La Russie envoie des militaires privés au Venezuela pour protéger Maduro

 

Tyler Durden (Zerohedge) – Russia Insider26.1.2019

 

Tandis que la communauté internationale se divise en gouvernements qui soutiennent Nicolas Maduro et gouvernements sous houlette US qui reconnaissent officiellement le leader de l’opposition Juan Guaido pour chef de l’État, Reuters rapporte qu’un groupe de militaires privés russes a été envoyé au Venezuela pour assurer la protection  physique de Nicolas Maduro, aux prises avec la plus grande menace encourue par son gouvernement depuis six ans qu’il est au pouvoir.

 

 

 

 

Les sous-traitants, qui appartiennent au groupe Wagner, sont des agents militaires du privé qui ont rempli des missions secrètes pour le compte du gouvernement, par exemple en Syrie et en Ukraine. (On se rappelle notamment l’incident de février dernier où des mercenaires combattant pour le compte des USA ont tué 100 mercenaires russes dans ce qui a été le plus proche d’une guerre directe par procuration entre la Russie et les USA champ de bataille syrien). On ne sait pas au juste quand ces sous-traitants sont arrivés ni quand ils ont l’intention de partir. La Russie a offert sa médiation dans le conflit qui oppose Maduro et Guaido, tout en joignant sa voix à celle de la Chine  pour critiquer l’ingérence US dans les affaires vénézuéliennes.

La Russie, qui a investi des milliards de dollars dans le régime [?! ndt] de Maduro, s’est engagée cette semaine à soutenir le dirigeant assiégé. Evgeny Chabayev, qui dirige la bran che locale d’un groupe paramilitaire a dit à Reuters qu’il avait entendu dire que le nombre des spécialistes en protection privée envoyés au Venezuaela était d’environ 400. Le ministère vde la Déense de Russie et le ministère de l’Information du Venezuela, interrogés, n’ont pas donné suite aux demandes de commentaires. « Nous ne possédons pas ce genre d’information » a répondu le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, lorsqu’on lui a posé des questions sur les gardes rapprochés.

 

 

 

 

Ceux-ci sont arrivés au Venezuela à bord d’avions charters privés qui ont d’abord fait escale à Cuba. Ils ont pour tâche d’empêcher des sympathisants de l’opposition ou d’éventuels membres déloyaux des propres armées de Maduro de le capturer et de le détenir.

« Nos gens sont là pour assurer sa protection directe » a dit Chavbayev, se référant à la tentative de coup d’État par des officiers renégats au début de cette semaine.

Nous avons appris de notre source qu’un groupe de ces militaires du privé est arrivé au Venezuela avant les élections de l’an dernier – remportées par Maduro et qui lui ont valu un autre mandat de six ans – mais qu’un autre groupe est arrivé « plus récemment ».

Les données publiques de suivi des vols laissent penser que ce dernier groupe de sous-traitants a dû arriver entre la mi-décembre et la semaine dernière.

À la question de savoir si ce déploiement était lié à la protection de Maduro, une autre source nous a répondu « c’est directement lié ». Les militaires ne sont pas arrivés au Venezuela en provenance de Moscou, mais de pays tiers où ils avaient rempli d’autres missions. Une troisième source, proche des sous-traitants militaires nous a confirmé qu’il y en avait bien un contingent au Venezuela, mais n’a pas pu nous fournir d’autres détails. « Ils ne sont pas arrivés en foule » nous a-t-il dit. Les données de suivi des vols accessibles au public montrent qu’un certain nombre d’avions du gouvernement russe ont atterri au Venezuela ou dans des endroits proches au cours des dernières semaines, mais rien ne prouve que ces vols avaient quelque chose à voir avec les assistants militaires. Un Iliouchine 96 russe est arrivé à La Havane mercredi, après avoir décollé de Moscou et être passé par le Sénégal et le Paraguay.

L’avion, un jet civil, appartient à un département de l’administration présidentielle, d’après un contrat d’approvisionnement de l’appareil accessible au public.

Entre le 10 et le 14 décembre, un avion-cargo lourd Antonov-124 et un avion de transport Iliouchine76 ont effectué des vols entre la Russie et Caracas, toujours d’après les données de suivi des vols. Un autre Iliouchine 76 a stationné à Caracas entre le 12 et le 21 décembre. D’après les mêmes données, les trois appareils appartiennent à la Force Aérienne Russe.

Depuis que Guaido s’est auto-proclamé président en exercice, Maduro a ordonné l’expulsion des diplomates US, tout en promettant de ne jamais se désister. Il a menacé d’user de violence contre ceux qui soutiennent l’opposition. Maduro garde le contrôle des leviers du pouvoir, y compris ceux de l’industrie énergétique et de l’armée, même si, indépendamment du fait que les chefs militaires l’aient assurés de leur loyauté, celle des troupes sur le terrain ne va pas nécessairement de soi. Maduro a accusé les États –Unis de mener campagne pour que l’opposition vénézuélienne passe à l’action contre le gouvernement

Source : https://russia-insider.com/en/russia-sends-security-contractors-venezuela-protect-maduro/ri26044

Source d’origine : Zerohedge

 

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

 

 

 

Mais Moscou dément :

 

https://fr.sputniknews.com/international/201901271039802588-moscou-presence-militaire-presumee-venezuela/

 

 

Espérons que M. Peskov ait appris quelques ficelles de ses partenaires occidentaux et que ce démenti soit purement diplomatique

 

 

 

 

28 janvier 2019

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *