death every single day over a three-month period. See ‘WFP chief warns of “hunger pandemic” as Global Food Crises Report launched’.

Read more…

Source : http://www.informationclearinghouse.info/55110.htm

 

 

 

Hexagone et pays voisins

 

Pierre Jovanovic accuse

Son blog – 27.4.2020

 

J’ACCUSE AGNES BUZYN ET LE CONSEIL DU Dr SALOMON DE GÉNOCIDE 

Avec cet article, j’accuse officiellement Agnès Buzyn, Olivier Veran et TOUS les médecins du « CONSEIL SCIENTIFIQUE » dirigé par le Dr Salomon du génocide de 22.500 citoyens français qui, pour la très grande majorité, auraient parfaitement pu traverser le Covid19 si la Ministre de la Santé n’avait pas décidé, subitement, de classer la chloroquine « substance vénéneuse » et cela juste quelques jours avant l’arrivée de la pandémie en France. Rappel: le taux de mortalité est de 0,5% avec la méthode du Pr Raoult.

J’accuse le gouvernement français d’avoir VOLONTAIREMENT FERMÉ L’USINE QUI FABRIQUAIT DES MASQUES et assurait à la France son indépendance, et cela pour que le pays se retrouve SANS MASQUES en 2020.

J’accuse le gouvernement français d’avoir ABANDONNÉ LA SEULE USINE QUI FABRIQUAIT DES BOUTEILLES D’OXYGÈNE et qui assurait l’indépendance du pays.

J’accuse Sibeth N’Diaye, porte-parole de l’Élysée, d’avoir VOLONTAIREMENT semé la confusion dans la tête des Français quant à l’utilité de porter un masque EN FAISANT CROIRE QUE C’ÉTAIT TRÈS DIFFICILE A METTRE.

J’accuse le gouvernement français d’avoir tout fait pour empêcher les Français de disposer de masques alors que pratiquement tous les pays en distribuent gratuitement à leurs citoyens.

J’accuse le gouvernement français d’avoir volontairement empêché les Français de disposer de masques en menaçant les pharmaciens d’une amende de 10.000 euros si jamais ils en vendaient aux Français.

 J’accuse le ministre de la Santé Olivier Veran d’avoir assassiné les personnes âgées atteintes du Covid19 en les privant, par une note de service, de l’aide des RESpirateurs, tel que rapporté par l’article du Canard Enchaîné.

J’accuse le ministre de la Santé Olivier Veran de tout faire pour empêcher les Français de disposer de tests, chose que les Allemands ont depuis le début du mois de mars.

J’accuse les membres du cabinet de l’Élysée d’avoir VOLONTAIREMENT désinformé le Premier Ministre afin de contrôler la situation pour favoriser le vaccin de GILEAD dont les actionnaires sont quasiment les mêmes que ceux du groupe média BFM, et qui comprend, entre autres, BlackRock principal bénéficiare de la réforme des retraites.

Enfin, j’accuse le Dr Salomon et les membres du conseil d’avoir saboté VOLONTAIREMENT la totalité du pays alors que la Suède n’a confiné personne, et qui a enregistré bien moins de morts par 1.000 habitants que la France

Source : https://www.jovanovic.com/blog.htm

 

 

 

 

 

 

OPÉRATION DÉPISTAGE COVID

L’application dépistage « StopCovid »
sera disponible le 2 juin

 

 

L’application StopCovid semble avoir bénéficié d’un coup d’accélérateur ces dernières heures. Le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, a annoncé mardi sur BFM Business que le dispositif de traçage numérique entrerait en phase de test la semaine prochaine. Il serait débattu devant les députés le 25 mai, puis déployé à grande échelle le 2 juin.

« Stopcovid » est censé permettre de prévenir les personnes ayant été en contact avec un malade testé positif au coronavirus. Le gouvernement a assuré que son installation serait volontaire et ne permettrait pas la géolocalisation. Mais… ?

Pourtant, depuis le début de l’épidémie de coronavirus, plusieurs pays ont franchi le pas, à l’image de la Russie, d’Israël ou encore de la Corée du Sud et de Singapour, qui ont misé sur le traçage numérique. Ils utilisent dans certains cas les données de géolocalisation, suscitant de vives critiques de leurs détracteurs qui ont dénoncé une atteinte aux libertés.

 

Les tests ne sont pas fiables

Les fabricants de tests le disent, aucun des tests ne peut détecter le virus Sras-Cov-2 mais seulement une infinitude de petits virus inoffensifs ou déchets de cellules exosomes qui font naturellement partie de notre microbiote.

En clair, les tests détectent que vous avez déjà par le passé été en contact avec des corona grippaux (ce qui le cas de presque tout le monde), mais ne sont pas spécifique au Covid qui est le dernier corona à la mode.

Donc le fait d’être positif vous classera soit porteur sain, soit porteur malsain, c’est-à-dire suspect d’office justifiant peut-être le confinement ou la vaxxination !

 

Comme d’habitude, les enfants en première ligne !

A compter du 11 Mai en France, ils vont imposer un dépistage massif dans toutes les écoles (700.000/semaine).

Chaque directeur d’établissement scolaire va recevoir une ordonnance de 61 pages, de la part du rectorat (histoire de bien noyer le poisson dans l’eau) et imposer le test sans en informer au préalable les parents, car cela sera imposé par l’État.

Une fois votre enfant (porteur sain) dépisté, ils obligeront toute la famille proche et contacts à se faire dépister, reconfiner… (puis vacciner…). Vous serez dans l’obligation d’accepter ce dépistage, sinon ils garderont votre enfant,
– ceci apparaîtra entre les lignes dans cette ordonnance envoyée dans chaque établissement scolaire.

 

Passer par nos enfants est un plan stratégique diabolique pour abattre les résistances de beaucoup d’adultes

 

Refuser le dépistage est la seule clé
pour les empêcher ensuite de nous imposer la vaccination

 

Une fois vaccinés nous passerons du statut de faux malades à celui de vrais malades, affaiblis. C’est pour cette raison que l’unique message à véhiculer sur tous les réseaux sociaux et en France est le suivant :

Ne vous faites pas dépister et ne laissez pas vos enfants se faire dépister sans votre consentement

Si en France, les gens comprennent ce message pour ne pas tomber dans leur piège, ils ne remettront pas leurs enfants à l’école, entre les griffes de l’État.

 

 

 

 

Un autre piège dans les cartons :

Création de Brigades Sanitaires

Déjà le terme « Brigade sanitaire » ça fait froid dans le dos, mais en plus, il y aura une « commission » pour chaque cas signalé… En 40, ça s’appelait la MILICE, créée pour dénoncer à la Gestapo.

Voilà de quoi motiver des vocations… L’histoire se répète en version modernisée !

Pour les détails, voir ici :

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/deconfinement-comment-vont-fonctionner-les-brigades-sanitaires-anti-coronavirus-6823553

 

Tentative de corruption des médecins

Maintenant on nous demande de violer le secret médical !

Le gouvernement, en ce moment même, organise un flicage éhonté de vos informations de santé. Les conséquences seront pour tout le monde, très lourdes !

 

Vidéo 2 min 19

 

 

Source : https://micheldogna.fr/

 

 

 

 

 

Frédéric Delorca sur

 

 

Le blog « Atlas alternatif » se propose de poursuivre le travail collectif au service d’une critique de la domination des grands groupes industriels, financiers, médiatiques et des Etats occidentaux dans le monde, travail qui a abouti en 2006 à la publication de l’ouvrage Atlas alternatif (ed. Le Temps des Cerises) – 42 contributeurs (1).

Dans ce blog nous voudrions livrer des regards critiques sur l’actualité telle qu’elle est présentée par les grands médias, donner des nouvelles de la diffusion de l’Atlas alternatif et continuer à soutenir les forces anti-impérialistes progressistes au niveau international.

Toutes les énergies qui souhaitent nous aider sont les bienvenues !!! (Et vous pouvez aussi nous retrouver sur Facebook et sur Twitter !)

 

 

“Together at home”, une manipulation des multinationales

 

Le 18 avril dernier, grand show occultiste pour encourager les gens à rester confinés chez eux. « Together at home« , comme « Together as one« . Au micro, l’occultiste Lady Gaga, la copine de Marina Abramovic. Aux finances : Global Citizen, un lobby lancé par les grandes multinationales en 2016 :

 

Le show “Together at home

 

 

Source : http://atlasalternatif.over-blog.com/2020/04/together-at-home-une-manipulation-des-multinationales.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail 

 

 

 

 

 

« L’ultime solution ? L’auto-fellation ! »

 

Charles Sannat – Insolentiae – 30.4.2020

 

 

 

 

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je dois vous avouer que je reste ébahi par ce qu’il se passe et par la folie qui semble s’emparer de plus en plus de gens, jusqu’à nos mamamouchis mamamouchant qui ne savent plus à quel saint se vouer. Il faut dire qu’il sont peu sujets aux croyances, à la spiritualité ou encore sensible à la présence de Dieu.

Lorsque le monde s’effondre et je parle de celui des magasins, des supermarchés et des temples de la consommation qui eux peuvent rester ouverts alors que les églises, les mosquées ou les synagogues elles restent fermées. Les infectés au totalitarisme marchand, à la consommation de base s’enfoncent dans une forme de folie.

Ils bouclent.

Ils tournent en rond.

Ainsi hier, je suis parti d’une véritable information « un fauteuil sur deux dans le métro » pour rigoler un peu de cette folie dans la réflexion et la fin de tout bon sens. J’ai donc imaginé un train avec un wagon sur deux… c’était une blague pas une information;

Aujourd’hui, le ministre Blanquer ce qui est une information, a déclaré que faire des demi-journées d’école n’avait aucun sens. C’est pour cette raison qu’il a décidé que l’on ferait des demi-classes sur des demi-quinzaines… alors qu’un nouveau syndrome terrible apparaît et touche les enfants.

Je voulais gloser avec vous de manière badine sur ce sujet quand je suis tombé sur LA véritable information de ce 44ème jour de confinement.

C’est un article, oui, oui, sérieux, si, si, du Nouvel Obs, intitulé…

Et si on profitait de ce confinement pour réfléchir vraiment à l’autofellation ?

Oui-oui.

Lire la suite…

Source : https://insolentiae.com/44eme-jour-de-confinement-lauto-fellation-ledito-de-charles-sannat/

 

 

Cette chronique a suscité de nombreux commentaires. Notre préféré :

 

« Le jour ou l‘on pourra s‘auto-sodomiser on se passera du gouvernement …. »

 

Et si d’aventure vous cherchez une autofellation sur Google Images, pour illustrer la fin de cet insolent article, vous tomberez sur pas mal de photos. Pas vraiment explicites, ni convaincantes. Et encore moins engageantes. La seule qui nous ait paru claire (mais pas plus convaincante) est un dessin

 

 

Où avons-nous lu récemment qu’une des trouvailles de génie des valeureuses zélites qui souhaitent nous parquer dans un camp de concentration (en attendant l’extermination) planétaire était de nous faire nous enfermer nous-mêmes, chez nous, en tête-à-tête avec du porno obligatoire ? Il semble que ce ne soit pas après tout une théorie du complot et que le Nouvel Obs fasse partie des petites mains à la manœuvre. Avec l’argent des contribuables.

Joie ! Joie ! Pleurs de joie !

 

 

 

 

Bien accueillir les « bébés-covid »

 

Théophraste R. – LGS – 5.5.2020

 

 

 

 

En raison du confinement entre le 17 mars et le 11 mai, un baby-boom est à prévoir dans les 9 mois suivants.

En effet, pour les démographes, le confinement rassemble les couples, distille une ambiance propice à la procréation, provoque des pulsions vitales qui contribuent à annihiler la vigilance contraceptive et à multiplier les actes de fornication. Par suite, on compte que le nombre de naissance pourrait augmenter de 200 000.

40% des maternités ayant fermé en 20 ans, le gouvernement, pris de court (encore !) prévoit d’augmenter massivement les subventions accordées à l’AAAD (Association pour L’Accouchement Accompagné à Domicile), l’ADAV (Association pour le Droit Accoucher dans sa Voiture ) l’ADARER (Association pour le Droit d’Accoucher dans le RER), l’ADABD (Association pour le Droit d’Accoucher au Bord d’une Départementale), l’AAAPA (Association d’Aide à l’Accouchement au Péage d’Autoroute).

Le gouvernement envisagerait de faire appel dès maintenant à des sage-femmes et obstétriciens cubains et de commander à la Chine des biberons, lait en poudre, couches-culottes.

200 000 bébés de plus, à 4 couches par jour, c’est 800 000 par jour, 24 millions par mois, près de 300 millions par an.

Des spots publicitaires inviteront les parturientes à adhérer massivement à l’ALCCTTE (Association pour le Lavage des Couches-Culottes Triangulaires en Tissu Eponge).

Restons optimistes : pour peu que, de surcroît, la fourniture de biberons, lait en poudre, layettes soit assurée grâce à des mesures anticipées (cette fois !), qu’un accompagnement obstétricien soit garanti dans la plupart des naissances, où qu’elles interviennent, grâce aux PBOVD (Patrouilleurs de la Brigade Obstétricienne Volante Départementale), on peut espérer que les bébés-Covid ne s’amuseront pas à choisir la même date pour leur naissance et pour leur mort.

Théophraste R. (Auteur d’un livre-enquête (en cours) : « L’afflux de vétérinaires accoucheurs dans les maternités ».

________________________

1/ La meilleure de Sibeth Ndiaye (novembre 2020) : « Pour accoucher en maternité, il faut savoir mettre les pieds dans les étriers. Moi, je suis ministre, mais je ne sais pas le faire ».

 

Source : https://www.legrandsoir.info/bien-accueillir-les-bebes-covid.html

 

 

 

En marche !

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 8.5.2020

 

 

Renaissance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renaissance

 

De quoi ?

Du courage parlementaire en Europe.

 

 

 

Joli cadeau pour le 262e anniversaire de Robespierre

 

 

 

On vous avait promis d’y revenir, au coup de gueule de Georges Stanechy. Vous n’avez pas encore fini de lire Anatole Atlas et voilà qu’on se ramène avec un autre qui, lui aussi, dit des choses sans mâcher ses mots. Pourquoi se plaindre ? Abondance de biens ne nuit pas. En tout cas, pas de ces biens-là.

Gavez-vous des deux, vous ne perdrez pas votre temps. Et, si vous avez quelque instinct de conservation de reste, regardez cette vidéo, vite, avant que Youtube ne l’efface. Parce qu’il n’y a pas que des parlementaires en Italie et en Autriche qui redonnent des raisons d’espérer : au sein des merdias US eux-mêmes, il se trouve des gens qui essaient de penser tout seuls et d’agir selon ce qu’il faut bien appeler leur conscience.

Certes, une hirondelle ne fait pas le printemps, mais enfin, la terre tourne encore autour du soleil et il nous en reste quelques-unes.

 

 

 

 

 

 

Des Vagues et des Pleins Pouvoirs…

 

Georges Stanechy – À contre-courant – 3.5.2020

 

 

 

« Les foules n’ont jamais soif de vérités.
Devant les évidences qui leur déplaisent, elles se détournent, préférant déifier l’erreur, si l’erreur les séduit.
Qui sait les illusionner est aisément leur maître ; qui tente de les désillusionner est toujours leur victime. »

Gustave Le Bon  (1)

 

 

 

 

 

 

En France, le gouvernement vient de renouveler, de proroger, ses « pleins pouvoirs », opération camouflée sous la bienveillante appellation d’Urgence Sanitaire, jusqu’au 24 juillet prochain.

En prévision d’une possible « prochaine Vague », affirment nos oligarques : « la deuxième » !

Oui.

Même si les meilleurs spécialistes en virologie, et les meilleurs centres de recherche du monde, en restent stupéfaits d’étonnement ; eux qui travaillent depuis des décennies dans le domaine : ils ne savent pas d’où sort pareille « stupidité », pareil « fantasme » !… (2)

À ce rythme, pourquoi se gêner et ne pas utiliser ce concept de « Vague » en permanence : après la « deuxième », la « troisième », la « quatrième », etc. ?…

Plus besoin d’avoir recours à celui, devenu obsolète, usé jusqu’à la corde, de « Terrorisme » pour maintenir la privation des libertés publiques : d’opinion, d’expression, de réunion. Supprimant ainsi tout débat politique « jusqu’à nouvel ordre ».

Nouveau concept, « nouvelle Vague » !…

Les spécialistes en « marketing politique », bien souvent cocaïnés jusqu’aux sourcils, ont une imagination intergalaxique…

Ils sont payés pour cela. Dans le cas présent, leur domaine de recherche et de production n’est pas de se battre contre les maladies infectieuses, ou pour la promotion d’une authentique Santé Publique, mais formater la « psychologie des foules » (3), des consommateurs, des groupes sociaux. Ce qu’on appelle pompeusement : « l’ingénierie sociale »…

Leurs outils fondamentaux : l’illusion, le mensonge, la contre-vérité. Et, tout particulièrement : « La Peur ».

Mais, c’est de l’ouvrage sérieux. Leurs travaux, sont toujours avalisés par des « comités d’experts » faisant autorité.

« Experts » ?… En fait des voyous finis, grassement rémunérés. Car, il faut être un voyou de la pire espèce pour valider des contre-vérités ; surtout, quand on sait qu’elles vont provoquer morts, destructions, souffrances, désespoirs…

Qu’on se souvienne du superbe, néanmoins diabolique, numéro d’illusionniste du ministre de la défense des USA, Colin Powell brandissant sa petite fiole de talc au Conseil de Sécurité de l’ONU, affirmant que c’était de l’anthrax ; « arme de destruction massive » que produirait l’Irak.

 

 

 

 

 

 

Tout était faux.

Résultat : l’Irak fut détruit et ne s’en est pas relevé : plus de 1,5 millions de morts, des blessés et traumatisés par millions, des destructions, atrocités, massacres, tortures, à l’infini… (4)

Un terrifiant exemple de « satanisme politique », je ne trouve pas d’autre terme.

Tant que nos oligarques exerçaient leurs talents prédateurs sur d’autres pays, à des milliers de kilomètres de nos chaumières, nous pouvions laisser dire, laisser faire… Qu’ils mettent le feu et rasent maisons, boutiques, écoles, hôpitaux, barrages, centrales électriques, ponts et routes, de nos voisins… Bof…

Beaucoup d’entre nous ne s’imaginaient pas qu’un jour ces barbares seraient capables d’exercer leur cruauté à l’encontre de leurs propres concitoyens. Les yeux crevés et les mains arrachées des Gilets Jaunes étaient déjà un signe sanglant de leur sauvage détermination : pour conserver leurs privilèges, ceux de leurs maîtres et de leur caste, ils n’éprouveront aucune hésitation.

Cette grippe hivernale avec la gestion démentielle de nos autocrates, défiant toute logique et toute approche réellement scientifique, laisse apparaître dans nos « démocraties » le profond délabrement de nos institutions, gangrenées par la corruption des groupes privés, ou de pression, de tous poils…

 James Madison (un des « Pères » de la Constitution américaine – quatrième Président des USA en 1808) l’avait constaté, et anticipé son développement, dès 1792, parlant de :

 
« … l’impudente dépravation de notre temps, les pouvoirs privés devenant la garde prétorienne du gouvernement, à la fois ses outils et ses tyrans corrompus par ses largesses et l’intimidant par leurs clameurs et leurs intrigues »(5).

 

Pour ceux qui en prennent conscience à présent, le réveil est brutal. D’autant que nos oligarques, en France n’ont aucune « opposition » tant au parlement que dans les médias de masse. Notre « pseudo-opposition » se dispersant actuellement dans les discussions sans fin sur les masques, et autres faux débats, alors qu’une majorité de français ont perdu leurs revenus ou leurs emplois. Ne sachant même pas s’ils vont les retrouver…

Au point qu’à la violence de sa politique économique et sociale, cette nomenklatura en rajoute dans le sadisme. Ainsi un ministre de la santé, à l’arrogance sans limite, se permet de dire à ses concitoyens qu’il ne sait pas encore si le « déconfinement » sera effectif le 11 mai :

 

« … s’accordant le droit de repousser la date prévue en cas de relâchement des Français ». (6)

 

Jusqu’à l’infantilisation du Peuple, de la Nation.

Impitoyable et méprisante démonstration de perversion, la caractéristique du pervers narcissique étant sa capacité inépuisable à souffler le chaud et le froid, propager l’incertitude et la confusion, dans ce que Saverio Tomasella a remarquablement défini :

 

 « La malveillance retorse et la méchanceté vicieuse, ou « perversion morale », sont l’exemple même d’une démence camouflée, d’un dérèglement destructeur qui fait tout pour se parer des atours de la vertu et se draper dans les apparences lénifiantes de la « normalité » ».  (7)

 

Heureusement « la société civile », en l’absence de représentants politiques courageux et intègres, se lève, organise sa résistance, en réseau. Je relais la vidéo, avant peut-être qu’elle ne soit censurée sous un prétexte ou un autre, d’un chef d’entreprise, Silvano Trotta ; qui, sur sa chaîne YouTube, bénévolement, a effectué un remarquable travail de « réinformation » et de débats pendant cette guerre à l’encontre du Peuple de France.

Ce qu’il y a de remarquable dans cette vidéo, c’est l’héroïque résistance de députés face à la dictature des oligarques de leurs pays, dans l’enceinte même de leurs parlements ; notamment, en Italie et en Autriche. Ce qu’on aurait voulu voir de la part de nos représentants politiques…

Exemples de courage et d’espoir :

 

 

 

 

_____________________ 

 

  1. Gustave le Bon, Psychologie des Foules, Félix Alcan – Editeur, 2° édition – 1896, p. 98
    2. Bulletin d’information scientifique de l’IHU Méditerranée – Infection, Point sur l’épidémie : risque-t-on vraiment une deuxième vague ?, 28 avril 2020,
    https://www.youtube.com/watch?v=FcvDi6tjldk
    3.  Psychologie des Foules, Op. Cit
  2. 4. Georges Stanechy, Noël : Les Enfants de Falloujah, 14 décembre 2012,
    http://stanechy.over-blog.com/article-noel-les-enfants-de-falloujah-113449774.html
    5. Georges Stanechy, Le Libéralisme : La Loi du Plus Fort, 2 mars 2007,
    http://stanechy.over-blog.com/article-5865375.html
    6.  Déconfinement : le 11 mai en question, 3 mai 2020,
    https://www.youtube.com/watch?v=PoSuzB6xsjU
    7.  Saverio Tomasella, La Folie Cachée, Albin Michel, 2015, p. 95

 

Source : http://stanechy.over-blog.com/2020/05/des-vagues-et-des-pleins-pouvoirs.html

 

 

 

 

La vidéo recommandée par Georges Stanechy a été mise en ligne par Silvano Trotta, qui anime la chaîne youtube Face à Face et qui dit, en la présentant :

 

« Vous allez écouter des femmes et des hommes politiques qui osent s’élever contre cette mascarade de pandémie !

Sources :

https://baslesmasques.co

https://www.youtube.com/watch?v=DgamF…

https://www.youtube.com/watch?v=s7fvj…

https://www.youtube.com/watch?v=ChIQ2…

https://www.youtube.com/watch?v=EqIIr…

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 6 mai 2020

 

 

Axiome de la sphère

 

 

 

 

 

 

 

Axiome de la sphère

 

 

 

 

Karl Marx aurait aujourd’hui 202 ans

 

 

 

 

En guise de bouquet de fleurs, un livre qui sort des presses, dont on peut penser qu’il y jetterait un coup d’œil intéressé.

 

 

« Les foules n’ont jamais soif de vérités.
Devant les évidences qui leur déplaisent, elles se détournent, préférant déifier l’erreur, si l’erreur les séduit.

Qui sait les illusionner est aisément leur maître ; qui tente de les désillusionner est toujours leur victime. »

Gustave Le Bon, Psychologie des foules

[Cité par Georges Stanechy, nous comptons y revenir]

 

 

« Je confesse, très hypothétique lecteur contemporain, ma lassitude à te gaver de mots dont tu n’as sans doute que faire, plus soucieux de ton feuilleton télévisé que des aventures d’Ishtar et de Gilgamesh. Mais ce n’est pas à toi que s’adressent prioritairement mes phrases, et Jérôme Bosch m’encourage à terminer cette Œuvre au Rouge en pensant à tous ceux qu’elle enchantera dans cinq siècles ou millénaires. »

Anatole Atlas, Axiome de la sphère

 

 

 

 

 

 

Anatolae ATLAS

Axiome de la sphère

Miroir sphérique – Avril 2020

496 pages  – 17 x 24 cm

20 €

En ligne, au Miroir spérique (spherisme.be)

et en ces temps de confinement, chez Tropismes, à Bruxelles.

Bientôt, on l’espère, ailleurs : indication ici.

 

 

 

 

Dès AJIACO, l’auteur annonçait clairement la couleur :

 

« Un spectre hante la littérature : le spectre de l’aède. Il est le refoulé d’une ère prosaïque interdisant que soit traduit en chant le poème du monde. Sa mélopée, depuis la guerre de Troie, dans un miroir sphérique, offre une vision globale dont s’élucident les trompe-l’œil du dernier demi-siècle. » 

 

C’est le rôle qu’il s’est assigné et c’est ainsi qu’il se voit : en Homère des temps post-modernes. On pourrait penser qu’il souffre de narcissisme ou de folie des grandeurs. Mais chaque grande convulsion de l’humanité a ses bardes, ambulants ou pas. Qui le sait de leur vivant ? Fou littéraire parce qu’il s’autoédite ? Nous l’avons déjà dit mais répétons-le : ne peut désormais plus être considéré comme condition d’accès à la folie littéraire le fait de s’éditer soi-même. Assurément Plus depuis que la censure, devenue économique, interdit l’édition et la publication de quiconque a quelque chose à communiquer à ses semblables. Et peu importe que ce quelque chose soit politiquement orienté à droite, à gauche ou ailleurs (sauf à l’extrême-centre). Penser, dire ou écrire ce qu’on pense et le faire avec talent constitue, pour les parasites à la barre de notre piteuse Nef des Fous, un bien trop mortel danger. Ils n’éradiqueraient pas avec plus de frénésie des rats porteurs de la peste et du choléra.

 

Est-il besoin d’un avertissement supplémentaire ?

Oui, peut-être, pour les néophytes.

Quiconque a lu, dans notre langue,  Rabelais et Robespierre – qui est son verbe incarné – sait qu’il faut pour les lire autant d’énergie qu’il leur en a fallu pour dire. C’est une énergie de cette espèce qu’il faut pour s’approcher d’Atlas, dont la prose ressemble un peu, si on ose ainsi comparer, à la musique de Wagner : quand on croit que c’est fini, cela recommence et cela n’en finit pas de recommencer en irrépressibles spirales  qui naissent, meurent et renaissent les unes des autres, car il s’agit d’un chant, pas de dissertations. Or, goûter la musique de Wagner n’est généralement pas un goût inné, il faut l’acquérir, mais, dieu, qu’on en est récompensé ! Et laissez quimper Salvador Dali, qui trouvait que cela fait trop de bruit. Vous aurez le temps de vous reposer quand l’âge et le Heavy Metal vous auront rendus sourds.

Donc, si les torrents d’éloquence d’Atlas vous effarouchent, faites comme nous : lisez-en ce que vous pouvez sans perdre pied, interrompez-vous de temps en temps pour aller vous écouter, les pieds sur la table, un CD du Maestro Fagioli ou de Max Emmanuel Cencic, puis revenez-y, dispos et d’attaque. Bientôt vous ne pourrez plus le lâcher, même pour reprendre haleine.

 

 

 

 

Dans une de ses errances antérieures, celle d’AMEN qui précédait AJIACO, Atlas-Homère assistait à une curieuse partie de poker entre quatre fameux truands : le roi d’Arabie Saoudite, l’émir du Qatar, le sultan de Turquie et le parrain d’Israël en Palestine Biblik Bibi. On était en Atlantide, pas loin du Rocher des Djinns, au Maghreb.

Dans cette errance-ci, l’ancêtre qui le guide n’est plus Ulenspiegel ni Maigret, ni Avicenne, c’est Gilgamesh, mythique roi d’Uruk en Mésopotamie, encore bon pied bon œil malgré ses 5.000 ans.

 

 

 

 

1ère Digression

Bien que ce soient les femmes de son peuple qui aient inventé l’écriture – sinon pourquoi la déesse Nidaba et non un dieu ?  –  Gilgamesh en tient pour la transmission orale qui nous a valu les plus grands et les plus immortels chefs d’œuvres, d’Homère à Rabelais, en passant par l’Odyssée qu’improvisa, en s’accompagnant sans doute à la cithare, la jeune Sicilienne sans nom dont les parents ou les grands-parents, immigrés venus d’Ionie, cette Grèce d’Orient patrie d’Homère et de Sapho, avaient fondé sa ville de Trapani et celle de Marseille.

Ici, Gilgamesh, voyageant en terre d’Arménie, pas loin du mont Ararat, murmure son rêve éveillé, ses pensées, ses prémonitions, ses songes autant que ses souvenirs, et son scribe Anatole sténographie ce qu’il dit, comme faisaient au XVIe siècle les secrétaires du duc de Langeais et du cardinal du Bellay, assis aux pieds de Rabelais, pour que ne soient pas perdues les histoires qu’on le priait de conter à table.

 

 

Sachez cependant que le jeune roi cinq fois millénaire ne voyage ni en jet ni accroché à un drone, mais en carriole tirée par un âne, et en compagnie d’un couple à première vue improbable mais tout ce qu’il y a de plus réel et contemporain : Elisabeth Badinter, féministe et philosophe, milliardaire présidente de Publicis, et son époux Robert, ex-maître du barreau et Garde des Sceaux de feu François Mitterrand.

Ce dont ne se doute pas le couple Badinter, c’est que l’âne fatigué qui les tracte n’est autre, précisément, que le quatrième président de la Ve République Française, le beau François lui-même, condamné pour ses péchés à se réincarner en ce modeste équidé, qui entend tout ce qui se dit, y compris de lui, n’en pense pas moins, et c’est peu dire que, souvent, il enrage.

On retrouve aussi, dans cet AXIOME, le duo de Léviathans chers à l’auteur (façon de parler) : Kapitotal et Tour Panoptic, et des personnages de rencontre qu’il faut bien qualifier d’inévitables dès lors qu’il est question des maux universels d’aujourd’hui, mais déjà vieilles connaissances, Killer Donald, Baby Mac et Biblik Bibi, mais en outre quelques survenants nouveaux  tels que BHL et Jacques Attali, Elon Musk et un MBS ne se séparant pas d’un carton à chapeaux où il transporte une tête, avec passages, en guest stars, de la déesse Ishtar et de la divine Shéhérazade, ce qui nous vaut, en fin de volume, quelques intrusions éloquentes du calife des Mille et Une Nuits contemporain de Charlemagne Haroun al-Rachid lui-même, dont nous apprenons sans trop de surprise qu’un pion de son jeu d’échecs, pillé avec tant d’autres trésors à Bagdad, trône sur la table du Bureau Ovale.

 

 

Plus facilement transportable, il est vrai qu’un taureau ailé.

 

 

Parler d’un livre, c’est bien, mais le laisser parler lui-même vaut mieux. Citations, donc. Bonnes feuilles. La difficulté, cette fois encore, était de choisir, en avançant dans cette forêt touffue, c’est-à-dire dans ce jardin qui se déploie de mille façons, à l’infini, et n’en finit pas de se déployer, parce que l’imagination de celui ou celle qui regarde n’en finit pas d’y ajouter des déploiements nouveaux.

Nous y avons relevé pour vous, au passage et au petit bonheur la chance, des formules qui nous ont frappés ou qu’on voudrait avoir écrites, et nous y joindrons, en annexe, deux ou trois extraits.

Vous aurez même droit à quelques digressions de notre cru, que vous pourrez sauter sans dommage, mais où le savant auteur apprendra de nous que YHWH ne vient pas du tout de JOVIS…

 

D’Ève et de Nidaba

Nidaba, déesse sumérienne de l’écriture

3.000 ans avant Sumer : l’écriture de Vinca

Le Jardin des Délices, source d’inspiration littéraire

 

Ce qu’il vous faut savoir surtout,

c’est que le chant de l’aède se poursuit – au fil des événements qui ont suivi la dernière page de son livre – sur le site spherisme.be. Ces pages, qu’il intitule « Invitations »,  seront réunies l’an prochain dans son volume suivant. À ce jour, il y en a quinze et les voilà : http://www.spherisme.be/Texte/ShalomofMoloch.htm

 

 

 

 

Glané en lisant AXIOME

 

L’âne :

« Laissez-vous tenter par une balade à dos d’âne sur ces terres bibliques, ai-je envie de braire à l’adresse d’un invisible public. Vous aurez la chance  d’obtenir une vue panoramique sur l’histoire d’au moins trois millénaires, et recevrez en prime une vision détaillée des secrets d’État les plus actuels. »

 

C’est Ishtar qui parle :

« Une logique binaire n’autorise d’alternative qu’entre conservatisme nationaliste et multinationalisme progressiste, mâchoires carnassières du même Moloch. Qui vend les passeports au plus offrant : de 100.000 à plusieurs millions de dollars. Un membre de la race élue peut disposer de 100 nationalités, quand plusieurs milliards de damnés, déracinés et dépossédés, n’ont plus d’autre pays que la Terre Promise par la secte évangélique du Royaume de Dieu. »

 

Le scribe (ou Gilgamesh ?) :

[…] Car la valorisation du capital est inséparable d’une dévalorisation de la force de travail, et cet antagonisme fondamental ne peut être révélé, qui ouvrirait l’hypothèse d’une alternative aux dictatures de valeur d’échange et travail mort sur valeur d’usage et travail vivant, soit la possibilité d’un au-delà du capitalisme…

[…] Trident Juncture massera quelquie 50.000 hommes aux frontières de la Russie et de l’Arménie. Dans le même temps l’Occident prendra l’Orient à la gorge en frappant l’Iran. Que cent ans après la première guerre mondiale, des manœuvres guerrières d’une telle ampleur se déploient dans une aussi complète passivité des milieux intellectuels, signifie bien l’interdiction de toute conscience…

 

Gilgameshn, magicien d’Irak, prend l’apparence de son propre crâne dans les mains d’Ishtar, qui s’amuse à contrefaire Hamlet parlant à Yorik :

« Quelle ère de l’histoire a-t-elle engendré plus de persécutions massives que la vôtre ? Aux migrations des campagnes vers les villes ayant produit les vagabonds d’antan, nécessaires pour fournir la main d’œuvre de vos usines, a succédé l’errance mondiale des migrabonds. »

 

Là, c’est nettement le scribe :

À ce titre, l’ouvrage Histoire et conscience de classe (écrit à partir de 1918) de Georg Lukács est assurément le travail théorique ayant fait l’objet de l’omerta la plus absolue dans les milieux universitaires et médiatiques au cours du XXe siècle ; et La société du spectacle de Guy Debord, celui qui fit le plus d’usage idéologique depuis cinquante ans…

 

Encore l’âne Tonton :

[…] Mésopotamie, chair femelle des fertilités originelles, quelle métaphore pour le phallus des bombes. Chaque pays d’Europe moins lié aux autres que tous soumis au nerf de bœuf de l’Oncle Sam. Quand j’étais l’équarisseur du peuple français, l’écornifleur de toutes les gauches occidentales, pouvais-je imaginer que j’aurais un jour à trembler pour ma propre barbaque ?

 

Gilgamesh :

« Nous sommes vos boucliers », clament ces glaives aux peuples en les saignant ; « Payez et nous vous défendrons ! »

[…] … quand Baby Mac, réfugié dans une casemate militaire sur l’arrière-front du Tchad, pousse l’obscénité jusqu’à contrefaire une posture morale digne de l’agent du MOSSAD Benalla (muni d’un passeport diplomatique, son barbouze l’avait précédé dans cette garnison française en Afrique, où se nouent tous les trafics d’armes, de djihad et de métaux rares)…

 

Gilgamesh encore, sur les Gilets Jaunes :

[…] « L’ordre et la concorde doivent régner » proféra depuis son bastion néocolonial cet employé de Rothschild à l’Élysée, pour mater par les mots un peuple insurgé.

[…] Kapitotal a-t-il pris son envol en France (deux ans après le coup d’État monétaire de Nixon en 1971) grâce à la loi Rothschild, sommant l’État d’obéir aux marchés financiers, prélude à l’esclavage par la dette ? Les Gilets Jaunes sont complices de génocide en vitupérant ces gangs, rétorque la Tour Panoptric…

Une étincelle a donc jailli. Cette flamme a traversé des corps, erré dans les têtes qui se sont mises à parler. La gangue de rêves morts et de mémoire falsifiée s’est fissurée, des foules inconnues d’elles-mêmes se découvrant en vie, parant la grise misère ordinaire aux couleurs d’une commune oriflamme. Aux carrefours, les silhouettes anonymes se sont intronisées les unes les autres en Jasons rédempteurs d’une antique chevalerie, celle de la Toison d’Or.

 

Gilgamesh sur un des plumitifs à la mode :

« Très peu de carnage » ânonnera le plus célèbre grabataire français du verbe aux ordres de ses commanditaires, pour décrire la situation. Non sans féliciter Killer Donald pour avoir mis fin à l’impérialisme américain, quand celui-ci relance le pillage de l’Irak. Soit la dose maximale de remugles toxiques imposés par Kapitotal à l’industrie de l’insignifiance promotionnée par la Tour Panoptic…

[…] Cet organisme acéphale dont l’appareil digestif a colonisé le cerveau, n’ayant plus guère que des productions culturelles excrémentielles, ne déclenche-t-il pas des perplexités faisant se demander où est son bec ? Baptisons donc « Où-est-le-bec » ce lombric illustratif d’une structure où se confondent les orifices de la parole et de la défécation, caractérisée par médiocrité d’inspiration et plat prosaïsme d’expression…

[…] À dates fixes, gazettes et magazines font l’unanime réclame d’un même putride orviétan, vendu comme panacée pour troubles gastriques et intestinaux d’une Animal Farm où lois de la gestion et de la digestion se confondent…

[…] C’est Drieu la Rochelle (panache et style en moins) discréditant la Révolution Française et la Commune de Paris, comme toute Résistance à Vichy, sous le brillant prétexte que mieux vaut prendre un comprimé de sérotonine…

 

Gilgamesh (et son scribe, grand amateur d’anagrammes) :

Capture et prise en otage de la littérature dans un numéro de dressage pour le cirque du MOLOCH : à ces exercices excelle BHL. N’est-il pas le pontife de la Multinational’s Oligarchic Leaders & Opinioners Church ?

Un livre sans égal signalait cet automne qu’au sommet de cette occulte synarchie siège un synode composé de six prélats, choisis pour leur expertise en l’art de la mystification, groupés sous le nom de SHALOM.

Ce constat ne pouvait bien sûr être ébruité par une presse aux ordres, qui passa sous silence le contenu de cet ouvrage. Le quotidien belge de référence poussa la servilité jusqu’à ne pas mentionner son existence. Et la Commission des Lettres de ce pays, qui prescrit l’achat pour les bibliothèques de toute publication belge, ordonna son élimination des tablettes officielles. Ces vilenies produisirent un effet comique, AJIACO bouclant en beauté la seule œuvre qui assume l’héritage épique de Charles De Coster. Si la valetaille prostituée fit disparaître ce péril, il incombait donc au destin d’en offrir l’éclatante confirmation : cinq des six prélats du MOLOCH acoquinés dans SHALOM ne viennent-ils pas de lancer leurs dernières salves en bombardement groupé ?…

Sollers : « Une conversation infinie »             Janvier 2019
Houellebecq : « Sérotonine »                         Janvier 2019
Attali : « Les Chemins de l’Essentiel »                 Mai 2018
Lévy : « Looping for Europe »                        Janvier 2019
Onfray : « Sagesse »                                     Janvier 2019
Minc : « Voyage au centre du système »        Janvier 2019

 

 

 

 

Tout à coup, les voyageurs sont face à face (ou sont-ils dedans ?) avec le plus fameux triptyque du monde : Le Jardin des délices. Est-ce Anatole Atlas qui poursuit, telle une tournée des grands-ducs, celle des génies de sa Lotharingie ou quoi ? Après Simenon et De Coster, maintenant Bosch ? Pourtant, c’est toujours Gilgamesh qui parle :

 

Le couple Badinter scrute mon éblouissement devant l’image même des origines et des fins dernières. Élisabeth prend ma main. « Revenez sur terre, n’ayez pas peur. Vous êtes ici chez vous. Nous sommes bien sur le plateau du Caucase où prennent source le Tigre et l’Euphrate, ces fleuves qui, selon le mythe, baignent le jardin d’Éden. »

 

Mais que vient faire en Anatolie, le tableau de Jérôme Bosch ? Certes on y attend du beau monde,Trident Juncture obligeant, cependant…

 

Convaincu de la sorcellerie dont est irradié ce chef d’œuvre halluciné, je n’ose demander pourquoi l’on a pris le risque de lui faire effectuer un si aléatoire voyage. Élisabeth pouffe d’un rire de jeune fille timide. « C’est encore un secret. Robert et moi serons gênés de le divulguer. »

 

On n’en finirait pas de citer.

 

 

 

 

Extraits

 

Le Sens, la Sensure et les Sentinelles

pour Michèle, mon Ishtar

 

Quand le cercle se ferme, s’ouvre la Sphère. Ces jours-ci, mon scribe accueillait Thyl Ulenspiegel et Jules Maigret sur le Rocher des Djinns, ultime contrefort de l’Atlas plongeant dans l’Atlantique. Le fameux commissaire sortait pour l’occasion de sa retraite à Meung-sur-Loire, en raison d’une enquête à mener sur le dernier projet de la firme Google. Welcome in Smartworld, pouvait-on lire en lettres d’or géantes au sommet de la montagne. Pour que le taux de croissance de la cybersécurité continue de grimper à deux chiffres, il n’était rien de plus indispensable que d’augmenter le taux de la cybercriminalité… Maussade, bougon, la pipe aux dents, Jules fait à ses deux compagnons le constat que l’utilisation des algorithmes s’est généralisée dans la police pour croiser les données relatives aux crimes, quand il paraît certain qu’une banalisation de la société panoptique fait d’abord le jeu du crime organisé, lui-même aux ordres de la finance mondialisée.

Lire la suite…

URL de cet article :  http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-sens-la-sensure-et-les-sentinelles/

 

 

 

 

Une double traversée du miroir (suite)

 

(C’était en mai 2018)

 

 

Plus encore que de surdité, c’est de cécité que souffre un monde ayant, voici 50 ans, craché le slogan situationniste : « À bas la Société du Spectacle »

Quel sens a ce slogan, sinon l’injonction des futurs shows à une occultation des Lumières ? Voici l’axe Washington-Jérusalem-Riyad réitérant pareille déclaration de guerre. Le sionisme salafiste, sous protectorat yankee, a vu s’écrouler sa créature dite « État islamique ». Cette hydre à trois têtes vient donc de frapper le 8 mai – date symbolique de victoire contre une précédente hydre meurtrière –, non sans que Killer Donald ne se fût assuré de la parfaite soumission de Baby Mac et des autres vassaux européens, récemment convoqués à ses pieds par le Chief Executive Officer de la Maison Blanche.

1968-2018 : un demi-siècle de progressif enténèbrement. Que refuse-t-on de voir, tant cela crève les yeux, dans Mai 68 ? Telle serait la question posée par Aragon cinq ans plus tard…

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/une-double-traversee-du-miroir-suite/

 

 

 

 

Pièce à conviction

 

Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre ! »

VILLON

 

 

 

 

 

UNE PÂLEUR ÉCLAIRE L’HORIZON D’ORIENT, baiser d’aurore sur le blanc laiteux d’un océan. L’existence ne repose-t-elle pas sur de tels mirages ? Depuis que nous avons repris la route après ce long bivouac, je trottine en silence…

Comme plus d’un condamné subit son sort pour ses qualités davantage que pour ses défauts, n’est-ce pas à ses dons que l’âne doit l’opprobre qui l’accable ? On raille sa stupidité, quand nul autre animal ne se voit confier la mission de conduire à bon port des maîtres endormis…

Qui soupçonnerait la présence de fantômes, chez ces représentants de la race d’équidés la plus méprisée parmi celles qui descendirent de l’arche de Noé ? J’exerce humblement mon apostolat, tirant un lourd charroi dans ces chemins enneigés, non sans ourdir en secret, depuis les coulisses, une représentation dont les acteurs ne peuvent guère plus avoir idée que de leur audience auprès d’un éventuel public…

En ce temps de séismes et de cyclones, d’incendies et de raz-de-marée dont une cause occultée rend les effets chaque jour plus désastreux – dirigeant l’espèce humaine vers un avenir de feu et de sang – quelle catastrophe pire encore pourrait-elle frapper ces êtres doués de parole, s’ils couraient le risque de prêter l’oreille à un bourricot ?…

Lire la suite…

URL de cet article :  http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/piece-a-conviction/

 

 

 

Vous pouvez lire ou relire aussi, sur Les Grosses Orchades :

 

Berlues d’Hurluberlu

AMEN

AJIACO

Anatole Atlas au Chili

 

 

 

             

 

 

 

 

 

                  

 

 

Outre un auteur de thrillers honoré de plusieurs prix internationaux, Michael DIBDIN est le plus italien des écrivains britanniques. Avec ses onze titres consacrés au sous-commissaire (vice questore) Aurelio Zen, se déroulant chacun dans une ville ou une région différente du pays, il a brossé un tableau de l’Italie des années de plomb que ne pourront pas ignorer les historiens futurs. Il y a parlé des Italiens comme quelqu’un qui non seulement les connaissait très bien – il a enseigné des années à Pérouse – mais qui les aimait. Et comme quelqu’un qui a été capable de comprendre, en profondeur, tout ce qui agitait la péninsule, des affrontements du passé jamais cicatrisés aux aspirations et aux déchirements du présent, sur fond d’interventions étrangères de tous ordres. L’Italie de cette époque mouvementée a trouvé en lui son nouveau Stendhal. Michael DIBDIN a fini sa vie à Seattle (USA) en 2007.

Pour les curieux, nous avons griffonné un rapide résumé de ces deux livres.

Lire ici…

 

Comme l’auront compris ceux qui auront eu la curiosité de lire nos 5e de couvertures, le premier des deux livres est aussi sombre et désespéré que l’autre est irrésistiblement drôle et allègre, avec le même Zen pour personnage principal.. On peut ne pas s’en apercevoir, si on ne les lit pas à la suite l’un de l’autre, bien qu’ils se suivent très intentionnellement dans le canon de l’auteur.

L’explication en est donnée à la fin de Cosi fan tutti, quand Aurelio Zen déclare, à toute la troupe rassemblée pour le finale :

 

— Un célèbre philosophe a remarqué un jour que tout arrive deux fois. Un philosophe ultérieur – encore plus célèbre dans ma jeunesse, mais maintenant presque oublié – a remarqué que son prédécesseur aurait dû ajouter « que la première fois, c’était une forme de tragédie, et la deuxième fois une farce ».

 

ajoutant :

 

— Je ne suis pas philosophe, mais mes expériences récentes m’ont convaincu que cela correspond à ma propre vie. Et, si l’on peut me permettre d’ajouter ma modeste note en la matière, il vaut mieux que ce ne soit pas le contraire.

 

Le premier philosophe pourrait bien être Hegel, mais le second est assurément Karl Marx, qui a fait cette remarque à propos des deux empereurs Napoléon de la France.

Presque oublié lui aussi est aujourd’hui Michael Dibdin, dont les éditeurs français n’ont même pas attendu la mort pour le laisser tomber. Ses trois derniers romans – dont Back to Bologna, un bijou plein de pépites –  n’ont jamais été traduits.

Espérons que l’ingrate indifférence de nos cieux incléments tant pour l’auteur que pour le philosophe ne sera que temporaire et que l’illettrisme venu d’en-haut qui nous accable sera à son tour oublié le plus tôt possible.

 

Bon anniversaire, camarade !

 

 

 

 

Mis en ligne le 5 mai 2020

 

 

 

 

 

Hitler, Himmler et Mengele l’ont rêvé. Ils le font.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hitler, Himmler et Mengele l’ont rêvé. Ils le font !

 

 

 

 

 

Hitler, Himmler et Mengele l’ont rêvé. Ils le font !

Il n’y a même pas eu besoin de les vaincre par les armes. Juste les acheter. Pas cher. Ce qu’ils valent.

Quand on n’a pas de tête, pas de cœur et pas de couilles, ça se passe comme ça : les serviles se précipitent ventre à terre et acceptent l’esclavage pour tout le monde. Ceux qui n’en veulent pas savent-ils qu’ils n’ont pas le choix, qu’ils doivent les tuer ou se laisser faire ?

 

 

 

 

 

Pour une fois, on va aux niouzes chez les merdias :

 

Coronavirus : un traçage « humain », priorité à Bruxelles et en Wallonie

 

Amandine Cloot et Eric Deffet  – Le Soir.be – 22.4.2020

 

 

 

 

 

Le cabinet De Backer coordonnait jusqu’à présent le dossier du traçage, notamment par l’établissement d’un cadre pour une application numérique. Les Régions, compétentes, restent désormais les seuls maîtres à bord.

 

Toutes les informations nécessaires sont à disposition des Régions qui décideront de l’opportunité du lancement d’une application de traçage et de son calendrier. C’est, en très bref, la conclusion d’une note transmise par le cabinet de Philippe De Backer (Open VLD), ministre en charge de l’Agenda numérique et de la Protection de la vie privée, que nous avons pu consulter. Depuis plusieurs semaines, le cabinet coordonne, avec celui de Maggie de Block (Open VLD), ministre de la Santé publique, une task force « Data against corona ». Ce panel avait, entre autres, pour but la définition d’un cadre technique et juridique pour une application digitale de « contact tracing » (traçage de contact, NDLR), méthode déjà déployée dans plusieurs pays, et très récemment en Italie, pour accompagner le déconfinement des populations.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/coronavirus-un-tracage-humain-priorite-a-bruxelles-et-en-wallonie/

 

Staline, reviens ! Poutine et Xi en ont plein les bras, Fidel et Hugo sont morts, Nicolas a le dos au mur, Evo est en exil et Julian dans le couloir de la mort. Au secours !

 

 

 

 

Tracking citoyen : la controverse politique monte

 

David Coppi – Le Soir.be – 18.4.2020

 

 

 

 

L’affaire n’a pas fait grand bruit jusqu’à présent, mais ça commence à chauffer. L’idée de « tracer » les individus pour lutter contre le coronavirus soulève de lourdes questions éthico-politiques. Le gouvernement peut-il agir par pouvoirs spéciaux ? Attention…

Dans le monde, de plus en plus de pays envisagent le smartphone comme un moyen de lutter contre la pandémie. Avec de nombreuses questions sur la protection de la vie privée. – AFP.

 

Il ne faut pas avoir lu George Orwell, Michel Foucault ou Gilles Deleuze, théoriciens des « sociétés de contrôle », pour s’interroger, un demi-siècle plus tard, à propos des stratégies numériques envisagées dans la lutte contre le coronavirus en phase de déconfinement. La Belgique y travaille, à sa façon, entre fédéral et entités fédérées. Des géants technologiques aux start-up idoines, on se bouscule au portillon : le marché est porteur. L’objectif est d’organiser le « traçage » des malades et des porteurs du virus. Dites « tracking ».

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/tracking-citoyen-la-controverse-politique-monte/

 

 

 

 

Vivement que déferlent les hordes de l’Est et du Sud ! Qu’un peu de sang neuf vienne balayer enfin cette racaille parasite !

 

 

 

Trop c’est trop  

 

Israël Adam Shamir – Entre la plume et l’enclume – 22.4.2020

Traduction : Maria Poumier

 

 

 

 

 

Pendant des semaines, je me suis réveillé chaque matin en espérant me retrouver dans le monde normal, et non dans cette réalité alternative. Le monde normal où les hommes peuvent parcourir les collines, prier à l’église, aller travailler, se prélasser au bord de la mer, écouter un concert, visiter des musées, socialiser avec des amis, flirter avec des filles, envoyer les enfants à l’école; bref, s’offrir les petits plaisirs dont on avait joui  même sous Staline ou au temps du dur régime d’Hitler. Au lieu de cela, je me réveille constamment pour jouer un rôle dans un film dystopique réalisé par Stephen Soderbergh, qui, sans surprise, a été nommé à la tête du comité Hollywood Corona. Je présume que c’est ce comité qui gère nos vies jusqu’à ce jour, plutôt que les présidents élus et les premiers ministres.

 

Ils ont suivi de très près le scénario du film Contagion : le virus aurait été créé par la proximité de chauves-souris et d’autres mammifères sur le marché humide chinois; il s’est rapidement répandu dans le monde entier; il y a un confinement très long pendant que les gens attendent leur salut, le vaccin; en attendant, il existe des solutions bon marché et disponibles fournies par des amateurs corrompus; finalement le vaccin est livré et les vaccinés reçoivent un certificat à porter au poignet comme preuve qu’ils sont sains et saufs, dignes d’entrer dans l’avenir. Tout cela a été fait; le rôle de l’amateur corrompu était joué par le docteur Didier Raoult, médecin français de Marseille; et maintenant nous sommes censés attendre que le Dr Bill Gates fournisse le vaccin salvifique pour tamponner ceux qui le méritent avec un sceau indélébile, lisible en infrarouge par les smartphones. Ajoutez à cela la nouvelle application de traçage de Google et Apple, fille du traceur Mossad-ShinBet , et ce sera le règne du nouvel ordre mondial !

Lire la suite…

Source : https://plumenclume.org/blog/549-trop-c-est-trop

 

 

 

 

L’UE et la pandémie vont-elles ouvrir la voie à une surveillance mondiale israélienne ?

 

Gilles Munier – France-Irak Actualités – 22.4.2020

 

 

Le ministre israélien de la Défense Naftali Bennett (à gauche), avec l’ambassadeur de l’UE Emanuele Giaufret en 2017.

 

 

Par Ali Abunimah (revue de presse : Agence Média Palestine – 16/4/20)*

La pandémie du coronavirus est une opportunité considérable pour les gouvernements et les entreprises d’espionnage d’étendre leur portée jusqu’à la vie privée des individus.

Les autorités de santé publique affirment qu’un repérage des contacts efficace sera essentiel pour mettre fin à de longs confinements et mettre rapidement un arrêt à de nouveaux rebonds du virus, au moins jusqu’à ce qu’un vaccin soit développé.

Cela signifie que les technologies de surveillance qui promettent d’identifier rapidement quiconque est exposé au virus peuvent certainement trouver un marché mondial. Le danger, c’est que ce genre de surveillance intrusive devienne permanente.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lue-et-la-pandemie-vont-elles-ouvrir-la-voie-a-une-surveillance-mondiale-israelienne/

 

 

 

 

Covid-19 : au Royaume-Uni, les malades, les enfants handicapés et les personnes âgées sont sacrifiés

 

le cri des peuples – 23.4.2020

Source : Daily Mirror UK, 7 avril 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

Des organisations caritatives ont déclaré que la pression était « honteuse et inacceptable »

 

 

Des personnes âgées à travers le Royaume-Uni sont obligées de signer des formulaires « ne pas réanimer » (DNR), ont averti des organisations d’aide aux personnes âgées.

 

Age UK a déclaré qu’une femme de 85 ans avait récemment été appelée par son médecin généraliste qui lui a demandé de décider si, en cas de symptômes de coronavirus, elle voulait aller à l’hôpital ou signer un formulaire DNR.

Suite à une série d’incidents ces dernières semaines, des organisations caritatives de soutien aux personnes âgées, dont Age UK et Independent Age, ont publié une lettre ouverte appelant à l’abolition de cette politique afin de protéger « les droits fondamentaux de l’homme ».

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/04/23/covid-19-au-royaume-uni-les-malades-les-enfants-handicapes-et-les-personnes-agees-sont-ecartes-des-soins/

 

 

 

 

Alors que l’épidémie fait rage, Israël ferme une clinique palestinienne de dépistage du COVID-19 à Jérusalem-Est

 

le cri des peuples – 16.4.2020

Source : Haaretz, le 15 avril 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

Forces de police israéliennes portant un équipement de protection à Jérusalem, le 6 avril 2020.

 

 

Une clinique à Silwan a été perquisitionnée et démantelée, et son personnel arrêté sous prétexte que les kits de test ont été fournis par l’Autorité palestinienne.

 

La police israélienne a fait une descente dans une clinique de dépistage du coronavirus dans le quartier palestinien de Jérusalem-Est à Silwan et a arrêté ses organisateurs mardi soir, au prétexte que la clinique était exploitée en collaboration avec l’Autorité palestinienne.

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/04/16/israel-ferme-une-clinique-palestinienne-de-depistage-du-covid-19-a-jerusalem-est-alors-que-lepidemie-se-propage/

 

 

 

 

Assorti d’une riche et importante documentation, mais en anglais…

 

Techno-Tyranny : How the US National Security State Is Using Coronavirus to Fulfill an Orwellian Vision

 

Whitney Webb – The Unz Review – 20.4.2020

 

 

 

 

LAST YEAR, A GOVERNMENT COMMISSION CALLED FOR THE US TO ADOPT AN AI-DRIVEN MASS SURVEILLANCE SYSTEM FAR BEYOND THAT USED IN ANY OTHER COUNTRY IN ORDER TO ENSURE AMERICAN HEGEMONY IN ARTIFICIAL INTELLIGENCE. NOW, MANY OF THE “OBSTACLES” THEY HAD CITED AS PREVENTING ITS IMPLEMENTATION ARE RAPIDLY BEING REMOVED UNDER THE GUISE OF COMBATING THE CORONAVIRUS CRISIS.

 

Last year, a U.S. government body dedicated to examining how artificial intelligence can “address the national security and defense needs of the United States” discussed in detail the “structural” changes that the American economy and society must undergo in order to ensure a technological advantage over China, according to a recent document acquired through a FOIA request. This document suggests that the U.S. follow China’s lead and even surpass them in many aspects related to AI-driven technologies, particularly their use of mass surveillance. This perspective clearly clashes with the public rhetoric of prominent U.S. government officials and politicians on China, who have labeled the Chinese government’s technology investments and export of its surveillance systems and other technologies as a major “threat” to Americans’ “way of life.”

Read more…

Source : https://www.unz.com/wwebb/techno-tyranny-how-the-us-national-security-state-is-using-coronavirus-to-fulfill-an-orwellian-vision/

 

 

 

 

Et voici cet article traduit en français sous le titre :

 

Techno-tyrannie : Comment l’État sécuritaire étatsunien utilise la crise du coronavirus pour concrétiser une vision digne d’Orwell

 

par Le Saker francophone  –  6.5.2020

https://lesakerfrancophone.fr/techno-tyrannie-comment-letat-securitaire-etatsunien-utilise-la-crise-du-coronavirus-pour-concretiser-une-vision-digne-dorwell

 

 

 

 

 

Le Covid-19 a une grand-mère, un grand-père et un arrière-grand-père. Où sont-ils ?

 

M.K. Bhadrakumar – Entelekheia  – 22.4.2020

Paru sur Indian Punchline sous le titre Covid-19 has a grandma, grandpa and great grandpa. Where are they?

 

 

 

 

La recherche dans la genèse de Covid-19 est en train de virer au feuilleton épique. A la suite des insinuations du président américain Donald Trump – « virus de la Chine », « virus de Wuhan », etc. – aux implications politiques et stratégiques explosives, Pékin est aujourd’hui plus déterminé que jamais à aller au fond des choses.

 

Ce qui est une bonne chose, car maintenant que Pékin a été piqué au vif et qu’il est en mode turbo, cette histoire sortira tôt ou tard dans le domaine public.

Dans un geste inhabituel le week-end dernier, l’envoyé de la Chine à Moscou, Zhang Hanhui, a suggéré que l’histoire du Covid-19 ne fait que commencer et que des surprises sont en réserve pour la communauté mondiale.

Il est inconcevable que l’ambassadeur Zhang se soit exprimé sans l’accord de Pékin. Il est significatif que l’envoyé chinois ait choisi l’agence de presse d’État russe Tass pour faire quelques révélations surprenantes. Selon l’ambassadeur,

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/04/22/le-covid-19-a-une-grand-mere-un-grand-pere-et-un-arriere-grand-pere-ou-sont-ils/

 

 

 

 

Alors, l’Italexit , c’est pour quand ?

 

L’UE met l’Italie (et l’Europe du Sud) en état de siège économique

 

Daniele Pozzati – Entelekheia – 22.4.2020

Paru sur Strategic Culture Foundation sous le titre The Troika Horse: EU Corona Package Puts Italy (and Southern Europe) Under Economic Siege

 

 

 

 

 

À son arrivée, les pays du sud de l’Europe, historiquement oubliés de la croissance du XXe siècle, étaient montés à bord du vaisseau UE avec un soulagement visible et restaient depuis ses plus ardents partisans : ils étaient enfin passés du stade de pays-réservoirs de travailleurs immigrés à la « cour des grands ». Mais une conjonction d’événements récents est en train de bouleverser leur relation avec Bruxelles, notamment pour l’Italie : d’une part la réponse consternante de l’Union à son combat contre le Covid-19, d’autre part et encore plus significativement, ses perspectives de croissance en tandem avec sa vieille partenaire commerciale de l’ancienne Route de la soie, la Chine, depuis son adhésion, en mars dernier, à la nouvelle itération de l’entreprise historique ouverte par Xi.

 

 

 

 

En orange et en jaune, l’Empire Byzantin. Tous ces pays, Byzance en tête, faisaient partie du réseau commercial de l’ancienne Route de la soie maritime et terrestre et en restent aujourd’hui des carrefours privilégiés.

Pour l’Italie, la nouvelle Route de la soie est la promesse d’un retour à une prospérité peut-être inégalée depuis l’Empire byzantin, rien de moins. Est-ce que cette nouvelle donne – mépris affiché de la part de l’UE d’un côté, ouverture historique vers l’Asie de l’autre –  suffira à pousser Rome à plier bagages ?

Dans l’article qui suit, l’auteur retrace les difficultés de l’Italie avec l’UE.

 

 

 

 

 

Ils sont venus, ils ont vu – et ils ont été conquis.

Les pays du sud de l’Europe, menés par l’Italie et l’Espagne, avec une aide poussive de la France, ont perdu une autre bataille face à leurs voisins du nord lors de l’Eurogroupe, la réunion informelle des ministres des finances de la zone euro dominée par l’Allemagne.

Jeudi dernier, juste avant le long week-end de Pâques, l’Eurogroupe a convenu, après trois jours de discussions, d’un plan de sauvetage de 540 milliards d’euros pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.

Le diable, comme toujours, se trouve dans les détails – de la déclaration de l’Eurogroupe qui l’a conclue.

À la consternation de l’Italie et de l’Espagne, il n’a pas été fait mention des Eurobonds. Aucun partage des conséquences économiques de la pandémie. Pas d’injection de liquidités par la BCE. Seul le très redouté mécanisme européen de stabilité (MES) a été proposé.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/04/22/lue-met-litalie-et-leurope-du-sud-en-etat-de-siege-economique/

 

 

 

 

En Palestine, la lutte contre le coronavirus
se heurte à l’occupation israélienne


Yara Hawari – Al-Shabaka – 14.4.2020

via Comité Valmy
Traduction : Chronique de Palestine – Dominique Muselet

 

 

Vérification de la température d’un enfant dans le cadre des précautions prises contre le COVID-19 dans la ville de Gaza – Photo : via www.workers.org

 

 

Les premières mesures contre le COVID-19 en Cisjordanie ont été prises début mars après la confirmation de sept cas à Bethléem suite à la visite d’un groupe de touristes grecs.

 

L’Autorité palestinienne (AP) a déclaré l’état d’urgence et a imposé un verrouillage de la ville, interdisant toute entrée et sortie et imposant un couvre-feu aux résidents.

L’AP a également annoncé des restrictions dans toute la Cisjordanie, notamment l’interdiction de circuler d’un gouvernorat à l’autre, et la fermeture des espaces publics et des établissements scolaires. Le 22 mars, suite à une augmentation constante du nombre de cas, l’AP a déclaré un couvre-feu. [1]

Dans la bande de Gaza, à la mi-mars, le Hamas et l’UNRWA ont commencé à transformer des écoles en centres de quarantaine et en cliniques, en prévision d’une éventuelle épidémie. Le 21 mars, deux Gazaouis revenant du Pakistan ont été testés positifs et ont été immédiatement hospitalisés. Vingt-neuf personnes ont été identifiées comme ayant été en contact avec eux et ont été placées en quarantaine.

Lire la suite…

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article11800

 

 

 

 

 

Pour mémoire :

 

DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN

 

(Proposée par Maximilien Robespierre)

Imprimée par ordre de la Convention nationale

(Jamais votée ?)

 

Les Représentans du Peuple Français réunis en Convention nationale, reconnoissant que les lois humaines qui ne découlent point des lois éternelles de la justice et de la raison ne sont que des attentats de l’ignorance ou du despotisme contre l’humanité ; convaincus que l’oubli ou le mépris des droits naturels de l’homme sont les seules causes des crimes et des malheurs du monde, ont résolu d’exposer, afin que tous les citoyens, pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer et avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat, la règle de ses devoirs ; le législateur, l’objet de sa mission.

 

En conséquence, la Convention nationale proclame, à la face de l’univers, et sous les yeux du législateur immortel, la déclaration suivante des droits de l’homme et du citoyen.

Article premier

Le but de toute association politique est le maintien des droits naturels et imprescriptibles de l’homme, et le développement de toutes ses facultés.

Art. 2

Les principaux droits de l’homme sont celui de pourvoir à la conservation de son existence, et la liberté.

Art. 3

Ces droits appartiennent également à tous les hommes, quelle que soit la différence de leurs forces physiques et morales.

L’égalité des droits est établie par la nature : la société, loin d’y porter atteinte, ne fait que la garantir contre l’abus de la force qui la rend illusoire.

 

Etc. etc. etc.

 

 

 

 

Nous, on dit ça…

 

Une circulaire du gouvernement a-t-elle découragé l’admission des plus fragiles en réanimation ?

 

(On adore cet usage du point d’interrogation pour s’éviter des procès !)

 

RT France – 23.4.2020

 

 

 

 

Selon Le Canard enchaîné, une circulaire ministérielle du 19 mars « suggérait de limiter fortement l’admission en réanimation des personnes les plus fragiles », par souci d’éviter l’acharnement thérapeutique et le manque de lits pour les plus jeunes.

 

Nouvelle polémique en vue pour le gouvernement ? Alors que les critiques continuent de pleuvoir sur l’exécutif français pour sa gestion de la pandémie de coronavirus, Le Canard enchaîné pose la question dans son édition du 22 avril : «Les vieux ont-ils été privés de réa ?» Le palmipède se demande en effet si «une circulaire du ministère de la Santé [n’] aurait [pas] conduit à une aggravation du bilan de l’épidémie pour les patients les plus âgés ?»

L’hebdomadaire met en lumière un document ministériel daté du 19 mars qui «suggérait de limiter fortement l’admission en réanimation des personnes les plus fragiles». Et de poursuivre : «Motivé par le souci de nombreux médecins d’éviter l’acharnement thérapeutique et les souffrîances inutiles comme par la crainte de manquer de lits pour les malades plus jeunes, ce conseil semble avoir a été appliqué de manière un peu trop systématique.»

 

Une chute drastique de la proportion de patients âgés en réanimation

D’après un «tableau de bord» de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (APHP), cité par Le Canard enchaîné, 19% des patients placés en réanimation étaient âgés de 75 ans ou plus le 21 mars, soit deux jours après la diffusion de la circulaire, contre seulement 7% le 5 avril, soit 17 jours plus tard. Un taux qui serait même passé de 9% à 2% pour les plus de 80 ans sur la même période.

Lire la suite…

Source :  https://francais.rt.com/france/74394-circulaire-gouvernement-a-t-elle-decourage-admission-plus-fragiles-reanimation

 

À la trappe les Deleuze et les Foucault soixante-cinquenaires ! Place aux petits Mozarts, aux JupiterPan, Philippe, Ndiaye, Castaner & C° de la Macronie !

Ils sont jeunes.

 

 

 

 

 

Lire, en temps de terrorisme technico-médical

 

 

 

 

Le livre, objet de première nécessité

 

Jean Paul Brighelli – Bonnet d’âne – 19.4.2020

 

 

 

 

Je n’ai pas d’actions chez Amazon, et je n’ai aucune sympathie pour ce géant de la distribution responsable de la disparition de tant de libraires. J’ai lu en son temps le livre-témoignage de Jean-Baptiste Malet, En Amazonie (2013— glaçant et significatif) racontant le système d’exploitation et de flicage mis en place par la multinationale de Jeff Bezos : le livre est vendu en ligne par l’entreprise même qu’il dénonce et qui se fiche pas mal de ce que l’on pense d’elle, tant que les bénéfices sont au rendez-vous.

 

Mais le jugement tout récemment rendu par le tribunal de Nanterre, qui sous prétexte de normes sanitaires, oblige la compagnie, sous astreinte d’une amende d’1 million d’euros par infraction constatée, à ne plus vendre que des biens « de première nécessité », est consternant. Une grande victoire pour le syndicat SUD, qui lutte de toutes ses forces contre toutes les formes d’oppression — y compris ethniques : SUD est ce syndicat pas du tout raciste ni antisémite qui organisait l’année dernière un stage interdit à toutes les personnes non « racisées ». Et qui vient donc, en ces temps de confinement et de reductio ad nihilum de la vie intellectuelle, d’interdire tout approvisionnement en livres, DVD et autres produits de divertissement. Sans doute ignorent-ils, à SUD, que le divertissement est essentiel à l’homme, qui ne peut demeurer en repos entre les quatre murs de sa prison ou de sa chambre, comme l’a souligné Pascal. Ou peut-être ne savent-ils pas lire, comme l’émeutier analphabète qui, dans un célèbre poème de Hugo (« À qui la faute ? », in l’Année terrible), avait mis le feu à la bibliothèque des Tuileries — 80 000 ouvrages, quand même… Le coronavirus non seulement fait des morts, mais il anéantit les bibliothèques et les librairies, puisqu’on interdit leur fréquentation. Double peine.

 Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-livre-objet-de-premiere-necessite/

 

 

 

 

 

Commentaire des Grosses Orchades à ce qui précède :

 

Suite à une conversation récente avec une amie très chère, remarquable critique littéraire (oui,c’est rare, mais ça existe !), qui nous faisait honte de nous ravitailler en books chez Amazon…

Oui, c’est vrai qu’Amazon, comme toute grosse boîte américaine et plus elles sont grosses plus elles sont pires, exploite les malheureux qui bossent pour elle et n’a, en définitive, qu’une philosophie : faire du fric. On est bien d’accord.

Mais Amazon est-elle la première entreprise de ce genre ? On vous parle ici du marché du livre : Vous n’avez jamais entendu parler d’Hachette (et consorts…) ?

Eh bien, nous allons vous en dire deux mots.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/le-livre-objet-de-premiere-necessite/

 

 

 

 

 

Pepe Escobar n’est pas seulement le premier journaliste du monde (notre avis et on le partage), c’est aussi un homme de grande culture et un penseur. La preuve :

 

 

La ville en temps de peste

 

Pepe Escobar – The Unz Review – 17.4.2020

Traduction : Les Grosses Orchades

 

 

 

Allégorie du Mauvais Gouvernement, Ambrogio Lorenzetti (1338), fresque de l’hôtel de ville de Sienne, Italie

 

 

 « La ville pestiférée, toute traversée de hiérarchie, de surveillance, de regard, d’écriture, la ville immobilisée dans le fonctionnement d’un pouvoir extensif qui porte de façon distincte sur tous les corps individuels, c’est l’utopie de la cité parfaitement gouvernée ».

 Michel Foucault, Surveiller et Punir

 

 

Entrevoyant le déclin et la chute de l’empire américain, un débat académique sérieux fait rage autour de l’hypothèse de travail de l’historien Kyle Harper, selon laquelle les virus et les pandémies – en particulier la peste de Justinien au VIème siècle – ont conduit à la fin de l’Empire Romain.

 

Eh bien, l’histoire nous apprend qu’en fait, les épidémies sont plutôt des moments de révélation que des transformateurs sociaux.

Patrick Boucheron, éminent historien et professeur au prestigieux Collège de France, nous offre une perspective très intéressante. Soit dit en passant, avant le début du Covid-19, il était sur le point d’entamer un séminaire sur la Peste Noire au Moyen Âge.

Le point de vue de Boucheron sur le Décaméron de Boccace, écrit en 1350 et sur les jeunes aristocrates florentins qui s’enfuirent alors dans la campagne toscane pour se raconter les uns aux autres des histoires, voit surtout dans le caractère de la peste un « horrible début », qui déchire les liens sociaux, provoque une panique funéraire et fait que tout le monde se vautre dans l’anomie [diminution des moyens traditionnels de contrôle, NdT].

Il établit ensuite un parallèle historique avec les écrits de Thucydide sur la peste d’Athènes au cours de l’été 430 avant J.-C. Si on pousse le raisonnement jusqu’à ses limites, on peut même aller jusqu’à penser que la littérature occidentale commence en par une peste – celle qui est décrite dans le livre 1 de l’Iliade d’Homère.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/la-ville-en-temps-de-peste/

 

 

 

 

La ville en temps de peste

 

 

 

 

 

Kyle Harper

Comment l’empire romain s’est effondré

La Découverte – 2019

544 pages

Description

Ce livre monumental propose un autre récit de la chute de Rome, faisant des puissances de la nature un acteur essentiel de son destin. Changements climatiques, éruptions et bactéries ont largement pesé dans la décimation de l’Empire, marquant la période qui s’étend du VIe au VIIe siècle, comme la plus grande régression de toute l’histoire de l’humanité en matière de population.

Comment Rome est-elle passée d’un million d’habitants à 20 000 (à peine de quoi remplir un angle du Colisée) ? Que s’est-il passé quand 350 000 habitants sur 500 000 sont morts de la peste bubonique à Constantinople ?

 On ne peut plus désormais raconter l’histoire de la chute de Rome en faisant comme si l’environnement (climat, bacilles mortels) était resté stable. L’Empire tardif a été le moment d’un changement décisif : la fin de l’Optimum climatique romain qui, plus humide, avait été une bénédiction pour toute la région méditerranéenne. Les changements climatiques ont favorisé l’évolution des germes, comme Yersinia pestis, le bacille de la peste bubonique. Mais « les Romains ont été aussi les complices de la mise en place d’une écologie des maladies qui ont assuré leur perte ». Les bains publics étaient des bouillons de culture ; les égouts stagnaient sous les villes ; les greniers à blé étaient une bénédiction pour les rats ; les routes commerciales qui reliaient tout l’Empire ont permis la propagation des épidémies de la mer Caspienne au mur d’Hadrien avec une efficacité jusque-là inconnue. Le temps des pandémies était arrivé.

 Face à ces catastrophes, les habitants de l’Empire ont cru la fin du monde arrivée. Les religions eschatologiques, le christianisme, puis l’islam, ont alors triomphé des religions païennes

 

 

Patrick Boucheron

Conjurer la peur, Sienne 1338 : Essai sur la force politique des images

Seuil, 2013

286 pages

Présentation :

La fresque dite « du Bon gouvernement », peinte en 1338 par Ambrogio Lorenzetti pour décorer la salle de la Paix du Palais communal de Sienne, est l’une des plus célèbres œuvres peintes de la fin du Moyen Âge en Italie. Elle fascine aujourd’hui par le foisonnement de ses détails et la force de ses allégories. Sur le mur nord siègent les figures allégoriques du « Bon gouvernement » qui a donné son nom à l’œuvre. À l’ouest, une longue paroi de quatorze mètres déploie sa réplique funeste, la cour des vices, et une cité en proie aux flammes de la haine sociale. À l’est, au contraire, s’étale une peinture majestueuse de la ville en paix et de ses campagnes. Richement illustré, le livre offre pour la première fois au public français une vision globale de cette œuvre peinte, qu’il explore également dans ses détails. De ce fait, il propose une réflexion sur la force politique des images. En rendant l’œuvre au climat d’urgence qui l’a suscitée et qui lui donne sens, Patrick Boucheron lui restitue sa fraîcheur et sa puissance, son sens politique et son actualité. Dans les années 1330, la commune de Sienne est menacée par la seigneurie c’est-à-dire par cette forme de gouvernement personnel qui subvertit les principes républicains de la cité. Comment résister à la tyrannie, éteindre le brasier de la guerre et réapprendre l’art de bien vivre ensemble ? Pour survivre dans son intégrité politique, la commune doit persuader de sa légitimité et de ses bienfaits. La fresque de Lorenzetti est le récit fiévreux d’un combat politique qui n’est jamais gagné.

L’auteur :

Professeur à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Patrick Boucheron a participé à de nombreuses entreprises éditoriales destinées à diffuser l’histoire du Moyen Âge auprès d’un plus large public. Il est l’auteur, entre autres, de Léonard et Machiavel (Verdier, 2008, rééd. « Poche » 2013) et a dirigé l’Histoire du monde au XVe siècle (Fayard, 2009, rééd. Pluriel 2012)

 

Thomas Hobbes

Léviathan

Folio Gallimard – 2014

1024 pages

Présentation :

Léviathan de Hobbes (qui paraît en 1651) est un des rares textes fondateurs de la philosophie, comme la République de Platon, auquel son auteur le comparait. Il jette, en effet, les bases de la tradition politique moderne, en inventant le mythe de la souveraineté : considérant leur état naturel, effrayés par l’exacerbation mortelle de leurs passions, les hommes décidèrent, par leur faculté propre de vouloir et de penser, de se doter d’une loi commune, artificielle, qu’un individu ou une assemblée aura pour tâche d’élaborer et de mettre en œuvre. Avec Hobbes, l’histoire se substitue à la théologie : ce n’est plus dans le divin que la loi se fonde, mais dans l’humanité.

 

 

Thomas Primerano

(avec la contribution de) Eric Marquer

Hobbes contre les ténèbres

Impression à la demande (Books on Demand) – Février 2020

56 pages

[Amazon prime : 7,50 €]

Description :

Le Léviathan écrit par Thomas Hobbes, ouvrage célèbre de philosophie politique, a été analysé et commenté par de nombreux spécialistes. Mais ces derniers ont toujours délaissé la dernière partie du traité : « Du royaume des ténèbres ». Jugée obscure et difficilement compréhensible, elle permet à Hobbes de s’épancher sur un mal mystique qui menacerait le monde. Nous proposerons ici une nouvelle clé de lecture de l’ensemble de l’oeuvre politique hobbesienne à partir d’une étude sur ce passage qui se révèle être central et essentiel à la démonstration rhétorique du philosophe partisan de l’ordre.

Auteurs :

Éric Marquer est professeur d’histoire de la philosophie moderne à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et spécialiste de Hobbes.

Thomas Primerano est étudiant en philosophie à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de la Société d’Etudes Robespierristes et de l’Association pour la Cause Freudienne de Strasbourg.

 

 

 

Achille Mbembe

Necropolitica

(en italien)

Ombre corte – s.d.

107 pages

Présentation en italien (inédit en français/il y est question des Territoires Occupés) :

« L’assunto di questo saggio è che l’espressione ultima della sovranità consista, in larga misura, nel potere e nella capacità di decidere chi può vivere e chi deve morire ». Dalla deumanizzazione del destino degli schiavi all’abominio dei campi di sterminio, dalle colonie africane – luogo per eccellenza del dominio razziale e modello del genocidio ebraico – alla colonia di oggi : i Territori Occupati. Fondando la sua riflessione su Arendt, Agamben, Bataille, Foucault, Gilroy e altri autori ancora, Mbembe traccia la genealogia dei poteri di morte : figura emblematica della modernità, della sua razionalità e della nozione di sovranità, che in essi esprime forse la sua essenza più cupa. Oggi le necropolitiche conoscono infinite metamorfosi e proliferano in un orizzonte dominato dalle guerre infinite nel Medio Oriente, dalle nuove tecnologie della morte e dallo spettro del terrorismo. Pensare a come uscire dalla notte di un mondo avvelenato dall’inimicizia: questo il lavoro instancabile che Achille Mbembe persegue da anni e di cui Necropolitica è una tappa fondamentale.

 

 

Livres d’Achille Mbembe en français 

 

 

Michel Foucault

Surveiller et punir

Tel/Gallimard – 1993

360 pages

Description :

Depuis le Siècle des lumières, les progrès de la raison et de la science auraient contribué à l’émancipation de l’humanité. Michel Foucault récuse ce lieu commun : il conçoit la modernité comme l’âge des sociétés disciplinaires, l’âge des prisons où, à l’instar de l’école et de l’armée, on enferme pour redresser.

Les sciences de l’Homme (sociologie, psychologie, psychiatrie) elles-mêmes constituent l’instrument privilégié de ce nouveau pouvoir disciplinaire. L’homme devient objet de science pour être mieux assujetti. Derrière le désir désintéressé de savoir, Foucault décèle une volonté de pouvoir. Si le projet d’un Descartes à l’âge classique était de « nous rendre comme maître et possesseur de la nature » grâce aux progrès de la physique, l’ambition implicite des sciences humaines serait de nous rendre maître de l’homme.

L’analyse des techniques modernes d’assujettissement – notamment en prison, institution type où se révèle cette articulation savoir/pouvoir – est ici étayée par de nombreux documents d’archives qui confèrent à cet ouvrage un intérêt historique aussi bien que philosophique. –Paul Klein

 

Michel Foucault

Histoire de la sexualité I

Tel/Gallimard – 1994

248 pages

Description :

Nommé au Collège de France, Michel Foucault a entrepris, durant la fin des années soixante-dix, un cycle de cours consacré à la place de la sexualité dans la culture occidentale : l’Histoire de la sexualité, articulée en trois volumes (La volonté de savoir, L’usage des plaisirs et Le souci de soi). Il y prolonge les recherches entreprises avec L’archéologie du savoir et Surveiller et punir, mais en concentrant ses analyses sur la constellation de phénomènes que nous désignons par le « sexe » et la sexualité. L’axe de cette entreprise n’est pas de s’ériger contre une « répression » de la sexualité afin de la « libérer », mais de montrer comment la vie sexuelle a enclenché une volonté systématique de tout savoir sur le sexe, qui s’est systématisée en une « science de la sexualité », laquelle, à son tour, ouvre la voie à une administration de la vie sexuelle sociale, de plus en plus présente dans notre existence. Foucault fait ainsi l’archéologie des discours sur la sexualité (littérature érotique, pratique de la confession, médecine, anthropologie, psychanalyse, théorie politique, droit, etc.) depuis le XVIIe siècle et, surtout, au XIXe, dont nous héritons jusque dans les postures récentes de « libération sexuelle », l’attitude de censure et celle d’affranchissement se rencontrant finalement dans le même type de présupposé : le sexe serait cause de tous les phénomènes de notre vie comme il commanderait l’ensemble de l’existence sociale.

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/10042-2/

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 24 avril 2020

 

 

Les Français suspendent leur Liberté

 

Thierry Meyssan – Réseau Voltaire – 21.4.2020

 

 

 

 

Durant la Révolution française, bien avant que « Liberté, Égalité, Fraternité » ne devienne la devise de la République, cette affiche affirmait que ces trois idéaux valaient plus que nos vies.

Les Français suspendent leur Liberté

La France est cet étrange pays qui n’a cessé de collaborer avec divers envahisseurs avant de se révolter avec honneur ; un pays d’abord lâche, puis toujours brave. Sans y réfléchir, comme à son habitude, elle vient d’abandonner la devise de ses aïeux, que sans nul doute elle retrouvera bientôt avec gloire.

 

Tous les régimes politiques, quels qu’ils soient, n’ont d’autre fonction que de protéger leurs sujets ou citoyens d’agressions dont ils ne peuvent se protéger eux-mêmes. Ils peuvent en retour limiter les libertés de leurs mandants ce que certains régimes croient devoir faire plus que d’autres.

Le Britannique Thomas Hobbes admettait tous les crimes de l’État pourvu qu’il protège ses sujets des affres de la guerre civile qu’il avait vécue. Rompant avec lui, le Français Montesquieu imagina des mécanismes de contrôle de la raison d’État. Avec lui, tous les bâtisseurs des régimes modernes considérèrent les libertés comme le but ultime des démocraties.

Lors d’épidémies mortelles, certains régimes estimaient nécessaire de limiter, voire de priver de libertés, une partie de leurs mandants. Il était accepté, jusqu’à l’épidémie de Covid-19, que les démocraties pourraient exceptionnellement limiter les droits de personnes infectées, ou suspectées de l’être, afin de protéger les personnes saines. Il est désormais admis qu’elles peuvent aussi limiter les libertés de ces dernières, voire assigner à domicile la quasi-totalité de leur population.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/les-francais-suspendent-leur-liberte/

 

 

 

 

Mis à jour le 26.4.2020

 

 

Covid-19 ou le triomphe du Dr Knock

Rosa Llorens – LGS – 27.4.2020

 

 

 

 

Étonnant comme le Covid-19 réalise les rêves les plus fous du libéralisme politique et économique !Et pour obtenir ce triomphe, il suffisait de recourir à la méthode du bon docteur Knock.

 

Sur le plan politique, le libéralisme est loin d’aspirer à la liberté pour tous. Déjà, le grand penseur libéral Tocqueville montrait clairement, pour qui veut bien lire De la Démocratie en Amérique, que le pire ennemi de la « liberté » telle qu’il l’entend, c’est la majorité, c’est-à-dire le peuple. La liberté est un concept, et une revendication, d’origine aristocratique (traditionnellement, au cours de l’Histoire, et dès la démocratie athénienne, ce sont des groupes aristocratiques qui se rebellaient au cri de « Liberté ») ; l’intervention du peuple, ou du « grand nombre », comme on disait en Grèce, ne peut que perturber le fonctionnement de la liberté, puisque la liberté pour tous, ce serait l’égalité, que Tocqueville oppose systématiquement à la liberté (celle de l’élite, bien sûr).

L’objectif de son ouvrage est de mettre en garde l’élite socio-économique (son public naturel) contre un dysfonctionnement de la « démocratie » (la démocratie du Herrenvolk, voir Domenico Losurdo) qui permettrait à l’égalité d’empiéter sur la liberté.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/covid-19-ou-le-triomphe-du-dr-knock/

 

 

 

 

Mis à jour le 27.4.2020

+ Mise à jour du 6 mai pour l’article de Whitney Webb

 

 

 

En attendant le 5 mai

 

 

 

 

 

 

 

En attendant le 5 mai

 

 

 

 

Pour cause de confinement :

Initialement prévue à Florence, le 25 avril, à l’initiative de

 

ASSOCIAZIONE PER UN MONDO SENZA GUERRA

(Comité Non à la Guerre-Non à l’OTAN)

CNGNN (Italie) / GLOBAL RESEARCH (Canada)

 

 

 

LIBÉRONS-NOUS DU VIRUS 

DE LA GUERRE

 

Conférence internationale 

pour le 75ème anniversaire de la Libération 

et de la fin de la Seconde Guerre Mondiale

 

 

EN STREAMING DIRECT SUR BYOBLU ET PANDORATV

 

SAMEDI 25 AVRIL 2020 à partir de 15h

 

 

 

 

De 1945 à aujourd’hui la guerre ne s’est jamais terminée. Au Deuxième conflit mondial a succédé la Guerre froide, puis une série ininterrompue de guerres et le retour à une situation analogue à celle de la Guerre froide qui augmente le risque d’un conflit nucléaire catastrophique.

 

La guerre, fonctionnelle aux intérêts des élites économiques et financières, continue à broyer des victimes surtout parmi les populations les plus pauvres. Elle est faite aussi avec des armes économiques, qui souvent provoquent plus de victimes que les armes proprement dites. Tout cela cause des émigrations forcées et d’énormes tragédies sociales.

  Dans cette situation la diffusion du Coronavirus, quelle que soit son origine, met dramatiquement en évidence la non-viabilité du système dominant. Au moment même où l’Europe est en crise à cause du virus, se déplacent dans la région européenne des forces militaires USA/OTAN pour créer de nouvelles tensions, alimenter l’idée de l’ennemi et entraîner les forces nucléaires.  Au moment même où se prépare une nouvelle et très grave crise économique, sont gaspillées d’énormes ressources dans un but militaire.

  C’est pour cela que le 25 avril, 75ème anniversaire de la Libération dont est née la Constitution italienne qui répudie la guerre, nous nous réunissons en streaming direct dans la conscience qu’il faut former le plus vaste front interne et international pour nous libérer du système de guerre dont nous sommes prisonniers, pour revendiquer de réels droits d’information, de parole et de participation sur les questions centrales dont dépend notre avenir.

 

 INTERVENANTS

 

Tim Anderson (Australie), enseignant d’économie politique

Giorgio Bianchi (Italie), photo-journaliste et réalisateur

Francesco Cappello (Italie), rédacteur de Sovranitàpopolare.org 

Franco Cardini (Italie), historien et essayiste

Giulietto Chiesa (Italie), journaliste, directeur de Pandora TV

Michel Chossudovsky (Canada), directeur de Global Research

Manlio Dinucci (Italie), journaliste, analyste géopolitique

Diego Fusaro (Italie), philosophe, enseignant à l’IASSP Milan

Guido Grossi (Italie), ancien dirigeant de la Banca Nazionale del Lavoro

Kate Hudson (Royaume Uni), Secrétaire Campagne pour le Désarmement Nucléaire

Diana Johnstone (États-Unis), essayiste 

Peter Koenig (Suisse), économiste

Vladimir Kozin (Russie), principal expert du Centre d’Études Politico-Militaires

Germana Leoni von Dohnanvi (Italie), écrivaine et journaliste

John Shipton (Australie), père de Julian Assange, journaliste et programmateur, fondateur de WikiLeaks

David Swanson (États-Unis), directeur de World Beyond War

Ann Wright (États-Unis), ancienne colonelle de l’Armée et fonctionnaire du Département d’État

ORGANISATION

Giuseppe Padovano, coordinateur CNGNN

Jean Toschi Marazzani Visconti, écrivaine et journaliste

Berenice Galli, vice-présidente d’Associazione per un mondo senza guerre

Maya Nogradi, réalisatrice, militante CNGNN

Margherita Furlan, journaliste, vice-directrice de Pandora TVPax Christi Italia, 

Jeff Hoffmann, journaliste Pandora TV

ASSOCIAZIONE PER UN MONDO SENZA GUERRA

CNGNN (Italie) / GLOBAL RESEARCH (Canada)

en collaboration avec Pax Christi Italia, Commissione Giustizia et Pace dei Missionari Comboniani, Sezione Italiana della WILPF (Ligue Internationale Femmes pour la Paix et la Liberté), Tavolo per la Pace de la Val di Cecina et autres associations;

 

INSCRIPTION

 

Pour contribuer à la réalisation de la Conférence et pouvoir intervenir pendant le direct streaming, communiquer ses nom, ville de résidence, email et/ou tél. portable à Giuseppe Padovano giuseppepadovano.gp@gmail.com 

tél. 393 998 3462

 

SOUSCRIPTION

 

Les organisateurs de la Conférence, voulant garder leur entière autonomie, n’ont demandé aucune contribution financière à des organismes publics et privés, ni à des partis politiques. Ils demandent donc aux participants de contribuer aux frais en versant 5/10 euros ou plus. Le moyen le plus simple pour effectuer le versement est PayPal sur le site http://natoexit.it. Le versement peut être fait avec les cartes de crédit les plus courantes (voir la liste sur le site) et ne comporte aucun coût supplémentaire.

 

 

 

 

L’Art de la guerre

 

Distanciation sociale de la démocratie

 

Manlio Dinucciil manifesto – 21.4.2020

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 

 

 

 

 

« La distanciation sociale est là pour rester beaucoup plus que quelques semaines. Elle bouleversera notre mode de vie, d’une certaine manière pour toujours »  : c’est ce qu’ont annoncé les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology, une des plus prestigieuses universités étasuniennes (MIT Tenchnology Review, We’re not going back to normal, 17 mars 2020).

 

Ils citent le rapport présenté par les chercheurs de l’Imperial College London, selon lequel la distanciation sociale devrait devenir une norme constante et être assouplie ou intensifiée selon le nombre d’hospitalisés à cause du virus dans les services de thérapie intensive. Le modèle élaboré par ces chercheurs, et par d’autres, ne concerne pas seulement les mesures à prendre contre le coronavirus. Il devient un véritable modèle social, dont on prépare déjà les procédures et les instruments que les gouvernements devraient imposer par des lois.  

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/distanciation-sociale-et-democratie/

 

 

   

 

 

L’amnésie est-elle un symptôme du Covid-19 ?

 

Gilad Atzmon – The Unz Review – 20.4.2020

Traduction : Les Grosses Orchades

 

 

 

 

Je demande ça, parce que, il y a juste trois ans, les USA ont subi une des plus sévères flambées de grippe de récente mémoire. Je parle de la grippe de 2017-18 qui, selon les CDC (Centres américains de contrôle et de prévention des maladies) a fait 45 millions de malades et provoqué 21 millions de visites médicales et 810.000 hospitalisations ». En septembre 2018, CNN annonçait qu’il y avait 80.000 morts, de causes touchant à l’épidémie.

 

Le nombre des cas de grippe, cette année-là, rien qu’aux USA, fut donc 18 fois plus élevé que le nombre actuel de cas du Nouveau Coronavirus dans le monde entier (2,5 millions jusqu’à présent). Le nombre des patients américains hospitalisés fut plus de 4 fois supérieur à celui de spatients hospitalisés avec les symptômes du Coronavirus (200.000 à ce jour). Le taux de décès/hospitalisations cette année-là fut de ± 0,1%, à peu près le même qu’on a vu dans le nord de l’Italie le mois dernier. Et si tout ça ne suffit pas, le nombre d’issues fatales en 2017-18 fut de trois fois le nombre de morts actuellement attribués au Covid-19.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lamnesie-est-elle-un-symptome-du-covid-19/

 

 

 

 

 

 

 

Confinement/France : Plus de 12 millions de contrôles de police et 1733 gardes à vue dans le cadre du confinement

 

Et le reste…

(Cliquer sur les liens pour ouvrir)

 

Turin : 4 arrestations lors d’une intervention de la police critiquée par des habitants

Dimanche 19 avril au soir la police est intervenue pour arrêter deux personnes dans un quartier de Turin. Selon des témoins, le contrôle d’identité a été violent. Les habitants du quartier et parmi eux les occupants d’un immeuble réquisitionné (Serrande Occupate) sont descendus dans la rue en réaction aux agissements …

Confinement/France : Révoltes dans plusieurs quartiers populaires

Au lendemain de graves exactions policières à Villeneuve-la-Garenne (voir notre article), des révoltes ont éclaté en fin de soirée dans la ville. Affrontements avec la police, feux d’artifice, voitures incendiées, de nombreux jeunes ont riposté aux humiliations et aux violences de la police. Des scènes similaires ont eu lieu dans …

Confinement: Murs de Saint-Gilles

 

 

Grèce/Confinement: Emeute au camp de migrants de Chios

Affrontements samedi soir dans le camp de migrants de Vial sur l’île de Chios où un incendie a été allumé, après l’annonce de la mort d’une réfugiée irakienne habitant le camp. Malade, la demandeuse d’asile âgée de 47 ans avait été hospitalisée dans un hôpital local. Elle a été testée …

France : Un prisonnier révolutionnaire menacé d’extradition vers la Turquie à sa sortie de prison

Şefik Sarıkaya est un révolutionnaire originaire de Turquie emprisonné en France pour ses engagements politiques. Le 20 décembre 2012, il a été condamné à 8 ans d’emprisonnement pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ». Il lui est notamment reproché d’avoir organisé un concert de Grup …

France : Violences au CRA (Centre de rétention administrative) de Cornebarrieu

Il y a actuellement cinq personnes au Centre de Rétention de Cornebarrieu, où sont habituellement enfermés en moyenne plus de quatre-vingts étrangers. Trois prisonniers ont acceptés de communiquer au sujet de leur condition d’arrestation, de leur condition de détention et sur les abus qu’ils subissent. Leurs témoignages (retrouvables ici) font …

Confinement/France : Les violences policières se multiplient dans les quartiers populaires

Depuis le début du confinement en France, 5 personnes ont été tuées par la police et une petite fille a été placée en coma artificiel suite à un tir de LBD. Samedi 18 avril dans la soirée, des policiers ont grièvement blessé un jeune homme à Villeneuve-la-Garenne en Région Parisienne. …

Confinement/France : Le gouvernement s’attaque au 35H avec la loi « urgences coronavirus »

Samedi 22 mars dernier a été adoptée en France la loi « urgences coronavirus ». La loi permet le dépassement des 35 heures hebdomadaires dans certains secteurs sans dépasser le seuil européen de 48 heures. Elle permet également au patron de choisir les dates des repos hors congés payés (RTT etc) des …

Hong Kong: Des bracelets mouchards pour surveiller les confinés

A Hong Kong, depuis jeudi, les personnes venant de l’étranger (y compris les citoyens de Hong Kong) se voient mettre par les policiers un bracelet au poignet similaire à ceux des détenus en libération conditionnelle. Le dispositif est relié à une application que la personne doit télécharger sur son téléphone …

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/secours-rouge-mise-a-jour-20-4-2020/

 

 

 

 

 

Covid & C°

 

« C’est à l’étude… » : les laboratoires départementaux enragent d’être empêchés de tester en masse

 

 

 

https://francais.rt.com/france/73560-cest-etude-laboratoires-departementaux-enragent-etre-empeches-tester-en-masse

 

 

 

 

 

 

En Belgique : idem, comme il est montré dans la vidéo (française) ci-desous :

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=cIGzTA7-Gh4&feature=youtu.be

 

 

 

 

 

Qui s’oppose aux tests et exige le confinement général par toute la terre et sans limite ?

 

Bill GATES

 

Pourquoi ? À quel titre ? Ha ha ha ha ha !

(Quand on est l’homme le plus riche du monde, on peut se payer quelques caprices, non ? Acheter quelques importants corruptibles, aussi. Quelques-uns dans chaque État… Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’États. Etc.).

 

 

 

 

 

 

 

 

Les médecins originaires du Maghreb et d’Afrique sont la chair à canon de Macron contre le Covid.

 

Majed Nehme – LGS – 18.4.2020

 

 

 

 

Pour les « tirailleurs » maghrébins et leurs autres compagnons africains qui ont survécus après avoir été embrigadés par la force coloniale dans les guerres de 14-18 et 39-45, obtenir une reconnaissance -même très tardive- a été une entreprise impossible. Aujourd’hui, pour reprendre la métaphore guerrière de notre Macron-Clémenceau, il y a en France plus de 50 000 médecins, nés outre Méditerranée ou au Moyen Orient qui se battent en fantassins contre la pandémie. Parfois pour 1300 euros par mois. Exigeons pour eux, s’ils la souhaite, l’obtention de la nationalité française et la reconnaissance complète de leurs diplômes.

 

Inattendu cet effet induit du « Covid 19 » que la France, celle d’Eric Zemmour avec dégoût, est en train de prendre en pleine face : la pandémie révèle le rôle capital joué dans cette guerre (dixit Macron-Clemenceau) par les médecins, soignants et chercheurs issus du monde arabe et de l’Afrique sub-saharienne.

Bien sûr ces praticiens essentiels étaient là avant l’arrivée du virus, mais l’administration de la Santé refusait de les compter comme de vrais acteurs. Pour être souvent considéré comme des suppléants, des vacataires, des intérimaires non indispensables. La preuve, ils sont très mal payés, soumis à des statuts précaires et à une fin de contrat qui peut tomber sans prévenir. Voilà donc un démenti silencieux, et le plus digne qui vient clore les propagateurs d’un mythe d’une « invasion » étrangère » venue nous sucer le sang.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/les-medecins-originaires-du-maghreb-et-d-afrique-sont-la-chair-a-canon-de-macron-contre-le-covid.html

 

 

 

 

Israël en Palestine

 

Des milliers d’Israéliens manifestent contre la formation d’un gouvernement Gantz-Netanyahou

 RT France 20.4.2020

 

 

Plusieurs milliers d’Israéliens regroupés le 19 avril pour protester contre le Premier ministre Benjamin Netanyahou à Tel Aviv (On remarquera qu’ils observent la distanciation requise)

 

 

A Tel Aviv, des milliers de protestataires se sont regroupés le 19 avril au soir, en tenant compte des consignes de sécurité dues au Covid-19, pour s’opposer à la formation d’un gouvernement d’union avec Benjamin Netanyahou, accusé de corruption.

https://francais.rt.com/international/74264-milliers-disraeliens-manifestent-contre-formation-gouvernement-gantz-netanyahou

 

 

 

 

 

Israël : Netanyahou veut mobiliser la droite autour de l’annexion rapide de territoires palestiniens

 

RT France – 1.3.2020

 

 

https://francais.rt.com/international/71795-israel-netanyahou-veut-mobiliser-droite-autour-annexion-rapide-territoires-palestiniens

 

 

 

 

R.O.W.

(impérial)

 

Dans une ou deux de ses dernières chroniques, Observatus Geopoliticus s’était permis d’observer le Grand Jeu par le petit bout de la lorgnette, allant jusqu’à qualifier de « poutinades » les décisions du Président de la Fédération de Russie dont la logique à long terme ne lui apparaissait peut-être pas clairement. Il se rattrape ici, en grand style, avec un survol tous azimuts qu’il faut lire, ne fût-ce qu’en raison de ses rappels de notre histoire récente.

 

 

La petite gazette des couacs impériaux

 

Observatus Geopoliticus – Chroniques du Grand jeu – 20.4.2020

 

 

 

 

Si le coronavirus et la drôle de guerre pétrolière ont fait, ces derniers temps, la Une de l’actualité, d’autres nouvelles passées à peu près inaperçues sont venues quelque peu assombrir le ciel impérial. Rien de dramatique en soi, mais de menues épines dans le pied qui, additionnées, finissent par provoquer une petite douleur lancinante du côté de Washington…

 

Un dénominateur commun à presque toutes ces contrariétés : le Donald, parfois à son corps défendant. Qu’il persiste à résister au marais ou qu’il se soit converti mais avec force bourdes, ou tout simplement qu’il tortille entre les deux voies, imposant quand il le peut ses volontés, Trumpinho continue, volontairement ou non, de faire couler de grosses gouttes de sueurs sur le front de son Deep State.

En Asie du Nord-Est, l’alliance militaire américano-sud-coréenne traverse des turbulences. L’on ne parle pas ici d’un changement tectonique qui verrait les troupes US quitter le Pays du matin calme, la case orientale de l’échiquier eurasiatique est beaucoup trop importante pour eux, comme nous l’avons expliqué à plusieurs reprises :

 

C’est de haute géostratégie dont ils s’agit. Nous sommes évidemment en plein Grand jeu, qui voit la tentative de containment du Heartland eurasien par la puissance maritime américaine (…) La guerre froide entre les deux Corées ou entre Pékin et Taïwan sont évidemment du pain béni pour Washington, prétexte au maintien des bases américaines dans la région.

Pour les Etats-Unis, le sud du Rimland semble définitivement perdu (entrée de l’Inde et du Pakistan dans l’OCS, fiasco afghan), le Moyen-Orient tangue sérieusement (Syrie, Iran, Irak maintenant, voire Yémen). Restent les deux extrémités occidentale (Europe) et orientale (mers de Chine) de l’échiquier où l’empire maritime s’arc-boute afin de ne pas lâcher (…)

Washington utilise habilement un conflit ancien et réel (crise coréenne : 1er niveau) pour placer ses pions sur l’échiquier (Grand jeu : 2nd niveau). Les troupes américaines ou les batteries THAAD en Corée du Sud sont officiellement tournées contre la Corée du Nord, officieusement la Chine. Et les turpitudes du trublion de Pyongyang sont un prétexte en or massif pour maintenir la présence militaire américaine dans la zone.

 

Que se passe-t-il donc du côté de Séoul pour que ce bel édifice soit, non pas menacé (ce serait exagéré), mais quelque peu ébréché ? Une histoire de gros sous, très prosaïquement. Déjà contraints, les Sud-Coréens ont proposé d’augmenter leur participation aux frais communs de défense à 13%. Businessman dans l’âme, le Donald les a envoyé bouler et réclame beaucoup plus. Or la Corée est dirigée par Moon Jae-in, beaucoup moins favorable aux vues américaines que ne pouvaient l’être ses prédécesseurs.

Lire la suite…

Source : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/04/la-petite-gazette-des-couacs-imperiaux.html

 

 

 

 

Des pirates US en mer de Chine ? Bof ! Quand on a lu ce qui précède… À quoi bon lésiner !

 

 

Les États-Unis sont-ils sur le point de s’engager dans une piraterie d’État officielle contre la Chine ? Un précédent fort indique une tendance inquiétante

 

A.B. Abrams – The Saker.is  –  18.4.2020

(Saker’s Blog)

 

 

 

 

La crise du coronavirus semble annoncer une nouvelle ère de relations beaucoup plus difficiles entre la Chine et le monde occidental, les pays occidentaux ayant été les plus touchés par les retombées de la pandémie et, en particulier les États-Unis, accusant de plus en plus la Chine, au niveau officiel, d’en être la cause[1].

 

En effet, le 30 janvier, le Secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a déclaré que les retombées du virus en Chine « contribueront à accélérer le retour des emplois en Amérique du Nord », des millions de personnes étant alors confinées à Wuhan et ailleurs[2]. Les publications occidentales, du New York Times au Guardian, ont largement salué le virus comme pouvant mettre fin à des décennies de croissance économique rapide de la Chine – avec un « rééquilibrage » de l’économie mondiale en faveur de la puissance occidentale fortement impliqué[3],[4]. Contre la Corée du Nord, le New York Times a décrit le virus comme pouvant potentiellement fonctionner comme « l’allié le plus efficace » de l’Amérique pour atteindre le résultat que Washington cherchait depuis longtemps – « étouffer l’économie du Nord »[5].

Le résultat, cependant, a été une forte résilience au virus dans une grande partie de l’Asie de l’Est, le Vietnam et la Corée du Sud étant les meilleurs exemples de traitement réussi aux côtés de Macao, Hong Kong, Taïwan et la Chine continentale – par opposition à une réponse très lente et souvent inefficace en Occident[6].

Des fournitures d’urgence pourries et cassées dans la réserve nationale américaine[7] aux infirmières portant des sacs poubelles en raison d’un manque d’équipement de protection[8], en passant par la réquisition de fournitures destinées à d’autres pays[9] et le recrutement de main-d’œuvre carcérale pour construire des fosses communes à New York[10], les signes sont unanimement révélateurs du chaos. Il convient de souligner que les États-Unis ont signalé leur premier cas le même jour que la Corée du Sud – qui a maîtrisé le virus il y a plusieurs semaines grâce à une gestion plus efficace et à une absence de complaisance[11]. Les États-Unis et le reste du monde occidental avaient un avantage majeur dans leur délai d’alerte sur la Chine en particulier, mais l’ont bel et bien gaspillé[12].

Les conséquences des retombées du Coronavirus dans le monde occidental, et aux États-Unis en particulier, pourraient être extrêmement graves étant donné le contexte d’escalade de la pression américaine sur la Chine dans la période précédant l’épidémie. Le fait d’imputer la responsabilité du virus à la Chine dans la presse américaine et même à la Maison Blanche – bien qu’il ait atteint l’Amérique principalement depuis l’Europe plutôt que l’Asie[13] – a suscité des crimes haineux de masse contre la communauté asiatique-américaine d’une gravité et d’une ampleur sans précédent depuis le ciblage des Japonais américains dans les années 1940[14].

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/les-etats-unis-sont-ils-sur-le-point-de-sengager-dans-une-piraterie-detat-officielle-contre-la-chine/

 

 

 

 

 

La mégère anglaise qui, déguisée en juge, passe la rhubarbe et le séné aux pires et aux plus sadiques tarés (Ô Guantanamo) du Bedlam que sont les États-Unis et qui se fait assurément payer un peu plus de 30 deniers, a exigé que soit rendue publique la situation de famille exacte de Julian Assange, et divulgués les noms et adresses de sa compagne et de leurs enfants. Pourquoi ? Parce que ne pouvant réussir à le briser on peut toujours essayer d’y arriver en mettant les siens en danger. Car, oui, bien sûr, les jeter en pâture au public, c’est les mettre volontairement et le plus possible en danger. Elle s’est cependant trompée, la mégère : ce développement d’une bassesse sans nom ne fait qu’augmenter le respect et l’affection que les non-aliénés ressentent pour Julian et sa famille, en amont comme en aval.

 

.

Ça ne vous gêne pas, vous, que tant de crétins qualifient cette jeune femme de « partenaire » ? D’accord, ils ont l’habitude de singer platement les Anglo-saxons, mais en français, on dit « épouse » ou « compagne », et d’ailleurs on dit aussi « companion » en anglais. Quand on sait vivre.

 

 

Stella Morris, compagne de Julian Assange et mère de ses enfants : « il y a un danger imminent pour sa vie »

 

Oscar Grenfell – LGS – 13.4.2020

(+ Vidéo de Wikileaks)

 

 

 

 

 

Dans une vidéo YouTube publiée hier par WikiLeaks, Stella Morris, une avocate de 37 ans, a révélé qu’elle est liée à Julian Assange depuis 2015 et qu’ils ont deux enfants en bas âge.

Morris a puissamment défendu le fondateur de WikiLeaks, avec qui elle est fiancée, a parlé avec émotion du lien étroit qui unit leur jeune famille et a demandé la libération immédiate de Julian Assange de la prison de haute sécurité de Belmarsh, à Londres.

 

Dans les commentaires accompagnant un article du Daily Mail, l’avocate d’origine sud-africaine a expliqué qu’elle s’exprimait publiquement pour la première fois, car « il y a un danger imminent pour sa vie ». Elle a averti que « la mauvaise santé physique de Julian le met en grave danger, comme beaucoup d’autres personnes vulnérables, et je ne pense pas qu’il survivra à une infection par le coronavirus ».

« Au cours des cinq dernières années, j’ai découvert que l’amour rend les circonstances les plus intolérables supportables, mais là c’est différent, je suis maintenant terrifiée à l’idée de ne plus le revoir vivant », a-t-elle déclaré.

Morris avait déposé le mois dernier une déclaration à l’appui d’une demande de libération sous caution d’Assange.

La juge Vanessa Baraitser a rejeté sans ménagement cette demande, bien que le fondateur de WikiLeaks n’ait pas été condamné pour un crime et qu’il souffre de nombreux problèmes de santé, notamment d’une maladie pulmonaire chronique. Cela signifie que la pandémie de COVID-19 constitue une menace imminente pour sa vie.

Actuellement, 150 membres du personnel de la prison de Belmarsh sont infectés par le virus ou en confinement. Il y a eu deux décès connus de détenus, mais Assange a dit à un ami la semaine dernière qu’il y en avait d’autres.

Baraitser a également décrété que les audiences du tribunal de mai pour l’extradition d’Assange vers les États-Unis se poursuivront, même si la Grande-Bretagne est en état de confinement national, qu’il y a des décès massifs de coronavirus et que le fondateur de WikiLeaks n’a aucune possibilité de consulter ses avocats. Cela souligne le fait que Baraitser agit selon un plan prédéterminé dicté par ceux qui orchestrent l’envoi d’Assange aux États-Unis, où il risque la prison à vie pour avoir dénoncé les crimes de guerre américains.

Dans un geste particulièrement vindicatif, Baraitser a rejeté une demande des avocats d’Assange pour que l’identité de Morris et de ses enfants soit protégée. Ils avaient prévenu que Morris avait déjà été harcelée en raison de sa relation avec Assange. Les appels lancés par de hauts responsables politiques et des agents des services de renseignement américains pour qu’Assange soit réduit au silence, voire tué, la mettent clairement en danger.

Baraitser est resté impassible, déclarant qu’il était dans « l’intérêt public » de révéler l’identité des membres vulnérables de la famille d’Assange.

Dans la vidéo de WikiLeaks, Mme Morris a expliqué qu’elle avait rencontré Assange pour la première fois en 2011, après avoir répondu à un appel de Jennifer Robinson demandant aux diplômés d’Oxford de rejoindre son équipe d’avocats. Parlant couramment le suédois, elle a participé à la défense d’Assange contre un coup monté d’inconduite sexuelle orchestré par l’État et le système judiciaire de ce pays, sans doute en collaboration avec les États-Unis.

Morris a travaillé en étroite collaboration avec Assange à l’ambassade de l’Équateur à Londres, où il a été contraint de demander l’asile politique en 2012. Elle a déclaré qu’ils se sont rapprochés et ont entamé une relation en 2015. « C’est la personne que je connais le plus au monde », a expliqué Morris. « Il est extraordinaire. Il est tendre et aimant. »

L’avocat a déclaré qu’ils avaient pris une « décision délibérée » de former une famille, alors qu’Assange était un réfugié politique dans le bâtiment de l’ambassade. Ils avaient voulu « abattre les murs autour de lui, voir une vie, imaginer une vie au-delà de cette prison. Pour beaucoup de gens, il serait fou de fonder une famille dans ces circonstances, mais pour nous, c’était la chose la plus sensée à faire. C’est ce qui fait que les choses restent réelles… Quand il voit les enfants, cela lui apporte beaucoup de paix, d’attention et de soutien ».

Morris a expliqué plus en détail : « Tout comme à la guerre, lorsque les gens tombent amoureux et décident de vivre leur vie dans un acte de rébellion, je pense que tomber amoureux est une sorte d’acte de rébellion dans un contexte où il y a beaucoup de tentatives de détruire votre vie et la raison de faire ce que vous faites. »

Leur premier enfant, Gabriel, qui a maintenant deux ans, est né en 2017. Son frère, Max, a un an.

 

 

Une capture d’écran de la vidéo de WikiLeaks montrant Stella Morris avec leurs fils.

 

 

Morris a parlé de la « pression extrême » qu’elle et sa famille ont subie. Elle a fait remarquer qu’en raison de son rôle de personnalité publique ciblée par de puissants gouvernements pour ses activités de publication, tout ce qui concerne la vie d’Assange est susceptible d’être « utilisé contre lui ».

Lire/voir la suite…

 

Source : https://www.legrandsoir.info/stella-morris-partenaire-de-julian-assange-s-exprime-il-y-a-un-danger-imminent-pour-sa-vie-wsws.html

 

Et d’ailleurs l’appeler « Morris »… Est-ce qu’ils disent « Windsor » pour la reine d’Angleterre ?

 

 

 

 

Rappelons, pendant que nous y sommes, que John Shipton, père de Julian, participera à la Conférence internationale « Libérons-nous du virus de la guerre » annoncée ci-dessus, qui se tiendra EN STREAMING DIRECT SUR BYOBLU ET PANDORATV, le samedi 25 avril, à Florence, pour commémorer le 75ème anniversaire de la Libération et la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

 

 

 

Le Saker vient de le poster sur son site :

 

« My Hero » – Hassan Tavakoli

 

 

 

 

 

 

 

CHINE

(Ben, oui, elle n’en fait pas partie)

 

 

Labo P4 de Wuhan : Vous vous rappelez les ADM de l’Irak ?

 

Entelekheia – 18.4.2020

 

 

Colin Powell – WMD

 

 

En ce moment sur les réseaux sociaux, une rumeur alimentée par des personnages publics comme Luc Montagnier court comme une traînée de poudre. Vous vous demandez peut-être d’où elle vient ? Réponse : de l’administration Trump.

Non pas que Luc Montagnier soit suspect d’être un porte-parole de Trump en cette affaire, entendons-nous bien. Nul doute qu’il ait pensé faire une véritable découverte tout seul, même si ses conclusions reposent sur des prémisses étranges, pour dire le moins : d’abord une publication d’un ingénieur en mathématiques et informatique, Jean-Claude Perez, dans laquelle l’auteur mentionne à plusieurs reprises « l’ADN » du génome du coronavirus. Aïe : c’est d’ARN qu’il fallait parler – les coronavirus n’ont pas d’ADN et personne ne devrait être mieux placé pour le savoir qu’un virologue comme Montagnier. Ensuite, une étude pré-publiée par une équipe universitaire indienne et rétractée après que d’autres scientifiques en aient démontré l’absurdité – non, le nouveau coronavirus ne contient pas de séquences du VIH. En conclusion, s’il est impossible de savoir quelle mouche a piqué Montagnier, l’origine trumpienne de la théorie du complot sur le virus « échappé du labo P4 de Wuhan » est quant à elle bien éablie.

 

Par Scott Ritter
Paru sur RT sous le titre As the Trump administration legitimizes Covid-19’s ‘China lab’ origins conspiracy theory, remember Iraqi ‘WMD’

 

En présentant publiquement des théories liant le virus Covid-19 aux laboratoires de recherche chinois, le président américain Donald Trump et son administration font de la Chine la sorcière d’une nouvelle chasse aux sorcières politique.

 

Alors que les États-Unis commencent à réaliser l’ampleur et la portée de l’impact que la pandémie de coronavirus a eu sur l’économie nationale, ainsi que le lourd tribut humain payé par sa population à la maladie (676 676 cas documentés au 17 avril, avec 34 784 décès), ce n’était qu’une question de temps avant que les politiciens ne commencent à chercher un responsable. Récemment, le président Trump a fait l’objet de dénonciations accrues pour ce qui a été décrit comme une réponse trop tardive à la menace posée par le Covid-19, de nombreux critiques soulignant que son administration est restée pratiquement silencieuse sur la question pendant tout le mois de février, perdant ainsi un temps précieux qui aurait pu être consacré à prévenir la propagation de la maladie.

Lire la suite…

Source : http://www.entelekheia.fr/2020/04/18/labo-p4-de-wuhan-vous-vous-rappelez-des-adm-de-lirak/

 

 

 

 

En anglais, avec nos excuses habituelles

 

 

 

THE MOTHER OF ALL MONOLOGUES | Biden will NOT be able to stand | EP 44

George Galloway –19.4.2020

 

 

 

 

 

On n’en a qu’un, mais on s’en sert.

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 21 avril 2020

 

 

 

Vous avez dit coup d’État médical ?

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez dit coup d’État médical ?

 

 

 

 

 

N.B. Depuis le 1er avril, nous devons vous parler d’un livre. Important. Qui a déjà été coincé plus de quinze jours à la poste. Un livre où le Gilgamesh urukien d’il y a 5.000 ans a dicté à son scribe d’aujourd’hui ce qu’il pense de l’état des choses d’ici-bas, tout en passant, dans le Jardin des Délices de Bosch, le narghilé à la ronde à des gens aussi distingués que Djellal-Eddin Roumi, Shemseddin Hafiz, Firdousi, Johan Wolfgang von Goethe, Karl Marx, Bertold Brecht et  quelques autres,  et en commentant avec eux les méfaits de Killer Donald, de Baby Mac, de Biblik Bibi et du reste, qui ne les surprennent guère. Comme il n’y a pas que les virus à ventouses dans la vie, juré-craché, c’est la dernière fois qu’on vous en parle. Le prochain coup : littérature !

 

 

 

Gates et Soros ont encore frappé ?

Mais, notre parole, ils ne se sentent plus !

 

« VirezFauci ! » devrait être le cri de ralliement de toute une génération

 

Tom Luongo – Gold, Goats ‘n Guns – 14.4.2020

Traduction : Les Grosses Orchades

 

 

 

 

 

J’en ai assez de mâcher mes mots. J’en ai assez d’accorder aux gens le bénéfice du doute. Quand je le fais, la bande de Davos et ses agents haut placés me font ressembler à un poteau de signalisation vertueux.

Virez Anthony Fauci tout de suite.

 

Pendant des semaines, j’ai fait très attention à bien séparer la menace que représentait la maladie Covid-19 des réactions politiques qu’elle suscitait. J’ai ressenti très fort qu’on pouvait à la fois prendre au sérieux le virus, tout en se méfiant de la réaction des politiques et de la panique manigancée à son propos.

Mais c’est fini. Il est clair que, depuis le début, le plan a été de laisser le virus se déchaîner sans contrôle dans des endroits très en vue tels que New York et l’Italie, afin de répandre la peur. Il est clair aussi que des gens comme le Dr. Anthony Fauci ont été activés pour obtenir que la réponse la plus mauvaise possible y soit donnée aux États-Unis.

Et maintenant, au bout de plus d’un mois, après qu’on ait fermé des pans entiers de notre économie et mis littéralement les gens aux arrêts chez eux, il est non moins clair que la presque totalité des mesures prises étaient exagérées et inutiles.

Et ici, aux USA, l’agent de cette insanité a été le Dr. Anthony Fauci, directeur de l’Institut National des Maladies Allergiques et Infectieuses (NIAID) dont les liens avec les pires individus que vous puissiez imaginer vont très, très loin.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/virez-fauci-devrait-etre-le-mot-dordre-de-toute-une-generation/

 

 

 

 

 

Aux dernières nouvelles (hier soir)

 

Les révélations se suivent et la tendance ne fait que se confirmer. Bill Gates, ses acolytes et leurs ambitions fanatiques et mégalomanes viennent de buter sur une opposition à laquelle ils ne s’attendaient certainement pas. C’est au tour de Robert F. Kennedy Jr de monter au créneau avec des accusations glaçantes.

En anglais par manque de temps. Toute traduction éventuelle sera ajoutée ici.

 

Robert F. Kennedy Jr. exposes Gates plan to control global health policy

 

Alex Christoforou – TheDuran – 16.4.2020

(en Vidéo avec Alexandre Mercouris )

 

(+ Vidéo de Robert Kennedy)

 

 

 

 

 

The Duran’s Alex Christoforou and Editor-in-Chief Alexander Mercouris take a look at a recent article from the Chairman of Children Health Defense, Robert F. Kennedy Jr., who exposes oligarch Microsoft founder Bill Gates’ plan to take over global health policy, and institute mandatory vaccinations, married with enterprise ID surveillance.

Read and watch more…

 

Source : https://theduran.com/robert-f-kennedy-jr-exposes-gates-plan-to-control-global-health-policy-video/

 

Le coup de gueule de Tom Luongo et le réquisitoire de Robert Kennedy n’infirment pas, loin de là, les soupçons de Gilad Atzmon et l’analyse de Pepe Escober. Ils s’y ajoutent.

 

 

 

 

 

Faute de mieux, on vous résume :

 

D’abord Robert F. Kennedy Jr, qui apporte ici un indéniable soutien à l’administration Trump, n’est pas un de ses partisans politiques : Démocrate, il a soutenu la candidature de Hillary Clinton.

MAIS… RFK Jr préside l’association Children Health Defense (« Défense de la Santé des Enfants ») et c’est un militant anti-vaccination convaincu. Il soutient notamment la théorie d’un lien existant entre vaccination et autisme. Il est aussi producteur-délégué du film Vaxxed II : The People’s Truth, suite, réalisée en 2019, du film anti-vaccination Vaxxed.

Ce qu’il apporte dans l’article ci-dessus, ce ne sont pas des on-dit ni des opinions, mais des faits : un dossier à charge très documenté, qui n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg, avec ses milliers de victimes enfantines et adolescentes des vaccinations imposées par Gates  en Afrique et en Inde (ailleurs, on ne sait pas encore…).

Quels que soient ses choix politiques et ses opinions y compris en matière médicale, Robert F. Kennedy Jr se révèle ainsi le vrai fils de son père.

 

 

 

 

 

TRADUCTIONS de la tribune de Robert F. Kennedy Jr – En voici deux (M. à J. du 18.4.2020) :

 

Les dangereuses expérimentations de Bill Gates, par Robert F. Kennedy Jr.

Karolina B. – Cogiito

 

https://cogiito.com/a-la-une/les-dangereuses-experimentations-de-bill-gates-par-robert-f-kennedy-jr/

 

 

 

 

 

Robert F. Kennedy Jr dénonce le programme mondial de vaccination de Bill Gates

Strategika

(Ne pas confondre avec Strategika51)

https://strategika.fr/2020/04/16/robert-f-kennedy-jr-denonce-le-programme-mondial-de-vaccination-de-bill-gates/

 

 

 

 

Faire la queue à la soupe populaire mais en voiture ? Les USA aujourd’hui.

 

La plus grande dépression
Vraiment ?…

 

… Des images choquantes montrent l’horreur des nouvelles « Queues pour le pain » aux États-Unis. Cela ne devait jamais plus se reproduire

 

Tyler Durden − Zero Hedge – 30.3.2020

via Le Saker francophone

 

Une recherche rapide sur Google montre les scènes terribles des années 1930 lorsque les Américains faisaient la queue par milliers pour se nourrir, alors que la Grande Dépression frappait vite, fort et profondément…

 

 

 

 

 

« LE NIVEAU DE VIE LE PLUS HAUT DU MONDE » – Hors de l’American Way, pas de salut

 

 

 

 

Et voici les choquantes « Queues pour le pain » d’aujourd’hui – Cette vidéo montre des centaines de voitures attendant de recevoir de la nourriture gratuite de la Greater Community Food Bank à Duquesne, près de Pittsburgh …

Lire/voir la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/la-plus-grande-depression-vraiment

 

 

 

 

Faut-il s’en plaindre ?

 

Récession : Le miracle de l’économie numérique imposé sous poussée covidée n’a pas eu lieu

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 16.4.2020

 

 

 

 

Cela fait des années que l’on nous explique que le monde est en train de se transformer fondamentalement sous l’effet de la dernière révolution, numérique, qui renvoie à l’âge de pierre les industries lourdes, les industries tout court. Smartphone main, dans un monde léger et propre, l’homme numérisé n’a plus besoin de rien que d’un écran. Et la nouvelle économie de ce nouveau monde est évidemment l’économie numérique. L’arrivée inespérée du coronavirus a permis de réaliser par la force ce fantasme et l’élan salvateur vers le tout-numérique était attendu. Or, les populations assignées à domicile, coincées entre une fenêtre et un écran, contre toute attente de nos élites progressistes, ont choisi … la porte. Récession mondiale en vue, le miracle de l’économie numérique n’a pas eu lieu, ce n’est pas Facebook et les services de livraison de nourriture qui vont faire tourner le monde. Surtout que pour « livrer », il faut bien « produire ». Ce que vous commandez « à distance » ne sort pas directement de votre volonté pour se matérialiser en surgissant de votre smartphone. Une contraction de l’économie mondiale de 3 points, la chute vertigineuse des déficits publics, bref la récession attendue pour 2020 à la place du miracle du nouveau monde. 

 

Le dogme global de miracle économique numérique

Les grands discours sur le miracle de l’économie numérique font grand bruit ces dernières années. Discours d’autant plus caricaturaux, que les économies nationales stagnent : 

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/04/recession-le-miracle-de-leconomie.html

 

 

 

 

Que faire ?

 

Les Grosses Orchades  pas complexées – 17.4.2020

 

 

 

 

En théorie, c’est très simple :

Arrêter Bill Gates (sans oublier Fauci & C°)

Le poursuivre pour crimes contre l’humanité (pourquoi la chaise électrique serait-elle toujours réservée aux pauvres et aux noirs ?)

Nationaliser Microsoft.

Répartir ses milliards meurtriers entre les centaines de milliers de ses victimes sanitaires et économiques (il n’y aurait pas de quoi dédommager tout le monde mais ce serait un honnête début).

Bref, renflouer pour une fois les sempiternels renfloueurs des banques.

On peut vous le dire tout de suite : ils ne le feront pas. Leurs principes les en empêcheront. Car ils en ont, des principes… de perlimpinpin, comme estimer qu’on peut piller jusqu’à plus soif la propriété publique et la vendre aux petits copains venus d’ailleurs pour trois francs cinquante, et estimer en revanche que la propriété privée est non seulement sacrée et inviolable, mais encore éternelle, ainsi que l’a fait graver l’aimable Danton dans le marbre de la Constitution française.

 

 

 

 

Et pendant qu’on y est :

 

De Gaulle et la Covid-19

 

Gilles Munier – France-Irak Actualités – 17.4.2020

 

 

24 juillet 1967: discours historique du général de Gaulle au Québec

 

 

Entretien avec l’historien et journaliste Éric Branca

 

Suite à la lecture de son excellent De Gaulle et les grands publié chez Perrin, je me suis entretenu avec l’historien et journaliste Éric Branca à propos du général et de la crise de la Covid-19. Voici, sans plus de cérémonies, le contenu de notre échange, pour lequel je lui suis d’ailleurs sincèrement très reconnaissant.

 

 

 

 

Est-ce que Charles de Gaulle serait bien équipé pour affronter une crise comme celle de la Covid-19 et pourquoi?

Vous savez, il est toujours imprudent de refaire l’histoire avec des « si » ! Mais votre question est pleine d’intérêt parce que, dans ce cas précis, on sait très exactement ce que de Gaulle aurait fait… puisqu’il l’a fait ! De Gaulle ou plutôt la France redevenue une très grande puissance économique grâce à son action.

Le monde a connu une crise sanitaire très semblable à celle de 2020 : la grippe de Hong Kong de 1968.

On l’a oublié aujourd’hui, mais le monde a connu une crise sanitaire très semblable à celle de 2020 : la grippe de Hong Kong de 1968 qui a tué non pas 130 000 personnes dans le monde, comme le Covid-19 à la mi-avril, mais largement plus d’1 million, à une époque où la planète comptait moins de 4 milliards d’hommes. La moitié moins qu’aujourd’hui… En France, cette même grippe de 1968 a tué 17.000 personnes, sur une population de 50 millions d’habitants (contre 65 millions en 2020). C’est dire si l’alerte a été sévère.

Pour autant, le système de santé n’a pas été débordé, on n’a pas confiné toute une population chez elle, l’économie ne s’est pas arrêtée, bref, personne n’a pensé une seconde qu’une grippe, aussi contagieuse soit-elle, allait provoquer un collapsus économique planétaire semblable à la crise de 1929.

L’ouragan néo-libéral a rendu nos sociétés fragiles et détruit nos réflexes de survie sous prétexte de rationalité comptable.

Lire la suite…

 

Source : http://www.france-irak-actualite.com/2020/04/de-gaulle-et-la-covid-19.html

Source d’origine : bookmarc.ca

 

 

 

 

 

 

Rendons-nous utiles :

 

Alerte Citoyenne 

« Un excellent résumé sur le Coronavirus Covid-19 » d’un assistant-professeur en maladies infectieuses à l’Université Johns Hopkins,

Baltimore-Maryland, USA

C’est un condensé sur la manière d’éviter la contagion, très instructif tout en étant clair et facile à suivre.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/alerte-citoyenne/

 

 

 

 

Recommandation pressante :

 

Françaises, Français, à vos masques jaunes !

 

Levée en masse de la simplicité contre la tyrannie de la complexité

 

Christian Combaz – Campagnol.tv – 15.4.2020

 


 

 

 

 

 

À part ça :

 

Déconfinement, déconfiture et grande chienlit !

 

Charles Sannat – Insolentiae – 15.4.2020

 

 

 

 

Ce gouvernement est assez effrayant d’incompétence, d’inconsistance et d’inconstance.

La seule chose positive dans l’allocution du maréchal mamamouchi en chef, c’est qu’il a évité, cette fois, de nous sortir son ton guerrier du chef de guerre. Sans doute a-t-il compris que, quand on a guère de moyens pour faire la guerre, prendre un ton martial est la dernière ânerie à faire.

Bref, nous devrions déconfiner en mai… mais… mai c’est loin et d’ailleurs les discours sont déjà en train d’évoluer…

 

– « ce devrait être le 11 mai » ( E. Macron)
– « mais peut-être pas » (E. Philippe)
– « en tous cas pas partout » (C. Castaner)
– « pas pour tous » (JM Blanquer)
– « et pas tout le temps » (S. Ndiaye)

 

Bon ce que dit Sibeth, qui n’a toujours pas été virée, est de bien peu d’importance. Je n’écoute plus ceux qui ne savent pas enfiler des masques et pensent surtout que je suis trop con pour le faire.

En ce qui concerne les analyses de Blanquer, il m’expliquait que les écoles ne fermeraient pas toutes… et que la rentrée serait le 4 mai… Bref.

Castaner c’est celui qui nous déjà pondu 19 attestations de sortie différentes…

Edouard Philippe, je l’aime bien, il est un peu normand comme moi. C’est sa qualité principale.

Macron ? Devrait s’inspirer de la Reine anglaise, 4 minutes pour dire l’essentiel. Macron nous a servi un globish-boulga à la Macron… En fait on n’a rien compris… Ha si les feignasses faut retourner au boulot avec ou sans masque et plutôt sans vu que l’Etat se charge de faire en sorte que les masques n’arrivent pas… en interdisant la vente.

Donc pour que vous alliez bosser, on ré-ouvre les écoles.

Comme ça 30 gosses de maternelle par classe vont porter des masques (taille adulte) et puis ils vont respecter les gestes barrières… et puis ils iront tous à la cantoche… là on servira 800 couverts.

Dans le même temps, on expliquera à Monsieur Michu que son troquet pour adultes où il sert 40 couverts, lui, doit rester fermé…

Alors je pose la question.

Sont-ils cons ?

Sont-ils totalement crétins ?

Sont-ils à ce point abrutis ?

Manifestement oui.

Depuis le début ce sont des nuls.

Source : https://insolentiae.com/deconfinement-deconfiture/

 

 

 

 

 

 

En Palestine

 

L’enseignement du français en ligne à Gaza
pendant la période de double confinement -vidéo-

 

Ziad Medoukh – Palestine Solidarité – 15.4.2020

 

 

 

 

Dans le cadre des mesures préventives prises contre la propagation du Coronavirus dans la bande de Gaza depuis le début de mois de mars 2020, les écoles, les universités et les centres de formation sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

 

Un double confinement pour les habitants de cette région enfermée.

L’enseignement en ligne et à distance pour les élèves et les étudiants est donc favorisée.

Les professeurs et les formateurs préparent leurs cours en ligne, via des vidéos et des échanges virtuels.

Ziad Medoukh, professeur de français universitaire prépare une vidéo pour les étudiants du département de français et pour les professeurs de français dans les écoles de Gaza.

Cette vidéo est réalisée par la chaîne « Gaza la vie » afin d’aider ces étudiants et ces professeurs à préparer leurs modules et leurs cours en français.

On le voit ici donner des conseils pratiques, pour garder le contact avec les enseignants et avec la langue française.

Lire la suite…

 

Source : http://www.palestine-solidarite.org/actualite.ziad_medoukh.150420.htm

 

Pendant ce temps-là, M. Jean-Paul Brighelli, prof confiné à Marseille, envoie la matière de leurs cours à ses étudiants… qui lui répondent (télépathiquement) : « Tiens, fume ! ».

 

 

 

 

Nouvelles de Palestine pour les anglophones :

 

Sur le site de Mondoweiss, (Independent news & analysis on Palestine, Israel, US Politics and the global movement for Palestinian rights.)

https://mondoweiss.net/

 

Et pour ceux qui lisent le brésilien, le dessinateur Carlos Latuff y suit la situation presque au jour le jour et dialogue avec ses correspondants.

 

 

 

 

 

 

 

France toujours

 

À toutes fins utiles :

 

Reçu de Comaguer

AU FIL DES JOURS ET DES LECTURES N° 219

15 avril 2020

 

ᴥ ᴥ ᴥ

 

Referendum révocatoire du président de la République

Le Mexique s’y prépare

 

ᴥ ᴥ ᴥ

 

À l’occasion de sa conférence de presse sur la situation du pays face à la pandémie qu’il a tenue le 14 Avril le président mexicain Andres Manuel Lopes Obrador a annoncé qu’il allait proposer au parlement l’organisation en 2021 d’un referendum révocatoire du président en application de cette nouvelle disposition de la Constitution mexicaine adoptée dans son principe en 2019.

Le Mexique s’engage donc concrètement dans la voie constitutionnelle ouverte par Hugo Chavez au Venezuela.

 

ᴥ ᴥ ᴥ

 

Un tel referendum

en France permettrait au peuple souverain d’éviter en 2022 la réédition à la fois  bouffonne et cauchemardesque de la présidentielle de 2017.

 

 

 

 

Mis en ligne le 17.4.2020

 

 

 

Aaah !

 

 

 

 

 

 

 

« Aaah ! »,

dit la vache en voyant le fromage… « je comprends ».

 

 

 

 

Pandémie virale ou Scène de crime ?

 

Gilad Atzmon – The Unz Review  – 11.4.2020

 

 

 

 

 

On a récemment entendu dire par des médecins de première ligne que la crise sanitaire actuelle est quelque chose qu’ils n’ont pas été formés à affronter et qu’ils ne comprennent pas vraiment l’éventail des symptômes qu’ils rencontrent dans les hôpitaux et les centres de soins d’urgence. Au début de la semaine, le Dr Cameron Kyle-Sidell, urgentiste au Centre Médical Maïmonides (Brooklyn) a mis en ligne deux vidéos pleines de perspicacité, où il insiste pour que les praticiens reconnaissent que le COVID-19 ne  provoque aucune forme de pneumonie. Ce que fait le virus en réalité, c’est provoquer un manque d’oxygène, et les ventilateurs, utilisés comme ils le sont actuellement, peuvent faire plus de tort que de bien à certains patients.

 

 

 

 

Ce que recommande le Dr. Kyle-Sidell, c’est un changement de paradigme dans la manière dont nous percevons l’endémie. Kyle-Sidell n’est pas le seul : les médecins, peu nombreux, qui se sont permis de discuter la situation de manière critique admettent que le virus embarrasse la science médicale.

On aurait pu croire que le virus au centre de cette épidémie était  un cadeau de mauvais goût de  qui sont tombés à l’improviste « Mère Nature », dont nous allions être capables de suivre l’évolution à la trace. Nous aurions ainsi constaté l’apparition graduelle de quelques-uns des nouveaux symptômes sur notre corps médical alors qu’il ne s’y attendait pas. Mais on dirait que ce n’est pas ce qui s’est passé. D’après beaucoup de praticiens, la nouvelle maladie appartient à une catégorie bien à elle. C’est une nouveauté.

Ceci veut dire qu’il est possible que le Coronavirus n’ait pas été créé par la nature mais par des créatures qui se croient plus grands qu’elle.

Lire la suite…

Source : https://www.unz.com/gatzmon/a-viral-pandemic-or-a-crime-scene/

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/pandemie-virale-ou-scene-de-crime/

 

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

 

 

 

Nous poursuivons dans l’ordre des priorités

 

Déclaration du

Collectif Communiste Polex

 

 

Le Collectif Communiste Polex est une modeste association qui a pour ambition de regrouper des militants communistes de France, désireux de combattre les méfaits des impérialismes, et, en premier lieu, les interventions armées extérieures de notre gouvernement.

Dans cette optique, nous avons sans relâche, depuis 15 ans, dénoncé le blocus économique imposé à Cuba Socialiste par les dirigeants successifs des États Unis, qui n’avaient pas réussi à détruire le régime cubain par l’invasion, et les tentatives de subversion contre le gouvernement Bolivarien du Venezuela.

Nous le redisons aujourd’hui, dans le contexte nouveau de la dramatique pandémie actuelle. Mais nous devons ajouter que, également dans ce contexte, et alors que la petite nation cubaine est capable d’envoyer des médecins en Haïti et jusqu’en Italie, LA PERSISTANCE D’UN BLOCUS CONDAMNÉ PAR LA QUASI-UNANIMITE DES NATIONS REPRÉSENTÉES À L’ONU EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

Nous tenons également comme un crime abject la décision récente du gouvernement États-Unien DE MAINTENIR LES BLOCUS IMPOSÉS À L’IRAN ET À LA CORÉE DU NORD.

Nous condamnons enfin :  « LA DECISION DÉLIRANTE DE FAIRE INCULPER LE PRÉSIDENT MADURO DU VENEZUELA PAR DES JUGES NORD-AMÉRICAINS, ET LE RASSEMBLEMENT AU LARGE DE CARACAS DE TROUPES POUR ENVAHIR LE PAYS ».

 

 

 

 

Nous tenons à en informer l’opinion française, et à exiger du gouvernement de la France qu’il condamne ces indignités (ou ignominies ?)

Collectif Communiste Polex 

Paris le 12 avril 2020

Site : http://www.collectif-communiste-polex.org/

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/declaration-du-collectif-communiste-polex/

 

Ajoutons que, même si on n’est pas citoyen de ce pays, on peut s’indigner de et s’opposer à ce que le gouvernement de la France s’associe militairement à l’ignominie américaine en envoyant le navire d’assaut amphibie porte-hélicoptères Dixmude dans la Caraïbe pour participer, au nom des Français, à l’agression yankee.

 

 

 

 

 

Russophobie Coronabracadabrantesque…

 

Georges Stanechy – À contre-courant – 12.4.2020

 

 

 « … L’homme d’argile savoura son importance et son pouvoir.

Une fois lancé, l’homme d’argile ne pouvait plus s’arrêter…

Il était insatiable.

Quand il eut goûté à l’or, il voulut tout l’or.
Puis ce fut la terre et tout ce qu’il voyait.

Sa convoitise le poussait à vouloir toujours plus.

Bientôt ce furent des pays, et puis tous les biens.
Sa convoitise empoisonna la terre. »

Joy Harjo  (1)

 

 

Dans nos pays d’Occident, l’IMD (Industrie Médiatique de la Désinformation) tourne à pleine vapeur. Aucune limite à son morbide matraquage, heure par heure, dans une hystérie anxiogène sidérante.

Dont on se demande si elle sera en mesure de s’arrêter lorsque tous les citoyens de nos sociétés « civilisées » se seront docilement, sur injonction de leurs oligarques armés de leurs appareils répressifs (2), « emmurés vivants » …

Jusqu’à leur mort.

Toutefois, ça et là se constituent, progressivement, dans tous nos pays, de courageux îlots de résistance (3) face à ce colossal formatage des esprits ; cette méthodique anesthésie de l’esprit critique ; cette gigantesque manipulation des faits, des chiffres et des réalités (4).

Face à ce goulag « aseptisé », que Michel Foucault avait esquissé dans son ouvrage : Surveiller et Punir (5) ; goulag assumé dans une zélée « servitude volontaire », courbant l’échine devant la tyrannie, si finement analysée dès 1574 par Étienne de La Boétie… (6)

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/russophobie-coronabracadabrantesque/

 

 

 

 

 

Covid-19 et complotismes – (I) Le complotisme atlantiste

 

Gal Dominique Delawarde – France-Irak Actualités – 12.4.2020

 

 

 

 

 

La pandémie qui frappe principalement les pays de la coalition occidentale, le confinement forcé qui en découle pour la population de la majorité d’entre eux et le temps libre gracieusement offert à de nombreux citoyens ont favorisé la recherche d’information et les échanges par internet.

 

Comme souvent, les parties complotistes de la société ont proposé des réponses, évidentes pour elles, mais peu convaincantes, in fine, aux questions les plus fréquentes que chacun se pose sur cette pandémie.

Avec le recul qui est le mien, du fait de mon âge et de mes activités antérieures liées au renseignement, j’ai identifié deux courants de complotisme diamétralement opposés : un complotisme que je qualifie d’atlantiste et un complotisme altermondialiste. Analysons le premier aujourd’hui, le second le sera demain. 

Le complotisme atlantiste est clairement anti-chinois et anti-russe (normal puisqu’il est atlantiste). Je rappelle, à ceux qui l’ignorent, que la Chine et la Russie sont les deux «menaces majeures» présentées dans la «National Defense Strategy» US de février 2018 et que, jusqu’à preuve du contraire, l’Amérique est le chef de meute incontesté de l’OTAN. 

On retrouve très facilement les «sites sources» des fakes news, des allégations et des insinuations malveillantes contre la Chine et la Russie. Ce sont le plus souvent des sites anglosaxons, souvent d’ONG qui s’autoproclament indépendantes, mais déjà connues pour être financées par Monsieur SOROS ou la CIA. Ces allégations et insinuations sont souvent reprises par des journalistes mainstream européens très peu regardants sur leurs sources. 

Lire la suite…

Source : http://www.france-irak-actualite.com/2020/04/covid-19-et-complotismes-i-le-complotisme-atlantiste.html

 

 

 

Décontractés du gland et on bandera quand on aura envie de bander !

 

Patrice-Hans Perrier – Carnets d’un pèlerin – 24.3.2020

via Le Saker francophone

 

 

Gérard Depardieu nous a gratifié d’une tirade libératrice alors qu’il conduisait avec nonchalance une Citroën DS zigzaguant à la fin de l’opus Les Valseuses. Toisant son pote Patrick Dewaere qui, manifestement, n’arrive pas à jouir du moment présent, alors que Miou Miou lui tripote les cheveux avec un air taquin, Depardieu met les points sur les i : « On n’est pas bien là ? Paisibles, à la fraîche, décontractés du gland … et on bandera quand on aura envie de bander ! » Tout est dit à une époque où les mœurs étaient revisitées par une bande de voyous qui se servaient du septième art comme d’un exutoire favorisant une libération sexuelle pas toujours aussi factice qu’on veut bien nous le faire croire.

 

 

Kama Sutra : de la Typographie de Malika Favre

 

 

Phagocyter mai 68

1974, c’est loin, manifestement à une autre époque, à des années-lumière de la nôtre … pour preuve les analyses d’un Philippe Muray pour qui les européistes de 1998 célébraient le trentenaire de Mai 68 afin de phagocyter la remise en question de « l’ordre ancien » pour justifier la mise en place d’un « ordre nouveau » destiné à nous imposer un globalisme qui finira par réprimer dans le sang les jacqueries actuelles des Gilets jaunes.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/decontractes-du-gland-et-on-bandera-quand-on-aura-envie-de-bander

Source d’origine : https://patricehansperrier.wordpress.com/2020/03/24/decontractes-du-gland-et-on-bandera-quand-on-aura-envie-de-bander/

 

 

 

Tracking

 

Jean-Paul Brighelli – Bonnet d’Âne – 10.4.2020

 

 

C’est un curieux mot. Bien sûr, c’est au départ du français : traquer appartient au vocabulaire de la chasse (probablement emprunté à trac, la piste, la trace, en moyen français), et l’on sait que les aristocrates anglais ont transposé sans trop se soucier d’orthographe tout ce qui, dans le domaine de la vénerie ou de la table, venait de France.

 

 

 

 

 

Voici que le mot nous revient, pour désigner la traque informatique, qui permet de suivre à la trace chaque citoyen français, sous prétexte qu’il pourrait héberger le coronavirus, ou avoir croisé quelqu’un qui l’héberge.

 

Le coronavirus ou autre chose. Une fois que la boîte de Pandore est ouverte, qui peut savoir où s’arrêtera la tentation de l’espionnite… Vous saurez ainsi si la personne que vous croisez a un casier judiciaire, paie régulièrement ses impôts, a dans sa parentèle des gens qui hébergent telle ou telle maladie génétique, ou a fait ses études à Notre-Dame-Des-Fleurs-Perpétuelles, et non dans un collège de banlieue tout pourri…

Les imbéciles (et leur nom est légion, comme disait l’Evangile de Marc, en cette semaine pascale, c’est une référence qui en vaut bien une autre) s’exclament déjà : « Qu’est-ce que cela peut vous faire ! Ça ne gêne que ceux qui n’ont pas les braies nettes… » On a déjà entendu ça il y a quelques années, quand un système équivalent suivait les terroristes. Désormais, tout citoyen est soupçonné d’en être un.

La prophylaxie est un merveilleux prétexte. Donnez à un ministre de l’Intérieur les moyens de pénétrer chacun de vos instants, et vous verrez ce qu’il en fait.

Lire la suite…

 

Source : Bonnet d’Âne

URL de cet article :

 

 

 

 

Carnets de confinement

 

Didier Porte arrête l’autoflagellation

 

Là-Bas si j’y à distance  –  10.4.2020

 

 

 

 

Ami abonné,

 

Ça fait déjà un moment que je m’interroge sur mon engagement politique de fin de vie ; et je crois bien que ce coup-ci, je n’ai pas le choix. Je suis dans son collimateur au jeune Corola-virus, et ça sera lui ou moi. Et ne me dis pas que je suis parano.

Pour un jeune virus chinois un peu ambitieux désireux de se faire un nom dans la bactériosphère, je suis carrément hyper-corona-compatible : 62 piges, fumeur invétéré depuis l’âge de 14 ans, 15 kilos de trop sans problème – et peut-être même un peu plus – et pour coronarer le tableau, le tout irrigué par ce bon vieux raisiné, comme aurait dit San-Antonio, du groupe A1 – le plus répandu, certes, mais aussi le préféré, d’après les médecins, des vampires de la nouvelle génération.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/didier-porte-arrete-lautoflagellation/

 

 

 

 

Mis en ligne le 13 avril 2020