De quoi se réjouir et de quoi s’inquiéter

 

 

 

 

Les chiens aboient, la caravane persane passe !

 

Bruno Guigue – Comité Valmy – 26.5.2020
        – RT France –

 

 

 

 

Ancien haut fonctionnaire et chercheur politique, Bruno Guigue revient sur l’opération qui a permis d’acheminer les pétroliers iraniens au Venezuela, au nez et à la barbe de Washington.

 

Des matamores de Washington qui disent que « toutes les options sont sur la table » pour empêcher les pétroliers iraniens de rejoindre le Venezuela ; Téhéran et Caracas qui annoncent qu’ils sont « prêts à tout » pour défendre leur droit légitime à emprunter les routes maritimes internationales et à coopérer pacifiquement dans le domaine des hydrocarbures ; des navires iraniens qui parviennent à bon port sous escorte vénézuélienne, au nez et à la barbe des bellicistes de Washington ; le chef de la diplomatie chinoise qui déclare, le même jour, qu’un « virus politique » s’est déclaré aux États-Unis, où l’administration Trump semble décidée à mener une « nouvelle guerre froide ».

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/les-chiens-abopient-la-caravane-persane-passe/

 

 

Et pas un qui porte une muselière !

 

Le ministre syrien de la Défense célèbre la fin du Ramadan en visitant les unités militaires en poste avancé et les soldats blessés dans les hôpitaux (TV publique syrienne)

 

Strategika5125.5.2020

 

 

Le général-major Ali Ayoub avec des pilotes des forces aériennes syriennes, véritable fer de lance de l’effort de guerre syrien depuis le début du conflit le 15 mars 2011.

 

 

 

 

 

Le général Ali Ayoub, ministre syrien de la Défense, a transmis les vœux de l’Aïd du président Bachar Al-Assad à des unités militaires déployées sur les lignes défensives montagneuses séparant la province de Lattaquié avec la province rebelle d’Idleb avant de se rendre dans un hôpital militaire pour s’enquérir de l’état de santé de dizaines de militaires blessés lors des récentes escarmouches. Source : chaîne YouTube d’Al-Ikhbarya Surya, TV publique syrienne.

 

 

Le général-major Ali Abdullah Ayoub, ministre de la Défense et vice-commandant en chef des forces armées syriennes, figure sur la liste noire des personnalités soumises à des sanctions établie par le Département d’État US.

 

Source : https://strategika51.org/2020/05/24/le-ministre-syrien-de-la-defense-celebre-la-fin-du-ramadan-en-visitant-les-unites-militaires-en-poste-avance-et-les-soldats-blesses-dans-les-hopitaux-tv-publique-syrienne

 

 

 

 

 

Virus ou bactérie, le vrai danger c’est l’OMS !

 

 

LA RÉVOLTE ITALIENNE CONTRE L’OMS

 

MichelDogna.fr – 25.5. 2020

 

En Italie, le vrai remède contre le Covid-19
a été trouvé
.

 

 

 

 

C’est en désobéissant à la loi sanitaire mondiale de l’OMS de ne pas pratiquer d’autopsie sur les morts du Coronavirus que les médecins italiens ont découvert que ce n’est PAS LE VIRUS mais une BACTÉRIE qui cause la mort. Celle-ci provoque une dissémination de caillots dans le sang entraînant des thromboses, voire la mort par embolie cardiaque ou cérébrale.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/la-revolte-italienne-contre-loms/

 

 

 

 

 

Henry Reeve, capitaine de brigade

 

Luciano Del Sette – il manifesto – 23.5.2020

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 

 

 

 

 

Le personnage

Anti-esclavagiste confédéré, révolutionnaire cubain. C’est son nom que porte la Brigade de médecins cubains venue au secours de l’Italie au moment le plus critique de l’urgence Covid-19.

George W. Bush, le président qui utilisait les jumelles à l’envers, n’arriva pas cette autre fois non plus, à voir plus loin que le bout de son nez républicain et férocement anti-communiste. Cette fois-là c’était le 30 août 2005. L’ouragan Katrina avait submergé les States emportant avec lui 1800 morts rien qu’à New Orleans, réduite à un amas de décombres et de boue. 

 

De Fidel

C’est là que George « Dabeliou » reçut un appel téléphonique inattendu. Au téléphone, Fidel Castro prêt à lui offrir une Brigade de 1586 médecins choisis parmi les milliers qui, Cubains ou pas, apportaient leur aide dans le monde. La santé publique avait été dès le départ une des priorités du nouveau gouvernement, et en quelques années le service sanitaire à Cuba était devenu partout synonyme d’excellence. En 1960, le tremblement de terre de Valdivia, au Chili, le plus grand jamais constaté par son intensité, avait poussé Fidel à lancer un projet d’internationalisme médical sur une base strictement volontaire.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/henry-reeve-capitaine-de-brigade/

 

 

 

 

 

Tiens, des juifs, des tziganes et des Polonais dans « l’Holocauste »… et en Ukraine ? Ou un meurtre ukrainien en masse de juifs, de tziganes et de Polonais ? Peu importe, ce n’est pas le sujet.

 

Holocauste interactif

 

Jean-Paul Brighelli – Bonnet d’âne – 22.5.2020

 

Peut-être vous rappelez-vous Babi Yar — le « ravin des bonnes femmes ». C’est, dans un faubourg de Kiev, une ravine ombragée, laissée en l’état, où les Allemands, aidés par les supplétifs ukrainiens nazifiés, ont exterminé en 1942-1943 tout ce qu’ils ont pu trouver de Juifs d’abord, puis de dissidents ensuite. 22 000 personnes dès le premier jour — à l’ancienne, par balles. Puis encore 60 000 dans les semaines qui suivirent — Juifs, Tziganes, Polonais, parmi eux la poétesse ukrainienne et militante nationaliste Olena Teliha. En tout, près de 100 000 personnes. En août et septembre 1943, Paul Blobel à la tête du Kommando 1005 fit exhumer les corps pour les brûler — à l’ancienne, toujours : essence et chaux vive — et les faire disparaître.

 

 

 

 

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/10693-2/

 

 

 

 

 

Et le prof’ Briughelli n’aime pas plus opérer en muselière que les soldats de Bachar al-Assad

 

Enseigner masqué

 

Jean-Paul Brighelli – Bonnet d’Âne – 14.5.2020

 

 

 

 

 

L’Education nationale est contrôlée depuis si longtemps par les pédagos que malgré mes demandes réitérées, je n’ai jamais eu le loisir de former des enseignants. « Non, pas vous, Monsieur Brighelli, vous êtes… trop… » Mais si je l’avais fait, j’aurais commencé par expliquer que l’enseignement est prioritairement un art de la scène, et que l’on demande à un prof d’être avant tout un acteur. Un bon acteur. Et un acteur joue avec la voix, certes, mais aussi avec les mimiques, les gestes, tout le non-verbal si essentiel pour enrober et faire passer le message…

 

Imaginez-vous Hamlet ou Ruy Blas, Iphigénie ou Dorine, arriver masqués sur scène comme s’ils entraient dans un bloc opératoire ? Lorenzaccio à la rigueur, avec un masque vénitien, même si ça se passe à Florence. Mais la beauté du masque de carnaval tient justement à ce qu’il laisse à la bouche le libre exercice de ses sortilèges.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/enseigner-masque/

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 26 mai 2020

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *