Abdelghani Dahdouh – Coronavirus et puissance militaire

 

 

Caricatures,

Censure,

Confinement,

Couvre-feu,

Covid,

et autres microbes en C

 

 

 

On y est, non ?

 

 

 

 

Et en plus, c’est Halloween !

 

 

 

 

 

 

aricatures

 

 

Terrorisme de Conflans

 

Et si l’on publiait des caricatures blasphémant la Shoah ?

 

do kalachnikov – mai68.org – 17.10.2020

 

 

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

On parle de liberté d’expression. On nous dit que publier des caricatures de Mahomet n’est absolument pas raciste. Mais, Charlie Hebdo a publié combien de caricatures blasphémant la Shoah ?

 

Cet « attentat terroriste » tombe pile après l’ignoble couvre-feu décrété par le dictateur Macron. On parlera de l’attentat et le couvre-feu passera à l’as ! C’est cool, pas vrai ?

Comment j’ai pas le droit de faire ce genre de sous-entendu ? Et la liberté d’expression alors ?

Article complet : http://mai68.org/spip2/spip.php?article7083

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip2

 

 

 

 

 

Pour le cas où quelqu’un chercherait des crosses à do pour notre image…

 

Norman Finkelstein : les négationnistes doivent jouir de la liberté d’expression

 

 

 

  

POURQUOI NOUS DEVRIONS NOUS RÉJOUIR DE L’EXISTENCE DE NÉGATIONNISTES DE L’HOLOCAUSTE PLUTÔT QUE LES CENSURER

Une réponse au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, et au PDG de Twitter, Jack Dorsey.

 

Norman G. Finkelstein – 2110.2020

Source : normanfinkelstein.com

Traduction : lecridespeuples.fr

 

Facebook et Twitter ont annoncé qu’ils interdiraient la négation de l’Holocauste sur leurs plateformes. Dans un livre à paraître, intitulé La Culture de la Censure, la liberté académique et moi, Norman Finkelstein soutient que la négation de l’Holocauste devrait être enseignée à l’université, et de préférence par un négationniste de l’Holocauste. Des considérations de haut vol aux antipodes de l’hystérie islamophobe et pornographe actuelle, qui prétend faire du pays de la loi Gayssot, le dernier de la classe, un modèle en matière de liberté d’expression. Voici un extrait de son manuscrit.

Lire la suite…

Source : https://lecridespeuples.fr/2020/10/22/norman-finkelstein-les-negationnistes-ne-doivent-pas-etre-prives-de-liberte-dexpression/

 

Et pendant que vous y serez (z’êtes pas confinés ?) lisez tout, car, croyez-nous, tout est à lire.

 

 

https://lecridespeuples.fr/

 

 

 

 

 

 

 

Le diabolique plan du Mossad 

 

Pars Today – 30.10.2020

 

 

 

 

 

En caricaturant Emmanuel Macron en diable, le journaliste du journal iranien Javan n’aurait pas uniquement cherché à exprimer son indignation de musulman outragé par tout ce qui se passe en France. Il aurait voulu sans aucun doute faire passer un message a une société française soumise à des décennies de propagande pro-sioniste, société qui, à l’heure qu’il est, est totalement terrorisée.

 

Personne n’a cherché a décoder l’attaque de Nice, une attaque commise contre une église. Qu’à Nice une église soit prise pour cible d’un terroriste supposément armé de couteau, que l’intéressé ôte la vie à deux fidèles voilà un acte totalement inouï. Ville conservatrice Nice a été en 2016 le théâtre d’une attaque au camion fou sur sa promenade des Anglais, mais c’est la première fois qu’un lieu religieux est offensé. Enfin presque. Puisqu’en 2019 et au plus fort du mouvement des Gilets jaunes, Notre Dame de Paris est partie en fumée dans des circonstances bien étranges et faisant dire aux experts qu’aucun hasard n’aurait pu provoquer un tel incendie. On n’ avait pas encore vu le terroriste s’en prendre ainsi à la foi chrétienne. Aussi quand un ex-agent du Mossad en parle, il convient de s’y intéresser.

Lire la suite…

Source : https://parstoday.com/fr/news/world-i90812-le_diabolique_plan_du_mossad

 

 

 

 

 

Après l’ayatollah Ali Khamenei, le président Ramzan Kadyrov de Tchétchénie, le président Arif Alvi et le Premier ministre Imre Khan du Pakistan…

 

Nasrallah rejette le discours français sur l’islam

 

Pars Today – 30.10.2020

 

 

 

 

Le secrétaire général du Hezbollah libanais Seyyed Hassan Nasrallah a prononcé un discours, ce vendredi 30 octobre, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammad (PSL) et de son petit-fils, Imam Sadeq (béni soit-il).

 

« Les musulmans ne peuvent tolérer aucune offense dirigée contre le grand messager de Dieu et considèrent la défense de la dignité de leur prophète contre tout abus comme la plus haute priorité », a souligné le secrétaire général du Hezbollah libanais.

En allusion aux propos anti-islamiques du président français, le secrétaire général du Hezbollah libanais a déclaré que les dirigeants politiques français sont à l’origine des récents problèmes survenus dans ce pays, sans manquer de dire qu’il cherchait à contribuer au règlement de ce problème, pas à l’aggraver. Le secrétaire général du Hezbollah libanais a condamné l’attaque de jeudi matin dans la ville de Nice, affirmant que l’islam et les groupes islamiques condamnaient cette attaque ainsi que toute action similaire dans le passé et à l’avenir, et que de telles attaques sont rejetées par l’islam. Il a déclaré que les autorités françaises n’avaient pas le droit de tenir la religion et les sympathisants d’une religion, pour responsables de tels actes, et que de telles actions étaient répréhensibles, immorales et illégales. Nasrallah a aussi et surtout affirmé que les responsables français n’avaient pas le droit d’utiliser des termes comme « terrorisme islamiste ».

Lire la suite…

Source : https://parstoday.com/fr/news/middle_east-i90810-nasrallah_rejette_le_discours_fran%C3%A7ais_sur_l’islam

 

 

 

 

 

 

Et parce que ceux qui prétendent lutter contre le racisme sont les mêmes que ceux qui le pratiquent à tours de bras en combattant « l’islamisme » comme Der Stürmer combattait « die Juden »…

 

…nous nous permettons de recommander à nos jeunes lecteurs qui n’en ont peut-être jamais entendu parler, un des tout premiers et peut-être le meilleur des films jamais tournés sur le racisme :

 

 

 

Joseph L. MANCKIEWICZ

NO WAY OUT  (Sans issue)

Génialement traduit en français : La porte s’ouvre.

20th Century Fox – 1950

Linda Darnell, Stephen McNally, Sidney Poitier, Mildred Joanne Smith, Richard Widmark

DVD – 9 €

 

… alors que commençaient les cinq ans du MacCarthysme, et qui faillit néanmoins recevoir l’Oscar du meilleur scenario original en 1951.

En grand artiste, Manckiewicz a essayé de comprendre, pas de juger, si bien qu’aucun de ses personnages n’est « facile à haïr », pas même le raciste en chef – Richard Widmark dans un de ses plus grands rôles –.

 

 

 

 

 

 

Plus ça change et plus c’est la même chose…

 

 

 

 

 

 

 

 

ensure

 

 

Un article sur Joe et Hunter Biden vient d’être censuré par The Intercept

 

 

Il était grand temps que Glenn Greenwald démissionne de The Intercept

 

 

 

Moon of Alabama – 30 .10.2020

traduit par Le Saker francophone – 1.11.2020

 

 

Hier, Glenn Greenwald a démissionné du site d’information The Intercept.

Les éditeurs de ce site, dont Greenwald était un cofondateur, ont tenté de censurer un article récent qu’il avait écrit sur la corruption de Joe Biden et sur l’effort concerté des médias pour supprimer cette histoire. Le contrat de Greenwald avec The Intercept lui garantissait l’indépendance éditoriale. Avec sa volonté de censure, The Intercept a rompu ce contrat.

 

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/il-etait-grand-temps-que-glenn-greenwald-demissionne-de-the-intercept

 

 

 

 

 

 

Ma démission de The Intercept

 

Glenn Greenwald – L.G.S. – 31.10.2020

 

 

 

 

Les mêmes tendances à la répression, à la censure et à l’homogénéité idéologique qui frappent la presse nationale en général, ont englouti l’organe de presse que j’ai cofondé, avec pour point culminant la censure de mes propres articles.

 

Aujourd’hui, j’ai fait part de mon intention de démissionner de The Intercept, le média que j’ai cofondé en 2013 avec Jeremy Scahill et Laura Poitras, ainsi que de sa société mère First Look Media.

La dernière cause, déterminante, est que les rédacteurs de The Intercept, en violation de mon droit contractuel à la liberté éditoriale, ont censuré un article que j’ai écrit cette semaine, refusant de le publier à moins que je ne supprime toutes les sections critiques à l’égard du candidat démocrate à la présidence Joe Biden, le candidat soutenu avec véhémence par tous les rédacteurs de The Intercept basés à New-York qui participent à cet effort de censure.

L’article censuré, basé sur des courriels et des témoignages récemment révélés, a soulevé des questions critiques sur la conduite de Biden. Non contents de simplement empêcher la publication de cet article dans le média que j’ai cofondé, ces rédacteurs d’Intercept ont également exigé que je m’abstienne d’exercer un droit contractuel distinct de publier cet article dans toute autre publication.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/ma-demission-de-the-intercept.html

 

 

 

 

 

 

En prime

 

Glenn Greenwald interviewé par Tucker Carlson pour Fox News

 

(Audio et sous-titres en anglais)

 

 

 

 

 

 

 

onfinement(s)

 

 

Et parce qu’on ne parle plus de Meng Wanzhou, depuis deux ans qu’elle est au trou, mais nous on ne voit pas pourquoi

Oui, c’est en anglais. Mieux que rien…

 

Situons un tout petit peu pour ceux qui ne le lisent pas du tout :  À l’occasion du deuxième anniversaire de l’arrestation au Canada, pour le compte des USA, de Meng Wanzhou (PDG de Huawei), qui croupit toujours dans sa geôle canadienne, Jeff J. Brown (The Greanville Post) revient sur cette affaire et, du même coup, sur celle de Frédéric Pierucci (ex-cadre supérieur d’Alstom), dont l’arrestation et la détention identiques ont coûté à la France 772 millions de $ et permis le « rachat », par General Electric, d’un des joyaux de l’industrie française, à un « prix » défiant toute concurrence.

D’où il ressort que l’industrie de pointe des USA – la seule qui reste ? – semble bien être le kidnapping de cadres supérieurs de grandes entreprises étrangères, aux fins de juteux rackets.

Alstom, Huawei… deux cas parmi bien d’autres

 

 

Exclusive : Huawei Sting Operation Exposed

 

Jeff J. BrownCovert Action Magazine – 30.10.2020

 

 

Pictured above: Meng Wanzhou and Huawei, two huge bull’s-eyes in the U.S.’s ever-increasing campaign to decouple China, especially its high-tech juggernaut, from global trade and commerce. Left is a CCTV video capture of Meng’s apprehension at Vancouver Airport on December 1, 2018, and right is her employer, Huawei, the world’s biggest, most successful ICT company and 5G behemoth sans pareil. Based on this exposé, that is Meng in front on the left, followed by the Royal Canadian Mounted Police (RCMP) Mandarin interpreter and in back, RCMP Constable Dawn But, who filled out Meng’s arrest report [Source: scmp.com]

 

 

December 1, 2020 is the second anniversary of Huawei CFO Meng Wanzhou’s arrest—or kidnapping, depending on your point of view—in Vancouver, Canada.

 

If you work for the U.S.’s Departments of Justice, Treasury and State, with the CIA/NSA cheering from the galleries, it is just a simple extradition request to “carry out the law.”

If, however, you are company executive Frédéric Pierucci, Meng was kidnapped by the U.S., just as he was in 2013, whereupon he was imprisoned for two years on similar—he would say trumped-up—charges. His seizure was used to extort France’s flagship Alstom Corporation to pay $772 million in fines (ransom according to Pierucci) and sell off its most valuable portfolios to General Electric (GE), its U.S. competitor—all to gain his release. Pierucci survived his maximum-security incarceration and wrote a book about it, The American Trap: My battle to expose America’s secret economic war against the rest of the world.

 

 

Frédéric Pierucci and his book,The American Trap : My battle to expose America’s secret economic war against the rest of the world. [Source: https://midtifleisen.wordpress.com/2019/09/04/the-us-economic-war-on-france/]

 

 

The booty collected by the U.S. Treasury Department was the largest fine ever assessed, and enabled GE to seize key assets from and weaken one of its biggest global competitors. In Meng’s case, former assistant U.S. attorney in New York, Nick Akerman, who was a Watergate prosecutor, and Joseph Campbell, director of Navigant Consulting and an FBI agent, believe the U.S.’s goal is to get her to sing about Huawei’s internal operations and to name names—in other words, extort information out of her.

We can also add that her seizure is just one more in a long list of anti-China “maximum pressure” measures that the Trump administration has been ratcheting up since 2017.

Pierucci and Meng are two headline catchers, but they are not alone. Eight foreign executives had already been arrested by 2007, using the U.S.’s sweeping antitrust laws. There are now many others, including executives from Abraaj Group, Martinair Cargo, and Parker ITR Srl.

Read more…

Source : https://covertactionmagazine.com/2020/10/30/exclusive-huawei-sting-operation-exposed/

 

 

 

 

 

 

Confinés ? Lisez !

 

 

Frédéric PIERUCCI et Matthieu ARON

Le piège américain : l’otage de la plus grande entreprise de déstabilisation économique raconte.

JC Lattès (16 janvier 2019)

480 pages

Broché – 22 €

 

Et quand vous aurez fini, il y a :

 

 

Jean-Michel QUATREPOINT

Alstom, scandale d’État

Fayard (9 septembre 2015

216 pages

Broché – 17 €

 

 

 

Ali LAÏDI

Le droit, nouvelle arme de guerre économique

Actes-Sud (7 octobre 2020)

335 pages

Poche – 8,80 €

 

 

Vincent DESPORTES

Le piège américain

Economica (22 mars 2010)

320 pages

Broché – 19 €

 

Vous pouvez aussi regarder/écouter :

 

Alstom : la France vendue à la découpe

Vidéo – 2:14:49’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyons justes… n’y a pas que les Zuniens

 

 

Abdelghani Dahdouh  – Françafrique

 

 

 

 

 

 

 

ouvre-feu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ovid

 

La Belgique est un des pays les plus touchés au monde par le fléau… dixeunt « les autorités » (et les merdias)…

 

Belgique, à la recherche de la seconde vague

 

Philippe Huysmans – Le vilain petit canard – 30.10.2020

 

 

 

 

Saurez-vous aider Médor à trouver la deuxième vague dans les méandres des données officielles mises à disposition par StatBel ? C’est le jeu que je me propose de vous offrir alors même que les zotorités (qui elles, l’ont bien vue, la deuxième vague) se préparent à nous incarcérer de nouveau à domicile.

 

Oui, parce qu’au-delà des déclarations toujours plus anxiogènes et d’une sérieuse épidémie de « cas » provoquée par une testôse[1] frénétique, vous admettrez que le seul indicateur valable d’une épidémie grave reste le nombre de personnes qu’elle tue chaque jour, et pour cela, quoi de mieux que d’utiliser les chiffres de mortalité « toutes causes confondues » et de comparer la période de la « deuxième vague » avec les autres années ?

Lire la suite…

Source : https://www.levilainpetitcanard.be/belgique-a-la-recherche-de-la-seconde-vague/

 

 

 

 

 

 

Zut, on en avait oublié un !

 

acophonie

 

 

Docteur Deep et Mister State 

 

Observatus Geopoliticus – Chroniques du Grand jeu – 2.11.2020

 

 

 

 

Faire de la recherche, et c’est le cas de votre serviteur qui y passe de longues heures chaque jour, est un pur moment de bonheur. On enquête, on trouve, on analyse ; parfois, tel un Sherlock Holmes de la chose géopolitique, on met en relation de petits faits apparemment étrangers l’un à l’autre pour en tirer la substantifique moelle venant confirmer ce que l’on sait déjà…

 

Avant d’y venir, rappelons ce que nous avons montré à plusieurs reprises sur ce blog. Auparavant d’un seul tenant, le Deep State américain a fini par se fractionner en différents courants se crêpant parfois sérieusement le chignon. C’est d’ailleurs ce que j’évoquais dans une récente interview :

Qui est George Soros ? Un Bernard Henri-Lévy milliardaire ?

Lire la suite…

Source : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/11/docteur-deep-et-mister-state.html

 

 

 

 

 

 

Et last mais pas du tout least !

 

orbyn

 

 

Corbyn et la tyrannie du politiquement correct

 

Gilad Atzmon – Unz Review – 30.10.2020

Traduction : Les Grosses Orchades

 

 

 

 

Le cinéaste libéral Michael Moore, qui en 2016 avait prédit la victoire électorale de Trump, apporte cette fois encore un bémol à la célébration prématurée de la victoire de Biden.

 

Hier, cinq jours tout juste avant l’élection, Moore a tiré la sonnette d’alarme, en affirmant avec force que les sondages qui donnent à Biden une confortable avance sur Trump, ne correspondent pas à la réalité.

Dans une récente interview télévisée, Moore a dit :

 

« Le vote en faveur de Trump est toujours sous-évalué par les instituts de sondage. Quand ils vont interroger les gens qui votent pour Trump, les gens qui votent pour Trump se méfient d’eux et se disent que c’est le Deep State qui vient les trouver pour essayer de savoir pour qui ils vont voter. »

 

Moore est catastrophé à l’idée que Trump puisse résider encore quatre ans à la même adresse, mais cela n’affecte pas l’acuité de son jugement. 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/12334-2/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P.S. : Robert Fisk et Sean Connery sont morts.

 

 

Mis en ligne le 2 novembre 2020

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *