Une disciple de Bill Gates dans le gouvernement russe

 

 

Edward Slavsquat – Anti-Empire  – 22.11.2021

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

Veronika Skvortsova a joué un rôle clé dans la réaction russe au COVID. Par coïncidence, elle fait partie d’un comité de « préparation à la pandémie » lié à Gates, aux côtés d’Anthony Fauci.

 

 

 

 

Pourquoi le Kremlin est-il en phase avec les mesures dépravées du COVID de l’Occident ? Veronika Skvortsova pourrait le savoir.

 

 

 

Il semble y avoir un lien direct entre Bill Gates et la réaction de la Russie au COVID. C’est quand même un peu inquiétant.

Nous avons eu l’heureuse surprise de trouver ce tuyau juteux dans un passage explosif du nouveau livre de Robert F. Kennedy Jr sur le sympathique tueur de virus Anthony Fauci. À vrai dire, nous avions précommandé ce livre sur Amazon, et… oublié de le lire. Grosse erreur, tant de scoops ! Voyez plutôt :

« Plus tard, en mai 2018 – avec l’imprimatur de l’OMS et du Groupe de la Banque mondiale – Gates a créé une espèce de comité permanent appelé Global Preparedness Monitoring Board [« Conseil de surveillance de la préparation mondiale »] (GPMB), qui comprend quelques-uns des caïds les plus puissants de la santé publique mondiale, pour institutionnaliser les leçons tirées de tous ces exercices de planification de scénarios.

Le comité mondial servirait de collectif faisant autorité dans la vie réelle pour imposer des règles au coutrs de la pandémie à venir. L’objectif de cet organe de contrôle et de responsabilité soi-disant « indépendant » était de valider l’imposition des contrôles policiers d’un État par des dirigeants politiques et des technocrates mondiaux et locaux, en soutenant leurs efforts pour prendre le type de mesures sévères modélisées par la simulation de Gates : mater la résistance, bâillonner impitoyablement la dissidence, isoler les personnes en bonne santé, faire s’effondrer les économies et imposer la vaccination au cours d’une crise sanitaire mondiale projetée.

Le conseil d’administration du GPMB est composé d’une brochette de technocrates dont le pouvoir global cumulé, apte à dicter une politique de santé mondiale, est pratiquement irrésistible : Anthony Fauci, Sir Jeremy Farrar du Wellcome Trust, Chris Elias de la BMGF, George Gao, directeur du CDC chinois, Veronika Skvortsova, ministre russe de la santé, Michael Ryan, directeur de la santé à l’OMS, Gro Harlem Brundtland, ancienne directrice de l’OMS, Ilona Kickbusch, ancienne directrice de la programmation de l’OMS, et Henrietta Holsman Fore de l’UNICEF, ancienne directrice de l’USAID, qui était autrefois une façade fiable de la CIA.

En juin 2019, une vingtaine de semaines avant le début de la pandémie de COVID, le Dr Michael Ryan, directeur exécutif du programme des urgences sanitaires de l’OMS, a résumé les conclusions du rapport sur les pandémies du GPMB, en prévenant de ce que « nous entrons dans une nouvelle phase d’épidémies à fort impact » qui vont constituer « une nouvelle normalité » dans laquelle les gouvernements du monde entier renforceront le contrôle des citoyens et limiteront leur mobilité. »

[Source : Le véritable Anthony Fauci : Bill Gates, Big Pharma, et la guerre mondialiste contre la démocratie et la santé publique, par Robert F. Kennedy Jr. (pp. 870-872). Skyhorse. Édition Kindle].

Tout y est, non ?

 

 

Russian Mission in Geneva @mission_russian

La ministre russe de la Santé @MINZDRAV_RF Veronika #Skvortsova a participé à la première réunion du Conseil mondial de suivi de la préparation, organisé conjointement par l’@OMS et la Banque mondiale pour suivre les progrès réalisés en matière de renforcement des capacités de réponse aux crises sanitaires.

 

17:10 h – 10 Septembre 2018  – Twitter

 

 

 

Skvortsova est toujours membre du conseil d’administration de cet aimable groupe. De même d’ailleurs que Fauci.

L’influence de Gates sur le GPMB est incontestable. Pour commencer, la Fondation Bill & Melinda Gates est l’un des principaux mécènes de l’Organisation Mondiale de la Santé ; si l’on considère que Gates finance généreusement de nombreux contributeurs de l’OMS (comme l’« alliance pour les vaccins » GAVI), le sympathique criminel monopoliste devenu philanthrope pourrait bien être le principal bailleur de fonds de l’OMS.

 

Depuis mars 2020 :

Dans une déclaration à USA TODAY, la Fondation Bill et Melinda Gates a cité plusieurs partenariats et contributions à la préparation à la pandémie, qu’elle a multipliés depuis l’épidémie d’Ebola de 2014-15.

Parmi eux, la fondation a déclaré avoir « soutenu les efforts visant à apporter plus de coordination et de transparence à la collaboration internationale en matière de préparation à la pandémie par le biais d’autres plateformes, notamment le Global Preparedness Monitoring Board [« Conseil de surveillance de la préparation mondiale »] (GPMB) et le Center for Health Security [« Centre pour la sécurité sanitaire »] de l’université Johns Hopkins… ».

 

 

 

 

 

 

Bill Gates finance le GPMB ainsi que les études commandées par le GPMB, pour s’assurer que le GPMB suive bien toujours la science.

Mais outre les généreuses injections d’argent, l’un des propres employés de Gates, le Dr Chris Elias, président du Programme de développement mondial Bill et Melinda Gates, siège au conseil d’administration du GPMB aux côtés de Skvortsova et de Fauci.

 

 

 

Quand vous partagez un .pdf avec Fauci, vous savez que vous avez réussi !

 

 

Mais qui est cette disciple russe de Bill Gates ?

Veronika Skvortsova est surtout connue pour s’être servie de statistiques sanitaires truquées dans le but d’éliminer les maladies cardiaques de Russie – on peut dire qu’elle est à l’avant-garde de la santé mondiale.

Elle a également colporté avec profit le vaccin contre le virus Ebola du centre Gamaleya, qui s’était avéré être une bouillie extrêmement peu fiable et dont personne ne voulait. Sans se décourager, Gamaleya a continué de faire de grandes choses !

Skvortsova a démissionné de son poste à la tête du ministère russe de la Santé en janvier 2020, dans le cadre d’un vaste remaniement du gouvernement, mais elle a été immédiatement réaffectée à la tête de l’agence biomédicale fédérale de Russie. Elle a joué un rôle de premier plan dans la réaction de la Russie au COVID et a même produit de nombreux tableaux et graphiques fantaisistes censés montrer que la Russie était soudainement submergée par la souche Delta extrêmement contagieuse, nécessitant bien sûr une vaccination obligatoire.

Il y a beaucoup d’autres choses encore. Cette femme est une très mauvaise nouvelle ! On en reparlera bientôt.

Les gens commencent-ils à comprendre ce qui se passe ? Nous l’espérons.

 

 

 

 

 

Vêpres  de Rachmaninov – 12 Grande doxologie (chant Znamenny)

 

Chœur de chambre du ministère de la Culture de l’URSS

 Chef d’orchestre : Valeri Polyansky – Enregistrement 1986 Smolensk, cathédrale de la Dormition de la Theotokos

 

 

 

 

Source : https://anti-empire.com/a-bill-gates-disciple-in-the-russian-government/

Source : https://edwardslavsquat.substack.com/p/a-bill-gates-disciple-in-the-russian

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/une-disciple-de-bill-gates-dans-le-gouvernement-russe/

 

 

24 novembre 2021

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *