Un massacre des innocents par leurs géniteurs mêmes

 

plus

 

Un agneau sans tache sacrifié aux vautours par les hyènes…

 

 

 

 

Elle commence fort, l’année 2022

 

 

Commençons par celui qui va mourir en premier, quoique « en premier » ne soit pas tout à fait sûr.

 

 

Tandis que le fascisme tombe le masque

 

Caitlin Johnstone – L.G.S. – 10.12.2021

 

 

 

 

 

Le gouvernement américain a gagné son appel contre le rejet par une juridiction britannique inférieure de sa demande d’extradition visant à poursuivre Julian Assange pour activité journalistique en vertu de l’Espionage Act. Au lieu d’être libéré, le fondateur de WikiLeaks continuera de croupir dans la prison de Belmarsh, où il a déjà passé plus de deux ans et demi, bien qu’il n’ait été reconnu coupable d’aucun crime.

 

« En conséquence, cette demande d’extradition sera envoyée à la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, qui doit techniquement approuver toutes les demandes d’extradition mais qui, étant donné la soumission de longue date du gouvernement britannique à l’État de sécurité des États-Unis, est pratiquement certaine de l’approuver sans discussion », écrit Glenn Greenwald. « Les représentants d’Assange, y compris sa fiancée Stella Morris, ont juré de faire appel de la décision, mais la victoire d’aujourd’hui pour les États-Unis signifie que la liberté d’Assange, si elle vient un jour, est plus éloignée que jamais : pas des mois, mais des années, même dans les meilleures circonstances ».

« Retenez ce jour comme celui où le fascisme a tombé le masque », a tweeté le journaliste John Pilger à propos du jugement.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/tandis-que-le-fascisme-tombe-le-masque.html

 

 

Le fascisme ! Il en a de bonnes, Pilger.

Et le nazisme dans son dos, il ne l’a pas vu ?

 

 

 

 

Et si Assange avait révélé des crimes chinois ou russes et non américains ?

 

George Galloway – Le cri des peuples – 10.12.2021

Source : RT, 10 décembre 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

 

 

Si Julian Assange était un journaliste et éditeur chinois, il aurait reçu le prix Nobel, serait la pièce maîtresse de la Journée internationale des droits de l’homme célébrée ce 10 décembre, et cette semaine, son portrait aurait figuré en proue du sommet sur la démocratie du Président Joe Biden.

 

Le nom d’Assange aurait été le premier sur la liste du secrétaire d’État américain Antony Blinken de 350 journalistes menacés, publiée, sans ironie, le jour où son administration a cherché à extrader Assange pour qu’il soit incarcéré 175 ans dans une super-prison de très haute sécurité.

Si des crimes chinois [ou russes] plutôt que des crimes américains avaient été révélés par Assange, il serait désormais l’affiche de la campagne de boycott des Jeux olympiques d’hiver qui doivent se tenir à Pékin en février 2022.

Chaque bulletin d’information d’aujourd’hui commencerait en rappelant son triste sort, chaque presse encore tournante aurait déploré avec indignation l’écrasement de ce papillon supplicié sur la roue.

Pauvre Julian, si seulement il était né Chinois.

Lire la suite…

 

Source : https://lecridespeuples.fr/2021/12/10/si-assange-avait-revele-des-crimes-chinois-ou-russes-et-non-americains-il-serait-prix-nobel/

 

 

George Galloway a été membre (écossais) du Parlement britannique pendant près de 30 ans. C’est un cinéaste, écrivain et orateur de renom. Il présente des émissions de télévision et de radio. « La mère de tous les talk shows » [le dimanche de 19 h à 22 h (heure de Londres), c’est lui].

 

 

 

 

Le procès de Julian Assange : un retour vers l’avant Nuremberg.

Viktor Dedaj – L.G.S. – 25.11.2021

 

 

 

 

Please, save my life” – Julian Assange

 

À la sortie de la deuxième guerre mondiale, les états vainqueurs ont organisé le procès du régime nazi. Les rendus du tribunal deviendront ensuite les bases du droit international, sous l’appellation des « principes de Nuremberg ».

 

Contrairement à une croyance répandue, le Tribunal n’a pas condamné à mort des dignitaires du régime nazi pour des crimes particuliers, mais pour celui plus large de « crime contre la paix » ou, dit autrement, d’avoir déclenché une guerre non-provoquée. Le principe énoncé était que le crime contre la paix – ou crime d’agression (*) – constituait le crime des crimes, le crime absolu, le crime qui englobe et inclut tous les autres crimes résultant de ce crime originel. Qu’être coupable du crime contre la paix vous rendait coupable de tous les crimes individuels commis dans son sillage.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/le-proces-de-julian-assange-un-retour-vers-l-avant-nuremberg.html

 

 

 

 

Si Julian s’était appelé Navalny et s’il avait été à vendre, tous les merdias vendus réclameraient son élargissement à grands cris.

Si Vladimir Poutine avait pour les lois internationales  la ferveur qu’il dit, la Fédération de Russie aurait réclamé, au moins en paroles, qu’elles soient respectées à l’égard de celui qui les a défendues au péril de sa vie.

 

 

 

 

Réponses aux perfidies de l’AFP sur Julian Assange

 

Olivier Azam  – Là-bas si j’y suis– 12.12.2021

 

 

 

Illustration : https://lesmutins.org/hacking-justice 

 

 

Dans l’apparente neutralité d’une dépêche du 10 décembre 2021 annonçant que la Haute Cour de Londres venait de rendre de nouveau possible l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, l’AFP prend fait et cause contre un confrère journaliste, fondateur de WikiLeaks, lentement assassiné dans la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres. Le titre annonce la couleur : « Julian Assange, héros controversé de la liberté d’informer ». Controversé ? Vraiment ?

 

L’auteur de la dépêche (Sylvain Peuchmaurd) note que Julian Assange « a vu son image se troubler avec le temps ». De quel trouble s’agit-il ? Et qui estime que trouble il y a ?

Depuis les révélations de Bradley Manning via WikiLeaks en 2010, documentant les crimes de guerre et les actes de torture commis régulièrement par l’armée des États-Unis en Afghanistan, en Irak et dans la prison de Guantánamo, Julian Assange est officiellement devenu « une cible prioritaire » pour Washington. Plus que « troublée », nous avons assisté en dix ans à la totale destruction de l’image d’Assange, organisée par les États-Unis et leurs subordonnés, autour des allégations de « délits sexuels » dans l’affaire suédoise qui, après neuf ans de procédure, s’est soldée par un abandon des poursuites dans un relatif silence médiatique si on le compare à l’empressement à l’accuser de viol.

Lire la suite…

Sources : 

https://la-bas.org/la-bas-magazine/textes-a-l-appui/reponse-aux-perfidies-de-l-afp-sur-julian-assange

Réponses aux perfidies de l’AFP sur Julian Assange — Olivier AZAM (legrandsoir.info)

 

Dommage que les piloris n’existent plus : on aurait pu y exposer Sylvain Peuchmaurd, pour que tout le monde puisse voir à quoi ressemble ce genre de chien de portail.

Mais arrêtons d’insulter les bêtes !

 

 

 

 

 

 

C’est seulement aujourd’hui qu’on apprend, de sa compagne Mme Stella Morris, que Julian Assange a fait – en octobre – un AVC lié au déroulement de son procès.

En théorie, il aurait dû être aussitôt hospitalisé et l’audience impérativement s’interrompre, jusqu’à ce qu’il soit en état d’y assister.

Sans surprise, la « justice » britannique a « jugé », en requérant sa présence, un homme en danger de mort.

Vous avez dit Gestapo ? Meuh non, tout de suite les grands mots. D’ailleurs, le sort de M. Assange n’intéresse absolument personne, en dehors des quelques poignées de ceux qui se battent depuis des années sans armes et sans désemparer contre des montagnes. Tant pis pour eux, n’est-ce pas, personne ne les y force. Il faut comprendre : les animaux humains sont beaucoup plus préoccupés par la possible grippette qui pourrait les frapper, eux et leur précieuse (mais, si !) existence, que par la générosité faite homme. En matière de respect d’eux-mêmes, on regrette de le dire, on les voit très loin derrière les chiens et les chats. Il faudrait Léon Bloy pour les insulter comme il convient. Nous, on n’est pas de taille.

Mais ne soyons pas trop durs : ils vont déjà débarrasser MM. Gates & C° de toute une génération surnuméraire en faisant vacciner leur progéniture. Oui, on sait qu’ils devraient en être les protecteurs naturels puisqu’ils les ont engendrés, mais ce n’est pas trop grave puisqu’ils vont aussitôt pouvoir en engendrer d’autres, pour ainsi dire « à la carte », grâce aux lois sur la PMA par exemple, ce qui est quand même une amélioration par rapport aux traditions obsolètes des enfants nés de la bête à deux dos.

Cela dit, on ne comprend pas pourquoi (après le vaccin, pas avant !) ils ne sont pas allés au bout de leur logique et ne les ont pas offerts au secteur alimentaire, ce qui eût quand même résolu pour un temps le problème crucial de l’approvisionnement en nourriture. (Il paraît qu’il va se poser).

Enfin, pour l’irremplaçable Assange, les merveilleux Américains défenseurs des droits de… euh… vous voyez quoi… jouent sur le velours : soit on le leur remettra « en l’état bien connu de l’acheteur » et ils en feront ce qu’ils voudront, soit on aura – à force de le tourmenter avec minutie – réussi à la tuer avant. Que demande le peuple ? (Des masques et des vaccins et allez vous faire foutre).

S’il faut l’imiter pour rester en vie, est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Terreur pandémique…on arrive au bout de la route…et s’ouvre la reddition des comptes !

 

Brigitte Bouzonnie et Gilles Lazardeux Les 7 du Québec – 9.12.2021

 

Titre original :  Vaccination : on arrive au bout du chemin. Le début de la vérité se fait jour de plus en plus

 

 

 

 

 

1°)- Gilles Lazardeux : « Enfin on arrive bientôt au bout du chemin de la vérité. Elle se fait jour de plus en plus, car de leurs côtés ils vont pouvoir d’ici quelques mois, faute de temps, imploser. »

2°)-Brigitte Bouzonnie : Oui, d’accord avec Gilles : on arrive au bout du chemin, où est la Vérité Majuscule. Bien sûr au départ, ce ne sont que des bribes éparses ça et là. Rien de très important à chaque fois. Mais, mises bout à bout, elles forment l’esquisse d’une vérité nouvelle. Dévastatrice pour le Pouvoir macronien en place.

Depuis deux ans, la farce du Covid se poursuit. Le virus n’est pas une menace pour la santé de la grande majorité de la population. Mais les gouvernements et les médias continuent de semer la peur au sujet de son existence, tout en essayant d’imposer aux gens des vaccins expérimentaux dont la dangerosité a été reconnue, y compris par des organismes comme l’ANSM, Agence Nationale de sécurité du médicament.

 

 

 

 

2-2°)-Fauci et le Pentagone construisent des labos, où on crée des virus avec gain de fonction mortel :

C’est l’ouvrage de Robert Kennedy junior, sur le véritable Fauci et Bill Gates, montrant comment Fauci et le Pentagone travaillent sur des virus, dont la mortalité est augmentée de façon inhumaine dans les laboratoires, dès le milieu des années 90. D’abord aux États-Unis. Puis au labo P4 de Wuhan.

Lire la suite…

Source : https ://les7duquebec.net/archives/268843

 

 

 

 

Pr Didier Raoult – Bilan scientifique suite à la terreur pandémique du COVID-19

 

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 7.12.2021

 

 

 

 

Le professeur Didier Raoult présente sereinement une série de tableaux, de cartes et de statistiques sur l’hystérie pandémique du COVID-19 qui a secoué la planète entre janvier 2020 et décembre 2021. Voila un bilan scientifique rigoureux, un antidote à la frénésie populiste diffusée par les médias mainstream, par les autorités médicales stipendiées par Big Pharma, et par les politiciens larbins, ces petits dictateurs de plus en plus déconfits avec leurs coûteux vaccins alambiqués et inefficaces.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pr Perronne : « Ça dérange qu’on dise la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux »

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 2.12.2021

 

 

 

 

Un peu auparavant :

 

Professeur Christian Perronne : « Ce n’est pas une crise sanitaire. C’est une crise politique pour asservir la population ! »

 

C’était le 30.11.2021

 

Le Professeur Christian Perronne est l’invité du grand entretien de Putsch Live au micro de Nicolas Vidal.

 

 

 

 

 

 

Le Pr Luc Montagnier, lui aussi, chipote sur la révélation qui a illuminé la nouvelle secte religieuse, mais nous le prenons ici en amont, plusieurs mois auparavant

 

 

 

 

Pr Luc Montagnier au Défi de la vérité : « la vie utilise les virus pour faire de grandes choses »

 

France-Soir – 27.05.2021

 

 

 

 

 

 

 

Le professeur Montagnier a de nouveau relevé le Défi de la vérité pour venir parler de ses recherches sur le génome humain et la transmission du coronavirus.

 

S’il pense « que nous avons [aujourd’hui] la capacité de nous auto-détruire » et se montre défavorable à l’utilisation des vaccins à ARNm, il insiste néanmoins sur le fait que les progrès scientifiques pourraient aussi nous « servir, dans le bon sens du terme ». Dans le même temps, il se défend d’avoir dit que 10 à 25 % des personnes vaccinées allaient mourir, propos pour lesquels il a été vilipendé par la profession et par les médias.

Aujourd’hui, il travaille notamment en collaboration avec le mathématicien Jean-Claude Perez, liant ainsi la science « molle » de la santé humaine à la science « dure » des mathématiques. Ensemble, ils s’intéressent aux suites harmoniques que l’on peut trouver dans la nature, montrant par exemple que l’on retrouve la célèbre suite de Fibonacci dans les séquences ARN du coronavirus. Aussi, il montre par là qu’après « avoir été lâché dans la nature », le virus redevient un élément naturel. Ainsi, il répond aux mêmes lois que le reste et évolue en permanence, notamment du fait des campagnes de vaccination qui induisent l’apparition de variants résistants.

Par ailleurs, il revient sur des sujets tels que les bactéries des sols, le glyphosate ou encore le microbiote et son impact sur les développement viraux. Selon lui, on ne s’inquiète plus que pour notre génération, et plus pour celle d’après.

Il répond aux questions de Xavier Azalbert en soutenant qu’il « ne cherche pas la controverse, mais la vérité » :

 

Voir la video sur le site de France-Soir

 

 

 

 

 

Petite parenthèse géopolitique

 

Ni M. Kennedy ni le professeur Montagnier ne semblent douter du rôle joué par les Chinois dans la naissance du « virus » Covid 19.

Et pourtant, si on y réfléchit froidement cinq minutes…

On sait qu’à un certain moment, les recherches en armes bactériologiques déjà très avancées (et, soyons-en sûrs, testées sur la population américaine) ont mis quelques puissants si mal à l’aise…  qu’ils ont fait pression sur la présidence d’alors et qu’il a été décrété que le laboratoire de pointe qui s’y livrait devrait cesser ses recherches.

Qu’un laboratoire de recherches strictement identiques avec les mêmes à la manœuvre ait aussitôt ouvert en Chine (à Wuhan pour être exacts) est un secret de Polichinelle. Mais on sait aussi que la main invisible du marché n’a pas seulement loué les lieux pour y touiller ses brouets : elle en a fait une « joint venture », c. à d. une entreprise à deux têtes, une zunienne et une chinoise. Employant, bien entendu, des « chercheurs » des deux provenances.

Et tout le monde de dire que l’armée chinoise participait à cette recherche, pas très orthodoxe du point de vue de la morale.

Certes.

Et qu’aurait-elle dû faire ? louer quelques baraques aux Yankees en leur disant : « Bienvenue, Messieurs, faites comme chez vous ! » et s’en aller glander ailleurs ?

Certes encore. En tout cas selon les habitudes d’ici.

Mais ces suspicieux de Chinetoques savaient des choses que vous ignorez parce que vos merdias jamais ne vous en parlèrent, notamment que la Chine avait quelque temps auparavant subi des pandémies d’importation maligne du genre grippe aviaire, maladie de la vache folle, etc., dont une épizootie qui avait supprimé tous les porcs de Chine (et ça doit en faire beaucoup), suite à l’opportune dispersion par les airs de bactéries cultivées à cet effet.

On ne sait pas ce que vous auriez fait, vous, mais il est sûr que les Chinois, s’ils voulaient savoir ce que venaient fabriquer sur leur sol des philanthropes du genre Fauci, Gates et autres, avaient grand intérêt à sauter dans la joint venture à pieds joints, pour suivre en temps réel ce que les Folamour y concocteraient.

La preuve ?

La réaction foudroyante de Pékin, dès les premiers balbutiements à propos de chauve-souris contaminées par on ne sait quelles mœurs à elles et mangées – beurk – par ces paysans du Mékong indifférents aux MacDo, ne suffit pas à vous convaincre ?

La prise en main immédiate par l’armée… les hôpitaux surgissant du sol en trois jours… le bouclage absolu de la région ciblée (et non pas de la Chine entière !)… tout démontre que le gouvernement de la République Populaire s’y attendait et que la riposte était prête. Imaginez que ce n’eût pas été le cas. Imaginez un milliard cinq cents millions de Chinois dans l’état où vous êtes.

Même M. Kennedy ne semble pas avoir totalement pris la mesure du phénomène. Mais, à nous, il paraît évident que le gouvernement chinois est à la hauteur de sa tâche, et que c’est la raison pour laquelle il peut compter sur la discipline et l’abnégation les plus complètes de la part de ses compatriotes.

L.G.O.

 

 

 

 

Pour revenir brièvement sur les révélations de Robert F. Kennedy Jr, qui peuvent paraître invraisemblables aux âmes innocentes, votre servante (c’est Théroigne qui parle ici) se souvient d’avoir mis en ligne, il y a déjà bien des années, le témoignage (qu’elle ne retrouve plus dans nos archives) d’un homme dont elle ne se rappelle plus non plus le nom, chauffeur de taxi à New York. Exactement taxi de nuit. Il était juif, époux d’une Cubaine, et comptait émigrer à Cuba pour y passer ses années de retraite. Entre autres choses originales, il avait fait un voyage en Europe, pour se rendre dans les anciens camps nazis et essayer de savoir ce qu’il en était exactement des chambres à gaz, lesquelles soulevaient alors, en France, une grande polémique autour de feu le Pr. Faurisson.

Malheureusement, les camps qu’il avait pu voir avaient été démantelés tout de suite après la guerre et il n’avait pas eu de réponse définitive aux questions qu’il se posait.

J’ai suivi, pendant tout un temps, une polémique qui l’a opposé à une de ses lectrices anglaises, juive comme lui, qui lui reprochait fort ce qu’elle appelait « son négationnisme ». À quoi il répondait qu’il avait le droit de se poser des questions et celui d’y chercher des réponses.

Cet homme entretenait ses lecteurs, presque au jour le jour, de sa vie de « cabby ». Il comptait, parmi ses clients réguliers, un jeune avocat – qui n’était pas M. Kennedy  – dont il avait appris, au fil de leurs échanges, que ce dernier travaillait à identifier et, si possible, à traîner devant la justice, des gens qui faisaient des expériences sur des enfants. Des enfants qui leur étaient remis par un ou des orphelinats new-yorkais. Or, ce jeune homme avait des preuves que plusieurs des enfants étaient morts, que d’autres étaient restés handicapés à vie et un certain nombre affectés de séquelles diverses. Mais les émules de Menguele qu’il traquait ne se contentaient pas des enfants sans défenses­ que leur livrait la « charité publique ». Ils utilisaient aussi des petits cobayes qui étaient enlevés à leurs parents par les autorités new yorkaises, sous tous les prétextes possibles (« vous n’êtes pas assez propres pour vous occuper de vos enfants vous-mêmes ») ou en pratiquant simplement le chantage à la suppression des allocations de chômage et autres emplâtres sociaux. Inutile de préciser qu’il s’agissait presqu’exclusivement d’enfants noirs ou latino-américains, c’est-à-dire d’enfants pauvres. L’avocat avait réussi à interroger des parents affolés qui se battaient bec et ongles pour récupérer leurs gosses et qui n’y arrivaient pas, ou alors, trop tard. Et qui n’avaient aucun recours.

C’est alors que, n’écoutant que son indignation, le chauffeur de taxi avait décidé de donner un coup de main bénévole à son client.

Leurs efforts se sont poursuivis jusqu’à ce qu’il décide d’écrire une lettre au maire de New York d’alors, de la signer de son nom et de la publier sur son blog. Une lettre où il demandait « qu’est-ce que vous avez l’intention de faire ? »

Je me souviens avoir pensé qu’il n’allait plus vivre longtemps, que jamais « on » n’allait le laisser continuer à jouer les don Quichotte à roulettes.

Et, de fait, peu de semaines plus tard, il a été victime d’un « accident de la circulation » qui l’a expédié à l’hôpital, mais qui n’a pas eu raison de sa vie. En tout cas pas dans l’immédiat.

C’est à partir de là qu’il a définitivement disparu de mes radars. Et maintenant, je ne le retrouve plus dans les archives (où il se trouve pourtant) et je ne me souviens même plus du nom de son blog, ni si c’était avant ou après la chute de l’URSS. La vieillesse est un naufrage.

Tout ça pour dire que M. Kennedy n’a rien inventé.

 

 

 

 

 

Pas de masques, tous à l’amende ! Joyeux Noël !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à KontreKulture pour les images.

 

 

 

 

 

 

Ô ironies

 

Observatus Geopoliticus – Chroniques du Grand jeu – 11.12.2021

 

 

 

 

 

 

Les Dieux de la géopolitique sont particulièrement facétieux, nous le savions déjà. Mais leur ironie vient peut-être d’atteindre un nouveau palier, avec deux nouvelles qui laissent rêveur…

Nous apprenons en effet que l’OPAEP (constituée des six pays arabes de l’OPEP + un certain nombre de poids-lourds moyen-orientaux) a choisi à l’unanimité d’organiser l’importante Conférence arabe sur l’énergie en 2024 à … Damas !

 

Quel retournement tectonique quand on sait que plusieurs membres de cette organisation, Arabie saoudite, Qatar et EAU en tête, ont oeuvré pendant de longues années à la chute d’Assad en finançant/armant sans modération les barbus modérément modérés. En creux, l’on mesure une nouvelle fois l’importance de l’intervention russe de 2015, dont on ne prend pas toujours conscience à quel point elle a rebattu les cartes dans la région.

Pour le sieur Bachar, c’est pop corn time. Il peut se réjouir de ce nouveau succès sur le chemin de la normalisation et penser aux visages apoplectiques à Ankara, Tel Aviv et Washington. On l’imagine également révasser avec gourmandise à la fameuse malédiction qui fait les choux gras des réseaux sociaux depuis longtemps…

Lire la suite…

Source : https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2021/12/o-ironies.html

 

 

 

 

Tandis que « Les Euronouilles » jouent consciencieusement les mouches du coche…

voir ici :

 

https://francais.rt.com/international/93624-ue-sanctionne-societe-militaire-privee-russe-wagner-actions-destabilisation

 

mais pas ici :

 

https://fr.sputniknews.com/20211213/une-unite-americaine-ultrasecrete-serait-a-lorigine-de-bombardements-de-civils-en-syrie-1053901707.html

 

 

 

 

…la guerre hybride (mot furieusement à la mode), continue de battre son plein au Moyen orient.

Pour rappel :

 

Israël vise une cargaison d’armes iraniennes au port de Lattaquié en Syrie

 

TV5 Monde – 7.12.2021

 

 

Des conteneurs endommagés dans le port de Lattaquié, en Syrie, après des frappes aériennes israéliennes, le 7 décembre 2021

 

 

Des frappes aériennes israéliennes ont atteint mardi une cargaison d’armes iraniennes stockée dans un terminal à conteneurs du port de Lattaquié, dans l’ouest de la Syrie. Une première, contre ces installations stratégiques, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/israel-vise-une-cargaison-darmes-iraniennes-au-port-de-lattaquie/

 

 

 

 

 

 

 

Syrie, Poutine et Israël …

 

Pars Today – 11.12.2021

 

 

 

 

À suivre de plus près les images de cette extraordinaire interception, et quasi abattage dans le ciel de Maarib au centre du Yémen, d’un F-15 saoudien – qui, après avoir décollé de l’aéroport militaire sous contrôle anglo-saxon de « Khamis Mushait » dans le sud saoudien, était venu frapper le site pétrolier « Safer », où Saoudiens, Britanniques, Américains et même Sud-Coréens continuent, culottés qu’ils sont, de sucer encore le pétrole, bien qu’Ansarallah ait déjà encerclé Maarib de trois côtés et que la quasi-totalité des tribus lui aient apporté allégeance et que les hauts officiers de l’armée de Hadi eux-mêmes pensent en faire autant – l’observateur habitué à la subtilité des choix militaires de la Résistance et au sens aigu de la nuance qui imprègne ses actions, ne peut pas ne pas voir un curieux message non sans lien avec la frappe du 7 décembre des F-16 israéliens contre le port ultra-stratégique de Lattaquié, qu’on sait être hermétiquement placé sous la puissante bulle de DCA russe, composée à la fois de S-300 et de S-400 stationnés à Hmeimim et à Tartous.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/syrie-poutine-et-israel/

 

 

 

 

 

« Et si la Russie, en fermant les yeux sur la frappe contre Lattaquié, avait cherché avant tout à piéger Israël ? »

 

On ne voit pas très bien comment, mais on n’est pas Madame Soleil.

Cela dit, sur la Russie, et pour décrypter ce qui s’y passe et ce qu’elle fait, nous ne saurions trop recommander la lecture ou la relecture de

 

 

Bruno Drweski

La nouvelle Russie est-elle de droite ou de gauche ?

Éditions DELGA – 2016

76 pages

9 €

 

D’abord parce qu’on ne perd jamais son temps, avec quelqu’un qui pense intelligemment.

Ensuite parce que, à notre humble avis, les dix dernières pages de ce livre sont essentielles pour comprendre beaucoup de ce qui se passe en ce moment, sept ans après sa rédaction.

Pour comprendre, notamment, les liens que la nouvelle Russie entretient avec l’Islam (les Arabes et beaucoup d’autres), et avec Israël, qui ne représente pas « tous les Juifs » et représente en revanche pas mal de non-juifs, sans oublier la Palestine, qui est pour les uns et pour les autres – Russes y compris – d’une importance capitale.

La vidéo qui suit date de 2016. À la librairie Tropiques, l’auteur s’expliquait :

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous nos voeux aux candidats à la présidence de l’Hexagone et aux électeurs qui feront la queue en muselière pour exercer leur droit de vote.

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 13 décembre 2021

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *