Le « Rapport Mueller » accouche d’une souris. Morte

 

 

 

 

 

Trois ans d’une démence collective qui a dû coûter la peau de leurs fesses aux contribuables US. Dossier vide.

Toute personne sensée, où que ce soit dans le monde, le savait. Mais « personne sensée » et « zunien » ne sont pas synonymes.

Enfoncé, Caligula et son cheval consul ! Enfoncé, Sardanapele et tout son harem harakirisé avant lui ! Rien, dans l’histoire connue des peuples, n’approche le record de ce « Russiagate ».

Il ne fallait pourtant pas être grand clerc pour savoir que Vladimir Poutine n’avait nul besoin de divisions cybernétiques surarmées pour semer le foutoir dans la « nation exceptionnelle ». Qu’il lui suffisait, une seule fois, au vu et au su du monde entier, de chanter « J’ai du bon tabac » au sommet des Alpes par une belle nuit d’hiver et d’attendre l’avalanche. Qui a eu lieu.

 

R.I.P.

 

Enfin… en paix…

Personne n’aime voir 328 millions de gens s’enfoncer dans la guerre civile, mais, pour une fois – la chose est assez rare pour être mentionnée – l’extérieur n’y sera pour rien. Ils sont en train de faire ça tout seuls comme des grands.

Et ne voilà-t-il pas que les pauvres Russes sont encore obligés de s’y coller pour les empêcher d’exporter leurs maniaqueries dans leur arrière-cour sudaméricaine !

Et ne voilà-t-il pas que – Le Washington Post (« Pompeo warns Russia about its military presence in Venezuela ») le New York Times (« Russia “has to get out” of Venezuela, Trump says »), Fox News (« Pompeo slams Russia for sending bombers to Venezuela »), CNN (« Pompeo : Russia should “change their ways” about Venezuela…» et Reuters (« US calls Russia deployment of planes to Venezuela “reckless… ») sans compter tous les autres, pas fatigués, gueulent au charron, éructent que ce n’est pas de jeu, que c’est tricher, qu’ils aient à décamper fissa les moujiks, sinon…

On les entend nettement foncer vers Moscou en claquant des dents, si on tend bien l’oreille.

Théroigne

 

 

 

28 mars 2019

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *