Facebook bloque la page de l’ex-président de l’Équateur Rafael Correa pour y avoir critiqué son successeur Lenín Moreno

 

Strategika 51 – 12.4.2019

 

L’ex président de l’Équateur Rafael Correa, a qualifié son successeur, Lenín Moreno, de « plus traître de l’histoire équatorienne et latino-américaine » pour avoir permis à la police britannique de violer l’immunité de l’ambassade équatorienne à Londres et arrêter le réfugié politique Julian Assange.

 

 

Rafael Correa

 

Correa ne s’en est pas tenu à cet aspect et a évoqué le fait reconnu que Moreno est un homme corrompu.

Il suffit de parcourir quelques articles de la presse écrite et la blogosphère équatorienne pour se rendre compte que Lenín Moreno est non seulement corrompu mais présente tous les caractères caricaturés des petits chefs sud-americains cupides et très avides, corrompus jusqu’à la moelle et très peu scrupuleux.

Selon des blogueurs et des analystes sud-américains, Lenin Moreno aurait reçu des pots-de-vin de l’antenne locale de la CIA à Quito pour lâcher Assange.

Rafael Correa qui a accordé en 2012 l’asile politique à Julian Assange pour lui éviter une extradition vers les États-Unis où il risquait la peine de mort, a qualifié Lenín Moreno de lâche et de canaille qui a commis un crime que l’humanité n’oubliera pas.

 

 

Lenín Moreno

 

 

Lenín Moreno, l’actuel président de l’Équateur, est un homme très corrompu imposé par Washington après l’intervalle libre de Correa.

Conséquence directe et naturelle de la liberté de ton de Rafael Correa : son compte a été suspendu par la nouvelle inquisition du réseau social fort controversé et louche dénommé Facebook.

 

Source : https://strategika51.org/archives/62405

 

 

13 avril 2019

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *