Philippe Buonarroti

Conspiration pour l’Égalité dite de Babeuf

Éditions La Fabrique, 2015

 

Présentation de l’Éditeur :

Le premier révolutionnaire professionnel, l’essentiel chaînon entre Robespierre et Blanqui, l’infatigable monteur de sociétés secrètes : tel est Philippe Buonarroti, l’auteur de « La Conspiration pour l’Égalité ». En 1828, lors de la sortie du livre, ce perpétuel exilé gagne sa vie à Bruxelles en donnant des leçons de musique. Un auteur inconnu, un éditeur marginal : on pouvait s’attendre à une sortie discrète. Or, « La Conspiration » devient rapidement le grand livre des révolutionnaires de l’époque, non seulement en France où il paraît après la révolution de 1830, mais en Allemagne où Marx tente de le faire traduire, et en Angleterre où il diffuse dans le mouvement chartiste. Après le récit à grands traits de la Révolution française, le livre raconte l’histoire de ce groupe d’hommes, réunis autour de Babeuf, qui furent une sérieuse menace pour le régime du Directoire : travail clandestin, préparation de l’insurrection, trahison, arrestation, procès à Vendôme, Babeuf et Darthé condamnés à mort et guillotinés. Outre l’historique, Buonarroti expose le programme des Égaux, où « …les richesses particulières disparaissent, et le droit de propriété est remplacé par celui de chaque individu à une existence aussi heureuse que celle de tous les membres du corps social… ». Un livre animé par la passion de l’égalité, œuvre d’un personnage parmi les plus originaux des révolutionnaires du XIXe siècle.

 

 

 

 

Extraits d’une édition antérieure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur les images pour les agrandir

 

 

 

 

Juillet 2019

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *