Le FMI a prédit correctement l’arrivée de la vaccination obligatoire dans toute la Russie, après avoir offert 18 milliards de dollars au Kremlin

 

Edward Slavsquat – Anti-Empire – 21.11.2021

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

 

Article lié : IMF Made Loans to Belarus Conditional on a Lockdown. Lukashenko Turned Them Down (Le FMI a offert des prêts à la Biélorussie à condition qu’elle ordonne un confinement. Loukachenko l’a envoyé paître)

 

 

Le partage des signets de Slavsquat ne coûte aucun  Droit de Tirage Spécial.

 

 

 

Avant le mois d’octobre, la plupart des 85 régions de Russie n’avaient que peu (ou pas) de restrictions liées au COVID ; les mandats exigeant des entreprises qu’elles vaccinent la majorité de leurs employés – introduits à Moscou et dans plusieurs autres régions en juin – n’étaient pas encore devenus la norme.

 

Tout a changé après les élections à la Douma d’État, fin septembre. S’exprimant un jour avant l’annonce des résultats des élections, Annette Kyobe, représentante du FMI en Russie, a fait une observation prophétique. Comme l’a rapporté l’agence TASS à l’époque :

 

« Il n’y a aucun goût [en Russie] pour les mesures restrictives, le confinement, etc., du moins de la part des plus hautes autorités de l’État. […] Après les élections législatives, il est possible qu’une mesure plus impopulaire, comme la vaccination obligatoire, puisse être imposée dès octobre-novembre. »

 

Quelle incroyable prédiction ! Il se trouve que les « cas » et les « décès » de COVID ont inexplicablement commencé à monter en flèche immédiatement après les élections à la Douma, obligeant les autorités russes à introduire des mandats et des codes QR dans tout le pays.

 

 

 

Annette Kyobé (au centre)

 

 

Le FMI l’avait bien dit.

 

 

À partir d’octobre, les régions russes ont commencé à adopter en masse des mandats de vaccination et des laissez-passer numériques « santé ». Le 14 octobre, le vice-ministre des finances Timur Maksimov a déclaré au FMI et à la Banque mondiale que le gouvernement russe avait compris combien il était important d’enfoncer une aiguille dans chaque bras :

 

Les participants à la session d’automne du FMI et de la Banque mondiale sont arrivés mercredi à la conclusion que le problème de la crise de l’économie mondiale ne pourra pas être résolue tant que la population de tous les pays ne sera pas vaccinée dans la proportion requise, a déclaré le vice-ministre russe des Finances Timur Maksimov aux journalistes à l’issue de ces réunions.

    « Tant que tous les pays ne seront pas vaccinés dans la proportion requise, le monde ne reviendra pas à l’ancienne normalité. Par conséquent, la question a été abordée de la nécessité d’augmenter les efforts de production, d’assurer l’accès aux vaccins. De plus en plus de vagues de COVID couvrent différents pays », a déclaré Maksimov.

 

Mais attendez… comment le FMI – un organe de l’extorsion financière occidentale – a-t-il pu prédire avec autant de précision l’adhésion chaleureuse de la Russie au système mondial de castes Vax ?

 

Juste un coup de chance. De toute évidence, cela n’a rien à voir avec les 18 milliards de dollars américains que le FMI a déversés dans les coffres du Kremlin en août dernier. Le directeur du FMI a décrit cette généreuse injection de liquidités comme faisant partie d’un « vaccin pour l’économie mondiale pendant une crise sans précédent ». (Il convient de noter, par souci d’exactitude, que les 18 milliards de dollars ont été accordés sous la forme de « Droits de Tirage Spéciaux ». Les DTS sont des unités de compte pour le FMI et représentent une créance sur les devises détenues par les pays membres du FMI, contre lesquelles ils peuvent être échangés).

 

 

 

Le FMI est très généreux, juste comme ce Monstre Rouble géant.

 

 

De façon scandaleuse, certains analystes et médias russes ont suggéré que quelque chose était légèrement suspect dans tout cela – mais pourquoi avancer une théorie aussi invraisemblable ? Quoi qu’il en soit :

 

« Il n’y a aucun goût pour les mesures restrictives, le confinement, etc., du moins de la part des plus hautes autorités de l’État. Après les élections législatives, il est possible qu’une mesure plus impopulaire, comme la vaccination obligatoire, puisse être imposée dès octobre-novembre. »

Ceci est un extrait du discours de la représentante résidente du FMI en Russie, Annette Kyobe, lors du webinaire de Fitch Ratings « Russia – Macroeconomic Forecast 2021 ».

 

Sur l’antenne de la chaîne Tsargrad TV, Alexander Losev, membre du Présidium du Conseil de la Politique étrangère et de défense, a expliqué pourquoi notre pays continue de coopérer avec des organisations discréditées et pourquoi le FMI veut vacciner toute la Russie :

 

« Le FMI et la Banque mondiale sont deux organisations qui ont introduit un concept comme l’Accord de Washington.

L’adhésion à cet Accord de Washington est obligatoire pour tous les pays en développement.

Il s’agit d’accepter une limitation de la souveraineté de l’État, impliquant moins de soutien aux entreprises publiques, toujours davantage de marché et que soient laissées absolument libres « les mains invisibles du marché » ; sans parler des exigences diverses sur les budgets et la politique budgétaire.

Tous les pays qui ont accepté l’Accord de Washington ont mal fini, ont sombré dans des crises.

Le deuxième point est de savoir pour quelle raison le FMI dit cela.

Fin août, la Banque de Russie a reçu 18 milliards de dollars du FMI sous forme de Droits de Tirage Spéciaux, c’est-à-dire qu’elle a reçu de l’argent. Je n’insinue rien, je dis simplement : l’argent a-t-il été accepté ? La réponse est : il l’a été.

Nous sommes en présence d’institutions de gouvernance mondiale créées par les États-Unis. Les actions de ces institutions sont une tentative des États-Unis de maintenir leur hégémonie, de maintenir leur pouvoir sur le monde.

Ce sont des outils. Derrière eux se trouvent les États-Unis et leur establishment, ceux qui gèrent le capital, la politique mondiale – ou qui pensent le faire. »

[…]

 

Les principaux bénéficiaires de la pandémie sont, bien sûr, les financiers. Car tout l’argent que les gouvernements et les banques centrales ont envoyé pour aider les économies, est essentiellement passé par le système bancaire. Le système bancaire américain représente 90.000 milliards de dollars d’actifs. Tout l’argent que le gouvernement a alloué est passé par là aussi.

La question est de savoir combien d’argent a été alloué et combien d’argent est entré dans le système bancaire, on l’estime à 24 – 27.000 milliards de dollars dans différents pays, y compris les pays en voie de développement.

Mais non, voyons, qu’allez-vous imaginer là ! La Russie a adopté des politiques de vaccination obligatoire à l’échelle nationale parce qu’une énorme et dangereuse vague de COVID a émergé immédiatement après les élections à la Douma, ce qui a nécessité plus de Sputnik V partout et pour tout le monde. Si les Russes n’aiment pas ça, ils auront l’occasion de voter à nouveau, lors des prochaines élections à la Douma, en 2026.

La santé publique est décidément une drôle de chose.

 

Source : https://anti-empire.com/imf-correctly-predicts-arrival-of-compulsory-vaccination-across-russia-after-floating-kremlin-18-billion/ Avec un certain nombre de commentaires intéressants.

 

 

 

 

 

Ah, les doux DTS !

 

 

Annette Kyobe , la Madame Soleil du FMI

 

 

Source : https://anti-empire.com/a-bill-gates-disciple-in-the-russian-government/

Source : https://edwardslavsquat.substack.com/p/a-bill-gates-disciple-in-the-russian

 

 

 

 

 

Quelques précisions techniques

 

La Russie a reçu une aide financière de 18 milliards de dollars du Fonds Monétaire International

 

 

OREANDA-NEWS. La Russie a reçu une aide financière de 18 milliards de dollars de la part du Fonds monétaire international (FMI). C’est ce que rapporte le média russe RBC en se référant aux propos des sources.

Il est noté que la Russie a reçu un prêt en espèces sous forme de droits de tirage spéciaux (DTS) dans le cadre de la distribution anticrise de l’argent du fonds. Aujourd’hui, la répartition historique des droits de tirage spéciaux entre les pays membres du Fonds monétaire international est entrée en vigueur. Le volume total de ces droits s’élève à 456 milliards de DTS, ce qui équivaut à 650 milliards de dollars.

La directrice du FMI, Kristalina Georgieva, a qualifié la distribution monétaire de « vaccin pour l’économie mondiale pendant une crise sans précédent ». Il a été souligné que cette aide contribuera à accélérer le rythme de la reprise des économies nationales, ainsi qu’à accroître la liquidité des réserves internationales.

Les droits de tirage spéciaux sont un moyen créé artificiellement pour le règlement des paiements du FMI, qui n’a pas de forme physique. Leur taux de change est déterminé quotidiennement sur la base des taux de change d’un panier des principales devises mondiales – le dollar, l’euro, le yen, la livre sterling et le yuan. Actuellement, il y a 204 milliards de DTS en circulation (équivalent à environ 290 milliards de dollars), le nouveau cycle porte le montant total à 660 milliards de DTS.

Source: ИА «Ореанда-Новости»

 

 

 

 

Reste à savoir QUI a accepté le cadeau du FMI. Et dans quel(s) but(s). On doute quand même que le sort d’un pays qui est le IIe détenteur d’or du monde puisse dépendre de 18 milliards de dollars en papier crépon. On doute fortement que ce soit à cause d’eux que Vladimir Poutine a proféré, à Valdaï, des choses qu’il n’aurait dû jamais dire. Reste à savoir en quoi consiste ce qui a pu le contraindre à les prononcer. On ne dit pas ce genre de choses à la légère quand on est le petit-fils du goûteur de Lénine.

Mais comment savoir ?

 

 

 

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/15445-2/

 

 

24 novembre 2021

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *